AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le deal à ne pas rater :
OCEANIC Ventilateur sur pied – Hauteur réglable – Oscillation ...
21.99 €
Voir le deal

Un départ sans "Au revoir"

Mayaku Miso
Mayaku Miso

♦ Équipage : Les Saigneurs.

Feuille de personnage
Dorikis: 4490
Popularité: -405
Intégrité: -349

Sam 18 Jan 2014 - 0:35


Depuis Impel Down, et leur évasion musclée, les anciens prisonniers reprenaient du poil de la bête. Maya aussi, mais plus lentement.

A partir de l'épisode de Clockwork Island, après la mort de son père, les événements se sont enchaînés assez vite. Trop vite peut-être. Il avait déjà fallu qu'elle fasse le deuil de son père. Un père téméraire et fou à lier, loin du professeur lâche et renfermé qu'elle avait connu. Et puis, son drôle de sérum et la situation qu'elle avait vécu avait entraîné chez la borgne une sorte de prise de conscience de soi. Elle était ainsi passé de la troisième personne du singulier, pour se désigner, à la première personne.

En soi, s'était déjà assez difficile pour elle. Pas qu'elle soit plus bête que la normale, ou autres. Mais elle a dû grandir. Ses raisonnements lui paraissaient soudain erronés. C'est ainsi que tout a été bouleversé en elle.

Et l'épisode, à Dead End, avec Shaïness n'avait rien arrangé. Shaïness, c'était une ancienne camarade, du temps où la borgne travaillait pour le gouvernement. Pour le Cipher Pol. Shaï, Maya n'avait rien contre elle. Mais il faut admettre que c'était sacrément vilain d'appuyer là où ça fait mal, verbalement. Pourtant, ça n'avait pas empêché la gouvernementale de le faire, et ainsi de troubler la blonde borgne plus qu'elle ne l'était déjà.

S'en était suivi la perte du duel, et l'arrestation. Puis un jugement, expéditif. Et enfin, la descente aux Enfers. En Enfer. Au quatrième sous-sol d'Impel Down, la prison réputée inviolable, sous le niveau de la mer.

Heureusement pour elle, son séjour là-bas fut bref. Contrairement à celui du capitaine des Saigneur, Tahar.

Tahar, qu'elle avait suivi par curiosité, et par envie de s'amuser. Tahar et les Saigneurs, à cause de qui -ou grâce à qui- elle avait "démissionné" du Cipher Pol. Parce qu'au final, ce qui n'était censé être qu'un épisode amusant s'est révélé plus attirant que le morne quotidien qu'elle avait alors au Cipher Pol. Elle avait fini par s'attacher à ses compagnons.

D'ailleurs, Tahar n'était pas le seul à s'être retrouvé à Impel Down. Il y avait eu Reyson aussi. Elle le connaissait moins. Elle n'avait pas eu le temps de vraiment se rapprocher de lui, à cette époque. Mais, depuis la mort de son père, Maya avait prit conscience d'une chose supplémentaire. Tous ceux qu'elle côtoyait suffisamment longtemps pour réussir à les apprécier, elle s'y attachait.

On ne dirait pas comme ça. Elle ne le montre pas. Elle joue la blonde un peu farfelue. Sanguinaire et folle. Mais, au fond, caché derrière une coque en granit, il y a bien un petit coeur qui bat. Un coeur sensible. Trop, peut-être, puisqu'elle s'était même attachée à une bestiole tout sauf fantastique. Un pigeon -un peu moche, comme tous les pigeons- géant. L'un des rejetons de La Bêêêêête de l'Archipel Vert. Bêêêêête d'ailleurs tuée par les Saigneurs.

Mais passons.

Elle ne resta pas longtemps à Impel Down. Suffisamment, cependant, pour faire la connaissance de Leiah, une voleuse qui a taquiné de trop près les dragons célestes. Suffisamment, pour l'apprécier aussi, et pleurer sa mort autant qu'elle en est capable, elle, qu'on dit handicapée des sentiments.

Et si elle en est sorti, d'Impel, ce n'est pas vraiment grâce à ses propres moyens. Elle était encore en plein trouble mentalement, incapable d'être elle comme habituellement. C'est donc surtout grâce à ses compagnons qu'elle a revu la lumière du jour.

Cette faiblesse, au moment où l'on aurait tant eu besoin d'une Maya en forme, lui restait en travers de la gorge. Elle n'avait rien fait. Rien. Elle s'était senti inutile, vraiment. Comme... Comme un emballage de chocolat vide.

Mais aujourd'hui, c'était fini. Aujourd'hui, il fallait qu'elle se reprenne. Qu'elle retrouve son sourire, et son attitude un peu bancale qui faisait tant frémir. Oui. Elle allait se reprendre en main. Et ça commençait par un départ.


_ Je pars.

Ces mots flottent dans l'air. Ils ne sont adressés à personne, puisqu'elle est seule. Mais elle a l'impression qu'ils résonnent longtemps encore après qu'elle se soit tut.


Dernière édition par Mayaku Miso le Sam 18 Jan 2014 - 0:41, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t219-mayaku-miso-esprit-derangehttps://www.onepiece-requiem.net/t232-mayaku-miso-curriculum-vita
Mayaku Miso
Mayaku Miso

♦ Équipage : Les Saigneurs.

Feuille de personnage
Dorikis: 4490
Popularité: -405
Intégrité: -349

Sam 18 Jan 2014 - 0:35


Cette décision prise, Maya a réuni ses quelques affaires. Elle n'avait pas grand chose. Du chocolat, quelques rechanges, et un bandeau. Pour mettre sur son oeil. Elle l'avait trouvé, mais ne l'avait encore jamais mis. Elle le gardait, au cas où. On ne sait jamais. Depuis sa prise de conscience, elle faisait des trucs qu'elle n'avait jamais fait avant. Parler d'elle à la première personne du singulier par exemple. Eviter de découper tout ce qui l'intrigue aussi.

Elle avait mûri. Un peu.


_ Vous embarquez pour quelle destination ?
_ Myriapolis ma p'tite dame. Z'êtes tentée ?

Non. Non, Maya n'était pas tentée. Elle se contenta de secouer la tête. Et elle partit voir le prochain qui allait appareiller. Alabasta. Toujours pas tentée.

Elle fit plus de sept ou huit navires ainsi, avant de tomber sur un qui allait dans la bonne direction.


_ Vous allez à Dead End ?
_ On passe pas loin ouais. Mais on débarque pas. L'île est sous le contrôle de ce type, là, devenu corsaire. Jack.

Pas loin, c'était déjà bien.

_ Vous devriez pas y aller non plus d'ailleurs. C'est pas sûr pour une bonne femme là-bas.

Maya esquisse un sourire. Apparemment, cet homme ne l'avait pas reconnue. Pourtant, une borgne blonde ce n'était pas courant. On avait sûrement parlé d'elle dans les journaux, à l'occasion de l'évasion d'Impel Down. Mais c'est vrai qu'elle était peut-être passée inaperçue à côté des géants qui s'étaient évadés également.

Et elle était restée plutôt discrète ensuite. Elle n'avait rien découpé depuis un moment. Pas de bain de sang, de tripes et d'os. Non. Juste une introspection en règle. Un questionnement pour savoir où elle en était, et ce qu'elle voulait devenir. Une remise en question.

Et ses cheveux couvraient son orbite vide, aussi.


_ Je crois que je n'ai pas de soucis à me faire.

Elle sourit alors plus franchement, tandis que le marin se posait des questions.

Tandis qu'il y eut un coup de vent, et que son orbite vide fut découverte par les mèches blondes qui se soulevèrent.

Et puis il parut la remettre. Ses yeux s'écarquillèrent, et il pâlit brusquement.


_ Je ne vous ferais rien. Je ne vous demanderais même pas d'accoster. Je pourrais y aller par mes propres moyens.
_ Oh... Dans ce cas...

Il parut avoir du mal à prononcer ces mots. Mais la borgne lui épargna cette peine, bondissant à bord d'un mouvement leste.

_ On est parti ?
_ Euh... Ouais. On est parti.

Le capitaine partit alors donner l'ordre de lever l'ancre. Maya, pour sa part, se posta à la poupe, et garda le regard braqué sur l'immense navire flottant qu'était Armada. Elle l'observa qui réduisait au fur et à mesure qu'ils s'éloignaient, portés par un vent doux qui gonflait les voiles.

_ Je pars, mais je reviendrais. Oui, je reviendrais sûrement...
https://www.onepiece-requiem.net/t219-mayaku-miso-esprit-derangehttps://www.onepiece-requiem.net/t232-mayaku-miso-curriculum-vita
Page 1 sur 1