Le deal à ne pas rater :
Manga Spy x Family Tome 13 édition Collector : où le précommander ?
14.50 €
Voir le deal

Les maux du lierre


Les Maux du lierre.

- Introduction -


Personnages

Skylla, chef du gang des hommes poissons.
Croque les os, second de Skylla.
Toji, despote en devenir.
Raskal, second de Toji.
Ministre de Droite, comploteur.
Ministre de Gauche, comploteur.
Shichibayaku, princesse intriguante, soeur de Bishu.
Bishu, princesse candide, soeur de Shichibayaku.


La scène est sur l'île des hommes poissons, à l'orée de la forêt des mers.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
  • https://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashibourei

Acte II

Scène I
Skylla, Croque-les-os.



Skylla
Mais vas-tu donc te hâter ? Presse donc le pas au lieu de sans cesse décrocher le chef par dessus l'épaule !


Croque les os
Est-ce ma faute à moi si chacun de ces arbres semble porter en lui milles regards ?


Skylla
Et est-ce ma faute à moi si l'on m'a affublé d'un lieutenant si craintif ?
Peste soit de ton retour de Grand Line, tout tremblant et apeuré au moindre remous.


Croque les os
Peut être mieux aurait-il fallu que j'y trépasse aux cotés de feu-Drake ?


Skylla
Exactement ! Cela m'aurait épargné les affres de ce spectacle affligeant.
Déshonneur sur notre race par tant de couardise.


Croque les os
A ce qu'il me semble vous n'avez pas fait preuve de plus de cœur lorsque vous sentiez sur vous les crocs du loup hier matin.


Skylla
Comment oses-tu misérable scélérat ! Ne saurais tu point départager le camouflage de la ruse à  la véritable peur ? C'est sans aucun doute que mon stratagème habile aura su ainsi mystifier notre redoutable allié à la main si lourde. Commence par savoir tromper tes amis si tu veux pouvoir tromper tes ennemis.


Croque les os
Vous ne m'enlèverez pas de la tête que devant lui vous n'étiez pas plus brave que moi-même en ces heures... Diables, que cette forêt me met mal à l'aise. Êtes vous bel et bien certain que nul n'a pu nous suivre ? Je ne voudrais pas nous refaire l'Acte précédant.


Skylla
Raaah ! Mais vas tu donc cesser de te plaindre ? Nous avons tout fouillé par trois fois déjà ; et nul ne saurait s'être soustrait à notre attention. Mais chut, il n'est plus temps à la plainte mais à la discrétion. Hâtons nous de quitter les lieux, Thunder F devrait arriver sous peu ainsi que le premier des ministres.


Croque les os
N'allons nous pas nous même participer aux négociations et à l'élaboration du complot ?


Skylla.
Fi ! Si maitre Thunder F aime gouter de mes contacts, il ne semble pas pour autant prêt à entendre mes conseils aussi sages soient ils.
Assurément il aurait peur que je n'en profite pour intriguer à mon tour.


Croque les os
Est ce mal-pensée que tout ceci ?


Skylla
Assurément non, mais cela ne nous empêchera point de placer nos pions sur l’échiquier, même si pour cela il nous faudra avoir recourt à un second plateau. Car si j'ai bel et bien pu convaincre les deux ministres du royaume de venir à ces lieux et aux heures données en instruction par Thunder F. ; il en est tout autre de la princesse Shichibayaku avec qui j'ai pris la liberté d'avancer le rendrez-vous en un autre lieu.


Croque les os
Diantre, quelle manigance allez vous donc encore tenter ; et qui je le sens retombera sur mon crâne aussi surement que vous êtes impitoyable. Pauvre de moi...


Skylla
Cesse tes jérémiades et écoute, nous n'avons plus beaucoup de temps. Car tandis que Thunder F. sera occupé à ourdir ses plans auprès de ces diables de ministres avec qui j'ai déjà eu tant d'occasion de m'entretenir, nous même profiterons de l'occasion pour tenir notre propre discours auprès de la princesse ainée ; et ceci juste avant qu'elle et Thunder F. n'ai eu l'occasion de se voir. Ainsi, forte de mes avertissements et de mes offres, elle saura au mieux gérer ses intérêts ainsi que les miens.


Croque les os
Aie aie aie, pauvre de nous, qu'elle folie êtes vous donc en train de faire. Si le despote l'apprends, assurément lui prendra l'envie de nous saler dans la saumure !


Skylla
Chut fieffé couard, voilà que j'entends des voix ! C'est lui et ce pendard de Raskal. La vérole des mers m'emporte si je n'arrive pas à trouver l'occasion de lui briser les membres à celui-la. Mais avant toute chose, hâtons nous de nous éclipser, les voilà qui se rapprochent.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
  • https://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashibourei

Acte II

Scène II
Toji, Raskal.


Toji
Chut ! N'entends donc tu rien de ce côté-ci ?


Raskal
Diantre ! Qu'avez vous à ainsi dégainer acier et attention tout à coup ?


Toji
Hum... Un bruit, une ombre au loin qui aura su éveiller en moi une méfiance toute légitime en ces lieux et circonstances. Il ne faudrait pas que nous chutions dans quelques fausses trappes et autres embuches laissées par un Skylla fort mal intentionné.


Raskal
N'apportez vous donc pas le moindre crédit en sa loyauté toute nouvelle ?


Toji
Le ferais tu ?


Raskal
Pas le moins du monde évidemment. Cet homme est plus cruel et rusé qu'une murène affamée ; et je serais fort étonné de le voir s'assoir bien longtemps sur des ambitions dont vous avez su le spolier à la force du verbe et du poing.


Toji
Qu'il ne s'inquiète donc pas pour cela mon ami, il saura goutter aux joies du pouvoir bien assez tôt à son goût crois moi. Huhuhu.


Raskal
Qu'entendez vous par là ?


Toji
Vois-tu, si j'ai pris tant soin de laisser ce clou rouillé dans ma chausse, ce n'est pas par pure gentillesse. Il n'est point dans mes habitudes de garder auprès de moi un danger dont je saurais me soustraire par quelques coup de lames forts aisés.


Raskal
Ah ! Je ne vous suis point.


Toji
Si je prends le risque de conserver à nos côté notre si versatile ami, c'est que j'ambitionne pour lui nombre de projets. Car si ses contacts et la main mise sur sa bande sauront m'être fort utiles, ce ne sera pas pour autant les seuls rôles que je lui réserve.


Raskal
Quels plans méritent donc que sa vie soit ainsi prolongée ? Éclairer donc ma lanterne.


Toji
Vois-tu, pour qu'une prise de pouvoir apporte réellement son plein potentiel et assure à mes efforts les récompenses escomptées, il faut pour cela que sa conservation n'entraine pas plus d'effort de de perte qu'elle n'en procure. Et pour cela deux ingrédients seront indiscutablement nécessaires. Un massacre totale et implacable de toute résistance même passive ; ainsi qu'un appui inconditionnel du peuple.


Raskal
Et par quel miracle comptez vous assurez ces deux points qui chacun vous soustrait à l'autre ?


Toji
En donnant les pleins pouvoirs à Skylla peu après mon ascension au trône, prétextant officiellement une absence pour un obscur motif.


Raskal
Les pleins pouvoirs ?!


Toji
Si fait. Avec pour consigne officieuse de réduire à néant toute résistance et velléité de révolte en mon absence.


Raskal
Connaissant notre crustacé, cela reviendra à un massacre généralisé et à une loi martiale des plus brutale.


Toji
Exactement ! Ainsi, afin d'assurer son propre pouvoir il se fera un devoir de raser jusqu'à la plus petite parcelle de pouvoir contestataire, ceci dans le sang et les larmes ; quitte à planter ainsi de nouveaux germes du mécontentement. C'est alors que je pourrais faire mon retour, m'indignant officiellement d'un lieutenant ayant abusé de son pouvoir et d'un peuple que je saurais soustraire alors à ses griffes. L’exécution publique du tyran provisoire saura alors calmer les cœurs et redorer mon image de souverain craint, mais juste. Huhuhu.


Raskal
C'est...


Toji
Tojivélique ?


Raskal
Voilà le mot que je cherchais oui. Et n'avez vous donc pas peur qu'il profite alors de cette période faste d'absence pour s'assurer protection et réplique ? L'homme n'est pas bête.


Toji
Quoi que puisse en dire philosophes et bien pensants, la vie en ce monde peut se résumer en un simple fait : Celui qui paye le musicien impose sa musique, mais celui qui tient une lame sous sa gorge écrit une symphonie. Et j'ai bien peur pour Skyla que son couteau ne soit bien trop petit en ma comparaison.


Raskal
Reste le général Hanbanama chez qui ce proverbe saurait prendre un tournant fort peu agréable.


Toji
Effectivement. Si j'en crois la peur indicible que vous affichez tous à l'entente de son nom je serais mal avisé de ne pas le prendre en compte comme il se doit. C'est d'ailleurs pourquoi j'ai encore tant besoin de l'appui de ces intriguants de cours, meilleur façon de fractionner des forces qui ensemble sauraient porter à mal nos efforts et nos ambitions.


Raskal
N'est pas d'ailleurs l'heure de rencontrer un de ces fieffés larrons ? L'homme semble être en retard, la peur l'aurait elle stoppé ? Un piège de Skylla peut être ?


Toji
Que nenni, regarde, le voilà qui arrive au loin, tout discret qu'il se veut d'être encapuchonné de la sorte. Monsieur le ministre de Droite aura su trouver le courage de répondre à sa curiosité ; et à sa cupidité vraisemblablement. Maintenant va, camoufle toi à l'écart afin de ne point apeurer notre brave intriguant.


Raskal
Si fait, je m'écarte et observe.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
  • https://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashibourei

Acte II

Scène III
Toji, Ministre de Droite.


Toji
Venez cher ami, osez presser le pas afin que nous puissions enfin échanger paroles et regards.


Ministre de Droite
Êtes-vous seul ? Êtes-vous certain que nul en ces lieux ne saurait surprendre notre entretient ?


Toji
Je vous l'assure, n'ayez crainte et venez à moi.


Ministre de Droite
Soit, me voilà devant vous...


Toji
Monsieur le ministre de Droite, vous me voyez sincèrement ravi d'avoir su répondre à une si soudaine et intrigante invitation. Thunder F pour me servir.Venez, avez vous donc si peur que je ne vous croque en quelques coups de dents hâtifs ?


Ministre de Droite
Votre réputation vous ayant précédé plus vite qu'une marée par clair de lune, l'idée de me faire rosser de coups de bâton n'est certes pas étrangère à ma réticence je vous l'avoue de bonne grâce.


Toji
Rosser ? Allons donc mais pourquoi tant de crainte ? Je ne rosse que mes ennemis et ceux qui sous couvert d'incompétence encombre mes pas et mon esprit ; et je n'espère vous compter d'aucune de ces catégories soyez en assuré.


Ministre de Droite
Certes, mais ce n'est pas ce qui ira en m'apaisant... Car si vos colères sont proverbiales, votre parole n'en est pas pour autant symbole de foi.


Toji
Allons, n'allez point me fâcher alors même que nous prenons le plaisir de nous découvrir, je vous assure que ma parole n'a aucune pareille. Avant d'être homme de colère je suis homme d'affaire ; et c'est d'ailleurs ce qui a surement su piquer votre curiosité, sans quoi jamais vous n'auriez pris le risque de vous tenir ainsi devant moi. Me trompe-je ?


Ministre de Droite
Si fait, vous n'avez pas tord, je dois vous le reconnaitre...


Toji
Ainsi parlons peu mais parlons bien, si nos cupidités respectives ne sont plus de ces secrets, reste encore à voir ce qui pourrait nous amener à les assouvir ; et comment. Skylla vous a déjà fait part de mes ambitions ; et si je vous vois là en ces lieux c'est que mon sombre projet ne saurait susciter en vous d'intransigeants remords. Je veux être Roi ; et tous ceux qui n'auront par démériter à mes yeux en ce jour en seront grandement graciés.


Ministre de Droite
Avant que vous n'alliez plus loin en besogne, sachez que malgré toute la peur que votre présence m'inspire, je ne saurais me contenter de promesses aimables et jolis mots pour tout salaire de trahison.


Toji
Trahison ?! Diantre quel horrible langage allez vous employer sans même que l'ombre d'une traitrise ne soit énoncée.

Ministre de Droite
N'est-ce pas de cela auquel vous voulez me convier ?


Toji
Assurément non.


Ministre de Droite
Assurément ?


Toji
Un peu.


Ministre de Droite
Un peu ?


Toji
Pas vraiment de la trahison à proprement parler dirons nous.


Ministre de Droite
Allons donc ! Par tous les dieux des mers qu'êtes vous donc en train de me conter là ?!


Toji
Patience et calme cher ami, laissez moi vous toucher quelques mots sur le menu service qui saura ravir votre éthique et mes ambitions. Je sais qu'entre autres de vos qualités de ministre, vous assurez la gestion du trésor royal et des coffres du palais.


Ministre de Droite
Si fait ; et alors ?


Toji
Et je sais par notre cher ami commun Skylla que vous n'hésitez pas à régulièrement dilapider certaines des plus inestimables pièces de notre patrimoine au marché noir afin de vous assurer une retraite des plus confortables.


Ministre de Droite
Peste ! Si fait ; et après ?


Toji
C'est d'ailleurs à ces fins que vous avez eu la charmante et si fructueuse idée de pousser votre brave souverain à laisser entrer tous ces marchands humains en ce royaume, les loups dans la bergerie, le ver dans la pomme.


Ministre de Droite
Si fait ! Mais encore ?!


Toji
Et bien, je ne vous demanderai qu'une chose tandis que je mènerai ma prise de pouvoir. Une simple chose qui pourtant revet à mes yeux tant d'importance.


Ministre de Droite
Et qui est ? Allez vous donc me faire attendre jusqu'à la grande sécheresse ?! Vous espérez de moi que je vide les coffres alors même que de vos mains avides vous étranglerez le sang bleu de ces mers ? Si cela n'est point trahison je voudrais bien savoir où vous placez la limite !


Toji
Tout doux l'ami, tout doux... Bien au contraire. Je vous demande en qualité de responsable de la garde du palais de protéger à tous prix la salle du coffre des inévitables pillards que Skylla ne manquera pas d'envoyer fureter. Même si pour cela vous devez faire sourde oreille aux demandes de renfort dont pourra vous présser votre imminent général Hanbanama.


Ministre de Droite
Mais cela reviendra à le priver de près d'un quart de ses forces !


Toji
Exactement. Mais personne ne saurait vous le blâmer cher ami, puisque vous ne feriez que votre devoir en protégeant les intérêts du royaume.


Ministre de Droite
Ainsi, vous comptez empêcher vos alliés aux mœurs si légères de vous priver du butin final ; tout en amputant vos opposants d'une grande part de leurs forces.


Toji
Précisément. Et tout cela sans qu'à aucun moment vous n'ayez à prendre de réels risques. Alléchant n'est il pas ?


Ministre de Droite
Et pour mon salaire ? Car n'allez pas croire que je puisse me lasser des mes présentes obligations sous le simple coup de votre réputation.


Toji
Le roi est vieux ; et bientôt sur son déclin viendra un autre règne, celui de son fils que je crois savoir moins enclin à tolérer le présence de vos chers humains. Ainsi, si dans l'avenir vous désirez toujours perpétrer toutes affaires, vous devez déjà penser à qui fera ou refera les lois. Moi... Ou le rejeton et son si pur généralissime ? D'autant qu'un de mes plus éminent lieutenant sait se faire expert dans l'art de revendre l'art au monde. C'est tout mon réseau de contrebande que je vous ouvre en retour.


Ministre de Droite
Certe, l'idée avait déjà fait son chemin et n'est pas étrangère à ma présence en ces lieux... Mais encore ?


Toji
Peste voilà un cupide comme je sais en reconnaitre ! Cela ne vous suffit donc point ? Soit. Le droit de prendre dans les coffres du royaume un quart de ce que vous y trouverez une fois mon règne sacralisé. Largement de quoi faire de vous l'homme poisson à la fortune personnelle la plus importante du royaume.


Ministre de Droite
Un quart ?


Toji
Ni plus ni moins.


Ministre de Droite
De tout  ce qu'il y a ?


Toji
De tout ce que vous y trouverez oui. Je suis homme de parole et aime à rester bien entouré.


Ministre de Droite
Voilà une affaire bien alléchante tout à coup... et pour des risques certes moindres que ceux dont votre ami Skylla m'avait laissé entrevoir.


Toji
Skylla n'est pas mon ami, voilà pourquoi huhuhu.


Ministre de Droite
Et bien soit ! Vous saurez bien assez tôt quel parti sera pris ; et j'espère saurez tenir vos engagements aussi bien que je ne saurais moi même le faire.


Toji
A la bonne heure ! Vous me voyez ravi, l'idée de devoir ici même vous enterrer vif avait un je-ne-sais-quoi de contrariant.


Ministre de Droite (Tout bas)
Diable d'homme, il ne plaisante pas !


Toji
Sur ce je vous enclin à quitter au plus vite les lieux, je crois par là bas entendre les pas de votre éminent confrère, tout pressé d'arriver en avance à ce qu'il semblerait.


Ministre de Droite
Conseil d'ami, méfiez vous de ce coquin, il n'hésitera pas à vous retourner sur un simple caprice.


Toji
Héhéhé, je saurai me souvenir d'un si judicieux conseil... mon ami.


Ministre de Droite
Je m'en vais donc, dans l'attente de pouvoir enfin compter mon précieux or à vos côtés.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
  • https://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashibourei

Acte II

Scène IV
Ministre de Gauche, Toji.




Ministre de Gauche
Holà holà ! N'est pas mon cher ami que je vois au loin s'esquiver en toute hâte ? Héhé, saluons donc le de la main. Était-il si pressé qu'il fallu se dérober de la sorte ?


Toji
Visiblement il ne lui sied guère de vous croiser ici, la mine déconfite dont il nous a gratifié à votre geste amical en étant bon émissaire.


Ministre de Gauche
Effectivement, mais il me plait tant de le taquiner de la sorte, héhé. MAis si je peux vous donner un conseil, méfiez vous de ce poisson, où il vous en cuira.


Toji
Héhé, me voilà averti une fois encore, j'en prends là bonne note. En tous cas nous voilà maintenant seuls, nous donnant l'occasion d'enfin nous présen */...


Ministre de Gauche (le coupant hativement)
Thunder F. !  Et vous me voyer particulièrement ravi et honoré de votre présence en nos eaux si profondes !


Toji
Ah ? Diables, si je m'attendais à tant d'entrain de votre part... Voilà un accueil bien différent de celui dont a su me gratifier jusqu'alors.


Ministre de Gauche
Allons allons, nous sommes entre gens de bon esprit à n'en pas douter ; et je ne saurais faire pâle figure ou mauvais accueil à quelques histoires aussi sombres soient elles. Ministre de Gauche, pour vous servir.


Toji
Pour me servir...


Ministre de Gauche
Si fait !


Toji (Tout bas)
Peste soit de ce sourire, l'homme ne me dit rien de bon, tout sinueux qu'il semble être à l'image de son long cou d'anguille. Méfions nous.


Ministre de Gauche
Que dite vous ?


Toji
Que je suis moi-même ravi de vous rencontrer ; et que tout cela m'augure bien des promesses d'entente et de réussite.


Ministre de Gauche
Vous m'en voyez ravi une fois encore. Car si j'assume des fonctions similaires à mon éminent et louable confrère de Droite, je ne partage pas pour autant son même goût pour la méfiance. Ni même pour celui de l'or à tout dire héhéhé. Le fieffé pendard est un avare comme nous n'en avons pas deux dans le royaume ; et je ne doute pas un seul instant que les douces promesses que vous avez su lui glisser à l'oreille n'aient attaché chez lui une certaine curiosité. N'est il pas ?


Toji
Certains points de vue furent échangés. Certains arrangements furent concrétisés. Des promesses furent faites.


Ministre de Gauche (tout bas)
Promesses que tu n'hésiteras pas à transgresser sans vergogne, lie des mers que tu es...


Toji
Comment ?


Ministre de Gauche
Je disais que je n'en doutais pas un seul instant, les choses les hommes et la situation allant tous en votre sens à ce qu'il semblerait.


Toji
Tout comme vous puisque je vous vois devant moi en ces lieux, sourire aux lèvres et projet au cœur. Car de projet vous ne devez pas être homme à manquer à ce que j'en devine.


Ministre de Gauche
Effectivement ! Vous êtes en cela la perspicacité même telle qu'on me l'avait dépeinte bien avant notre rencontre [...]


Toji(tout bas)
Et toi le plus éhonté hypocrite qu'il ai eu le culot d'épancher sa salive sur mon auguste postérieur.


Ministre de Gauche(tout bas)
[...] et la plus immonde crapule arriviste qu'il me sera donné d'utiliser.


Toji
Plait-il ?


Ministre de Gauche
Vous disiez ?


Toji
A moi ? Soit. En un mot comme en mille rentrons au cœur du sujet qui a amené notre occulte ménage. Vous semblez être homme à voir clair alors j'irai sans détour ni semblant. Je veux être roi des nôtres ; et votre concours saura m'apporter ce qu'il me faut de victoire. Et si d'aventure vous vous  accordiez de pousser les faveurs de la chance de mon côté, je saurais à mon tour exercer sur vous mes meilleurs attentions. Que voulez vous ? De l'or ? Du pouvoir ? Des fonctions ?


Ministre de Gauche
Que nenni monseigneur, vous vous trompez d'homme ! Je ne suis point attiré par toutes ces choses !


Toji(tout bas)
Diantre ! Quel étrange comploteur que voilà ! Le diable m'emporte moi et mes illustres roustons si cela ne cache pas quelques chose de pire. Mon flair hume l'aigre parfum du vice et du traquenard, mon bras droit que ce ministre de Gauche cache quelque chose...


Ministre de Gauche
Je ne désire en vérité qu'une seule et unique chose... celle de l'amour.


Toji
Et comment donc vous me demandez à moi ces choses là ! Avez vous donc tant confiance en mes dons pour vous apporter un cadeau si difficile à saisir pour autrui ? Expliquez vous donc, parlez plus ne soyez pas avare.


Ministre de Gauche
L'amour de la princesse ; et sa main par la même occasion.


Toji
La princesse ? Mais encore, laquelle ?


Ministre de Gauche
Celle que vous voudrez. Ou plutôt celle que vous aurez daigné laisser en vie à la fin de votre sanglante montée au pouvoir.


Toji
N'importe laquelle et vous me parlez d'amour ? Quel étrange romantique vous faites donc là !


Ministre de Gauche
L'amour viendra à n'en pas douter au fil des ans qui jours après jour saurons me rapprocher de ma bien aimée, quelque soit son nom.


Toji
Un mariage royale...


Ministre de Gauche
Contre l'aide inestimable au moment opportun que vous apporterait le contrôle complet des ouvertes de la bulle géante dont j'ai bien évidemment la responsabilité. Chose que je n'en doute pas vous alliez me demander héhéhé.


Toji(tout bas)
Effectivement l'homme voit loin et sait se montrer malin... Redoublons donc d'une prudence qui seule était déjà bien légitime.


Ministre de Gauche
Avouez que le prix est bien bas en comparaison des tous les sacrifices auxquels vous avez surement du consentir jusqu'ici. Sitôt votre sacre officialisé par ma main, je souhaiterais que le retour se fasse sur celle de mon épouse et de ma propre nageoire.


Toji
Une nageoire royale...


Ministre de Gauche
Anciennement royale puisque j'ose espérer vous ne ferez pas la bêtise de laisser notre bon roi sur le trône de la vie.


Toji
Une nageoire anciennement royale donc... mais qui... pourrait fort... le redevenir si jamais la toute nouvelle lignée de monarque devait venir à disparaitre prématurément.


Ministre de Gauche
Allons donc, qu'allez vous chercher.


Toji
Et comme l'on ne me connait aucune descendance... il serait logique que le peuple puisse souhaiter le retour de l'ancienne lignée dans le cas où je viendrais à subir un étonnant mais fort désagréable accident.


Ministre de Gauche
Allons ne nous */...


Toji
Et comme il semble fort évident pour vous que je prévois de me débarrasser à l'avance de la si redoutable princesse Shichibayaku... Il ne vous reste plus pour épousailles que la si jeune et influençable Bishu. Trop jeune par ailleurs, étrange hasard vraiment, pour gouverner.


Ministre de Gauche
Je ne vois pas ce que*/...


Toji
Ce qui vous placerait du coup en cas de trépas prématuré de ma part... en première place pour la couronne.


Ministre de Gauche
Mais...


Toji
Monsieur le ministre de Gauche...


Ministre de Gauche
Je...


Toji
Ne seriez vous pas en train d'essayer d'ourdir contre moi un quelconque complot ?


Ministre de Gauche
Soyez assuré que je */...!


Toji
Marché conclu.


Ministre de Gauche
Mais je*/... Ah bon ? Bien. Je... Vous m'en voyez fort aise. Mais n'allez pas penser que...


Toji
Allons cher ami, soyez sûr que vous ne serez pas le seul à essayer ainsi de placer votre tête un peu plus prêt du pouvoir, quitte à devoir mettre la mienne un peu plus loin de mon corps. Et je vous assure qu'à aucun moment je ne vous en tiendrai rigueur. Cela est chose courante en de telles situations et je ne suis pas homme à me laisser abattre pour si peu, ni si facilement je tiens à vous le préciser. Mariage il y aura, je vous en fait la plus solennelle des promesses.


Ministre de Gauche(à lui même)
Il me faudra faire attention si je ne veux pas que mes noces soient funèbres ! Mais si l'homme croit que percer à jour mes plans suffise à me rendre inoffensif, c'est qu'il me sous estime plus que de raison. Laissons le croire en sa perspicacité... et tel un musicien acharné doublons nos mesures de prudence.


Toji (tout bas)
Fait, agit... car œil je saurais garder sur toi, tout persuadé que tu sembles être de garder le contrôle de la situation. Continue à croire que je suis la moitié de mon intelligence et que ma prudence s'arrête là. Raskal saura bien te faire chanter un autre répertoire que celui que tu m'as sifflé là.


Ministre de Gauche
Puisque nous avons un accord cher ami, il est temps que je vous quitte ! Mes obligations me réclament ; et je ne voudrais pas attirer sur moi le regard du Généralissime.


Toji
Bien sûr mon précieux frère, je vous laisse filer à vos occupations légitimes. Sachez que j'ai été ravi d'avoir enfin pu rencontrer un homme d'esprit et de diplomatie [...]


Ministre de Gauche
Moi de même, mon aimé roi. Je vous quitte avec le sourire et les plus radieuses pensées.


Toji (tout bas)
[...] et à qui je saurai faire ravaler sa fourberie si jamais celle ci venait à avoir la mauvaise idée d'éclabousser mon ascendance.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
  • https://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashibourei

Acte II

Scène V
Skylla, Shichibayaku.




Skylla
Par ici chère amie, je suis là ! N'allez point plus loin avant que je ne puisse m'entretenir avec vous de quelques sujets.


Shichibayaku
Allons donc, mais où se cache donc votre fieffé chef, celui que l'on nomme et que l'on craint tant à ce que j'ai pu entendre dire ? Où est donc ce Thunder F. dont vous m'avez promis l'entretient ?


Skylla
N'ayez crainte très chère, vous le verrez tantôt, avec pour seul contretemps cet petit interlude auquel  je souhaite vous soumettre. Quelques minutes habiles, qui si elle ne seront pas nombreuses sauront trouver leur utilité malgré tout.


Shichibayaku
Qu'êtes vous donc en train de comploter canaille ? Car je vois bien à votre minois alerte et à vos airs de rôdeur que vous opérez là bien loin des impératifs dictés par votre seigneur et maitre. Me trompe-je ?


Skylla
Maitre il ne l'est en vérité que de façon des plus temporaires. Car vous aurez deviné ma dame, que je ne suis point poisson à se laisser dicter les lois et les actes. Car oui je suis bel et bien là de mon propre chef ; et si je me tiens devant vous à cet heure c'est que celle-ci est grave pour nous tous.


Shichibayaku
Je vous écoute Skylla, mais sachez en demeurant que mon opinion pour vous n'a point changé depuis notre dernière rencontre ; et que seule l'opportunité de voir de mes propres yeux ce que vaut notre illustre invité m'a poussé à répondre par l'affirmatif à votre requête.


Skylla
Proposition et non point requête, car n'allez pas prétendre que les bribes de ce qui fut déjà énoncé par le passé n'a point éveillé en vous quelques curiosités et ambitions. Pas à moi ma chère, je ne serai point dupe.


Shichibayaku
Certe. Et donc ? Parlez et ne faite plus perdre patience, ou je vais de ce pas rencontrer celui pour qui j'ai pris tout risque en me dérobant du château et de ma sœur.


Skylla
Bien, puisque vous le prenez de la sorte je parlerai ! Peste soit de votre caractère royale et de vos grands airs. Vous courrez à votre perte et je me devais de vous mettre en garde.


Shichibayaku
Et qu'est ce que vous pousserait à de si assurée affirmations ?


Skylla
Thunder F. lui même me l'a avoué en confidence, si de votre vivant il se fera une prime nécessité, de votre mort il se fera un plaisir. Car c'est sans vergogne qu'il m'a compté, sous couvert de sa confiance pour moi, que la mort de toute votre lignée sera pour lui une nécessité absolue. Et si par milles promesses il vous prétendra le contraire, n'allez point faire l'erreur d'y prêter le moindre crédit. Cet homme est le diable en écaille.


Shichibayaku
Et bien, si je m'attendais déjà à de tels propos, les voir venir de votre bouche m'étonne quelque peu. N'êtes vous donc point son confident, son bras droit sur qui se reflétera le plus gros de sa gloire ? Que gagnez vous donc à saborder ainsi ses plans ?


Skylla
De ses plans que je veux mettre à mal il n'y a que celui de votre mort ma chère, car pour ce qui est du reste l'animal nous sera fort utile si nous pensions à unir nos forces en bonne intelligence. Car je suis d'un métal sur qui ne se reflète nulle gloire et qui préfère auréoler de lui même. Gloire qui de toutes façons serait arrivée non point à votre humble serviteur mais à ce fieffé coquin de Raskal, revenu dans l'ombre de Toji tel un poisson pilote opportuniste.


Shichibayaku
Raskal ? Le Banni ? Nous ne saurions tolérer cet être maudit parmi nous à nouveau, tant l'insulte qu'il fit à notre race fut grande par le passé.


Skylla
Si fait ! Vous comprenez donc que je ne puis accepter sans réagir que les projets de Thunder F soient menés à terme.


Shichibayaku
Que proposez vous donc ? Un quelconque piège tendu à son encontre ? Empêcher sa misérable prise de pouvoir alors qu'il nous serait bien plus profitable de glisser sur son implacable élan ?


Skylla
Bien au contraire ma chère, c'est bel et bien d'alliance dont je vous parle ; mais d'alliance de bonne intelligence. Allons nous permettre à ce semi-humain, ancien chien de la marine de venir prendre le pouvoir sur un monde où il n'a pas mis les palmures depuis des dizaines d'années ? Diantre non ! Mais allons nous laisser passer l'opportunité d'enfin saisir à pleines mains les rennes de ce pays qui va si mal ? Assurément non !


Shichibayaku
Assurément.


Skylla
Le royaume des hommes poissons n'a jamais eu tant besoin d'un gouverneur puissant et fier, apte à mener son peuple là où le mérite. Un roi digne de son passé. Ou une reine...


Shichibayaku
Ou une reine...


Skylla
Votre père est mourant... faible devant ses ministres cupides qui ont osé jeter notre territoire dans les mains avides de marchands humains. Il n'a plus le cœur de lutter ou même de percer à jour ces viles manigances. Il n' a point hélas votre sens de la perspicacité.


Shichibayaku
Je ne le sais que trop bien.


Skylla
Votre Frère, si de cœur il ne manque point c'est de force d'âme qu'il n'a pas hérité ! Entre ses jeunes mains nul doute que le gouvernement mondial, véritable requin aux dents acérées, n'hésitera point une seule seconde à dépecer le royaume sans qu'il ne puisse s'y opposer. Il lui manque pour cela votre force de caractère.


Shichibayaku
Pauvre frère tant aimé par ses sœurs, mais abandonné des grâces de mère nature... Vous avez raison, je le sais, il est trop faible pour gouverner.


Skylla
Quant au généralissime Hanbanama... Sa trop grande rigueur morale n'est plus de ce monde. Il est d'une autre époque et ne cessera d'entrainer dans sa lente chute notre peuple avec lui. Il est tout le reflet de notre longue déchéance et de notre refus d'évoluer, là où vous êtes l'avenir.


Shichibayaku
Habanama s'est toujours méfié de moi... déjà petite il aura toujours préféré ma jeune sœur et mon frère, quelques furent mes efforts pour lui prouver ma supériorité. Vous êtes dans le vrai, jamais il n'aura la volonté de prendre le pouvoir, il nous l'a déjà mainte fois prouvé par le passé.


Skylla
Il ne reste que vous pour prendre en main notre monde, avant que Thunder F. ne le fasse pour la plus grande peine de tous. Car s'il vainc, c'est votre sang et celui de votre peuple qui inondera la mer.


Shichibayaku
Que proposez vous donc ?


Skylla
Accédez à ses requêtes. Montrez vous dure comme à l'accoutumé, puis feignez de céder à ses paroles afin que l'orgueil remplisse son cœur et endorme sa méfiance. Puis, lorsque celui ci aura fait le plus gros des efforts, il nous suffira de faire pencher la balance en faveur de forces loyalistes. Ainsi, par ses actions Thunder F nous aura débarrassé des plus gênants de nos opposants, et se retrouvera affaibli quand viendra l'heure pour nous de nous présenter en sauveurs du royaume.


Shichibayaku
Ce qui impliquerait de laisser mourir les miens ? Hors de question ! Me prenez vous pour un de vos perfides sbires à la morale si volatile ?! Vous mériteriez que j'aille de ce pas dévoiler vos perfidies à mon père et à ses forces !


Skylla
Que nenni ma dame, nous nous somme mal compris ! Je me porte garant de protéger sous couvert de ma malice votre inestimable famille, le temps que Thunder F se charge de détruire ces humains qu'il hait tant depuis peu. Seule la perte de quelques soldats semble nécessaire, ainsi que ces pauvres ministres si aptes cependant à perfider dans votre dos.


Shichibayaku
Aucun membre de ma famille ? Mais quant est il du Généralissime ? Lui présent jamais je ne pourrais destituer mon père, même sans la présence de ces maudits ministres.


Skylla
Je pense que la perte du général est une clause sine-qua-none à notre prise de pouvoir. Un sacrifice regrettable mais dont le monde sous-marin ne pourra que se féliciter une fois sa statue inaugurée.


Shichibayaku
Hum, l'idée sait se montrer alléchante et ressemble en nombre de point à ce que déjà j'avais pu élaborer. Thunder F pourrait effectivement bien être la solution à ce si glorieux mais gênant généralissime. Un signe du destin que nous aurions tord de ne point écouter à n'en pas douter. Mais parlons de vous avant toute chose. Je me vois surpris que vous n'ayez pas mis plus en avant vos propres gains, ce qui est loin de me rassurer vous concernant, maudite canaille que vous avez toujours été.


Skylla
Moi ? Et bien tout simplement... attendez ... Peste !  Voilà que j'entends venir ! Je dois de ce pas me cacher avant qu'on ne me découvre et qu'on aille éventer nos desseins. Je disparais, mais n'allez point oublier mes prédications ou encore mes conseils.


Shichibayaku
Filez, allez donc vous cacher plus au loin ; et soyez certains que vos mots ont fait écho à mes oreilles.


Skylla
Je vais.


Shichibayaku(à elle même)
Voilà donc une faille dans la carapace de ce Thunder F. qu'il serait dommage de ne point prendre en compte. Et si tu crois, vile petite écrevisse, qu'une fois sa menace balayée par ta fourberie et ta main je ne te ferais pas payer tes années de rapines, c'est que tu sous-estimes largement la rancune et la droiture de ta future reine.



Dernière édition par Toji Arashibourei le Sam 22 Mar 2014, 14:15, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
  • https://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashibourei

Acte II

Scène VI
Ministre de Gauche, Ministre de Droite .




Ministre de Gauche
Et bien mon cher ami, il me semble à moi que nos entrevues furent fort productives, m'amenant à penser qu'un avenir radieux nous est offert à condition que d'une prudence affutée nous fassions notre crédo.


Ministre de Droite
En effet. Et si la parole de ce diable de Thunder F. ne vaille guère à mes yeux plus que la bonté du Kraken, il y avait dans ces paroles et ces promesses quelques closes dont nous saurons tirer avantage. Mais aviez vous donc besoin de venir me narguer de la sorte à votre arrivée ? Quelle folie vous pris donc là ?


Ministre de Gauche
Allons confrère et ami, n'allez point vous effaroucher de la sorte ! Ce n'était qu'un jeu habile afin que notre éminent mais dangereux allié nous voit en prime abord peu disposés à nous entraider. Ainsi, sous couvert de la zizanie et de mesquines railleries je saurai éloigner tout soupçons à notre propos.


Ministre de Droite
Jeu risqué auquel je n'aurais jamais prêté soutient si vous aviez eu l'intelligence de m'en informer. Car si le Despote venait à flairer la roublardise je ne donnerais pas cher de nos gains, ou encore de nos écailles.


Ministre de Gauche
Certains temps demandent aux plus audacieux d'entre nous des risques mesurés, auquel le destin saura répondre je n'en doute point. Le plus important est là, nous connaissons maintenant notre rôle et allons pouvoir ensemble méditer sur la meilleur façon d'en profiter.


Ministre de Droite
Oui, car n'ayant point confiance en cet homme, nous nous devons de faire front afin de pouvoir ensemble lui rappeler ses engagements le jour venu.


Ministre de Gauche
Puis, tandis que de son trône ébranlé par la récente guerre notre nouveau souverain peinera on tenir les fruits de son labeur, notre nouvelle puissance continuera lentement à enfler.


Ministre de Droite
Lentement...


Ministre de Gauche
Prudemment...


Ministre de Droite
Et comme une nouvelle lignée est bien plus fragile qu'une ancienne si illustre...


Ministre de Gauche
Et comme le Généralissime aura enfin décidé par la main du Despote à rejoindre ses ancêtres...


Ministre de Droite
...Plus rien ne pourra s'opposer...


Ministre de Gauche
...Avec le soutient du gouvernement mondial dont déjà nous fîmes émissaires et négociateurs...


Ministre de Droite
...A la richesse !


Ministre de Gauche
...Au pouvoir !


Ministre de Droite
Venez, quittons séant les lieux avant qu'une oreille indiscrète n'en vienne à capter nos ardeurs...


Ministre de Gauche
...Et retournons d'un pas léger et alerte au palais préparer nos plans et fourbir nos armes.

  • https://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
  • https://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashibourei

Acte II

Scène VI
Toji, Shichibayaku.




Toji
Et bien princesse, les lieux vous seraient-ils si inconnus que vous voilà perdue ? Je ne vous savais pas personne à se priver de ses repères simplement en passant le coche de son palais.


Shichibayaku
N'allez point vous permettre sous quelques prétextes et percepts belligérants de me railler d'une quelconque façon. D'un sang royal je me prévaux, ce qui ici n'est point le cas de tous. Ainsi en égard du geste que je fais à venir à vous, j'entends bien que vous respectiez de votre côté le moindre des protocoles, tout Thunder F. que vous puissiez être.


Toji(tout bas)
Diable, la belle est telle qu'on me l'avait décrit... Voilà qui n'est pas sans me rappeler ma très chère Tan dont j'ai su conserver quelques expériences.


Shichibayaku
Et n'allez point croire que ruminer dans vos favoris vous aidera à faire partie des miens.


Toji
Je me disais juste, chère princesse, que si je suis ne serait-ce que la moitié de ma réputation telle que vous êtes à la votre je serais le plus heureux des poissons.


Shichibayaku
Et que dois-je entendre par là ?


Toji
Que je suis sincèrement ravi de l'honneur que vous me faites Princesse, tout simplement. Thunder F. humble serviteur de sa personne et de ceux et celles qui lui voudraient du bien.


Shichibayaku
Trêve de flatterie et de révérences, mon temps m'est précieux et celui qui reste à tous ceux qui voudraient menacer ma famille d'autant plus. J'ai ouï dire que vous comptiez sous le couvert de votre légende et de votre force assouvir sur mon royaume d'hostiles ambitions ; et je m'en viens quérir de mes propres yeux confirmation ou dénis.


Toji
Votre royaume ? Le royaume de votre Père à la limite. De vos ministres assurément. Mais le votre... allons ma chère inutile de vous donner des airs qui pourraient bien vous manquer sous peu si vous veniez à persévérer à me prendre de la sorte. Vous n'avez de dirigeante que le sang ; et c'est pour cela même que c'est de votre propre nageoire que vous m'avez rendu visite et non pas de celles de vos gardes armées.


Shichibayaku
Et de quel droit pensez vous avoir l'outrecuidance de prétendre savoir et surtout changer de telles choses ! Nombres de pirates ont toujours transiter par nos terres sans que jamais l'un d'entre eux n'ai pu sceller le destin de nos pairs.


Toji
Aucun ? Je n'en serais point si sûr. Les Yonkous ont su par le passé poser leur protection et leur menace sur les fonds marins à maintes reprises ; et c'est sans compter le légendaire Mugiwara. Notre royaume a bien contrairement à vos dires toujours été sous la tutelle des hommes et de leurs caprices.


Shichibayaku
Et c'est d'une tutelle dont vous voulez nous soumettre par la force ? Une fois de plus ? N'allez pas me faire croire que c'est un protecteur que j'ai en face de moi, je ne suis point si naïve !


Toji
Bien au contraire ! Je vous parle d'une tyrannie, d'un despotisme ne laissant nul place aux libertés si ce n'est à celle d'acquiescer en silence et avec gratitude. Je ne suis pas homme à prétendre faire le bien. Mais si une chose semble assurée en mes mains, ce sera bien que nul humain ne pourra plus jamais se vanter de pouvoir faire plier ce royaume que je veux miens et dont j'assurerai la prospérité et la puissance au même titre que la mienne.


Shichibayaku
Mais si de tyrannie vous vous faite porteur et que le despotisme est votre choix, à quelle place comptez vous me soumettre puisque vous avez tenu à ma présence en ce jour ?


Toji
Vous êtes rusée madame ; et vous comprendrez bien assez vite la portée de mes propos. Je me veux Roi, mais d'un royaume prospère et calme. J'ai bien assez répandu le sang dans nombre de royaume pour savoir que les affaires ne sont jamais aussi prospères que lorsque son propre foyer est loin de la tumulte.


Shichibayaku
Si fait, je l'entends.


Toji
Hors, même si du coup d'état en lui même je me porte garant, nul doute que les germes de la révolution ne tarderont pas à pousser chez un peuple si longtemps adonné à la coupe de votre si vieille lignée.


Shichibayaku
Ne me dites pas que... ?


Toji
Je vous veux à mes côtés, afin que face à votre sang et votre légitimité les plus belliqueuses remarques s'effacent. C'est à une princesse que je parle, c'est à une reine que je pense. Car si être roi est mon dessein, cela n'empêche point qu'une souveraine éclairée puisse séjourner à mes côtés et répondre en mon nom.


Shichibayaku
Peste soit de votre audace ! C'est de mariage dont vous me parler tantôt ! Mariage consacré par le sang de mes pairs tout juste tombés de la main de celui qui voudrait prendre la mienne !


Toji
De sang ? Allons madame je ne vous suis point.


Shichibayaku
Oui de sang ! De celui de mon père et de mon frère ainé dont les morts seules pourraient permettre une telle aberration !


Toji
Que nenni princesse, je puis vous assurer qu'à aucun moment la mort des vôtres fut de mes pensées ! Comprenez que je désire nullement endosser la couverture du régicide devant un peuple qui a toujours eu pour lui le plus profond respect. Mon ambition est de gouverner, point de massacrer martyres et loyalistes suicidaires !


Shichibayaku
Vous ne désirez donc point la mort du roi ?


Toji
Nullement ! Je me contenterais sans mal d'un exil à la hauteur de son passé, retraite forcée devant laquelle il n'aura point à rougir.


Shichibayaku
Le trépas de mon père n'est donc point prévu ? Ni encore celui de mon pauvre frère ?


Toji
En aucun cas j'en viendrais à provoquer la mort des vôtres ni même à l'ordonner si jamais vous auriez peur que je ne puisse jouer sur les mots. Si vous y tenez, je peux bien vous promettre que je donnerai même certaines instructions pour que leur protection soit sitôt assurée.


Shichibayaku
Difficile de dire si je puis croire en vos paroles, si douces soient elles...


Toji
Sachez madame que c'est de votre réponse en ces lieux que dépendra le destin des vôtres. Car si parmi mes plus précieux alliés je ne puis vous comptez, je ne pourrais alors plus qu'appliquer autres de mes plans, dont le carnage est loin de ne plus faire partie. Car là non parlerons bien de sang et de régicide. De mort et de massacre.


Shichibayaku
Vous me proposer donc d'agir en votre sens afin de vous aider à gouverner sans mal, sous couvert de protéger mon peuple et ma famille.


Toji
Ou alors de vous opposer à moi et de me forcer à pencher vers mes plus vils penchants.


Shichibayaku
Je ne suis point certain que cela soit nos seules options, car cela miserait sur la sureté de votre réussite. Hors, nombre de problème peuvent encore empêcher ce destin, parmi lesquels figure sans nul doute vos nouveaux amis les ministres qui je n'en doute pas se sont empressés de vous rendre visite ; ou encore le généralissime Hanbanama qui pourrait fort vous faire payer le prix fort pour vos outrages.


Toji
Effectivement habile princesse, mais vous oubliez un détail.


Shichibayaku
Un détail ? Me voilà bien curieuse de savoir lequel !


Toji
Ces ministres dont vous ne semblez pas douter de la capacité à comploter dans le dos des gens... pourraient très bien comploter dans le votre. Et de cela je ne doute pas un seul instant et je sais que cette certitude est également votre. Je ne pense pas que l'on puisse les compter dans les rangs de vos amis ou bien même de ceux du royaume.


Shichibayaku
Certes...


Toji
Quant à ce fameux généralissime dont le nom vient sans cesse irriter mes oreilles, ne croyez vous point que malgré toutes les plus belles pensées qui l'habitent il ne fait maintenant plus de mal que de bien aux notre ? Le monde change princesse, je l'ai vu à la surface... Et le royaume ne survivra pas plus longtemps aux affres de l'évolution dans les mains de dirigeants tels que votre père ou le Généralissime. Il lui faut des dirigeants puissants, volontaires.


Shichibayaku
Des esprits forts pour diriger le banc dans la tourmente.


Toji
Hanbanama et votre père sont les ancres du passée qui nous entrainent vers le fond, toujours plus près des abysses de la déchéance.


Shichibayaku
Vous me tentez cher ami...


Toji
Il ne s'agit point de tentation très chère... mais d'espoir. D'espoirs pour un peuple que je sais las du triste rôle où ses dirigeants et ces maudits humains le parquent. Espoirs pour une princesse depuis trop longtemps recluse à des roles si lointains de ce auxquels elle pourrait aspirer.


Shichibayaku
J'aurais du prendre part aux décisions du royaume depuis bien longtemps à la place de ces fieffés intriguant et de leurs arrangements mesquins ...


Toji
Soutenez moi lorsque j'aurai face à moi votre père. Persuadez le de ne point mourir en martyr et de me laisser couronne et pouvoir une fois l'armée royale brisée. Puis, tenez vous à mes côtés pour notre plus grande gloire.


Shichibayaku
Pour notre plus grande gloire...


Toji
Êtes-vous avec moi ?


Shichibayaku
Je ne sais...


Toji
Êtes-vous avec moi ?!


Shichibayaku
je...


Toji
Décidez vous ! Allez vous donc continuer à laisser le destin se jouer de vous et vous reclure dans ces rôles ridicules qui ne vous siéent guère ?!


Shichibayaku
Non !


Toji
Êtes-vous avec moi ?


Shichibayaku
Je le suis.


Toji
L’êtes-vous ?!


Shichibayaku
Je le suis !


Toji
A la bonne heure. Je puis vous assurer que c'est un choix que vous ne regretterez point quoique puissent en dire mes plus ardents détracteurs. Vous ferez de moi un Roi ; et je ferai de vous une reine.

  • https://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
  • https://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashibourei

Acte II

Scène VII
Raskal, Toji, Bishu.



Raskal
Quelle charmante bande de comploteurs nous avons eu là n'est-il pas ? Car si dans tout ceci nous avons eu ne serait-ce qu'un dixième d’honnêteté je m'en trouverais fort surpris.


Toji
A n'en point douter tu as pu de ton obscur recoin observer ce qui ronge ce royaume et saura le faire mien. Princesse ministres et truand se succédant sans vergogne dans ce cocasse jeu d'amitié et de pouvoir. Les voir venir à moi pleins de promesses et de mensonges n'a fait en vérité qu'attiser mon excitation.


Raskal
N'avez donc point peur qu'une autre de ces négociations se fasse tantôt sans votre auguste personne, allant jusqu'à prédire la chute d'un roi qu'il ne l'est point encore mais qui aspirerait à ce dessein ?


Toji
Tout d'abord, je n'ai peur de rien. Mais dans une figure moins rhétorique je ne peux que te répondre par l'affirmation, même si cela n'entraine chez moi aucune inquiétude. Car dans notre difficulté provient notre chance. Ils ont et auront toujours besoin de moi lorsque viendra enfin le temps pour le Généralissime de se mettre en marche. Seul moi ici a le pouvoir de le confronter, ce qui m'assure sans équivoque une place maitre dans les intrigues du royaume.


Raskal
Et une fois ce cher Hanbanama évincé de l'histoire ?


Toji
Une fois ceci fait, nul ne pourra plus s'opposer à moi sans en encourir les plus grands risques. Car même tous ensembles aucun de ces vers ne saura effleurer ma poigne. Et si jamais ces ambitions funestes devaient malgré tout se nourrir en leurs seins...


Raskal
Comptez vous une fois sur le trône les écarter du jeu ? Disons de façon plus définitive ?


Toji
Allons cher ami, pour qui me prends tu ? Paroles furent données et paroles seront tenues. Du moins tant que de leur côté aucun pas malencontreux n'en vienne à briser le sceau de cette amitié si fraiche. Car vois-tu, l'avantage de ma réputation reste que de crainte de se faire trahir, les moins habiles préfèreront me devancer sur ce point ; me laissant alors toute légitimité pour les écraser implacablement et sans la moindre hésitation. Une fois sur le trône ne me restera plus qu'à guetter faux pas et précipitation, qui s'ils tardent à venir ne me laisseront que plus de temps pour assoir mon autorité et par la même étouffer leurs propres ambitions. Une fois prévisible la trahison en devient presque une bénédiction.


Raskal
Une chose cependant taraude mon esprit... Vivants, roi et princes resteront à jamais vilaines épines dans votre nageoire, ravivant chaque jour à la mémoire du peuple que vous n'êtes roi qu'à leurs dépends illégitimes. Cette parole donnée à la princesse me semble dur paiement pour des gains alors
devenus inutiles.

Toji
C'est en cela que je compte bien donner leur sécurité sous ta responsabilité, dont tu iras d'ailleurs te vanter auprès de ton cher ami Skylla, lui même posté lors de  la bataille à quelques brasses seulement.


Raskal
Skylla ne résistera jamais à l'envie de me disgracier à vos yeux, tout obnubilé par ses envies de vengeance à mon égard et par celles de vous plaire en attendant de vous trahir. Cela risque fort de mettre le roi et le prince en fort mauvaise posture en vérité.


Toji
Sans compter que Skylla ne comprendra jamais que je puisse laisser la souveraineté intacte, ce contre quoi je ne ferai aucune geste pour le dissuader de la bonne forme de ces pensées.


Raskal
Skylla cherchera à assassiner le roi à n'en pas douter, cherchant vengeance et gloire d'une seule pierre ! Cela reviendrai à condamner à mort la dynastie si jamais je venais à échouer dans mon devoir.


Toji
C'est bien pour cela que je veux que tu échoues.


Raskal
Plait-il ?


Toji
Le roi mort tu sera disgracié, du moins le temps que de Skylla je ne fasse que mauvais souvenir, terrible régicide sur qui s'abattra les foudres du peuple et de la princesse. Puis, il sera toujours temps pour moi de te faire revenir sur les devant de la scène. Rôle amer qui est le tiens je le consent sans mal mon ami, mais qui est...


Raskal
Parfait pour mes talents d'acteurs dont je me ferai une joie de vous interpréter ma plus belle prestation. C'est comme si j'avais déjà échoué.


Toji
Parfait ! Maintenant allons de ce pas regagner notre antre, afin de préparer les hommes et de nous consacrer aux plus infimes détails de notre bataille. Demain le royaume tombera, demain je serai Roi.



(Le duo disparait de la scène, laissant alors apparaitre Shibu, sortant discrètement du décor)



Bishu
Mais qui étaient donc ces hommes et que signifiaient leurs étranges propos ? moi qui suivait ma tendre sœur toute pleine de curiosité, me voilà fort surprise. Peut être devrais-je retourner séante au palais avant que tous ne s'inquiètent ; puis ensuite chercher à comprendre dans quoi mon ainée s'en est allée.



Fin de l'Acte II
  • https://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
  • https://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashibourei