AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Une drôle de fête

avatar
Kurumu Miyazawa


Feuille de personnage
Dorikis: 3011
Popularité: -193
Intégrité: -158

Mar 5 Nov 2013 - 19:03

Onze ans, l'âge de la rébellion de la petite Kurumu. On aurait presque dit que c'était une révolutionnaire. Mis à part crier sur les gens, elle n'agissait pas, mais essayait de faire peur par la parole. Ce n'était que du blabla, et les quelques gamins du parc l'avaient cerné. La petite fille était aussi réputée pour le nombre d'embrouille qu'elle a causé, qui s'élevait à environ quinze en deux jours. Cependant, malgré toutes ces disputes, elle avait quelques amies sur lesquelles, elle pouvait compter. Ces personnes étaient au nombre de six.  

En 1617, Kurumu fit la rencontre d'une personne fort sympathique du nom de Jaz. Elles s'étaient rencontrées dans la cour de l'école primaire, grâce à des cartes Chinpokomon. La jeune fillette entendit qu'une personne avait la fameuse carte Mew Ex, carte faite en trois exemplaires. Elle avait des cartes suffisamment rares pour obtenir celle de Jaz. C'était dans la joie et la bonne humeur que Kurumu alla la voir.
-"Salut, j'ai entendu dire que tu avais Mew Ex, voudrais tu me l'échanger ? J'ai quelques cartes rares." demanda la fillette d'une douce voix
-"Montre les moi, et je te dis ça."

Kurumu les lui montra, mais Jaz refusa. La gamine insista fortement et la détentrice de la carte édition limitée lui donna deux de ses cartes, que Kurumu n'avait pas. C'était Suicune Ex ainsi que Skymin (Shaymin forme ciel).
-"Tu m'as l'air gentille. Cadeau. Si tu as autres choses que tes cartes, alors passe chez moi, je verrais ce que je peux faire."

Elle lui donna son adresse, et laissa la fillette dans la cours. Celle-ci gardait espoir et attendit la fin des cours.
*Mew Ex... Je le veux, mais comment je pourrais faire ?*
Elle réfléchissait sans écouter les leçons des professeurs, à la fin des cours, elle était toujours dans ses pensées, mais une fois chez elle, après avoir fouillé sa chambre, Kurumu trouva la solution. La gamine alla voir sa mère.
-"Maman, maman ! Tu pourrais me donner de l'argent s'il te plaît ? J'en ai vraiment besoin."
-"Pour faire quoi ? Et as tu fait tes devoirs ?"
-"Allez quoi, soit gentille. S'il te plaît... Je ferais mes devoirs en rentrant. Ça va être vite fait."

Sa mère hésita longuement, mais sous le regard triste de sa fille, elle lui donna de l'argent, environ cinquante mille.
-"Fais attention. Ne perd pas l'argent."

Kurumu partit en courant avec sa sacoche de cartes et l'argent. La maison de Jaz était très grande, avec un très beau jardin. Pelouse bien verte, buissons et arbres fruitiers poussaient paisiblement. Piscine creusée avec toboggan. Les façades de la maison étaient blanches, avec un léger reflet du soleil de fin d'après-midi. La gamine sonna à l'interphone, et ce fut Jaz qui lui répondit.

Le portail s'ouvrit, et un majordome lui demanda de le suivre.
*La chance, elle a même des hommes à ses ordres. Mais je veux le Mew Ex.*
Jaz l'attendait dans le hall.
-"Alors, tu t'es finalement pointée... Suis moi, on va aller dans ma chambre."

Kurumu suivit la fille un peu plus âgé qu'elle. Une fois dans la chambre, jaz ne perdit pas de temps.
-"Alors qu'est ce que tu as à me proposer ?"

La jeune fillette s'agenouilla la regarda droit dans les yeux et lui tendit les billets ainsi que tout son paquet de carte Chinpokomon. Jaz compta et fut étonnée de la somme finale.
-"En es tu sûre ? Un échange reste un échange. Tu ne reverra plus tes sous."
-"Je le sais. Mais je tiens particulièrement à la carte. Allez s'il te plaît."
-"Tu t'appelles comment au fait ? Moi c'est Jaz."
-"Sound L. Kurumu. Mais je préfère Kurumu. Alors tu acceptes. Si tu refuses, j'essaierais de mettre plus d'argent."
-"Nan, c'est bon. Je te la donne si tu veux. J'allais bientôt arrêter ces cartes. C'est plus de mon âge, je vais entrer au collège."

Kurumu jeta un coup d'oeil à la fenêtre, et vit qu'il faisait nuit. Seul les lampadaires éclairaient la ville. La jeune fille semblait avoir peur, et Jaz lui proposa si'elle voulait qu'on la raccompagne. Elle refusa sa proposition, mais mit directement son acquisition dans un protège carte. Dans son étui, Kurumu la contempla. Toute émerveillée devant cette magnifique carte rose avec des paillettes, elle remercia Jaz, et la serra dans ses bras.

Carte:
 


Dernière édition par Sound L. Kurumu le Mer 6 Nov 2013 - 19:33, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t8573-sound-l-kurumuhttp://www.onepiece-requiem.net/t8665-cv-sound-l-kurumu
avatar
Kurumu Miyazawa


Feuille de personnage
Dorikis: 3011
Popularité: -193
Intégrité: -158

Mer 6 Nov 2013 - 19:33

Le majordome raccompagna Kurumu jusqu'au portail. Celle-ci regarda sa carte, sans se soucier d'un éventuel danger, et sous le regard de deux personnes. Ils attendirent qu'elle soit seule pour agir. La jeune fillette bloquait sur sa carte, et se mit sous un lampadaire pour voir les petites paillettes briller sur le rose du Chinpokemon. C'est à ce moment que les ravisseurs l'attaquèrent. Ils voulaient la carte,et cela se voyait dans leur regard et dans leurs paroles. Ils ne cessèrent de dire "Donne nous la !"

Kurumu étant une fragile et faible petite chose la lâcha pour ne pas qu'elle se déchire. Les voleurs s'apprêtaient à partir quand un homme les intercepta. Ce n'était autre que le majordome. Il reprit les cartes, les tendit à la jeune fille et lui expliqua rapidement sa venu. jaz l'avait chargé de surveiller la môme. Elle se doutait que des guignols allaient s'en prendre à la gamine. Il lui dit aussi qu'elle était la bienvenue, et qu'elle pouvait venir quand elle le souhaitait.

En rentrant, Kurumu se fit disputer par sa mère.
-"Tu en as mis du temps ! Qu'est ce que tu as fait en dehors de la maison ? Tu m'avais dit que tu en avais pas pour longtemps. Et tes devoirs ! Ils ne vont pas se faire tout seul. Et l'argent ? Qu'en as tu fait des berrys que je t'ai donné ?"
-"Tu vas pas m'engueuler si je te dis tout, hein ?"
-"Je t'écoute. On verra suivant tes explications."
-"Ben j'étais chez Jaz..."
-"Et c'est qui cette Jaz ? Une bonne personne au moins ? Quel âge ?"
-"Oui, elle est très gentille. Et je crois qu'elle a trois ans de plus que moi."
-"QUOI !!! Trois ans de plus. Kurumu, je t'interdis d'aller la voir. Est ce bien compris ? Bon j'écoute la suite."
-"Bah l'argent je l'ai encore, elle ne l'a pas accepté, et là, je vais faire mes devoirs. Je viens d'avoir la carte Mew Ex, et c'est Jaz qui me l'a donné. Au début, j'ai voulu lui acheter, mais elle n'a pas pris l'argent."
-"Donne moi tes cartes. Elles sont confisquées. On achète pas une carte avec tous les sous que je t'ai donné, ni plusieurs d'ailleurs."
-"Mais môman..."
-"Il n'y a pas de mais Kurumu. Tu ne verras plus cette fille, excepté si je la juge intéressante et digne de confiance. Pour ce qui est des cartes, c'est très simple. Soit tu me ramènes la meilleure note de la classe, soit elle passe à la poubelle. Ton avenir ne se joue pas sur des cartes. Fin de la discussion. File dans ta chambre réviser."

Elle déposa ce que sa mère lui avait demandé, et alla dans sa chambre réviser. Le contrôle était dans deux jours, et ça allait être crick-crack pour être la meilleure. Au pire, elle pourrait se tirer avec une bonne note, mais peut-être pas la première.
Le lendemain, à l'école, elle expliqua ce qu'il en était à Jaz, qui comprit parfaitement. La jeune fille avait une idée en tête, mais ne dit rien à Kurumu.

Le jour du contrôle était arrivé. La jeune fille avait la pression, mais elle se rappelait de l'enjeu. Elle le faisait pour Mew Ex et non pour son avenir. Une semaine plus tard, les résultats tombèrent. Kurumu eut la seconde meilleure note. Elle était dégoûtée, mais elle pensait que second pouvait passer aux yeux de sa mère. De retour chez elle, la gamine montra son contrôle à sa mère qui lui rendit ses cartes. Elle était tout de même fière de sa fille, et du boulot fournit par cette dernière.

Au milieu de la soirée, en plein repas, quelqu'un sonna à la porte. C'est Kurumu qui ouvrit.
-"Jaz !! Tu fais quoi ici ?" d'un air intrigué
-"J'aimerais parler à ta mère. Tu m'avais bien dit qu'elle ne voulait plus qu'on ce voit ? Alors je vais régler ça. Ne t'en fais pas,tout se passera bien."

La mère de famille arriva et invita Jaz à sa table. Une discussion d'une trentaine de minutes s'en suivi. Finalement Jaz rentra chez elle avec le sourire, et la mère de Kurumu dit à sa fille qu'elle pourrait, si elle le souhaitait, continuer de voir cette fille bien aimable.

C'est ainsi que la jeune fille fit la connaissance de Jaz. Elle passa ces journées à être chez sa nouvelle amie, qui l'aidait également à faire ses devoirs. Une fois les exercices terminés et les cours su, elles se faisaient quelques partie de carte.
http://www.onepiece-requiem.net/t8573-sound-l-kurumuhttp://www.onepiece-requiem.net/t8665-cv-sound-l-kurumu
avatar
Kurumu Miyazawa


Feuille de personnage
Dorikis: 3011
Popularité: -193
Intégrité: -158

Jeu 7 Nov 2013 - 22:45

Au fil des jours, des mois et des années, la petite continuait de voir Jaz ainsi que quelques une de ses amies d'enfances, jusqu'à une année.
Année 1621, Kurumu était dans la phase de rébellion. Tous y passaient : Ses amies qui sonnaient à sa porte pour qu'elle sorte, se faisait remballer, même Noako avait droit au même traitement. Sa mère s'en prenait plein, et ce, tout la journée. La môme ne l'écoutait pas et l'embêtait tout le temps. Quand sa génitrice l'emmenait au marché, elle faisait des caprices pour se rendre intéressante et pour la déstabiliser. A la maison, Kurumu sautait sur les canapés, cassaient la vaisselle quand sa mère lui disait un truc.

La seul personne qu'elle respectait encore était son père. Kurumu avait un profond respect pour celui, et restait sage pendant sa présence, aussi brève soit il. Elle jouait une sorte de double jeu. Son père ne s'en était pas rendu compte et sa femme ne lui parlait pas du comportement de leur unique fille. La gamine était devenue une vrai terreur.

Un beau jour, toujours entourée de son aura noir, et de son mauvais karma, chi et compagnie, Jaz sonna à la porte. C'est Kurumu qui lui ouvrit.
-"Nan je sors pas."
Elle voulu fermer la porte, mais son amie mit son pied.
-"Hop hop hop ma petite, c'est comme ça que tu traites tes amies ? Faut que je te dise un truc. Tu vas devoir sortir."
-"Nan je veux pas ! Et tu ne vas pas m'obliger d'abord."
-"C'est vrai, mais qui t'as donné le Mew Ex tirage limité ? C'est moi. Donc, suit moi, on devrait bien s'amuser.

Kurumu grommela, mit ses chaussures et suivit Jaz. Sa mère était soulagée, sa fille était enfin sortie et remerciait Jaz de son exploit.
-"Qu'est ce que tu me veux ? J'avais des choses à faire."
-"Par curiosité, c'était quoi ces choses ? Ah ouais... t'embrouiller avec les enfants du parc."
-"Ah ah ah... morte de rire. En attendant, moi j'ai pas redoublé."
-"C'est bien ça tu veux un bonbon. En attendant, c'est moi qui t'es filé le Mew Ex. Je tiens à te le rappeler. Mais avant que je te dise ce que je veux, pourquoi tu es comme ça ? Y'a deux ans, tu étais toute tranquille, toute sage, toute souriante, et là, tu tires la tronche et fout le bordel. Rien qu'en arrivant, j'ai entendu ta mère crier."
-"J'ai rien à te dire." répondit en tournant la tête.
-"Tu sais que tu peux tout me dire, alors dis le moi. Je ne le répéterais à personnes. Fais moi confiance, ouvre ton coeur, et tu verras que je suis une fille bien."
-"Tu le dis pas hein... En faite, ça c'est passé l'année dernière. Je me suis fait des amis, jusque là normal, mais ils m'ont trahi, et les professeurs m'ont engueulé, alors qu'ils m'avaient dit qu'ils feraient les choses avec moi, pour ne pas que je me fasse prendre. Et c'est depuis ce jour que je suis en mode vengeance."
-"Et il s'appelle comment ce gars ?"
-"Muraï, en plus il est blond, et c'est à cause de lui que je déteste les gens avec cette couleur de cheveu. Bon tu voulais me dire quoi du coup."

Jaz allait expliquer le pourquoi de sa venue, avant de changer de sujet. Ils arrivèrent sur la place, et elle lui dit :
-"Tu as faim ? Tu veux une glace, je te l'offre si tu en as envie."
La môme accepta et attendait toujours que son amie lui dise le fond de sa pensée.
-"Je vais quitter Ptyx. Et du coup, pour mon départ, je vais faire une grande fête, et je tiens à t'inviter. Il y aura surement des gens de dix huit ans à vingt ans, ainsi que des gens de notre âge."
-"Pourquoi tu déménages ?"
-"Les raisons, je ne peux pas te les dire, que tu insistes ou non. Mais je tenais à te le dire."

Kurumu était triste. L'une de ses amies d'enfance allait s'en aller, et surtout, elle ne voulait pas lui dire ses véritables raisons.

http://www.onepiece-requiem.net/t8573-sound-l-kurumuhttp://www.onepiece-requiem.net/t8665-cv-sound-l-kurumu
avatar
Kurumu Miyazawa


Feuille de personnage
Dorikis: 3011
Popularité: -193
Intégrité: -158

Ven 8 Nov 2013 - 11:15

-"Allez quoi, dis les moi tes fameuses raisons. Je t'ai bien parlé de ce que j'ai enduré l'année dernière. Soit pas vache, on est amie nan ??"
-"Kurumu, je suis sincèrement désolé, mais je ne peux pas te le dire, mais je ferais une grosse fête pour que tu ne m'oublies pas. Fais moi confiance, tu vas tellement t'amuser que tu ne sauras pas pourquoi j'ai fait tout ça. Je pars dans un mois environ, et je ferais la fête dans une semaine, car mes parents entreprendrons le déménagement. Il restera ma chambre, et quelques meubles dans le salon et dans la cuisine."
-"Mais je m'en fou, je veux que tu me dises tout, sinon je ne te parle plus."

Elle se retourna en croisant les bras, et attendit la réaction de Jaz, qui lui murmura quelque chose dans l'oreille.
-"Blabla bla blablabla."
-"QUOI ! C'est vrai ? C'est pas une blague ? Tu mens pas hein ?"
Elle lui donna un petit coup sur la tête.
-"On est amie, pourquoi voudrais tu que je te mente ? Tu dis être intelligente, et tout ce qui va avec, ma tu es un peu bête sur les bords. Du moins, ce sont tes questions qui donne cette impression."

Elles continuaient le tour de la ville. C'était la seule fois que Kurumu ne s'était pas embrouillée avec un villageois, ou même avec un bourgeois. Ça relevait de l'exploit. Pour accentuer le miracle de la vie, il commençait à pleuvoir. Pour taquiner son amie, Jaz lui dit :
-"Regarde, il pleut. C'est surement le fait que tu n'ai pas foutu le bordel, comme à ton habitude."
-"Déjà, c'était pas de ma faute. Et ensuite, ce n'était pas drôle. Mais du coup, on va où ? J'ai pas envie de rester là, à être trempée."

Jaz lui répondit qu'elles allaient aller chez elle, car c'était le plus près de l'endroit où elles se trouvaient. Kurumu courait, alors que l'autre fille marchait, sans tenir compte du climat. La jeune fille ne cessait de dire à Jaz, qu'elle devait se dépêcher, sinon elle allait être trempée.

Au bout d'une petite quinzaine de minutes, elles arrivèrent à destination. La première chose que fit Kurumu était d'aller dans la salle de bain pour se sécher, et de demander des vêtements de rechange. Jaz, dans sa bonté inégalable, lui apporta ça.
-"Dit Jaz, est ce que avant de partir, tu pourrais me donner des vêtements à toi ? C'est pour pas que je t'oublie. Je les mettrais dans un endroit à part. Alors dit  oui s'il te plait, vu que tu ne vas pas me dire les raisons de ton départ."

Elle la regarda d'un air bizarre, soupira, et acquiesça la demande de Kurumu, qui lui sourit, les cheveux ébouriffés. En fin d'après midi, la pluie cessait, et la jeune fille rentra chez elle, avec un sac contenant quelques affaires de la gamine, tel deux t-shirts, pantalon, jean, chaussettes, culotte, en gros, un vêtement différent qui se porte tous les jours.

En rentrant chez elle, Kurumu cacha le sac, pour ne pas que sa mère ne lui pose trop de question, ce qui rendrait la môme énervée. Elle était entourée d'une bonne aura, et il ne fallait pas que celle ci se dissipe.
http://www.onepiece-requiem.net/t8573-sound-l-kurumuhttp://www.onepiece-requiem.net/t8665-cv-sound-l-kurumu
avatar
Kurumu Miyazawa


Feuille de personnage
Dorikis: 3011
Popularité: -193
Intégrité: -158

Ven 8 Nov 2013 - 22:16

Kurumu était montée dans sa chambre, le sourire sur le visage. Elle faisait les cents pas et repensait à ce que lui avait murmuré Jaz à l'oreille.
*Elle est super gentille Jaz, c'est dommage qu'elle parte. Il faudrait que je trouve un moyen pour qu'elle reste sur Ptyx, sinon je risquerais de me retrouver seule, ou avec elle, elle, elle, elle, et elle. Mais elles ne sont pas très drôle. J'y réfléchirais.*

La jeune fille était sage comme un ange. Quand sa génitrice l'appela pour manger, elle arriva  directement à la cuisine, et ne se plaignait pas de son assiette, et mangea tout, dans un silence absolu. Le repas fini, elle remonta dans sa chambre, et se coucha. Sa mère était surprise du comportement de sa fille, et se doutait de quelque chose.

Le lendemain, Kurumu était calme, ne faisait aucunes remarques, ne répondait pas à sa mère, ne faisait pas la révolution, mais restait dans le canapé faire de la lecture. Elle lisait les nouvelles du journal, puis les jeux. Ensuite, elle faisait ses devoirs, comme tout bon élève. Les autres jours se passaient de la même façon : dans le calme et la sérénité.

Deux jours avant la grosse fête prévue par Jaz, Kurumu alla voir sa mère.
-"Maman ! Maman ! Je peux te demander un service s'il te plaît ?"
-"Bien sur ma puce, que veux tu me demander ?"
-"Bah... En faite, j'aurais besoin de beaucoup d'argent s'te plaît."
-"Et pourquoi je te donnerais autant ?"

Elle énuméra les bonnes actions qu'elle a faite durant ce petit laps de temps.
-"Bah j'ai été sage, j'ai fait mes devoirs, euh... j'ai été souriante, j'ai... euh... fait la vaisselle, et aussi parce que c'est... euh... le départ de Jaz. Elle va déménager, et j'avais envie de lui faire un gros cadeau. Alors ça marche s'il te plaît ?"
-"J'ai envie de te dire que c'est normal de rester sage, surtout pour une personne de ton âge. Je me doutais de quelque chose, mais je dois l'admettre que tu as été très sage. Si tu pourrais rester comme ça tout le temps, ce serait parfait. Sais tu ce que tu comptes lui offrir ?"
-"Euh.... nan, je sais pas, mais je veux lui faire un gros cadeau."
-"Ce que je te propose, c'est que tu fais les boutiques, et dès que tu as trouvé ce que tu souhaites acheter, je te donnerais l'argent. Est ce que ça te va ?"

Kurumu ne lui donna pas de réponse, et partit dans le centre commerciale le plus proche et quête de cadeaux. La gamine regarda les étalages des différentes boutiques, mais il n'y avait rien qui lui sautait aux yeux. Elle pensait à des chocolats, mais refusa. Ce n'était que du chocolat, et voulait un truc qui pourrait faire rappeler à Jaz, la bonne petite tête de Kurumu.

La môme passa pas mal de temps, et trouva la boutique idéale. Elle alla voir le vendeur et lui posa quelques questions. La jeune fille avait soif, et cela se voyait à sa tête toute rouge, et aux gouttes de sueur qui coulaient le long du visage. C'était essoufflée qu'elle rentra chez elle, et s'écria :
-"Maman ! Maman .... MAMAN !! Je l'ai trouvé, tu viens avec moi s'te plaît, il faut l'acheter au plus vite, sinon il va être vendu. Y'en aura pas pour longtemps. Aller, s'il te plaïîîîît."

Elle prit un verre de jus de pomme en attendant la réponse de sa mère, qui arriva dans la cuisine.
-"Tiens, je te donne ça. Fais attention à ne pas les perdre. D'ailleurs Jaz est passée pendant que tu étais absente, et elle m'a demandé la permission pour que tu y ailles, ainsi que ce qui pourrait y avoir. Tu vas aussi dormir chez elle, car il se fera tard, et elle ne pourra pas te raccompagner. Voilà, donc tu prépareras ton sac avec des affaires de rechange, brosse à dents, et tout le matériel nécessaire à ton soin."

Kurumu acquiesça de la tête, finit son jus de fruit, et prit l'argent pour retourner au centre commerciale. Trois quart d'heure fut le temps mit par la jeune gamine toute contente pour faire l'aller-retour et acheter le cadeau.
http://www.onepiece-requiem.net/t8573-sound-l-kurumuhttp://www.onepiece-requiem.net/t8665-cv-sound-l-kurumu
avatar
Kurumu Miyazawa


Feuille de personnage
Dorikis: 3011
Popularité: -193
Intégrité: -158

Sam 9 Nov 2013 - 12:56

Le jour tant attendu était enfin arrivée. Kurumu chercha dans son armoire de jolis vêtements à mettre pour la soirée. Elle mit le bazar, balançant tout ce qui n'était pas à son goût. La fillette voulait faire plaisir à Jaz et surtout être exemplaire, c'est à dire de ne pas chercher les embrouilles aux autres. Et pour ce faire, elle n'allait tout simplement pas leur parler, comme ça, elle savait qu'il n'allait pas y avoir de problème. Finalement, elle trouva des habits à son goût. Petites chaussures, jean, t-shirt et un léger pull, tous de couleur bleu, mais qui variait suivant les vêtements. Il y avait du bleu-nuit, bleu ciel etc...

Ensuite, elle fit sa toilette, pour se faire toute mignonne, mais ne se mit pas de maquillage. Ce n'était qu'une gamine, et ça ferait tâche sur sa jolie petite tête. Elle était impatiente, et tournait en rond dans sa chambre. C'était la première fête auquel Kurumu participerait.

La joie et le stress était au rendez vous. La môme ne savait pas à quoi s'attendre à son arrivée, et cela lui faisait peur. Jaz lui avait dit qu'elle avait des amis de dix huit ans, soit, sept ans de plus que la jeune fille. Mais, elle s'en fichait. L'important était qu'elle reste avec Jaz, et en plus, elle dormirait chez elle. Ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas dormi chez ses amies.

En parlant de pieuter chez autrui, Kurumu se rappela qu'elle devait faire son sac et y mettre son pyjama vert clair à têtes de Gekota vert foncé, sa brosse à dent, sa brosse à cheveux, gant de toilette, j'en passe et des meilleurs. Cependant elle rajouta le cadeau et le mit à l'intérieur pour ne pas le perdre.

Vers les six heures, elle partit de chez elle, et fit un bisou à sa mère, qui ne s'y attendait pas. Kurumu était un peu en avance, et prit son temps pour arriver jusqu'à la demeure de Jaz. Elle sonna au portail, se présenta rapidement, et Jaz arriva.
-"Hey ! Kurumu, tu es venue... En même temps, je n'en doutais pas une seconde. Ta mère ta fais la commission ? Le fait que tu dormes chez moi, et tout le reste."
-"Ouiiiiii. Jaz, je suis contente de venir, mais je ne suis pas en retard ?"
-"Nan, t'en fais pas. Y'a déjà quelques personnes qui sont venues, mais le gros des invités arrivera en soirée. Désolé, mais il y a de l'alcool, donc j'ai pris du jus de fruit pour les mineures. Théoriquement, j'en fais partie, mais je ne me compte pas dans le groupe. Mais ça, c'est une autre histoire."

Kurumu entra dans la maison. A l'intérieur, il y avait deux personnes qui était assis sur des chaises, avec un verre de rhum dans les mains. L'un d'eux était blond aux yeux bleu. Il avait une chaîne autour du coup, avec une plaque argentée où était écrit son prénom. Il s'appelait donc Regis, et était habillé d'un t-shirt blanc et d'un chapeau et veste marron.

regis:
 

Le second était rasé très court, peau mate, aucune particularité spécifique. Il s'approcha de l'arrivante.
-"Salut gamine, moi c'est Gilbert, et toi ?"
Elle lui lança un regard froid, mais prit la peine de lui répondre.
-"Moi c'est Kurumu."

gilbert:
 

Puis elle s'en alla vers le canapé en attendant que la fête commence vraiment.
http://www.onepiece-requiem.net/t8573-sound-l-kurumuhttp://www.onepiece-requiem.net/t8665-cv-sound-l-kurumu
avatar
Kurumu Miyazawa


Feuille de personnage
Dorikis: 3011
Popularité: -193
Intégrité: -158

Dim 10 Nov 2013 - 17:01

Plus le temps passait, et plus les personnes arrivaient. Il y avait deux types de gens : ceux qui arrivaient les mains pleines, généralement de l'alcool, saké, rhum, et les autres. Dans la catégorie des autres, il y avait Kurumu, qui était en possession d'un cadeau, et les autres, qui... étaient venus les mains dans les poches. Le salon était donc de plus en plus remplis. La jeune fille était un peu perdue et gênée de voir autant de monde, qu'elle ne connaissait pas, et ceux avec qui elle s'était déjà embrouillée. Les invités étaient généralement des gens de dix huit, il y avait tout de même des amis de Jaz, qui étaient dans la même classe, et quelques gamins de l'âge de Kurumu.

Parmi eux, elle cru entrevoir une ancienne connaissance. Un blond de son âge. Elle n'en connaissait qu'un, et espérait que ce ne soit pas lui. La môme se leva et voulu en être sûre. Elle le cherchait du regard, mais n'arrivait pas à le trouver. Les gens qui l'entourait étaient trop grand pour sa petite taille.

Ce n'était pas tout, mais la gamine avait faim, et quoi de mieux pour manger dans une fête. Elle alla à la table et mangea des chips. En tournant la tête, Kurumu vit le gars. C'était bien lui. Celui qui avait foutue la honte à Kurumu l'année dernière. Ce n'était autre que Muraï. Cheveux blond, court, mais pour une fois, plutôt bien habillé. Chemise et pantalon bleue, un t-shirt blanc, et une cravate rouge. Mais ce n'était pas une raison pour la fillette d'aller le voir, et ne le calcula pas.

C'était l'inverse. Muraï l'avait vu et s'approcha d'elle.
-"Tiens tiens, mais qui vois je ? Oh oui c'est la gamine qui était naïve et aimée par personnes."
Elle ne voulait pas lui répondre, et il continua alors à débiter ses salades.
-"Je me demande bien comment tu as fait pour entrer. Tu as surement dû implorer la fille."
-"C'est même pas vrai d'abord ! Jaz c'est mon amie."
-"Impossible, toi la gamine qui t'es fait victimisé et qui ne parle à personne aurait des amies... Laisse moi rire. Elle reste avec toi car tu es une poire."
-"Arrête ! Tu mens. Je ne te crois pas de toute façon."
-"Elle a eu pitié de toi, tout simplement. Mais regarde toi merde. T'as du saucisson devant les yeux ? Tu n'es qu'une fillette capricieuse fille à papa qui n'a rien à toi. D'ailleurs, ce qui c'est passé l'année dernière, n'était pas prévue. Mais ton comportement de mademoiselle je sais tout, j'ai des bonnes notes et tout le bordel, ça allait deux minutes."

Les propos de Muraï se faisait durs, et venait de choquer la gamine, qui lui sauta au cou, en ne cessant de lui dire qu'il mentait. Il voulu la gifler mais Gilbert arriva à temps.
-"Hé oh !! Ça va pas ? On est là pour se détendre, et boire un bon coup. JAZ !! Viens voir !! Y'a les deux gnomes qui allaient se battre."
Elle arriva.
-"Il faudrait les surveiller, il serait capable de s'entre-tuer."
-"Merci Gilbert, je prend la relève."
-"Moi je bouge, je ne reste pas avec une intello capricieuse. Je connais des gens, et je peux te le dire : tu passeras la pire soirée de ta vie."

Kurumu s'en foutait des conneries de l'autre bouffon.
-"Dit Jaz, pourquoi avoir invité ce gars ? C'est mon ennemi, et en plus il m'a menacé, et il a dit que tu n'étais pas mon amie, et que tu m'as parlé car je te faisais pitié."
-"Kurumu, sèche tes larmes. Je comprend maintenant pourquoi tu ne l'apprécies pas. Ne l'écoute pas. Tu crois vraiment que je t'aurais donné Mew Ex, parler avec ta mère, t'inviter à ma soirée, et surtout dormir chez moi si tu ne serais pas mon amie. Logiquement, tu es plus intelligente que moi, enfin c'est toi qui le dit, donc réfléchit un peu. Oublie cette histoire, et profite de la fête. D'ailleurs, tu as ton maillot de bain ? La piscine est creusée et chauffée. Pour la serviette, je pourrais t'en filer une. Le jardin est éclairé, ne t'en fais pas, et il ne se passera rien."

Jaz retourna aux fourneaux faire les gâteaux, pendant que Kurumu se changea.
http://www.onepiece-requiem.net/t8573-sound-l-kurumuhttp://www.onepiece-requiem.net/t8665-cv-sound-l-kurumu
avatar
Kurumu Miyazawa


Feuille de personnage
Dorikis: 3011
Popularité: -193
Intégrité: -158

Dim 10 Nov 2013 - 19:48

Il y avait la piscine où la joie et la bonne humeur régnait, mais également un jacuzzi. Kurumu ne réfléchit pas des masses voulu aller à la piscine, sans se douter que Muraï pourrait y être. Les doubles salto vrillés de la mort qui tue, les plats étaient au rendez vous. La fillette arriva et sauta au milieu des gens. Tout se passait bien, il ne faisait pas froid et c'était l'éclate absolue.

Jaz qui était en cuisine avait fini de faire les gâteaux et jeta un oeil à sa soirée, et surtout sur le petit Muraï qui en voulait à son amie. Elle soupirait puisqu'elle ne les trouvait pas et alla vers la piscine. C'était le seul endroit où ils pourraient être, mais aussi le plus dangereux, si l'idée de la noyer viendrait à l'esprit du garçon, élément perturbateur de cette fête.

Pendant ce temps à la piscine, Kurumu se fit accoster par la petite terreur des mers et sa bande tous déjà ivre.
-"Regarder ! C'est elle la grognasse qui m'a fait fait chié. Occupez vous d'elle les gars."
Ses potes se foutaient de lui. Ils lui firent remarquer que ce n'était qu'une gamine.
-"Vos gueules les mouettes ! Je nous vous ai pas ramené ici pour que vous vous foutiez de moi."
-"Hihi. Ils ont raison. Je ne suis qu'une petite fille. Et tu ramènes des gens... C'est la honte. Ahi quand je vais le dire à tout le monde, tu vas pleurer, et moi je pourrais rigoler hihi."

Un de ses potes attrapa la gamine et lui mit la tête sous l'eau. Personne pour empêcher cela, puisque la piscine était pleine. Dix secondes plus tard, il lui remonta la tête.
-"Déjà, si tu tiens à la vie, tu fermeras ta bouche. Et nous sommes les seuls qui pouvons nous foutre de Muraï. Tu vas payer cet affront ma jolie."
Il lui remit la tête sous l'eau, attendait dix secondes et la remontait trois secondes avant de réitérer l'action. Le gars qui faisait ça était maigre aux cheveux marrons. Il était comparable à Skeletor, surtout par le fait qu'il n'avait que les os sur la peau. Kurumu se débattait du mieux qu'elle pouvait, et parvint à donner un coup de pieds dans les noix de ce gars, qui s'appelait Rufus.

Rufus:
 

La petite fille avait oublié un détail qui était la supériorité numérique. Un autre l'attrapa par la cheville et lui fit boire la tasse, et essayait de l'envoyer au fond du bassin. Kurumu passa un sale quart d'heure. Elle ne voulait pas pleurer devant tant de personnes. L'héroïne de tous les temps arriva. Jaz leur demanda de sortir de la piscine, et de chez elle.
-"Mais vous vous croyez où ? Dégagez de chez moi, je ne veux plus vous revoir."

Gilbert et Régis prirent le petit comité et l'envoya balader. La jeune fille courut pour s'isoler sans remercier Jaz de son aide.
-"Kurumu attend moi !!"

La gamine alla dans la salle de bain et attendit. Elle réfléchissait à ce qu'elle devait faire : soit rester, soit partir maintenant. Si elle choisissait le deuxième cas, ça ferait de la peine et Jaz, et c'était ce qu'elle voulait éviter. Quand à Jaz, elle frappait la porte de la salle de bain que Kurumu avait fermé à clé, en lui demandant de lui ouvrir.

La gamine accepta et Jaz lui expliqua la vie.
-"Mais tu ne vas pas encore pleurer ? Je les ai viré de chez moi. Personnes ne te toucheras. Ils étaient stone. Ils étaient inconscient si tu veux. Oublie tout ça, la fête ne fais que commencer. En plus j'ai prévu des jeux, se sera génial"
-"Tu as viré le con de Muraï ?"
-"Nan, puisqu'il ne t'as pas touché. Je sais que c'est lui qui a manigancé tout ça, mais je n'ai pas de preuve pour le virer."

Jaz venait de redonner confiance à Kurumu qui retourna dans le salon profiter du jus de pomme et des chips.
http://www.onepiece-requiem.net/t8573-sound-l-kurumuhttp://www.onepiece-requiem.net/t8665-cv-sound-l-kurumu
avatar
Kurumu Miyazawa


Feuille de personnage
Dorikis: 3011
Popularité: -193
Intégrité: -158

Lun 11 Nov 2013 - 12:10

La fête battait son plein. Tous s'amusaient, tous rigolaient, et tous étaient bourrés surtout. Seule Kurumu était sobre, mais s'était éloignée de tous ces ivrognes, qui commençait à lui faire peur. Ils disaient des choses incompréhensibles, faisaient n'importe quoi. Jaz avait bu quelques verres mais n'était pas encore saoul, et apporta les gâteaux. C'était de plus en plus bruyant, et la maison de Jaz devenait de plus en plus une porcherie. Des bouteilles d'alcool encore pleine s'étaient cassés, la même chose pour les verres. Les esprits s'échauffaient et certains se battaient pour avoir la dernière cacahuète.

La jolie petite fille était contente, et c'était la première fois qu'elle goûtait à la cuisine de Jaz. Elle savourait jusqu'à se faire accoster par deux personnes, qui l'incitèrent à boire. Ils l'avait déjà repéré et attendais que ça dégénère pour lancer l'offensive. La première fois, Kurumu s'éloigna de ces énergumènes et continua de manger. Mais leur insistance se faisait lourde, et la gamine n'en pouvait plus.
-"C'est bon Muraï, je sais que c'est toi. Fous moi la paix."

Ils ne comprirent pas ce qu'elle disait, la prirent avec eux, et l'emmenèrent dans une chambre.
-"Bon la môme, soit tu bois de toi même, soit on te force. Y'a pas cinq mille solutions."
-"Mais je bois pas. Lâcher moi... sinon je vais le dire à Jaz."
-"Cherche pas, Jaz est occupée avec cas sociaux du salon. Elle est trop jeune pour pouvoir tout gérer."

Kurumu se défit de l'étreinte de Boris Culsec et se mit près de la fenêtre, seule issue possible. Cependant, ils étaient au premier étage et aucun échappatoire était envisageable. La môme se fit attraper par le second et la mirent sur le lit. Le premier lui tint les poignets et le second ouvrit la bouteille, et lui boucha le nez, pour la forcer à ouvrir la bouche. La gamine était fini, sauf que Super-Jaz Woman était arrivée à temps avec une poêle, qu'elle lança sur Boris Culsec.
-"Il est interdit de faire mon amie, est ce bien compris. Elle n'a pas encore dix huit ans. Donc d'ici là, elle ne boira pas une goutte d'alcool, bière et tout le reste."

Les deux zouaves partirent laissant Jaz et Kurumu seules.
-"Ce n'était pas un coup de Muraï, en plus, j'ai rien fait. J'étais en train de manger le gâteau. Je ne veux pas que ta fête soit mauvaise par ma faute."
-"Je le sais, ne t'en fait pas. Je préviendrais Régis pour qu'il jette un oeil sur toi de temps en temps."
-"Régis ?"
-"Ouais, le blond que tu as rencontré en premier ou en deuxième, avec une chaîne au cou."

Kurumu s'en foutait et retourna dans le salon. La partie jeu allait commencer.
http://www.onepiece-requiem.net/t8573-sound-l-kurumuhttp://www.onepiece-requiem.net/t8665-cv-sound-l-kurumu
avatar
Kurumu Miyazawa


Feuille de personnage
Dorikis: 3011
Popularité: -193
Intégrité: -158

Lun 11 Nov 2013 - 14:15

-"Oyé Oyé, mes chers invités, pour la suite de cette soirée, je vous propose de faire des duos. Trouver votre partenaire, vous avez cinq minute heures suisse. Passé ce délai, c'est moi qui vous mettrais avec quelqu'un."

La jeune fille était sous le charme, Jaz savait se faire respecter alors qu'elle n'avait que quatorze ans. Kurumu voulait être avec son amie et lui demanda de faire partie du duo. Cependant Jaz était l'organisatrice et refusa la demande de la môme. Les cinq minutes passèrent. Tous avaient trouvé quelqu'un excepté Kurumu et une autre personne. Jaz l'emmena voir son nouvel allié, et ce gars était Muraï.
-"QUOI !! Je refuse, je ne veux pas être avec ce gars !"
-"La ferme ! Tu crois que je souhaite être avec toi ? Ce n'est pas possible. On va tout perdre."
-"Bah se sera de ta faute. Jaz je ne peux pas me mettre avec mon ennemi. Change moi de groupe s'il te plait."
-"Les cinq minutes sont passées, t'as plus le choix. Ou dans le pire des cas, tu t'amuses dans le jacuzzi, en attendant que ça se termine."
-"Tu ne m'en veux pas hein ?"
-"C'est bon... J'en ai ras le cul, je me tire. Tchao la gamine capricieuse, et merci Jaz pour l'invitation."
-"De rien, après tout, tu es un ami de Kurumu."
-"Nan, ce n'est pas mon ami. Et maintenant que je suis toute seule, je fais comment ?"
-"Bah, soit tu restes là, soit tu vas à la piscine... nan oublie, il doit y avoir les stones, donc va dans le jacuzzi. Ne t'en fais pas, je ne t'en voudrais pas."

Kurumu alla donc dans la salle de bain et ouvrit le robinet du jacuzzi. C'était une première pour la gamine. Le fait de passer près d'une heure seule dans la baignoire, la rendait triste. Elle entra dans le bassin et sentit une sensation jamais ressentit jusqu'à présent. Cet endroit était incroyable, le sourire revenait, c'était un petit bonheur. Bien évidemment, ce moment agréable n'allait pas durer. Un blond ouvrit la porte.
-"Excuse moi, je te dérange ?"

Elle mit ses bras autour de sa petite poitrine, rougit, et lui fit signe que non. Il se dessapa et entra dans le jacuzzi. Cela ne faisait pas plaisir à la môme, mais ne dit rien et le laissa faire.
*Si ça se trouve, il va me faire du mal, comme tous les autres et les autres qui ont essayé de me faire boire de l'alcool. Nan mais elle abuse quand même. Il n'y a que des ivrognes et des fumeurs, et des fous, et des...*
-"Jaz est bien sympa, mais je ne me voyais pas faire les jeux. Tu veux tirer ? C'est de la bonne."
-"Nan, je fume pas et je bois pas."

Le blond était défoncé et saoul. Il n'arrivait pas à ouvrir les yeux. Kurumu avait des frayeurs. C'était un blond, du coup, il trempait dans les embrouilles jusqu'à la moelle. Elle savait qu'elle devait rester vigilante face à ce type de personnes, qui excellent dans la fourberie et la lâcheté. La gamine s'attendait à tout. Plus de peur que de mal, Johnny, qui était le nom du blondinet s'endormit. Il était plus de minuit et demi. La jeune fillette alla dans la chambre de Jaz et s'allongea.

Elle avait passé une très bonne soirée, mais là, elle était trop fatiguée pour rester éveillée.
http://www.onepiece-requiem.net/t8573-sound-l-kurumuhttp://www.onepiece-requiem.net/t8665-cv-sound-l-kurumu
avatar
Kurumu Miyazawa


Feuille de personnage
Dorikis: 3011
Popularité: -193
Intégrité: -158

Lun 11 Nov 2013 - 22:01

Régis prévint Jaz qu'il avait perdu la môme, mais celle ci lui dit qu'elle était dans le jacuzzi et qu'elle gérait. Vers les trois heures du matin, une grande majorité des invités étaient partis. Il ne restait que Regis, Gilbert, Kurumu, trois potes de Jaz, quelques personnes, et Johnny, qui se droguait dans la baignoire. Tous excepté le dernier cité et Kurumu nettoyèrent la maison. C'était le gros bordel : chewing gum collé sur les tables, flaques de saké par terre, bout de verre, on en passe et des meilleurs. Le nettoyage était enfin terminé au bout d'une heure et demi. Jaz alla voir sa petite amie dans la salle de bain, mais trouva le blond ivre mort.

-"Éeeeeoooooh Johnny ! Réveille toi !"
-"Hein ? Quoi ?!" répondit-il en sursautant.
-"Si tu veux dormir, prend un sac de couchage, j'en ai mis dans le salon. Mais avant, tu n'aurais pas vu une petite fille, cheveux noirs, et toute mimi ?"
-"Ouais... je l'ai vu, mais je ne sais pas où elle est partie. En tout cas, belle fête Jaz, tu gères grave.... Et, non, je ne t'aiderais pas à la chercher. Je suis trop claqué pour t'aider."

Johnny sortit du jacuzzi et alla dans le salon pour pieuter. Quant à Jaz, elle nettoya la salle de bain. En soi, celle-ci n'était pas bien sale, mais l'organisatrice de la fête voulu passer un coup, histoire de dire que c'est propre. Cela fait, elle partit à la recherche de Kurumu. Il y avait des milliers de possibilité de l'endroit où elle pouvait se trouver. Ouvrant toutes les portes les une derrières les autres, Jaz tomba sur la petite garnement.

Elle s'était installée dans le lit son amie et dormait à poings fermés. Maintenant qu'elle savait où était la môme, Jaz retourna dans le salon. A son arrivée, tout le monde dormait. Ils devaient récupérer et décuver de tous ce dont ils ont bu. Jaz aussi était morte, et s'allongea dans son lit, aux côtés de Kurumu. Une chance que s'était un lit à deux places.

Le lendemain, le jeune fille vit Jaz à ses côtés et la serra dans ses bras. Celle-ci n'était pas bien réveillée, mais était contente de voir qu'elle allait bien.
-"Kuru' t'en as pensé quoi de la fête ?"
-"C'était bien, sauf la fois où on a failli me noyer, tenter de me faire fumer, et essayer de me faire boire, et aussi j'ai rencontré mon ennemi. Mais j'ai bien aimé."
-"Tu sais ce que ça veut dire... Cette fête est notre au-revoir. Je te raccompagnerais chez toi, puis mes parents devraient arriver pour récupérer le reste des meubles, et du coup, je pars avec eux."

Kurumu retint Jaz de toute ses forces, elle ne voulait pas que son amie s'en aille. Elle trifouilla quelque chose dans son sac et tendit le cadeau.
-"Tiens Jaz, c'est pour pas que tu m'oublies."

Elle prit le cadeau et l'ouvrit. C'était un bracelet avec le prénom de Jaz gravé dessus. Sur un motif, il y avait un K, comme signature, et pour qu'elle se rappelle de la personne qui lui a offerte cet objet. Elle remercia la jeune fille, et lui donna en retour un cadeau.
-"Il ne fallait pas. Mais j'apprécie ton geste, et je te remercie. Tu es un juste super sympa comme fille. Cadeau d'adieu."

Jaz prit un sac et le tendit à Kurumu. A l'intérieur, il y avait des cartes Chinpokomon, ainsi qu'un Gekota signé par le créateur. La gamine était aux anges, mais la propriétaire lui fit remarquer qu'il était bientôt midi. Tous étaient partis. Il ne restait que les deux filles dans la grande maison, et Jaz raccompagna cette dernière chez elle. La mère vit que sa fille allait bien et remercia Jaz d'avoir prit soin de sa fille.

Celle-ci rentra chez elle, en attendant ses parents pour le dernier voyage. Dommage pour Kurumu qui essayait de regarder par sa fenêtre le bateau de déménagement. D'un autre côté, elle était contente. Jaz l'avait prévenu, et elle avait tout de même passé une soirée magnifique. La gamine déchanta quand sa mère lui posa les cours sur son bureau. Les devoirs étaient l'attraction de trop. Elle devait réviser, et reprit un train de vie normal, c'est à dire, qu'elle répondait à sa mère, et envoyait balader les personnes qui venaient la chercher.
http://www.onepiece-requiem.net/t8573-sound-l-kurumuhttp://www.onepiece-requiem.net/t8665-cv-sound-l-kurumu
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1