AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[Projet N] Rassemblement

Aller à la page : 1, 2  Suivant
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Dim 30 Mar 2014 - 17:52

Armada... Nouvelle fierté des pirates. Et il y a de quoi. Une île mobile ! Déjà qu'Impel Down avait fait du bruit, alors ça. Un beau pied de nez à toute la Marine. Seulement voilà, elle n'allait pas rester éternellement sans rien faire. Bien que le royaume des libres pirates soit loin de tout, il n'en oublie pas pour autant d'être informé. Des rumeurs sont parvenues. Pour devenir des faits certains. Quelque chose se prépare, loin, sur Reverse Mountain. Un projet gouvernemental destiné à arrêter sec les pirates qui tenteraient de s'aventurer sur Grand Line. On pourrait croire cela impossible, et pourtant...

Le port d'Armada est en effervescence. Plusieurs navires sont affrétés, les mousses sont excités, les plus vieux sont silencieux. Aujourd'hui, c'est en guerre qu'ils partent. Alors que les Capitaines sont prêts, il reste un dernier détail à régler. Tâche confiée à deux hommes de confiance.


Jumeaux Ledgen et Darry:
 


Ils ont l'air étrange, habillés plus en hommes du Gouvernement qu'en pirate, mais tout le monde le sait, ils sont du côté des forbans. Leur loyauté va au Gardien du Code de la Piraterie, l'Ancêtre, et c'est en son nom qu'ils remplissent leur mission.

Et leur mission, elle est devant eux. Un navire. Il ne s'agit pas de le voler, ni de tuer ses occupants. Mais de les convaincre. Ce navire, c'est celui des Ombres du Chaos. Apparus un peu de nulle part sur Grand Line, ils ont récemment fait forte impression à Whisky Peaks. Et le moment est venu de se servir de leur nouvelle renommée.

Les deux hommes montent à bord, mains dans le dos. Naturellement, ce sont des regards interrogatifs qui les accueillent.


- Nous souhaitons nous entretenir avec votre Capitaine.

Direct. Mais il n'y a pas le temps. Le Capitaine sort d'ailleurs, après avoir été appelé par l'un des ses hommes. La femme s'approche car oui, c'en est une. Evidemment, elle n'apprécie que moyennement cette incursion sur son bateau sans avoir été invités.

- Capitaine Nakajima. Nous venons de la part du Conseil des Flibustiers. Il est possible que vous l'ignoriez, mais en ce moment même, au Cap des Jumeaux...

-  Au sommet de Reverse...

- ... se prépare un plan pour contre-carrer les pirates. Ils veulent construire une base.

- Celle-ci aura pour but d'empêcher les équipages venant des Blues d'accéder à cette partie du monde. Le Conseil s'est réuni, et a décidé d'y envoyer des navires afin de mettre un terme à cette odieuse création.

- Ils désirent que vous assistiez les troupes dépêchées sur place. Vous n'aurez qu'à suivre les bateaux qui partiront dans quelques minutes.

Direct. Toujours. Pas de temps à perdre en négociations futiles. Le Capitaine des Ombres a l'air perplexe. Qui ne le serait pas. Néanmoins, elle peut se sentir flattée. Le Conseil des Neuf estime qu'elle et son équipage peuvent se révéler utiles dans cette bataille. Peut-être ajouter un petit argument ?

- Naturellement, vous ne recevrez pas d'ordres. Vous êtes tout à faits disposés à agir comme vous l'entendez, partir quand vous le désirez.

Sans forcément faire pencher la balance, cela incite le Capitaine à réunir ses camarades autour d'elle, pour en discuter. Ils parlent à voix basse. Les Jumeaux n'entendent pas,, mais ils observent. Dans le tas, il y en a qui sont excités. D'autres plus réservés. Leur débat se poursuit une minute encore. Les hommes du Conseil n'ont pas bougés d'un millimètre. Quand finalement, Aoi D. Nakajima revient vers eux, qu'elle leur annonce leur participation à cette bataille, les deux hommes n'ont pas une once de réaction. Elle leur aurait annoncé leur refus que ça aurait été pareil.

- Très bien. Nous allons transmettre.

- Il y a toutefois une règle qu'il vous faudra respecter. Ne vous en prenez pas aux hommes des Neuf par plaisir. Cela ne sera pas toléré.

- Suivez l'étendard avec le poignard qui transperce un coeur.

Et ils quittent le navire. Pas de "bonne chance". Pas de "bon courage". Ils ont une confirmation à donner. Un rapport à faire. Les engrenages sont en marche, et ce n'est plus de leur ressort.

Quelques minutes plus tard, les voiles sont levées, la flotte mise sur pied en un temps record s'élance lentement sur la mer calme. Jusqu'à prendre rapidement de la vitesse. Il s'agirait de ne pas être en retard. Le navire des Ombres est dans la mêlée, il ne reste qu'à ne pas se perdre de vue. Ce qui serait difficile. L'un des bateaux possède un objet très gros recouvert d'une toile. Impossible encore de savoir ce qu'il se cache en-dessous.







Alors que les jours passent, et après deux attaques de monstres marins dont une qui met un bateau hors d'usage, un navire se joint au groupe, en remplacement improvisé. Il provient de l'île de Jaya, ou des alentours. Le Capitaine arrivant transmet aux autres ses effectifs, tant humains que matériels. Auquel il ajoute un homme. Couvert de cicatrices, de brûlures, avec un masque. Banshee qu'il s'appelle. Inconnu au bataillon, mais remarquablement vigoureux d'après les dires. Dans ce genre de combat, les ennemis des ennemis sont les amis, comme on dit. Et c'est tout ce qui compte.







Depuis une heure, la nervosité gagne les rangs. Surtout chez les plus inexpérimentés. Les habitués du combat polissent leurs armes, ça les apaise. Ils ont aperçus la montagne. Il ne s'agit plus de penser à se battre. Il s'agit de le faire. Avec tous les risques qui vont avec. Il faut dire aux p'tits jeunes de se calmer, mais c'est pas facile. Etonnement, ils ont été bien moins impressionnés par les trois autres attaques de bêtes aquatiques qui se sont produites entre temps. Ils sont tous déjà passés par cette zone, mais rares sont à arriver par ce côté de la barrière naturelle. Le silence est de plomb. Ils sont au Cap des Jumeaux. Et il y a déjà un comité d'accueil. Trois navires de la Marine barrent le passage.


Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
Modérateur
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8115
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Lun 31 Mar 2014 - 14:33


Enfin!! Nous, flibustiers de tout Grand Line, nous voilà enfin devant toi, toi qui te dresses fièrement face à nous, toi qui fais la frontière entre deux océans, toi la haute muraille si imposante que personne n'ose te défier jusqu'à maintenant. Désormais, le Gouvernement Mondial te dompte comme si tu étais un vulgaire animal pour bloquer tous nouveaux forbans venant des Blues, dissuader les jeunes pirates à conquérir cette mer capricieuse par laquelle nous venons. Depuis le temps que je t'ai laissé en plan suite au combat contre la Team Rocket, es-tu heureuse de me retrouver? Visiblement, tu n'as pas l'air de te réjouir en me voyant de nouveau. Tu as mauvaise mine. Quant à moi, je suis en extase et je pète la forme comme un volcan en ébullition! J'ai des mots à te dire à cause du malheur que tu m'as laissé dans mon cœur. Ne joues pas l'ignorante. Oui, tu m'as fait mal par le passé, très mal, même. Et pas qu'à moi. J'ai soufferte pendant plusieurs jours en raison des nombreuses blessures que tu m'as infligées. Tu brises les rêves aux misérables qui espèrent trouver bonheur et aventure sur la mer de tous les périls. Que le Projet N se réalise, c'est: accepter que le G.M. est la plus grande puissance dans ce monde. Il est hors de question que tu te laisses faire, tu fais déjà assez ton boulot en temps normal.

Debout sur la proue, le regard attentif sur la façade rocheuse d'un rouge brumeux, je suis prête à me battre vaillamment et à gueuler de toutes mes forces. Je m'adresse à la haute montagne qui fait front à mon équipage, ainsi qu'aux autres criminels.

Reveeeeeerrrrrse Mountaiiiiine!!! Rends-moi les âmes que tu m'as prises!!!

Comme je pouvais m'y attendre, à part la barrière naturelle qu'impose les limites de la nature, un comité d'accueil est prévu. Trois navires Marines sont postés sur le côté, prêts à cracher du feu contre nous. J'ordonne alors de poursuivre notre route droit devant nous, contrairement aux autres pirates d'Armada qui manœuvrent pour éviter les boulets. Grâce à Natacha, ma seconde, l'équipage dispose de nouveaux hommes pour nous accompagner lors de nos aventures. Ces fidèles obéissent tous aussitôt, ainsi, l'Avernus fonce à toute vitesse vers l'un des trois cuirassés. L'Élite, c'est-à-dire Kusanagi, Zarechi, Ulcky, Léténa et moi réalisations quasiment en même temps une parade via nos techniques différentes. Nous pulvérisons la pluie d'acier qui tombe sur mon bâtiment à coup de poing, de lame d'air et de magma. Aucun boulet adverse n'a le temps de percer mon bateau. Dans le feu de l'action, je ne fais pas attention aux autres compagnons de voyage et, tout comme mon sabreur, j'enchaîne avec une technique puissante.

▬  Sufure netsuretsuna!!

Mon sabre s'imprègne d'une aura pourpre et je l'abats violemment dans le vide en direction du cuirassé Marine. Aussitôt, une lame d'air dévastatrice, suivi d'une traînée rouge fend l'espace jusqu'à percuter le vaisseau de la justice tout le long de sa largeur. Celle de Kusanagi arrive juste après la mienne et l'entaille sans traverser en profondeur. Touché au tiers par mon attaque et aux deux tiers par celle de Kusanagi, la coque se brise, coupée en deux. Les soldats sur le pont et sur les vergues sont soufflés hors du navire et volent loin derrière. Par chance, certain chutent sur la berge, d'autres, moins chanceux, s’empalent sur des récifs ou tombent à la flotte. Mais rien n'est comparable à ma cruauté, car pendant que nos adversaires sont en pleine confusion, je demande qu'on vire à tribord. Une fois dans la ligne de mire, mes canonniers déchargent une salve impitoyable sur la partie éventrée, le cœur du cuirassé, la Saint-Barbe. Les boulets fusent à toute vitesse. Impossible pour les Marines de manœuvrer. Le coup est mortel, la terrible explosion déchire le bâtiment de guerre, signant ainsi l'arrivée en force des Ombres du Chaos.

Malheureusement, la partie est loin d'être terminée, elle ne fait que commencer. Le Gouvernement Mondial a mis en place de lourdes dispositions. Des tourelles sont postées sur la façade de Reverse Mountain et des militaires grouillent dans le bidon de ville et autour des phares. Il n'y a pas le choix, il faut faire du ménage si on veut accéder tout en haut. Les canons sur leur perchoir tirent sans sommation sur l'Avernus. J'ordonne de repositionner mon navire face à la montagne et de le diriger jusqu'à l'embouchure pour éviter les boulets. Il va sans dire qu'avec l'Élite on continue de protéger mon bâtiment des boules d'aciers qui pourraient le percuter. Plus on approche, plus les soldats sur les berges crachent leur plomb et leur boulet. La coque de mon bateau encaisse les balles et subit quelques dégâts. On fonce toujours et une fois à proximité, je prends une corde d'abordage pour rejoindre la terre ferme. Quelques uns de mes nakamas suivent derrière. Nous sommes les premiers pirates à accoster parmi ceux d'Armada. D'un mouvement de la main, je fais signe à mes compagnons lambdas de débarquer avec les mini-canons et de se lancer dans le tas. Je me jette moi-même dans la mêlée et je m'adresse à tous mes ennemis.

Inutile de résister, bande de misérables! La puissance des Ombres du Chaos va vous tous vos écraser!!

Et comme preuve à l'appuis de ma toute puissance, me trouvant au milieu d'eux, je pose ma main sur le sol et je souris.

▬  Red Hell!

Ainsi, je libère du magma sur la surface rocheuse pour m'entourer d'une flaque rouge qui brûle et qui fait fondre chaque chose prise à l'intérieur. Seuls les Marines qui persistent à mitrailler mes compagnons restent sur place sans prendre garde à ma technique et à mes propos. Les autres, plus accrochés à la vie, font le choix de fuir loin du rayon d'action qui grossit au fur et à mesure que je laisse ma paume déverser son contenu.

Techniques:
 
~~ Page 1 ~~
D'après les testaments de la Reine des Masques, dit Hathor.
©odage by Hathor


_________________


Dernière édition par Aoi D. Nakajima le Mer 23 Avr 2014 - 10:03, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttps://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
[mort] Phoenix D. Juusei
[mort] Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Lun 31 Mar 2014 - 18:08



1625, Grand Line | Île de Jaya
L'homme ne le sait pas encore, mais bientôt les pirates du monde entier ne pourront revenir de Grand Line ou même pire, ne jamais y mettre les pieds. Comme à son habitude, l'homme au masque vaquait ses occupations par l’intermédiaire de boissons alcoolisés le tout en écoutant ce qu'il se disait autour de lui. Très vite, il s’aperçut que le même sujet revenait sans cesse: Le Projet N. De quoi pouvait-il bien s'agir ? Ce qui était sur, c'était que ce fameux projet en terrorisait plus d'un. Les autres s'en foutaient un peu, à les regarder, ils étaient posés sur Grand Line, cela ne les atteignait pas. Tandis qu'aux derniers, ils parlaient d'un départ imminent pour la plus grande base flottante existante à ce jour: Armada. D'après, l'individu à côté du pirate, il s'agissait de la plus grande flotte navale où tout pirate était le bienvenue. Cette même flotte qui attendait encore jusqu'à la septième lune pour avancer, étendards au vent, vers Reverse Montain. Le phénix posa la question, interroger par tous ses mouvements de foules qui ne cessaient de s’exciter. Son compagnon de table lui répondit qu'à Armada, les pirates se préparaient pour contre-carrer le projet N. Plus de détail ? Et bien à en écouter la personne, il s'agirait d'un plan mené par le Gouvernement Mondial afin de poser au sommet de Reverse Montain, une forteresse qui prendrait le contrôle des départs pour Grand Line. Mais si le gouvernement fait une chose pareille, c'est bien entendu, pour éviter tout pirate de naviguer un jour ou l'autre sur la route de tous les périls. Ceci était impensable aux yeux de Juusei. Le monde doit savoir qu'il y a encore des hommes qui souhaitent se battre pour leur liberté. Si jamais le gouvernement arrivait à bâtir ce fameux projet, l'héritage des dernières décennies aurait été inutile. Pour les pirates et la liberté, les membres de l'Armada auront un nouveau combattant à leur côté et il se nomme Phoenix D. Juusei.

Partant du bar en demandant le port de départ, il se précipite vers ce dernier, accompagné de nombreux pirates souhaitant eux aussi, faire entendre leur voix. Il ne reste que quelques minutes avant le grand départ et après un léger coup d’œil, l'homme au masque certains pirates en conflit, passer l'éponge sur leur différent pour s'unir et faire tomber une nouvelle fois la marine. Certains ne s'aiment peut être pas, mais ils restent conscients que lorsque l'honneur des pirates est en jeu, ces différents peuvent être mis de côté.

C'est à bord d'un cuirassé volé à la marine et repeint à la manière de criminels, que plus de 150 hommes et de femmes voguent désormais vers Armada, le lieu de rendez-vous où tout commencera.

Quelques jours plus tard, Reverse Montain | En Face du Projet N
La brume est épaisse, la montagne est difficilement visible mais les premiers coups de canon se font entendre. La bataille vient de commencer. L'équipage tout entier tremble ne sachant pas à quoi ils feront face. Les hommes s'activent, ils polissent les dernières armes, chargent les derniers canons et nettoient leurs derniers cracheurs de plombs portatif. La grand voile se replie lentement, laissant au bateau glisser sur la mer afin de se rapprocher au plus prés de la montagne. La brume grise de nature, se change en fumée de couleur rougeâtre. Le visuel du conflit va bientôt montrer le bout de son nez ...

Par les flammes et le sang, les premières victimes gisent dans l'eau et sur le flan du rocher. Les carcasses de navires du gouvernement mais aussi des pirates sombrent au fond de l'océan. Certains hommes réussissent à remonter quelques collègues mais d'autres non. Du haut de leur caillou, les membres du gouvernement voient les navires arrivés et n'hésitent pas à bombarder la zone de nouvel arrivage.

« Ces marines...vraiment tous des lâches. »

Au loin, un navire se distingue parmi les autres. a son bord, un détenteur de fruit du démon plutôt efficace. De la lave en jaillit et repousse les salves ennemis. Sur le bateau où se trouve Juusei, les hommes lèvent leurs armes à son capitaine: Aoi D. Nakajima. Alors c'est donc elle ? Cette même femme qui a faillit castrer à vie le pirate lors de leur rencontre ? Cette femme détient désormais un pouvoir si puissant ? Que le monde change ... Cela doit faire bien des années qu'il ne l'a pas vue, à force, il a un peu oublié mais elle reste tout de même dans sa mémoire. Si elle peut contrer les attaques ennemies, il le peut aussi. Et il en a l'occasion. Pendant qu'il reste à regarder le navire de sa dite ennemie, les boulets de canons approchent et risquent de bien endommagé le navire.

« Les gars ??! Repoussez moi ça !!! »

Enthousiasmés par la volonté du pirate, les hommes dégainent leurs armes et détruisent un par un les ballons explosifs. De son côté, l'homme au masque dégaine deux de ses flingues et balance la sauce afin de faire exploser en vol les attaques ennemies. Le plus facile vient d'être fait, maintenant, il faut repousser les navires en approches et enfin, réussir à grimper sur ce rocher, ce qui semble bien plus compliqué ...
Par un moment d’inadvertance, un homme s'écrit:

« Attention à l'abordage !!!!!! »

Et merde ... !

La coque du cuirassé vient percuter celle des pirates. Plus leur navire avance, plus celui des pirates est endommagé. La coque ne tient plus à un fil, les éclats de planches se dispersent à la surface de la mer et l'équipage tente de sauver les meubles. Mais le temps n'est pas à la réparation mais à la baston. Du haut du cuirassé ennemi, des grappins en tombes s'accrochant à la rambarde du navire. Des soldats en descendent, les armes aux mains. La bataille va enfin commencer ...

Ses flingues toujours en mains, Juusei fait signe à quelques hommes de le suivre pour la réception de leurs invités. Et il tire. Les hommes tombent mais son trop nombreux pour tous les abattre à la chaine. Alors ils se réceptionnent sur le pont, prenant à revers les pirates. Ramassant une épée, l'homme au masque tranche trois officiers puis balance sa lame sur un quatrième. Ses coéquipiers se battent mal, mais se battent. La volonté se voit dans leurs yeux. Un message d'encouragement et ils sont un peu plus revigoré. Un groupe de marine s'avance vers lui n'ayant qu'une seule intention, le tuer. Par chance il en touche, lui inversant ses mouvements. Le pirate se met à gauche mais il frappe à droite, là où ses collègues se trouvent. Deux en moins.

Le bruit des détonations, des coups de sabres et les cris des souffrants sont intenables. Lui qui croyait qu'un champ de bataille serait amusant ... Dans de telles conditions, dur de se concentrer.

Par les poings, il en fait valdinguer un, entrainant dans sa chute plusieurs de ses compatriotes. Une nouvelle fois, il ressent cette force en lui ...

Par les canons ennemis, le mat principal cède, s'écrasant sur le cuirassé. Bonne petite rampe pour le camp adverse ...

Par cette rampe, la cavalerie arrive ...


© Never-Utopia


Dernière édition par Phoenix D. Juusei le Mar 1 Avr 2014 - 19:02, édité 2 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttps://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
Zarechi Ozuka
Zarechi Ozuka

♦ Localisation : Là où tu viendras pas me chercher !
♦ Équipage : Ombres Du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3820
Popularité: -232
Intégrité: -140

Lun 31 Mar 2014 - 22:05

Armada est vraiment impressionnante ! Cette île peut paraitre délabrée, mais elle renferme tout ce dont on a besoin ! En un rien de temps, je pus refaire totalement ma pharmacie ! J'avais fait le chemin avec Letena, de manière à ne rien manquer ! Ce sont les bras remplis d'ustensile, de médicament et autres plantes que nous sommes revenus sur le navire. Suite à cela, je décidais de monter à la vigie afin de faire bronzette. Cela dit, deux hommes drôlement vêtus pour la saison apparurent sur le navire et commencèrent à dialoguer avec la cap'taine. Ça parlait de problème, de bataille, je n'entendais pas très bien. Je décidais donc de descendre en rappel vers les deux hommes, près à dégainer au cas où. J'atterris lourdement à côté de la capichef, accroupi avec les épaules à la même hauteur que les genoux et bras entre ceux-ci, tel la posture d'un gorille. Mes deux sabres dans mon dos ressortaient de derrière ma tête et donnait l'impression de deux cornes.

-Qui qui se passe ? J'ai entendu que ça parlait de bataille, eheh ! Disais-je légèrement excité.

La patronne nous rassembla et commença à nous expliquer le projet. Plus elle expliquait et plus j'étais excité et énervé à la fois ! Ces connards du gouvernement, d'où osent-ils interdire la liberté aux pirates, bordel ! Je suppliais la boss d'y aller et plusieurs avis du même genre se manifestèrent pour finalement, nous engager dans cette guerre ! Les hommes ne mirent pas longtemps à partir du navire et ce dernier ne mit pas non plus longtemps à sortir la grand voile ! Tandis que le navire avançait lentement vers la flotte de pirate, j'en profitais pour faire de l'ordre dans mes affaires, rangeant ma sacoche de premier soin, mettant à disposition tout matériel dont nous aurions besoin lors de la bataille car oui, je suis épéiste, mais je suis avant tout médecin ... Et je sais très bien que nous foncions dans la gueule du diable ! Après cette aventure, il y aura des orphelins, des veuves, des tristes et des mutilés ! Mon job était à la fois de réduire les pertes de notre côté et d'augmenter les pertes du leur ! Cette bataille sera difficile ! Cela dit, les emmerdes commencèrent plus tôt que prévu ! Lors de notre avancée, nous nous sommes fait attaquer par un groupe de monstre des mers. Notre navire étant trop loin de ceux attaqués, je ne pus rien faire.

-J'espère qu'ils ont de bons médecins ...

Puis finalement, nous sommes arrivés ! À peine étions-nous rentré dans la portée des canons marins que ceux-ci nous faisaient déjà feu dessus !

-Hehe ... C'est l'occasion de tester ma nouvelle technique !

En effet, ce qui s'était passé sur Whisky Peaks m'avait laissé perplexe. J'avais travaillé et finalement, j'avais découvert le ...

-X WIND !

Suite à cela, je dégainais violemment mes sabres, qui laissèrent sortir deux lames d'air formant une croix. Celle-ci vint découper un boulet en quatre, et les bouts séparés vinrent rencontrer le chemin d'autres obus, les faisant exploser en plein vol. À l'aide de tout l'équipage, le navire accosta au cap des jumeaux sans égratignure. Ce lieu portait une lourde charge émotionnelle, pour moi ... Après tout, c'est ici que nous avions perdu Grey, et que Drogo se fit assommer ! Je ne sais même pas s'il s'est réveillé ... Mais je ne devais pas laisser mes émotions prendre le dessus ! Une lourde guerre nous attend ! Je sautais sur la rive, accompagné de tous mes nakamas et nous commençâmes le carnage ! Les bleus des marines étaient de la chair à canon en face de nous ! Je m'éclatais comme un gamin ! Cela dit, le danger vint assez rapidement, mais pas de là où je l'aurais imaginé ...

-Red Hell!

-... ... ... AAAAAAH !!!

Je me mis à courir à l'inverse d'Aoï avant de me faire bouffer par sa flaque de magma ! Bordel, les pauvres soldats fondaient, c'était vraiment dégueulasse ! Mais bon ... J'ai fini par m'habituer ... Je retournais donc à l'assaut, guettant tout de même du coin de l'oeil si personne n'avait besoin de soutien médical.
https://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validationshttps://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
Ulcky Yuan
Ulcky Yuan

♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3372
Popularité: -225
Intégrité: -170

Jeu 3 Avr 2014 - 14:03

On ne va pas refaire l’histoire ? Non ! Mais quand même… Lorsqu’on m’a annoncé la nouvelle, je me suis dit que ce n’était pas mon problème. C’est vrai quoi, nous on était passé par ce Cap et pas de la façon la plus glamour. Et là, la patronne nous annonçait que c’était important de soutenir l’avenir de la piraterie et tout le tralala contre le GM. Bon… Ma curiosité a été plus piquée lorsque le détail du projet m’avait été expliqué. En gros, un énorme cadenas sur l’entrée de la route de tous les périls ! Génial ! Ca fallait le voir pour le croire et entrer dans la légende de ceux qui ont fait capoter le projet, c’était encore plus attirant.  

Mais quand même… On c’était cassé la tête à avancer sur cette mer de tous les chaos et là on revenait vers la case départ… Heureusement qu’Armada nous avait « escorté », au moins pour repartir, cela allait être plus pratique. Mais revenir là où on avait essuyé un lourd combat, puis une capture… à croire que la patronne voulait revenir sur les mers calmes…

Enfin bon, arrivé sur place c’était comment dire… En quelques mois le gouvernement avait eu le temps de mettre ce projet en place et surtout de construire une solide défense sur les flancs de cette monstrueuse montagne. Impossible à gravir qu’ils disaient les vieux dans les bars… Mon cul oui ! Non seulement c’était possible, mais en plus on allait le faire aussi ! En tous cas, ça canardait déjà sec ici. Les boulets pleuvaient et je ne parle pas de frères cachés qui se tenteraient à des expériences de vole comme pourrait le faire Porco. Non là je parle bien d’une salve de boule de fer qui venait droit vers les seules tarrés en première ligne… nous.

Là aussi je m’étais surpris à constater nos évolutions respectives. Avant un boulet comme ça c’était évitement powa ! Sérieusement ! Tu en connais des mecs qui regardaient la mort leur venir droit devant ? Et maintenant, nous étions quasi tous capable de dévier ou de pulvériser ces masses de métal. Chacun sa façon de faire, mais chacun y arrivait. Et le plus noble arriva, nous avions réussis à poser le pied sur ce sol de roche pour décimer nos ennemis. La progression était des plus difficiles et les ennemis nombreux. Malgré ma force actuelle je n’arrivais pas à éviter toute les lames qui me venaient dessus… Ca restait de simples coupures superficielles, mais je ne pouvais pas continuer comme ça indéfiniment. Les petites entailles laissaient couler mon sang rendant mon apparence particulièrement effrayante. Un bonhomme à moitié rouge qui cogne tous ce qui bouge, ce n’était pas commun, même ici à l’entrée de l’aventure !

J’avais rejoint un petit groupe de forbans et ensemble nous avancions tant bien que mal pour atteindre une des tourelles qui lançait les boulets de canon. Arrivé à son niveau nous avions comme ennemi les contrôleurs de cet objet de malheur et quelques gardes d’élite. L’un d’eux me tenait tête et pendant un instant j’étais heureux de savoir Porco et Ikki sur le navire… A eux deux, ils allaient réussir à garder le rafiot a l’eau et Ikki avait plutôt bien assimilé les principes de base de la navigation et des technique de réparation. Il ne c’était passé que quelques jours entre nos retrouvailles et maintenant, mais il avait un don pour apprendre.

Le combat continuait entre notre groupe et celui de la justice. Par moment nous perdions un membre, lorsque le temps d’après c’était dans leurs rangs que le nombre diminuait. J’ai pris l’initiative d’utiliser mon Axe Dial sur le canon de la tourelle dans le sens de la longueur. Cela a eu pour effet de dilater la tige de métal rougis par les tires incessant et d’ouvrir ce dernier comme une fleur. Les tirs étaient encore possible, mais la visé n’était plus envisageable. A force de courage et d’acharnement, j’ai pu réussi à entrer avec mon restant de troupe afin de neutraliser l’équipe interne. Un cri de soulagement se dégagea de mes poumons engendrant une nouvelle source de vitalité. Mais derrière moi, les cris ne suivaient pas… Les homes qui me suivaient n’étaient plus… tous tomber pour une tourelle… La bataille allait être bien plus compliquée que prévu… C’était certain. Mais il nous fallait réussir.
https://www.onepiece-requiem.net/t5567-ulcky-yuanhttps://www.onepiece-requiem.net/t5632-ulcky-yuan#67959
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Sam 5 Avr 2014 - 16:26

Là haut dans le ciel, le soleil concentrait ses projecteurs sur le champ de bataille qu'allait devenir d'un instant à l'autre le cap des jumeaux tandis que les oiseaux qui passaient au-dessus des acteurs de cet événement, annonçaient les hostilités.

Debout sur le pont, la main posée sur mes deux précieuses lames accrochées à ma ceinture, j'avais le regard froid braqué vers le comité d'accueil dont le GM avait le plaisir de nous gratifier, en attendant les ordres du capitaine.

" BOoUM ! BoOuM ! "

Les hostilités furent ouvert par le camp adverse, une pluie de boulet de canon s'apprêtait à tomber sur la tête des multitudes navires de pirates. Effrayés se faire noyer par ces projectiles, une bonne partie des navires alliés était occupé à essayer de les éviter, contrairement à nous les Ombres du chaos qui continuons notre chemin tout droit, prêt à tenir le taureau par les cornes. La riposte fut catastrophique pour le camp adversaire.

En effet, nous décidâmes le capitaine et moi d'unir nos forces à travers une attaque et détruire l'un des cuirassés de la marine. Le capitaine envoya une lame d'air dévastatrice qui percuta le vaisseau de la justice tout le long de sa largeur. Quant à moi, lueur farouche et déterminée au fond des yeux, je brandis l'un de mes meïtous vers le ciel, comme un chef d'orchestre s'apprêtant à diriger une symphonie. Mes compagnons reculèrent, effrayés par l'aura de pouvoir qui émanait de ma personne.

- INCEPTION : SNAKE KIIIIIIIING !

M'écriais je, avant de " ShrOoum !" découper d'un geste vif le vide. Cela créa, un tourbillon de lame d'air dont la forme était un gigantesque serpent qui fonça vers le cuirassé de la marine, la gueule grandement ouverte prêt à tout réduire en poussière sur son passage. Résultat : endommagé par nos puissantes attaques, la coque se brisa, coupée en deux avant que le grand navire en question ne puisse être achevé par nos tirs de canon. Héhé ! La fête ne faisait que commençait.

Alors que la majorité de mes compagnons rejoignait la terre ferme, je décidai de prendre une autre direction. Laquelle ? La bataille navale. On avait déjà assez d'Ombres sur la terre ferme et si nous voulions avoir un avantage dans la bataille, neutraliser les deux grands navires de la marine semblait être une chose indispensable. D'ailleurs l'un d'eux s'apprêtait à aborder l'un des bateaux pirates alliés.
Ainsi donc alors que mes compagnons atterissaient sur la terre ferme, je leur tournais le dos afin d'aller épauler nos alliés. Cependant, une voix me força à interrompre mes pas et à me retourner pour lui faire face :

- Kusa !... Où vas tu, bon sang ? T'as vraiment un sens d'orientation merdique, le capitaine est allé de ce côté.


j'esquissai un sourire sournois au coin des lèvres avant de lui répondre :

- Je sais et je suis sûr que vous vous débrouillerez bien sans moi. Je vais aller voir si l'on à besoin de moi à l'autre côté du champ de bataille, on se voit après.


A peine avais-je terminé ma phrase que je lui tournais le dos pour sauter de l'Avernus et atterrir sur le navire pirate voisin.

- Et puis meeeeeerde !

Rumina Shiro avant de courir derrière moi afin de me suivre et combattre à mes côtés. Nous passâmes d'un bateau à un autre puis à un autre encore, tous endommagés par les tirs de canon du camp adverse, avant que nous ne puissions afin atteindre le bateau où se trouvait Juusei.

Vite ! Je me hâtai vers le mat principal du rafiot qui faisait office de rampe entre les deux navires. Je me mis sur la rampe et fis usage de ma force brute pour dégager un bon nombre de soldats de la marine afin de me frayer un chemin et rejoindre le navire ennemi. Certains d'entre eux tombèrent soient à la mer ou dans le bateau pirate.

Cependant, un drôle de personnage semblait être déterminé pour mettre fin à mon parcours. En effet, alors que j'avais fait la moitié du chemin, un grand moustachu chauve, bourré de stéroïde saisit la rampe avec ses deux grosses mains monstrueuses et se mit à le secouer pour me déséquilibrer et me faire tomber.

" Fiist " Mon pied glissa et je tombai dans le vide. Mais heureusement, je pus m'agripper à temps avec ma main droite à la rampe . Vite ! Il me fallait rapidement réagir.

" Tchaak ! Tchaak ! " Je décrochai deux kunaï au niveau de ma ceinture qui allèrent perforer le poumon de << l'incroyable Hulk>>. Ce dernier fit une grimace bizarre avant de s'affaler par terre. Je profitai de cette occasion pour remonter sur la rampe et faire le parcourt avant de faire un grand bon pour atterrir sur le pont du cuirassé.

YAAAAAAAAAAAH ! Deux soldats de la marine se jetèrent aussitôt sur moi, sabres brandit vers le ciel pour fendre le crane de l'intrus sur leur navire. L'un d'eux essaya de m'empaler avec sa lame, j'esquivai son attaque et, empoignant son bras, je dirigeai son sabre pour embrocher son compère. D'un geste convulsif, avant de mourir, le marin fouetta l'air de son coutelas et trancha la gorge de celui qui venait de l'éventrer. Deux d'un seul coup.

[Projet N] Rassemblement 104cfe10
- TREMBLEZ BANDE DE MISERABLES, CAR LE CHAOS EST A VOTRE PORTE !!!

Criais-je sur un ton intimidant et menaçant à l'égard des soldats de la marine sur le pont qui hésitèrent à attaquer le célèbre boucher des Ombres du chaos et restèrent ainsi en position de défense en s'approchant lentement de moi. Le fait que je faisais office d'obstacle entre eux et la rampe pour aller sur le navire pirate, pu permettre mes confrères à monter sur le navire de l'ennemi. Désormais, un bon nombre de pirate, Shiro y compris, avaient infesté le navire et se tenait à mes côtés, prêt à combattre.

- A L'ABORDAAAAAAAAGE, MES FRERES !


Aussitôt avais-je donné l'ordre que les pirates foncèrent dans le tas. Ce ne fut qu'une question de seconde avant que le bordel ne puisse régner sur le navire.

# Inception : Snake king
Spoiler:
 
https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttps://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Jeu 17 Avr 2014 - 23:34

HRP:
 

Cette Nakajima, c'est quelque chose ! Son pouvoir est bien impressionnant. Et utile. Avec une telle puissance de feu, il durera pas longtemps leur projet à la Marine. Ca se comprenait le coup de Whiskey Peak. Mais les autres ne sont pas en reste non plus. Chacun apporte son grain de sel, et ça fait boum. Littéralement. Un bateau vient de faire boum. Il ne reste plus qu'un bâtiment de la Marine, et lui aussi va succomber bientôt.

Fiiiii... Brom !



- C'était quoi ça ?

- J'en sais rien ! Un truc est tombé de Reverse !

- Des gravas ? Des débris venus d'en-haut ?

- T'es pas bien ! Tu crois que d'autres que nous sont déjà au sommet en train de tout péter ?

- Bin quoi alors, des soldats par paquet de vingt ?

- Comment jle saurais ?  Ya trop de fumée avec les autres qui font tout exploser sur les flancs de la montagne !

Oui, quelque chose est tombé. Mais non, ce ne sont pas des débris. Ni des soldats. Par contre, c'est lié à la Marine. Il était évident qu'ils n'allaient pas se contenter de laisser trois pauvres navires en guise de garde pour ce côté de la mer. Des ombres s'élèvent dans la fumée. Grandes. Très grandes. Alors que des pirates s'approchent pour voir, ils sont transpercés par un laser. Et enfin, elles sortent, ces ombres. Un pied d'abord, puis l'autres. Leur apparence est révélée. Bartholomew Kuma. En double. Des Pacifistas. On pourrait croire qu'il s'agit des bons vieux PX. Mais non, c'est la série au-dessus. Des PY. Et ils commencent à chercher leur cibles. Des téméraires foncent tête baissée armes à la main. Ils sont aussitôt annihilés par les lasers des machines.

- Merde... ATTENTION ! DES PACIFISTAS ! Arrghh...

Un laser a traversé la poitrine du capitaine pirate. C'est dangereux de se faire remarquer. Les autres forbans vont devoir être plus prudent pour éradiquer la menace. Enfin, avec Nakajima, on peut se dire que ça ne traînera pas. Sauf que...

Les PY ont commencé leur traque, sautant de-ci, de-là, pour éliminer les pirates. Mais une troisième menace se dissimule encore dans la fumée. Un renfort spécial. Tout aussi grand que les deux autres, mais radicalement différent dans le design. Blanc, des formes rondes, ces mains semblables à des pinces. Lui, c'est le Pacifista spécial. Le 3.4. L'anti Fruit du Démon. L'Hespéride.


- Bip ! Bip ! Bip ! Fruit détecté... Cueillette Enclenchée !

Il a trouvé sa cible. Elle est unique. Bientôt, le magma dormira au fond de l'océan. Et ça, il faut pas. Un autre Capitaine a compris le danger.

- Pirates de l'alliance ! Repliez-vous ici ! Les Ombres, venez !  

Le Capitaine tire sur le drap qui recouvrait un engin sur le pont de son navire. C'est un canon. Le genre... gros.

- On va vous propulser en haut de la montagne avec !

Pas sûr que le cri ait atteint tout le monde en train de se battre. Mais il faut qu'ils reviennent ici. Sinon, jamais ils n'atteindront le sommet de Reverse et leur plan sera foutu. Le problème, c'est qu'entre les pirates et le canon, y'a des robots.
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
Modérateur
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8115
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Mer 23 Avr 2014 - 15:22


Désolé:
 
Avec l'aide de quelques capitaines et de leurs hommes et une partie de mes Ombres, on s'occupe de faire le débarquement sur la terre ferme. L'objectif est de percer la défense adverse tout en anéantissant l'artillerie qui ne cesse de cracher des boulets sur les navires pirates et sur nous, et évidemment, d'arriver à la base pour la détruire complètement. Pour l'heure, je ne sais absolument pas comment y parvenir et mon esprit est trop occupé à défendre les forbans alliés en massacrant les Marines qui se dressent contre nous. Notre opération au sol est heureusement soutenue grâce aux nombreux vaisseaux amis qui bombardent également les canons adverses, mais la flotte alliée semble bien avoir de la difficulté comme le bâtiment pirate qui se fait aborder sauvagement par le dernier cuirassé.

Voilà maintenant quelques minutes que la bataille a commencé et c'est déjà le chaos partout. À cause de mon Fruit du Démon, je m'isole peu à peu du reste des pirates pour ne pas tuer des camarades par erreur. Les explosions tout autour, la brume épaisse et le feu séparent les criminels dans leur progression et empêchent de voir au loin. Je me retrouve maintenant seule dans mon coin à nettoyer ma zone. Tant que je ne revis pas l'expérience de Whiskey Peak, j'ose m'aventurer sans crainte en direction d'un gros canon triple près du phare encore debout.

Mais.
D'un coup, venant du ciel, trois masses énormes atterrissent lourdement sur le sol en créant un petit cratère. Je ne distingue pas tout de suite de quoi il s'agit, la poussière recouvre ma vue l'espace d'un instant trop long à mon goût. Malgré l'écran de fumée, je peux voir les ombres de ces trois grosses choses se mouver dans toutes les directions à la recherche de cibles. J'aperçois avec frayeur un rayon jaillir de l'une de ces choses en direction d'un groupe de pirates. L'explosion s'élève en forme de demi-sphère jaune orangée et en balayant les criminels. Je me dis que j'ai de la chance d'être un logia en voyant cette contre-attaque efficace. Un second rayon dévastateur touche un bâtiment pirate et provoque l'explosion qui le déchire en morceaux. J'entends mes compagnons hurler de paniquer.

Merde... ATTENTION ! DES PACIFISTAS ! Arrghh...

La situation commence rapidement à tourner en faveur de la Marine. Des soldats acclament les trois cyborgs comme s'il s'agissait du commandant en personne. Je n'arrive pas à croire qu'on se fasse repousser par des boites de conserve. Je n'ai pas le temps de rêvasser que l'une de ces sales machines fait éruption vers moi.


L'Hespéride - 5800 Dorikis
Bip! Bip! Bip! Fruit détecté... Cueillette enclenchée!

En entendant cela, je ne peux que rire. Comment un vulgaire robot serait capable de m'arrêter? Il n'est que métal et bidouillage. Mon magma va vite s'occuper de lui! J'étire alors ma main en avant pour former un mur de lave dans sa direction en cirant.

▬  Walls of the Damned!!
Bip! Bip! Bip! Aoi D. Nakajima, capitaine des Ombres du Chaos. Bip! Bip! Bip! Prime à B 116.000.000. Bip! Bip! Bip! Logia du Magma, femme dangereuse.

L'androïde esquive d'un bond de côté ma paroi de magma en fusion avec une souplesse incroyable. Non seulement cette être de métal est d'une réactivité impressionnante, mais en plus, il est capable d'évaluer son environnement et d'adopter une stratégie d'attaque. Maintenant hors de risque, le Pacifista continue de foncer sur moi tout en laissant la muraille rougeoyante sur sa gauche. Voyant que la machine s'occupe de moi, les Marines qui protègent le gros canon triple retourne à l'intérieur se mettre à l'abri et tuer des pirates à coup de boulet. Puisque mon premier mur a été évité facilement, je prépare une autre technique pour l'avoir autrement. Je balance alors mon deuxième Walls of the Damned en visant le côté droit sans chercher à le toucher. Sans réagir plus que ça, l'Hespéride laisse la traînée rouge passer près de lui et préparer une charge d'épaule. Mon adversaire se met alors à rire dans un grincement mécanique, ce qui me déstabilise presque.

Bip! Bip! Bip! Vous devriez apprendre à viser.

Le Gouvernement Mondial devrait, quant à lui, investir dans une meilleure base de données pour l'humour des Pacifista. Sans plus attendre, comme pour applaudir de mes deux mains, je fais rencontrer les deux façades de lave l'une contre l'autre, de sorte que cette machine se fasse écraser instantanément.

▬  Splash!!

À ce moment-là, la boite de conserve s'apprête à donner son coup. Curieusement, mon magma ne le fait pas fondre sur place. Au contraire, le liquide s'abat comme une vague autour de lui. Légèrement ralenti, son corps me percute de plein fouet, ce qui me fait voler loin derrière moi à une vitesse fulgurante. La matière qui recouvre le cyborg me rappelle la balle de Granit Marin sur Whiskey Peak. La douleur est très intense, j'ai l'impression que le colosse d'acier m'a brisé les os. J'atterris au milieu d'un groupe de Marines comme dans un jeu de quilles. Je roule parterre sans savoir où je vais. À chaque fois que ma hanche touche le sol dur, la douleur se fait sentir atrocement.

J'ai perdu mon adversaire de vue, j'en retrouve d'autres. J'ai du mal à voir où je suis. C'est sûrement à cause du choc sans compter la fumée constant que dégage les explosions un peu partout. Un capitaine pirate est heureux de me voir soudainement au milieu des soldats, il me crie que j'arrive au bon moment.

Capitaine Nakajima, vous tombez à pic. On a besoin de vous pour repousser ces salopards!

Encore étourdie, je me remets péniblement sur mes pieds en essayant de comprendre ce qu'il se passe. Les Marines, eux, se font aussitôt la malle en me voyant. Ils font place inconsciemment au Pacifista qui veut me tuer. Apercevant le cyborg qui charge son coup de poing pendant qu'il est en l'air, je me retourne vers mes alliés, le visage déformé par l'angoisse.

Repliez-vous!! Ce robot est trop puissant pour vous!

Je n'ai pas le temps de faire autre chose que le poing s'écrase sur ma face. Ses doigts robustes en métal s'enfoncent dans mon crâne pendant quelques secondes avant de m'envoyer valser ailleurs. Encore une fois, je sens mon corps s'échapper de mon contrôle, je sens mes muscles se relâcher et je sens mes membres devenir faibles. Je comprends maintenant ce que le Granit Marin fait aux utilisateurs de Fruit du Démon. Je suis déjà presque essoufflé, j'ai le vissage en sang. Me laissant de côté un instant, l'Hespéride se retourne pour faire face aux pirates en fuites. Je distingue avec peine une ombre devant lui, comme une créature. Je crois que la bête s'apprête à lui sauter à la gorge en refusant de m'abandonner.

Bip! Bip! Bip! Fruit détecté... Cueillette enclenchée!

Non!
Je réalise que c'est mon nakama relativement tard. Décidément, elle me surprendra de plus en plus. Visiblement, Léténa passe son temps à vouloir me sauver... Quelle honte pour moi!

Zoan du Loup... Utilisatrice non répertoriée... Mise à jour enclenché... Léténa D. Vilkas, membre des Ombres du Chaos... Prime à B 8.000.000.

Hurlante de rage, je me relève en prenant sur moi la douleur. C'est à mon tour de protéger ma naturaliste. Je réalise sans plus attendre ma technique Eruption. Pour cela, je donne des coups de poings magma dans l'air en direction du Pacifista. Ces poings sont alors projetés vers lui à toute vitesse.

Bip! Bip! Bip! Proie facile. Bip! Bip! Bip! Déploiement d'une stratégie simple enclenché.

Cette satanée machine ne subit aucun dégât, ni de la part de Léténa, ni de la mienne. Comme si les assauts répétés de ma louve ou la pluie de magma qui s'abat sur lui étaient inexistantes, le colosse d'acier tend la paume de sa main face au visage de ma nakama en émanant un rayonnement jaune. Il s'apprête à tirer un laser. Je ne peux pas le laisser faire! De là où je suis, je ne peux crier pour que ma camarade fasse une retraite stratégique.

ATTENTION LÉTÉNA!!!

Le tire ravage l'endroit où se tenait le loup dans un souffle ardent. Je ne crois pas que mon nakama soit mort. Ce cyborg m'énerve de plus en plus, il adapte ses stratégies en fonction de la nature du Fruit qu'il traque et de la puissance de l'utilisateur adverse. En plus, on dirait qu'il est couvert du Granit Marin. Au niveau des bras en tout cas. Peut-être qu'à coup de sabre il ne fait pas le poids? Je vais m'en assurer immédiatement. Léténa a besoin de moi maintenant. Au moins, avec un objet en mains, je ne devrais pas faiblir. Je sors mon arme blanche et je cours attaquer le robot en criant.

Tiens bon, Léténa!! J'arrive!

Pas question d'utiliser mon pouvoir. Mon nakama pourrait se trouver mal au point à cause de moi. Et peut-être que ça attire cette carcasse de métal? Arrivée près de lui, je saute pour gagner en puissance et pour atteindre sa maudite tête, mais le cyborg m'intercepte d'un revers de bras. Je retombe alors plus loin en roulant sur le côté. Autour de moi, je ne vois que destruction et je n'entends que des cris de douleurs, de peur et de colère. Je ne sais même plus où est la berge. Un seul truc m'importe pour l'instant, régler le compte à cette saloperie de machine. Ensuite, j'irai dire bonjour à la base.

Aoi n'a pas entendu le capitaine pirate sur le navire avec le gros canon. Elle ignore pour l'instant que cette arme sert à monter tout en haut et que les Ombres du Chaos sont cordialement invités à la joindre pour être les premiers dans la base. Puis, Aoi ignore que les Pacifistas PY leur barrent la route puisqu'elle s'occupe ardemment du 3.4...

~~ Page 2 ~~
Techniques:
 
D'après les testaments de la Reine des Masques, dit Hathor.
©odage by Hathor


_________________


Dernière édition par Aoi D. Nakajima le Dim 11 Mai 2014 - 17:50, édité 3 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttps://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Zarechi Ozuka
Zarechi Ozuka

♦ Localisation : Là où tu viendras pas me chercher !
♦ Équipage : Ombres Du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3820
Popularité: -232
Intégrité: -140

Mer 23 Avr 2014 - 16:57

Le combat faisait rage … Partout, le sang giclait, les cris s’intensifiaient, la fumée devenait de plus en plus dense, … Mon corps était recouvert de sang, mais pas du mien. Je tentais de sauver, à droite à gauche les malheureux pirates s’étant blessé pour conserver notre liberté. Puis soudain, grand frisson. Un gigantesque frisson vint à me parcourir l’échine, comme si le vent de la mort venait de le caresser. Je commençais à agiter ma tête dans tous les sens, la dernière fois que j’ai ressenti cela, c’était lorsque Drogo s’était pris le mat du Susanoo sur le crâne … Je commençais à m’inquiéter de la santé de mes camarades quand mes soupçons se sont affirmés. Une énorme masse blanche venait de percuter Letena de plein fouet ! Mes yeux s’écarquillèrent, mon cœur se mit à s’accélérer, ma respiration devint saccadée, …

-LETENA !!

Sans réfléchir, sans prendre garde des avertissements des autres pirates, je fonçais vers mon amie blessée. Les traces de laves présentes sur le corps de la machine gigantesque laissent à croire que la capitaine était là, elle aussi. Je devais éloigner cette bête de ma coéquipière afin de pouvoir lui donner les premiers soins.

-TECHNIQUE À TROIS LAMES : DIVING EAGLE !

D'un large mouvement de bras, je lançais une lame d'air que je suivis instantanément. Je positionnais ensuite mes deux autres lames à côté de celle-ci afin de donner à mon attaque une forme de bec allant droit vers l'imposante machine. Celle-ci la percuta directement à un endroit où était présent une petite flaque de lave. Cela dit, ma lame d'air s'écrasa sur lui et mes katanas glissèrent sur sa peau métallique. Je me retrouvais derrière lui, effrayé tandis que seule sa tête se retournai. Je retournais lentement la mienne.

-Bip bip bip. Recherche en cours dans les bases de données. Bip bip. Recherche effectuée, élément trouvé : Zarechi Ozuka. Bip bip bip. Faible Prime : 18 000 000 B

Celui-ci se retourna violemment et me fit valser à l'aide d'un revers de bras imposant que je pus parer in extremis, mais qui m'envoya quand même voler dans la foule. Je m'écrasais sur un gros tas de la marine.


-Ouah, bordel, ça fait putain de mal ! Hein ? Désolé, mon gros ! Ta graisse aura au moins servi à quelque chose, cette fois !

Je me relevais douloureusement.

*C'est quoi ce truc ... J'ai jamais entendu parler d'une bête pareille !*

Avant même que ma réflexion ne s'éteigne, je vis quelque chose briller au loin, comme une étoile.

[Projet N] Rassemblement Tumblr10

Mais voyant que l'étoile grossissait, je ne tardais pas à envoyer deux lames d'air en direction de celle-ci et de sauter dans les airs en croisant les bras devant moi. Mes lames séparèrent très légèrement le rayon, de manière insignifiante et le souffle que celui-ci produisit me fit faire bien des saltos dans les airs avant d'atterrir lourdement de nouveau près de la machine blanche, ainsi que non-loin de Léténa.


-J'ai ... Du cul, moi !

Ni une, ni deux, je me traînais vers Léténa tandis que la bête blanche semblait occupée par autre chose, surement la cap'taine ! Ma nakama n'avait aucune coupure, elle était juste dans les vapes par la violence du choc, elle n'avait rien de casser, juste des hématomes. Elle n'a pas besoin de soins, même si le choc fut violent ! Je la secouais histoire de la réveiller.

-Léténa ! Léténa ! Réveille-toi, sinon tu vas te faire bouffer par cette ordure en métal ! Va falloir que l'on s'y mette à plusieurs si on veut la descendre !

Dorénavant, l'esprit d'équipe sera notre clé de sortie ... Je me triturais la tête lorsqu'un détail fit son apparition : Sur son épaule, la peinture blanche de son métal était éraflée. Était-ce le résultat de mon attaque tout à l'heure ? Mmh ... La lave avait dû ramollir le métal et aider mes lames à transpercer ... Tout ce que j'espère, c'est que la capichef l'aura remarqué !!


Dernière édition par Zarechi Ozuka le Lun 28 Avr 2014 - 12:24, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t2867-zarechi-ozuka-prez-100-manque-validationshttps://www.onepiece-requiem.net/t4378-fiche-de-zarechi-ozuka
Ulcky Yuan
Ulcky Yuan

♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3372
Popularité: -225
Intégrité: -170

Mer 23 Avr 2014 - 20:49

Dans ce genre de situation il existe deux réactions. La première est de se tenir fière comme un homme et de partir à l’attaque de ces boites de conserve. La seconde est de fuir comme un poltron et malgré toute la motivation que j’avais pour faire croitre ma renommée… J’ai pris la deuxième solution comme prioritaire.

Surtout que la patronne en prenait déjà plein la tête, je ne parle même pas de la louve et Zarechi qui c’était fait la malle… en voyant son visage sourire en plein vol, il put voir deux choses… La première ce fut le laser qui le loupa et la seconde… C’est mon doigt d’honneur à avoir fui comme un lâche. En même temps, c’est ce que je faisais, mais moi, j’ai le droit… Parait-il… Bref, courant en contre-sens de la montagne et vérifiant que la boite blanche s’occupait avec Aoi, je me suis cogné devant un grand bonhomme au regard vide… Sans prémices, il m’attaqua directement de sa tête qui venait de faire un 180°…

Ulcky : Encore une arme à la con !!!!!!!!!!!

Et plutôt que de faire simple, il y en avait deux. Heureusement le second ne semblait pas s’occuper de moi mais allait en direction de la plage et de Kusa…

Ulcky : Kusa, viens nous filler un coup de mai……

A force de parler, je m’en suis pris une qui me renvoya pas très loin de la patronne. Et aucune façon de savoir si Kusa m'avais entendu crier... Aoi, quand à elle, avait bien du mal à se défaire de l’ennemi et personnellement, je ne voyais pas comment on allait en venir à bout. Aoi, m’expliqua rapidement le problème avec le blanc, lui il gobait les possesseurs de fruit. On me traite souvent de débile, mais merde…

Ulcky : Occupe-toi de l’autre derrière, lui tu peux le faire fondre non ?

Aoi me regarda comme si elle était devenue plus bête que moi… Presque dégouté de ne pas y avoir pensé plus tôt. Elle fit demi-tour faisant face au Pacifista qui m’avait suivi. Je m’étais aussi retourné et sans me rendre compte qu’elle se fichait presque de ce que je pouvais devenir sur le coup, j’ai fait face à la machine.

Ulcky : Oh Aoi part ! Ne te retourne pas ! Je vais braver le danger et me la faire la boule !

Aoi, déjà loin et moi trop près de son ancien adversaire, j’ai rapidement avancé vers elle pour lui coller un coup de poing dans son ventre de fer. Le choc fut sourd et violent et occasionna une bosse… Mais une bosse si ridicule que j’ai cru que le robot allait se foutre de moi.

Mes pieds à nouveau au sol, j’ai attrapé mon poignet et….

Ulcky : Ahhhhhhhhhhhhh Ca fait super mallllllll !!!!!!!!!!!!

D’une résistance sans commune mesure pour moi, j’étais tordu de douleur. Le robot s’approcha facilement de moi, se baissa, ouvrit son ventre qui cachait une sorte de prison temporaire, attrapa mon col et me mis dedans. Moi pendant ce temps… Je continuais de crier de douleur…
Voyant ma défaite, Aoi, pesta devant moi en esquivant les tirs du Pasifista.
A l’intérieur de son ventre, je pu entendre ces mots.

L’hespéride : Bip bip, proie capturé, Ulcky Yuan, Non possesseur de fruit… Rejeté !

Comme déçu de sa prise, il rouvrit son ventre et m’éjecta comme une fusée vers Aoi qui était en lave. Sérieux, dans le genre rebut de la société, là j’étais au top. Et en plus, il m’envoyait droit vers la patronne, qui n’avait guère le temps de reprendre une forme normal. J’étais voué à fondre directement dans les bras de la chef.

A ce moment, c’était presque une résolution de me savoir mort dans quelques mètres. Prêt à l’accueillir et à recevoir le dernier des câlins, j’ai ouvert mes bras et…

Ulcky : Viens faire câlin Mamie !!!!!!!!

Quitte à mourir, autant l’insulter pour de bon ! Mais une chose étrange se produisit, lorsque mon corps toucha le sien, la lave ne fit plus son office et j’ai vraiment pu toucher Aoi qui prit la direction du bas de la montagne avec moi. Au moment où nous avons touché le sol, elle commença à m’insulter avant de se taire et de voir une partie de mon corps noire redevenir normal…

Nous avions derrière nous deux pacifistas et devant le dernier qui était le dernier rempart entre le bateau et nous. Kusa et le capitaine nous crièrent dessus pour nous annoncer la suite des évènements et le plan pour aller directement en haut de la montagne. Mais encore fallait-il pouvoir passer devant ce monstre, sans se faire rattraper par les deux autres…


Dernière édition par Ulcky Yuan le Dim 27 Avr 2014 - 14:34, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t5567-ulcky-yuanhttps://www.onepiece-requiem.net/t5632-ulcky-yuan#67959
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Sam 26 Avr 2014 - 15:21

Le sang coulait à flot sur le bâtiment de la marine à un tel point que l’on aurait dit qu’elle adoptait la couleur de ce liquide rougeâtre. Les lames s’entrechoquaient à travers de violents fracas métalliques, terrassant les combattants, peu importe l’appartenance de leur groupe. Les soldats de la marine se défendaient bien, mais mes frères pirates & moi avions l’avantage du nombre. Un détail qui il fallait le dire, était essentiel dans une situation comme celle-ci.

Les habits souillés par le sang de mes victimes, j’étais ce grand méchant loup à la tête d’une meute de sauvage qui lacérait par le biais de ses griffes tranchantes, toute brebis hostile qui oserait me défier. Toutefois un changement de tactique s’imposait, si l’on voulait triompher un peu plus vite de l’ennemi. Et j’avais une p’tite idée sournoise derrière la tête

Un marin de plus s’élança vers moi, couteau à la main. J’esquivai son attaque et sous les vivats de mes frères d’armes, je l’assommai d’un coup de poing sur la nuque. Je rengainai mes deux précieuses lames puis sans crier gare, j’escaladai les enfléchures du vaisseau sous le feu nourri de quelques soldats. Depuis mon poste, je pu contemplais pendant un court instant, l’ampleur de la bataille sans merci qui se déroulait sous ses mes pieds.

Ziip ! Passant de mât à mât avec la vivacité d’un singe, je plantai le poignard dans le grand volant arrière et je me laissai choir le long de la voile gonflée, l’ouvrant en deux. J’atterrissais par la suite devant le timonier, brandissant l’un de mes meïtous vers sa vilaine face. Surpris par ma soudaine apparition, ses cheveux se hérissèrent et il devint livide avant de m’abandonner le poste et de prendre ses jambes à son cou, vu qu’il n’était pas homme à se battre. mais un bruit assourdissant et une lumière orange aveuglante au niveau de la montagne, vint brusquement attirer toute mon attention.

«  BoOOOOOOUUM ! »


Je tournai le regard vers l’explosion en question qui apparemment visait nos alliés, ainsi que mes nakamas. Je fus ébahi en voyant l’auteur ou plutôt devrais-je dire les auteurs de ces explosions qui ne cessèrent de se multiplier.

-Qu’est-ce que ?....

Bordel de merde, c’était quoi ça ? Ces machin-choses pouvaient projeter des lasers à travers leurs mains, leur bouche et probablement leur trou de balle. C’était incroyablement terrifiant et c’était la 1ères fois que je voyais des spécimens de ce genre. Qui étaient-ils ? Etaient-ils dotés d’un fruit du démon ?

Et meerdeuuh, en plus des triplés qui diminuaient considérablement le nombre de nos troupes sur la terre ferme, voilà qu’une boite de conserve bleue mettait des bâtons dans les roues au capitaine et à mes compagnons. Punaise, on pouvait lire l’inquiétude à travers l’expression sur mon visage. Il me fallait faire quelque chose, mais quoi ?

-YAAAAAAH ! Crève, saleté de pirate.


S’écria soudainement un soldat qui surgit de derrière moi et profita du fait que j’avais baissé ma garde pour me poignarder dans le dos. Heureusement, alerté par sa voix grincheuse, je pus me retourner à temps en brandissant par pur réflexe ma main devant lui comme pour l’arrêter. « Tchak ! » son sabre fut détourné de sa cible initiale et transperça la paume de main.

-Argh ! PUTAIIIIIIIIIIIIIIIN DE FILS DE……
Criais-je en lâchant maladroitement le meïtou à ma main droite à cause de la douleur que je ressentais à cet instant précis. Putain, ça faisait un mal de chien.

Je trébuchai ensuite par terre tandis que mon assaillant se trouvait au dessus de moi. Déterminé à finir le boulot, le soldat poussait sa lame à travers la paume de ma main, menaçant de faire un trou à travers mon crane. Je le repoussai tant bien que mal avec ma main posé sur sa poitrine et mes jambes qui se débattaient, mais la distance entre son sabre et mon œil gauche devenaient de plus en plus minime. Merde, ça serait con de finir mon aventure ainsi, moi, le bouché des Ombres, Uryu Kusanagi, tué par un quelconque soldat de la marine. Tsss ! La honte. Et pourtant la fin semblait être proche pour ma poire.
Soudain !

-Que… ? Argh !... Argh !... Mer.. Merde !


Le soldat de la marine se mit tout à coup à cracher du sang sur ma gueule, les yeux envahis par ce regard découragé et effrayé. Qu’est-ce qui s’était passé ? Une lame lui transperçait le dos.

Pfiiou ! Respirant à grand coup, je le poussai vers le côté afin de voir le visage de celui qui venait de me sauver la vie. Debout devant moi et immobile comme une foutue statue en train de me dévisager, c'était un type masqué et en capuche. Punaise ! Pendant une fraction de seconde, je crus que ce malade voulait ma peau à cause de la façon dont il me regardait. Mais bon, il me tendit la main et m'aida à me relever. Donc, c'était peut être ma paranoïa qui me jouait un tour. Cependant, ses yeux... ses yeux assoiffés de sang, me semblait vraiment familier. Humm... Bref, oublions cela.

Une fois debout, je perdis l'équilibre avant de reculer de trois pas pour m'adosser contre le gouvernail.

-AAARGH, PUTAIN !

Ruminais-je de douleur en enlevant le sabre qui était encore coincé à travers la paume de main avant de le tenir avec l'autre main. Je levai les yeux vers le mystérieux homme masqué puis avec un sourire sournois au coin des lèvres, je lui dis :

- On dirait bien que je t'en dois une, l'ami. Rappelle moi de t'offrir une bonne bouteille de Saké, à la fin de cette bataille ... si tu es toujours vivant, bien sur. héhé !

Un groupe de soldat s'avançait prudemment vers nous, tous armés de sabre.

Je levai les yeux vers le ciel puis je pris une grande inspiration avant de me retourner soudainement pour bloquer les rayons du gouvernail avec le sabre du soldat qui avait faillit me buter. Le vaisseau pris aussitôt le vent et commença à être instable à un tel point que si l'on était pas accroché à quelque chose, on pouvait très vite, se retrouver à l'eau.


Dernière édition par Kusanagi le Ven 2 Mai 2014 - 16:55, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttps://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Invité
Invité


Mar 29 Avr 2014 - 18:16


    De retour du Terminus, je rejoignais notre précieux navire : L'Avernus. De nouveaux marins avaient été recrutés par la capitaine. Nous avions grand besoin de bras supplémentaires pour les manœuvres de direction. En cas de rencontre avec la marine, la réactivité et la maniabilité de notre bâtiment pouvaient s'avérer salutaires. Une chose était sûre à présent, je ne pouvais plus nager. La légende selon laquelle tout détenteur du pouvoir de l'un des fruits du démon ne pouvait plus nager était belle et bien fondée. Je craignais d'avance de devoir prendre un bain.

    Montée sur le navire, je m'étais naturellement accoudée sur le bastingage, fixant l'horizon, songeuse. Quelles aventures nous attendaient encore ? J'étais une véritable Louve désormais. J'avais réalisé l'un de mes rêves. Qu'allais-je donc faire à présent ? A quel rêve allais-je m'accrocher ? Il y en avait bien un qui me tenait à cœur. Le monde était vaste, très vaste, trop vaste et je souhaitais profondément le comprendre. C'était maintenant décidé. Je m’attellerai désormais à la découverte et à la compréhension du monde entier. Je deviendrais ainsi la naturaliste la plus aboutie chez les pirates.

    Les planches de la passerelle grincèrent soudainement. Tout l'équipage était déjà à bord de l'Avernus. Il ne pouvait donc s'agir que d'étrangers. Mon regard se posa aussi vite que l'éclair sur les nouveaux arrivants. Il était vivement déconseillé de monter bord d'un navire sans y avoir été préalablement invité par son capitaine. Sans même se présente, l'un d'eux demanda à voir le capitaine :

    - Nous souhaitons nous entretenir avec votre Capitaine.

    Descendant sur le pont inférieur, je me plaçais à quelques mètres du duo, la main sur la poignée de mon katana. Intrigué, c'est Kusanagi qui décida d'appeler la capitaine, qui sortie quelques secondes plus tard. Le regard d'Aoi ne présagea rien de bon. La discussion débuta entre la capitaine et le duo, sous la surveillance assidue du reste de l'équipage. Nous étions prêts à agir à la moindre menace. Aoi se dirigea finalement vers nous, un instant. Sans détour, elle nous annonça qu'une immense bataille était à venir sur Reverse Mountain. Malgré l'enthousiasme de certains membres de l'équipage, je restai sceptique. Nous sortions tout juste d'un rude combat sur Whiskey Peak. Nous venions tout juste de trouver un port d'attache. S'embarquer ainsi dans ce qui s'annonçait être l'un des plus grands affrontements entre la marine et la piraterie était une véritable folie. Néanmoins, Aoi obtint le dernier mot face à mon scepticisme. Elle était la capitaine et je n'étais qu'un de ses nakamas. Elle rejoignit donc le duo pour leur confirmer la présence des Ombres dans cette bataille...

    L'ordre avait été donné. Nous allions donc nous mettre en marche en direction de Reverse Mountain. Reverse, la fameuse montagne où j'avais rejoint malgré moi l'équipage des Ombres. Un catapultage express dans le monde de la piraterie. Je devais bien avouer que j'avais eu de la chance. En effet, après toutes ces aventures, j'étais encore vivante. Sans Aoi et ses Ombres, je serais probablement au fond de l'océan en train de servir de repas aux poissons. Bien évidemment, j'avais également failli m'y retrouver à cause des Ombres, mais je m'en étais toujours sortie jusque-là. Nous mîmes donc les voiles vers Reverse en compagnie d'une ribambelle de navires. L'armée pirate était en marche. Le Gouvernement mondial n'avait qu'à bien se tenir...

    Après plusieurs jours de navigation et la perte de quelques navires, nous arrivâmes en vu de la sinistre montagne. Notre premier passage s'était avéré périlleux. Aoi avait perdu des membres de son équipage lors de l'ascension. La capitaine nous vrilla d'ailleurs les tympans afin le signifier :

    - Reveeeeeerrrrrse Mountaiiiiine!!! Rends-moi les âmes que tu m'as prises!!!

    - Ouaaaahh !!! Doucement Aoi, on n’est pas sourd.

    Dis-je en faisant tourner l'un de mes doigts dans l'une de mes oreilles. Depuis le premier jour de la traversé, la capitaine n'avait cessé de nous faire part de sa motivation à l'approche de la bataille. L'idée de nous jeter à l'eau ou de rejoindre un autre navire nous avait traversé l'esprit à plusieurs reprises. Nous étions presque soulagé d'arriver enfin au terme du voyage et peut être au terme de notre existence. Le comité d'accueil était là : trois cuirassés. Ils nous firent face et débutèrent la canonnade. Une pluie de feu s'abattit brusquement sur l'Avernus. J’exécutai une lame d'air comme la plupart de l'équipage afin de détruire les boulets avant qu'ils n'atteignent le navire. Ceci fait, nous leur répondîmes après avoir viré de bord. Kusanagi et Aoi envoyèrent de redoutables lames d'air en direction du cuirassé et tous les canons de l'Avernus crachèrent la mort. S'en fut trop pour le cuirassé qui explosa. Une boule de feu s'éleva alors et se dispersa dans l'air alors que l'imposant navire sombrait.

    Nous débarquâmes aussi sec sur la terre ferme. Les canons et les fusils firent ouvrirent le feu dans notre direction. Aoi - fidèle à elle-même - usa immédiatement d'une de ses redoutables techniques et nous dûmes courir pour éviter de subir le même sort que les pauvres marins, engloutis par une immense flaque de magma. Libérant mon kitetsu de son fourreau, je me mis en action. Faisant face à une dizaine de marins, je souris :

    - Ôtez-vous de mon chemin, sinon je n'hésiterais pas à vous trancher. Mon Sandai kitetsu n'a pas bu de sang depuis un moment...

    Quelques marins reculèrent d'un pas, avant qu'un jeune officier ne leur ordonne de tenir leurs positions en dégainant un sabre.

    - Marins !!! Pas de pitié pour les criminels !!! En Joue !!! FEU !!!

    Sans hésiter, je décidais d'user de ma célèbre technique d'esquive : La passe du loup. Dansant d'un pas sur l'autre, j'esquivai les projectiles. L'un de m'effleura le bras, mais je ne fis pas attention à la douleur. Enchainant avec ma Danse du loup, je me retrouvai juste derrière le groupe de marin, qui s'effondra une plaie sur le torse ou sur le bras. Le jeune officier se releva avec difficulté et me fit face avec son sabre.

    - Tu ne passeras pas.... pirate...

    M'élançant brusquement vers lui, je lui enfonçai un poing dans le torse.

    - Suit tes idéaux marins, mais ne m'empêche pas de suivre les miens. Tout n'est pas noir ou tout blanc en ce monde...

    L'officier tomba à genou puis s'écroula sur le sol. Je venais probablement de lui sauver la vie à lui à et ses hommes. Tous les pirates n'étaient pas aussi magnanimes que moi.

    La bataille avait bien commencée. Les pirates avaient l'avantage. Au loin, un deuxième cuirassé venait d'exploser. La marine ne reculait pas mais ses rangs diminuaient dangereusement. Trois chocs successifs ébranlèrent la montagne. Trois formes émergèrent des petits cratères formés à l'impact. Des lasers lumineux sortirent instantanément de deux d'entre eux et balayèrent les pirates qui allaient à leur rencontre sous de gigantesques explosions. Un pirate hurla avant de se faire faucher par un rayon :

    - DES PACIFISTAS !!!

    Sous mes yeux, des pirates s'envolèrent dans tous les sens, soufflés par la puissance des explosions. Les formes sortirent entièrement de leur nuage de poussière et je pus enfin apercevoir les armes qui nous faisaient face, des cyborgs géants. Je n'en avait jamais vu de semblables. J'étais encore nouvelle sur Grand Line. Le Gouvernement Mondial possédait décidément des armes redoutables.

    Le plus grand des "pacifista" disparu instantanément, attiré ailleurs. Sans hésiter, je m'élançai vers l'un d'eux. Rangeant mon katana dans son fourreau et agrandissant sa lanière, je courus vers ma cible. Pendant ma course, je me transformai en louve-garou, pouvoir récemment octroyé par mon fruit du démon. Une fois ma transformation terminée, je courus à quatre pattes, esquivant les marins et les pirates, avant de bondir sur l'un des pacifistas. Ce dernier allait cracher un nouveau rayon par la paume de sa main sur un groupe de pirates. Je soulevai une de mes grandes pattes.

    - Gifle du Loup

    J'abattis avec ma toute ma puissance mes griffes sur le bras du cyborg. Le choc fut si violent que le bras fut dévié sur le côté. Le rayon alla se perdre à l'horizon. C'est alors que l'autre membre du cyborg se mit en action et me balaya d'un coup rapide. Je ne pus que placer mes bras en croix devant moi pour encaisser le coup. Je volai sur plusieurs dizaines de mètres avant de retomber sur le sol, complètement sonnée. Plusieurs pirates vinrent à ma rencontre et me secouèrent.

    - Hey, bouge-toi. Il faut battre en retraite. On a un plan pour vous.

    Je me relevai tant bien que mal. Au loin, j'aperçus l'un des cyborgs qui se propulsa contre un pirate. Ce dernier s'envola et retomba non loin. Je reconnus immédiatement ce pirate. Il s'agissait d'Aoi, ma capitaine. Je m'élançai instantanément vers elle. Le cyborg me devança et écrasa Aoi d'un coup de poing. La rage s'empara alors de tout mon être. Je poussai un hurlement qui résonna sur toute la montagne. Je bondis afin d'attaquer directement la gorge du cyborg. Ce dernier esquiva pour se retrouver derrière moi. C'est alors que des poings de magma percutèrent le cyborg qui ne bougea pas d'un centimètre. Je bondis une nouvelle fois sur lui, les pattes en avant :

    - Bond du Loup

    Mes griffes percutèrent la peau métallique du cyborg sans pouvoir la transpercer. Sa main me saisit alors et s'enserra autour de moi. Le pantin métallique plaça son autre main juste devant moi. Je mesurai à l'instant le danger. Le cyborg chargea son dangereux rayon. S'en était fini de moi...

    ATTENTION LÉTÉNA!!!

    Mon instinct prit le dessus et je redevins humaine, glissant de la main du cyborg. Au même moment, le rayon balaya la zone et je fus prise dans l'explosion. Je retombai quelques mètres plus loin, inconsciente...

    Lorsque je rouvris les yeux, je ressentis une vive douleur à travers tout mon corps. L'explosion avait arraché mes vêtements en plusieurs endroits : le bas de ma jupe, ma précieuse fourrure de loup et mon tee-shirt qui laissait maintenant voir un de mes seins. Je cachai instinctivement mon sein nu en rougissant. J'étais à moitié nu mais toujours en vie. Je voulus à cet instant me retransformer en loup afin de cacher ma nudité mais la force me manqua pour le faire. Sans demander mon reste, je pris la direction du bas de la montagne. Je n'étais pas assez forte pour lutter contre ces cyborgs géants. Sur le chemin, je croisais des pirates agonisants, des médecins qui prodiguaient les premiers soins avant de transporter les blessés vers les navires. C'était un véritable champ de bataille, avec son lot de sacrifiés. J'hésitai à rejoindre les médecins afin de leur prêter main forte. Je faisais partie de l'équipage des Ombres. Aoi, ma capitaine, ne se souciait que de la santé de ses propres hommes. Elle désapprouverait certainement une telle conduite. Résignée, je poursuivis ma descente vers le lieu de débarquement. Je pris quelques herbes médicinales au passage pour atténuer les douleurs musculaires dont je faisais l'objet. Bien évidemment, j'allais devoir me frayer un chemin. Les Ombres avaient opéré une percée significative dans les rangs de la marine. Malheureusement, elle avait été mal suivie par le reste des pirates. Nous étions encerclés...

    Arrivant près d'un petit groupe de pirate, je m'adressai à eux :

    - Pirates ! La retraite s'impose ! Ralliez-vous à moi ! Je suis Léténa D. Vilkas, héritière du nom Vilkas ! Je suis de l'équipage des Ombres du Chaos ! Ralliez-vous à moi ! La victoire ou la mort ! Pour la liberté !

    Les pirates me regardèrent, perplexes. Un groupe de marin en profita pour attaquer. Sans hésiter, je me lançai à l'assaut. Me transformant pendant ma course, je bondis sur les marins qui virent une véritable louve-garou fondre sur eux. Au milieu du groupe, je déchainai ma puissance. A grand coup de pattes, je fis le ménage, envoyant valser les marins. Le massacre terminé, je poussai un terrible hurlement, avant de me diriger vers un nouveau groupe de marin. Derrière moi, les pirates reprirent les armes et hurlèrent à leur tour. Je venais de lancer la retraite, qui s'avérait être une véritable contre-attaque. Notre petit groupe grossit au fur et à mesure de notre descente. Les marins ne pouvaient pas arrêter le rouleau-compresseur. Nous descendîmes jusqu'à arriver au dernier PY. Ce dernier massacrait tranquillement les pirates qui passaient à sa portée. La stratégie pour le contourner se fit d'elle même. Les forbans disposants de canons portatifs firent feu sur la nuque du PY. Pendant ce temps, les autres contournèrent la masse métallique. La manœuvre s'effectua, non sans pertes. Les responsables de la diversion se firent balayer par l'un des rayons du cyborg. Enfin, nous étions passés. Un pirate m'appela. Apparemment, les Ombres du Chaos étaient invités à se regrouper vers le gigantesque canon qui avait fait son apparition sur l'un des navires pirates. Je me demandais bien à quoi il pouvait bien servir. C'est alors qu'un douloureux souvenir me revint à l'esprit...

    - Oh non !!! Pas encore !!!



Spoiler:
 
[mort] Phoenix D. Juusei
[mort] Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Dim 11 Mai 2014 - 16:22



La brume épaisse qui se dégage du premier cuirassé recouvre peu à peu la baie donnant une certaine contrainte visuel aux pirates. Au large sur la plage, le combat s'engage, l'équipage de Aoi y a débarqué et commence à gagner du terrain. Pendant ce temps là, les pirates accompagnant Juusei perdent peu à peu l'avantage qu'ils venaient de gagner. Les officiers de la marine commence à reprendre l'avantage et si personne ne prend les devants, les racailles des mers risquent bien de perdre un sacré effectif. Rechargeant ses cracheurs de plombs, l'homme au masque se dirige vers le gouvernail afin de tenter une approche vers la plage. Le problème ? Il est à l'autre bout du navire. Abattant quelques ennemis, il se frai un chemin mais au combien encombré de marines. Vidant ses chargeurs, il blesse des marines afin de les immobiliser pour le moment. Devant lui un pirate se fait encercler par trois justicier, il faut l'aider. Un sabre qui traine par terre, ses pistolets maintenant vides, ça fera l'affaire. Les surprenant par derrière, il en tue deux sur trois et profitant de la confusion le pirate piégé s'empresse de s'occuper du dernier. Par un remerciement, il doit sa vie au phénix. Mais il n'en a absolument rien à faire. Si il veut l'aider, qu'il regroupe deux autres hommes avec lui et qu'ils le suivent. Il faut absolument s'occuper de se navire.

A quatre, les pirates combattent efficacement et parcours la moitié du cuirassé. Il faut faire vite, si le navire coule, il ne donne pas cher de sa peau. Les utilisateurs de fruits du démon sont assez vulnérable à l'eau de mer alors faire échouer cette épave sur la plage est le seul moyen de pouvoir avoir une petite chance de rester en vie.

Les éclats de lames volent et le sang recouvre le pont du navire. C'est un vrai carnage. Mais ils réussissent à atteindre l'escalier menant à la barre. Jusqu'au moment où trois officiers atterrissent comme par magie derrière eux et exécute deux d'entre eux. Le dernier pirate se débrouille tant bien que mal contre lui mais hélasse échoue. Juusei sur le chemin du gouvernail fait alors demi tour pour trancher la gorge d'un premier homme. Un autre donne un coup de sabre malheureusement trop fort; le pirate se baisse et envoi ce dernier par dessus bord alors qu'il tente de retirer sa lame coincé dans la rampe de l'escalier. Le dernier commence à reculer pas à pas la peur au ventre face à l'homme au masque. Prenant ses jambes à son cou, il fuit mais cela ne sert à rien. Tenant son sabre par la pointe de la lame, le pirate lance avec rapidité celle-ci, finissant sa course dans la nuque de sa cible. Le gouvernail peut enfin être contrôler sans encombre.

Une fois en place, il voit un pirate se débattre à terre sous la pression d'un officier. De loin, Juusei le reconnait. Il s'agit de Kusanagi. Un pirate avec lequel, il a cambrioler une maison et où cela ne s'est pas très bien terminé. Pour dire, ce fumier lui a fait à l'envers. Alors aujourd'hui, pourquoi le sauverait il ? Parce qu'il est un pirate lui aussi ? Surement, mais cela ne changera rien.
Il venait de récupérer le sabre coincé dans la rambarde de l'escalier alors il empala sa cible à grand coup de sabre dans la dos avant qu'il ne donne le coup final. Lâchant l'arme, il laisse sa victime tombé à terre et tend sa main à son "allier" afin de le relever. Malgré ce geste plutôt amical, il ne dédaigne pas et reste sur l'opinion qui a de lui. Son regard affiné et meurtrier peut le prouver.

Se retirant le sabre de la paume de sa main, cette fiotte hurle de douleur. Tsss, il n'a pas changer. Il fois relever, il remercie Juusei en souhaitant lui offrir une bouteille de saké après cette guerre si il est toujours en vie. Alors il lui répond.

« T'inquiète pas, je compte bien rester en vie. Surtout si c'est pour de l'alcool que l'on me doit. Mais trêve de plaisanterie, il faut diriger se navire sur la plage avant qu'il ne coule et nos hommes avec. »

Il acquiesce alors de la tête, il a intérêt. Plantant son sabre dans le gouvernail, il stoppe l’engin en dirigeant le navire droit sur la plage. Très bien ... Mais des marins débarquent soudainement devant eux ayant devinés le plan qu'ils avaient en tête. Kusanagi se met en avant prêt à les accueillir. Mettant son bras devant son torse, Juusei retire la lame du corps à droite et conseil au pirate de reculer un peu étant donné qu'il est blessé.

« ... je vais m'en charger. »


Sautant vers eux, il s'en charge d'une rapidement par un simple coup de sabre provoquant une légère lame d'air. Tout ça pour faire comprendre à Kusanagi que lui aussi sait le faire ...

Quelques instants plus tard, le navire un peu plus proche de la plage, s'écrase sur le récif.

« Les gars !!!! Soyez prêt à sauter sur la plage ! »

L'épave se brise contre les rochers et les hommes sautent sur la terre jaune. Certains réussissent, d'autres périssent. Leur effectif vient de baisser et risque de baisser un peu plus avec ce qui vient vers eux.

« ATTENTION !!! DES PACIFISTAS !!! »

Spoiler:
 

© Never-Utopia
https://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttps://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Sam 17 Mai 2014 - 17:02

"CrAAkaBoOum ! " Pendant que le dernier cuirassé de la marine se brisait contre les rochers, je ne me fis guère prier pour rejoindre à temps la terre ferme par le biais d'un bond très habile, suivi de près par mon compagnon, Shiro et d'autres pirates.

La menace maritime semblait ainsi être éradiqué. La plupart des survivants du côté de l'ennemi qui n'avait pas péris après le choc contre les rochers ou durant la bataille sur le rafiot, étaient en train d'être achevé, sous mon ordre, par quelques impitoyables forbans.

Bref, nous avions peut être gagné une bataille, mais la guerre était loin d'être dans la poche. En effet, il fallait tout simplement jeter un coup d'oeil sur la situation actuelle au niveau de la terre ferme pour savoir que c'était effectivement le cas. Ces enfoirés de boites de conserves avaient très rapidement changé la donne, en une fraction de seconde, on était passé d'une armée de pirate assoiffé de sang et dangereux à un groupe de morveux apeurés qui pleuraient pour leurs mamans. Punaise, la situation était vraiment critique.

Lorsque j'aperçus Léténa qui se dirigeait vers la berge, à quelques mètres de ma position, pour rejoindre le bateau sur lequel se trouvait le gigantesque canon, je me hâtai vers elle, l'air inquiet. Elle s'arrêta en me voyant venir vers elle, on pouvait lire à travers l'expression sur son visage, un sentiment de soulagement :

- Hey ! Sava, p'tite louve ?


Dis-je en posant de façon amicale la main sur son épaule. Elle m'assura qu'elle allait bien, mais que ce n'était probablement pas le cas de ses adversaires qui avaient osés lui faire face. Je répondis avec un sourire moqueur au coin des lèvres, en lui pinçant les deux joues.

-Hé bien, c'est qu'elle est maintenant devenue une dure à cuire, la grande méchante louve effrayée d'autre fois qui ne savait guère quelle voie choisir. Bravo fillette, continue comme ça et tu auras droit à un paquet de bonbons à la fin de cette bataille.

Il fallait dire que j'étais vraiment d'humeur taquin.

-Enfiiin bref. Rejoins le rafiot sur lequel se trouve ce gigantesque canon et attend nous labas. Je vais aller épauler l'équipage et nous essayerons de te rejoindre dans les plus brefs délais. A tout de suite... p'tite louve !

Tel était mes derniers mots à son égard avant que je ne prenne la direction opposée à la mer pour aller retrouver mes nakamas, accompagné du mystérieux homme masqué. Il me suffisait tout simplement de localiser les boites de conserves afin de les retrouver.

***
De l'autre côté du champ de bataille, les pacifistas faisaient un carnage. Les jet de laser explosaient tout sur leurs passages, prenant pour cible des petits groupe de forbans. Dans cet échiquier, les Ombres du chaos se débrouillaient tant bien que mal, ayant du mal à faire le poids aux avantages dont les cyborgs disposaient.

D'ailleurs labas, projeté violemment au sol par un revers de main de l'un des pacifistas, c'était Ulcky Yuan. Le pauvre essaya de se relever, mais fit face à la cruauté du pacifista qui le maintenu par terre en posant l'un de ses pieds sur sa poitrine avant de braquer la paume de sa main vers la tête du pirate. OOh non, il allait lui exploser la tête. Punaise quelqu'un devrait vite réagir avant que cela ne soit trop tard. Où était le capitaine ? Occupé à se prendre une raclée de la part du P.Y. Zarechi ? Quelque part en train probablement de se faire botter les fesses.
Un trou circulaire s'ouvrit sur la paume du pacifista avec une lumière jaune qui augmentait progressivement en intensité dans ce même trou. Le laser s'apprêtait à être tiré avec comme cible la tête de Ulcky... Ooh non, c'était trop tard.

Ooh ? Qu'est-ce que ?.... Wait a minute.

Une personne apparue comme par magie devant le pacifista avant de "BiiM ! " lui coller une violente droite dans la gueule qui au contact libéra une puissante vague d'onde de choc sur la place et envoya valser la boite de conserve un peu plus loin. Bordel, le coup était si dévastateur qu'on aurait pu jurer que la tête du pacifista avait décollé de ses épaules.

Mais qui était-ce donc cet individu qui avait sauvé les miches d'Ulcky et qui était à présent de dos face à lui. Hé bien, c'était personne d'autre que... moi, le boucher des ombres, Uryu Kusanagi. J'avais fais usage de ma technique de déplacement instantané et de mon FDD pour l'attaque.

- Besoin d'un coup de main ? héhé !

Dis-je sur un ton moqueur et arrogant avec petit sourire sournois au coin des lèvres. Vite ! Il valait mieux saisir ma chance et attaquer encore une fois le pacifista pendant qu'il était au sol et sans garde.
Je dégainais mes deux meïtous puis d'un geste brusque je criais <<LE SOUFLE D'HADES !>> en enchaînant à une vitesse impressionnante, les coups de lames dans le vide en direction du pacifista à terre. Cela produisit des lames d'airs. Cependant, il fallait noter que ces lames d'airs étaient différentes de la normale. En effet, elles étaient entourées de flammes bleues qui ravageaient, tranchaient et brûlaient tous sur leurs passages.

Une pluie de lames d'airs en feu s'abattirent sur la cible, touchant quelques soldats de la marine qui se trouvait près de celle-ci. Les flammes bleues envahirent la zone tandis qu'un écran de fumée et de poussière s'était créé, nous empêchant de savoir si nous avions pu réussir à mettre hors d'état de nuire l'un des pacifistas.

- Vite ! Ulcky amène avec toi Zarechi et aller rejoindre le Grand canon... Léténa y est. Pendant ce temps, le capitaine, l'homme masqué et moi, nous allons essayer de retenir ces boites de conserves aussi longtemps que possible avant de venir vous retrouver.

Spoiler:
 


https://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttps://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Dim 25 Mai 2014 - 13:43

L'arrivée des Pacifistas a changé la donne. Non seulement leur force de combat en impose, mais ça influe aussi sur les soldats. Parce que voir leurs cuirassés couler en avait dégoûté plus d'un. Seulement, les robots ont l'effet inverse. Ca galvanise l'armée ! Ceux qui avaient fuis reviennent, les blessés se relèvent. Les derniers officiers mènent les troupes. Laissant aux Pacifistas le soin de s'occuper des cadors, les humains se dirigent vers les bateaux pirates, là où ces derniers se replient. Le canon commence à envoyer ses troupes. D'ailleurs, y'en a deux ou trois des Ombres qui y vont. Ozuka et Yuan pour ne pas les nommer.

Pour ceux qui ne se replient toujours pas, c'est une autre paire de manches. Les PY font face. Bien qu'amochés, ils ne sont pas encore détruits. Et il y a... le dernier. Les PY lancent leurs lasers sur d'infortunés pirates tentant de prendre la fuite. Jusqu'à ce que leurs radars détectent une nouvelle proie.


- Bip, bip ! Pirate Kusanagi. 91 Millions de Berry.

Les tirs fusent vers lui, et par conséquent, sur l'autre qui l'accompagne. L'un des PY va pour l'instant continuer ses rafales à distance sur les pirates en fuite. L'autre PY saute très haut pour retomber droit devant les deux pirates. Lui, il va attaquer avec sa force brute de robot, sans oublier les lasers de ses mains. Et ça ne traîne pas. Les pirates sont peut-être forts, mais l'androïde n'est pas en reste, il peut les toucher. Il peut les blesser. Comme il le prouve en envoyant valser le type au masque. Les PY n'étant pas des idiots, leurs circuits internes ont également bien noté la blessure à la main de Kusanagi.

L'Hespéride a sa propre cible. N'étant plus importuné à droite à gauche par des pirates bien téméraires, il ne s'occupe plus que de Nakajima. Le magma, aussi surprenant que ça puisse paraître, n'est pas aussi efficace que d'habitude. Traversant un jet brûlant, le robot donne un coup dans le ventre de la pirate, avant de l'attraper au cou de sa pince métallique.
Ulcky Yuan
Ulcky Yuan

♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3372
Popularité: -225
Intégrité: -170

Jeu 29 Mai 2014 - 10:35

Ce qui est dingue quand tu te ramènes dans une guerre comme ça. C’est le bonheur que tu trouves à revoir certain gus hyper motivé à ce prendre des vieilles plaies par des robots aussi motivé qu’eux. Là c’était mon cas en voyant Kusa se ramener pour botter le cul des Pacifista avec la patronne.

On s’est croisé, on c’est juste frôlé, a peine regardé. Mais la passation d’adversaire était faite. Devant moi il y avait plusieurs groupes de Marine qui étaient passé et c’est avec un certain plaisir sadique que j me suis occupé d’eux. L’avantage avec le menu fretin, c’est la tendresse de leurs chairs et de leurs os, ça casse comme des brindilles et c’est tendre comme du beurre…

Bon ça, c’est dans la plupart de ma descente… Il y avait tellement de monde que des fois… C’est moi qui prenais. Surtout des coups de lames… encore… J’étais déjà assez troué sur les bords comme ça et ça me gonflais rapidement de subir ça. Sérieusement, on était à peine au bord du de reverse qu’on prenait déjà chère.

C’est en voyant des coups de canon qui envoyait du monde vers le ciel que j’ai trouvé ma porte de sortie. Et là bizarrement… Je n’étais plus le seul à vouloir y aller. Le toubib et son chat voulait faire la même chose et vu sa tête, il voulait surtout être le premier à y aller… Pas question !

Ulcky : J’irais avant toi trou d’uc !

Zarechi : bli bdu lki kdo


Putain je n’endentais rien à ses conneries… Trop de bruit autour de moi. Mais c’était des insultes à coup sûr ! Chacun de notre côté on avançait en direction du même bateau. S’octroyant des blessures, mais en engendrant aussi… et bien plus.

Bref arrivé sur place on a sauté devant le trou du canon en oubliant pas de déloger le gus qui devait partir… Le coup de canon vide explosa en nous rendant noir comme l’ébène… Bref, deux bon imbécile qui se disputait en pleine guerre.

Ulcky : Je dois y aller en premier…

Zarechi : Non c’est moi !

Ulcky : Je suis ton supérieur…

Zerechi : Depuis quand crétin ? Sans moi tes blessures vont te tuer, je te suis supérieur.

Ulcky : Sans moi tu restes sur ton caillou et tu crèves avec les robots…

Zarechi : Je suis arrivé avant toi…

Ulcky : Non c’est moi…


Et là le plus malin d’entre nous entra dans le canon… Je ne vous parle pas du médecin ou de moi-même… Non je parle du chat à la con…

Il nous était passé sous le nez sans oublier de nous griffer le nez et « pan » ! Il est partit s’envoler sans doute comme étant le premier chat-canon mais surtout comme étant la première ombre à arriver là-haut…

Mutualité oblige, on a pesté contre le matou à grand coup d’insulte… toujours et on est monté a deux dans le canon.

Pirate : Les gars, ce n’est pas prévu pour deux !

Zarechi et Ulcky : Ferme-là et envoi nous !

Pirate : Bon…

« Boom ! »


On s’est envolé vers l’inconnu et au-delà !

https://www.onepiece-requiem.net/t5567-ulcky-yuanhttps://www.onepiece-requiem.net/t5632-ulcky-yuan#67959
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
Modérateur
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8115
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Jeu 26 Juin 2014 - 0:14


Mon combat m'a amené jusqu'au phare, le seul encore en état. Le bidonville autour ne ressemble plus à rien et ne procure aucune cachette pour tous ces malheureux.

J'ai mal au ventre. Je sens la faiblesse m'envahir peu à peu, mes yeux se voilent et j'ai du mal à respirer. Je ne goutte plus de magma, mais de sueurs et de sang. J'éprouve de l'angoisse. Je ne sais pas si c'est à cause du Granit Marin ou si c'est le combat qui m'a vidé mes forces, mais je cherche un moyen de sortir de ce guêpier et de retrouver ma puissance. L'Hespéride resserre méthodiquement sa pince sur mon cou. J'ai l'impression qu'il va me décapiter à la place de m'étrangler tellement l'étau me presse la gorge. Mon cerveau n'est plus oxygéné, je vacille dans un monde étrangement familier, mais à la fois inconnu. Oui, ce n'est pas le sommeil, mais la mort qui m'appelle.

Ça y est, je n'entends plus le fracas autour de moi, la fin est proche. Je ne peux que repenser à ce que j'ai vécue. On dit qu'avant sa mort, on voit sa vie défiler devant soi. Eh bien, ce n'est pas encore le cas pour moi, car bien que je sois encore dans l'emprise du cyborg, complètement à sa merci, je garde encore le sentiment que je vais remporter cette bataille! J'ai une grande force de volonté et je fais preuve d'insouciance même dans les pires situations. Je ne suis pas retournée sur Reverse Mountain pour mourir froidement par un robot.

Alors que je luttais comme je pouvais, un capitaine sans Fruit du Démon intervient en ma faveur en attaquant corps et âme le cyborg à grands coups de pieds enflammés. Le premier choc sur la carcasse métallique est si puissant que j'ai cru que le robot allait me couper la tête. Grace aux assauts répétés, l'Hespéride me relâche malgré lui. Encaissant coup sur coup, sa peau de métal vibre, mais ne subit aucun dégât au premier abord. La chance me sourit, je suis à nouveau libre. La reprends rapidement mon souffle, je retrouve mes forces, et surtout, mes pouvoirs. Je reconnais mon sauveur, c'est un le capitaine Andrew Forenlord " belle jambe". Pendant que ce dernier esquive la contre-attaque de la boîte de conserve, j'en profite pour préparer une attaque.

Je transforme alors mon bras droit en magma pendant que je le positionne en arrière. Le magma s'accumule en multipliant le volume de mon membre supérieur. Le but n'est pas de recouvrir mon adversaire de lave ou de le faire fondre instantanément, mais de lui coller une frappe titanesque dans son ventre afin de lui broyer ses composants. La taille de mon bras étant à son maximum me permet d'accroître la puissance de mon coup.

▬  Titanic hit!!

Mon poing vient alors percuter avec force le corps de mon adversaire androïde, le faisant visiblement reculer. Le capitaine Forenlord fait un saut pour se retrouver près de moi. De peur que l'Hespéride ne revienne à la charge rapidement, il commence à me parler à la hâte dans un air d'étonnement.

Capitaine Nakajima, vous n'êtes pas au courant que vous et votre équipage devriez rejoindre le navire avec le gros canon? On a un plan pour vous, afin que vous puissiez monter Reverse en peu de temps.
Merci Andrew, mais pas avant de détruire ce cyborg!! Il a causé assez de malheur.
Mais... On n'a pas le temps. Désolé de vous dire ça, mais il est bien trop coriace pour vous. Même à deux on n'arrive à rien. Il vaut mieux que vous gardiez vos forces pour ce qu'il y a là-haut. Les autres équipages de la coalition misent beaucoup sur les Ombres du Chaos, surtout vous.

Entendant ces mots, je réalise que beaucoup plus de gens croient en moi. Je rougie des joues. Ainsi, les chances sont de mon côté. Cela me redonne du courage. Je reprends alors la conversation, car je ne veux pas laisser en plan un ennemi trop puissant derrière moi, de peur que les autres pirates se fassent tuer sans atteindre notre but. Ou plutôt qu'il prenne en chasse Kusanagi ou Léténa...

Laisse-moi alors le ralentir. Je préfère qu'il cesse au moins temporairement son massacre pendant que j'irai là-haut.
Hmm, d'accord. Comment comptez-vous faire? J'ai l'impression qu'il est taillé pour résister à tout!
Il est taillé pour lutter contre n'importe quel utilisateur de Fruit du Démon j'ai l'impression, mais ne t'en fais pas. J'ai un plan. Aide-moi juste à m'élancer dans les airs près de ce phare. Peux-tu y arriver?
Bien sûr!

L'Hespéride se redresse et refait face à nous, ce qui encourage les Marines autour à tenir leur position contre les autres flibustiers. Je ramasse un sabre sur un cadavre et je dégaine le mien. Je me concentre sur mon objectif. Je sprinte alors du mieux que je peux jusqu'à Andrew. Puis, je saute jusqu'à lui pendant que lui réalise un coup de pied en direction du ciel. J'atterris exactement au moment où son membre inférieur se retrouve parfaitement à l'horizontale.

Ainsi, grâce à son élan, le capitaine me propulse en l'air. Je zigzague alors en montant jusqu'au sommet. À mon passage, je découpe en différents quartiers l'édifice avec mes sabres. Les morceaux se détachent alors en bloc par dizaines et tombent dans un incroyable fracas. Le phare se brise en miette. Même le drapeau des Saigneurs des Mers se mélange aux débris.

Pendant que je découpe, Andrew ne se tourne pas les pouces. Il éjecte les morceaux de phare qui s'écroulent en direction du cyborg, l'empêchant ainsi  de progresser et de réagir. Un rayon jaune traverse lamentablement un amas de pierres comme signe de détresse. Un flot de briques, de gros blocs et débris en tout genre sont propulsés en continue en direction du robot. Ne pouvant pas le mettre en pièce, le capitaine et moi pouvons au moins le bloquer. Avec nos efforts et notre tactique, la carcasse de métal se recouvre progressivement. Les morceaux en trop, sont quant à eux, balancés sur d'autres cibles comme des groupes de Marines farouches ou des canons de gros calibre visant des pirates.

Évidemment, moi, pendant ce temps je tombe. Maintenant que je suis proche du sol et qu'Andrew n'a plus de munition, il peut s'en aller se mettre à l'abri. J'ai une dernière chose à faire avant de quitter ce sinistre endroit. Ayant un logia, je n'ai plus peur de m'écraser vu que mon corps est entièrement magmatique. Je commence alors à faire couler de la lave sur le sol au moment je le percute. Tout en déversant mon liquide, je me redresse doucement, juste le temps de savourer mon œuvre.

▬  Red Hell!!

Je verse un flot de magma tout autour de l'Hespéride. Je suis incapable de fondre le Granit Marin, mais il doit sûrement avoir des éléments sensibles sur son corps que j'espère mettre hors d'usage. En accumulant de la lave autour de lui et sous ses pieds, il finira bien par s'immobiliser, surtout si le magma refroidi vite! Sous les débris du phare, je peux aisément imaginer ma cible ayant les pieds dans ma flaque rouge.

À ce moment-là, Kusanagi et son compagnon au visage masqué nous rejoignent, Andrew et moi. Malheureusement, ils sont coursés par un PY enragé, ce qui nous empêche de retourner au navire avec le gros canon comme prévu. Cela dit, avec un capitaine pirate aussi fort que "Belle jambe" et mon puissant nakama, on devrait bien pouvoir s'occuper du Pacifista pour le mettre hors d'usage!

Profitant que le cyborg en question envoie ses rayons sur Kusanagi et son ami, le capitaine et moi chargeons de concert sur notre nouvelle cible. Andrew possède une lame fixée à sa jambe. De cette manière, il est capable de faire des lames d'air à la manière d'un Ran Kyaku. Et c'est ce qu'il fait pendant que moi je fais de même avec mes deux sabres. Ainsi, la machine doit à la fois esquiver trois attaques et frapper/esquiver ses deux cibles. Le robot n'ayant pas anticipé nos vagues d'air, il parvient tout de même à s'écarter à temps pour les éviter, mais il encaisse le dernier au niveau de l'épaule, tout près du cou. Je doute qu'il résiste bien longtemps avec ça! Évidemment, Kusanagi et l'homme masqué voient l'occasion de reprendre l'initiative en contre-attaquant.

Contente de te revoir Kusanagi. Les autres ont pu atteindre le navire avec le gros canon?
Yosh!
Parfait! À quatre, il y a moyen d'anéantir cette horreur de fer. Je n'aimerai pas que mon travail contre le traqueur de Fruit du Démon soit vain. Dépêchons-nous de finir celui-là et de quitter cette berge. Je suis curieuse de voir comment c'est là-haut.

~~ Page 3 ~~
Techniques:
 
D'après les testaments de la Reine des Masques, dit Hathor.
©odage by Hathor


_________________
https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttps://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Dim 29 Juin 2014 - 20:41

La base est attaquée. C'est un fait. Mais la base n'est pas prête de sombrer. Elle dispose encore de nombreux atouts. Si les forces en contrebas ont été défaites, la base de la marine reste encore en assez bon état malgré les navires pirates qui viennent s'encastrer dans ses structures encore en chantier. Les hommes de la marine sont déterminés. Ce sont des volontaires. Les tourelles crachent leurs obus d'acier sur les navires tandis que les marines chargent les pirates avec leurs sabres et leurs fusils pour les bouter hors de cet ilot de béton et d'acier. Si du côté des blues, les pirates sont nombreux, le côté du Cap n'est pas riche de pirates. Mais c'est de là que viennent les plus dangereux. Des primés de plusieurs dizaines de millions de Berrys ont déjà rejoint le sol de la forteresse et il ne faudra probablement pas encore longtemps pour que des éléments encore plus craints viennent se joindre à la force de frappe de grande qualité qu'ils représentent.

Toutefois, la marine, aussi, dispose de ses éléments d'exceptions. Sortant à l'air libre, l'agent Akuma du Ciphel Pol semble montrer un réel plaisir de voir tous ces pirates s'agglutiner à sa portée. Derrière lui, ce sont d'autres têtes qui se montrent. Voici le groupe anti-pirate qu'il a formé. Directement à ses côtés, deux commandants d'élite aux bons côtés, mais à l'efficacité redoutable : Dan Milo et Ichidura Kamuto. Derrière eux, c'est un duo composé d'un père et d'un fils qui s'amène Yose et Aok Bava. Le premier est bien décidé à montrer ses capacités tandis que le second n'hésitera pas à venir secourir son fils. Derrière ce beau monde, le sergent-chef Baluil reste encore émerveillé d'avoir été choisi pour rejoindre cette unité.

Le groupe d'intervention d'Akuma se lance dans la bataille sans tarder, cherchant à affronter les adversaires les plus puissants pour couper la détermination des autres pirates. Peu à peu, la bataille devient totale. Et pour représenter cette bataille, c'est le capitaine Moore que le sous-amiral Larss s'empresse d'affronter. Qui de mieux que le chef de la base pour s'attaquer à une personnalité aussi importante ?

De l'issu de cette bataille dépendra le sort de nombreuses vies.


Spoiler:
 
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Mar 8 Juil 2014 - 19:55

Le PY encaisse difficilement l’une des attaques et recule de quelques pas, comme sur le point de s’écrouler au sol. Au dernier moment, sa jambe part en arrière et vient stabiliser sa position. Il a subi des dégâts, mais il n’est pas détruit. Pour l’heure, le cap ne ressemble plus à rien de vivant. Les troupes ont été décimées, les infrastructures de défenses ont été rasées. Tout ça au prix de nombreuses vies de pirates. Si on peut appeler ça des vies. Le cap est tombé. Les pirates finiront forcément par monter.

Il est temps d’appliquer le plan B. Et ce plan B, il passe par un bond soudain du Pacifista, traversant la terre, s’éloignant des pirates. Comme s’il fuyait. Comme si.

Plus loin, la masse informe de débris d’un phare et de magma vomi par barrique entière refroidit lentement, mais surement. Puis, une bulle apparait. Lentement, elle grandit. Elle gonfle. Comme si quelque chose allait se passer. Le sol tremble un peu. Par intermittence. La bulle tremble elle aussi. Elle grossit encore. Puis elle frétille doucement. Jusqu’à ce qu’elle éclate.
Et puis plus rien. Pendant quelques instants.

Enfin, le sol tremble une dernière fois. Il explose même. Des gerbes de terre partent en tout sens, dévoilant un trou d’où s’extirpe un Pacifista anti-fruit qui s’est fait taupe un instant. Brulé à plusieurs endroits, il semble avoir peu apprécié son séjour sous la lave. Mais il semble être toujours autant opérationnel. Il est rapidement rejoint par les deux pacifistas, le temps pour que la cellule de la brigade scientifique en charge d’eux leur donne les nouvelles instructions.

L’Héspéride agit promptement. Il part vers la montagne, grimpant de rocher en rocher par des bonds puissants. Rapidement, il disparait du champ de vision, profitant des anfractuosités de la roche pour se dissimuler. Attendant son heure. Pour les deux autres, ils initient une course furieuse vers les pirates. Les bouches s’entrouvrent, crachant des lasers au milieu des forbans, forçant le passage vers l’océan.

Et c’est avec surprise que les pirates s’aperçoivent que les PY plongent directement dans la mer. Les eaux les recouvrent instantanément. On les croirait à jamais perdus aux fonds de l’océan. Mais que nenni ! Ils réapparaissent bien rapidement, plus loin, sortant de l’eau telle des missiles grâces à des propulseurs aquatiques qui leur permettent de se déplacer avec agilité et puissance sous les eaux. Une fois dans les airs, ils n’hésitent pas pour tirer plusieurs rayons laser vers les navires pirates les plus proches qui s’embrasent seulement pour les plus chanceux. Et pendant ce temps là, les deux PY replongent dans l’océan, s’apprêtant à frapper une nouvelle fois.

Deux destructeurs implacables et imprévisibles.
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
Modérateur
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8115
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Mer 9 Juil 2014 - 14:32


Je n'imaginais pas ces robots comme des lâches, mais visiblement, celui qu'on attaque à quatre se fait bel et bien la malle, à moins qu'il s'agisse d'un repli stratégique. Si c'est le cas, on ferait mieux de profiter du temps que la Marine nous accorde pour se dépêcher. Je perds les notions de stratèges avec l'âge. J'ai l'impression que je fonce dans le tas sans réfléchir depuis que j'ai mangé mon Fruit du Démon. Et dire qu'avant je savais faire des plans pour mener des hommes. Je réalise que j'ai beaucoup de choses à apprendre sur Grand Line. Je reprends mes esprits quand la voix de Kusanagi me demande ce qu'on doit faire.

Cap'tain, on fait quoi maintenant?

Je ne réponds pas tout de suite. Je regard tout autour de moi. Le Cap des Jumeaux a été complètement sinistré, et ce, au prix d'un grand sacrifice. Je crains absolument le pire en haut. Le contre-bas de Reverse Mountain n'est qu'une vulgaire mise-en-bouche. Au sommet, le plat de résistance est sûrement très épicé. Je vois les pirates rejoindre des navires, ils s'amassent pour être projeté en haut. Je n'aime pas vraiment ce vide pendant la tempête. Cela signifie que quelque chose de plus terrible va se produire. Sans reporter mon regard sur le capitaine pirate, mon nakama ou son ami, je m'adresse à eux tout en me dirigeant vers la plage en sang et en magma.

Suivez-moi. Dépêchons-nous de joindre un navire, qu'on monte rapidement en haut.

Alors qu'on s'avance vers la mer, deux Pacifistas sortant de nulle part viennent à toute allure en crachant leur rayon de la mort sur des retardataires. Nous aussi on est pris pour cible. Sans crier gare, je pousse Kusanagi et Andrew Forenlord "belle jambe" pour éviter qu'ils ne prennent le tire. Deux secondes après, la lumière jaune me touche dans une explosion. Heureusement que je suis une femme-magma. Mon corps se recompose pendant que mes compagnons se remettent en route.

Continuez sans moi, je vais les ralentir un peu.

Je me retourne alors pour faire face à mes deux adversaires qui propulsent leur faisceau mortuaire sur d'autres forbans qui peinent à rejoindre leur vaisseau. De ma main gauche, je commence à faire une flaque autour de moi. Je l'alimente au maximum pour piéger les pieds des cyborgs. De ma main droite, j'envoie des poings de lave sur leur corps de métal au niveau des articulations ou des zones sensibles. Les deux machines changent de trajectoire, mais poursuivent leur objectif en massacrant les derniers pirates et en allant du côté de la mer. Ils contournent le liquide rouge et fondant tout en esquivant/encaissant mes attaques. D'un coup, ils sautent tous les deux dans l'océan.

Bon débarras.

Je ne fais pas quelques pas que les deux Pacifistas surgissent de l'eau en envoyant des rayons dans tous les sens. Les cibles sont les bateaux. Heureusement que l'Avernus ou celui qui doit nous aider à monter ne sont pas touchés. Les équipages non-touchés ripostent comme ils peuvent en balançant de concert tout ce qu'ils ont. Les canons et mini-canons, les fusils et autres arme lancent leur projectile dans un boucan unique. L'écho se fait entendre au-delà du champ de bataille. Même les lames d'air fusent instantanément vers leur cible. Un nuage noir se créé avant que les deux monstres mécaniques ne retombent à la flotte. Impossible de savoir s'ils ont été détruit.

Je cours aussi vite que je peux pour rejoindre mes compagnons qui commence à embarquer. La capitaine à bord nous demande de se dépêcher. Elle me dit que je suis la dernière, qu'on attendait plus que moi. Je suis horrifiée de voir les navires touchés en train de couler les uns après les autres. Des flammes sortent des épaves de toutes parts. On essuie une perte imposante, ça me fait du mal. Pendant que l'homme au masque entre dans le canon, je demande à la capitaine femme-poisson combien de braves pirates ont pu passer.

Est-ce que mon équipage est déjà là-haut?
Il ne manque que vous et Kusanagi.
Parfait. Et combien de frères ont pu monter? Je n'aimerais pas constater qu'une armée bleue nous attende sans compagnon pour les affronter au sommet.
Ne vous en faites pas, du côté des Blues, des capitaines comme Adell "Golden" Dandy ou de puissants pirates comme Reyson D. Anstis sont en train de monter. Ils seront forcément au sommet quand vous arriverez. De mon côté, je tiendrais ma position pour vous couvrir et vous rejoindre en dernier.

Soudain, notre dialogue est interrompu par les deux cyborgs qui refont surface. Sans attendre, je dégaine mon sabre. J'inspire à fond et j'envoie ma plus puissante lame d'air. Kusanagi en fait autant.

▬  Sufure netsuretsuna!!

Si malgré le nombre incalculable de coups de tout à l'heure n'a rien fait pour endommager les machines, j'espère que nos attaques combinées feront mouche une bonne fois pour toutes. En plus de nos lames d'air, les autres équipages encore intacts s'empressent d'envoyer leur sauce de la même manière que la dernière fois. Des harpons pour monstre marin et de grands filets sont propulsés en plus des projectiles conventionnels. Évidemment, les rayons des Pacifistas traversent tout et percutent les derniers vaisseaux.

Malgré l'épais nuage noir occasionné par les boulets qui touchent les machines simultanément, j'arrive à voir que ma lame d'air entaille sévèrement le cou de l'un des robots. Les dégâts sont importants, j'espère bien que ça le déréglera de manière définitive. Surtout qu'à force d'encaisser, il finira bien par lâcher. L'autre cyborg est pris par le filet qui se referme entièrement sur lui. Les deux cibles retombent à la flotte sans nouvelles attaques de leur part. Celui que j'ai touché devrait normalement court-circuiter en rentrant dans l'eau à cause de ses nombreuses blessures ouvertes. Les quelques entailles exposent ses composants fragiles à l'humidité, ce qui devrait le mettre hors d'usage rapidement.

Le navire où je suis a été touché. Heureusement qu'il n'a pas explosé. Les flammes sont en train de le ronger progressivement. Pendant que l'équipage à bord s'active pour éteindre l'incendie, on se dépêche de renter chacun notre tour dans le canon. L'homme au masque est déjà au sommet maintenant. Kusanagi pénètre dans l'arme avant moi. J'attends qu'il soit propulsé dans les airs avant de m'y glisser à mon tour. Une fois à l'intérieur, Andrew Forenlord me souhaite bonne chance.

On compte sur vous Nakajima pour envoyer du lourd là-haut. Bonne chance.

Le canon m'éjecte de toute sa puissance joindre le ciel. Je me demande est-ce que j'aurais peur de m'écraser si je n'avais pas mangé mon Fruit du Démon. Maintenant à mi-chemin, je vois avec amusement Kusanagi au dessus de moi et "belle jambe" juste en dessous. J'ai oublié que c'est très haut Reverse Mountain. Le courant s'écoule comme à son habitude en bas, légèrement sur le côté. J'espère qu'il n'y a pas d'erreur de calcule et que je vais bien finir ma course comme prévu au milieu de la base. Il n'y a plus qu'à attendre. Je repense à mes enfants et à mon ancienne seconde. Je compte bien mettre en échec le projet en les vengeant!

~~ Page 4 ~~
D'après les testaments de la Reine des Masques, dit Hathor.
©odage by Hathor


_________________
https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttps://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant