AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


La propagation de la rumeur et des spores

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Mahach

♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 6240
Popularité: -620
Intégrité: -403

Sam 28 Sep 2013 - 19:57

Comme à son habitude depuis qu'il avait pris la mer, Mahach se dressait fièrement debout à la proue de son nav ... Non, pas ce jour là. Il n'y avait personne sur le pont, peut être un homme dans la vigie, à la rigueur, mais le rafiot voguait paisiblement sur les eaux le menant à Shimotsuki. C'était le calme pl ...

ATCHA !
L'éternuement provenait de la cabine du capitaine.


- BUDAIN D'RHUB A LA GON !

SNEURFL !

- Mahach ! T'es dégueulasse ! Arrête de jeter tes mouchoirs pleins de morve partout !

- DA GUEULE DOI ! CHUIS BALADE !
- T'as qu'à pas te trimballer avec un maillot à bretelle sur le pont en pleine mer !
- Basse boi engore des chambotes !
- Arrête la drogue Mahach, déjà ça te soignera pas, et en plus en, on en n'aura plus !

Purupurupurupuru ... Purupurupurupuru ... Purupurupurupuru
- Ouais ?
- Mahach ? Shimotsuki en vue depuis la vigie !
- Ouais, berci !


Katcha !
- Bous abez endendu ? Bous allez y aller à ba blace. Droubez boi cedde bachette ! ATCHA ! A ... A ... ATCHA ! BUDAIN D'RHUB ! Dans ba boche, y'a de guoi gonsobber. Ils aibent bas les vaignant là bas. Vaut au boins gonsobber bour bas êdre inderdit de séjour.

Ses hommes s'éclipsèrent donc pour aller sur Shimotsuki à la recherche de la machette que Mahach convoitait tant. Il avait entendu un homme natif de cette île parler d'une rumeur comme quoi elle recèlerait une arme légendaire, comme racontent celles des contes d'East Blue.
http://www.onepiece-requiem.net/t9050-mahachhttp://www.onepiece-requiem.net/t9150-sifflement-tiens-ma-fiche-
Invité
Invité


Dim 29 Sep 2013 - 18:34

C’est quoi cette ile de merde. Tout est calme on n’entend même pas une mouche péter. J’suis obligé de passé par là pour aller à Goa ?

Depuis quelque temps, Gold Roger se trouve sur Est Blue. Il est à la recherche de la femme de sa vie. La seule personne qui a fait vibrer son cœur. Même s’il a hâte de retrouver sa bien-aimée, il ne peut laisser une île aussi calme. C’est comme si, celle-ci lui dit je m’ennuie, crée un peu d’agitation. Bien évidemment c’est ce que va tenter de faire notre homme. Pour commencer, lors de son arrivée les gardes cote doivent lui poser quelques questions.  Ceux-là sont assez obèses et leur démarche est assez spéciale avec le bide qui se balance. En tout cas, ils peuvent demander de faire une démonstration de l’une de ses compétences s’il souhaite rester sur l’ile. Sauf que là…

-Bonjour monsieur, nous voulons savoir si…

Roger ignore totalement les hommes et continue d’avancer tranquillement avec son sac. Alors les deux êtres inférieurs qui ne sont même pas calculés tente de l’interpellé mais en vins. L’un d’eux cour et attrape le bras de l’homme à la cicatrice.

-Monsieur.


Le blond lui lance un regard de fatigué. Il n’est pas très adepte des voyages en mer et il vomi sur l’homme. Un bon gros vomit sur le torse. L’individu est dégouté. Le pirate lui lance un petit sourire pour le provoquer et se remet à marcher. Le deuxième garde sort son arme et se place devant le vomisseur. Celui-ci marche les mains dans les poches, légèrement avachi.

-Reste tranquille. Tu vas nous suivre gentiment.

-Hein ?


Le voyou se tourne comme pour chercher une personne.

-Ah mais tu parles à moi.

Des soldats un peu plus loin ont vu la scène et s’approchent petit à petit. Cela n’inquiète pas pour autant notre homme.

J’suis sûr qu’ils font ce genre d’accueil qu’à des gars aussi classe que moi. Mais bon j’ai une petite idée. Quand j’me suis retourné j’ai vu un navire approché. Alors je commence à prendre de grande inspiration et me mets à genoux en attrapant le gars.

-Aidez moi, le navire qui approche contiens des êtres très dangereux. Ils m’ont kidnapper et ils souhaitent me récupérer et kidnappé de nouvel personne sur cette île.

-Houlà calmos. C’est un peu gros tu trouves pas ?

-Pas autant que toi mon gros.


J’lui lance un joli sourire alors que l’autre est dégouté de la vie. J’suis au corps à corps et j’lui donne un coup de la paume de la main dans le nez. Du bas vers le haut. Heureusement qu’il a pas de morve sinon j’aurais dû tenter autre chose… Enfin j’crois. Bwa, de toute façon, légèrement sonnée je prends son katana parce qu’ici, tout le monde en a un. J’mets l’arme sous la gorge tandis que le groupe composé de cinq marine approche et le second gros me dis de me calmer.

-Hey mon gros. Dit moi c’est quoi la chose la plus importante sur cette ile. Un bien idolâtré par exemple. Si tu réponds je te donne gros porc. Fait vite Gros porc junior, j’ai pas toute la journée.

Ce bouffon un peu paniqué transpire à grosses goute. J’suis sur que si j’le coupe un peu il me remerciera…  Bon les gars arrivent et le mec se décide enfin à répondre.

-Y’a un meitou super célèbre, mais j’sais pas qui là alors s’il te plait arrête.

Bon là, faut que j’mette les voiles.

Sur le port, le dénommée Gold Roger ne respect rien ni personne, en tout cas, il semblerait. Pourtant, il pousse bouboule sur son collègue et se met à courir. Les autres soldats tentent d’arrêter le blond mais celui-ci est rapide et utilise une technique de déplacement.

Fantôme
Roger court à toute vitesse, et sans ralentir, il fait un pas croisé. Créant ainsi une image floue de lui-même rendant sa position incertaine. Il fait des changements de direction sans perdre de vitesse. Il devient très difficile à attraper.

Il passe les gardes et une fois à une dizaine de mètres de ceux-là, il les regards et il tire la langue, puis il se tourne et tape sur ses fesses.


-JE SUIS GOLD ROGER ! Mes hommes arrivent et ils vous tueront tous. Les voilà. Hé hé hé

Puis il se remet à courir. Il est pourchassé, mais notre bonhomme est rapide et finit par semer les poursuivants. En tout cas, le navire de Mahach arrive et les soldats lui réservent une bonne accueille. Ils ne sont pas sûr à cent pour cent que ce sont les hommes de Roger, mais ils risquent de se montrer assez durs et ne laisserons rien laissé passer.

L’homme à la cicatrice ne fait que s’échauffer. Il a volé un katana, mais lui souhaite quelque chose de mieux. Un objet qu’il donnera à sa femme comme cadeau. L’arme qu’il a ne l’intéresse pas, alors il se rend dans une taverne pour échanger ça contre une bonne grosse quantité d’alcool. Seul dans son coin, il boit.

avatar
Mahach

♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 6240
Popularité: -620
Intégrité: -403

Lun 30 Sep 2013 - 13:24

Mahach, sur bon bateau, se soignait comme il pouvait. Il était à moitié amorphe, à moitié vautré sur sa chaise, à moitié couché sur son bureau, dans sa cabine, un filet de bave s'échappant de sa bouche bée.


Ses hommes arrivèrent enfin à quai, et bientôt, deux gros gardes allèrent à leur rencontre, suivis par d'autres.

- Veuillez nous suivre, vous répondrez des actes de votre Capitaine.
- De notre Capitaine ? Mais il est dans sa Cabine et il est ... euh ... malade. Vu dans l'état qu'il doit être, je suis sur qu'il est incapable de faire quoi que ce soit.
- Votre capitaine a débarqué à l'instant, suivez nous je vous prie, sans histoire.
- Mais non ! Je vous dis que notre capitaine est dans sa cabine, on est les premiers à avoir mis pied à terre.
- Vous n'êtes pas les hommes de Gold Roger ?
- Les hommes de qui ?


Le gros garde hésita longuement avant de croire l'homme de Mahach, le toisant yeux dans les yeux avant de se retourner vers ses collègues pour se concerter.


- Ouais, bon, tenez vous correctement, vous aussi on vous à l'oeil.
- Vous inquiétez pas pour nous. Euh, à ce propos, vous avez entendu d'une arme plus légendaire que les autres récemment ?
- Vous aussi vous êtes sur le Meitou ? Mais qu'est ce que vous avez tous à la fin ? Des meitous, sans dire que ça court les rues, pas mal circulent ici. Alors pourquoi celui là ? Ce fameux Gold Roger -si c'est son vrai nom- est dessus aussi.

Enfin ils s'éclipsèrent. Suspicieux, l'homme qui avait pris la parole contre les gardes la reprit à nouveau en tapant sur l'épaule de l'un de ses camarades.

- Préviens Mahach par escargophone qu'il y a un autre pirate sur le coup, un certain Gold Roger ... Allez, venez, on va boire un coup, la taverne c'est le meilleur moyen de tirer des informations.


Dernière édition par Mahach le Lun 30 Sep 2013 - 23:29, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t9050-mahachhttp://www.onepiece-requiem.net/t9150-sifflement-tiens-ma-fiche-
Invité
Invité


Lun 30 Sep 2013 - 20:52

Toujours seul dans son coin, Roger ne parle à personne et personne ne lui parle. Avec tout ce qu’il a bu, certains pourraient croire qu’il ne doit plus tenir debout et qu’il serait facile de le raquetter. Sauf que les gens d’ici son assez calme et tranquille. Il ne semble pas y avoir de délinquant. Notre homme avachi sur sa chaise, pose ta tête sur la table tout en gardant une bouteille dans la main.

*Hik*

J’ai le okay… *Hik*. Pour faire passer ça il faut BOOIRE ! J’me redresse et me penche en arrière. La chaise décolle ses pattes avant, en équilibre yeah la classe ! *Crack* Ho putain. J’tombe et mais casse la chaise. Pas grave, j’ai sauvé l’essentiel. Un groupe de gars entre et me regard bizarrement. J’leurs jette…  pas la bouteille en pleine poire, mais l’idée m’a traversé l’esprit.  Bon faut que j’trouve le cadeau pour ma Euphimia.

Le blond se lève et fait quelques pas pour garder l’équilibre. Il semble en difficulté. Les secondes passent puis il se stabilise. Un petit grognement pour attirer l’attention et c’est parti.

-Qui sait où se trouve le katana le plus célèbre de l’ile ? Celui qui répond ! Qui répond juste hein ? Oui parce que y’a des gars qui répondent mais ils répondent faux, ben là non. J’veux une réponse juste. Alors celui qui me dit… Attends, parfois le mec croit pouvoir mentir, mais s’il me ment je le retrouverais et voilà quoi. Non mais si quelqu’un sait où il est dit le parce que sinon j’ai l’aire d’un con. Parce que si vous voulez, euh.. Là c’est un katana paaaas normal quoi. Non parce qu’il y a les katanas qui coupe bien tout ça, coupe mieux et là. Non j’veux un vrai katana. Le meilleur…

Perdu dans ses paroles, un homme chauve avec une petite moustache finit par l’interrompre et demande ce qu’il gagne en répondant. Alors l’homme avec la cicatrice picole encore un petit coup et regard l’interlocuteur. Il lui montre toutes les bouteilles qu’ils restent et lui dit cadeau.  L’homme lance un léger sourire et donne la localisation du meitou. Alors l’alcoolo qui vient de finir sa bouteille et l’éclate contre la tête du pauvre homme. Ça l’assomme, puis le fou met quelques bouteilles dans son sac et pars en courant en renversant tout sur son passage. Une fois dehors et probablement insaisissable, il se retourne et hurle.

-JE SUIS GOLD ROGER, JE VAIS BRÛLER CETTE ! ... Cette .. hum. Ah oui ! ÎLE !

Des mots prononcés par un ivrogne. Ça n’a pas tellement d’importance. Seulement, les hommes de Mahach sont présents. Ils savent que ce blond d’un mètre soixante-dix qui possède une cicatrice sur le visage est l’individu qui leur a posé quelques problèmes plus tôt. En tout cas, Roger s’éloigne du lieu.

Sont vraiment cons les gens.  Encore une dernière histoire sur le katana et la garde serra à son apogée sur le lieu du futur crime. Là ça va être drôle. Par contre faut que j’trouve un cadeau, j’ai toujours rien qui me vient à l’esprit. Pff, saleté de soleil. Si je pouvais l’éteindre. Ce bougre m’attaque à distance avec ses rayons. Commence à me gonfler. Viens m’voir si t’es un homme sale boule. Si j’pouvais te trainer sur cette terre et tout cramé. Tiens c’est une bonne idée. Allé descend de ton perchoir enfoiré ! Je jette la bouteille à moitié pleine vers le soleil. L’objet qui contient l’alcool s’envole loin.
avatar
Mahach

♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 6240
Popularité: -620
Intégrité: -403

Mer 2 Oct 2013 - 13:02

Katcha !

- Ouais ?
- Mahach ? Ca va mieux ? J'ai deux nouvelles pour toi, une bonne et une mauvaise.
- Ouais, ç'a l'air d'aller. Accouches.
- La machette que tu cherches serait bien ici, ce serait un Meitou, mais apparemment, elle serait convoitée par un autre pirate. Gold Roger, tu connais ?
- Hmm, non, rien. Suivez le, lâchez le pas et quand il l'aura, ram'nez le sur l'bateau.
- Qu'est ce que tu vas faire ?
- C'que j'f'rai avec les Grands d'ce monde faute de haki. Sauf s'ils sont accoutumés, et là, ça chie.
-  Je te fais confiance, on tâche de te le ramener.


---
Mahach se mit à frotter les parties de son navire avec ses champignons hallucinogènes pour répandre les spores afin qu'elle envahissent l'air ambiant autour du navire, certains étaient même psychotropes. Tout cela, il l'avait appris grâce au gens de son quartier du Grey Terminal. Ces plantes pouvaient soigner mais elles droguaient également. Après quelques prises fréquentes, les effets s'estompaient légèrement pour augmenter l'accoutumance. Souvent, les plus forts s'affrontaient après avoir absorber un breuvage stupéfiant pour prouver leur force.

Ces champignons à spore avaient une grande capacité de survie. Ils s'adaptaient facilement aux nouvelles conditions climatiques et s'installaient grâce aux spores qui voyageait par le vent.


---

Les hommes de Mahach s'installèrent en terrasse en se divisant en deux groupes pour ne pas attirer l'attention. Ils passèrent commande et Roger se mit à faire son petit spectacle.
Ils se regardèrent dans les yeux, le regard hésitant entre interrogation et détermination. Celui qui sembler prendre les rènes du groupe leur fit signe de la main qu'il fallait patienter. Quand Roger prit la fuite, ils se levèrent en même temps.

- On va le suivre discrètement. Quand il l'a, on le persuade de venir au bateau.


Et les voilà partis sur les talons de Roger dans la plus grande discrétion. Cet homme fait des vagues, hors de question d'être pris dans a marée.
http://www.onepiece-requiem.net/t9050-mahachhttp://www.onepiece-requiem.net/t9150-sifflement-tiens-ma-fiche-
Invité
Invité


Sam 5 Oct 2013 - 14:26

Un ivrogne en pleine journée. On le remarque rapidement, donc Roger arrête de marcher comme un saoul. Contrairement au consommateur classique, celui-ci ne devient pas saoul. S’il joue au mort pilau c’est simplement pour pratiquer son art martial. Drunkun Master. Hors de question de se faire repérer pour le moment. Ce n’est qu’un homme ordinaire qui se promène sur l’ile avec son chapeau de loubard bien enfoncé sur la tête. Que se passe-t-il dans sa petite tête.

Bon, je connais le nom du lieu. Mais c’est pas drôle de demander à une personne où ça se trouve. Juste … C’est quoi ça. Pourquoi une quinzaine d’handicapés mentaux me barrent la route. Quoi encore ? L’un se met à brayé je sais pas quelle connerie.  Bof, je change d’itinéraire, j’ai pas que ça a faire.

En réalité, les hommes sont des soldats de la marine. Le pauvre chef à reçu un peu plus tôt une bouteille sur la tête alors qu’il était en pleine rue… En tout cas, les descriptions concordent avec leurs informations. Un blond avec une cicatrice sur le visage qui marche le dos légèrement courbé avec les mains dans les poches et un chapeau. Peu importe les annonces et les demandes d’arrêt. Notre pirate continu sa route. Alors les hommes se mettent en marche et l’entourent. Roger se remet à jouer à l’ivrogne.

-Yo ho ho. Ben alors? Elle est belle c’te moustache. Au moins ta déjà ce qu’il faut pour te moucher hé hé hé.

Comme à son habitude, il provoque et fait quelque pas vers le leader. On pourrait croire qu’il trébuche et qu’il est sur le point de tomber, mais ce n’est qu’une stratégie pour approcher le chef qui n’est pas sous ses gardes. Ce gentil homme l’aide à se redresser.

-Je vous demande de m’accompagner monsieur.

Face à son adversaire, il se met à rire et regarde les autres. Ses marines sont bien sérieux. Alors le blond lève la bouteille qu’il a dans la main.

-Vous faites un tra.. Traa. Un job d’enfer ! C’est bien j’suis fier de vous les gars.

Il pose sa main sur la nuque du chef et le regard en face à face.

-Lui c’est un bon type. Lui c’est … Un idiot qu’est tombé dans le piège !

Il tire la nuque vers le bas et donne un coup de genou en pleine face. Puis il saisit la nuque avec les deux mains pour pas que l’adversaire s’échappe et frappe encore et encore. Mais ce dernier n’a reçu que les deux premiers coups et a réussi à se protéger. Le chef pousse Roger tandis que des soldats ont dégainé et tente de l’attaquer par derrière.

Harlem Shake
Lorsque Roger est ivre, il est relâché, très relâché. Il effectue des mouvements imprévisibles ce qui lui permet de surprendre son ennemie et d’effectuer de nombreuses esquives.

Le hors la loi tombe sur le dos et profite de la vitesse pour se mettre sur les mains et donner un coup de pied sur les deux soldats. Il se remet sur ses jambes et prend la posture de la technique de l’homme saoule. Les attaques viennent et lui esquive. Avec son agilité et sa vitesse, il devient presque intouchable. Une attaque de face, il effectue une vrille, puis une autre du bas vers le haut, il fait semblant de trébucher et se relève en donnant un coup d’épaule dans le coude et il enchaine avec un deuxième dans la tête. Un adversaire arrive par derrière et il saute dessus, un coup du dos.

Pendant le combat, il ne frappe que des endroits sensibles. Les yeux, le nez, la gorge et bien sur l’entrejambe. Un homme imprévisible, une fois dans les airs, une fois au sol puis debout. Des coups de n’importe quel parti du corps. Et une agilité qui lui permet d’effectuer des esquives incroyables. Les ennemies tombent un a un. Puis le chef revient à la charge avec une attaque horizontale. Roger se penche en arrière, puis un autre viens pour le frappé dans le dos.  Alors il saute et donne un coup de poing et de pied en même temps, tout en étant de dos. Le chef attaque et l’ivrogne effectue un balayage au sol, puis il se met sur les mains et donne de nombreux coups de pied qui sont arrêté par le dos de la lame. Lorsque le chef passe à l’offensif, l’homme à sa cicatrice se laisse tomber sur le ventre, puis il saute la tête en avant en effectuant une vrille. Le marine reçoit le coup en plein estomac. Le pirate se relève et hurle.

-Je vais voler le katana légendaire de l’ile ! Puis je brulerais tout ! Salut bande de paramécie !

Les hommes n’ont besoin que de quelques secondes pour récupérer de leur coup, alors notre homme se met à courrir comme d’habitude. Puis il aperçoit un groupe d’individus.

-HO voilà mes hommes ! Enfin vous arrivez c’est pas trop tôt. Débarrassez-moi de ça et fissa.

Puis il continue sa course à toute vitesse.
avatar
Mahach

♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 6240
Popularité: -620
Intégrité: -403

Dim 6 Oct 2013 - 12:46

Mahach se tenait debout sur le pont de son rafiot, parmi les spores des champignons hallucinogènes qui virevoltaient joyeusement. Il esquissa un petit sourire satisfait et se saisit de son escargophone.

Purupurupurupuru ... Purupurupurupuru ...

Katcha !
- Allô ? J'vous propose un p'tit deal. Laissez moi c'Gold Roger contre mon accostage sur votre île. Aidez moi simplement à l'presser au port, et je m'occupe du reste.
- Qui êtes vous ?
- Un pirate qui n'vous veut aucun mal, pour une fois.
- Un pirate ? Hors de question de traiter avec v...
- Mahach. J'm'appelle Mahach. Mes hommes sont à sa poursuite, il en a après votre Meitou. Laissez le s'en emparer et rabattez le.




Et il raccrocha.

---
Pendant ce temps, ses hommes pistait l'autre pirate qui se faisait la joie de pourrir l'autorité locale, voire l'île toute entière. La filature était difficile mais amusante. Mais au moment du combat, ils pensaient être découverts ...

- Je vais voler le katana légendaire de l’ile ! Puis je brûlerais tout ! Salut bande de paramécies ! Oh ! Voilà mes hommes ! Enfin vous arrivez c’est pas trop tôt. Débarrassez-moi de ça et fissa.
- Merde ! Planquez vous dans le bosquet avant qu'ils nous trouvent.

Et puis ... rien. Plus loin, un bruit de combat. Finalement, les Marines avaient fondu sur un pauvre groupe de touristes passant par là malencontreusement. Du fait, les hommes de Mahach purent continuer leur filature. Gold avait pris quelques peux d'avance, et Mahach tentait de les appeler.


Purupurupurupuru ... Purupurupurupuru ...
Katcha !
- Mahach ?
- Ouais, c'est moi, lâchez pas l'gugusse, j'ai d'mandé à la Marine d'vous aider. Ils arrêtent pas d'vouloir m'contacter et vous avoir c'était un gros bordel.
http://www.onepiece-requiem.net/t9050-mahachhttp://www.onepiece-requiem.net/t9150-sifflement-tiens-ma-fiche-
Invité
Invité


Ven 18 Oct 2013 - 17:42

La vitesse de Roger et la peur de se faire repérer par la marine à donner suffisamment de temps au blond pour disparaitre. Dans une ruelle bien sombre, il se change rapidement. Les habits n’ont plus rien à voir ainsi que ça façons de se comporter. Personne ne le reconnait. Avec son monocle, il regarde légèrement les hommes de Mahach qui semble le chercher.

-Excusez moi, vous n’auriez pas vu un homme en chemise à fleur avec un chapeau.

Le dos bien droit, les mots qui sont prononcée sorte avec un ton légèrement supérieur comme tout bon noble.



-Hum ? Est-ce que vous faites attention lorsque vous marchez pour ne pas écraser de fourmi ? Hum.

Puis il avance avec la tête légèrement haute sans se soucier des verres de terre qu’il vient de rencontrer. Se promenant dans la ville, il ne peut que constater le mouvement des troupes ainsi que les rumeurs. Mais le monde reste calme. Ce n’est qu’un fou qui a fait des siennes, pas besoin de renfort pour l’attraper.

Pff. Tous ces chiens errants bougent avec organisation. On sait même pas qui est de la marine et qui est simplement pressé. C’est le bordel. Impossible de connaitre le lieu du katana dans ces conditions. Le plus simple c’est de demander à un môme. Au moins eux se pose pas trop de questions. Puis les regards se tournent vers moi. Les gens se demandent qui suis-je.

-A genoux minables. Je suis Saint Xavier. Dragon céleste

Dragon céleste, ce mot signifie beaucoup. Le Gouvernement mondial vient de ces êtres. Alors hors de question de réfléchir pour le commun des mortels. Ils se mettent à genoux et courbent la tête. Mais évidemment il existe toujours des abrutis qui ne connaissent pas les êtres supérieurs. Des hommes qui refusent de ce sous mettre.

-Quelle insolence… A moi la marine !

Outrer par le comportement de pas mal de gens, il ne peut que demander de l’aide pour montrer à tous sa supériorité. Des hommes lui demandent de se calmer. Il enlève son gan et donne un souffler à l’homme.

-Je vais contacter Marie-Joie. Un buster call ! Voilà ce que vous méritez ! Des navires de guerres vont détruire votre ile maudite ! Aucun survivant !

Le fauteur de troubles pars en direction opposée au peuple et cherche un endroit pour s’isoler. Des questions se posent chez les passants. Certains insultent les autres. La peur de subir un Buster call génère un comportement incroyable chez quelque personne qui n’hésite pas à en venir aux mains contre les rebelles. Puis un combat éclate entre ceux qui croient à la menace du dragon céleste et ceux qu’y n’y crois pas. Du monde se rassemble et la marine doit encore intervenir en ce jour. Les gens sont rapidement séparés tandis que les rumeurs au sujet d’un possible buster call se répand.
avatar
Mahach

♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 6240
Popularité: -620
Intégrité: -403

Ven 18 Oct 2013 - 19:57

Les hommes de Mahach détalaient comme des lapins avant que l'un d'eux eut l’illumination de prévenir leur capitaine.


Purupurupuru ... Purupurupuru ... Purupurupuru ...

Katcha !
- Parle !
- Mahach ! Un Dragon Céleste va déclencher un Buster Call ! Faut qu'on se barre de là !
- Quoi ? Ca ici ? Il est seul ?
- Pourquoi tu demandes ça ? Non, me dis pas que tu veux capturer son gosse ?
- Putain d'abruti ! T'as d'la chance d'pas être d'vant moi, j't'aurais ouvert ton putain d'crâne pour vider tout la merde qu'y'a d'dans.
- ...
- Un Dragon ? Seul ? T'imagine ? Même pas un putain de navire d'la Marine ? C'est juste vot' putain d'cible qui joue avec vous bande de guignols ! Ram'nez le moi putain !

Mahach pestiférait sur son rafiot en faisant les cents pas. Puis soudain, il s'arrêta et saisit son escargophone.

Purupurupuru ... Purupurupuru ... Purupurupuru ...

Katcha !


- Toujours pas décidé ? Branchez moi sur les escargophones d'l'île. Qu'tout l'monde m'entende. Surtout vot' Dragon qu'en est pas un. Maint'nant. Allez ! Allez putain !
- ...
- Vous avez d'la merde dans les oreilles ou quoi ?

Enfin une petite voix prit la parole.

- C'est bon ...
- Vous m'entendez ? Arrêtez d'courir comme des cons ! Vot' Dragon Céleste, il est bidon putain ! C'est rien qu'un pauv' pirate au nom de Roger. J'espère qu'tu m'entends vieille canaille. J'l'aurais avant toi c'putain d'Meitou !
http://www.onepiece-requiem.net/t9050-mahachhttp://www.onepiece-requiem.net/t9150-sifflement-tiens-ma-fiche-
Invité
Invité


Sam 19 Oct 2013 - 23:18

-C’est bon. ..

Ces paroles ne sont pas adressées à Mahach. Comme si la marine laisserait un pirate parler dans les haut-parleurs. Le soldat s’adresser à son supérieur qui lui demandait si c’est l’individu qui les a contacté un peu plus tôt. Tu n’entends pas ta voix parcourir l’ile cependant tu as la surprise d’entendre un individu plus sérieux et plus calme que le précédent. Il te répond avec délicatesse.

-Ici le lieutenant colonel,  Rufus. Je vous remercie pour les informations. Cependant vous vous êtes déclaré pirate. Il est de mon devoir de vous empêcher de nuire. Votre navire est déjà entouré pars nos navires. Rendez vous ou vous coulerez avec votre navire. Bonne journée. Appel terminé.

Toujours polie même avec l’ennemie. Ce Rufus est apprécié de tous sur l’ile. Maintenant Mahach est dans de beaux draps. Mais il n’est pas le seul dans ce cas. Les soldats de la marine ont retrouvé le dragon céleste avant les hommes de Mahach.

-Saint Xavier. Veuillez nous suivre, les rues ne sont pas sur. Rejoignons le QG où vous pourrez passer votre appel à Marie-Joie.

Les soldats se comporte bien, même très bien. Il s’incline et Roger ne voit absolument pas qu’il tombe dans le piège de Rufus. Car le lieutenant colonel à prévu deux solutions. S’il s’avère que le pirate Mahach ment, il est préférable de bien se comporter avec le dragon céleste. Tandis que s’il a dit la vérité, la marine attrapera ce bandit avec délicatesse.

-Hum ? Partons d’ici, ces ruelles me répugnent comme le pue sur une tartine de pain d’épice.

C’est donc sagement que le fou se rend à la base. Il croit qu’il sera accueilli avec classe. Avec sa démarche d’être supérieur, il est sur que rien ne peut lui arriver. Sa supériorité est une évidence. Le monde qui l’entoure est si impuissance face à lui. Les êtres sont si inutiles et idiots. En tout cas, lorsqu’il franchit la porte et que les menottes lui sont mises, son visage change radicalement.

-Comment ? Comment Osez vous ! Je suis Saint Xavier !

-Votre identité a été vérifiée, et malheureusement pour vous le seul dragon céleste du nom de Saint Xavier est actuellement à Marie Joie. De plus votre cicatrice vous trahis. Vous n’êtes qu’un fauteur de troubles nommer Gold Roger.


C’est …. Grrr. Comment ces chiens, ces batars osent poser la main sur moi. J’vais les trucider. J’vais les égorger. La marine. Vous êtes que des enfoirés qui m’empêchent de jouer ! J’vais me venger ! Ho oui j’vais me venger. Vous allez regretter le jour où vous m’avez arrêté alors que j’étais mineur. Vous allez regretter toutes les fois où vous avez osé me jeter en prison. Je viens juste de sortir de celle de South blue pour retourner sur celle de Est ? Non.

-Il y a erreur ! Gold Roger, c’est la première fois que j’entends ce nom.  Regardez moi. Est-ce que j’ai l’allure d’un criminel. Voyons soyez raisonnable. Se pourrait-il que vous me confondiez avec un individu qui me ressemble ? Après tout, à notre époque rare sont les hommes qui n’ont pas de cicatrice. Vous n’êtes pas d’accord ?

Sauf qu’à ce moment, les deux gardes enrobées vus plutôt sur le port son présent.  Là Roger se dit merde. C’est foutu. Avec les menottes et tous les hommes qui l’entourent, la fuite est impossible. Il est conduit dans une cellule et n’émet point de résistance. Avec l’expérience qu’il a, il sait comment agir dans ces moments.  Il faut être patient et trouver la faille.
avatar
Mahach

♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 6240
Popularité: -620
Intégrité: -403

Dim 20 Oct 2013 - 11:04

- Mahach ? On a perdu Roger !
- Ouais, et moi j'ai la Marine au cul. Continuez d'fouiller, j'vous laisse gagner du temps. J'vais faire prisonnier l'Roger. Si jamais ils viennent sur le bateau, j'suis mort, et j'ai pas envie d'faire d'coup d'éclat.
- Quoi ? Tu vas te rendre ?
- Cherchez j'vous dis.

---

Mahach descendit de son bateau les mains en l'air. Les Marines le rejoignirent dans la minute qui suivait pour le faire prisonnier et n'opposa aucune résistance. Il dit aux soldats :

- J'veux juste parler à Rufus, j'ai rien fait sur vot' île. J'veux rien faire de mal chez vous.


Pour toute réponse, il n'avait que le silence des Marines.


Arrivé à la caserne, il fut emprisonné avec un autre homme.

- Il y a erreur ! Gold Roger, c’est la première fois que j’entends ce nom.  Regardez moi. Est-ce que j’ai l’allure d’un criminel. Voyons soyez raisonnable. Se pourrait-il que vous me confondiez avec un individu qui me ressemble ? Après tout, à notre époque rare sont les hommes qui n’ont pas de cicatrice. Vous n’êtes pas d’accord ?

Mahach eut un rictus légèrement bruyant mais tellement carnassier, regardant le pirate blond avec un regard de mafieux qui tenait le scrotum de la brebis galeuse de son clan dans sa main.


- Voyez vous ça ... Le Dragon sans bateau de la Marine. Et le menteur ment à nouveau ... Quoi d'plus normal.

Mahach se tourna vers les Marines.

- J'peux p't êt' monnayer ma sortie ? J'ai quelques informations importantes à vous distiller.
http://www.onepiece-requiem.net/t9050-mahachhttp://www.onepiece-requiem.net/t9150-sifflement-tiens-ma-fiche-
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Lun 11 Nov 2013 - 10:11


- Passez-moi une allumette Sergent.
- Mais, Lieutenant-Colonel !
- Il n'y a pas de mais qui tienne. Je veux une allumette.
- A vos ordres.

J'ai quand même le droit de fumer, au moins par devoir en ces temps de crises. Je me laisse croire qu'une cigarette me redonnera goût à la vie, mais elle ne fait qu'accroître ma mauvaise haleine. On pourrait me comparer à un chacal. En plus, j'ai des cernes aussi noire que les ténèbres de l'abominable Teach des mers.

Je soupire.

Un de mes hommes me passe le compte-rendu des actions causées sur mon île. De mauvaises actions... Y'en a des vertes et des pas mûres. C'est fatiguant et inutile, alors je jette le paplar en arrière.

J'allume une deuxième clope.

Soudain, un homme tombe sur mon dos et m'entraîne dans sa chute. Heureusement rien de cassé, ce qui n'est pas le cas de ma sèche...

- MA SÈCHE !
- Pardonnez-moi... J'ai trébuché sur un dossier.
- Ma SÈCHE !
- Votre quoi ? *Remet ses lunettes*. Je suis là pour vous prévenir que l'un des prisonniers veut vous parler. Il dit avoir des informations importantes !
- PUTAIN, MA SECHE ! Ma clope !
- Excusez-moi, votre quoi ?
- Laissez tomber.
- Laissez tomber les prisonniers ?
- NON ! NON ET NON ! Mais qu'ai-je mérité pour avoir un abruti pareil dans les pattes.

Je fuis l'incapable et presse le pas vers la cellule où il y fait un froid de canard. Je reste bien campé en face des barreaux, à l'écoute de ces pirates. Plus malfrats que pirates... J'ai les yeux qui piquent à cause de l'odeur infecte de cet endroit... Ça m’agace.

- Qui des deux merdes en face de moi, a des informations susceptibles d'intéresser la marine ? J'écoute. Et je vous préviens. Si c'est pour me faire perdre mon temps, je vous PAN !
Invité
Invité


Lun 11 Nov 2013 - 11:01

Le boss va v’nir. On va voir c’qu’il a dans la tête. J’vais peut-être m’en sortir sans problème. En tout cas, j’sais pas pour qui se prend le mec qui partage ma cellule. Ses paroles ne m’atteignent même pas. J’ai essuyé tellement d’insulte dans ma vie que ça c’est rien. Mais je n’oublie pas, non. Il regrettera ces paroles. Hé hé hé. Oui je rigole et ça, ça doit le surprendre. Ce bouffon veut aussi négocier sa sortie. Ah la jeunesse, tellement innocente et stupide. J’attends tranquillement le lieutenant colonel. Adossé contre le mur au fond de la cellule. Puis me viens une idée. J’me lève et m’approche du gus. Les soldats ne nous regardent pas. Parfait. J’lui chochotte.

-Hey tête de limace.

J’me donne un coup de poing dans le nez puis un autre.  Je saigne. Puis là…

-Mais que faites vous ! Lâchez moi !

Je saute en arrière et m’étale par terre.  Ce qui crée du bruit.

AAAAH

-A l’aide !

Les gardes arrivent. Bingo. Je joue la victime avec le visage apeuré et le visage en sang.

-Sortez-moi de là. S’il vous plait.

Un homme en sang par terre et l’autre tranquillement debout. Il devait pas s’y attendre. Pff. Blanc bec. J’espère qu’il va passer ses jours en taule.  Je recule dans un coin en me recroquevillant pour bien montrez à quel point j’ai peur. Là le lieutenant-colonel arrive.

-Cet homme est un dangereux pirate. Ne me laissez pas avec lui, je vous en prie. Vos hommes ont fait une erreur en me confondant avec un pirate. Regardez, ai-je l’air d’un pirate. J’vous en prie monsieur, aidez-moi.

J’suis lamentable et alors. Vous savez pas ce que c’est d’être dans un trou à rat. J’ai vécu de nombreuses années en prison et j’ferrais n’importe quoi pour ne  plus y retourner.
avatar
Mahach

♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 6240
Popularité: -620
Intégrité: -403

Lun 11 Nov 2013 - 19:57

Putain ! Ce clown tentait de m'coincer une nouvelle fois ! L'enfoiré ! C'était qu'un putain d'jeu d'esprit à deux balles ! Fallait que j'garde mon calme, pas facile quand l'garde vous prend pour une merde et qu'tu t'appelles Mahach. Mais calme, y'a Roger, c'est l'plus important, j'allais pas baisser mon froc devant lui.

Baisser mon froc ? Ouais, c'était une idée. Baisser mon froc pour lui montrer qui les avait.

- Hoy, pirate à la mords moi l'noeud, tu t'prends pour un clown ? C'est comme ça qu't'agis ?


J'avais réussi à capter vite fait l'attention d'la Marine. Leur chef semblait s'impatienter ou j'sais pas quoi. 'Fin, ça l'soulait d'êt' là, fallait que j'sois convainquant.


- Sont pas dupes les Bleus. Savent bien qu'c'est moi qui lui proposé d'balancer d'l'info. Mes hommes sont en ville, ils t'ont pisté et ont perdu ta trace quand un soit disant Dragon Céleste ram'nait sa fraise. Un Dragon sans escorte, pas possib' mec. Et maint'nant tu t'fais passer pour une victime ? T'es pas un pirate, un vrai, hermano.

J'sifflai en passant mon pouce sur ma gorge, signe qu'il était pas des notres. Les Bleus me r'gardaient comme des chiens d'faïence.


- Les mecs comme toi, ça m'bouffe, alors j'vais faire une p'tite exception, comme t'es pas des nôtres, j'vais t'balancer.

Ouaip, j'ai pris l'plus bel air d'mec satisfait d'son raisonnement.



- Chef des Bleus, Colonel ou j'sais pas trop quoi et j'm'en fous, c'guignol en a juste après vot' Meitou. I'veut juste foutre l'bordel et s'le prendre. J'crois qu'c'est pas trop apprécié par chez vous, hein ? Hmm ?

L'vieux m'r'gardait d'un oeil suspect, fallait qu'j'me sorte d'là.

- Moi, j'sais qu'j'suis loin d'êt' l'innocence incarnée, mais j'ai encore rien fait sur vot' île à part suivre vos règles, mes hommes ont consommé pour pas v'nir ici en glandouillant. J'vous avais même proposé mes services pour vous l'livrer.

Et là, pour conclure, j'donne mon plus grand sourire sadique au blondinet.


- Hein Roger ?
http://www.onepiece-requiem.net/t9050-mahachhttp://www.onepiece-requiem.net/t9150-sifflement-tiens-ma-fiche-
avatar
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Dim 17 Nov 2013 - 21:40


- Ahahaha ! En cinq ans de carrière, c'est la première fois que je vois deux abrutis de pirates me prendre pour un con. Regrettable...

Je mets la main sur ma boîte d'allumettes et constate qu'il m'en reste plus qu'une. Je la prends et la frotte sur le grattoir. J'observe la flamme qui s'émane du morceau de bois s'éteindre devant mes yeux au bout de quelques secondes... PUTAIN DE BORDEL DE MERDE ! J'ai perdu la seule satisfaction journalière qui aurait pu entretenir ma patience.

Mais là, j'en ai vraiment marre que l'on se paie ma tête.

- Je n'ai qu'une parole.

Je fais signe à mes hommes d'ouvrir la cellule pour libérer le couple d'idiots afin de les amener à l'échafaud le plus proche. Ils ne croient quand même pas s'en sortir en me mettant sous le nez de fausses informations après avoir foutu le boxon sur mon île.

- Aujourd'hui, c'est pendaison parce que je suis méchant et cruel. J'aurai préféré vous trancher la tête à coup de meitou, mais y'en a pas. A moins que l'un de vous à le pouvoir d'en faire apparaître un par magie... Personne ? Je vous avez prévenu, je déteste perdre mon temps pour rien.


Au moins, ça calmera mes nerfs le temps de trouver des allumettes...
avatar
Mahach

♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 6240
Popularité: -620
Intégrité: -403

Lun 18 Nov 2013 - 9:21

Pas de Meitou ? Mais elle est où cette putain d'arme légendaire ? J'me les emmerdes à cause d'elle là !

J'jette un oeil sur l'chef, i'paraissait énervé. Genre énervé d'la vie, toujours à stresser comme un con. J'allais pas l'rester à m'tourner les pouces en attendant l'billot et ça m'faisait plutôt rire d'savoir qu'il s'énerverait encore plus. Mais en même temps ...


- ... J'ai plus rien à foutre ici, autant dégager !

J'choppe l'Roger par l'poignet, d'l'aut' main, j'le fais tourner et j'l'envoie valser pile dans les Marines qui tombent pour la plupart à la renverse.Toute la jolie p'tite troupe est en ébullition, mais comme j'suis pas un chien ...


- ... Même les faux-frères j'les laisse pas à la Marine !

J'tends la main à Roger, ou plutôt j'la lui attrape et l'tire en avant pour qu'on s'enfuit. On commence à prendre d'la distance, j'en profite pour contacter mes mecs.

---

Pulupu ... KATCHA !


- Ouais Mahach, on est dans le bateau, on t'attend, prêts à partir.
- Wow, rapides, j'vous aime putain.
- Bah, on te connait. Si tu vas vers les marines, c'est pour partir sur les chapeaux de roue. Sauf qu'il y a bien deux ou trois collègues qui sont hors service à cause des spores de tes champignons. Je veux dire, nous on est habitués, ça va ... Mais eux ...
- T'inquiètes pas, on ouvrira grand. J'arrive.


---

J'tourne vers la tête vers Roger, qui semblait toujours sourire.

- Tu fais c'que tu veux, mais moi, j'file direction l'port.
http://www.onepiece-requiem.net/t9050-mahachhttp://www.onepiece-requiem.net/t9150-sifflement-tiens-ma-fiche-
Invité
Invité


Ven 22 Nov 2013 - 21:05

Les petits oiseaux s’envolent loin dans le ciel. Cui cui cui. Ouai’p, ça serait bien d’avoir des ailes de piaf. Genre je tape et je fuis. *Soupir*. Le bonheur. Bon, en attendant le chef des chiens chiens semble vouloir jouer au dur. Qu’est-ce qu’il chante. Nous tué avec un meitou ? Il connait pas la devise ou quoi ? C’est servir et protéger, pas tué ! Où va le monde ? Je vous le demande..

Roger place sa main sur le visage en faisant non de la tête. A ce moment Mahach le saisi, alors là, pas le temps de réagir qu’il est dans les airs en train de tourner.

-YOUHOUU !!

Tournoyer dans les airs sa lui plait bien. Surtout qu’il écrase des marines et ça c’est encore plus drôle pour lui.

-Atterrissage, ah non. Amarine-ssage Hé hé hé.

Il a à peine le temps de voler une dague d’un soldat que le pirate le tir et les deux se mettent à courir avec des chaines aux pieds et mains. Roger continue de rigoler comme un gamin. Tout cela est si drôle pour lui. Etre jeté comme une poupée, être entrainé comme un jouet. Ça le fait marrer. Alors les hommes se font courser. C’est peut-être surprenant, mais ils arrivent à semer leur adversaire… Enfin cela ne dur que quelques instants, c’est ce qu’il faut pour Mahach. Ce dernier contact ses hommes. Puis lorsque cela fini, le blond rigole encore.

Non mais c’est un vrai bleu ce gars. La jeunesse pirate est pas dans la merde. Bon, j’vais m’amuser un peu comme même, il est trop drôle cet ahuri.

-Tu m’as sauvé de prison. Je suis énormément reconnaissant.

Là je souris plus sinon il va trouver ça pas nette. Enfin si je lance un sourire gentil, d’ami quoi. Même si j’sais pas trop ce que c’est l’amitié. Fin on sans fou là.

-C’est pas avec des chaines que t’arriveras à fuir. T’as contacté tes hommes, mais les marines ont fait de même et le port doit déjà être. Enfin voilà, plein de mecs en tenues de majorettes rien que pour tes gars. On peut commencer par chercher mon sac où j’ai ce qu’il faut pour nous retirer ça. Puis si tu veux tenter ta chance tout seul, ton compte est bon. Après tout, l’union fait la force non ?

J’suis sur qu’il va gober ça. Mais en vrai !! Attends j’fais quoi là. Mon premier frère m’a dit lorsqu’on aide quelqu’un et que l’autre nous aide, on est frère ! ça veut dire que j’suis en train d’avoir un nouveau frère là ! Pourquoi j’tombe toujours sur des sacrés spécimens. La dernière fois j’ai croisé zorette, enfin son vrai nom c’est mizu je sais plus quoi. J’lui ai sauvé les niches. Tin, si je croyais pas en cette histoire de fraternité j’serrais probablement seule au monde. Bienvenue dans la famille l’ahuri.

-Allé petit frère ! Magne toi les gars arrivent !
avatar
Mahach

♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 6240
Popularité: -620
Intégrité: -403

Mer 29 Jan 2014 - 6:48

J'sais pas trop c'qu'il a derrière l'crâne mais j'ai des priorités et j'avoue qu'là, avoir un allié chang'rait la donne.


- J'me méfie carrément d'toi, t'es l'roi des coups tordus. Mais j'te préfère à la Marine et c'est clair j'préfère partir sans ces chaines.

Alors j'me mets à courir dans sa direction. Au pire, j'l'éclate. J'veux dire, il a bien essayé d'm'enfoncer et d'se tirer, j'ai toujours su l'rattraper. J'suis plus à une fois près. D'ailleurs, il v'nait de r'tenter un coup.

- Par contre, t'as manqué d'conviction pour l'port. J'viens d'appeler mes gars, ils m'auraient dit s'il y avait du monde au port. Alors j'te d'mand'rais d'faire vite, histoire d'pouvoir fuir tant qu'il en est encore temps tu vois. Et ça, j'crois qu'on peut êt' que d'accord tous les deux.
http://www.onepiece-requiem.net/t9050-mahachhttp://www.onepiece-requiem.net/t9150-sifflement-tiens-ma-fiche-
Invité
Invité


Ven 7 Fév 2014 - 21:27

Dit pas n’importe quoi. Lui m’aide parce que c’est dans ses intérêts. Ouai’p c’est ça. Shoma m’a sauvé alors que j’étais au fond d’une prison. Ça n’a rien à voir. C’est juste un brave petit pirate. Encore bien jeune pour savoir vivre sans problème. Le seul fait d’avoir choisi de me suivre le conduira à sa perte. Mais il ne le sait pas. Le détour permet de gagner assez de temps pour que les marines parviennent au port. Malgré que l’on coure à une allure soutenu, ce n’est probablement pas suffisant. Une fois qu’on arrive dans la ruelle, je grimpe sur les bâtiments avec une habilité déconcertante. Je récupère mes affaires. Pour commencer j’me libère alors que l’autre me demande ce que je fous.

-Deux secondes j’dois me changer.

Me faut pas énormément de temps pour me libérer de mes chaines avec mes différents bouts de métal prévu pour cette usage. Je l’ai fait tellement de fois… Une fois avec mes habilles de voyou je rejoins Mahach avec un léger sourire.

-Tu vois, heureusement que tu m’as suivi. Maintenant t’as les mains libres. Quittons cette île au plus vite l’ami.

Pendant que le blond lui adresse ces mots, il le libère et les infâmes pirates se mettent en route immédiatement. Le navire est à une centaine de mètres. La marine a-t-elle eu le temps d’arriver ? Tel est la question. En tout cas, qu’elle soit là ou non, Roger compte bien prouver à Mahach qu’il ne va pas fuir. Alors il dépasse son confrère et arrive en premier sur le quai. La première trompe est présente, une dizaine d’hommes.

-Dit à tes hommes de lever l’ancre, faut qu’on bouge !

Pas besoin d’en dire plus, il se jette sur les matelots et les maitrises rapidement. Des coups vicieux qui font le plus grand malheur de ces pauvres sous gradés. Ensuite le balafré rejoins son compagnon du jour.
avatar
Mahach

♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 6240
Popularité: -620
Intégrité: -403

Lun 10 Fév 2014 - 19:31

L'pirate a du connaitre des cas dans c'genre parce qu'il s'est libéré assez facil'ment, et moi par la même occasion. Final'ment, il veut prendre la mer avec moi. Parfait. A l'heure qu'il est, l'bateau d'vait respirer l'hallucinogène à plein poumon.

... Pulupulupulupulu ...


- C'est Mahach. Marine ou pas apprêtez vous à l'ver l'ancre ! Si vous êtes assez à manœuvrer, continuez c'que j'faisais, on a un invité.

Katcha !

Maint'nant, y'a plus qu'à l'conduire au rafiot. P't être qu'le faux frère ne l'est pas vraiment ... Faut qu'j'reste aux aguets, il a plus d'un tour dans son sac l'filou.

- C'est bon. Mes mecs sont prêts, trainons pas.
http://www.onepiece-requiem.net/t9050-mahachhttp://www.onepiece-requiem.net/t9150-sifflement-tiens-ma-fiche-
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant