AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Connais-toi toi même

avatar
Mahach

♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 6240
Popularité: -620
Intégrité: -403

Dim 20 Oct 2013 - 18:48

Le rafiot sommairement rafistolé de Mahach longeait paisiblement la côte de Shimotsuki. Bientôt, ils amarreraient.


- Bon, pendant que j'irai m'entrainer, allez boire un verre, j'sais pas. Mais j'veux pas m'faire virer, m'faut du temps. J'espère qu'la Marine s'ra pas à nos trousses ... Vu comment ça s'est terminé à Orange ...

Tout était calme, même l'île de Shimotsuki vivotait tranquillement ces temps-ci. Enfin, le navire de fortune accosta au port.

Mahach et ses hommes tentaient de se faufiler dans les petites rues de Nagaya pour relier Honnoji et se séparer.

- Bon, je file à Goku. Oubliez pas : discrétion.


A grandes enjambées, Mahach atteignit rapidement Goku, et commença très vite à s'agenouiller à penser sans regarder le paysage qui l'entourait.


*J'peux pas continuer comme ça. Plus ça ira, plus ça va s'corser. J'suis quand même responsable d'la vie d'mes mecs, et même si j'peux en trouver des pleins seaux, c'est quand même plus que d'la viande. Et même pour moi putain.

Si j'contrôle pas mon pouvoir, j'vais facil'ment finir à la baille. J'suis sur qu'un ou deux d'mes couillons ira m'chercher mais j'peux pas tout leur d'mander. C'est moi leur capitaine après tout. D'jà qu'ils en font pas mal ...

Et puis bon, les Saigneurs voudront pas d'une merde parmi eux ...*

Quelqu'un posa une main sur son épaule. Mahach se retourna et s'aperçut que c'était un vieillard avec une longue barbe argentée, vêtu d'amples vêtements noirs. Perdu dans ses pensées, il avait également perdu son agressivité, pris de court.

- Ouais ?
- Alors comme ça la fripouille qui est venue ici il y a deux ans de ça, veut s'entrainer ?

*Putain, le r'gard de c'te vieux est magique. On sent un incroyable calme. Pas un calme cucul. Nan nan, une grande puissance domptée, comme une mer déchainée qui avait regagné son clapotis habituel. J'suis sur qu'sa barbe elle est longue à cause du temps qu'il a pris à méditer et à apprendre à s'maitriser. C'est rare, mais j'dois admettre qu'j'suis impressionné. Il arrive à saper toute ma haine, j'veux même pas essayer d'l'e foutre en rogne !*

- Euh, ouais ... C'est la merde ...

Mahach claqua de la langue, son majeur et son index sur sa tempe, pour mimer un pistolet qui tirerait un coup de feu dans son crâne.

*Il souriait toujours. Putain mais j'ai pas l'air d'une bonne soeur qu'a passé à vie à prier merde. Il est même pas choqué d'aider un pirate qu'aurait pu tuer sa famille.*

- Mais ... 'Fin, pourquoi vous voulez m'aider ? Hmm ?

*Toujours c'même sourire.*

- Parce que je suis certain que tu as un bon fond. Tu es quelqu'un qui a vécu à la dur, ça se voit.
- Et alors ? J'vous fais pitié ?

Le vieil homme ne put contenir un petit rire. Pas moqueur, condescendant.

- Allons allons, pas de fioritures, commençons tu veux.
http://www.onepiece-requiem.net/t9050-mahachhttp://www.onepiece-requiem.net/t9150-sifflement-tiens-ma-fiche-
avatar
Mahach

♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 6240
Popularité: -620
Intégrité: -403

Lun 21 Oct 2013 - 9:55

Mahach raconta ses malheurs au vieux sage qui l'écoutait attentivement et souriait parfois.

- Je vois. Donc ton pouvoir s'est révélé quand tu as porté une charge lourde, et attraper ta tête quand elle flotte l'annule ... Hmm ... Il y a trois sortes de coups. Les tranchants comme les tranchants de lames, les contondants comme un coup de poing ou de marteau, et acérés comme les estocs et les balles. Apparemment, ton fruit te protègerait des coups contondants, la charge agissant comme un coup contondant lent. Acceptes tu que j'atteste la véracité de mes propos ?

Mahach avait l'air impressionné de la capacité d'analyse de son interlocuteur.

- Bah ... euh ouais. Pas l'choix j'imagine.
- Bien, mets toi en place, comme ça, et ne bouge pas. N'aies crainte, je vais utiliser un katana d'entrainement. En bois.
- Allez y alors, j'vais pas mourir d'un coup de bout de bois ...


Il se mit à rire doucement.


- Donne moi ta main. Là. Attrape un morceau de la lame de mon katana avec ta main.

Mahach s'exécuta et le vieux sage tourna la lame, le fil contre la paume et la retira avec lenteur et douceur de son étreinte. Mahach fit les gros yeux, étonné.


- Putain mais tu pourrais m'couper avec !


Pour toute réponse, le vieil homme laissa échapper un petit rire et se mit en position.

- Estoc !

La pointe de la lame vient s'écraser mollement sur le ventre de Mahach, le vieux insista légèrement, rien. Le pirate avait peur de se faire transpercer mais ne dit rien, à moitié confiant dans l'expérience.

- Tranchant !


Cette fois-ci, c'était à la lame de glisser sur le ventre de Mahach, qui préféra fermer les yeux, par peur, comme si cela allait lui éviter une blessure.

- Contondant !

Et avant que Mahach ne puisse ouvrir les yeux, il s'était déjà morcelé, détachant la première balle de son corps à l'impact du coup de poing. Tout son corps suivit par la suite, les balles flottant ou rebondissant ça et là. D'ailleurs, il n'eut même pas le temps de râler que le sage avait déjà empoigné sa ... crête ! Toutes les autres balles aussi éloignées furent elles s'agglomèrent pour reformer le corps initial de Mahach qui ouvrit les yeux et lança un regard aussi noir qu'assassin à son entraineur qui se mit à rire plus sonorement.

- Ha, haha, excuse moi veux-tu. Tu vois, tu es protégé des coups contondants. A toi de te débrouiller pour éviter les autres coups et protéger ta tête. Mais chaque chose en son temps. Pour l'heure, il serait bon de maitriser ton corps et toutes les balles que tu génères. A bord, tu ne peux pas te permettre de les laisser divaguer selon leur libre arbitre. C'est ton corps, c'est à toi de les contrôler. Assied toi, fermes les yeux et essaie de sentir ton corps tout entier. Du bout de tes orteils au sommet de ta crête. Chaque partie de ton corps, aussi infime soit elle. Prend conscience de l'étendue de ton corps. n'écoute que ma voix. Parfois, je viendrais te donner un coup pour te désagréger pendant quelques instants et si tu n'arrives pas à contrôler tes balles, je te rassemble.
http://www.onepiece-requiem.net/t9050-mahachhttp://www.onepiece-requiem.net/t9150-sifflement-tiens-ma-fiche-
avatar
Mahach

♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 6240
Popularité: -620
Intégrité: -403

Dim 27 Oct 2013 - 19:21

Ils s'étaient longuement entrainés. Enfin, lui seul, aidé du vieil homme. Ils s'étaient arrêtés pour manger et Mahach pour se reposer un peu, sous la surveillance du vieux sage.


Le pirate avait fait beaucoup d'efforts et n'avait que peu parlé, tellement concentré qu'il en avait oublié toute sa haine. Peu à peu il avait appris à se reconstituer lui même, puis se morcelait avant qu'il ne reçoive un coup. Le vieux s'adapta également, variant la fréquence et le type de coup, tant et si bien qu'à la fin Mahach tentait de riposter et prendre par surprise son entraineur qui l'encourageait brièvement de petits mots. "Courage !", "C'est bien !", "Encore !", "Plus fort !", "Plus vite !".


La nuit était passée sans même qu'ils ne s'en aperçoivent. Et la joie de Mahach atteignit son comble quand une mouette lui livra ses os de moutons le lendemain matin.


- Ca me donne une idée. Armes toi et tente de ne te séparer que de tes poings.


Le pirate s'exécuta. D'abord, il désagrégea ses deux bras et de moins en moins, petit à petit, jusqu'à ne perdre que son poing et son avant bras, et enfin ses deux poings qui formaient deux balles armés de lame.


Ce après quoi Mahach médita à nouveau et finalement, peaufina son contrôle de balles. Il ne voyait plus son fruit du démon comme une malédiction mais comme une bénédiction.


- Je ne saurais plus t'aider. C'est à toi de te connaitre, de méditer et de t'entrainer, pour développer de nouveaux gestes, selon ta psychologie. Ne prend pas tout ceci à la légère.


Mahach était comblé, comme rené, le regard émerveillé porté sur le vieil homme. Il buvait ses paroles, plein d'entrain.

- Juste ... merci ... Merci beaucoup !

Pour toute réponse, le vieux lui sourit.

- Mais ... Encore quelques questions m'taraudent. Z'êtes qui ... et pourquoi ?

Le vieux éclata de rire.

- Peu importe qui je suis, je n'ai plus rien à faire en ce monde si ce n'est laisser ma place aux plus jeunes. Surtout si cela leur permet de les soulager des durs coups de la vie ne serait ce que pour un instant.

Mahach se mit à genou, le front sur le sol pierreux.


- Relève la tête et va, chien fou. Mais si ta vision vire au rouge, n'oublie pas de méditer. Allez, partons, ton équipage a plus que jamais besoin de toi et ils doivent t'attendre. Je vais t'accompagner, sait on jamais. Un pirate n'est jamais à l'abri. Ni de lui, ni de la Marine, ni des siens.


---




Quand l'équipage vit leur capitaine à l'air complètement ahuri, le sourire béat, ils se demandèrent s'il n'avait pas subi un lavage de cerveau.


Ils se quittèrent, Mahach saluant le vieil homme jusqu'à ce qu'il disparaisse de son champ de vision puis expliqua ses folles heures à son équipage.


Accoudé sur la rambarde du pont, à la proue, Mahach se passa une main dans sa crête qui relevait davantage d'une crinière.

- Tiens, 'faudra qu'j'arrange ça.
http://www.onepiece-requiem.net/t9050-mahachhttp://www.onepiece-requiem.net/t9150-sifflement-tiens-ma-fiche-
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1