AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Alert, Defqon One! It's Reverze !

Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 5464
Popularité: 465
Intégrité: -280

Sam 9 Nov 2013 - 16:23

Red Line en vue ! Ho merde.

Pour se rendre utile quand il n’avait rien à faire Yukikurai aimait encore bien se rendre en haut du mat pour scruter l’horizon. Il avait une pas trop mauvaise vue, alors il trouvait cela chouette de voir les choses en premier. De temps à autre, il avait distingué le navire qui les poursuivait au gré d’une accalmie. Cela faisait un petit bout de temps qu’on n’avait plus signalé leur présence derrière le divergence.

Yuki assista impuissant à la scène. Vu qu’il s’était replié sur lui-même à la suite de la raclée qu’ils avaient pris au QG de South Blue, il passait bien souvent la plupart de son temps en haut du mat à scruter l’horizon. Ce coup-ci, Mandrake avait demandé de replier la grand-voile, car les vents devenaient trop violents. Yuki aurait bien rit s’il n’avait pas été aussi maussade et que ce n’était pas aussi grave. Au lieu d’avoir une grand-voile repliée, on avait une grand-voile avec un trou béant dedans. Comment cela avait-il bien pu arriver, Yuki ne saurait plus le dire. Mais même lui, le néophyte des manœuvres maritimes, savait que cela ne valait rien qui vaille.

Venant de trouver Red Line, et venant de perdre leur plus grande voile, Yuki se décida quand même à venir aider sur le pont. Il imita le type à côté de qui il arriva, qui lui-même imitait les gestes de Janai qui se trouvait pas loin. Après avoir tiré quatre fois en sens contraire, la voile déchirée fut quand même remontée. Yuki n’avait servis à rien dans la manœuvre, mais lui, en eux l’impression et pour lui c’était important de retrouver un peu confiance et cohésion.

Lorsque la voile fut remontée, le navire perdit progressivement de la vitesse donnant ainsi un certain répit à l’équipage. Yuki posa ses fesses sur le pont détrempé et poussa en soupir de soulagement, comme la plus part des scientifiques.

- C’est bien, il semblerait qu’on ait échappé à nos poursuivants. Nous sommes même en vue de Red Line. On devrait bientôt arriver à Reverse Mountain. Préparez-vous bien. Reverse ça va secouer. Vous serez de vrai marin, une fois que vous serez de l’autre côté. En attendant, je vous conseille de fixer tout ce qui peut l’être avant que la fête ne commence.

Le pont se vida et Yukikurai se retrouva à ranger le peu d’affaire personnel qu’il possédait. Il attacha le tout à la fixation de son hamac. Puis, il se mit à errer et à aider les gens de ci, de là.

Pendant ce temps, les poursuivants avaient pris un chemin plus direct. Le navire de guerre de la marine jeta l’ancre en vue de l’entrée de Reverse Mountain. Ils savaient que les révolutionnaires voulaient gagner Grand Line. Ils avaient donc choisit de les attendre au pied de ce passage obligatoire. Ils étaient près à finir ce qui avait été commencé plus tôt sous les ordres d’Aizen Hours.

Bakasaru, comme beaucoup d’autre, pensait que le plus dur était derrière eux et qu’ils avaient le temps maintenant qu’ils se laissaient porter par le courant. Hors, il avait bien tort, la proximité relative de la montagne magique faisait naitre un courant les amenant droit là où la marine les attendaient. Petit à petit le Divergence prenait de la vitesse et fonçait droit dans la gueule du loup.
http://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 5464
Popularité: 465
Intégrité: -280

Mar 29 Déc 2015 - 17:28

Le navire de la marine avait dû jeter plusieurs ancres pour arriver à sa maintenir stationnaire à proximité du courant qui montait droit vers le ciel. Ce fut pas moins de trois points d’ancrage auxquels ils avaient eu recoure. Tout leur canon était chargé et la vigie voyait dans sa longue se dessiné l’ombre du Divergence.

A bord du navire révolutionnaire, tous profitait de l’accalmie avant leur rencontre avec la redoutable reverse mountain. Du coups, lorsqu’il aperçurent le bateau de la marine, le courant était déjà bien trop fort pour espérer pour le quitter. Leur seul chance était de maintenir leur cap et de prier le seigneur ou Mandrake de les sauver.

- Maintenez le cap. N’essayez surtout pas de changer de trajectoire où nous raterons l’entrée de reverse et nous nous cracherons sur les rochers. Il va falloir passer au travers le barrage de boulet de canons.

Les genoux de l’équipage néophyte claquait tellement fort qu’on n’entendait même pas leurs dents claquer. Yuki cherchait quelque chose d’utile à faire. Il voulait juste être utile. Utile et survivre, c’était là ces seuls souhaits. Il regardait ce que Mandrake s’apprêtait à faire et voulut l’imiter. Il se tenait là, debout fièrement, un sabre à la main près à combattre. Mais à combattre quoi, mystère. Yuki, lui aussi, se tenait prêt à combattre l’ennemi. Mais ce ne fut pas l’ennemi qui arriva mais une pluie de boulet.

Notre jeune forgeron tomba sur le cul quand il constata que visiblement Mandrake venait de faire exploser trois boulets qui fendaient l’aire dans leur direction, d’un mouvement de sabre et s’en les toucher. C’était un magicien ? Un Dieu ? Peu importe, Yuki eut une bouffée de chaleur, rien ne leur arriverait grâce à cette homme.

La première salve fut suivie par une deuxième, puis par une troisième. L’écart faiblissant à chaque instant, le nombre de tires cadrés augmentait de manière inquiétante. Les rares tires du Divergence n’arrivaient pas à leur faire de dégâts.

A la cinquième salve, ce fut Janaï qui sauva le navire en transformant le pont en matelas. Il dut puiser dans ses dernières forces pour réussir ce coup-là. Les boulets s’enfoncèrent, puis rebondirent sans causer de dégâts. Malheureusement, un des boulets qui ricocha fit sursauter l’un des canonniers qui se cogna la tête sur un boulet.

- Je suis désolé. Hum, uff ! Argh ! Mais je crois que je n’aurai plus la force de faire ça encore une fois. Je suis trop fatiguer pour utiliser mon fruit.

Se rendre utile, se rendre utile. Il ne savait pas faire exploser les boulets au loin, ni même au contact. Il n’avait pas de fruit du démon pour protéger leur moyen de transport. Que pouvait-il faire ? Il cherchait ce qu’il pourrait bien faire quand il vit le canonnier inconscient. Il se précipita vers le canon. Il était chargé. Il ne restait plus qu’à viser et à tirer. Ça lui semblait faisable. Il se concentra, visa et alluma la mèche.

Booomm !

La déflagration le fit rouler cul par-dessus tête. C’est couché sur le dos qu’il vit son tire partir bien trop à droite pour toucher la cible. L’impact sembla à peine agiter l’eau de la mer. Quelle déception. Ils allaient de plus en plus vite et la prochaine salve leur serait surement fatale.
http://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 5464
Popularité: 465
Intégrité: -280

Mer 30 Déc 2015 - 14:49

Les marines avaient le moral. Leur prochain tir allait couler par le fond ces impudents révolutionnaires qui osaient s’enfuir de leur traquenard si bien organisé. Les ripostes venant du Divergence étaient tellement risible. Ils ne savaient vraiment pas viser. Rien ne semblait pouvoir tourner à leur défaveur. Quand soudain, la chaine de l’ancre qui maintenait la poupe dans le courant se brisa. Le bateau fut dès lors happé par la force de l’océan. Le tête à queue fit rater la salve immanquable et ouvrit le passage vers reverse.

Yuki toujours couché sur le dos, priait pour son salut quand il entendit passer au loin les boulets de canons. Quand il ouvrit les yeux, le passage était libre et les marines semblaient avoir perdu le contrôle de leur rafiot. S’il avait su que son tir était le responsable de la casse d’une des ancres, il aurait été fier. Le boulet qu’il avait tiré, n’avait pas sectionné la chaine, mais l’impact avait suffisamment affaibli le maillon que la force des flots finisse le travail.

La suite fut une série de cri de part et d’autre. Du côté des révolutionnaires, c’était de cri de joie, de soulagement, mais aussi des ordres crier par Mandrake. De l’autre côté, c’était des cris de colère, de panique et des ordres pour reprendre le contrôle du navire. Leur priorité était maintenant de reprendre le contrôle de leur embarcation, car elle tanguait si fort qu’elle menaçait de chavirer.

Le Divergence continuait d’accélérer et passa en trombe devant les marines. Yuki et quelque autres ne purent s’empêcher de leur tirer la langue ou de leur d’autre grimace. Ils furent ramenés à la réalité brutalement par le début de l’ascension. Le bateau s’inclina si fort que Yuki qui avait un bon sens de l’équilibre failli passer par-dessus bord. Sans Mandrake, une dizaine de marin d’eau douce aurait connu ce triste sort.

- Maintenant tout le monde s’attache à quelque chose. On n’est pas encore sauver. Il faut encore passer reverse. Je vais m’assurer de la barre pour être sûr qu’on file droit. Ne faites pas de bêtise ! je serai trop occupé pour sauver vos miches.

Une grande partie des néophytes se planquèrent à l’intérieur du navire. Reizon, exténué se fit transporter à l’infirmerie par deux solides gaillard. Si bien qu’il ne resta bientôt  plus sur le pont que Hiriko, Kyoshi et Yukikurai.

Yuki était cramponné à la rambarde et se laissait griser par la sensation de vitesse. Tout était impressionnant la vitesse des flots, la hauteur des parois du canal, la hauteur de la montagne…. Après avoir contemplé tout cela, avec crainte et fascination, il se retourna pour voir la hauteur à laquelle ils se trouvaient déjà. C’est à ce moment qu’il constata avec effroi que derrière eux se trouvait le navire de la marine. Il dut crier à plusieurs reprises pour se faire entendre dans le boucan de l’ascension.

« On… on est suivit ! La marine… Derrière … Nous… Attention ! »

Comme pour confirmer les dire du jeune homme un coup de canon retenti.  

Après quelque secondes de panique, les marines avaient retrouvé leur calme et avaient levé les ancres. Ils avaient cessé de lutter contre le courant de reverse mountain et avaient effectué un virage serré comme seul la marine sait le faire. Ils avaient ainsi pu s’élancer à la poursuite des fuyards avec seulement une centaine de mètres de retard.
http://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 5464
Popularité: 465
Intégrité: -280

Dim 3 Avr 2016 - 23:14

Alors qu’il avait cru pouvoir se détendre, enfin si on pouvait se détendre en passant reverse mountain pour la première fois, ils étaient en plus poursuivis par un navire de la marine. La différence d’expérience entre les deux navires était criante. D’un côté on avait les marines qui pour plus de la moitié arrivait encore à se déplacer, à charger les canons et à suivre les ordres de leur chef. De l’autre, les révolutionnaires où seul Mandrake semblait pouvoir continuer à agir normalement. Sans doute que Jenai aurait également pu, s’il n’avait pas été blessé durant le combat. Les autres,Yukikurai compris, avaient du mal à lâcher la chose à laquelle ils se cramponnaient. Les plus téméraires faisaient deux pas avant de se rattraper à quelque chose en haletant comme après un marathon.

Yuki se pensait courageux et pas mal fort, mais face à la puissance du courant de reverse Mountain, il restait là, figé, impuissant. Il regardait autour de lui grisé par l’adrénaline de la vitesse. Oubliant même son impuissance. Ne connaissant rien à la navigation, il ne savait déjà pas aidé en temps normal alors là en condition extrême, il avait décidé qu’il serait plus un poids qu’autre chose. Il regardait devant eux, puis derrière eux et faisait des commentaires inutiles.

« C’est bon ! Il y a rien devant on peut foncer. »

« Par contre, ils sont toujours derrière nous. Et ils nous tirent dessus en plus. »

« Les gars, leur tire se rapprochent, faut faire quelque chose. »

« Mais allé quoi faut faire quelque chose c’est dangereux. »


Seul Mandrake bougeait. Il explosa le premier tir cadré d’un revers de la main, puis un autre, et un autre, toute en maintenant le cap. A force de crier de faire quelque chose, Yuki trouva la force de lâcher la rambarde et de faire ce qu’il avait bien dit de ne pas faire. Quelle mauvaise idée, il n’avait pas fait deux pas, qu’il trébucha et glissa à toute vitesse vers l’arrière du bateau. Si Mandrake ne l’avait pas rattrapé par le pied, il aurait fini à l’eau.

Pendant qu’il faisait ça, Mandrake ne pouvait pas défendre le navire. Et ce qui devait arriver, arriva. Un boulet vint percuter le haut du mat, libérant le peu de la grande voile à moitié déchirée. Il se gonfla, claqua au vent dans la folle ascension du navire. Puis soudain, elle s’arracha et s’envola derrière le Divergence. Elle voleta une seconde avant de se déposé sur le navire da marine occultant totalement leur vision pour quelques instants. Ces quelques secondes pendant lesquelles ils ne voyaient plus devant eux leur fut fatal. Nerveux, leur barreur fit une erreur qui leur fit finir leur course contre la paroi de la terrible montagne.

« Hé regardez ! Ils ne sont plus derrière nous ! Ils viennent de se cracher contre le mur. »
« Youpie ! Ouuuuuuuuuuh !Aaaaaaaaaaaaaah ! »


Ce moment d’apesanteur quand ton navire atteint le sommet et saute vers la descente, ça te fait des guili guili dans le ventre. C’est grisant pour certains. Ça donne la gerbe à d’autre, comme Kyoshi. Yuki trouva ça dommage que les autres ne voient pas le magnifique spectacle qui s’offre à vous quand vous voyez la route de tous les périls du haut de Reverse Mountain. Malgré ce beau spectacle, il ne put s’empêcher de regarder derrière eux pour s’assurer que le navire de la marine n’était pas revenu tel un vaisseau fantôme.

« Hé, merde !
Merde, merde, merde ! »

« Quoi ? »
« Ben euh comment dire. On est suivit. »
« Suivit ? »
« Oui, par les débris du croiseur. Dont le grand mât qui file droit sur nous comme une torpille. »
« T’inquiètes, ils vont à la même vitesse que nous. Ils ne nous rattraperont pas avant qu’on arrive sur Grand Line. »
« Et après ? »
« Ben faudra les éviter. »

Yuki qui se cramponnait à Mandrake comme il s’était cramponné à la rambarde, profita néanmoins de la descente la peur au ventre et serrant les fesses. Grand Line avait l’air immense. Il était tellement grand et vaste que Yuki imaginait sans peine tous les récits qu’il avait entendus et qu’il trouvait exagérés avant.

Arrivant en vue de la fin de la descente, Yuki commença à gamberger pour essayer de trouver une solution à leur problème.

« Heu, j’ai beau réfléchir. Je ne vois pas comment on peut esquiver ça. »
« Mon petit tu vas devoir tenir la barre de toute tes forces pendant que je pulvérise une partie du bois. »
« Heu… »

Trop tard, il venait de revenir à l’horizontal dans une immense gerbe d’eau. Il commençait déjà à perdre de la vitesse. Le bout du chenal n’était plus qu’à une vingtaine de mètres. Dix. Huit. Cinq. Quatre. Trois. Deux. Un. Manrake tourna la barre à fond à bâbord.

« Maintenant ! »

Yuki se retrouva à tenir la barre de toute ses forces luttant contre la force du courant. Le navire se mit à tourner, évitant ainsi une partie des débris. Mais ils n’esquiveraient pas tout. C’était pour cela que Mnadrake avait donné la barre au jeune Yukikurai. Lui, il était venu se poster à l’arrière du navire. Il décocha un coup dévastateur comme il en avait le secret, pulvérisant sans les toucher les projectiles qui risquaient de les percuter.

Yuki tenait la barre de toutes ses forces comme on lui avait demandé. Cependant, il commençait à avoir un doute. Le navire tournait tant et si bien qu’il commençait à voir Red Line de nouveau. Bien qu’étant une klette en navigation, il se rendit bien compte que ce n’était pas bon. Il décida donc de désobéir à Mandrake qui lui avait dit de ne lâcher sous aucun prétexte. Il entreprit de tourner la barre à toute vitesse dans l’autre sens. Il était tellement stressé qu’il s’emmêla les pinceaux et fit faire au bateau un joli petit zig-zag. Lorsqu’ils n’eurent presque plus de vitesse. Yuki s’effondra sur le dos totalement exténué.

« Félicitation, bien venu sur Grand Line, la route de tous les périls. Elle porte bien son nom, non ? Hahaha ! »
http://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 5464
Popularité: 465
Intégrité: -280

Lun 4 Avr 2016 - 22:25

Sur Grand Line ou non, sans voile le navire, ben il n’avançait pas. La présence d’un montre de la révolution n’y changeait rien. Enfin, si un petit peu quand même. Il passait des coups de Den Den et vous disait de ne pas trop vous inquiéter. Il n’avait pas tout à fait tort. Au bout de 48h à flotter au bord de Red Line un navire muni d’un puissant banc de rameur s’approcha d’eux. Comme le navire ne bougeait plus, il venait le piller, mais ils n’étaient pas contre d’offrir leur service de remorquage à bon prix quand il y avait des survivant. N’ayant pas vraiment le choix, le Divergence se fit remorquer jusqu’au port des Jumeaux plus léger en Berry.

En une journée Mandrake avait fait réparer le mât endommagé et placer une nouvelle grande voile. Il s’occupa de tout, même de payer pour remercier l’équipage de lui avoir permis de s’échapper du guette à pan qu’était l’attaque de la base South Blue, à lui et aux quelques autres.

A peine en mer depuis deux jours, un sous-marin vint faire surface à côté du Divergence. Le sous-marin était plein de gens de la révolution qui venait chercher Mandrake pour sa prochaine opération. Mais avant de partir, il choisit d’accompagner l’équipage de Hiroko jusqu’à Union John qui était depuis peu passé sous la coupe de la révolution pour que les blessés de du QG puissent se reposer sur la terre ferme.

En chemin, il ne put cacher qu’il se rendait à présent sur la Gueule de Requin où l’arrivée imminente des Sea Wolf, leur faisait craindre le pire. Il proposa même à ceux qui le désiraient de le suivre. C’est ainsi que Hirko, Kyoshi et Yukikurai se rendirent sur la Gueule de Requin pour tenter de stopper Toji, Red, Lin & Co.
http://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1