AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[Projet N] Étendards

PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Sam 5 Avr 2014 - 4:33


C'est une aberration de fer, de pierre et de charpenterie. Un véritable monstre d'armement qui se hisse au sommet de la montagne, séparant le monde en deux et le narguant à la fois de son perchoir inaccessible. Le projet N, la Nasse, un amoncellement d'ordures gouvernementales, le cadenas que les Cinq Étoiles termineraient de clore sur la porte de la liberté dans quelques jours à peine. Au sommet, le branle-bas-de-combat, au pied, les guerriers des mers qui se rassemblent.

Ils sont presque une centaine de bâtiments. De toute taille, de tout type, de tout acabit. Des coques cuirassées, des rangées interminables de canons, des mâts et des voilures à n'en plus finir, des figures de proue toutes plus incroyables les unes que les autres, des charpenteries toutes spéciales à chaque navire, mais surtout, des équipages armés jusqu'aux dents. Ils se massent au pied de Reverse Mountain depuis une heure déjà, les pirates des Blues qui ont été assez fous pour entraîner le plus de forbans au devant de l'énorme forteresse de la Marine. Des criminels, des aventuriers et des marins de par le monde qui se sont tous unis de concert en une monstrueuse flotte complètement hétéroclite. Tous poussés par ce rêve de Grand Line que tous entretiennent. Le rêve de partir à la découverte de cette tranche du monde qui pourrait leur être interdite à tout jamais. Ça, aucun d'eux ne peut le supporter, c'est pourquoi ils se hèlent tous entre eux, chargeant les canons, montant les éperons et les planches d'abordage, aiguisant les sabres et remontant les voilures.

-Regardez! crie une vigie, cramponnée à la rambarde de son nid-de-pie.

Un énorme galion. Trois rangées de canons. Quatre mâts. Un véritable monstre de navigation qui trace son chemin au milieu de ses congénères qui paraissent parfois minuscule face au colossal bâtiment.

[Projet N] Étendards 1HMS

L'ancre est jetée lorsque le navire atteint le sommet du peloton de bâtiments pirates. Tous les yeux sont rivés sur lui, le silence gagne même la flotte dans une appréhension générale lorsqu'on reconnait le pavillon du galion. Un pavillon bien étrange que seul les pirates d'expérience ou les écumeurs de bars réguliers peuvent connaître ou avoir eu connaissance. Trois crânes. Les pirates Vétérans.

[Projet N] Étendards Images?q=tbn:ANd9GcRQZ_0gbf_5MJJunZ6iywoo2vEHQi5-LXSy6nML9WCJOJsb6K46lQ

Un équipage de vieux loups de mer, la majorité étant d'anciens marins de Grand Line ayant laissé derrière eux des histoires de grandes batailles, d'aventures, de découvertes et de pillages. Des capitaines pirates que la Marine s'était lassée de rechercher et qui s'étaient pour la plupart recyclés en habitants normaux des Blues. Le galion sous les yeux des hordes de forbans agglutinées au pied de Reverse Mountain n'était donc nul autre que le célèbre Enclume-Flottante, un galion si gros et difficilement manœuvrable qu'on l'avait qualifié d'erreur de charpenterie le jour de sa création. Un navire qu'on croyait aussi démonté ou mis en cale-sèche depuis longtemps, à croire que les pirates Vétérans avaient trouvé le moyen de cacher un si gros navire aux yeux du monde sans le perdre.

Néanmoins, si ce navire ne vaut plus grand-chose aujourd'hui en terme de bataille navale, trop vieux, mal réparé, il représente tout de même un brave symbole pour tous ceux qui croient toujours en la liberté de la Piraterie sur les mers en cet instant; ce navire a fait l'allée-retour de Grand Line. Il a survécu à la Route de tous les périls, et compte bien y retourner.

Des bottes claquent sur le pont de l'Enclume-Flottante, le pas âgé et lourd d'une jambe de bois se répercute dans le silence de la flotte jusqu'à ce qu'un vieil homme apparaisse au devant du navire. L'épaisse moustache, la bedaine proéminente, l'air usé de ceux qui ont parcouru les mers. Si on ne se souvient plus de la prime culminante appartenant à cette tête d'un autre âge, on connait néanmoins son nom, le capitaine des pirates vétérans, une relique vivante de la Piraterie, au même titre que l'Ancêtre d'Armada.


Wilson "Blaireau" Moore, un septuagénaire plus bête que ses pieds et aussi ronchon que l'animal dont on l'a surnommé. Un cigare enfourné dans la bouche, un sabre dans un fourreau en guise de canne, il boite jusqu'à la rambarde de son colossal vaisseau pour plisser ses épais sourcils vers Reverse Mountain.

Au pied de la montagne, ce sont bien cinq énormes cuirassés de la Marine, toutes tourelles dehors, qui attendent la flotte de navires des Blues, véritable mur naval au devant de Grand Line.


-Mmmiéérrhh… Ça va pas être une partie d'plaisir… Moi qui croyait rentrer pour la fin d'la journée… maugrée le vieillard entre deux bouffées de cigare, la voix rauque et l'air morose.

Bon! Écoutez-moi bande de jeunes rêveurs et s'pèces de freluquets des mers de glandouillards! Va falloir ouvrir le ch'min! Ça, vous inquiétez pas L'Enclume pourra s'en charger! Mais si vous voulez tous pouvoir monter l'courant, va falloir un meneur pour mener la marche pendant qu'on va mettre en échec les cuirassés moi et les gars.
Y'a pas un homme assez fou ou digne de c'nom pour jouer au héros?!


Des échelles de cordes sont lancées aux bâtiments adjacents, des planches de bois aussi, Moore veut connaître les capitaines qui l'accompagneront dans la bataille, mais aussi ceux qui porteront l'avenir de la Piraterie sur leurs épaules.  
Adell
Adell "Golden" Dandy

♦ Localisation : A la première place !
♦ Équipage : L'équipage du Roi Rouge.

Feuille de personnage
Dorikis: 4320
Popularité: -223
Intégrité: -193

Jeu 10 Avr 2014 - 11:41

Vous m'croyez vous, qu'on a jamais faillit venir ici ? Red m'avait laissé une lettre... Qu'est pas une lettre en fait mais une vive card... Déjà là... C'est beaucoup pour moi. J'ai cru que c'était une serviette moi... Du papier à côté de la nourriture, forcément, ça peut être quoi d'autre ? Et bah une lettre ! Non, une vive card... Pis merde.

Les tâches de graisse rendaient pas la lecture top niveau mais c'était déjà pas mal. En gros il disait comme la Tata, mais lui il a apporté les détails qui me manquaient. Les enfoirés du GM ! Ils pensaient pouvoir faire ça sous mon nez... T'inquiètes pas p'tit Rossignol, je mènerai à bien cette mission, ou je suis pas Golden !
Après le départ de Red, on a directement fait cap sur Reverse. Megumi n'avaient rien fait pourtant, elle en était sûr et certaine, encore un coup de notre ami absent. Il est trop fort ! Un jour je deviendrai encore plus balèze que lui. Parce que bon, si j'veux être le roi et trouver le One Piece, faut que j'sois le n°1. Le best of the best of the océan !

Ah oui, Megumi c'est elle là, avec les couettes roses. Vous savez, la meuf du tonneau... J'l'avais élu au poste de navigatrice, comme ça, elle pensait avoir un peu de contrôle sur la situation et me foutait la paix. Une experte en son domaine en revanche.
Pis y'a Reyson qui est resté avec nous. Il est sympa le mec. Il survie quoi. J'me sens mieux de le savoir là. L'équipage est plus en sécurité avec lui à mes côtés. Pas que j'peux pas défendre la petite troupe tout seul mais, avoir un atout dans sa poche c'est pas mal. Kid en revanche est resté sur une île lors d'une escale, il avait trouvé une bibliothèque digne de son intérêt. Tant mieux. Les champs de batailles sont trop dangereux pour se petit gars. Je le préfère là bas.
Quand au nain... il est partit faire ces trucs de guilde des marchands. Il pense vraiment qu'à la tune. Vous auriez vu ses yeux quand il a vu les lingos d'or que Red avait laissé. Même à trois dessus il combattait comme un mort de faim pour les prendre. Sacré va ! Il nous a bien aidé aussi. Que de rencontre depuis que j'ai pris la mer, je regrette rien. Bon allez. On entre en scène.

Une marée de navire se trouvait déjà sur place. De toute les tailles, de toutes les formes. Mais le Roi des mers n'a à rougir de personne. Fier navire qu'il est, un membre de l'équipage, aussi brave que chacun d'entre nous. Je fais signe à Megumi de continuer à manœuvrer entre les bateaux pirates, si on doit être quelque part, c'est en première ligne ! Comme un vrai chef ! Un silence de mort règne ici, provoqué par l'apparition presque simultanée de l'Enclume-Flottante et de mon équipage. Je commençais à être connu sur les blues, notamment pour le bordel de Logue. Bwah'ah, qu'est-ce qu'on c'était éclaté. Et puis il y a le nom de mes alliés qui résonne à travers le mien et la présence de Reyson à mes côtés ne fait qu'augmenter l'écho.

Le silence se brise. Enfin il me les brise et les gens sont arrêtés n'importe où ! J'hurle à leur égard:


" POUSSEZ VOUS DE LA !! LAISSEZ PASSER !! ON VA S'OCCUPER DE CA !! "

Peu des capitaines présents voulaient engager les hostilités, compréhensible quand on voit l'armada... Bwahah l'armada... T'as compris ? Hm.. bref.
On approche du devant de la scène et on se stoppe au niveau de l'énorme bâtiment. J'y vois un p'tit père qui s'avance et qui entame un discours... Pour qui il se prend, c'est mon travail ça !
Tu vas voir si y'a pas un mec assez taré dans l'tas ! Ouais, vas y, balances les échelles !
J'suis le premier là haut. Hé'hé. Mais déjà une autre personne arrive. Qu'est-ce qu'elle fout là ! Ah oui... Notre rendez vous.




[Projet N] Étendards Tales-11


" Voilà Capitaine, je vous présente mon neveu. C'est exactement celui qu'il nous faut. Un peu idiot mais il a de la détermination à revendre.

Capitaine ?

Miiierrh ça fait longtemps qu'on ne m'avait pas appelé ainsi ma chère Etna. C'est donc lui. Si il a la même fougue que toi à son âge, je n'en doute pas.

Aaaah ça y'est ! T'étais dans son équipage !! "


Oui je suis long à la réaction et alors ? Pis j'ai pas fais tout ce chemin pour taper la causette avec taty et un papy.

" Bon, on s'en fout, c'est quoi le plan ?

On va devoir s'occuper des cuirassés de la marine si on veut pouvoir s'approcher de la Nasse. Le problème, c'est que je doute qu'on dispose d'autant de puissance de feu qu'eux.

J'suis sept cuirassés à moi tout seul. Faut juste me lancer là bas. Ici j'vais tout casser et on va encore m'engueuler. "


Le vieux fut surpris, ma tante à moitié, ma stratégie frôlait le néant. Sauf que ! Oui, j'ai appris à Logue, j'allais avoir besoin de mes nakamas et je savais déjà comment.


" Pour ça, je veux les meilleurs ! Non, je veux les meilleurs des meilleurs. Le Roi des mers prends la tête, les navires les plus rapides et manœuvrables nous suivront. Si on reste là, on va se faire couler les uns après les autres. On va les encercler et on j'en profiterai pour entrer dans l'tas et tout péter !

Pourquoi tu as toujours le même rôle ?

J'sais faire que ça tata, désolé. Bon on valide ?


Soyons fous, on te fais confiance.

Mieerrrrh. Faites suivre les consignes moussaillons, le destin de la piraterie est entre nos mains, nous n'avons pas le droit à l'erreur. "


J'écoute déjà plus. Je suis aller me percher sur la figure de proue de l'Enclume-Flottante et j'hurle à nouveau, en direction de la marine cette fois.

" J'EMPLOIERAI LES PUISSANTS DE CE MONDE ET JE LES GUIDERAI DE MA VERTU !! ENSEMBLE RIEN NE NOUS RÉSISTERA !! "
Je jette un œil sur le Roi des mers, je regarde mon équipe. Reyson, Tetsu, Megumi et la petite Kuro... Je leur souris. Laissons le temps aux autres de se préparer puis nous partirons immédiatement. Personnellement, je suis prêt GM, vient voir papa.


Dernière édition par Adell "Golden" Dandy le Mer 23 Avr 2014 - 13:34, édité 2 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t8284-royal-golden#103865https://www.onepiece-requiem.net/t8382-l-heritier-de-gold-golden#
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Ven 11 Avr 2014 - 21:07

    Avant Logue Town, la plupart de mes anciens camarades partent. A Logue, Izya rejoint le groupe des séparations, et après Red ? En laissant simplement une lettre ? La séparation était peut-être trop dur à supporter pour lui… Moi au cap, lui à Inari, et il reviendra après quatorze bouteilles… Le tout est : viendra-t-il à temps, trop tôt, ou trop tard ? Parce que la première fois que j’avais traversé Reverse Mountain, j’avais un Tahar pour me repêcher au harpon. Evidemment, c’était pas l’harpon qui me manquait cette fois. Donc je ne fus pas impressionné par la grande montagne, mais j’appréhendais tout de même le courant.

    Puis faut dire qu’arriver au milieu de cet attroupement de pirates à bord d’un navire de la marine… Heureusement qu’il y avait le drapeau noir en haut, histoire d’éviter tout malentendu. Depuis Logue, on m’a soigné de mes mésaventures. Faut que je remercie Adell pour ça d’ailleurs, ça pardonne quelque peu son inconscience constante. Pour le coup, je pouvais de nouveau bouger mon bras gauche à ma guise, et ils ont même rafistolé mes vêtements.

    Me voilà donc sur le pont, dans cette tenue qui ne me lâche plus depuis l’évasion, même depuis l’emprisonnement, ce qui ajoute quelques mois à la durée. C’est peut-être pas très hygiénique, mais cette tenue de prisonnier était ma seule compagnie, mon ami, mon confident, ma survie. Et quoi de plus symbolique qu’un pirate qui vient rappeler l’échec du gouvernement rien qu’avec ses habits ?

    Tandis qu’Adell allait voir sur le grand bâtiment, je restais près de la figure de proue, avec la même hantise perpétuelle : couler. Combattre à un contre cent, je sais. Survivre dans l’enfer sur Terre, je sais. Nager, impossible. La logique, aucune. Je restais donc à l’avant, au cas où un boulet de canon aurait la mauvaise idée de se profiler par là.

    « Il n’y a qu’un seul danger… Préparez les bouées. »

    Message compréhensible : je suis une enclume. Ma seule faiblesse… entre-autre. Y a aussi le granit marin, les logias, ceux qui sont plus fort que moi, … Mais je préfère parler d’une seule faiblesse, ça le rend mieux.

    Un bref regard au navire d’à côté, mais je me focalise bien vite sur les cuirassés en face. Plus jeune, j’aurais dit au vieil homme qu’il n’avait pas sa place ici et qu’il ferait mieux de s’occuper de son arthrite. Mais quand tu te fais dérouiller par un vieillard vice-amiral, tu reconnais que jeunesse n’est pas toujours synonyme de puissance. Adell est revenu. Laisser le temps aux autres ? C’est laisser le temps de se préparer. Puis pour m’échauffer, je dégaine Shusui de son fourreau et je dope mes bras dont le tissu musculaire se retrouve doublé. Abaissant ma lame d’un geste vertical, une onde tranchante commence sa course en direction des cuirassés, scindant la surface de l’eau en de plusieurs gouttes partant de chaque côté du trait tranchant.

    Histoire de prendre la température de l’affrontement qui s’annonce. Et également pour voir de quoi est capable cette arme au vécu si connu. Mérite-t-elle vraiment tous ces éloges qu’on lui fait ? Le résultat nous le dira. Et aussi pour prévenir que je suis sur ce pont-ci, et que celui qui tire par ici, j’aurais le temps de lui envoyer une lame d’air avant de sombrer pour de bon.

    Ma seule crainte : couler. J’aurais dû demander à Red comment voler…
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Kurogane Shinobu
Kurogane Shinobu


Feuille de personnage
Dorikis: 1660
Popularité: -88
Intégrité: -80

Sam 12 Avr 2014 - 1:40


Que pouvait bien faire une fille comme Kuro sur un navire comme le Roi des Mers. le ménage pardi! Oui, la pistolera fêlée du bocal était une maniaque de la propreté. Elle s'attela donc à nettoyer les moindre recoins du bateau. Armée d'un balai, d'éponges et de serpillères, la musicienne traqua la saleté partout où elle se trouvait. Et, autant dire qu'elle n'eut pas des masses à se fouler pour en trouver de la crasse. En fait, le plus dur était de ne pas épuiser ses munitions. En effet, les quantités de détergents à bord étaient limitées. La Kuro de ménage devait donc utiliser avec parcimonie les produits d'entretien, de peur de se retrouver en rade. Il fallait donc compenser par de l'huile de coude. Et ça, elle n'en manquait pas!

Tant est si bien qu'il ne lui fallut qu'une nuit pour lustrer ce gros bateau. Pas peu fière d'elle ce fut une terrible déception pour Kuro de constater que personne n'avait remarqué le travail accompli. En fait, l'équipage n'était pas très propre. Dépitée par tant d'effort faits en vain, le petit brin de femme alla se coucher et enfin savourer un repos des plus mérités. A cause de la foule d’évènements de la veille, et aussi du fait qu'elle s'était drôlement activée pour tout nettoyer, la pistolera n'arrivait pas à trouver le sommeil. Elle était allongée, mais ne dormait pas. Ce qui l'énervait, car elle avait sommeil et qu'elle se sentait fatiguée. Malheureusement, l'énervement l'empêchait de roupiller. C'était donc un terrible cercle vicieux qui se mettait en place.

C'est donc sans s'en rendre compte que Kuro se laisser aller dans les bras de Morphée. Et elle n'en émergea que vers les quatorze heures du matin. Le temps de faire un brin de toilette rapide et... il était déjà quatre heures de l'après midi! Fraîche et propre, elle était prête pour affronter une nouvelle journée avec les pirates crados. D'ailleurs, la voilà qui montait sur le pont. Elle voyait bien tous les navires pirates. Elle se demandait s'il n'y avait pas une migration. Un peu comme les oiseaux. Argh, sauf que les pirates ne sont pas des piafs! C'est prouvé scientifiquement. En effet, les Marines (alliés naturels des oiseaux) chassent les pirates. Et comme dit le proverbe, "l'ennemi de mon ennemi est mon ami", les écumeurs des flots sont donc les parfaits associés de Kuro.

Bref, il y avait une sorte de bouchon. Un peu comme le périph' aux heures de pointe. Ou comme certaines personnes qui ont trop mangé de riz. C'est alors que le Roi des mers file en tête du cortège à coté d'un gros navire qui ne semble flotter que par l'opération du Saint Esprit. Sans attendre, elle emboita le pas d'Adell. Enfin, jusqu’à la passerelle. Hors de question qu'elle monte sur la poubelle flottante qui servait de navire à ce vieux pirate! Patiemment, elle attendit que son capichef revienne.

"Bon, tu prends les deux de droite, et Kuro prends ceux de gauche?"

Oui, la pistolera avait envie d'en découdre. Mais... ne présumait-elle pas un peu de sa force? D'autant plus que Reyson avait ostensiblement ouvert les hostilités!

"Hé non, çavapasnamého!!?? Pourquoi t'as fait ça? Hein? Déjà que t'es tout sale, et mal rasé en plus!" Puis soudain elle percute. "Hé... mais... comment tu fais pour couper un truc sans le toucher? Hein? T'es un magicien? Woah! Dire que Kuro pensait que t'étais juste un clodo crado! Mais en fait tu fais de la magie. C'est cool! Enfin... bref... n'agis plus comme ça. Attends que les adultes aient fini décider de l'attaque la prochaine fois, oki?"


https://www.onepiece-requiem.net/t9849-kuro-confusion-savonhttps://www.onepiece-requiem.net/t15540-les-kuronneries
Tetsu Jolly
Tetsu Jolly


Feuille de personnage
Dorikis: 980
Popularité: -32
Intégrité: -25

Dim 13 Avr 2014 - 19:10




Je vous avoue que je n’imaginais pas vraiment mon retour sur Grand Line de la sorte. Avec une belle bande de braves gens surement, mais clairement pas avec un joli cortège de marines qui cherchent seulement votre mort. Enfin, quand je qualifie notre équipage de braves gens je m’entends bien. Ils sont braves certes, mais ils ont surtout des aspects bien propre à eux-mêmes. N’est-ce pas Adell ? Notre capitaine, heureusement qu’on se prétend pas l’équipage pirate le plus barbare. Bien que certains doivent déjà nous prendre pour des hurluberlues dans la profession. Logue Town ? J’aurais bien aimé y participer en effet. Pourquoi ? Certainement pas pour une prime, mais simplement voir au moins une nouvelle fois la ville avant qu’elle soit ravagée. Merci Capitaine. Mais maintenant on est là, devant reverse mountain.

L’enclume-Flottante. Bien-sûr que je connais ce nom. On me traiterait de menteur si je disais le contraire. Mon âge assez avancé me permet certains luxes, comme savoir certaines choses et reconnaitre quelques personnes. Comme quelques-uns des matelots présents sur le navire à notre flan. Rafiot qui n’a plus l’allure de ses 20 ans, il est loin le temps maintenant où il sillonnait les mers en quête de proies. Il n’est plus que légende et comme toutes ses semblables elle perdure dans à travers les âges. Mais j’ai du mal à me rendre compte de tout ça. Ma vue me fait là défaut. J’aimerais tant pouvoir y voir. Doku me fait les descriptions et mon imagination me fait le reste, le tout mélangé avec mes quelques souvenirs.

Ma cécité commence à me peser. Cela fait maintenant quatre ans que je supporte ce nouvel état de vie. J’avoue que ce nouvel aspect de moi, m’a permis de découvrir de nouveaux horizons. Mais avoir le don de la vue c’est aussi pouvoir découvrir les merveilles de ce monde. Pouvoir contempler les vagues sur la mer, regarder une jolie fille, voir Doku faire la tête et bien d’autres choses. Il m’est d’observer toutes ces choses mais seulement en reliefs. Cela me frustre, comme le fait de plus être capable de lire. Parcourir une livre est la chose qui vous apporte le savoir, la sagesse et donc le pouvoir. Mais je sais que dans ce monde je sens qu’une force me permettra de revivre tout ça, tout redécouvrir. N’est-ce pas pour ça que je navire au grès des marais ?

Du coup je me retrouve là sur la rambarde du navire, essayant tant bien que mal d’apprécier le moment. Doku lui est assis sur le long morceau de bois. On attend, comme toujours. Moi je suis patient, lui un peu moins. Il est jeune, je le suis moins. Il faut croire qu’on se complète bien. On est tous pareil sur le pont d’ailleurs. On attend. Sauf Adell, qui lui semble avoir trouvé un certain intérêt à nous avoir délaissé pour la compagnie des vieux loups de mer. On l’entend brailler. Moi surement plus que les autres. A perdre un sens, les autres ont tendance à se développer. J’ai beau l’entendre, je n’arrive pas forcément à comprendre ce qui se dit. Jusqu’au moment où sa voix prend une autre puissance, là il pousse vraiment une gueulante. Passer inaperçu avec ce garçon est mission impossible.

Un discours qui semble ouvrir les hostilités. Du moins c’est ce que j’en pense à l’écoute de la réaction du sabreur à bord. Reyson n’a pas réellement attendu les ordres et ce n’est pas notre Capitaine qui lui aurait empêché de le faire. L’attaque semble impressionnante puisque je sens Doku se relever. Il me décrit une sorte d’onde de choc, le genre « lame de vent ». Plutôt impressionnant en effet. Ce garçon est plein de source. Au vu de la distance où se trouve de notre ennemi, je suis quelque peu inutile. Du moins c’est ainsi que je le ressens. Mais après tout je suis le second et gérer le rafiot quand notre Capitaine est absent est aussi mon rôle. Je m’en vais donc. Me rapprochant de Reyson qui se fait vraisemblablement agresser par la petite Kuro.

Tetsu ▬ Je crois bien que les hostilités sont lancés, mon cher Reyson tu es un garçon plein de ressources. Ne t’inquiètes pas Kuro nous aussi nous aurons notre rôle à jouer.

Ma main droite vient alors tapoter la tête de Kuro. J’espère qu’elle le prendra bien, j’aime ce rôle du vieil homme.

 
To be Continued ...
 


 © Halloween


 
https://www.onepiece-requiem.net/t5375-tetsu-jolly-la-revolution-d-un-nouveau-genre-lecteur-de-poneglypheshttps://www.onepiece-requiem.net/t5659-tetsu-jolly
Megumi Grey
Megumi Grey

♦ Localisation : Je me trouvais à Orange ... et là je suis sur Loguetown.
♦ Équipage : A voir.

Feuille de personnage
Dorikis: 730
Popularité: 10
Intégrité: -10

Dim 20 Avr 2014 - 16:11

Mais qu'est-ce que je fous ici ? Après m'être barrée des sales pattes de ce lieutenant de marine à deux balles, me voici au devant d'un bateau … à me prélasser sur une chaise longue. Ouais bon, j'aurais pu tomber plus bas dans un trou. Mais quelle idée de partir me planquer dans un tonneau pour me tirer de Loguetown en toute discrétion ! Il va falloir sérieusement que je revois mes tactiques non parce que là c'est pas possible, mais vraiment pas du tout. Puis il y a ce drôle de gars qui me prend pour sa navigatrice depuis qu'il m'a trouvé, il s'appelle Adell. Et ça fait la onzième fois qu'il dit qu'il deviendra le roi des pirates … Non parce qu'il y a pas que lui, y'a aussi un vieil homme plus que douteux, une petite fille qui n'arrête pas de nettoyer et un homme qui semble avoir des goûts étranges en ce qui concerne les vêtements. Si seulement il n'y avait qu'eux. Tout va très bien sinon …

Après ma énième engueulade avec Adell sur le fait que je n'étais pas sa navigatrice, mais une navigatrice indépendante. Non parce que ouais, j'ai encore mes droits, je ne suis pas un objet ! Je décide de prendre les commandes de ce navire après avoir rangé mes sacs d'ors que j'avais précédemment volée dans les rues de Logue'. Comme si j'allais les abandonner ! Je craque mes doigts et donne deux ou trois directions. Bon il fallait que je m'en sorte aussi, je tiens à ma vie par ailleurs. Je me concentre principalement sur mes actions, je ne veux pas leur parler donc je décide les ignorer.

Gaaaah … C'quoi tout ça ? Trop de navires qui bouche le chemin. Je n'aurais jamais cru voir ça de toute ma vie. Je recule de quelques pas en regardant tout le monde bouger tandis que moi je restais derrière ma grande faux pour montrer que j'avais une arme. La vie de pirate n'est pas faîte pour moi apparemment, j'aime naviguer sans qu'il y ait trop d'embûches, oui c'est vrai je suis de nature très cal-

« - J'EMPLOIERAI LES PUISSANTS DE CE MONDE ET JE LES GUIDERAI DE MA VERTU !! ENSEMBLE RIEN NE NOUS RÉSISTERA !! »

«  - NE PARLE PAS POUR TOUT LE MONDE ! » J'essaie tant bien que de mal de le couper dans son élan, mais je comprends très rapidement que c'est peine perdu.

Tout devenait plus brouillon sur ce bateau et les gens bougeaient de droite à gauche, ils couraient aussi .. c'est dire ! Je suis rapidement effrayé par l'homme au sabre … Je recule vers le vieil homme et la fille/femme, peu importe ce qu'elle est. Je me tais et me positionne près d'eux.

« - Je ne comprends absolument rien … » Dis-je en croisant les bras.

( Je m'excuse de ce rp, les prochains seront beaucoup mieux ! )
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Mer 23 Avr 2014 - 0:06


L'onde tranchante traverse la baie menant à la cascade ascendante à une vitesse foudroyante. Dans un fracas que vous percevez même sous les remous de Reverse Mountain, la lame invisible entame la coque et la tourelle d'un premier navire, celui du centre. Des échardes de la taille d'un bras s'envolent sous la force de l'impact et des explosions réduisent en pièces la proue du cuirassé. On croirait presque que le coup de sabre du métamorphe viendrait complètement à bout de l'immense bâtiment, si ce n'était d'une énorme silhouette qui se profile sur le pont du navire de la Marine.

-Mmmiiééérrrhhh…. Oh… ça s'complique, boudiou… Ronchonne le vieux Moore aux côtés d'Adell.

La lame d'air percute soudain un mur, l'onde se tord puis se disperse dans l'air en emportant avec elle les quelques derniers morceaux de la tourelle-avant et de la proue. La poussière provoquée par la technique de Reyson se disperse autour du colosse qui piétine les gravas à la manière d'un automate. La main fumante braquée devant lui, une longue entaille barrant sa paume, P.Y. 18 scanne les environs d'un œil exempt d'émotion.


-Bip…..Bip…. Reyson D. Antis. Prime de 183 millions. Affiliation au Capitaine Tahar Tahgel. Affiliation au Capitaine Red. Dernière actualisation de la base de données demande élimination immédiate.

Processus d'élimination enclenché.


Propulsion. P.Y. 18 quitte le navire où les matelots tentent tant bien que mal de colmater les brèches et de stopper l'incendie de la tourelle qui ravage le pont. Et à la manière d'un cétacé, le pacifista plonge à pleine tête dans les eaux de Reverse Mountain. Devenu torpille, vous le voyez foncer à pleine vitesse vers vous tous, l'annihilation de Reyson bien ancrée dans son disque-dur.
Derrière vous, c'est l'agitation et la panique chez les forbans des Blues. Le branle-bas de combat gagne les navires et votre formation déjà chaotique se morcèle à vu d'œil. Des fuyards? Déjà?

-ON PASSE REVERSE MOUNTAIN OU ON NE PASSE PAS! Mmmmiérrh! C'EST LE TOUT POUR LE TOUT LES GARS! C'EST PAS UN FOUTU ROBOT QUI VA NOUS FAIRE QUITTER NOTRE POSTE. Tonne "Le Blaireau" en tirant de plus belle sur son cigare.

Ensuite, il se tourne vers toi, Adell, et te braque son regard perdu sous ses sourcils froncés.

-C'est pour aujourd'hui ou pour demain que tu joues au Roi des pirates, gamin? Miiiééérrrhhh… Fonce, et l'Enclume te suivra.

N'empêche, un pacifista fonce tout de même vers vous. Et....

BOUM! BOUM! BOUM! BOUM!

Les quatre autres cuirassés, eux, s'en donne à coeur joie et se mettent tous à vider leur arsenal sur les magnifiques cibles que vous et les autres pirates représentez.

Ça commence à merveille, y'a pas à dire.
Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 9059
Popularité: -712
Intégrité: -600

Mar 29 Avr 2014 - 12:31

    " Si ça avait été de la magie, j'aurais claqué des doigts… "

    Plutôt que de dégainer une arme. Mais j'ignorais les critiques de la fillette. Il y avait bien plus important dont il fallait s'occuper. Quoique j'aurais préféré avoir à m'en faire que d'une simple femme miniature. C'est plus simple qu'un pacifista et une armée de boulets de canon…

    Une attaque aérienne et une sous-marine. Je ne pourrais pas m'occuper des deux, je ne peux pas être partout… Puis j'ai pas un logia comme Tahar ou Red. Eux c'est des tricheurs, moi un vrai avec un paramecia. J'ai dû apprendre à m'en sortir avec mes capacités surnaturelles mais pas aussi surpuissant que les leurs. Je connais mes limites, je connais mes faiblesses. Et ce que je sais, c'est que si la torpille robotique perfore la coque du navire, je sombre comme une enclume sans défense. J'ai pas vraiment le choix…

    " Occupez-vous des boulets, j'ai un vieux compte à régler avec les pacifistas. "

    Vieux… Ca date d'avant mon voyage sur Grand Line, avant même les Saigneurs, et avant Shusui. Un robot qui m'avait laissé meurtri, presque à l'agoni, mais on y était parvenu avec le séraphin Damien. Comment déjà ? Ah oui, avec la même faiblesse que les détenteurs de fruit du démon : l'eau. Suffit de faire un trou, et tout le monde sait qu'un circuit électrique n'aime pas les bains. Voici donc mes options : sauter à l'eau pour atteindre le pacifista, ou attendre que le pacifista m'atteigne et sombrer dans l'eau… Peut-être aurais-je mieux fait de rester à Logue Town ?

    " Adell, tu sais voler non ? Ca te dit de faire le grand saut avec moi ? "

    Avait-il compris le message ? En tout cas, je l'avais déjà vu prendre son envol en créant une explosion sous lui. Les autres, je ne connaissais pas leurs capacités. S'il y avait Izya ou Red, je les aurais choisi eux. Mais bon, on fait avec. Lame en main, je ferme les yeux et laisse échapper un soupir. Resserrant ma poigne, je jette un bref regard vers le ciel, vers cette montagne perforant les cieux. Peut-être te rejoindrais-je bientôt, mère. Mon cœur accélère lentement. Aucun plan n'est infaillible, mais celui-ci a intérêt à marcher.

    Vérifiant la position et la trajectoire du pacifista, je fis un signe de la tête à l'intention d'Adell avant de courir vers la figure de proue d'où je sautais dans le vide, en direction de la mer en contrebas et des remous provoqués par le robot. Je m'injectais des hormones augmentant ma taille, et ainsi ma puissance et ma portée. J'étais alors une cible facile aussi, avec ma taille de semi-géant, mais c'était un mal nécessaire. Aurais-je directement le pacifista de ma lame, ou faudra-t-il que je le tranche à distance ? Avec la vitesse du robot, je doute qu'il puisse réagir à mon assaut, ou dévier de beaucoup sa trajectoire. Shusui, ton heure de gloire est arrivée. Sinon, c'est l'heure de ton trépas, car tu sombreras avec moi…

    La dose hormonale étant faible, j'allais regagner ma taille suite à mon attaque pour qu'Adell puisse mieux voler avec moi. S'il a bel et bien sauté aussi… Faut dire, c'est pas dans l'habitude des maudits comme nous de pratiquer le plongeon kamikaze. Sauf que je m'approche grandement de cette eau sans fond, ainsi que de la torpille robotique…

    " Adell ? Adell ! "
https://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttps://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Kurogane Shinobu
Kurogane Shinobu


Feuille de personnage
Dorikis: 1660
Popularité: -88
Intégrité: -80

Ven 2 Mai 2014 - 11:07


Kuro aimait bien qu'on lui tapote la tête. Et puis, le vieux monsieur lui disait un truc sympa. Et ça, mine de rien, ça valait son pesant de cacahuètes. Évidemment que la pistolera allait avoir son moment de gloire! Après tout, c'était aussi SON aventure! Elle n'allait pas rester là bouche bée à gober les mouches pendant que les autres récupèrent tous les honneurs! Il n'y avait qu'une bonne place sur scène, et c'était tout devant! Alors si vous vous imaginiez un instant que la musicienne allait rester en retrait, c'était râpé!

Rapidement, elle jeta un coup d’œil à Megumi. Cette fille avait des cheveux d'une drôle de couleur. Rose. Franchement, tout ça ne faisait pas très sérieux. Entre Adell qui braille des trucs, Reyson qui n'en fait qu'à sa tête, le vieux Tetsu qui est vieux et la navigatrice aux cheveux roses, Kuro pensait qu'elle avait une belle équipe de bras cassés avec elle. Mais le plus important, ce n'était pas ça. En fait, c'était l'arme que la jeune femme en face d'elle possédait qui avait toute son attention actuellement!

"Waaaaah, ton arme est super groooosse! C'est quoi?"

"C'est une faux!"

"C'est vrai?"

"Oui, c'est une vraie faux!"

Ce n'était tout simplement pas possible! Quelque chose ne pouvait pas être vrai et faux à la fois! Le cerveau monomaniaque de Kuro commençait à chercher une explication logique à ce phénomène.

"C'est pas possib'!"

"Heeiiiin?"

"Ben vi! Ton arme, c'est une faux. Donc, elle ne peut pas être vraie! C'est antiatomique.... non, c'est pas ça... antinomique! Oui, ton arme, elle est antinomique! Sauf si tu l'appelles autrement, ça va de soi!"

Et là, impossible de raisonner Kuro, le seul moyen était de focaliser son esprit versatile sur autre chose. Fort heureusement, ce fut Reyson qui s'en chargea. Il expliqua au petit brin de femme que sa lame de vent n'avait rien de magique. Lui demanda de s'occuper des boulets, ce qui n'était pas très sympa avec les autres membres de l'équipage. Enfin, le plus important, c'est qu'il voulait faire le grand saut avec Adell. Et ça, c'était super étrange! Premièrement, ce n'était pas le moment de faire une déclaration d'amour! Et puis... c'était entre mecs! Eurk, c'était dégoutant!

C'est alors que les explosions se firent entendre. Si proches qu'elles faillirent emporter le poids-plume qu'était Kuro.

"Hé, mais... on tire sur Kuro! Cavapanamého! On tire pas sur Kuro, bande de brutes épaisses! Et toi, papi Tetsu, t'as de gros bras! Viens avec Kuro pour charger les canons! On va pas se laisser tirer comme des pigeons par des oiseaux! Et toi, avec ton arme zarb', faut faire bouger le bateau! Parce que, comme dit le proverbe, cible qui bouge n'amasse pas mousse!"

Oui, Kuro donnait des ordres! Et surtout, elle n'attendait pas que les autres approuvent. Traçant comme une flèche, elle alla se placer près d'un des canons de proue du navire, et commençait à viser les cuirassés ennemis. La riposte était lancée! Enfin, pour peu qu'on la suive!
https://www.onepiece-requiem.net/t9849-kuro-confusion-savonhttps://www.onepiece-requiem.net/t15540-les-kuronneries
Adell
Adell "Golden" Dandy

♦ Localisation : A la première place !
♦ Équipage : L'équipage du Roi Rouge.

Feuille de personnage
Dorikis: 4320
Popularité: -223
Intégrité: -193

Ven 9 Mai 2014 - 16:43

Je vois que ça s'active sur mon navire. Quel brave équipage. Ils sont autonomes c'est bien.
Le papi marmonnait dans sa barbe. Il avait l'air de trouver la situation compliquée... Ah ces vieux, toujours à se faire du soucis pour rien.


" T'inquiètes pas grand père. J'ai déjà les choses en main. Une pomme ? "


Lui dis-je en tendant le fruit.

" Faut pas partir au combat sans sa dose de vitamine. Faudrait pas avoir une fringale au milieu de la baston.

Miiiiergh... Non merci...

Tant pis. Allez à toute. Essayez de pas rester trop près de moi. "

Ouais j'suis comme ça moi. J'croque la pomme et j'me dirige vers la proue de l'Enclume, j'crois que y'a Reyson qui parle de faire sauter le grand chauve... J'pense que c'est une métaphore qui parle de... la montagne ? Je jette mon trognon dans l'eau et j'observe.
Mais qu'est-ce qu'il fout ? Pourquoi il saute dans l'eau ? Et c'est quoi se machin qui nage. Il pêche ? Sacré Reyson, il sait lui, qu'on part pas au combat le ventre vide.


" Ouais, j'arrive t'aider à le remonter ! "

Je monte tranquillement sur le bord du navire et, d'un petit bond, je le rejoint devant les yeux consternés de tout le monde. Bah ouais, je suis une statue de plomb dans l'eau... Tant de choses qui me sortent de l'esprit. Bwah'ah'ah. Je lâche un:

" Oh putain de merde.  "

Pour la forme, histoire de montrer au gens que j'avais remarqué ma faute, j'suis pas con hein. Du coup, peu de choix s'offraient à moi. Je sais !!!
On va se pousser un peu jusqu'à Reyson avec une petite explosion et on va se servir de notre prise comme radeau ! Yeaaah.
Je m'exécute, avant de sombrer en mer, en créant une petite explosion avec mes pieds qui me pousse tranquillement vers mon ami... Non je déconne, j'suis arrivé comme une brute sur le dos de Rey en même temps qu'il atterrissait sur le monstre marin. Plus de poids, plus l'épée elle s'enfonce, il est harponné là !


" C'est bon, on le tient bien là ! "


Mais... Mais... ON COULE ! J'remarque que notre victime s'enfonce petit à petit dans les profondeurs et l'ami Anstis avait déjà les pieds qui faisaient trempette. Faut que je nous remonte. DEPLACEMENT FORCE MAXIMALE !
Le souffle a un peu fait balloter les navires pirates et nous, on s'est envolé vers d'autre cieux. Du genre ouais, j'ai mis trop de force maximale et vu que mes bras étaient accrochés à Reyson, qui me semble un peu plus petit et moins costaud que y'a cinq minutes, mes pieds sont passé devant et on partit en tournoyant dans les airs.
Non franchement j'ai la gerbe là, c'est trop inhumain, trop on va mourir quoi. Y'a des boulets qui nous frôlent en plus, genre ça suffit pas. Mais bon, vu qu'on a une chatte pas permis, on était devenue une sorte de scie rotative grâce au sabre de mon pote... Si c'est ça, rotative, les trucs qui tournent. Du coup, on a coupé les quelques boulet sur notre trajectoire, on laisse le reste aux autres, on peut pas tout faire. Déjà que c'est pas voulu.
On tourne encore, encore, encore, jusqu'à ce que l'environnement bleu, qui nous expliquait qu'on était dans le ciel, disparaisse pour laisser place à du brun, du gris, du rouge brique... Signe que c'est la merde, plus y'a de couleur, plus y'a de chose. C'est juste logique.

CRRRAAAAAAKKKKK

Oh mon dieu... Des pious pious partout, les zoulies pioupiouuu... Sa tourne encore dans ma tête. Je sais pas où je suis, pourquoi, comment ni avec qui... Qui ? Qui... Oui qui....
Illumination, je reviens à moi et je cherche Reyson du regard.. Merde il est où ? En haut j'entends des mecs hurler.


" Putain mais c'était quoi ça ?!!

On aurait dit des mecs...

Quoi ?! Mais qui balancerait des mecs sur des cuirassés ? Non mais vous avez vu le trou ? Bougez vous le cul bande de feignasse et aller voir ce qui se passe ! "


Non ? Bwah'ah'ah'ah. On est dans la cale... On a traverser tout le pont. Une chance encore, à une planche près, on finissait sous l'eau mais on aurait couler un cuirassé ! Classe. D'entrée. Direct. Bam.

" HEY REYSON, DEBOUT BWAH'AH'AH. TU DEVINERAS JAMAIS OU ON EST BWAH'AH'AH ! "

J'me marre tout seul, l'excitation j'pense, j'aurai voulu faire exprès, j'aurai pas réussi. J'met des coups de pieds dans tout ce que j'croise en riant comme un gland. Bwah'ah génial. J'me stoppe soudainement et je met mes mains en porte voix.

" HEY LES MOUETTES !!! VOUS VENEZ VOUS FAIRE BOTTER LE CUL OU COMMENT CA SE PASSE ? "
https://www.onepiece-requiem.net/t8284-royal-golden#103865https://www.onepiece-requiem.net/t8382-l-heritier-de-gold-golden#
Tora Tsubomi
Tora Tsubomi


Feuille de personnage
Dorikis: 1840
Popularité: -55
Intégrité: -35

Jeu 26 Juin 2014 - 12:55

Ca fait longtemps maintenant que  je suis coincé là, dans cette prison miniature au fond de ce fichu bateau. Des chaines aux poignets et aux chevilles, cette grosse cage à oiseau est bien équipé en tout cas. Des mouettes expertes en cage à piaf c'est quand même pas banal hein ? ... Bon ok faut vraiment que je sorte de là moi... J'ai besoin de lumière, d'un vrai repas et accessoirement d'un bon bain aussi. *Snif snif* En fait ça serait même pas accessoire du tout ! Y a pas à dire c'est pas ma semaine. C'était bien la peine d'avoir fui Shell Town pour tomber sur ce galion qui sortait des chantiers pour venir en renfort au projet N. Je sais même pas ce que c'est en plus cette connerie de projet N ! Bref ils avaient eu le rapport de mon cas avant de partir et m'ont pris en pension complète. Maintenant je me retrouve à attendre comme un gland que quelqu'un vienne décider de mon sort. Sauf qu'au final à défaut de s'occuper de moi, ce sont des mouettes que certains semblent vouloir s'occuper. Bien fait ! C'est le karma ça je suis sûr, z'aviaient qu'à pas me faire poireauter.

Je vois rien de ce qui se passe dehors mais au boucan qu'ils font, ils doivent s'en donner à cœur joie. Je sais pas avec qui ils se bastonnent mais ça canonne à tout va. Sauf qu'en face ils doivent a voir du lourd aussi ! J'ai senti le bateau trembler bordel. Que la marine soit dans la mouise c'est réconfortant, en revanche ça serait sympa qu'on coule pas quoi. Je suis pas une enclume mais je nage très mal avec les bras et les jambes attachés hahaha... Plus de peur que de mal cependant, on flotte toujours, ouf. C'est bien les mouettes faites gaffes à vous quand même, au moins le temps que j'arrive à sortir. Après vous pourrez faire toute la plongée sous-marine que vous voudrez ! Sauf que bon j'ai beau dire ça, si m'échapper était aussi simple je l'aurais déjà fait depuis longtemps. J'ai certes encore mes fils, mais j'ai rien d'utile à faire avec. Ils ont pas laissé les clés accrochés dans la pièce, dommage. J'ai besoin d'un plan pourtant ! D'une idée ! Ma liberté va pas tomber ciel bordel !

CRRRAAAAAAKKKKK

... Je veux pas faire le difficile mais j'aimerais bien ne pas être tout le temps contredit par les évènements. M'enfin bon là ça m'arrange bien pour le coup. J'ai pas trop compris ce qu'était cet espèce de projectile rouge, mais il est passé à travers le plafond pour aller s'écraser quelques étages plus bas. Ils sont gros ces cuirassés n'empêche pour avoir autant de niveau. Bref ça gueule de partout en haut et en bas le projectile se met à beugler à son tour aussi ! C'était un humain ? Sérieux ? Il doit être frappé ce type ! Attaquer un navire comme ça et en provoquer les occupants. La situation va pas tarder à dégénérer. Faut que je sorte de là, trouve les clés de mes fers, récupère mes affaires et me tire ! Sauf qu'à peine le temps de me relever que le sol affaiblit craque sous mon poids. Du coup chute libre direction le rez de chaussé, tout le monde descend !

-Bwaaaaah ! Euh, un clodo ?

Oui je sais j'ai des commentaires bizarres en pleine chute. Mais bon avec ces cheveux dans tout les sens, ses vêtements en haillon et toute la poussière du crash... Hey mais il a un sabre en plus ! Je suis pas un marine j'ai des fers hein ! Je veux pas me faire botter le cul !
https://www.onepiece-requiem.net/t8318-tora-tsubomi-c-est-icihttps://www.onepiece-requiem.net/t8466-la-fiche-a-tora
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Dim 29 Juin 2014 - 20:11

Les choses sont bien faites. Si du côté de Grandline, les pirates montrent leur niveau de puissance avec un tel brio que seuls les Pacifistas permettent encore de dire que le Cap des Jumeaux n'est pas tombé entre les mains de la piraterie, le côté des Blues n'est pas en reste. Les cuirassés de la marine sombrent petit à petit face à la détermination d'une génération de pirates qui ne souhaitent pas se voir fermer la voie mythique vers Grandline, et accessoirement la seule voie qu'ils peuvent emprunter pour rejoindre la route de tous les périls. Les cuirassés, peu à peu hors d'état de nuire, la voie est ouverte vers les sommets de Reverse. Et c'est l'Enclume-Flottante qui sonne la charge, faisant tonner ses canons. Les pirates se regroupent sur les navires et les capitaines répondent à l'appel par des clameurs tonitruantes.

Il s'ensuit une course pour être le premier à arriver en haut. Malgré l'expérience contenue dans le bois de l'Enclume-Flottante, il n'a plus l'âge pour les courses de vitesse et c'est plusieurs navires plus rapides qui lui volent la vedette pour entrer dans le canal vers le sommet. Le premier manque l'entrée, raclant le bord qui déchire la coque. Il sombre en un instant comme pour murmurer un signal à tous les pirates : l'impatience est punie. Et les navires à sa suite ne sont pas au bout de leur peine, car ce sont plusieurs dizaines de mines sous-marines qui ont été placées dans le canal. Les explosions réduisent en copeaux de bois les premiers navires. Mais d'autres navires s'empressent de prendre leur suite. Toutefois, ce n'est pas le seul piège et ce sont des charges explosives qui font sauter de gros blocs de pierre juste un peu en contrebas de la base de la marine. Deux navires sont écrasés d'un coup direct. Les autres navires tentent d'esquiver et, pour certains, s'écrasent sur les bords du passage. Pour les plus chanceux, ils s'écrasent sur les corniches créées par les explosions.

Au final, le premier navire à arriver à la base de la marine est l'Enclume-Flottante au coude à coude avec le Roi des Mers des Goldens Suns. A la proue, le capitaine Wilson montre la voie et c'est tout le navire qui vient s'encastrer dans la Nasse encore fragile et permettant le passage aux navires suivant. Déjà, des pirates sortent par toutes les écoutilles pour envahir les étages de la base et ses défenseurs viennent à leur rencontre. Venant des autres blues, d'autres navires se joignent à la bataille, plus ou moins en piteux état. Dans le cœur de tous, ils savent. Tout se joue maintenant.


Spoiler:
 
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1