AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-50%
Le deal à ne pas rater :
Fibre Sosh : La Boîte Sosh Fibre à 14,99€ pendant 12 mois
14.99 € 29.99 €
Voir le deal

[Projet N] Eden

PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Mer 2 Avr 2014 - 16:33

Le dirigeable de la Translinéenne spécialement affrété pour l’événement s'accroche à la grosse masse qu'est la Nasse. Alors que les portes s'ouvrent, il en sort un beau jeune homme métisse, propre sur lui, soigneusement habillé, portant des gants blancs et un costume/cravate beige. Ici, personne ne le connait, et c'est seulement en montrant ses papiers officiels et en laissant des visages horrifiés derrière lui qu'il parvient à pénétrer dans les quartiers les plus sécurisés de la future base de la marine.


[Projet N] Eden Cp9akuma

Akuma. Le symphoniste psychopathe. Appelé à la Nasse depuis Marie-Joie, l'agent du Cipher Pol 9 se déplace comme un chat dans les couloirs de la base, jusqu'à arriver à une porte : celle de la chambre qui lui a été affectée. Entrant à l'intérieur du bureau microscopique, il en fait rapidement l'examen complet... Sans doute par déformation professionnelle de son métier d'espion/assassin à la solde du gouvernement mondial, puis se dirige vers l'unique table de la pièce, sur laquelle se trouve une enveloppe cachetée et un escargophone. Comme d'habitude, en quelque sorte. Akuma décroche le combiné et ouvre les papiers à l'instant ou le petit jingle du CP9 débute.


"Agent Akuma. Comme vous le savez, le projet Nasse est le fleuron de la technologie de la brigade scientifique, et un investissement que le gouvernement mondial espère rentable et efficace dans la lutte contre la piraterie, et ce dès la racine du mal.
De récents rapports concernant des transmissions escargophoniques interceptées indiquent que de nombreux capitaines et équipages pirates vont se mobiliser pour tenter d'empêcher la phase finale des travaux de construction. Cette "alliance" de pirates, à petite échelle certes, est à surveiller de très près.
Agent Akuma, votre mission, si toutefois vous l'acceptez, consiste à diriger un groupe de combattants que vous constituerez comme bon vous semble, afin de repousser une quelconque attaque pirate. A bord de la Nasse, votre seul et unique supérieur hiérarchique est le Sous-Amiral Igniss Larss.
Si vous ou l'un de vos agents était capturé ou tué, le Cipher Pol 9 nierait avoir eu connaissance de vos agissements.
Bonne chance, agent Akuma.
Ce message s'autodétruira dans 5 secondes."


Pfff... Akuma est un peu déçu. Pas d'assassinat à faire ? Pas de mission d'infiltration ? Juste... Recruter des marines et attendre que quelque chose se passe ? Être là, "au cas où", en quelque sorte, comme des bouche-trous ? Seulement, pas trop le choix. Akuma allait devoir faire avec, et en aucun cas déroger aux ordres... Eh mais au fait... Ça fait pas 5 secondes depuis la fin du message audio ? L'assassin saisit en un éclair le papier et l'escargophone, et d'un Soru parfait se déplace jusqu'à la porte de la pièce, depuis laquelle il peut balancer les deux objets explosifs loin de son visage angélique. Seulement, si l'agent Akuma avait pris le temps de jeter un regard avant de justement jeter l'escargophone et les papiers, il se serait rendu compte que quelqu'un s’apprêtait à toquer à sa porte. Aussi, il ne décide de la rouvrir que lorsqu'un un énorme "Aie" résonne dans les couloirs de la Nasse.

"Hm... ? ♪", fait-il en ouvrant la porte d'un air nonchalant.
"A-a-a-agent... Akuma ? Eurgh. Le S-s-s-s-sous-Amiral L-l-l-larss vous demande de vous mettre... Eurf... A-a-a-a-au travail le plus vite possible...", répond alors un marine encore sonné par la détonation.
"Ah... Entendu... ♫"

Akuma sort de la pièce, laissant sur place le marine à moitié groggy dont il n'a évidemment rien à faire. Si ça mémoire est bonne, de nombreux marines (de la régulière et de l'élite) et des agents gouvernementaux ont répondu à l'appel, et doivent tous arriver dans la journée, comme lui. Vu qu'on lui a demandé de constituer une unité de combat, il se dit également qu'il ferait mieux de recruter des officiers de l'élite ou des agents CP : après tout, ce sont les seuls capables de se défendre à peu près bien. Errant au gré des couloirs, il finit enfin par trouver une des salles dans laquelle les nouveaux arrivants sont menés, et entre à l'intérieur. Balayant la pièce du regard, il essaye de jauger les hommes et femmes présents dans la pièce.

"Bonjour à tous ! ♫ Je suis l'agent Akuma du Cipher Pol 9. Vous avez tous été amenés ici car vous vous êtes portés volontaires pour aider à la protection du projet Nasse pendant qu'il se construit ! ♪ Et moi...", commence t-il tout guilleret, accompagnant chaque phrase d'une légère petite teinte musicale. Il marque une pause, puis reprend avec un tout autre air : "Et moi, j'suis là pour diriger une équipe anti-pirate, qui sera spécialisée dans leur éradication pure et simple des alentours du chantier. ♫♫"

Grand silence dans la salle.

"Ceux qui sont intéressés, avancez vous jusqu'à moi et formez une ligne. ♪ Vous aurez ensuite 10 minutes chacun, et pas une de plus, pour me montrer de quoi vous êtes capable et pourquoi je vous choisirais vous et pas un autre. ♫"

Tout reste étrangement silencieux. Et puis, petit à petit, des voix s'élèvent... Et des gens avancent. Akuma sourit. Certains ont de bonnes têtes... Oui, vraiment, il souhaite que les pirates attaquent...

Juste pour rire un peu...

♫.
Yamamoto Kogaku
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 9242
Popularité: +1141
Intégrité: 1043

Ven 4 Avr 2014 - 19:32

Je passai ma main sur la rambarde du Peacemaker, il venait à peine de sortir du chantier naval, c’était une vrai merveille : la coque était d’un bois de qualité, lisse et ambré aux nombreuses teintes subtiles. Certes, je n’étais pas charpentier et je ne m’extasiais pas devant le bois pour sa pureté, moi mon truc c’était les métaux et les minerais, mais les charpentiers et les forgerions avaient un amour en commun : le bois imputrescible. Le bois avait été travaillé et on pouvait apercevoir des gravures un peu partout. Les charpentiers avaient fait un travail remarquable, en fait il était beau sans paraitre ostentatoire. Il fendait la houle en sifflant. Je parcouru le pont sans entendre le moindre grincement, ce navire était vraiment une œuvre de maitre. Je rentrai dans ma cabine et me laissai tomber sur un fauteuil moelleux, cet homme avait vraiment bon gout. Je farfouillai quelque secondes dans le tas de papier entassé dans un attaché-case, avant d’enfin trouver le document désiré. Il demandait aux plus de marins possible de se poster au cap des jumeaux afin de le protéger d’une éventuelle attaque. Je laissai à mes hommes le soin de s’occuper des manœuvres. Je parcouru comme à mon habitude, les nombreuses salles que possédait l’embarcation. L’atelier, la salle de jeux, les cabines, les soutes pleines de biens divers que l’on devait amener au chantier, un soutient militaire qui amenait en plus des cargaisons c’était le rêves des intendants. Nous avions aussi quelques invités à bord, des officiers qui « cherchaient » un moyen de rejoindre la base…c’était plus pour le coté publicitaire que je le faisais, nous avions quelques cabines vides après tout.

-Heu Yama…problème.

Je me retournai, Cole, un ami et quartier maitre du navire semblait assez embêté.

-Hm ?

Il sortit un bras de son vieux poncho et se gratta l’arrière du crane.

-Well…il semblerait…qu’une fille nage quelques centaines de mètres…devant nous…dehors…dans la mer…

Apparemment, il semblait presque avoir honte de me laisser ce message pour le moins assez dur à croire.

Tu crois qu’elle prend un bain

Je me retournai, je n’avais pas remarqué que le loup m’avait suivi.

-On est a presque une heure de logue avec un navire rapide…soit y’a rien, soit c’est un cadavre…soit c’est pas n’importe qui…va chercher ta pétoire.

Je montai sur le pont et une des rares femmes de l’équipage me tendit une paire de jumelles.

-Merci Yena.

J’enfonçais la paire et sondai les flots pour enfin voir une tête émerger des vagues, une veste d’officier sur le dos. Je gonflai mes poumons et tonnai d’une voix forte.

-Ok les gars on diminue la voilure et on s’arrête a coté de la demoiselle.

Bel organe

Merci vieux

Mes subalternes, étaient déjà habitués à m’entendre causer avec mon loup. Certes voir un canidé et un humain autour d’une bouteille de bourbon qui font des bruits bizarre et qui semblent se comprendre mutuellement et qui n’arrête pas de se marrer est assez dérangeant. Pour ne rien arranger, rajouter un cow boy qui dés qu’il est en présence de plus d’une personne ou ne donne pas d’ordre nous offre un magnifique melting-pot d’anglais et de français et vous obtiendrez le groupe inhabituel que nous formions.

Je fis un signe au cow boy, je devinai en voyant le tissus bouger que sa main s’était porté sur son colt sous l’abris du poncho et j’entendis le cliquetis caractéristique d’une sécurité qui saute. De mon coté, je débloquai mon katana d’une pichenette et fis de même pour le poignard accroché sur mon torse. Le navire ralentit et nous lançâmes une corde à la fille. Elle monta à bord et je la saluai. C'était une jolie fille, un peu plus vielle que moi aux courbes généreuses et ce renforcé par ses vêtements trempés qui lui collaient à la peau. Je tentai de la regarder droit dans ses yeux profonds...il fallait quand même pas que je passe pour un obsédé auprès de l'inconnue et de mes hommes. Je devais aussi m’empêcher de rire devant cette magnifique créature, ses longs cheveux avaient été rendu poisseux par l'eau de mer et lui collait au visage et au corps comme des algues. Je jetai un coup d'oeil non pas pour me rincer l'oeil...sur une tenue mouillée... héhé, je suis génial, mais pour tenter de voir son grade et son nom mais sa tenue était trop imbibée d'eau. Je ne pouvais que deviner qu'il s'agissait d'une élite. Une élite bien armée...mais restons prudent.

-Salut et bienvenue à bord de mon navire qui que vous soyez …je suis Yamamoto Kogaku.

Trouvant le fait de donner mon grade un peu trop formel, je laissai soin à ma veste d’officier et au grade accroché à la veste à coté d’une broche en forme de chien. Il était bien sur encore superfétatoire de rajouter le nom de l’équipage, il se trouvait inscrit sur la voile et sur le drapeau de la marine…de toute façon, le nom ne lui aurait rien dit.

-Yena, amène la demoiselle dans le coin des filles, fais la se changer et envoie la moi dans ma cabine…il va falloir qu’on parle, une personne normale ne nage pas dans le coin.

Je fis un signe de tête au cow boy pour qu’il continue de la surveiller et d’un bruissement de manteau, je retournai dans ma cabine suivi du loup. Non sans ordonner à mes subalternes de rétablir l’allure. Je retournai dans ma cabine où se trouvait une baie vitrée qui donnait sur la proue du navire. Je sortis une bouteille de bourbon et deux verres que je déposai sur le bureau. J’en profitai pour ranger le bordel ambiant et m’intéressai à la vue que m’offrait ma cabine, il ne restait plus qu’a attendre.

Nous n’étions plus qu’a quelques encablures de la montagne. Je contemplais l’immense monument. Et dire qu’un simple caprice climatique et maritime faisait affluer tous les courant la. J’avais déjà traversé cette monstruosité, ce serait un baptême parfait pour ce nouveau vaisseau, mais vu sa tenue en mer, je ne me posais même pas la question si on allait se casser les dents. Tant de souvenir, ces bon vieux ghost, le passeur qui avait affronté la tourmente, c’était si loin et si proche à la fois. Cela ne servait plus à rien d’épiloguer la dessus, juste en garder un souvenir, je tapotai l’insigne en forme de chien sur mon torse, je l’avais matérialisé, une trace du passé afin de ne pas oublier d’où je venais. Il fallait à présent voler de mes propres ailles…voler libre et sans maitres. Je mis ma main en visière et contemplai l’oiseau sur la voile tendue…on ne pouvait pas choisir mieux…les Dawn Swift. Sans que je m’en rende compte, nous avions énormément progressé et nous n’étions plus qu’a quelques minutes de la pente. Si bien que je dus sortir sur le pont et ordonner à mes subalternes de lancer la procédure.

Mais d’où me venait cette impression d’oublier quelque chose ?

J’arrêtai vite de prêter intention à ce sentiment déplaisant et m’accrochai à la première chose qui me tombait sous la main et d’envoyer le loup dans ma cabine d’un coup de pied pas trop violent. Le navire fila droit et nous arrivâmes au niveau de la structure gouvernementale, je laissai les marins s’occuper des manœuvres d’amarrage et rentrai dans ma cabine où je tombai sur un loup un peu grognon, je rassemblai mes affaires et chargeai un certain Dick de trouver Cole et de lui demander de me rejoindre.

Je posai pieds à terre précédé du loup et d’un Cole à l’air assez embêté, mais je n’y prêtai guère attention. Nous déclinâmes nos identité à une jolie marine…malheureusement, elle ne tomba pas en pâmoison devant nous. C’était vraiment n’importe quoi comment deux grands officier sur-réputés l’un en costard et veste d’officier et l’autre en poncho et pantalon à frange ne pouvait pas charmer une fille d’une vingtaine d’année mariée de surcroît.  

Un intendant se dirigea vers nous, je lui tendis les documents attestant du fait que nous avions transporté des biens, j’en profitai pour lui demander de faire un check-up du bateau et de me fournir des menottes en granit. Il ne semblait pas disposé à refuser mes demandes tant il semblait heureux que l’on renouvelle le stock de café…c’était donc ca le truc qui puait dans la calle.  Dans un sens ce n’était pas plus mal je rendais service…avec un navire qui aurait du devenir le vaisseau mère d’un contrebandier. Je partis en l’entendant marmonner sur la survie de l’humanité toute entière.

On nous introduisit dans la base en construction avec une bande de marins en rang d’oignon avec face à eux un mec en costard…enfin quelqu’un avec du bon gout. Bon la couleur de son apparat laissait désirer, mais bon personne n’était parfait. Il nous exposa la tache qu’il semblait vouloir confié à certains d’entres nous. Ainsi donc, ceux qui le désirait pouvaient exterminer des pirates…ce n’était qu’en étant sur le front que je pourrai refréner les ardeurs des plus zélé sur les gars acceptable…par contre pour les autre…la on pourra s’amuser.

Je fis un pas en avant précédé du cow-boy et du loup…dommage qu’il n’y avait pas de vent et que l’on n’était pas dos au soleil…on aurait vraiment eu la classe.  Il ne nous restait plus qu’un test à passer…lui casser les dents et prendre le commandement ?
Ce gars chantonnant à l’air pas trop frais ne me disait rien qui vaille.


Dernière édition par Yamamoto Kogaku le Dim 4 Mai 2014 - 22:25, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-finihttps://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
Shinao Mizuky
Shinao Mizuky
• Caporal d'élite •

♦ Localisation : navaronne
♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 265
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mar 22 Avr 2014 - 8:39

j'ai appris récemment qu'un appelle avait été fait a Reverse Montain, pour tous les marins disponible. J'ai donc décider de partir de la QG de North blue dans les navires qui se dirigeait vers celui ci.

Sur le projet je tentais de me renseigner sur ce qui ce passait, on m'annonça que c'était le Projet N une genre de tentative du gouvernement mondial pour réduire drastiquement la piraterie qui sévit sur Grand Line en interdisant aux pirates de rallier la route de tous les périls.

Il n'y vont pas part quatre chemin ! Mais je me suis engager dans la marines, c'était aussi pour sa, pour arrêter la progression de la marines dans le mondes. le trajet fut long, mais une fois arriver, je me rendit vite compte de l'ampleur de la chose. Il y avait énormément de monde, tous serrer comme sardine si puis dire. On nous dirigeait vers cette base en construction, en nous indiquant qu'un débriefing était entrain d'être fait en se moment même, je n'était habiller de mon plus belle apparat histoire de faire bonne impression, on nous dirigeait dans la masse et je perdit vite le groupe avec lequel j'étais venu. Je le cherchais de vue en regardant a droite et a gauche, je marcha tous un coup sur quelque chose qui pigna que je posa mon talon sur sa patte un homme se tournât vers moi en entendant le bruit. Je me retrouva face a un lieutenant de la marine d'élite habiller d'un costard plutôt chicos, mon seul reflexe fut de me mettre au garde a vous.

Désoler lieutenant je n'avait pas vu ce chien, c'est bien le votre ?

https://www.onepiece-requiem.net/t9863-shinao-mizukyhttps://www.onepiece-requiem.net/t10420-fiche-technique-de-shinao
Yamamoto Kogaku
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 9242
Popularité: +1141
Intégrité: 1043

Dim 4 Mai 2014 - 22:23

Je me retournai vers l’inconnue et l’étudiai de pied en cape. C’était une blonde aux arguments développé mis en valeur par un décolleté plongeant de couleur sombre. Je la dominai d’une bonne quinzaine de centimètre…ce qui me rajoutait un défi supplémentaire pour ne pas vouloir apprécier la couleur de ses escarpins. Mais où avais je vu cette avenante demoiselle outrageusement au garde à vous ?

La mémoire me revient après quelques secondes, il s’agissait d’une jeune recrue qui cherchait un moyen de se rendre sur reverse. Kyle l’un de mes homme me l’avait présenté…elle s’appelait Shinao Misekiki ou un truc du genre…j’étais soit plongé dans une activité quelconque soit passablement ivre lorsqu’elle m’avait été présentée…ce qui expliquait mon égarement. La journée était vraiment pleine de surprise…pouvoir admirer la beauté humaine  deux fois la même journée était assez rare pour être noté…quoique…

Je lui souris, ignorant totalement le tas de marin à mes coté et le pingouin qui puait dans tous les sens du terme a mes cotés. Bien sur, le loup qui déversait un flot d’insanité et de traitements obscure à l’encontre de la jeune fille…probablement plus vieille que moi…compliqué d’être à la fois fraichement majeur, officier, légende vivante et capitaine.

Chien, comment cette humaine ose m’insulter ainsi me comparer moi à un chien ! Quelle…Dégénérée de pachyderme pelvienne…crustacé édenté à poil court…Peccadilles décérébrée féliniste…Fiente d’amibe atrophiée…

Et comme d’habitude, son vocabulaire disjonctait. Heureusement que je lui avais appris à bien se tenir en société et juste jurer entre ses crocs lors des ses sautes d’humeurs. Je me félicitai par le même coup de nous avoir créé une langue commune…si il parlait comme tous le monde il se serait fait passer pour un loup atteint de la maladie de la tournette. Il ressemblait juste à un loup anormal en fin de compte.

-Lieutenant….hé hé…il semblerait qu’on ne t’ait pas appris les us et les coutumes de l’équipage…Yama’ ou à la limite cap’tain suffisent. Hé ah oui Shinao…c’est un loup assez susceptible…ne te pose pas de question, on se comprend et ca s’arrête la… et pas besoin de te mettre au garde à vous je gère la situation. A présent rnetre sur le navire, ca m'étonnerait que tu sois à la hauteur...désolé

J’avais parlé assez bas pour qu’elle soit la seule à pouvoir m’entendre et elle exécuta mon ordre.

Je fis volte-face faisant claquer mon manteau, j’en avais marre de cette mascarade et de cette attente dont les quelque misérable minutes m’avaient déjà semblé trop longue.

-Ah oui, je suis Yamamoto Kogaku, anciennement lieutenant-colonel et nouveau lieutenant d’élite…je pense que ca vous suffit pour connaître mes capacités et si vous en doutez…ce ne sera pas dur pour un gars comme vous de savoir que j’ai écrasé un cavalier de la révolution il y a quelque semaines…et ce désarmé. Je vous présente d’ailleurs Cole B Palmer membre de mon équipage et je puis vous assurez qu'il est exellent.

Je sortis ma tirade sans arrêter de sourire chaleureusement…après tout que pouvait me faire ce type. Sans oublier que mon acolyte au vu de ses yeux pétillant approuvait ma méthode.

(shinao en pause rp==> pnjisé)
https://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-finihttps://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1