AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-27%
Le deal à ne pas rater :
Apple AirPods Pro
205 € 279 €
Voir le deal

Rp solo : A la découverte d'Armada

Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Ven 28 Fév 2014 - 11:35

Debout sur le pont à côté de mes compagnons, les yeux grandement écarquillés et la bouche ouverte, je regardais d'un air fasciné cette île flottante que l'on appelait Armada pendant que notre navire arrivait bientôt à bon port.

Punaise...vous aviez vu vous, comment elle était construite, l'Armada ? Mais... mais... MAIS C'ETAIT DEMENT, BORDEL DE MERDE. Le cerveau de ce chef d'oeuvre était un vrai génie, car oui, messieurs... cette île flottante était de l'art à l'état pur. Ahh ! J'étais si impatient et excité d'y arriver.

Ainsi donc le navire fut enfin amarré au quai. On eu droit à un p'tit discours du capitaine qui nous donna quelques jours de repos bien mérité afin de vivre la vie à donf chacun de notre côté. Hmm... Il fallait quand même dire que cela allait être bizarre de rester une semaine sans faire ou voir le moindre sang couler.. Tsss ! Je sentais déjà l'ennui, punaise.

Bref, vêtu d'un kimono style japonais et d'un genre de jean entouré par une ceinture shimenawa sous laquellee était accroché mes deux meïtous, je foulai ainsi le sol ou plutôt les planches de l'île flottante avec mes sandales noires.

- Armada, me voilà.


Dis-je après avoir pris une grande inspiration avant de commencer à marcher vers l'avant. Le tourisme pouvait à présent commençait.

https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttps://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Ven 28 Fév 2014 - 21:28

Je marchais tranquillement, sifflotant une p'tite chanson de pirate de façon joviale et en jetant de temps en temps un coup d'oeil à gauche et à droite.

L'ambiance était vraiment au rendez-vous sur l'île flottante. En effet, nombreux étaient les soit disant marchands ambulants qui essayaient de revendre leurs babioles à la première venue tandis que certains pirates, debout du haut du pont de leur navire, tentaient d'intimider les passants en les dévisageant. D'ailleurs je fus approché par l'un de ces marchands ambulants. De taille moyenne avec un visage osseux, le gars était vêtu d'une longue chemise en tissu et des lunettes noires fumées. Il se mit sur mon chemin en me présentant un collier qui semblait être en or, en prononçant les mots suivants :

- Ce collier appartenait à la légendaire chatte voleuse des chapeaux de paille. De l'or pur, 65 carat. Et vu que je vous aime bien, je vous le laisse à seulement 134.000.000 milions de berry.... cadeau de la maison, mon ami.

- Naan ! Merci. Ce collier est un peu trop féminin pour que je puisse le porter.

Répondis-je de façon froide en l'écartant avec la main afin de continuer mon p'tit bout de chemin. Cependant, ce dernier se laissa pas décourager pour autant et revint à l'attaque avec autre chose. Tout en marchant à mes côtés, il sortit de je ne savais où un caleçon blanc sur lequel était dessiné une tête de mort traversé par une longue épée et me le présenta.

- Alors peut être que tu seras interessé par ceci. Ce caleçon porte bonheur appartenait au légendaire Mihawk, oeil de faucon, meilleur bretteur du monde. L'on dit qu'à chaque fois qu'il avait un duel, il le portait et il n'a jamais... et je dis bien JAMAIS, perdu un duel avec ce caleçon.

- Tu te fous de ma gueule ?

- Bien sur que non voyons. Tous les bretteurs du monde digne de ce nom, connaissent l'existence de ce caleçon et tente d'y mettre la main.

- Arrête tes salades et fais moi des omelettes, c'est mieux. J'en ai pas besoin de ton caleçon à la con.

- Baah, tu pourrais peut être prendre cela pour petit frère ou ou p'tite soeur, alors. Qui sais ce qui pourrait leur tomber dessus.

- Je suis enfant unique, du con.

- Baah, pourquoi pas pour ta mère alors ?

QUOI ? Enfoiré de.... Il avait osé parler de ma mère de la sorte. Eeeeh ! Rien qu'à l'idée de l'imaginer avec le caleçon, j'avais une envie soudaine de vomir. Grr ! Il méritait d'être séparé de sa langue rien que pour m'avoir mis cette image dans la tête. Saleté d'arnaqueur.

J'arrêtais aussitôt mes pas avant de me tourner lentement vers lui et de l'empoigner fermement. Je décrochai un de mes kunaî à ma ceinture que je lui mis à la gorge en lui disant de façon menaçante avec les sourcils froncés :

- Qu'est-ce que tu viens de dire sur ma mère, enfoiré ?

L'expression sur son visage changea subitement pour ne laisser place qu'à la peur. Ses cheveux se hérissèrent.

- Heu... Que.. Que... Benie soit-elle pour avoir mis au monde un cadeau du ciel comme vous. Loué soit le seigneur.

-TA GUEULE ! File moi le collier en or et casse toi d'ici.

- Av... Avec plaisir, mon ami.

Il mit la main dans sa poche et en sortit le soit disant collier en or de Nami qu'il me tendit. Je le pris brusquement de sa main avant de lâcher le gars. Il prit aussitôt ses jambes à son coup et s'enfuit le plus loin possible de moi en me traitant de tous les noms d'oiseaux et en criant que j'étais un malade. Tsss.. ! Bien fait pour sa gueule, ça lui apprendra à revoir sa communication à cet abruti. Les quelques témoins de la scène détournèrent le regard après avoir rencontré le mien.
Je mis le collier dans ma poche, prêt à reprendre ma petite promenade comme si de rien n'était. Mais quelque chose en particulier vint suspendre durant un court instant mes projets.

- HEY HO !..... KUSA !!!

Entendis-je, loin derrière moi, une voix qui m'interpella de la sorte et il fallait le dire, cette voix m'était familière. Je me retournai afin de pouvoir voir celui qui m'apostrophait et je ne fus point surpris de voir que cet individu n'était personne d'autre que Shiro, mon fidèle compagnon. Ahh ! Je fis un léger soupir, déçu par le fait que je n'allais pas en fait de compte pouvoir être seul comme je l'espérais tandis que Shiro me faisait signe de la main pour me montrer sa position. Il se hâta vers ma direction comme s'il avait le feu au cul, munis d'un journal à la main droite.

- Ahh ! Shiro. Super, je pensais à toi justement. Qu'est-ce que tu me veux, bordel ?

Dis-je de façon sarcastique.

- Ooh ? Baah bonjour la bonne humeur... Tu ne croiras jamais ce que j'ai trouvé.

- Laisse moi deviner. Hmm... Ta virilité ?

- Ha-ha ! Très drole.

Il feuilleta son journal, alla à la troisième page et le mit sous mon nez en me disant :

- Regarde les annonces, morveux.

Bougre de faux jetons à la sauce tartare. A peine avais-je vu ce qu'il essayait de me montrer qu'un large sourire de satisfaction se dessina sur mon visage. En effet, je baignais déjà dans l'allégresse. Pourquoi ? Hé bien, c'était très simple. Il y avait nos têtes dans le journal et nos primes avaient justement augmenté à cause du bordel qu'on avait foutu à Whiskey Peak.

- Chui à 91.000.000 de berry ? Ah merde et moi qui espérais dépasser la barre des 100 millions.

- Moi par contre, je n'ai même encore de prime, à croire que chui invisible pour ces enfoirés.

- Baah on s'en fout.

- Baah je t'emmerde. Et puis vas y, je n'ai même plus envie de te dire l'autre bonne nouvelle, tu m'as soulé.

- Autre bonne nouvelle ? Vas y, je t'écoute.

- Ouais. J'ai entendu deux pirates discutés un peu plutôt et selon eux, l'un des plus grands personnalités du monde pirate est sur Armada, plus précisément sur un navire du nom de Terminus.

- Ah bon ? Qui c'est, ce guss ?

- Yamato Rinshi, le plus grand sabreur du monde.

-Que...QUOI ?!?
https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttps://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Sam 1 Mar 2014 - 13:02

Qu'est-ce que ?... Punaise, avais-je bien entendu ? Yamato Rinshi, le meilleur bretteur du monde était présent sur l'île flottante ? Et comme par hasard, le gars s'était ramené sur la même île alors que je comptais plus tard aller à sa recherche. Huun ! Soit c'était une blague, soit j'avais vraiment de la chance. Dans tous les cas, il me fallait au plus vite aller vérifier la crédibilité de ces dires. Prochain arrêt : le Terminus.

Après avoir passé quelques minutes à demander le chemin le plus vite pour rejoindre le terminus, nous fûmes bien renseigné. Apparemment le Terminus était le dernier navire amarré à l'arrière d'Armada, un vaste navire de commerce reconverti en une vaste arène pour amuser la galerie. Le lieu idéal pour se faire de nouveaux amis.... et ça tombait bien, je comptais m'en faire un nouveau.

Bref, quelques instants plus tard, nous arrivâmes sur le bateau en question. Bien décoré et bien meublé, il fallait dire qu'il faisait bonne impression le Terminus. Bref, sans perdre de temps nous embarquâmes à bord. Punaise, on aurait dit que toute l'île s'était donné rendez-vous ici tellement le lieu était bondé de personnes. Une bonne atmosphère y régnait cependant... et par bonne atmosphère, je sous-entendais cette ambiance malsaine propre aux pirates de notre genre. Les gens buvaient à mort, chahutaient, mangeaient comme des porcs, se cassaient la gueule ou emmerdait de temps en temps les serveuses, tout cela en suivant les combats organisés au milieu du navire sur une plateforme en contre-bas.

Mais dans ce beau petit monde, une personne en particulier, installé au fond en train de manger tranquillement un bon petit plat de tarte au sanglier et champignons des bois, sortait du lot. Il était différend du reste des pirates sur le navire par sa retenue et surtout son style vestimentaire qui me mit la puce à l'oreille que c'était un samouraï. Par conséquent c'était celui que je recherchais.
Sourire sournois au coin des lèvres, j'avais à peine mis un pied à l'avant vers sa direction que Shiro avait posé sa main sur mon épaule comme pour me retenir :

- Joue pas au con. Il y une raison pour laquelle il est le meilleur sabreur au monde et que les gens ici ont décidé de lui foutre la paix.

Dit-il essayant de me mettre en garde. J'enlevai sa main de mon épaule avant de lui répondre sur un air moqueur :

- Moi, jouer au con ? Alalala, tu me déçois vraiment Shiro. Et moi qui croyais qu'après tout ce temps passé à naviguer ensemble, tu commençais enfin à cerner mon personnage. Je vais juste aller tchater avec lui, alors tu ferais peut être mieux de prendre une table et de commander à boire parce que ça va à coup sûr être long.

Sur ce je me dirigeais vers la table de Yamato. Sur le trajet, je pris une bouteille de Rhum que la serveuse amenait à un groupe de forbans assis à quelques mètres de la table où j'allais, contre son gré.
Arrivé à destination, je tirai une chaise en face de Yamato sur laquelle je pris place en mettant de façon violente mes pieds sur la table. Cela créa une légère secousse qui obligea le meilleur sabreur du monde à lever ses yeux sur celui qui avait osé le déranger.

- Trinquons ! ... A la future mort d'une légende, c'est à dire toi. Et longue vie à celui qui va prendre ça place, c'est à dire... Moi. héhé !

Dis-je d'une façon arrogante et moqueur, sourire sournois au coin des lèvres avant de boire durant 5 secondes à la bouteille et de la reposer violemment sur la table. Ce qui une fois de plus provoqua une légère secousse au niveau de la table. Une chose qui visait à provoquer mon interlocuteur. Un silence de mort régna soudain dans le navire tandis que tous les yeux étaient braqués vers nous, même les combattants avait arrêté de se battre. Certains me traitaient de fou et d'autres disaient me trouver courageux pendant que Shiro assis à une table, se frappait le front en me traitant d'abruti. Tout le monde attendait de voir la réaction du meilleur sabreur du monde :

- Ooh ? Chui vraiment mal élevé, j'ai oublié de me présenter. Je me nomme Kusanagi, Uryu Kusanagi et je suis celui qui va t'arracher ton titre. N'y vois rien de personnel, heiin. Ce n'est que du pur business. Allez permet moi au moins de t'offrir un verre. Qu'est-ce que tu prends, l'ancien ?
Je fis signe à l'une des serveuses de venir.



https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttps://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Sam 1 Mar 2014 - 21:22

Yamato, fourchette et cuillère à la main, me fixa droit dans les yeux avec une expression neutre sur le visage à travers laquelle je n'arrivais guère à lire ses intentions ou ses sentiments à mon égard :

- Kusanagi, heein ? Tu es le morveux qui a récemment tué maitre Musashi de l'île de Shimotsuki, n'est-ce pas ?

Dit-il l'air curieux en me fixant toujours dans les yeux. Je souris de plus belle, content du fait que mes exploits avaient attérri aux oreilles de l'un des meilleurs du monde. Une chose qui normalement me rendait encore plus crédible.

- En chair et en os. Et crois moi, il n'est que l'un des victimes d'une longue liste à venir.

- Huun ! Pas mal... pour une fillète. Tu ne m'intèresse pas, Kusanagi.

Répondis-t'il avant de recommencer à manger sa tarte aux sangliers comme si de rien n'était, décidé à mettre un terme à la conversation.

Qu'est-ce que ? Il se prenait pour qui ce sac à merde ? Oui, il l'était le meilleur sabreur du monde certes, mais cela ne lui donnait pas le droit de me parler de sorte comme si j'étais un misérable ver de terre. Personne n'a le droit de parler à Kusanagi de la sorte. Vous entendez ? PERSONNE !
Mon amour propre en avait pris un coup parce que j'avais été salement rabaissé. Et le fait que tous les yeux étaient braqués sur nous, qu'il y avait des témoins de la scène, n'arrangeait en rien la situation. Je ne pouvais guère me laisser faire.

Avec mes pieds sur la table, je frappais légérement cette dernière ce qui eu comme conséquence de faire incliner la bouteille de Rhum dont le contenu fut renversé sur une bonne partie de la tarte.

- Oups ! Mes sincères excuses, quel maladroit je fais. Au moins maintenant j'ai votre entière attention

Rp solo : A la découverte d'Armada 30992810

- HEEEEEIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN ?!?
S'écrièrent-ils tous en même temps tandis que Yamato avait relevé la tête, me braquant du regard avec la même expression neutre. Bordel, on aurait dit que ce type était imperturbable.
- Je crois que tu m'as mal compris, l'ancien. Chui pas venu jusqu'ici pour jouer à la poupée avec toi, mais chui venu jusqu'ici avec l'objectif de repartir après avec ta tête. D'après ce que je sais des samuraïs, leurs valeurs morales ou des trucs à la con du genre ne leurs permet pas de refuser un duel ou une occasion pour défendre leurs honneurs. Alors permet moi de mettre les points sur les i.

Je reposai la bouteille sur la table, puis je continuai ma phrase sur un ton ferme et déterminé avec les propos suivants :

- Au cas où tu ne l'aurais pas remarqué, je viens juste de te manquer de respect maladroitement et ceci est... Un défi en duel.

- J'en ai tué plus d'un pour moins que cela, tu sais ? Et ça ne me dérange guère de te couper la tête pour cet affront que tu viens de me faire histoire de donner l'exemple pour ceux qui seraient tentés de suivre tes pas.

- Il y'a des combats qui valent la peine d'être mené, d'autres non.... Celui-ci en vaut la peine.

Yamato esquissa un léger sourire d'amusement et posa sa fourchette et sa cuillère sur la table en répondant :

- Tu es ambitieux et courageux, je dois le reconnaitre et j'aime bien cela. Hmm... je vais peut être te donner une chance de m'affronter en duel. Cependant, ça sera à une seule condition.

- Je t'écoute.

- Un tournoi est organisé pour le lendemain, il regroupera tous les pirates digne de ce nom présent sur Armada avec moi Boss final. Participe à ce tournoi, fais preuve de cette même ambition pour gagner et alors là... tu pourras me faire face à la finale. Prouve moi que tu n'es pas n'importe qui.

Dit-il en faisant signe à un type barbu avec plein de cicatrice sur le visage de s'approcher. Ce dernier était munis d'une feuille sur laquelle était inscrite plusieurs noms pour le tournoi. Apparemment, c'était à son niveau que je devais m'inscrire. Il me tendit un stylo

- Le choix te revient, jeune bretteur.

- J'accepte volontiers, ça me permettra d'ailleurs de m'échauffer un peu avant le grand combat.

Dis-je en prenant le stylo et en inscrivant mon nom sur la liste. Je me levai par la suite de ma chaise puis je marchais tranquillement vers la sortie avant de balancer un dernier mot à Yamato sur un ton prétentieux :

- Profite de tes dernières heures en tant que meilleur sabreur du monde, parce que demain... ce titre me reviendra. héhé ! A bientôt l'ancien, ce fut un plaisir.

Dis-je avec un sourire sournois avant de quitter le bateau en compagnie de Shiro.
La bouche à oreille à propos de ce qui venait de se passer n'était qu'une question de temps, nombreux allaient être ce qui allaient parier pour le tournoi de demain et demain... Demain sera un autre jour.

A suivre... !
https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttps://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1