AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-13%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
20.95 € 23.95 €
Voir le deal

Fifty shades of Smile

Kurumu Miyazawa
Kurumu Miyazawa


Feuille de personnage
Dorikis: 3011
Popularité: -193
Intégrité: -158

Jeu 10 Oct 2013 - 0:18

Il fait beau et bon, le soleil brille sur Ptyx, île natale de Kurumu, qui est âgée de 14 ans. L'adolescente était devant sa piscine, sur une chaise longue en train de bronzer, et portait des lunettes de soleil noire. Petit bikini orangé, on aurait pu croire qu'elle était à la mer. Elle n'avait rien à faire. Son père n'allait pas venir avant quelques mois, ses quelques amies étaient là, mais elle n'avait pas envie des les voir. Kurumu s'était embrouillée avec celles-ci à cause de leur prochaine sortie. Ses amies voulaient se faire un petit restaurant puis se mater un film au cinéma. Il y avait "Les dents de la mer sept : le retour du Jedi". La demoiselle qui voulait montrer son autorité, était d'accord pour le restaurant, mais était plutôt axée sur un karaoké. Pendant un film au cinéma, tu ne pouvais rien faire, sauf regarder le film, alors que dans un karaoké, tu pouvais rigoler, s'amuser, profiter de sa jeunesse.

Après être restée près d'une heure sous le soleil, elle venait d'attraper un coup de soleil au ventre, et aux épaules. Kurumu alla ensuite dans sa piscine pour se rafraîchir, et oublier son altercation avec ses amies, et surtout, celle qui compte le plus à ses yeux. Voyant qu'elle perdait son temps, elle alla dans sa chambre, ou était exposé quelques peluches Gekota, et s'habilla, tout en faisant attention à ses coups de soleil. Elle sortit en douce, pour ne pas que sa mère ne la voie ou ne l'entende, sinon elle allait lui poser des questions sur l'endroit où elle se rendait, l'heure de rentrée, j'en passe et des meilleurs. Cependant, elle lui laissa un petit mot.

Je suis dehors,
je ne sais pas si je rentre à la maison.
Donc ne t'inquiète pas.
Signé : Ta fille Kurumu

*Ça c'est fait, maintenant à moi la sortie. Mais il faudrait que je trouve un truc à faire, je ne veux pas perdre mon temps dehors.*

Elle savait pertinemment qu'il n'allait rien y avoir si elle restait dans la ville, et dans la basse ville. Mais elle alla au quai puisqu'il y a toujours des pêcheurs qui se font attaquer par des mouettes, symbole de la justice aérienne. Soudain, une petite troupe de personnes, surtout des jeunes d'environ dix sept ans à vingt ans environ, courraient pour une raison obscure. Ils passèrent devant l'adolescente, et l'un deux, un peu enrobé, était à deux doigts de bousculer Kurumu.

L'adolescente les suivit, dans l'espoir qu'il y ai un quelconque divertissement. Cette petite troupe menait au port, et à la grande surprise de la demoiselle, il y avait un bateau de marine, qui après vérification de l'identité, faisait une ballade gratuite au sein du QG de South Blue.
*La chance me sourit, bien que je n'y croie pas. Ça sera la première fois que j'entrerais dans un QG, ça pourrait être sympa. Suffit d'éviter les machos et les gens avec un ego démesuré. Heureusement que j'ai ma carte d'identité sur moi.*

Boucles d'oreilles dorée en forme d'anneau, t-shirt à rayures horizontales noires et blanches, ainsi qu'une jupe noire qui lui arrivait un peu au dessus des genoux. Kurumu avait envie de faire dans le dark. Sur sa tête, les lunettes de soleil. Elle alla donc vers le navire, montra sa pièce d'identité et accéda au pont. C'était une première pour l'adolescente de monter à bord d'un navire marine, mais cela ne la dérangeait pas plus que ça. Le vaisseau leva l'ancre, et descendit les voiles. Un mousse leur expliqua qu'ils allaient mettre environ une journée avant d'accoster au Quartier Général. Il leur dit aussi qu'il serait sous la responsabilité d'un personnel du QG.

Kurumu s'était posée sur le bord du navire, et regarda le large. Elle espérait tomber sur un dauphin géant. Soudain, une fille âgée de dix huit ans, lui tapota l'épaule.
-"AIIIIE !! Putain, mais touche quelqu'un d'autre."
-"Désolée, mais je voulais te demander les raisons qui t'ont poussé à monter à bord. Car j'ai fait le tour, et je n'ai pas vu énormément de filles."
-"C'est cool ça, tu pourrais écrire un roman. Sérieusement, je m'en fous. Bon cadeau de la maison, je te dit pourquoi je suis montée. Juste car je n'avais rien à faire sur Ptyx. Donc maintenant que je t'ai donné ma raison, tu peux voir ailleurs si j'y suis."

La fille partit, elle avait deux couettes, quelques mèches blondes sur une chevelure brune, avec un t-shirt et jean. Le soir, il y avait le repas dans la cuisine salle à manger du navire. Au menu, de la langouste, frites, poulet, dessert qui était un yaourt ou pâtisserie. Kurumu ne prit que des frites, et alla dans sa chambre qui était distribuée à l'entrée de la passerelle. Elle retrouva la fille aux couettes, mais ne lui adressa pas un mot. A bord, un placard renfermant un pyjama. Celui-ci n'allait pas à Kurumu, mais elle n'avait pas trop le choix.

Le lendemain, le bateau arriva au QG, et accosta dans l'embarcadère numéro quarante-cinq. Tous descendirent et attendirent que la personne charger de leur présenter l'endroit apparaissent. Au début, Kurumu ignorait que c'était pour visiter un QG et soupira quand elle le comprit. Elle n'avait pas envie, mais elle n'avait plus le choix. L'adolescente attendit que la personne arrive. Une dizaine de minutes plus tard, un homme blond avec un sourire de niais jusqu'aux oreilles s'avança vers Kurumu.
*Pitié faite que ce ne soit pas ce type avec un sourire à la con. En plus, c'est un blond... Si ce n'est pas lui qui me prend en charge, j'arrêterais de me disputer avec ma mère.*


Dernière édition par Sound L. Kurumu le Ven 11 Oct 2013 - 18:54, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t8573-sound-l-kurumuhttp://www.onepiece-requiem.net/t8665-cv-sound-l-kurumu
Smile
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Jeu 10 Oct 2013 - 3:01

Une belle journée, ça aurait dû être une superbe journée, sortie à la plage et nettoyage des armes dans la réserve, mais non. LUI ne pouvait pas sortir, pour un petit accident de rien du tout en plus, le trombone qu’il adorait jouer sans vraiment savoir se qu’il jouait, s’était retrouvé dans la mauvaise place au mauvais moment. Se n’était tout de même pas ça faute si son supérieur direct, ou le chaud lapin alias Hyugen Komamuri, avais tourner le coin de l’aile 28c avec un plateau-repas double et qu’il n’avait pas prêter attention à se qui aurait pu arriver…
Bref, le plateau contenait double ration de potage de navet et patate douce, le genre de liquide opaque et moutonneux tout à fait délicieux que prépare le chef gras du bide tous les mardis midi. Pas la peine de spécifier que le tout était très chaud, bouillant même. Eh oui, quand on est le colonel du QG, on passe directement en cuisine et on se sert ! Pas la peine de faire la fille indienne durant quarante-cinq minutes pour languir devant le menu.
C’est donc un colonel tout recouvert d’un gouteux mélange qui interdit à Smile de faire sa petite journée de repos, pour le punir d’avoir couru, pff Smile ne court jamais avec son trombone... Et de ne pas avoir regarder ou il allait, en échange il remplacerait le premier volontaire au quai aujourd’hui. Non pas le quai ! Avait-il répondu avec un sourire tout triste, mais le malsain personnage s’était essuyé le visage et lui avais pointer la direction a prendre. Le manque de parole avait bien fait comprendre à Smile ou était sa place. Sur le quai à accueil les jeunes délinquants qui viendrait visiter le QG.
Eh oui il y avait chaque année une sortie éducative ou tous les enfants turbulents étaient envoyer par leur parent, afin qu’il puisse voir de vrai mâle en action sur les navires, qu’il puisse voir la cruauté du monde dans les yeux des blessés de guerre, la dure réalité du monde avec les recrues qui s’entrainait fort ou peut-être même les cellules avec tous les brigands sales et puants.

Smile n’avait pas voulu se porter volontaire pour être le surveillant d’un jeune la semaine passé quand on lui avait proposé, alors son avis ne changerait probablement pas aujourd’hui alors qu’on l’y forçait. C’est peut-être en trainant les pieds, mais il finit enfin par arriver sur le bout de bois qui recevait les petits nouveaux. Aussitôt, le responsable en charge lui fit signe de s’approcher, il lui donna de brèves indications telles qu’à son habitude et fit son petit discourt monotone.

- Smiley Smile, je ne suis pas des plus heureux de te voir ici, ses jeunes on besoin de modèle dans la vie pas de petit gringalets qui se fout le doigt dans le nez au moment d’éplucher les patates à la cantine !

- J’suis allergique aux abeilles pour ma défense !

- Et il n’y a toujours aucun rapport avec les patates recrues ?

- Mais si ! elles sont dans la cuisine et dans la cuisine il y a du miel, vous savez d’ou viens le miel vous ? Moi je sais, j’ai appris que c’était ses satanés diables jaune et noir qui le fessait, me demander pas pourquoi, mais sa me fille la gratouille et mettre mon doigt dans mon nez ça aide à filtrer l’air de ses petites particules de miel !

Complètement abasourdie, son supérieur décida de l’ignorer, non, mais quel crétin… il ne ferait jamais un bon marin ça s’était certain, il ne savait même pas pourquoi il n’avait pas encore été sacré à la porte, mais une chose était sure, aussi sûr qu’il portait la moustache et la casquette en permanence. Il détestait ce gamin, toujours trop content, toujours souriant, se sourire lui donnait des frissons…

- Comme je disais, pas de drogue, pas d’alcool ni de friandise, ses jeunes ont besoin d’être tenue en laisse par une main de fer, ne faite pas honte à votre régiment soldat Smile, voilà votre affectation pour la journée, elle se nomme Sound. Sound L. Kurumu. Et que je n’apprenne pas que cette jeune fille vous ait suivit dans l’un de vos plans diaboliques pour me faire perdre la tête, je vous ai à l’œil blondinet ! Maintenant au travail voici votre liste et votre badge, ainsi que le sien. Bonne journée le bateau repart se soir à vingt-deux heures précises !

Tout en ne l’écoutant que d’une oreille, Smile accepta les quelques objets remis pas son moustachu de supérieur et s’avança vers la ténébreuse jeune fille au chandail rayé. Elle n’était pas très grande elle lui arrivait à l’épaule, puis elle portait cette coiffure aussi sombre et longue que la nuit, son expression faciale dégageait un je ne sais quoi de blazer et peut-être une touche de je suis une dure à cuir. Bien. Il serait son responsable, il lui lança donc le plan des environs et son badge tout en plaçant le sien bien en vue sur son uniforme.

- Je. Suis. Le. Soldat. Smile. Content. De. Te. Rencontrer. Prête jeune Sudoku-rumu ?

Sans faire d’histoire, le supérieur revint et donna une claque sur la tête de smiley avant de repartir en criant :

- Ce ne sont pas des jeunes ayant ce type de difficulté Smile ! Soyez normal pour une fois non de dieu !

Le blondinet n’était pas content, pas du tout. La jeune fille devant lui devait être muette aveugle et sourde en plus, comment allait-il faire pour communiquer avec une fille ayant autant de difficulté ? Une chose était sure, il en profita bien pour lancer sa grimace favorite à son supérieur alors qu’il retournait dans la forteresse.

Fifty shades of Smile Tumblr_msyf8hqlOh1seq3e4o1_500
http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
Kurumu Miyazawa
Kurumu Miyazawa


Feuille de personnage
Dorikis: 3011
Popularité: -193
Intégrité: -158

Sam 12 Oct 2013 - 19:07

*Et merde, je tombe sur le gars avec un sourire. Je n'ai pas de chance. En plus il est blond. Pourquoi tant de haine à mon égard ? Alors que je suis une fille sympathique, sociale et souriante. J'espère qu'il ne va pas me les briser. Juste à sa tête, on dirait le clown de service, et ça me rappelle de mauvais souvenir. Je ferais mieux de me méfier. Je ne le sens pas ce type.*

Kurumu n'aimait pas voir de blonds ou même leur parler. Ceux ci lui rappelait un ancien camarade de classe, qui ne cessait de la foutre dans des problèmes. Ces problèmes pouvaient être avec des gens de sa classe, des professeurs ou même des gens dans la rue qu'elle ne connaissait pas. A partir de ce moment, elle commençait à avoir de la rancoeur, et de la haine envers son ex-camarade de classe, qui était blond. Depuis se jour, elle évitait de fréquenter ce type de coloration.

Celui là n'y échappait pas, et Kurumu serra les poings. Il se présenta à l'arrache, et écorcha le nom de l'adolescente. Celle-ci allait le frapper, quand elle se rappela qu'elle était dans une base de la marine, et de ce fait, elle l'ignora. Il lui donna le badge et une liste de lieux à visiter. La demoiselle prit le papier, le survola et le lui rendit en boule.
-"Je m'en fout. Tu fais ce que te tu veux, tant que tu ne me fais pas chier. J'espère seulement que je ne vais pas faire une visite, puisque je m'en tamponne royalement."


Dernière édition par Sound L. Kurumu le Lun 14 Oct 2013 - 13:28, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t8573-sound-l-kurumuhttp://www.onepiece-requiem.net/t8665-cv-sound-l-kurumu
Smile
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Dim 13 Oct 2013 - 0:06


Oh merci mon dieu cette petite révolter n’avais pas non plus l’intention de visiter la ville qu’était la base, c’était donc le temps de profiter de la situation ! Tu fais ce que tu veux ! et bien il le ferait cela fessait un bon moment qu’il comptait essayer une nouvelle cascade ! Smile pris donc le poignet de la jeune fille qui émit tout de suite un sourire des plus répugnant, elle n’aimait clairement pas le contact humain, mais ça, le blondinet n’était pas capable de le voir il courait déjà à toute allure créant un petit nuage de fumée derrière lui. Une dizaine de minutes plus tard à zigzaguer dans les ruelles extérieures, à sauter par dessus les hais taillée ou a se cacher des escouades de patrouille pour rajouter un peu de (fun) à l’aventure, les deux nouveaux compagnons se retrouvèrent devant un vieil entrepôt tout rouillé, plaque de métal par dessus plaque de métal, le bâtiment semblait avoir survécu à une attaque de monstre marin !

- Regarde ma petite, ici c’est la plus vieille réserve d’arme que j’ai pu trouver ! et plus incroyable encore, à l’arrière on retrouve un trou juste assez gros pour qu’un gamin ou une gamine comme toi puisse se faufiler à l’intérieur ! super non ?!

Restant bêtement tout sourire, Smile ne comprenait pas pourquoi la petite Rumu n’était pas aussi excitée que lui ! Si seulement elle daignait au moins lui jeter un coup d’œil… Non, mais cet enfant devais être possédé du démon, elle ne bougeait pas la dernière fois qu’il avait pu voir un semblant de modification corporelle sur elle s’était lorsqu’il la tirait malgré sa volonté…

- Écoute ! j’ai compris que tu n’avais pas envie, mais moi non plus ! et j’ai une super idée. Là-dedans, il y a de vieux boucliers de métal ! si tu rentre et m’ouvre la porte on en prend un ou deux et puis je t’emmène glisser sur le toit ! ouais je connais un endroit ou on peut escalader une façade et me manquais plus qu’un outil fiable pour glisser ! c’est comme les sommets enneiger qu’on ma dit sauf que la y va faire chaud et on fini dans la flotte a rire !

Mission : redonner le sourire à la petite. Non de Tahar le diabolique, Smile ne pouvait pas la lâcher avant qu’elle n’en fasse un, sinon il lui montrerait comment faire avec des épingles a linge !
http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
Kurumu Miyazawa
Kurumu Miyazawa


Feuille de personnage
Dorikis: 3011
Popularité: -193
Intégrité: -158

Lun 14 Oct 2013 - 14:32

Juste après que Kurumu ai donné sa réponse, Smile prit le poignet de la jeune fille et la tira contre son gré. Sur le chemin, elle lui disait de la lâcher, et ce, à plusieurs reprise, mais le marine tout souriant n'écoutait rien. Elle essayait de freiner sa course, mais Smile ne faisait pas attention, et continuait sa course. Ils passèrent près des autres marines, mais l'homme s'arrêtait et restait caché pour ne pas se qu'ils se fassent voir. A chacun des arrêts, Kurumu lui disait :
-"Laisse moi ! Je suis suffisamment grande pour me prendre en main."

Les marines tournèrent la tête, et Smile reprit sa course, toujours en tenant la gamine par le poignet. Ils passèrent par de petits chemins, par dessus des haies. Elle n'en pouvait plus, et finalement, après une dizaines de minutes de course dans la base, ils arrivèrent devant un entrepôt désinfecté. On aurait dit qu'il était là depuis des dizaines, voire trentaine d'années aux vues de la rouille sur la tôle. C'est essoufflée que Kurumu lui cria dessus.
-"Putain !! Quand je te dis de me lâcher, c'est que tu me lâches. Et enlève ton sourire à la con. C'est quoi ce marine d'une débilité profonde ?"

Smile restait avec son sourire niait et lui parla. Cependant, Kurumu ne l'écoutait et tirait la tronche, énervée envers ce soldat. Pendant qu'il parlait, elle réfléchissait, sans regarder le marine, qui faisait de son mieux pour la faire sourire.
*Je le sens mal ce coup. Il va se louper, et c'est moi qui vais trinquer... comme d'habitude. De toute façon, c'est comme ça que ça marche avec les blonds. Rien dans la tête et tout dans la connerie. Le pire c'est qu'il a toujours le sourire. Et là, il me parle de son bâtiment. Décidément cette journée s’annonce nulle. Vivement que je rentre...*
Lorsqu'elle entendit le mot "gamine", elle le prit par le col et lui répondit froidement :
-"Je ne suis pas une gamine."
Une fois le message imprégnée dans la tête du blond, elle le lâcha et se retourna.

-"Bla bla bla... Cause toujours tu m'intéresses"
Elle écoutait d'une oreille ce qu'il disait. Il parlait de bouclier, glissade sur des toits. Kurumu réfléchit quelques minutes, et accepta d'aider Smile. Si celui-ci voulait s'amuser, tant mieux, elle n'aurait pas besoin de le voir, et pourrait rester au soleil, malgré les coups de soleil qu'elle présentait sur son corps. La jeune fille se faufila dans le passage. Peu de lumière entrait dans la pièce, puisque les vitres sales la filtrait. Le marine avait raison, il y avait de vieux boucliers, dont certains rouillé. Pas grand chose dans cette pièce, excepté des épées rouillées. Elle lui ouvrit la porte, et entra avec le sourire.

Kurumu sortit et attendait à l'extérieur qu'il finisse ses bricoles. Pour elle, l'important était qu'il lui foute la paix un bon moment. Mais elle était légèrement contente, puisqu'elle ne faisait pas de visite bidon.
http://www.onepiece-requiem.net/t8573-sound-l-kurumuhttp://www.onepiece-requiem.net/t8665-cv-sound-l-kurumu
Smile
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Lun 14 Oct 2013 - 22:38

Fou comme un renard dans son terrier, ou une sauterelle dans un champ de blé, Smile pénétra la vieille construction avec une émotion qui devenait de plus en plus grandissante en lui, les petits papillons de l’excitation ou un truc dans le genre fessaient un carnage monstre ! Ça ne lui prit pas dix minutes qu’il ressortait les mains pleines ! Il tendit donc sa partie du butin a la demoiselle compte tenue du fait qu’elle n’aimait pas se faire appeler la gamine. Le stock contenait en gros, un casque de métal renforcer de cuir à l’intérieur pour un confort accru, deux armures similaires ainsi que des protections pour les coudes et les genoux des deux aventuriers, ensuite deux énorme boucliers style romain leur servirait de luge, le blondinet avait bricolé des sangles de cuir pour avoir un certain contrôle. Ce serait tout un spectacle !

Sans trop savoir pourquoi il fessait cela, il assembla les deux boucliers ensemble alors que Vurutumu ne cessait de jacasser comme une pie, encore. Franchement désagréable se tempérament de grand-mère ! Ensuite, il la prit délicatement et l’assis sur les deux morceaux de métal, ainsi la reine s’était trouvé un valet et un trône à ça stature ! Peut-être qu’il avait arrangé le tout ainsi pour éviter de la retoucher, elle et sa peau froide comme un glaçon, sa ou simplement pour qu’elle arête de le critiquer, cette petite avait besoin d’une éducation !

Durant tout le trajet elle ne cessa de se plaindre, mais lui n’avais qu’une seule idée en tête, se jeter en bas de la falaise et ensuite aller à la plage ! C’est donc rendu au sommet d’une falaise, oui car le toit qu’il convoitait n’était pas une bonne idée tout compte fait, surtout pas avec la chialeuse qui irait rapporter au moustachu et voilà encore une fois il serait de corvée de patate !

- NON ! Plus jamais la corvée de patate ! Pardon.

Qu’il la poussa. Il la poussa du haut de son équipement de protection et de sa luge vers une descente infernale ayant pour but de lui décongeler le visage, de lui remonter le sourire et de peut-être lui faire avaler un peu d’eau. Le nettoyage à sec comme il aimait l’appeler était la meilleure façon qu’il avait trouvée pour étirer ses joues et dévoiler au monde un sourire plus intense encore !

- ALORS ? ÇA VA VITE HEIN !

Smile regardait la petite dévaler la pente sur son bouclier, ce que ça avait l’air amusant ! Bientôt son tour viendrait ! D’ici là il ne cessait de rire de la petite reine qui allait dégringoler de la falaise pour atterrir quelques mètres plus bas dans un bassin d’eau pur !

Merde savait-elle nager ? pensât-il...
http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
Kurumu Miyazawa
Kurumu Miyazawa


Feuille de personnage
Dorikis: 3011
Popularité: -193
Intégrité: -158

Mar 15 Oct 2013 - 19:26

Le soldat Smile sortit du dépotoir délabré les bras chargés d'objets inutiles et encombrants. Il y passa près de dix minutes.
-"Arrête donc tes stupidités... Ce que tu fais est totalement inutile. Je ne sais pas à quoi tu joues dans le fond, mais gaffe, ne vient pas me mettre dans tes problèmes. Je ne rigolerais pas avec ça."

La jeune fille s'apprêtait à partir, quand Smile la prit par l'épaule, et la fit asseoir sur deux bouts de métal collés. Kurumu n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit, puisqu'en même pas dix minutes, il venait de la rhabiller d'une armure. Elle ressemblait à un chevalier sans peur, ni reproches. Un problème survint. L'armure était trop lourde pour la gamine, qui avait de temps en temps du mal à la porter. Cependant, elle ne voulait pas montrer cette faiblesse à l'idiot du village, et fit comme ci de rien était.

Sans réfléchir, il la prit par le poignet, et la tira dehors. Ils commencèrent alors l'ascension de la falaise. Kurumu n'en pouvait plus de Smile, de son stupide sourire et de sa connerie. L'adolescente était en colère et cela se voyait. D'autant plus que le visage et la débilité profonde dont faisait preuve le marine tout sourire l'attisait de plus en plus.

L'adolescente en avait marre qu'il la tienne par le poignet, et tirait du côté opposé à Smile.
-"Lâche moi ! Je n'ai rien à voir avec tes histoires et tes amusements à la con. Laisse moi tranquille. Donc lâche moi ! C'est un ordre."

Kurumu tira de son côté au moment où Smile lui lâcha le poignet. Elle tomba par terre, sur ces fesses. Elle avait mal, mais le marine fit preuve de galanterie, et l'aida à se relever. L'adolescente lui tourna la tête, et une fois débout, il tenta d'attraper son poignet, pour la tirer jusqu'au sommet de la falaise. Cette fois-ci, elle anticipa le coup, et repoussa la main du blond.
-"Je suis suffisamment grande pour marcher toute seule ! Occupe toi de tes affaires."

Arrivé au sommet, la vue était magnifique. Les mouettes volaient au dessus de la base, le soleil était présent, et la mer était calme. Il y avait une bonne ambiance calme, qui aurait pu être parfaite pour la jeune fille, si seulement Smile n'était pas avec elle. Kurumu s'approcha du bord, et eut un moment de peur. La falaise était assez élevée, et une mauvaise chute pouvait entraîner la mort. Soudain, elle entendit le marine en train de parler, mais ne fit pas attention à ce qu'il disait. Il s'approcha discrètement de la gamine, et la poussa.

Elle tomba lentement, mais dévala la paroi de la falaise très rapidement, sur ses deux bouts de métal collés, servant à ce moment là de luge.
-"HAAAAAAAAAA !!! JE TE LE FERAIS PAYER SALE BLOND DE MES DEUX !! TU VAS REGRETTER LE FAIT DE M'AVOIR RENCONTRÉ !!!  HAAAAAAAA !!!!"

La paroi n'était pas lisse, et à chaque petite sur-élévation de celle-ci, Kurumu fit un petit saut. A sa retombé, le choc entre la paroi et la luge, lui faisait mal, mais ce fut très rapide, puisqu'il fallut moins de cinq minutes pour qu'elle ne se retrouve à l'eau. A son entrée dans la mer, la gamine enleva l'armure qui pesait assez lourd, et qui pouvait l'entraîner vers le fond marin.

Elle atteint alors la plage, essoufflée, fatiguée et pleine de colère. La demoiselle attendit que l'autre fasse sa descente pour lui régler son compte vite fait bien fait. Smile fit sa descente dans la bonne humeur et dans la rigolade. Ça se voyait qu'il prenait un panard d'enfer.

Quand il arriva sur la plage, Kurumu s'approcha rapidement du marine en mode V comme Vendetta, toute mouillée, mais pleine de rage. Il ne vit pas le coup venir. Kurumu le gifla. Malgré cette gifle, il avait encore le sourire.
-"Mais tu es malade ? Tu as voulu ma mort ? C'est terminé, je me barre. Fini tes amusements à la con."

Kurumu se rendait en direction du QG à attendre le navire, et quittait lentement la plage, laissant Smile sur le carreau.
http://www.onepiece-requiem.net/t8573-sound-l-kurumuhttp://www.onepiece-requiem.net/t8665-cv-sound-l-kurumu
Smile
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Jeu 17 Oct 2013 - 23:22

Une fois la demoiselle partie, du moins semblait être partie, car on ne la voyait plus, Smile eut une petite penser pour elle, se disant qu’elle reviendrait une fois ça dose d’adrénaline retomber, mais pour le moment elle avait surement encore des fourmis dans les jambes, l’estomac à l’envers et la tête qui lui semblait sur le point d’exploser. Ah douce mélodie ! Elle revient toujours de toute façon, les femmes… et les cascades !

Reprenant son équipement Smile remonta la colline, mais cette fois vue qu’il était seul se permis de se lâcher un brin, défaisant son pantalon il laissa s’échapper une cascade de bonheur du haut de la falaise ! Tel un vrai gentleman il remontât ensuite le tout et fit un énorme plongeon dans l’étendue d’eau douce.

Il répéta le manège une dizaine de fois, nonchalant de savoir ou était la petite fille aux cheveux noirs, peut lui importait maintenant qu’il avait son attirail de guerre et le tremplin ! mais il espérait quand même qu’elle revienne afin de profiter de la belle journée ensoleiller !

[hrp: désolé j'ai pas vraiment sue quoi faire d'autre... j'espère que se sera assez pour toi pour terminer le sujet ou revenir ! ]
http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
Kurumu Miyazawa
Kurumu Miyazawa


Feuille de personnage
Dorikis: 3011
Popularité: -193
Intégrité: -158

Sam 19 Oct 2013 - 12:44

Kurumu arriva au porte du QG, très remontée envers le blond. Elle s'assit sur un banc qui se trouvait sur le côté, et attendit un petit moment.
*Je le savais de toute façon, son idée était totalement absurde et stupide. Je ne comprend pas comment il à pu entrer dans la marine.*
L'adolescente séchait au soleil, puis repensa à Smile.
*Finalement, le peu de temps que j'ai passé avec lui, était divertissant. Après tout, c'est ce que je recherchait. Je devrais peut-être retourner voir ce gars, tout en lui disant ce qu'il peut faire et ce qu'il ne peut pas faire.*

La jeune fille réfléchit quelques minutes puis se dit que c'était une bonne idée. Elle n'avait toujours pas sourit. C'est d'un pas décidé qu'elle retourna à la falaise. Aucunes raisons de se perdre, puisque le chemin à la plage était en ligne droite, et ce sentier était en sable.

Elle marcha sans se presser, puis arriva à la plage. Kurumu entendit Smile dévaler la falaise en criant "OH YEAH !! YI AHH !!", mais détourna les yeux car il n'avait plus de pantalon. La demoiselle attendit qu'il revienne sur la plage. Le marine vit Kurumu et se rhabilla. Elle ouvrit les yeux.
-"Je vais te suivre dans tes délires. Quelques points à mettre en place. Un, ne me touche pas. Deux, ne me pousse pas. Trois, ne tente pas de me faire sourire, tu n'y arriveras pas. Quatre, ne t'approche pas trop de moi. Maintenant que je t'ai dit les quelques règles, on peut bouger. Je ne me voit pas faire des descentes toute la journée."

Elle croisa les bras et attendit la réaction du soldat Smile.
http://www.onepiece-requiem.net/t8573-sound-l-kurumuhttp://www.onepiece-requiem.net/t8665-cv-sound-l-kurumu
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Ven 8 Nov 2013 - 0:46


Capitaine Pirate Pilowri.
Pas loin du QG de South blue.

Il n'y a pas de règles dans ces jeux là.

Je n'arrive pas à battre mon second au bras de fer chinois. Bon sang ! J'ai beau faire deux mètres cinquante, avoir une belle barbe de Chabal et un corps bodybuildé. Je reste bouche bée à chaque partie. Je préférerai jouer à la belote, mais on est que deux dans cet équipage.

Sur la plage où vous êtes.

Pourquoi je suis si intelligent ?

Je suis celui qui pour les signes de progrès et de décadence, a un flair plus sûr que jamais aucun autre. Je suis destiné à montrer au monde que je suis l'élu dans ma quête divine. Je suis à deux doigt d'entendre la voix de Dieu quand vous, misérables n'êtes même pas capables de voir le paysage avec vos propres yeux.

Des yeux...

Je n'en ai pas ! Je suis aveugle. Mais, j'arrive à me frayer un chemin de lumière grâce à mon don. Je transperce toutes les barrières pour que rien ne m'échappe.

Rien n'échappe à la grandeur.

Je ressens le sable chaud qui s'agrippe à moi. J'entends le chant des mouettes tandis que vous les interprétez comme des cris sans grand intérêt. Le vent de South Blue m'ouvre les bras à chaque fois que je fais un pas vers vous...

Smile et Kurumu.

Je vous ai entendu de loin. Et maintenant que je suis à trois pas de vos minets, est-ce que vous me voyez comme je vous entends ?

- Qu'est-ce que c'est les délires ? C'EST FINI LES DÉLIRES !

Admirez ma prestance. Ouvrez-bien les yeux...

- Regardez attentivement le bateau qui s'approche à ma droite.

J'espère que vous avez suffisamment de jugeote pour distinguer un pavillon noir en haut du mât. Et que comptez vous faire sans moi, jeunes gens ?

Sans moi, vous êtes perdus.

- Ce problème est le vôtre. Ne cherchez pas la raison qui me pousse à vous attribuez ce fardeau, vous avez pour ordre de chercher le Sous Amiral Sierra pour l'informer du danger qui nous guette. Il a des cheveux longs et une barbe. Vite, dépêchez-vous !

Pourquoi suis-je aussi malin ?

Fifty shades of Smile Sous-a12

Car, je suis le Sous-Amiral, Sierra.
Kurumu Miyazawa
Kurumu Miyazawa


Feuille de personnage
Dorikis: 3011
Popularité: -193
Intégrité: -158

Dim 10 Nov 2013 - 11:09

Kurumu attendait patiemment la réponse de Smile. Tapotant le sol du pied, elle se retourna et vit une personne arriver vers eux. Peau mate, cheveux blanc.... ce n'était qu'une personne normal pour l'adolescente. Cependant, un détail lui échappa : les oreilles.
Celles-ci étaient en pointe, comme celle des elfes, mais surtout elles étaient trouées. Ce qui ressemblait à une femme, était vêtue d'habits bordeau, marron, rouge foncé, et avait des cornes. Surement des fausses pour Kurumu.

Il arriva derrière la gamine et leur parla. Sierra leur dit qu'il fallait chercher un vieux avec une barbe.
-"Va pas trop vite en besogne. C'est mort. Je ne vois pas pourquoi j'irais chercher un gars que je ne connais même pas. Je suis en visite, alors fout nous la paix."
En s'adressant au marine :
-"J'attend toujours ta réponse. Si tu me dit la même chose que cette inconnue, ça ne va pas le faire. Je sais pas moi, paie moi un truc à boire, car j'ai soif et faim d'ailleurs".

La sous amiral était encore là. Kurumu, d'un air hautain lui dit :
-"Tu as fini ? Va donc voir ailleurs si j'y suis, et prévient le toute seule."

Le soleil tapait fort à ce moment de la journée, et le jeune fille s'assit devant Smile pour qu'il lui fasse de l'ombre.


Dernière édition par Sound L. Kurumu le Lun 11 Nov 2013 - 16:53, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t8573-sound-l-kurumuhttp://www.onepiece-requiem.net/t8665-cv-sound-l-kurumu
Smile
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Dim 10 Nov 2013 - 21:56

Smile n’en revenait tout simplement pas, cette fillette allait encore une fois trop loin, si loin qu’elle réussit à le mettre de mauvaise humeur. C’est donc décourager et à bout de nerfs qu’il l’écarta en lui donnant une petite poussée dans le dos. Maintenant face au Sous-Amiral qu’il connaissait très bien, il était temps de parler pirate !

- Sous-Amiral Sierra ! Je ne savais pas que vous portiez la barbe, mais j’ai le malheur de vous annoncer qu’un inconnu doit l’avoir coupé dans votre sommeil ! Ce qui expliquerait le fait que vous-même ne vous soyez pas reconnue ce matin !

Fier de lui-même et de sa découverte, Smile saisit la longue-vue qu’il avait apportée pour un peu plus tard observer les oiseaux et scruta l’horizon. Hum songea-t-il. Il semblerait qu’une barque avec un drapeau noir et blanc approche, ce qui signifiait l’approche des pirates !

- Sous-Amiral ! se sont des pirates ! je suis sur qu’il vienne chercher leur petite peste de Vurutumu, elle n’arrête pas de se plaindre et m’a fait chercher des armes dans l’ancienne réserve je suis sur qu’elle est de mèche avec eux !

Mettant le blâme sur la jeune fille pour lui faire changer d’air, le blond espérait franchement qu’elle se fasse envoyer en prison, pas avec les autres malabars, mais bien dans une petite cellule quelques heures histoire de lui faire ravaler son air de déprime.
http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Lun 11 Nov 2013 - 11:30



Je sors délicatement mon pistolet et vous apercevez, l'expression de ma colère quand je pointe l'arme en direction du bateau ennemi. Puis j'hésite un moment.

Je fais mine d'hésiter.

Ensuite, je pointe le canon sur vous deux. D'abord sur la petite peste qui parle mal a un inconnu dans un endroit où elle n'a pas sa place. Puis sur le mousse qui se prétend plus malin. Finalement, je braque l'arme sur ma propre personne.

Sur l'intelligence.

Capitaine Pirate Pilowri et son second
Tout près du QG de South blue.

- T'es sûr que le drap qu'on t'a vendu rend invisible ?
- Oui, captain. Même qu'on a voulu me le vendre pour la moitié de son prix.
- Tu l'as essayé ?
- Oui, captain. Même que le marchand n'a pas pu me voir. Alors, j'ai fuis avec.
- T'es un bon. Allez, on se met à l'intérieur et on se faufile discrètement sur le QG à la recherche de granit marin.
- Capt'ain ? Pourquoi on doit se procurer cette chose ?
- Afin d'avoir l'avantage sur les utilisateurs de fruit du démon.
- Et pourquoi, on ne mangerait pas un fruit pour être plus fort ?
- T'as cru que ça tombe du ciel ou que ça se trouve par terre ?
- Bah non. Sinon, on pourrait recruter des gens et gagner en puissance.
- Chut ! Plus un mot ou il se mettra à pleuvoir des légumes.

De retour sur la plage.


Je n'écoute en rien la voix du marine et me concentre sur le navire qui s'approche de plus en plus.

- Je crois que tu bluffes, Martoni !

Dis-je en pointant le silex en direction des abrutis de pirates. Deux coups de feu plus tard, je profite du silence et met l'accent là où il faut.

- Ecoutez-moi bien. Le prochain qui dit un truc stupide ou va à l'encontre de mes ordres finira comme ces idiots. Et comme, j'ai pas envie de vous avoir sur les pattes pendant ma pause, je vais vous demander GENTIMENT...

Soudain, je perçois la voix la plus âcre que je n'ai jamais perçu de ma vie... Plus irritante que l'acide de l'Amiral Tetsuda... D'ailleurs, le jour où je le revois, je reprendrai ma revanche et je fais la promesse solennelle qui ne me touchera pas.

Il ne posera pas la main sur son successeur.

L'invincible omniscient.

Mais je m'égare... Il y'a comme du mouvement dans les cellules du QG. Et je fais quoi de ces deux là ? Les laisser là sans la surveillance d'un adulte un minimum responsable.

La responsabilité, c'est moi.

- Vite ! Suivez-moi !

Kurumu Miyazawa
Kurumu Miyazawa


Feuille de personnage
Dorikis: 3011
Popularité: -193
Intégrité: -158

Lun 11 Nov 2013 - 16:23

La jeune fille venait d'entendre les paroles du soldat Smile, et péta un câble. Elle le prit par le col et l'incendia :
-"Mais tu te fous de moi c'est ça ? C'est toi et tes idées à la con. Tout est de ta faute. L'armurerie et compagnie c'était tes idées. Et ne m'appelle pas par des surnoms dégueulasses. Je crois que la gifle ne t'as pas suffit. Je peux m'arranger pour te corriger. Et pourquoi tu l'appelles sous-amirale ? C'est qu'un gars qui vient faire une ballade sur la plage. Il n'a aucunement l'air d'un gars de la marine."

Kurumu se leva et marcha, tout en restant près des agents de la marine, et pensait.
*Putain, j'en étais sûre pour le blond. On ne peut rien leur dire. Je les hais. Et comment connaît-il mon prénom ? Ça doit être un stalker, bien évidement... Si l'autre est vraiment un sous amiral alors je suis dans une merde intergalactique. Mais j'en suis sûre que c'est un piège de ce guignol.*

La jeune fille revint vers Smile, et le canon du pistolet de Sierra la pointa. Ce geste aussi énerva Kurumu, qui repoussa l'arme d'un revers de main.
-"Mais t'es malade ? Tu te crois où là ? Tu pointes de ton arme des civils ? Je croirais rêver. Elle est où la caméra cachée ? Enlève moi ça."

Sierra avait l'air d'être perdu. Il arriva même à pointer son arme sur elle-même.
*Mais que fait ce fou ?*
Kurumu attendait encore la réponse de Smile, mais ce fut Sierra qui répondit. Il voulait que l'adolescente et l'autre guignol la suive.
-"Hop hop ! C'est bon les marines et compagnie j'en ai ras le bol ! Je me barre. Je vais à la cuisine car j'ai faim. Hors de question que je vous suive dans vos délires."

La jeune fille était fatiguée, et s'en alla, laissant ainsi les deux personnes sur la plage.
http://www.onepiece-requiem.net/t8573-sound-l-kurumuhttp://www.onepiece-requiem.net/t8665-cv-sound-l-kurumu
Smile
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Ven 29 Nov 2013 - 4:36

Une fois débarrassée de la petite rebelle qui une fois à la base se ferait probablement renvoyer chez elle, Smile et Sierra se retrouvait seul face à la faible menace pirate.

Le sous-amiral ordonna au mousse de retourner à ses minables occupations, mais ne compris malheureusement pas qu’il ne foutait tout simplement rien en se moment. Or les pirates avançaient et le haut gradé qui se préparait à les attraper ne doutait pas le moins du monde que Smile, idiot comme il est pouvais monter sur la grande falaise pour augmenter la portée de sa vue. Ainsi haut perché, le blondinet espérait pouvoir faire un ou deux plongeons supplémentaires, mais les pirates qui se croyaient toujours invisibles s’étaient approchés de la mauvaise plage. Juste au moment ou la petite embarcation arrivait à bon port, Smile s’élança tête première, poing pointant vers la mer, ou la barque dans le cas présent.

- GÉÉÉÉÉROOOOONIIIIIIIMOOOOOOOOOOO !

Le spectacle devait être assez intéressant, car Sierra sembla esquisser un petit sourire, quoi que se n’était pas tout les jours qu’on voyait un aussi gros pigeon tomber sur deux pseudo pirates de pacotille. Le vacarme que causa l’atterrissage était ahurissant, les quelques planches de bois qui constituait le navire explosèrent dans toutes les directions fessant s’écrouler les trois hommes vers les eaux peu profondes de la baie, le drap d’invisibilité que portait les pirates servit également de filet puisqu’avec leur mouvement exagérer par la panique les enroula dans un étau sans fin.

Quelques minutes plus tard, Sierra regardait les trois idiots, tous ligotés ensemble.

- Smiley Smile, encore une fois votre stupidité vous fait honneur, merci d’avoir aidé à la capture de la menace. Ah ! je vous libère de vos fonctions pour le reste de la journée !

Le mousse quoi qu’un peu ébranler par la nouvelle ne compris pas tout de se que disait son supérieur direct. Une menace, ou ça ? Mais peu importe, après la petite visite qu’il comptait rendre à la jolie infirmière qui lui donnait des sucettes à la fraise, il pourrait revenir ici et continuer les acrobaties aquatiques.

- Super ! Merci Sous-Amiral ! Mais pourquoi je suis attaché au fait ?

Le mousse n’eut pas le temps d’avoir une réponse que le jeune homme pris la corde qui dépassait du paquet cadeau et tira les trois bougres en direction du QG.

- T'es sûr que le drap qu'on t'a vendu rend invisible que j’tai demandé.
- Oui, captain. Même qu'on a voulu me le vendre pour la moitié de son prix. J’vous ai dit !
- Sombre idiot, tu aurais du prendre un drap anti boulet de canon ça nous aurais été bien utile sa au moins.

- Salut ! moi c’est Smiley Smile et vous ?


Sacre bleu, Sierra commençait à avoir un de ses maux de tête, idiots, idiots, idiots ….
http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1