AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le deal à ne pas rater :
L’ORÉAL PARIS Men Expert – Lot Gel douche + Déodorant spray + ...
6.99 €
Voir le deal

Le sourire du combattant

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Smile
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Ven 29 Nov 2013 - 5:48



Intrigue : Pénétrant sous la citadelle du plus ancien QG de South Blue, Smile découvrira les ruines d’un temple très ancien, abritant en son centre un manuscrit écrit de la plume du dernier sage du Zodiac, un ordre oublier utilisant un style de combat bien particulier recouvrant 13 techniques ultimes à leur ordre. Le manuscrit donnera la connaissance ainsi que la possibilité d’atteindre un niveau de force hors du commun basé sur le style unique des sages, avec cette aide Smiley Smile deviendra le nouvel élu et seul et unique partisan de se style perdu.

Le sourire du combattant  Zodiaque



1620 - Entrainement au Q.G. de South Blue, Smiley Smile dix-huit ans.


Comme bien des journées, le mousse était prisonnier de la grande bibliothèque de la base. Il semblerait que le supérieur direct de Smile n’ai pas changé d’avis face aux bagarres de nourriture instaurer tous les jeudis soir. Pourtant, le mousse et quelques autres idiots trouvent cela très divertissant et c’était aussi une bonne façon d’évacuer le stress, mais au lieu de ce mettre è leur place, le grand chef mettait toujours l’organisateur de cette Food-party aux travaux forcés.

Comme cela fessait maintenant huit semaines d’affiler qu’il tentait de convaincre le quartier général au grand complet qu’il était amusant de lancer de la nourriture, la grande bibliothèque avait quasiment été refaite à neuf, toutes les étagères avait été réparer, les planchers lavés, les livres dépoussiérés de la lettre A jusqu’à la lettre W et bien d’autres petites bricoles avait été effectué par le jeune blondinet. Aujourd’hui, on l’avait assigné au dernier rayon de cette grande jungle de bouquin. La nostalgie commençait à apparaître, que ferait-il après tout ceci ? Peut-être y avait-il une autre bibliothèque cacher quelque part dans le Q.G. …

Manny, la grande archiviste salua le jeune tout en le remerciant de se porter volontaire pour la mise à jour des lieux. Ouais, le grand patron n’était pas très joyeux quand il s’agissait de donner une raison alors il avait quelque peu embelli les choses. Mais cette femme était vraiment gentille, avec ses cheveux grisonnants et ses petites lunettes rondes en écailles de tortue. Parfois elle apportait même quelques carrés aux dates pour Smile. Une bonne petite vieille.

Smile s’équipât de son attirai de combat et partie à la guerre. Du moins c’était sa façon de voir les choses. Chasser les taches et les mauvaises odeurs, frotter pour que toit soie comme neuf, tel était sa mission. Du rayon W à Z il s’occuperait !

Quelques minutes plus tard, pour ne pas défaire ses habitudes, l’adrénaline de la bonne intention était retombée, laissant derrière elle un sourie béat tout endormi au fin fond des rangées de livres. Accoté sur la plus sombre des colonnes de pierre. Le mousse s’installait généralement dans ce coin, car il lui permettait de prendre quelques heures de sommeil sans se faire prendre par le gardien de sécurité qui fessait une ronde assez simpliste. Quant à son attirail de combat constituer de ça moppe en guise de lance, de son sceau en guise de casque et de ses détergents comme munition, tout était en place, sauf qu’au bout d’un moment et d’un sommeil profond, l’une des bouteilles de détergent qu’il avait sans faire exprès fixé à l’envers sur sa ceinture se mit à couler. Au début son chandail et son pantalon devinrent un peu humide, ce qui n’était pas assez pour le réveiller, mais bientôt une flaque de liquide gluant et savonneux se rependit jusqu’au rebord de la première étagère. Malheureusement pour lui qui s’était accroché au manche de sa moppe, le morceau de bois qui entra en contact avec la céramique glissa pour heurter la base du rangement à ça droite, l’effet fut instantané, le manche ayant bougé, Smile trébuchât et se retrouve face contre terre, ou contre le savon dans le cas présent. Se réveil ne fut pas très agréable voilà se qu’il pensât en premier.


Dernière édition par Smiley Smile le Dim 19 Jan 2014 - 6:59, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Mar 3 Déc 2013 - 22:03

Un réveil qui n'est pas des plus agréables, mais qui a le don de surprendre. Deux choses ne passent pas inaperçues. La première, c'est le choc de sa tête sur le sol. Pas très fort. Pas suffisant pour lui faire une grosse bosse. Juste que le bruit est surprenant. Il sonne creux. Comme s'il y avait du vide en dessous. L'autre indication, c'est le liquide qui semble s'écouler entre quelques dalles du sol. Il y a des fuites. Voire même quelque chose de plus gros.

Mais tout ce remue-ménage n'est passé inaperçu. Le vigile a attendu un bruit bizarre, et il compte bien mettre la main sur le responsable de ce bruit. Comme ça, il aura le droit à un carré en plus de la part de l'archiviste. Et en plus, ça prouvera qu'il est utile alors que des mauvaises langues disent le contraire.
Smile
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Mer 4 Déc 2013 - 1:33

Au début, Smile tenta d’étendre son gâchis, mais il se rendit vite compte que celui-ci était rapidement entrainé vers ce qui semblait être un espace creux en dessous de la bibliothèque. Puis, les pas résonnants du vigile trompèrent le silence de la vaste pièce. Malheur à lui s’il se fessait prendre ici, il devait donc s’organiser pour attirer l’autre marine en dehors de la pièce.
 
Sortant de la rangée comme si de rien n’était, le blond arriva face à face avec le patrouilleur, quoiqu’un peu trop brun, les deux hommes étaient de corpulence semblable, ce qui donna une idée au mousse. Peut-être pourrait-il lui voler ses vêtements.
 
-       Oh mon dieu, je suis content de ne pas être seul ici, mes agresseurs m’ont ligoté derrière et m’ont enduit de savon, si s’était pas de ça je n’aurais jamais pu me libérer.
 
Le théâtre n’était pas la spécialité de Smile, mais le léger choc à sa tête qui lui avait rougi le nez et le front avait peut-être suffi pour avoir raison du vaillant soldat. Tel un preux chevalier, il s’élança à la recherche de sa princesse éphémère, il fut probablement déçu au début de ne pas voir grand-chose, mais ce qui le choqua le plus était probablement le manque de lien et l’équipement de nettoyage…
 
-       Désolé hein, je ne veux simplement pas me faire punir encore ! OH NON, ENCORE UN ACCIDENT ! QUE C’EST DOMMAGE !
 
Smile s’écriait haut et fort, mais personne n’était assez proche pour pouvoir l’entendre, son interlocuteur le prendrait peut être pour un fou, mais il décida de mettre la paquet ! Deux doigts de chaque côté pour étirer ses joues et ainsi révéler ses dents blanches au pauvre patrouilleur, puis des yeux révulsés de zombie et un bêlement inhumain finirent son imitation grotesque, mais dégoutante d’un mort-vivant. Le tout n’aurait généralement pas sufi à faire peur à un enfant de cinq ans, mais le faire haut et fort à moins d’un centimètre du visage de la personne à effrayer et vous lui donnerez assurément un frisson.
 
L’homme recula par réflexe ce qui l’attira malencontreusement dans la flasque qui jonchait le sol. Puis revenant à la charge, Smile déversa deux autres bouteilles sur sa victime en espérant lui faire assez peur pour qu’il prenne ses jambes à son cou.
 
-       Mais, mais tes un malade !
 
-       Bouuuuhouuu je suis le fantôme de la bibliothèque !
 
Malgré les efforts du blondinet pour rajouter une touche de réalisme à son manège, l’homme était déjà parti en courant, n’arrêtant pas de crier qu’un fou vandalisait la place avec un sourire débile et des produits de ménage.
 
-       Pff, débile toi-même et tant pis pour tes vêtements, je garde les miens.
 
Ensuite, alors qu’il commençait à penser aux endroits potentiels pour se cacher, son attention fut reportée sur le liquide qui s’éclipsait sous les dalles de pierres taillées. Ne voulant pas prendre de chance, il vida une autre bouteille pour vérifier que le liquide disparaissait bien et que ce n’était pas le fruit de son imagination débordante, puis une autre, encore une et finalement c’est à court de bouteilles qu’il conclut qu’il y avait effectivement une grosse cavité sous cette allée. L’endroit parfait pour se cacher !
 
Forçant de toutes les fibres musculaires qu’il possédait, Smile réussit en vain à se briser un ongle. Puis vint son éclair de génie. Il utilisa le manche de son balai pour créé un effet de levier, l’idée était bonne, mais encore une fois la tentative échoua, rapportant sa dernière arme à l’étant de petit bois pour le feu. C’est en fouillant dans les environs qu’il trouva l’objet parfait, un énorme chandelier de fer forgé. En utilisant le socle de l’objet, briser la mine plaque de pierre fut un véritable jeu d’enfant.
 
Maintenant libéré, un tunnel pas plus gros qu’une petite porte semblait mener dieu sais ou, Smile s’équipa donc d’un briquet ainsi que des bougies du chandelier avant de débuter sa marche vers les enfers.
 
Un seul pied plus bas lui suffit à concrétiser sa propre bêtise. Glissant sur l’agent de nettoyage, il glissa sur ses fesses avant de débuter une longue chute dans cet enfer de pierre taillée.
 
-       Aaaaaaaahhhhhhhhhhhhh.
http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Jeu 5 Déc 2013 - 15:43

Les chutes sont toujours longues quand elles vont vers l'inconnu. Peut-être une minute pour toi, mais une dizaine de secondes pour toi, à peine. Mais la pente est rude et le final est une chute verticale de deux mètres. Tu atterris sur un sol de pierre usé par le temps et tu percutes le mur d'en face, comme creuser dans la roche. Mais ce n'est pas le détail le plus pertinent.

Tu déranges un mort. Assis contre la roche, le cadavre d'un inconnu git. Son squelette vieilli par les âges prend la poussière et sert d’hôte à de nombreuses toiles d’araignées. Mais ce n'est pas le pire. Il lui manque une jambe. La surface de l'os parle pour lui : elle a été tranchée de son vivant. Et la jambe sectionnée, justement, est à côté, comme si l'individu s'en était saisi avec l'espoir fou de pouvoir la remixer plus tard.

Charmant. Et c'est sans compter la faune locale, composé de bête avec des poils et des mandibules. Le rêve pour les arachnophobes.

Deux passages s'ouvrent à toi. À gauche, un couloir taillé grossièrement dans la pierre. Le sol est de terre, mais au bout de quelques mètres, on distingue des bouts d'os. Des cadavres de rats. Et d'autres bestioles. Au détour du couloir, les cadavres sont nombreux. Un courant d'air froid circule de la-bas. De l'autre côté, il y a un passage un peu moins inquiétant. Le sol est fait de pavés mal agencé, même si elles sont dû l'être, il y a un temps lointain. Les murs sont plutôt droits et, parfois, des inscriptions sont visibles. Indéchiffrables. Effacé par le temps et l'humidité.

Smile
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Ven 6 Déc 2013 - 4:35



Après s’être remis de sa chute, le mousse alla tranquillement se placer près de son nouvel ami, un vieux squelette tout moisi avec pour seul caractéristique, une jambe en moins. Pour vérifier qu’il était bel et bien mort, car après tout Smile n’avait encore jamais touché le cadavre d’un pauvre homme, il enfonça tranquillement ses doigts dans les trous qu’utilisaient autrefois les yeux du défunt. Il estima ensuite qu’il était bel et bien mort, mais n’oublions pas que Smile n’est pas une lumière. Après se petit test il regarda la mâchoire du pantin fait d’os et s’amusa avec, peut-être pour se rassurer ou pour tuer un peu l’effet sombre qu’avais ses lieux.
 
-       Alors mon p’tit pote, comment tu tes retrouvé ici ?
-       Je n’en sais rien, je dois avoir un trou dans la tête !
-       Héhé. Alors combien tu vois de doigts papy ?
-       Je n’en sais rien, faudrait peut-être que je retrouve mes vieilles lunettes !
-       Héhé. Et combien de temps t’a marché avant de perdre ta jambe papy ?
-       Assez pour me faire des vieux os !
-       Héhéhéhéhé. Tes un mec bien mon vieux.
Bon, son petit numéraux de ventriloque n’était peut-être pas la chose qui lui remonta le moral au maximum, mais ça sufi à lui faire oublier la chute. Maintenant que faire ? Deux options s’offraient à lui et bien qu’aucune des deux ne lui tente plus que l’autre, Smile décida une méthode bien pratique pour ainsi décider son chemin. 
-       Hé papy, regarde-moi cette belle petite pièce, si c’est face on va à droite si c’est pile on va à gauche ! 
-       Par l barbe de mon ancêtre, on a un joli visage sur cette pièce de monnaie !
-       Yeah ! on va à droite tu viens avec moi vieux débris ?
-       Bien sûr Smile !
Heureusement pour lui, le couloir de gauche lui foutait la chair de poule, avec ce pavé de terre entourée de grosse pierre mal taillée, sans parler des cadavres de bestioles qui comme papy sac d’os devait reposer ici en paix depuis un sacré bout de temps déjà. Le seul truc qui ne déplaisait pas au mousse était le petit courent d’air frai qui s’échappait de cette direction, choses qu’on lui avait bien apprises dans ses cours de survie, s’il y a de l’air c’est qu’il y a une sortie. Mais bon, le hasard et papy en avaient décidé autrement, peut-être trouverait-il le trésor de barbe jaune qui sait ! 
Smile pris donc le squelette de son nouvel ami et entrepris de pénétrer dans le couloir de droite, bien moins inquiétant, mais tout de même étrange, on pouvait voir qu’il avait surement été aménagé par des humains, ou du moins une espèce de singe très intelligent pensât Smile.
[hrp: chemin tiré au hasard]



Dernière édition par Smiley Smile le Dim 19 Jan 2014 - 6:58, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Mer 11 Déc 2013 - 13:28

Rapidement, tu parviens devant un escalier, assez raide, usé par le temps. Les marches sont glissantes et il suffirait d'une erreur pour se rompre le coup. Le plafond bas est tout aussi traitre et, dans l'obscurité totale de ces profondeurs, ils deviennent des dangers invisibles pour ton crâne. Gare aux bosses.

En bas, un couloir perpendiculaire mène un couloir éclairé par quelques traits de lumières venant de la surface. Elle semble déjà très lointaine et le besoin de lumière va devenir rapidement très urgent. Plusieurs petites salles débouchent dans ce couloir. On y trouve des détritus divers, des poteries brisées et même quelques rats. À certaines entrées de salles, des bouts de ferraille rongés par la rouille laissent penser à des gonds de portes. À terre, au bout du couloir, une grille git.

Et c'est quand on s'y attend le moins qu'un bloc de pierre se détache du plafond, provoquant un bruit de tous les diables, se répercutant contre les parois de ce lieu étrange. Et comme en écho, un bruit similaire semble provenir du bout du couloir. Sur la gauche, il y a un passage en pente douce qui monte. Là encore, on peut sentir un courant d'air frais, mais légèrement vicié. À droite, le passage en pente douce continue vers des profondeurs insondables. Aucune lumière. C'est le domaine des ténèbres.
C'est mal fait mais on s'en fiche:
 


Dernière édition par PNJ Requiem le Jeu 26 Déc 2013 - 15:05, édité 2 fois
Smile
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Ven 20 Déc 2013 - 20:30




Tout en continuant sa descente aux enfers par le chemin de droite, Smile arriva rapidement dans se qui lui sembla être un escalier, faute de temps et de minutie le mousse ne diminua pas son rythme, se qui eut pour effet de rapidement l’envoyer au tapis. Usée par le temps, ses foutues marches étaient hyper glissantes, heureusement que le squelette de son compagnon lui servi un instant de luge, car le mousse aurait bien pu se casser un os. Ce papy n’avait plus besoin de ses os de toute façon, alors autant qu’il se rende utile non ?

Plus la décente s’éternisait, moins on y voyait, les abymes de se trou sans fond venait chercher toute source de lumière pour rapidement l’étouffer d’un voir obscure et Smile dans tout ça, il glissait à l’aveuglette sans oser bouger, de peur de faire une autre connerie.

Quelques instants plus tard, alors que sa course vers le fond est enfin terminée, Smile reste toujours immobile et assis sur son partenaire de luge. C’était étrange quand même, que tout ceci descende aussi profond en dessous du QG. Un peu plus et il se retrouverait sur une autre Blue non du One Piece.


En bas, un couloir perpendiculaire mène un couloir éclairé par quelques traits de lumières venant de la surface. Elle semble déjà très lointaine et le besoin de lumière va devenir rapidement très urgent. Plusieurs petites salles débouchent dans ce couloir. On y trouve des détritus divers, des poteries brisées et même quelques rats. À certaines entrées de salles, des bouts de ferraille rongés par la rouille laissent penser à des gonds de portes. À terre, au bout du couloir, une grille git.

Définitivement cet endroit devenait de plus en plus étrange, les diverses petites pièces lui rappelaient les prisons du QG et les rats n’étaient pas plus accueillants que ses prisonniers, quelle ironie, ces pauvres créatures vivaient ici… Vivait ici. Vivait là ! Se qui signifiait qu’il n’était pas perdu, pas impossible qu’il survive et au pire des cas, il mangerait peut-être du rat…

Et c'est quand on s'y attend le moins qu'un bloc de pierre se détache du plafond, provoquant un bruit de tous les diables, se répercutant contre les parois de ce lieu étrange. Et comme en écho, un bruit similaire semble provenir du bout du couloir. Sur la gauche, il y a un passage en pente douce qui monte. Là encore, on peut sentir un courant d'air frais, mais légèrement vicié. À droite, le passage en pente douce continue vers des profondeurs insondables. Aucune lumière. C'est le domaine des ténèbres.

Se gros bloc avait bien failli lui faire faire une crise cardiaque, mais bonne la pierre n’avait même pas passé proche de le toucher, maintenant il devait faire un choix, lequel des deux chemins prendrait il, tout en espérant trouver une sortie au plus vite, il ne voulait pas manquer le souper que Nany ferait se soir, les travers de porc étaient son plat préféré. Il prit donc le bras du squelette et tout en s’excusant à son propriétaire le fit tourner sur lui-même comme avec le jeu de la bouteille. La pointe du doigt déciderait du chemin à prendre.

Tourne, tourne, tourne et pointe. Gauche il irait à gauche, se qui au fond le réconforta un peu, mais cette fois il ne prit pas le squelette de son compagnon, épuiser par tous les efforts enclencher par sa découverte Smile débuta l’escalade vers l’inconnue qui le mènerait encore plus loin dans cette fourmilière.



Dernière édition par Smiley Smile le Dim 19 Jan 2014 - 6:58, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Jeu 26 Déc 2013 - 15:03

Toujours plus loin, c'est une façon de parler, car sans plan, on peut tout aussi bien tourner en rond sans le savoir et ne jamais s'enfoncer dans le dédale obscur. En l'occurrence, tu montes et plus tu montes et plus t'aperçois que le chemin devient impraticable. Au final, c'est un véritable mur de pierre qui te barre la route. Un éboulis. Il n'y a qu'un mince petit passage entre deux rochers qui te permet de voir au travers. Il y a comme une pièce de taille moyenne avec plusieurs sorties. Le courant d'air circule dans ce petit passage et s'associe à une odeur désagréable de putréfaction. Tu pourrais presque voir un mouvement, mais finalement, plus rien ne bouge. Peut-être ton imagination.

En l'absence de passage, il n'est possible que de faire demi-tour et s'engouffrer vers le passage descendant. L'obscurité est grande, mais avec un peu de temps, on peut s'habituer à cette obscurité. Le chemin fait un angle, mais on découvre très facilement des espèces de passage creuser dans la roche. C'est à peine assez grand pour qu'un homme y rampe. Il y a plusieurs entrées et on pourrait se douter qu'il y a tout un réseau dans les murs. Des passages secrets ? Ou autre chose de beaucoup moins joyeux ? On ne sait pas.

Finalement, tu arrives devant un grand mur de pierre, mais ça ressemble à une porte. L'ensemble est désagrégé. Devant, il y a deux cadavres. Deux squelettes. Leurs os sont brisés, comme si ça avait été fait par des lances. Ils gisent au même endroit, juste devant la porte.

Tout semble calme. Trop calme. Comme si une petite voix te disait d'avancer. Confiant.

Re:
 
Smile
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Mer 1 Jan 2014 - 23:47


Devant cette nouvelle énigme, Smile aurait bien pu paniquer, en fait il aurait dû paniquer. Peut-être que la vue des deux cadavres entrelacés et brisés entre eux aurait suffi à détourner le plus froussard des explorateurs, mais lui il n’en avait plus rien à faire c’était sa vie qui se jouait ici, bientôt s’il s’écoutait il se mettrait en boulle pour passer la nuit, ou passer un moment à dormir étant donné qu’il n’avait plus de notion du temps dans ce dédale interminable.  Combien de temps avait-il passé ici ? Des heures, peut-être des jours ? En réalité cela ne devait pas faire plus d’une heure au maximum, mais l’environnement et la situation le poussaient à s’imaginer le pire.

Usant de logique, le mousse s’équipa d’une pierre taillée qu’il trouva non loin de la porte et la traina jusqu’au squelette, bien évidemment il n’était pas assez stupide pour avoir manqué les cavités circulaires qui devais abriter les lances qui avait tuer ses hommes. En jetant la pierre sur les ossements, le mécanisme se déclenchât de nouveau, mais resta bloquer ainsi, en tout et partout huit lances très affutées sortaient de différents endroits pour protéger cette porte.

Mais que diable pouvait il y avoir derrière elle, ici aussi loin sous la surface et cacher aux yeux du monde. Peut-être que tout ceci n’était qu’une farce peut-être allait-il mourir en vain ici alors qu’un peu plus haut ses camarades de formation resteraient bien en vie. Il aimait mieux penser qu’un énorme trésor l’attendait, ça, des femmes et de la barbe à papa.

Jouant les Robinson Crusoé, Smile retira sa veste, puis son chandail qu’il débita à l’aide des pointes de lances, ensuite il les cassa toutes pour se créer un arsenal, au cas où il aurait besoin de se défendre. Les morceaux de tissu assemblé lui fournirent la parfaite bandoulière pour y loger ses munitions et voilà qu’il était prêt à affronter ce qui se trouverait de l’autre côté. Au début il appuya légèrement sur la porte et comme celle si ne bougea pas d’un poil, il utilisa sa première lance pour ouvrir l’entrée vers un monde meilleur. Du moins, l’espérait-il !

Quelques efforts plus tard, Smile découvrit une grande pièce, plus étrange encore que les autres avant, mais se qui attira son attention en premier fut bien évidement un autre squelette qui gisait au sol, celui-ci avait comme lui ouvert la porte, mais n’avais pas survécu à la suite. Sur sa dépouille, Smile trouva se qui lui semblait être de vieilles torches enduites de goudron et l’homme avais aussi un briquet à silex sur lui, se qui réchauffa un peu le cœur du blondinet, voilà un peu de civilisation dans se trou a rat pensât-il. Il passa deux doigts sur chaque joue afin de parfaire son allure de guerrier explorateur et s’employa à créer la source de lumière qui le guiderait vers tous ses trésors enfouis.

Et que la lumière soie.


Dernière édition par Smiley Smile le Dim 19 Jan 2014 - 6:57, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Sam 4 Jan 2014 - 20:01

Et la lumière fut.

Une grande pièce, oui. Même ta lumière ne parvient pas à dévoiler le plafond, mais le sol est beaucoup plus intéressant. La salle forme une grande surface avec des escaliers sur les côtés montant à de grands porches souvent effondrés et dont les accès sont bloqués par d'imposants blocs de pierre. Impossible de passer pour toi. Sur le deuxième passage sur ta droite, le passage ne semble pas effondré. En face, il y a de gros blocs, mais il serait possible de passer.

Tout semble calme et au milieu, il semble y avoir des choses intéressantes. Deux autels de pierres sont placés de part et d'autre d'un grand cercle taillé dans le sol. Sur les autels et au sein du cercle, des inscriptions dans un langage connu, similaires à ceux que tu as pu voir plus tôt, sont encore clairement visibles. À certains endroits, on pourrait deviner quelques dorures comme s'ils avaient été recouverts d'or ou de pierre précieuse. C'est probablement un endroit très important, autrefois, pour les gens qui étaient ici. La taille de l'endroit pourrait laisser penser à une salle principale d'où partent des couloirs vers des endroits plus petits.

Tu t'aperçois bien vite que s'il y a autant d'espace vide, c'est qu'ils sont pleins de pièges divers. Il n'y a que la partie centrale qui semble dépourvue de tout piège mortel. Pourtant, c'est exactement au milieu que tu trouves le plus d'ossements. Humains. Et complètement éparpillés. Comme s'ils avaient été déchiquetés.

L'explication arrive bien vite. D'un porche éboulé, un cri strident se fait entendre. Son origine se révèle à la lumière de ta torche. Un rat. Et celui-ci appelle tout ses potes. C'est rapidement une centaine de ces bestioles qui passent au travers des éboulis pour t'entourer. Les griffes acérées et les dents prêtes à te taillader, il est clair qu'ils ont prévu que tu sois leur repas du jour. Ou du mois vu leur appétit. C'est le genre de bestiole qui doit survivre en se nourrissant des plus faibles. Certains rats s'empalent dans des pièges, mais la majorité semble les éviter. Par contre, les rats tués sont rapidement dépecés.

Pas suffisant pour les rassasier.

Et derrière toi, un bruit sourd se fait entendre. Les rats, soudainement apeurés, t'attaquent sauvagement après un temps de pauses. Comme si ce bruit était annonciateur de quelque chose et qu'il voulait en finir rapidement.

Spoiler:
 
Smile
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Mer 15 Jan 2014 - 21:23


Voyant la horde d’animaux puants et grouillant, Smile décida que pour une fois l’esprit de grand chevalier n’était peut-être pas la meilleure des solutions. Affronter une dizaine de ses rongeurs à la limite ça s’était faisable, mais il devait y en avoir une véritable armée et ses salent créatures était aussi sournoise que de petits démons, ils auraient rapidement fini de le dévorer avant que cet étrange grondement n’arrive à échéance.

Prenant se qu’il pouvait tout en favorisant sa seule source de lumière, Smile se dirigea vers l’un des anciens piliers qui supportait la sale, le pauvre était fendu en son centre se qui donnait un perchoir au moineau qui saurait l’utiliser. La question d’ordinaire aurait été qu’est-ce qui en serait venue à bout, ou plutôt quoi ? Mais le temps pressait et le basin de petits yeux rouge envahissait ce qui était autrefois une pièce sombre et déserte.

En haut, bien en sécurité, l’explorateur involontaire jouait de sa torche pour venir à bout des plus téméraires, roussissant leur poile au péril de leur vie, car ceux qui osait essayer leurs petites griffes dans cette colonne pourtant bien lice rencontrait la défense ardente d’un souriant survivant.

Le résonnement lui ne cessait de s’amplifier, le temps de Smile était compté, bien des rats dédisaient de quitter le navire, mais qu’était donc se monstre qui approchait ?
http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Jeu 16 Jan 2014 - 18:44

Un monstre. Un simple monstre. Quelque chose d'indéfinissable, mais qu'on sait, de visu, que c'est pas franchement dans l'ordre des choses. Les anciens propriétaires des lieux l'auraient appelé « l'animal de compagnie ». Mais depuis le temps, il a évolué, il a muté, il a engendré des rejetons qui ont à leur tour évolué. Rejetons qui ont finis par bouffer le « gardien », la bestiole qui devait protéger les lieux. Et l'animal de compagnie a grandi, nourrit par une population sans cesse renouvelée de rats trop stupides pour quitter définitivement le sous-sol et limiter son terrain de chasse aux dépotoirs des cuisines du QG.

Ça ressemble à une grosse limace. C'est à hauteur d'homme et ça fait bien cinq mètres. D'une couleur d'un blanc laiteux, il semble spectral. Il se déplace à l'aide de petites pattes. Il semble pataud et ridicule avec sa tête et ses petites mandibules ; petites, mais tranchantes. Il arrive dans la salle et se meut entre deux gros blocs de pierre. Il ne pourrait pas passer, mais il passe, comme si son corps peut se compresser. Les rats couinent. Les plus hardis continuent de harceler Smile. Sans succès. Les plus lâches n'hésitent pas à jeter en pâtures des congénères. S'apercevant de cela, la créature se précipite vers les cadavres, claquant des mandibules. Il est rapide quand il est motivé. Il se jette sur la chair et la déchire en tout sens. Ce bruit lié aux couinements, c'est profondément dérangeant.

Il continue à charger. À dévorer. À émettre des bruits dégueulasses. Et puis, il te voit. Ou il te sent. Une odeur particulière. Une viande particulière. Il n'hésite pas, sûr d'être un maitre en ce lieu. Ou pas, il est juste trop simplet pour s'arrêter à ça. Il fonce et percute violemment le pilier qui se met à trembler. La base est fragilisée. Le monstre recule, prêt à charger à nouveau. Et c'est rapidement que le pilier s'effondre.


Dernière édition par PNJ Requiem le Dim 19 Jan 2014 - 18:56, édité 1 fois
Smile
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Dim 19 Jan 2014 - 6:56


Après s’être effondré, l’énorme pilier qui supportait Smile se retrouva bien vite enseveli et détruit sous le poids de la chose immonde qui venait d’apparaitre. Elle remuait la tête dans tous les sens comme un chien perdu, mais c’était seulement car l’odeur du mousse était forte à cet endroit précis, se qui avec un peu de chance lui permettrais aisément de se relever de sa chute sans se faire déchiqueter par ses mandibules aiguisées. L’animal si on pouvait l’appeler ainsi semblait aveugle, car sinon il aurait rapidement arrêté de s’attaquer à ses pauvres pierres… Smile retint ce détail, il lui serait peut-être avantageux.

Le blondinet une fois arriver au sol ne perdit pas une seconde, il courut aussi vite que lui permirent ses jambes afin d’arriver de l’autre côté du piège ou de la trappe à pieux incruster dans le sol. La bête l’avait maintenant repérer et elle ne comptait pas échapper a se festin qu’était devenue Smile le joli blondinet bien en chair. En plus, des tonnes de rats assez fous soit il tentait la technique du kamikaze en attaquant plus gros que soi, se qui se révéla être une perte de temps, il aurait fallu dix armées de rats pour venir a bout de se monstre.

Ne sachant pas quoi faire, le mousse pris l’un des rongeurs qui tentait de fuir et le balança sur la gélatine vivante, peut-être jouait-il avec le feu, mais il espérait désormais gagner un peu de temps et de sécurité. Cette chose avait l’air invulnérable, les rats la mordillaient et la griffait sans la moindre chance… Il devait trouver un moyen d’en venir a bout sans y laisser ses dents.

Au moins avec la distance qu’il venait de mettre entre eux, sans compter le piège au sol, il venait peut-être de se sauver les fesses. Par contre, il n’avais pas tenue compte que la bête pourrait se reprendre un autre élan, c’est donc bien armé de sa lance qu’il débuta une marche à reculons lente et minutieuse, la chose tomberait elle dans son piège ? Serait-il assez pour la retenir ?

http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Dim 19 Jan 2014 - 19:13

Aveugle, il est. En l'absence de lumière, il a développé son ouïe et son odorat à l'extrême. Et c'est comme ça qu'il attrape les rats, sentant la peur chez ces animaux. Pour les cadavres, il sent le sang. Il l'entend couler sur le sol. Pour lui, il est au milieu d'un océan de nourriture. Ses mandibules s'agitent avec frénésie.

Mais son morceau de chair inconnu est parti. Il sent son odeur, mais ce ne sont que des résidus. Il suit sa trace, dévorant les amuse-gueule sur son passage jusqu'à enfin le sentir. Entier. Devant lui. Il s'arrête un instant comme s'il réfléchit. Mais il ne le réfléchit pas, il fonce droit devant, couinant et coupant l'air à la recherche de cet étrange animal. Il l'a senti dans les galeries. Il avait entendu du bruit. C'était lui. Il le mangera. Ça sera bien. Les projectiles de chair qu'on peut lui lancer finissent irrémédiablement dans sa bouche. Il gobe tout.

Tandis que Smile recule vers le piège, la bête le suit. Et c'est sans y penser qu'elle vient s'empaler sur le piège. Les lances sortent et viennent le percer de toute part. L'effet semble assez mitigé. Les lames le traversent à plusieurs endroits et seul un liquide blanchâtre coule comme du sang. La créature tente de reculer avec difficulté. C'est à ce moment que l'on peut se rende compte que la chair de la créature glisse sur les lances, lentement. Elle recule du piège et finit par rapidement sortir du piège.

Elle a été prévenue. Son bout de viande de ne pas se faire manger. Alors elle recule pour chasser du rat, mais ils ont fui. Alors elle disparaît du champ de vision de Smiley. Quelques bruits se font entendre, puis plus rien.

Étrange.

Et lorsque Smile s'avance un peu, il peut se rendre compte que de traces de ce sang blanchâtre mènent jusqu'à une espèce de trou dans le mur. La créature, qui semble pouvoir se compresser avec facilité, semble être capable de passer dans les trous des murs. Ou plutôt, dans les tunnels qui font que ces souterrains ne peuvent échapper longtemps à la créature.

Elle peut arriver de n'importe ou.
Smile
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Dim 19 Jan 2014 - 20:47


Apparemment, les attaques de se type sont inutile, la chose s’en est sortie bien trop facilement, mais pour l’instant Smile à un peu de répits, peut-être qu’elle ne reviendra pas de si tôt, peut-être qu’il n’y en a pas qu’une comme ça… Smile à la tête qui tourne et trop de questions résonne dans son crâne, cette créature lui a foutu la peur de sa vie, mais il s’en sort. Pour l’instant.

Maintenant seul dans cette grande pièce et un peu surélever en hauteur, Smile remarque qu’il y a cette mosaïque au sol, elle est magnifique mis emplie d’un étrange mystère, on croirait voire un moine en train de méditer avec des sortes de flammes multicolores tout autour de lui, en plus le mec n’a pas que deux bras, il en a bien plus et ceux si sont au nombre de douze, tous replier pour tenir cette boite, un espèce de coffret sauf qu’un truc cloche, la mosaïque fait face à l’entrée principale, mais le coffre lui fait face à son opposé…

Intrigué et maintenant plus calme, le blondinet se risque à rejoindre le grand dessin. À vue d’œil, on pourrait croire que l’artisan l’ayant conçue l’aurait mis a l’envers exprès, mais Smile n’est pas con, pas tout le temps. Ça lui arrive d’avoir de bref moment d’intelligence comme celui-ci, il se penche doucement et inspecte le coffret qui l’attire de plus en plus, jusqu’à y poser les mains.

- Incroyable …

Le socle bouge, le coffret tourne et Smile le remet bien en place, une fois le dessin compléter, une série de cliquetis et de grincement viennent déranger le silence interminable des lieux. Dans un petit tremblement de terre, la mosaïque elle-même commence à bouger, les yeux du moine tournent sur eux-mêmes afin de s’ouvrir, la représentation est plutôt frappante et son regard perçant traverse l’âme du mousse. Pendant ce temps, les engrenages cacher font bouger les bras de la représentation et n’importe qui reconnaitrait cette position de méditation, un lotus.

Sous lui, le cliquetis final dévoile une ouverture dans laquelle se trouve un coffre identique à celui représenter dans les douze bras du moine, en même temps une secousse vient se faire ressentir et des grains de sable s’effondrent d’un peu partout. C’est inquiétant de se savoir sous terre et de sentir que tout pourrait s’effondrer à tout moment, très inquiétant… Mais se coffre aussi est intriguant et il ne semble pas cadenasser, en fouillant à l’intérieur Smile trouve un collier serti d’une pierre cristalline et de petits rubis, ainsi qu’un imposant rouleau de pierre tailler, pour en avoir déjà vue dans la bibliothèque, le blondinet sais qu’il recèle en général un parchemin ou les pages d’un manuscrit important.

En ouvrant le parchemin, Smile fait une découverte qui a ses yeux pourrait changer le monde, en fait l’écriture est étrange, du jamais vue, mais elle ne semble pas si importante non plus puisqu’elle semble a moitié effacer, non se qui est important se sont les représentations de moines qu’on peut y voir, les dessins sont semblables aux livres d’entrainement qu’on peut trouver plus haut au QG, des dessins de techniques et les indications par schéma et croquis d’ou frapper, le premier représente un homme qui avec la bonne posture frappe sa cible et il ne frappe pas n’importe ou, se sont à la déduction de Smile les points de pression, ou les principaux muscles chez l’homme. Ce trésor est donc d’une valeur inestimable, il recèle toutes les anciennes techniques apparemment secrètes que se transmettaient les moines…

Mais le temps n’est pas à la lecture, la chose rôde encore tout près, peut-être elle aussi affoler par le remue-méninge qui venait de changer la disposition du sol… Dans tous les cas, Smile n’a plus beaucoup d’options, il regarde un peut partout et aperçois une porte de sortie, il dissimule donc le parchemin et tout son contenue dans le rouleau qu’il attache bien solidement à ça ceinture puis fonce vers se qui semble être d’ancienne lanterne. En arrivant il se rend bien compte que ses quelques bougies n’arriveraient à rien, mais la situation n’est pas loin, juste au fond de la pièce, une carafe d’huile assez imposante attend d’être utilisé. Sans perdre de temps, le mousse s’en saisit et la traine jusqu’au centre de la pièce avant de l rependre au sol. Ensuite le mousse court rechercher les bougies et les disposent a divers endroit au centre de la flaque, ainsi il ne reste plus qu’à les allumer avec précaution et le feu de sa torche pour créé le second piège qui lui viendra peut-être a bout de la chose.

L’immoler, voilà ce qu’il comptait faire.

- HÉ OH ! ALLER VIENS JE T’ATTENDS !

Elle était trop grosse cette créature, elle devrait assurément passer par le centre et elle renverserait au moins l’une des bougies qui enflammeraient l’enfer brulant qui l’attendait.

http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Dim 19 Jan 2014 - 22:58

Parcourant les tunnels qu'elle a elle-même creusés, la créature cherche sans relâche l'odeur de son repas. Elle a peur qu'il s'échappe. Elle entend des bruits, parfois, mais elle arrive trop tard. Même si sa capacité de compression est surprenante, elle reste assez lente dans ses tunnels. Finalement, elle finit par la voir. Sentir sa présence. Il est là. Et pour l'attaquer le plus rapidement possible, il suffit de couvrir la distance les séparant en ligne droite.

Sauf que le monstre est au-dessus de Smile. Rapidement, des pierres commencent à tomber de partout. Le plafond, privé de certaines parties importantes se fissurent en plusieurs endroits. Et soudain, c'est le monstre qui tombe du ciel, la bouche ouverte prête à te gober d'un coup, à la verticale. En tout cas, il atterrit bien sur la tache d'huile et le choc avec sa masse visqueuse fait tomber plus d'une bougie. Alors qu'il tourne la tête vers toi, c'est les flammes qui viennent le cueillir.

La créature semble hurler et s'agiter en tout sens, détruisant les autels et percutant d'autres piliers, accroissant l'instabilité de l'endroit. Les flammes lui font secréter une quantité impressionnante de ce liquide blanchâtre qui rend le sol glissant. Une autre colonne tombe. Sur le monstre cette fois. Presque coupé en deux,il parvient à se glisser dessous sans dégât. La pierre disperse un peu d'huile et les flammes et l'évidence te frappe les yeux. Ce n'est pas non plus les flammes qui parviendront à mettre un terme à la vie de cette chose.

En tout cas, ce petit jeu l'a rendu encore plus furieux. Et sentant ton odeur, il se précipite en ta direction détruisant tout sur son passage. L'effondrement total de la salle semble acquis. Il ne manque plus qu'à savoir si tu feras partie du tombeau.
Smile
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Lun 20 Jan 2014 - 0:00




Ne sachant plus que faire, Smile décida de jouer différemment, il comprit que la seule façon de vaincre cette chose serait probablement de se tenir proche d’elle, en réalité s’il était loin, elle prenait de la vitesse et gagnait en puissance, peut-être que s’il restait tout près elle aurait encore plus de mal à l’atteindre !

Alors que le monstre fessait son attaque de bélier, que le mousse l’évitait d’un bond sur le côté et qu’une nouvelle partie du plafond dégringolait, Smile s’empara de la queue de l’animal. C’était tout mou et visqueux en plus de ne pas vraiment sentir les roses.

Chose intéressante, la substance que sécrétait l’animal recouvrait maintenant une bonne partie du blondinet qui à son tour devenait visqueux et probablement plus dur à renifler pour le monstre. L’effet qui en découla lui n’était pas aussi intéressant, car bien qu’invertébré aux premières allures, la bête donna un coup de queue puissant qui propulsa l’explorateur dans un coin plus éloigner de la pièce.

Le choc fut encore une fois bien fort, apportant avec Smile une partie d’un mur affaiblie par les tunnels de la créature. De l’autre côté se trouve une nouvelle pièce encore une fois inexplorée depuis des lustres, en arrivant au sol, l’impacte fit s’envoler un petit nuage de poussière qui colla immédiatement à cette dégoutante substance blanche. La pièce en question semblait être une ancienne armurerie, sans perdre de temps, le mousse qui trouva un filet de sang sur sa tête décida de s’équiper un peu mieux qu’avec cette simple lance de bois inutile, il s’empara donc d’un sabre dans l’un des présentoirs et se retourna pour faire face à la bête…

Elle avait disparu, une fois de plus.

N’étant pas sur du temps qu’il aurait avant la réapparition de la créature, Smile décida de tirer avantage de son environnement et fouilla la pièce à la recherche d’une quelconque indication sur la bête.
http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
Smile
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Sam 25 Jan 2014 - 22:50



Dans cette pièce, il n’y avait rien, pas l’ombre d’une indication, pas l’ombre d’un indice et pas une seule trace de rats non plus. Au début Smile se dit que ce devait être bon signe, il prit un moment pour se remettre de ce qui venait d’arriver, puis finalement il décida d’étudier le document trouvé. Il recelait l’intégralité de se que les moines avaient décidé de préserver, en tout et partout il y avait treize techniques tout aussi étranges les unes que les autres, tous classés sous l’image d’un signe du zodiaque que Smile avait vue bien souvent dans les livres de la bibliothèque. N’ayant pas vraiment le temps de choisir il prit la plus simple et celle qui lui semblait le plus adaptée pour le monstre, la quatrième technique, celle du scorpion.

Cette technique, semble fusionne à la manière de l’acuponcture, un mélange de connaissance approfondie du corps humain et de frappe à la fois précise et successive. Cette combinaison une fois réussie permet de paralyser l’espace de quelques minutes un membre tel qu’un bras ou une jambe en attaquant un nerf, un muscle et, etc.

C’était donc l’occasion d’essayer cette posture sur le monstre, la technique était simple dans l’optique où elle ne nécessitait qu’une position de main et une connaissance du corps humain. Peut-être qu’elle ne fonctionnerait même pas sur la créature, mais Smile se rappelait bien l’épisode de la poutre et des pics dans l’autre pièce, s’il voulait en finir avec ce monstre, il devrait l’atteindre de l’intérieur.

C’est à se moment que Smile compris se qui clochait dans la pièce, les rats, s’il n’y en avait plus ici non plus s’était surement, car la créature n’était pas loin ! Ramassant toutes ses affaires, le mousse décida de faire face à la créature pour une dernière fois, celle si étais la bonne il en était sur.

http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
Smile
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Mer 5 Fév 2014 - 20:11

En arrivant dans la pièce précédente, Smile chercha rapidement la bête des yeux, aucun signe de vie, mais beaucoup de cette matière gluante recouvrait le sol, parfois les murs et, etc. Il n’était donc plus que question de temps avant l’affrontement. Le mousse s’y prépara mentalement comme il l’avait appris à ses cours, en temps de guerre, la marine se devait de représenter la justice, de protéger les faibles et ainsi de suite.

Bientôt, la créature pointa de nouveau son long et répugnant corps, l’affrontement était donc arrivé, tous deux voulaient la mort de l’autre affin de pouvoir survivre une journée de plus. Le tout débuta par une ronde aussi magnifique qu’énigmatique et quand la créature décida de frapper, elle envoya tout se qu’elle avait en réserve en une ligne droite. Avec quelques difficultés, le blondinet évita l’assaut, la créature frappa l’un des murs de pierre et une petite secousse se fit sentir, l’endroit n’était plus stable et vaincre la créature n’était peut-être plus la priorité. Trouver une porte de sortie semblait tout designer, car bien qu’intéressant vaincre la créature ne lui servirait à rien s’il y trouvait également un cercueil.

Le mousse se releva donc du sol en prenant bien soin de garder le manuscrit à l’abri, puis il débuta sa longue course vers la sortie, heureusement pour lui la géographie et l’orientation fessaient partie des atouts qu’il pouvait garder en mémoire, il prit donc le bon chemin et parcouru bien la moitié du chemin avant de retomber nez à nez avec le monstre… Derrière lui, tout s’écroulait tranquillement, très tranquillement, mais c’était une question de seconde avant que le tout n’amplifie.

Fessant de nouveau face à la bête, Smile n’aurait pas pu espérer mieux pour tester sa technique, il se positionna d’une manière malhabile et enclenchât le mouvement de rotation complet de son corps. Oui il comptait en fusionner deux pour ainsi doubler ses chances. La première était celle de l’acuponcture et la seconde une frappe de la paume qui semblait capable de transpercer un corps humain, mais le manque d’expérience diminuerait grandement l’efficacité de ses deux techniques et le mousse risquait aussi de se faire mal. Le coup parti et dans un rugissement de colère, l’attaque frappa le centre du thorax, le mouvement fut si intense qu’il perça facilement la peau mince de la créature, s’enfonçant trop vite à l’intérieur des entrailles de cette masse gluante et puante.

En extirpant son bras de sa victime, Smile découvrit qu’avec cette nouvelle vison des choses, elle semblait beaucoup plus petite. Il n’y avait donc pas qu’un seul monstre… Mais oui ! Tout était clair maintenant, comme une telle créature aurait pu survivre à tout ceci, elle n’était simplement pas seule !

Reprenant son chemin, le mousse espérait en avoir terminé avec ses créatures, il était temps pour lui de retrouver la surface, peu importe le moyen.
http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Mer 5 Fév 2014 - 21:46

Il est temps, oui. L'effondrement devient total et c'est un bloc de pierre de la taille d'une commode qui vient se fracasser à côté de Smiley, formant un mur entre lui et le monstre agonisant. Il est temps de fuir. Mais le chemin du retour est rempli d'obstacles. Entre les cailloux qui tombent et le sol qui se dérobe tout les pieds, il faut avoir des yeux partout pour éviter de faire la faux pas fatale.

Toutefois, le chemin n'est pas bien long et Smiley finit par revenir dans le couloir menant sur plusieurs pièces. Là, il y a l'escalier qu'il a descendu plus tôt. De l'autre, la quantité de masse visqueuse laisse peu de toute quant à la présence de la tanière du monstre en haut dudit escalier.

Puis il y de bruit. Animal. Et c'est une marée de rat qui sort des trous. Pas pour t'attaquer, mais pour fuir. Pour ne pas finir enseveli. Certains attaquent à cause de la peur. La plupart t'évitent.

Et alors que Smiley continue sa route, un pan de mur éclate, faisant voler des pierres un peu partout. Là. Le monstre. Hurlant de souffrance, sa blessure délivrant un flot de liquide visqueux. Sa peau est parcourue de tressaillement. Il veut aussi s'échapper. Il veut aussi tuer. Il ne sait pas plus. En tout cas, lui seul s'interpose entre Smiley et la sortie. Et cette sortie sera bientôt fermée par de gros cailloux.
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant