AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Touch the Sky.

avatar
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 8555
Popularité: -692
Intégrité: -475

Mer 23 Oct 2013 - 17:15


Brise légère. Celle du matin qui m’amène mon lot de frisson quotidien. Oui, je n’aime pas le froid. Mais en l’état, je ressens le besoin de rester sous cet air glacé qui ne l’est que pour moi. Alors j’attends, là. Seule sur le pont. Et seule je resterai car les matelots savent qu’il ne faut pas m’approcher. Ils savent que je ne suis pas d’humeur…

Après tout, sur ce navire, je ne l’ai jamais été.

Red m’a tout raconté. Tout ce qu’il savait de Tahar. Ces rencontres avec lui, et aussi ce qui se disait de lui dans les journaux.
Un criminel.
Un sanguinaire.
Un fou. Le chien Fou.

Et ce serait pour ça qu’il est parti. Ce serait pour ça qu’il m’a laissé derrière. Finalement, lui aussi à honte de ce qu’il est. Alors il veut changer pour pouvoir me regarder.
Pourtant, il n’en avait pas besoin.
Moi, je l’aurai accepté, lui et son passé. J’aurai accepté ses erreurs, ses absences, ses meurtres et sa violence. Car tout cela fait parti de lui, de sa nature, et il est mon père… Ma chair, mon sang. Alors en temps que fille, je dois l’accepter. L’accepter tel qu’il est pour mieux pouvoir l’aimer comme je le devrais.

Et puis, moi aussi, j’ai goûté au sang et à la violence. Moi aussi j’ai fait des erreurs. Je regrette ? Oui, un peu. Avant surtout. Car je ne savais pas pourquoi j’avais cette fougue en moi. Je ne savais pas d’où me venaient toutes ces envies de violences, toute cette énergie mal canalisée.
Mais maintenant, je sais. Ça vient de lui.
Car oui, je ne suis pas simplement tombée du ciel. Et malgré ses années loin l’un de l’autre, je me rends compte que je lui ressemble, au moins un peu.

Cette pensée me réchauffe le cœur au moins autant que le soleil qui perce enfin l’horizon.

Oui, Tahar Tahgel est mon père. Et je n’ai pas honte de le dire. Je n’ai pas honte de lui.

Mais de son côté, que pense-t-il de moi ?
Je ne sais pas.
Et je regarde ma main. Je regarde ce cercle de sang qu’il a tracé avant de me laisser.

Alors Tahar, que penses tu de moi ?

Bien entendu, je n’ai pas de réponse. La seule chose que je sais, c’est qu’il est là, quelque part, dans cette direction. Cette direction que je fixe régulièrement, sans même y faire attention. Je sais qu’il vit et qu’il ne se meure pas.

Et puis… Peut être même qu’il ne le sait pas lui-même, ce qu’il pense de moi.

Je continue de fixer cette partie de lui indélébile, observant le flux de sang tourner dans ce cercle à un rythme régulier. Sur le pont, l’équipage commence à arriver et à s’occuper des différentes tâches quotidiennes. Je sens quelques regards sur mon dos, mais aucun n’ose s’aventurer plus près. Après tout, la dernière fois, le courageux qui a tenté de me réconforter a failli finir en hachis.

Il n’y a qu’une seul personne sur ce navire que je supporte encore. Déjà parce qu’il est plus fort que moi et qu’il sait me remettre sur les rails quand mon calme lâche, et ensuite, parce qu’il arrive à me comprendre.

Et comme presque tous les matins, il ne va pas tarder à débouler dans mon dos.
Oui, Red, je sais que tu me surveilles. Je sais que tu es inquiet et que tu crains que je profite d’une inattention de ta part pour m’envoler jusqu’à celui qui devrait être avec moi à ta place. Mais en fin de compte, moi aussi, j’ai honte de moi.
Moi aussi, j’ai peur qu’il ait honte.

Mais contrairement à lui, je n’ai encore rien fait pour changer ça. Non, pour l’instant je n’ai fait que subir. Subir cette distance non désirée, subir ma solitude que je m’impose, subir la tristesse et la peur engendrées.
Je dois arrêter d’être une victime.

Je dois travailler pour ma fierté, pour sa fierté.

Des bruits de pas se font entendre dans mon dos. Au son assuré, c’est forcement lui.

Red.

Je me retourne pour lui faire face.

Je dois devenir forte.


Dernière édition par Izya le Dim 10 Nov 2013 - 14:35, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Invité
Invité


Jeu 24 Oct 2013 - 15:15


-Devenir forte ?

Bonne idée ça. Et bonne résolution. Celle de quelqu'un qui a fini par se résoudre à attendre Tahar plutôt qu'a lui courir après, et qui est passé au dessus de la déprime qui guette tous ceux qui restent trop longtemps à coté du Saigneur. Parfait.

Juste le temps de mettre au point quelques détails...

-Ok, alors on commence... Vas y frappe moi.

Ignorant le regard interrogateur et sceptique d'Izya Red invite de la main la pirate à lancer les hostilités. De toute façon ça finit toujours comme ça. Alors autant commencer tout de suite en sautant les préliminaires.

-Frappe moi je te dis. Y'a pas de soucis. J'ai de quoi encaisser. J’espère juste que t'auras pas trop mal à la main.

Sourire convaincu, une touche de moquerie. Il n'en faut pas plus pour que la rouquine se décide pour une bonne beigne et vienne frapper de toutes ses forces le Tekkai de Red. Permettant à celui ci de montrer une fois de plus qu'il sait trés bien mimer le type qui n'a pas mal tout en se faisant immédiatement une idée précise de la puissance de son adversaire. Merci Teawase.

-Stop stop ! un seule c'est bon. T'es à cinq mille six cent dorikis. C'est carrément pas mal. A vue de nez t'es même surement la plus forte du bateau. Et plutôt une puissance qui compte sur Grand Line. Alors en plus quand tu te transformes en dragon...

Quoi ? Les dorikis ? Un truc du Cipher Pol, c'est une unité de valeur qui permet d'évaluer la puissance d'un combattant. En dessous de 10, tu ne peux même pas rentrer dans la marine. Pour te situer un peu, à l'époque ou j'étais un agent efficace, je devais tourner autour de mille. Tu vois, c'est déjà pas mal.

Kindachi ? Oublie le... Il a plus de neuf mille !


Enfin, c'est pas tout ça. T'as mangé un fruit alors je suppose que tu t'y connais un peu. Zoan, Paramécia, et puis les Logias comme ton père ou Rimbaud. Les fruits tout le monde en a, y'en a plein et il suffit d'avoir un peu de chance ou de persévérance pour mettre la main dessus. La dessus t'es bien parti, le dragon dans la catégorie Zoan c'est plutôt le haut du panier. Mais sur Grand Line, c'est pas ça qui fait la différence entre toi et le reste des pirates.

Non, sur Grand Line, y'a ceux qui ont le Haki, et y'a les autres...

Et toi. ça m’étonnerait beaucoup que tu l'ais pas...

Le Haki ? Oui bien sur je vais t'expliquer. Mais avant on va faire un test facile. J'ai lu ça dans un bouquin, c'est un test qui permet de savoir quel Haki tu maitrises le mieux. Y'en a trois...
On prend un bol d'eau et on balance des feuilles de thé dedans. Et toi tu tiens le bol et tu essayes de faire bouger les feuilles par la pensée. Non ça marchera pas évidemment. Mais suivant le comportement des feuilles, on peut savoir si tu as des dispositions pour l'Armement, l'Observation, ou le Royal.

Vu tes parents, je pencherais plutôt pour les deux derniers mais bon...

Ah tiens; pas du du tout en fait...

avatar
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 8555
Popularité: -692
Intégrité: -475

Dim 10 Nov 2013 - 9:44


Hé bah… Y’a pas a dire, mais le bougre s'y connait en pouvoir. Lorsque que je l’écoute, je commence à réaliser qu’il y a plein de choses en ce monde que je ne connais et ne comprends pas. Parce que non, je n’y connais rien en fruit du démon. La seule chose que je savais c’est que ça t’apporte un pouvoir en échange d’une malédiction. Une malédiction que je hais, dont je ne voulais pas.

Une malédiction qui a détruit mon rêve.

De la chance ou de la persévérance ? Es-tu sûr ? Ce fruit a mis fin à mon rêve, à une de mes passions, et je devrais voir cela comme une chance ?!

Je me laisse glisser par terre contre le garde-fou. Ma détermination de tout à l’heure s’est un peu envolée pour laisser place à ce rappel : non, plus jamais je ne nagerai. Plus jamais je n’aurai cette sensation de liberté. Plus jamais je ne sentirai la caresse de l’eau sur mon corps. Et jamais je ne pourrais réaliser ce rêve que nous nous étions fixés avec Léo.

Et tout ça pour quoi ? Pour devenir un peu plus un monstre aux yeux des gens.

Je ne voulais pas le manger moi, ce fruit. Je n’ai jamais voulu de ce pouvoir ! Je voulais juste devenir suffisamment forte pour pouvoir me débrouiller seule dans ces eaux, sans devoir redouter de me faire bouffer à la moindre brasse. Et là, fini la brasse, fini la baignade, me voici enclume. C’est la seule chose que je sais sur les fruits du démon, la seule chose que j’avais à savoir pour ne pas risquer de ruiner mon rêve par erreur. Mais il a quand même fallu que j’en croise un et que je le mange. Alors non, ce n’est pas une chance : c’est une malédiction, rien de plus.

Et non, je n’y connais rien. Tout comme je n’y connais rien au « Haki » dont tu me parles.

Mais au final, je m’en fou un peu. Car tout ce qui me reste, c’est ce père qui est parti sans même me dire au revoir. J’ai perdu tout le reste. Et s’il ne veut pas de moi, je ne vois pas ce qui me retiendrait encore dans ce monde.

Donc si je veux vire, je dois être plus forte. Qu’importe le moyen.


Et pour ça, si je dois bosser, je bosserai. Si je dois suer, je suerai. Si je dois souffrir, je souffrirai.

Et si je dois t’obéir, je t’obéirai. Et ce, même si ça me coûte.


Dernière édition par Izya le Dim 10 Nov 2013 - 14:38, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Invité
Invité


Dim 10 Nov 2013 - 11:07


-Fini la brasse coulée oui. Mais regarde ou tu sais nager maintenant. Tout le ciel est à toi, et il est autrement plus vaste que la mer. Est ce que ça n'en valait pas un peu la peine ?

Et puis la mer c'est dégueulasse, les poissons baisent dedans. Cela dit, pas sur que ce soit le meilleur argument, mieux vaut enchainer sur le sujet intéressant.


-Le Haki c'est une force inconsciente que tout le monde possède a un degré ou à un autre. Le marin en mer qui sent venir les tempêtes, le forain qui tord de l'acier et brise des chaines, le fakir qui marche sur les braises et se couche sur des clous, le vieil homme que ses rhumatismes avertissent du mauvais temps. Tout est Haki. Quand tu ressens cette impression fugace d'avoir déjà vu quelque chose, c'est le Haki. Quand tu sens venir un danger juste avant qu'il ne se produise, c'est le Haki. Quand tu ressors étrangement indemne d'une chute ou d'un accident, c'est le Haki.

Intérêt capté à nouveau. Dans sa tête Izya doit penser à ce qu'elle a vu a Impel. Red qui résiste à l'explosion en arrêtant les projectiles avant même qu'ils ne le touchent, Red qui traverse un nuage d'acide sans perdre son chapeau, Tahar et Red qui en devinent tellement l'un sur l'autre que chacune de leurs phrases semblent se finir dans leurs pensées.

Il y a deux grand types de Haki. Le premier est ce qu'on appelle le Haki Kenbunshoku. Le Mantra, ou l'Empathie, c'est une aptitude qui permet de ressentir plus distinctement la présence de ton adversaire. En perfectionnant ce talent, tu peux être en mesure de connaitre la position d'un adversaire se tenant à l'extérieur de ton champ de vision, tu peux aussi deviner le nombre de tes ennemis, prévoir leurs prochaines attaques, te battre en étant aveugles ou privés de tes sens. Avec l'Empathie je peux localiser instantanément chaque personne sur ce bateau et te dire ce qu'elle est en train de faire. Ou ne jamais perdre aux cartes...

Le deuxième type de Haki est le Bushoushoku. Ou le Haki de l'Armement. Il permet de se protéger des coups avec une efficacité sans pareille, mais surtout, d'utiliser cette armure comme arme. Grâce à ce pouvoir on peut même entrer en contact avec le corps intangible des Logias. Et donc parvenir à les blesser. On devient plus fort, plus résistant. C'est comme si tout ton corps devenait une arme. Tiens regarde.


Avisant une feuille de papier surement laché sur le pont par Rimbaud Red l'attrape et l'agite une seconde comme out bon point magicien cherchant a prouver au public qu'il n'a qu'une simple feuille commune pour jouer son tour. Puis son bras se couvre de noir et la feuille fait pareil, se raidissant soudain comme si on l'avait plongé dans la laque. Puis Red la lance, droit vers une caisse de boulets qu'on est train de ranger un peu plus loin. Boulets de métal que la feuille tranche en deux comme une lame traversant des blocs de beurre...

Les anges ont plus de propension a apprendre le Mantra. Et ton pére le maitrise aussi. Mais la feuille a coulé alors tu es plutôt destinée à apprendre l'Armement en premier.

Le Haki est puissant dans ta famille. Alors oui, Tu vas devenir plus forte, beaucoup plus forte...

Je te le garantis

avatar
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 8555
Popularité: -692
Intégrité: -475

Dim 10 Nov 2013 - 11:32


Impressionnant. Vraiment. Et très intéressant aussi. Je vais pouvoir faire ce genre de chose moi aussi ? Ça me plait beaucoup, tiens.

Et plus j’y pense, plus je me dis que c’est ça qui m’a sauvé de l’explosion à Impel. Parce que vu mon état, j’aurai forcement dû mourir. Mais je suis là aujourd’hui, alors quelque chose m’a sauvé…

Le Haki, hein…

Je me relève remotivée par cette démonstration. Et puis, c’est vrai que grâce à ce fruit, je peux voler. Mais je ne peux m’empêcher d’avoir tout de même une pointe de tristesse. Car la fin de ce rêve est aussi la dernière rupture de lien entre Léo et moi. Cette fois, ça y est, il est bel et bien mort, même pour moi. Et cette fois, je n’ai plus d’autre choix que de passer à autre chose. Car ce conte de fée là n’existera nulle part ailleurs que dans ma tête, et si je veux continuer de vivre, je dois arrêter de ne faire que rêver.

Je dois me trouver de nouveaux rêves. Des rêves réalisables. Des rêves qui me feront avancer plutôt que reculer. Alors cette fois, et pour la dernière fois, je te dis Adieu Léo. Cette fois, je ne te reverrais vraiment plus car tu ne fais définitivement plus parti de mon futur.

Et je ne vais plus pleurer pour toi. Je ne regarderai plus le passé. Maintenant, je vais avancer. Mon but ? Déjà : rendre fier Tahar et en apprendre plus sur ma mère. Ensuite on verra. J’ai le temps, je suis jeune. Et tout peut arriver.

Bon, du coup, je dois faire quoi ?

J’attends sa réponse mais alors même qu’il ouvre sa bouche, je pense à un détail qui me perturbe et reprends la parole…

J’y pense… Si mon père a le Mantra et que les anges sont plus aptes à ce Haki et que moi, je le suis plus à l’armement… C’est normal ? Je veux dire… Tel que tu me le présentes, je me pose des questions quand même. J’aurai un problème ?


Dernière édition par Izya le Dim 10 Nov 2013 - 14:41, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Invité
Invité


Dim 10 Nov 2013 - 12:23


-Un probléme ? Non je pense pas. Je te l'ai dit, on a tous le Haki. Le coup du bol et du thé c'est juste une façon de déterminer le plus facile à développer pour toi. C'est un début, mais rien ne t'interdit d'en apprendre plusieurs. Regarde moi, je maitrise l'Armement et l'Empathie. Et j'ai commencé par l'Empathie sans être un ange. Tahar aussi je pense.

Je suppose que c'est comme tout, ça doit tenir à tes expériences personnelles. Peut être que c'est de l'Armement dont tu as eu le plus besoin quand tu apprenais la forge, ou quand tu trainais avec ton équipage pirate. Va savoir... C'est un peu basique comme analyse mais la pratique de la forge me semble coller asse bien avec le potentiel de l'armement. Et en partant la dessus je pense qu'il est assez facile aussi de relier mon passé d'agent secret avec l'Empathie non ?

Bah, te prends pas la tête... Et viens, on descend faire un tour à l'armurerie.


L'armurerie. L'armurerie et la forge rudimentaire qui équipe tout vaisseau de guerre qui se respecte. De quoi retaper sans avoir a gagner un port tout ce qui peut clocher a bord d'un navire. Armes, pièces de canons et d’accastillage divers. Aucun travail d'artiste qui ne trouve grâce auprès d'une vraie forgeronne comme Izya évidemment, mais surement assez pour les exercices idiots auquel pense Red.

Dans la forge une poignée d'ex marines s'activent comme d'habitude avec le travail en retard du jour. Et sur un signe de Red ils vident les lieux sans barguigner, laissant le boulot en cours à Izya qui se remet un peu dans le bain de son premier boulot.

-Tu me montre ce que tu sais faire ? J'ai déjà appris pas mal de base de métier quand je jouais les agents infiltrés un peu partout, mais j'ai jamais fait forgeron...

Juste assez pour savoir qu'une démonstration d'Izya offrira à Red assez d'occasion pour qu'elle puisse mettre le Haki en pratique. Après tout, le coin regorge de trucs coupants et brulants. Et l'expérience de Red lui a appris que le moteur d'un haki incontrôlé est d'abord l'instinct de survie propre à tout homme. Si Iza ne veut pas finir couverte de cicatrices et de brulures, elle va trouver l'Armement...
avatar
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 8555
Popularité: -692
Intégrité: -475

Dim 10 Nov 2013 - 13:25


L’armurerie ? Bon d’accord.

J’y suis encore jamais descendue. Bon, en même temps, j’ai pas fait grand-chose sur ce bateau à part migrer de ma chambre au pont puis du pont à ma chambre. Mais vrai que si j’y avais pensé, j’aurai pu me calmer les nerfs là bas quand j’en avais besoin.

Là bas…

Ici…

Mais, mais…

Mais

C’est quoi cette déchèterie ?! Une salle de torture pour armes ou quoi ?! Non mais vous n’avez pas honte ?! C’est du grand n’importe quoi ! C’est scandaleux !

Et vous vous battez avec cette ferraille ?! Ah bah elle est belle la marine !


Je l’avoue, je n’ai même pas écouté le pauvre Red qui est le seul témoin de ma colère. Mais voir aussi peu de respect pour l’art noble de la forge, ça me révolte ! Si je choppe les andouilles qui massacrent ses pauvres armes... Ils s’en souviendront, croyez moi !

Mais d’abord, il y a plus urgent. Je ne peux décidément pas laisser ses pauvres lames dans ces états. Et le pire, c’est que le métal est de bonne qualité ! C’est vraiment insultant ! Oui ! Insultant pour le travail du forgeron qui les a coulés !

Et ça m’énerve tellement que sans m’en rendre compte, j’ai changé de forme. Et me voilà de nouveau en hybride, mi ange, mi dragon. Mais cela n’a aucune importance. Bien vite, je m’attèle à l’organisation de ce foutoir sans nom, et j’organise le travail qui m’attend.

Et quelle n’est pas ma surprise quand je me rends compte qu’ils ne sont même pas capables de posséder la moitié des instruments nécessaires à la maîtrise de la forge ! C’est vraiment déplorable ! Alors je corrige cette erreur grossière, et en deux temps trois mouvements, je forge moi-même les instruments manquant. Mais ce n’est pas simple, car ce semblant de brasier ne chauffe décidément pas assez et cette enclume est clairement trop petite.

Ahlala, que ma forge me manque.

La colère me portant, je répare enfin épée après épée, lance après lance, arme après arme, pour les personnaliser toutes, et leur rendre leurs âmes perdues.

Mes gestes sont précis, mes coups calculés. Et alors que je sublime la première lame, je me découvre cette longue queue qui s’avère extrêmement utile dans cet environnement. Elle me permet de gérer plusieurs armes à la fois, notamment celles qui sont entrain de chauffer dans le tas de braises. Tas de braises que je désespère un peu de faire chauffer plus fort. Et comme je sais que je ne brûle pas, je le ratisse de mes mains griffues et rajoute du charbon frais directement en son cœur.

C’est à ce moment là d’ailleurs que Red a commencé à s’agiter de son côté. J’ai cru entendre le son de sa voix, mais je n’ai pas écouté. Je n’écoute jamais quand je forge. Mais, une chance pour lui, retaper tout cela ne me prends gère de temps. Et puis, il n’a pas repris la parole après. Trop impressionné peut être ?
Possible.
Et tant mieux. Car quand je forge, je préfère qu’on ne me dérange pas…

Un lancé de marteau est si vite arrivé.

Mais bref, c’est donc une fois le travail terminé, en m’essuyant les mains de la cendre accumulée et en ayant repris forme humaine que je me tourne vers lui.

Excuse-moi, je crois que tu m’as parlé quand on est entré dans l’armurerie. Tu disais quoi ?

Oui, je ne t’ai même pas écouté lors de ta première intervention dans cette pièce. Et oui, maintenant c’est une armurerie, avec des vrais armes qui respirent la fraîcheur de la bonne santé.


Dernière édition par Izya le Dim 10 Nov 2013 - 23:25, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Invité
Invité


Dim 10 Nov 2013 - 13:51


-Mais euh... Tu ne te brules pas ?

Elle prend des braises à main nues. Manipule du métal chauffé au rouge sans gants. Un pouvoir annexe du Zoan du dragon ? Non, elle a pris un fer chaud avant de changer de forme. Alors... Ou alors cette forge est une blague et tout ça n'est pas vraiment chaud ? Voyons voir. Tendant une main prudente Red attrape discrètement une des barres que vient de poser Izya.

C'est chaud. C'est très chaud et ça fait fait très mal...

Et elle maitrise déja un truc qui semble salement proche du Haki...

Quel con !

-J'avoue que je t'ai pas vraiment amené ici pour faire le ménage mais... Joli boulot en tout cas hein. Mais, j'espérais que tu te brulerais ou que tu te couperais ou. Enfin, l'idée c'était de te mettre dans une situation ou tu aurais besoin de ton Haki. De façon instinctive, pour que tu le vois agir et que tu apprennes à le reconnaitre, puis à t'en servir. Tu vois ce que je veux dire ?

Mais évidemment, je savais pas que tu te brulais jamais...



Toujours discret Red s'empresse de trouver un baquet de flotte pour y faire tremper sa main avant qu'elle ne se se couvre de cloques. C'est déja assez douloureux comme ça, inutile qu'en plus ce soit humiliant...

-Je suppose qu'on pourrait obtenir à peu prés la même chose en se battant mais je suis pas convaincu que ce soit une bonne idée... On essaye les techniques de fakir ?
avatar
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 8555
Popularité: -692
Intégrité: -475

Dim 10 Nov 2013 - 14:22


Ah oui, non, moi je brûle pas… J’ai découvert ça y’a quelques mois et c’est plutôt pratique en fait.

Petit regard en coin à la main unique et brûlée, petit sourire moqueur.

Y’a de l’eau froide là.

Bah besoin de super pouvoir pour deviner ce que tu cherches, héhé.

Mais… euh… Des techniques de fakir ? Comme marcher sur des clous ? Je t’avoue que là, tout de suite, je suis pas très très intéressée… J’ai pas trop trop confiance sur ce coup… Mais si tu penses que ça peut marcher…

Gare à tes oreilles si ça ne marche pas… J’ai déjà pas pu bouger pendant bien trop longtemps à la sortie d’Impel, alors si maintenant tu me fais marcher sur des clous et que je me trous les pieds, ça va pas le faire du tout… Soit sur de ton coup !

Et… donc… Il nous faut des clous, non ?

On laisse donc l’armurerie pour se diriger vers l’atelier des charpentiers où le mec présent, sur l’ordre du « Capitaine Red », nous prépare une belle planche avec plein de clous… Pendant qu’il fait ça, moi, j’en prends un dans la boite et commence à examiner la pointe avec mon doigt. Appuyant dessus un petit peu, mais pas trop… Oui, oui, ça pique bien…
Et si j’appuie un peu plus ? Haki ?..

Non, non ! Ça marche pas !

Red ! Ça marche pas ton truc ! Regarde ! Je saigne ! Je vais pas pouvoir marcher pendant une semaine si je…

Je ne finis pas ma phrase. Quelque chose cloche.

Quelque chose ne va pas.

Une chose importante.

Une présence qui s’affaiblit. D’un coup.

Je regarde ma main, le sang de mon père. D’habitude je le vois tourner au rythme de son cœur, enfin c’est ce qu’il me semble… Mais là… C’est très faible. Trop faible.

Beaucoup trop faible.

Il ne va pas bien.

Il est en danger.

Je dois aller l’aider !

Et sans prévenir qui que ce soit, je me change en dragon dans cet espace restreint. Et sans dire un mot, je défonce la coque de ce navire pour foncer droit vers mon père.

Tiens bon Tahar, tiens bon.

J’arrive.


Dernière édition par Izya le Dim 10 Nov 2013 - 23:28, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Invité
Invité


Dim 10 Nov 2013 - 15:05


Hé mais ?

Pas besoin d'avoir l'empathie pour deviner une fois de plus ce qui se passe. L'absence, le regard vide de celle qui ressent les sensations de quelqu'un d'autre, le mouvement de tête vers une direction précise ou ne se trouve rien de particulier a moins de chercher très loin. Des symptômes que Red connait bien depuis que ses pouvoirs lui indiquent ou se trouve Rachel.

Tahar a des soucis, et Izya une fois de plus est persuadé qu'il ne peut pas les gérer tout seul. Brave fille. Dommage que Red soit encore supposé jouer les charognes intraitables et la briser dans son élan.

Propulsé d'un Soru Red rattrape Izya au moment ou celle ci jaillit du navire par la brèche qu'elle vient de pratiquer dans la coque et lui colle un plaquage sauvage que ne renierait aucun rugbymen professionnel. Mais plaquer un dragon ? Avec une seule putain de main ?

-Non Izya !

Entourant d'un bras la queue écailleuse du dragon et la plaquant contre son torse pour essayer de la saisir efficacement Red s'arc boute pour la retenir. Plantant ses bottes dans le pont pour ne pas être entrainé a l'extérieur avec le monstre et l'empécher de filer hors de sa portée...

-C'est un pirate Izya ! C'est normal qu'il soit en danger ! Et il veut pas de ton aide ! Tu dois le laisser se débrouiller seul !

Pourvu qu'elle comprenne.

Pourvu que.

Le feulement de rage que produit le dragon n'a rien d'humain et suffit à paralyser de terreur les pirates les plus proches, et Red sent un frisson très humain lui parcourir la colonne vertébrale quand Izya se retourne pour lui hurler sa haine et sa colère au visage tout en le menaçant d'une gueule aux dents longues et aiguisées comme des couteaux. Une gueule qui vu de prés semble assez grande pour lui arracher la tête d'un coup de dents.

Non, visiblement elle comprend pas.

Aie. C'est mauvais.

Que dit le proverbe déjà ? Malheur à ceux qui marchent sur la queue du tigre ?

Surtout, surtout ne pas la lâcher.
avatar
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 8555
Popularité: -692
Intégrité: -475

Dim 10 Nov 2013 - 15:49


LÂCHE MOI RED !

J’en ai rien à faire de ce que tu peux dire, rien à faire de ce que tu peux penser. C’est moi qui le ressens, moi qui sait s’il faut que j’y aille ou pas ! Il s’éteint là ! Sa vie et sa force s’éteignent !

IL VA MOURIR !

Alors peu importe ce que tu diras, je partirai. Peu importe ce que tu feras, je le rejoindrais. Il est hors de question qu’il meure. Surtout loin de moi, surtout si je ne fais rien. Je n’attendrais pas sagement ce moment. C’est au dessus de mes forces !

Et si je dois me battre contre toi pour ça, et bien je me battrais.

Parce que tu ne m’en laisses pas le choix.

Alors j’attaque. Et je sais là où il faut que je vise. Tu ne voudras surement pas perdre ton deuxième bras juste pour m’empêcher de partir, juste pour rendre ce que tu crois être un service à un vieux pote.

Alors c’est lui qui je mords, ce bras valide qui me tient. Je mords mais mesure la pression imposée par ma mâchoire. Tu vas me dire d’arrêter, que tu me laisses partir. C’est ce que je veux entendre. Et temps que tu ne le diras pas, je resserrerai mon emprise. Petit à petit.

Et je serre…

Mais ta peau s’est durcie et je n’arrive pas à la percée. Que se passe-t-il ? Tant pis, je serre plus fort. C’est le seul moyen. Et lorsque enfin je commence à percer ton armure invisible, une seconde couche se rajoute. Mais je continue de serrer toujours plus. Je continue et finalement ce sont mes dents qui commencent à souffrir.

Je ne dois pas abandonner.

Je dois réussir.

Je dois percer cette défense.

Il le faut.

Même si ça fait mal.

Mes dents, soyez plus solides ! Résistez ! Ne cédez pas ! Ne flanchez pas !

Et soudain, je n’ai plus mal. Mes dents se font plus résistantes. Comme protégées par une armure immatérielle. Alors c’est ça, le Haki ? C’est ça, son pouvoir ?

Nous nous battons, Haki contre Haki. Le sien est plus sûr que le mien qui a mis du temps à arriver. Mais je ne cède pas, et je continue encore et toujours à resserrer cet étau de dent autours du haut de son bras et de son épaule. Mais je ne gagnerai pas à ce jeu. Pas sans tricher. Alors sans prévenir, je lui écrase le ventre avec ma patte, tentant d’enfoncer mes griffes dans sa chair. Et soudain, instant de distraction, mes dents trouvent le chemin du sang.

Et d’un coup, tout autour de moi devient noir.
Et d’un coup, je ne sens plus la direction de Tahar, juste son battement de vie.

D’un coup, je suis seule.
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Invité
Invité


Dim 10 Nov 2013 - 16:57


Seule dans le noir.

Izya ?

Izya t'es la ?


Forcément qu'elle est la. Franchement, ou elle pourrait être ? On ne s'échappe pas du trou noir. On y stagne jusqu'a ce qu'on se fasse chasser. Ou que quelqu'un vienne vous chercher.

Le probléme c'est que Red n'a jamais étudié la taille du truc.

Et qu'il y fait sombre.

Alors c'est sur Izya est dans le coin. Mais dans le coin ici ?

Ou ailleurs ?


Izya ?

Je sais que c'est dur mais faut pas que tu le prennes comme ça. C'est un putain de pirate, une pointure. Il t'a pas attendu pour mettre sa vie en danger. C'est son choix, sa vie.

Pas la tienne.

Et il t'a pas offert ce pouvoir pour que tu te précipites bêtement à sa rescousse a chaque fois qu'il a un coup de mou. Tu le sais et je le sais.

Et oui c'est dur. Mais la vie c'est comme ça tout le temps. Il va falloir t'y faire...

Izya ?

Allez quoi répond, je t'en veux pas, c'est pas grave. Mais je te laisserai pas sortir d'ici tant qu'on aura pas pris le temps de causer au calme. Alors autant arrêter de faire la gueule non ? Tu sais que lui courir après c'est une mauvaise idée.

Tu le sais non ?

Allez Izya. Dis moi un truc au moins. Tu vas pas rester toute seule dans le noir indéfiniment non ? Ce serait con.

Izya ?

Tu n'es pas en train de te préparer à me sauter dessus au moins ?


Dernière édition par Red le Dim 10 Nov 2013 - 17:24, édité 1 fois
avatar
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 8555
Popularité: -692
Intégrité: -475

Dim 10 Nov 2013 - 17:21


Quelle connerie…

Je vois que dalle, je ne sais pas où je dois aller, comment sortir de ce truc…

Putain…

Et pendant qu’il parle, je cherche à le localiser en silence. Si je l’attrape, je le bouffe et ne le loupe pas. Quoique j’ai besoin de lui pour sortir de là…

Putain…

Si, bien sûr que je me prépare à te sauter dessus, tu crois quoi ?! Je ne me laisserai pas faire, je n’abandonnerai pas mon père !

Et tu peux dire tout ce que tu veux, moi, ce que j’ai vu à Impel, je m’en souviens. Il était presque mort quand je l’ai libéré de ses chaînes, il aurait pu mourir congelé si je ne l’avais pas aidé à remonter.

Alors, oui, il est mortel. Il a choisit de partir, soit, mais il est hors de question que je ne fasse rien alors qu’il se meurt.

Moi je n’ai pas choisi cette distance. Moi, je m’en fous de la honte qu’il peut ressentir, tant qu’il est vivant.

Alors c’est très simple.

Fais-moi sortir, Red.

FAIS-MOI SORTIR !

Tu es qui pour m’empêcher de faire ce que je veux, hein ? PERSONNE ! Ni mon père, ni personne d’autre ! Tu n’as pas le droit de me retenir si je veux partir ! Pas le droit de m’empêcher d’aller sauver qui je veux !

Alors maintenant tu vas me faire sortir de ce merdier et me laisser vivre ma vie ! Car je ne te dois RIEN !

Compris ?!

Alors FAIS MOI SOOORTIIIIIIR


Dernière édition par Izya le Dim 10 Nov 2013 - 19:09, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Invité
Invité


Dim 10 Nov 2013 - 18:24


Non.

Non, tant que tu ne seras pas calmé personne ne sortira d'ici, ni toi ni moi.

On ne sait même pas ou il est Izya. Il nous a quitté y'a plusieurs jours, pour autant qu'on le sache il est peut être a l'autre bout de Grand Line. Et le temps que tu le rejoignes il sera déjà mort ou parti ailleurs. Et tu te retrouveras encore seule ou coincé devant le type qui lui aura fait la peau.

Et ça t'aura avancé à quoi ?

A rien !


C'est sur que ce qu'il t'a laissé ressemble de plus en plus a un truc empoisonné. Mais tu crois qu'il te l'a laissé pourquoi? Pour que tu jettes sur ses traces à chaque fois que tu as l'impression qu'il souffre ou se bat ?

Izya ! Si c'est qu'il voulait il t'aurait emmené avec lui. Et il l'a pas fait.

Il t'a donné ça pour que tu saches qu'il est en vie et que tu peux l'attendre, ou au contraire que ce n'est plus la peine et qu'il reviendra jamais. Alors oui c'est dur de ne pas pouvoir y aller. C'est dur de le savoir peut être en danger de mort. Mais va falloir t'y faire et accepter de ne pas pouvoir l'aider.

Parce que tu peux pas vivre juste à travers lui...



Bam, griffure. A trop parler Red se fait repérer par le dragon qui le lui fait savoir durement en lui collant une méchante griffure qui ripe sur le blindage armé du pirate et l'envoie rouler dans un noir mat et confus quelque part dans le noir. Intact pour cette fois.

Ce coup la manquait de pèche non ? Tu sais que j'ai raison...


Dernière édition par Red le Dim 10 Nov 2013 - 19:17, édité 1 fois
avatar
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 8555
Popularité: -692
Intégrité: -475

Dim 10 Nov 2013 - 19:07


Je ne sais pas si tu as raison. Vraiment pas. Mais au final, quelle importance que tu es raison ou tort ?

Je m'en fous de ce qu'il pense maintenant, et je m'en fous aussi de ce que tu penses.

J'ai arrêté de bouger. Arrêté d'essayer de le localiser. ça ne sert à rien au final car je suis plus faible que lui, et je perds du temps. Alors autant discuter.

Tu ne comprends pas ? Je DOIS y aller. Pas pour lui, mais pour moi ! Parce que s'il meure et que je ne fais rien alors que je sais qu'il est souffrant, comment devrais-je le vivre ?! Si je le perds, je perds la seule chose qu'il me reste, la seule chose à laquelle je peux encore me retenir !

Alors oui, je m'en fous de ce qu'il pense ! Et si quand j'arrive, il va bien et qu'il n'a pas besoin de moi, alors je repartirai simplement si c'est ce qu'il désire !
Mais je suis désolé, je suis incapable de ne rien faire alors que je sens sa vie lui échapper !

Et je ne compte pas vivre à travers lui ! Je veux juste le connaitre parce qu'il est mon père et que je me comprendrai vraiment qu'en sachant d'où je viens ! Tu m'as dis toi même que ma mère était morte ! Il ne me reste QUE LUI Red ! Juste lui. Et parce qu'il n'y a que lui, je ne me comprendrais jamais complètement. Mais déjà j'en saurais plus ! Et c'est ça que je veux ! Savoir !

à un moment, vouloir y aller, c'est ma décision, pas la tienne. Et si je meure en essayant d'aller l'aider, c'est mon choix, pas le tiens !


Parler franchement, comme ça, ça me calme et m'attriste. Et dans cette état, je reprends finalement ma forme humaine. Celle de la fille fragile qui pleure dans le noir.

Je t'en prie Red, laisse moi y aller !

J'en ai besoin...

Car si je ne pars pas maintenant et qu'il meurt, je le regretterai toute ma vie.
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Invité
Invité


Dim 10 Nov 2013 - 19:55


Pleurs d'une fille trop humaine plutôt que d'un dragon. Dans le noir personne ne te voit pleurer, alors autant se laisser aller et oublier un peu le regard des autres.

Et Red se retrouve comme un con debout dans le noir à se demander quoi faire...

Guidé par les sanglots il retrouve à tâtons la fille de Tahar. Blottie dans un coin de désespoir aussi noir et profond que le décor. Le temps de s'asseoir à coté d'elle et de l'enserrer de son bras unique pour la laisser pleurer dans le noir sur son épaule, peut être un peu moins seule qu'avant.

Peut être, ou pas.

Parce que niveau substitut de père, l'ex agent manchot fait plutôt pale figure. Cela dit, par rapport au vrai...

Il va pas mourir Izya. Il peut pas mourir. Regarde, même moi quand j'ai essayé de le tuer j'ai pas réussi. C'est quand même un signe non ?

Il a survécu à Impel, à Pride, à Tetsuda. Et il se fera pas sauter la tête sans te revoir, il me l'a dit en partant. Mais il faut que tu lui fasses confiance comme lui te fait confiance. C'est ça aussi le comprendre et l'accepter.

C'est le fatum, le destin. Et il doit faire face au sien en solitaire pour revenir, rencontrer ses démons et les vaincre tout seul. Si tu y vas et que tu l'aides ça n'aura plus aucun sens. Et même si il s'en sort grâce à toi tu l'auras au final perdu encore plus définitivement et douloureusement que s'il était mort.


Le temps dissipe tout, les plus terribles colères comme les fleuves de larmes. Il suffit d'attendre, d'attendre une éternité dans le noir que les sanglots cessent. Que les larmes arrêtent de couler le long des joues, que les yeux sèchent.


Et que la lumière du jour revienne.
avatar
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 8555
Popularité: -692
Intégrité: -475

Dim 10 Nov 2013 - 22:14


Nous revoici sur le pont du navire qui fait voile vers Tortuga. Au fond de moi, j’ai encore cette envie de partir, de le rejoindre. Mais il ne faut pas. Pourquoi ? Pour des raisons absurdes qui ne me plaisent pas, que j’abhorre. Et pourtant, je ne peux rien y faire.

Encore une fois, je dois être spectatrice du choix des hommes.  Un jour, peut être, ils se rendront compte que j’avais raison tout ce temps, que toutes ses stupidités étaient inutiles et une perte de temps. Mais il faut croire que ce n’est pas pour maintenant.

Et pour l’heure, je ne peux qu’attendre et espérer. Espérer que le rythme au creux de ma main reprenne du poil de la bête.

La seule bonne nouvelle, c’est qu’au moins, il s’est stabilisé. A un rythme très faible, c’est vrai, mais tant qu’il ne descendra pas plus bas, je ne tenterai plus de partir. Alors je veille consciencieusement sur ce rythme. Je le couve de toute mon attention.

Je ne sais pas si tu peux le sentir Tahar, mais je suis là et je t’attends, alors ne meurs pas. Quoi qu’il puisse t’arriver, je t’interdis de mourir.

Red est toujours à côté de moi et inquiet. Peut être suit-il mes pensées en ce moment ? Après tout il en a le pouvoir. Si c’est le cas, au moins il est prévenu, et il saura aussi que parler plus de ce sujet est inutile.

Les hommes sont des idiots qui ont tort, voilà la conclusion.

Et finalement, après quelques minutes à rester là sous le regard des autres matelots et les plaintes lointaines de ceux qui s’attèlent déjà à réparer ce trou dans la coque du vaisseau, je reprends ma forme de dragon sous le regard presque désespéré de Red.

Je veux juste prendre l’air… Y’a rien de mal à ça, si ?

Regard interrogateur, je sens que la confiance ne règne pas du tout. Bon.

T’as qu’à venir aussi si t’as si peur que je me barre.

Et je lui montre mon dos où il s’empresse de grimper. Je me baisse pour l’aider, parce qu’avec un bras, c’pas forcement évident.

Et une fois installé, on décolle. Direction le ciel. Le plus au possible. Jusqu’à ce qui fasse suffisamment froid pour me dissuader de continuer. Et de là haut, tout parait si petit, sauf l’horizon. Sauf cette mer qui parait si immense. Et je sais que Tahar y est, quelque part, mal en point. Je me dirige discrètement dans sa direction, un peu. Puis je vire de bord pour au final tourner autour de ce si petit bateau qu’est le notre.

Je profite de ces instants et en oublie presque mon passager sur mon dos. Ce n’est que lorsque je m'essaye à faire des pirouettes et que son étreinte sur ma crinière se resserre que je me rappelle qu’il est là. Alors je me dis qu’il faut que je fasse attention à lui.
Et puis…
Et puis je me rappelle que s’est de sa faute si je suis coincée là, à ne pas pouvoir écouter mes envies. Alors je me venge… Discrètement d’abord. Puis plus violemment. Entre les loopings, chutes libres et tourbillonages en tous genres, j’espère qu’il n’est pas déçu part la promenade !

Et au final, parce que je fatigue quand même un peu, je finis en volant tranquillement dans la même direction que le navire. Je n’ai pas envie de redescendre. Je suis bien ici, je me sens libre, même si je ne le suis pas vraiment.

Mais un jour, je le serai.

Et un jour, je le retrouverai.
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1