AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
0.48 €

Le Golem

Aller à la page : Précédent  1, 2
Sorrento Olin
Sorrento Olin
••• Agent du CP5 •••


Feuille de personnage
Dorikis: 1920
Popularité: +15
Intégrité: 15

Dim 13 Avr 2014 - 14:15

Rappel du premier message :

Le golem.


Début de l'an de grâce 1625 - Chez Pinky - Port de Norland  Luvneel – North Blue



Chez Pinky. Bar infâme. Bouge immonde. Repère des infréquentables, l’idéal des indésirables. L’endroit est toujours animé de personnages en tout genre, de tous horizons et de tous bords…
De nombreux piliers de bois façonnent et morcellent l’endroit en de nombreuses petits espaces où, généralement, l’on y retrouve une table ronde avec quelques intriguant autour. Sur les murs, les affiches des recherchés ont été remplacées par des affiches bidonnées représentant des primes sur la tête des officiels du gouvernement ou de la marine. Dans cet endroit de perdition il fait toujours sombre et ce, peu importe si à l’extérieur il fait grand soleil. Dès lors, et si l’on y reste trop, les effluves de bière rance et d’odeurs nauséabondes provenant des clients et du personnel ont peu à peu raison de n’importe quel pilier de comptoir et lentement mais surement, l’on se fait happer par cet endroit intemporel où les cauchemars côtoient les rêves et où la réalité et les fantasmes finissent au même endroit : dans le gosier, bien tassé par un verre de rhum sèchement avalé.

Là, dans un recoin du bar, nombreux sont ceux venus s’amonceler autour d’une table avec en son centre, une lanterne qui illuminait le visage grave et creusé d’un vieux conteur venu raconter son histoire.  Des chuchotements fusaient de ci de là alors que certains appelaient au calme pour laisser l’ancêtre finir ce qu’il avait commencé.

Le golem les amis ! Il est là depuis plus d’un siècle ! C’est le gardien immortel, le rempart devant les aventuriers trop ambitieux ! Enfant déjà j’avais entendu parler de lui. Il garde un trésor sur une ile de North Blue et jamais encore on n’a pu lui dérober la plus infime pièce d’or ! Ceux qui ont découvert l’endroit ne sont plus et ceux qui ont survécu ont fui la peur au ventre et n’ont pu raconter qu’un discours décousu sans jamais se rappeler précisément de l’endroit où ils se trouvaient, la peur avait totalement dévoré leurs cervelles.

Un brouhaha se leva alors pour acclamer l’histoire du vieil homme, alors qu’une montagne jouait des épaules pour se frayer un chemin jusqu’à la table où il posa son pied. Narguant le vieux du regard, sa coupe iroquois et son gabarit massif avait de quoi rendre muet la plupart des bavards.

C’est qu’un ramassis de foutaises, un dégueulis d’vieil ivrogne que tu radotes pour attirer l’attention sur toi le vioc’ !

Le vieil homme fixa la montagne et sans se démonter, il retira sa houppelande et tous purent observer qu’il lui manquait le bras gauche.

Tu peux me croire ou pas jeunot, mais le temps me donnera raison, car si j’ai pu le trouver, quelqu’un quelque part finira aussi par le débusquer. Allez, ôte ton pied et sert moi donc à boire.


Dernière édition par Sorrento Olin le Dim 20 Avr 2014 - 14:07, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t10431-sorrento-olinhttps://www.onepiece-requiem.net/t10559-agent-sorrento-olin
Yamamoto Kogaku
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 9804
Popularité: +1200
Intégrité: 1119

Dim 14 Déc 2014 - 21:29


La demoiselle s'échappe de ma poigne d'un geste de l'épaule ne semblant pas comprendre ma métaphore...pour une raison inconnue, je savais qu'une connerie du genre allait arriver... Jes active un piège qui nous enferme dans la pièce et pour couronner le tout la fraise se fait la malle. Laisse moi deviner, elle va se mettre à chialer...Pour ça qu'il faut toujours travailler en solo. En solo, on a raison quoiqu'il arrive et on doit pas ramasser les morceaux à cause des erreurs des autres...
Une porte s'ouvre à l'autre bout de la pièce, je savais que le plan de l'entrée de service était la meilleur. La le golem, il joue avec nous ... et je ne supporte pas ce genre de situation... Mais je me dois de rester calme.

Je regarde la pauvre fille passer de longues minutes à fouiller le socle à la recherche de la fraise... Elle finit par se réintéresser à l'autre entrée et m'invite à rentrer. J'échange quelques regards avec le loup...on est d'accord, c'est vraiment une situation à la con. J'aurai bien sortit une blague de merde pour améliorer l'atmosphère, mais j'ai pas d'inspiration la...

On s'avance dans un tunnel éclairé et on arrive dans une salle noire puant la mort. Une grincement métallique se fais entendre et on imagine une grande forme dans l’obscurité. Bon, je fais quoi ?
Reste calme et sors un truc !

-Bonjour


Non, Yama ça c'est une idée de merde.

-Coucou !

Une voix rocailleuse me réponds, normal pour un golem... Où est la den den caméra ? On est dans une pièce noire et on à un golem qui dit bonjour...Dans quelle situation je me suis encore fourré...bon tant qu'à faire...Même pas de Grahou...ou de Graaaah...on suit pas les stéréotypes la... Je sais pas pourquoi...mais je stresse plus trop la...Le golem a détruit son mythe tout seul...et pis coucou...c'est pour les trucs gentils et mignon...

-Ca va ?

-La forme merci et vous ?

Non, sérieux...on se fout de ma gueule la...soit un psycho soit un sorte de dieu qui semble décider à me faire chier...

-Bien...Il fait sombre non ?

-Ah oui, je m'en occupe...je serai plus à l'aise pour vous tuez !

Des bruits de pas, des bruits d'os brisés et de chaire écrasée et enfin le bruit du silex contre le fer. Les quelques étincelles crées par l'outil font apparaître une forme de plusieurs mètres de haut. Une torche s'allume. Une grande forme apparaît, couverte d'une armure disparate, un ensemble des morceaux métalliques tordus et de bois. Je me tient prêt à réagir à une action en traitre...néanmoins, je me décide de répondre à Jeska.

-Un truc géant qui veut nous buter...la routine...Laisse moi gérer...reste calme...

Mais, je le trouve un peu trop honnête le bonhomme. L'armure continue d'allumer les torches et revient au centre de la salle a présent bien éclairée. Pour tout mobilier elle compte un trône de pierre et des monceaux de cadavres. Certains offrent une stade de décomposition avancé et d'autres sont encore relativement intact.

-Alors...qui êtes vous ?


-Cela, n'a pas d'importance...mais on m'appelle le golem. Je suis heureux de parler avec vous, mes adversaires ont l'habitude de crier et fuir...cela fait du bien de parfois discuter.

Je vois...

-C'est un peu sale non ?


-On s'habitue...


Je rêve où je parle de la pluie et du beau temps avec un golem...

-Et donc pourquoi nous tuer ?


-C'est Stonson qui l'a dit !


-Stonson ?


La forme pointe un gros rocher agrémenté d'une énorme éclaboussure pourpre. En y regardant bien, on y distingue deux yeux et une bouche. Sûrement, le copain du golem...un golem et un caillou qui causent...Je n'ai même pas envie de plus d'explications.

-Pourquoi Stonson vous demande t'il cela ?


-Il est le lien qui me lie à Erbaf !

Erquoi ? Je ne veux même pas qu'il m'explique...je vais faire comme si je comprenais...


-Pourquoi n’êtes vous pas chez vous alors ?


-Je suis un géant nain et ils ne me reconnaissent pas alors en tuant plein d'adversaires je pourrai être reconnu.


Bon, Stonson ça passe...mais un géant-nain...qui tue des gens dans une cave...c'est vraiment n'importe quoi la.Y a un mec qui s'amuse à me donner un destin de merde...j'en deviendrait presque croyant pour le coup...

-Et pourquoi pas sur un champs de bataille...c'est bien aussi ?


Je fais quoi la ?

-Non, Stonson ne me verrait pas !

C'est cela oui...allez quoi...

-Mais dans une cave...vous affronterez moins de gens que dehors, non...et des plus valeureux !


-Votre raisonnement est totalement stupide !

Bon laisse béton, le géant il lui manque une case...

-Sinon...c'est vous qui avez fait tout ces pièges ?


-Non, c'est mon manager .


-Stonson ?


-Mais non abruti ! Un homme qui m'amène des adversaires valeureux et qui leur fait passer des tests !

Je pense que t'as pas compris le deal mon pote, t'es juste utilisé par un mec la...

-Pourquoi n'avez vous pas tué...votre manager ?

-Il faisait tellement pitié, que je me serai déshonoré en l'affrontant !

Bon...c'est pas que j'en ai marre de parler avec lui...mais y parait que la connerie c'est contagieux.

-Bah...on est marin et on doit vous arrêtez ...comme vous butez des gens...vous vous rendez ?


-Non, je vais vous tuer et vous montrer à Stonson...êtes vous prêt ?


Que c'est gentil...dans un sens c'est pas mal. On ne tombe pas tout les jours sur un méchant bien éduqué. Je dégaine.

-Bon Jeska, je te laisse lancer le signal de départ...la diplomatie marche pas...Tu pourras noter dans ton journal intime qu'on s'est foutu sur la gueule avec un géant cinglé !
https://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-finihttps://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
Jeska Kamahlsson
Jeska Kamahlsson
Modérateur

♦ Localisation : Ici et là.
♦ Équipage : Libre Pirate

Feuille de personnage
Dorikis: 6833
Popularité: -507
Intégrité: -481

Dim 21 Déc 2014 - 11:28


Il y a dans cette pièce, un Golem. Une créature immense. Une bête assoiffée de sang. Une entité passablement dérangée. Mais qui reste cependant fort poli. L'ange écoute sagement la conversation entre Yamamoto et la chose. Et comment dire, Jeska était plus que surprise. Ils allaient devoir se battre contre un colosse en armure qui tient ses ordres d'un rocher. Dit comme ça, la situation frisait le ridicule. Mais l'ange sentait très bien le volume d'air que leur futur adversaire déplaçait en se mouvant. Du coup, elle n'était pas très rassurée! Et surtout, le plus important.

Dites, Monsieur le Golem, vous ne sauriez pas comment on peut attraper la fraise qui se trouve dans la salle d'avant?

Oui, vous avez bien entendu. Jeska était bien plus préoccupée par comment récupérer ce fruit qui lui faisait envie que par la mort imminente que lui promettait le géant nain en face d'elle. Mais trêves de bavardages, l'immense créature chargeait. L'aveugle bondit sur le coté et en profita pour passer derrière le Golem. Elle allait profiter de l'ouverture pour frapper. Un bon coup dans le tendon d’Achille.

Et vlan!

La Lieutenant ailée avait mis tout ce qu'elle avait dans ce coup. Et ça n'avait rien fait. Le monstre n'avait même pas vacillé. Il se contenta de grogner et de diriger son immense masse vers Jeska qui se mit à pousser un petit couinement effrayé. Sans demander son reste, l'ange se carapata loin du géant. Elle n'était pas folle au point de se laisser frapper par une brute pareille. Si elle se prenait un coup, elle risquait de finir à l’hôpital, et ça, dans le meilleur des cas. En plus, elle ne disposait que d'une protection minimale vu sa tenue, donc, l'aveugle préféra opter pour une stratégie dite du "hit'n'run". Ce qui consiste simplement à placer des frappes éclair et à se retirer de suite après. Stratégie idéal contre des monstres comme de Golem.

Maintenant, l'ange se demandait ce que Yamamoto et son loup allaient faire.

_________________
Le Golem - Page 2 V8az

"Il n'y a pas pire aveugle que celui qui refuse de voir."
https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttps://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
Yamamoto Kogaku
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 9804
Popularité: +1200
Intégrité: 1119

Ven 26 Déc 2014 - 18:41

Bon, il semblerait que Jeska s'en fout autant du golem comme toutes autres les personnes dans la salle, y compris Stonson . Mais la on prends l'hypothèse que les caillou ne font pas attention à leur environnement et aucun scientifique n'as jamais tenté de vérifier si c'était le cas...ça serait pourtant une découverte d'ordre capitale qui pourrait changer la face du monde !

-Oeil...replies toi pour le moment.

Le loup se tapis dans l'obscurité, dans l'état actuel des choses il est inutile et devient même un fardeau à protéger. C’est triste à dire mais c'est le cas.

Elle décide de se lancer à l'attaque, elle s'élance et tente de lui couper les jarrets mais la lame bute contre l'armure du monstre. Seul un géant serait capable de porter une telle armure, aucun être humain ne serait capable de se balader avec une telle charge. Néanmoins, une charge reste une charge, même l'homme le plus fort du monde se retrouva ralentit même si la charge n'est que d'un kilos et le ralentissement en millième de secondes. Nous avons un géant lourd et grand, lent de base et ralentit par son harnachement on pourrait tenter de le vaincre par la vitesse. Mais si on ne sait pas entamer sa cuirasse, la vitesse sera inutile. Normalement, je suis capable de trancher sa protection...mais je préfère éviter. Pas que je craigne que la lame se brise mais plutôt qu'elle se retrouve coincée dans son armure. Retirer une lame d'un objet immobile et possible, le faire avec un géant de 50 tonnes est une autre histoire. Je pourrai trancher ce qui maintient l'armure en place, encore faudrait il trouver les liens...

Prenons plutôt une autre voie, j'affronte un machin lourd et grand. Si je le balance à terre, il y a des chance qu'il soit incapable de se relever...tel une vieille tortue. La on aurait le temps de s'amuser ou d'aller chercher des renforts. Voici le plan ultime qui se créé dans mon esprit, je me propulse à sept ou huit mètres de haut et l’envoie au sol. Le seul problème est qu'il y a un peu trop de mètres en trop... Si je cumule le soru et la force de Jeska...on aurait des chances de parcourir cette distance.

Le golem se retourne vers Jeska, je n'ai plus le temps de lambiner. Je dégaine Yugure et d'un geste fluide projette une lame d'air au sol. Elle créé une ligne peu profonde mais surtout balaye les corps. Le coup heurte le talon du golem ensuite criblés de caillasses. Il semble que la protection soit fendillée, mais j'ai pas envie de me rapprocher pour vérifier. Je profite de la chaussée crée pour me projeter vers l'avant avec le soru, je zigzague entre ses gambettes et m’arrête au coté de Jes. Je profite qu'il me cherche du regard la où j'étais avant de « disparaître » pour lui glisser une phrase à l'oreille.

-Tu me balance en l'air et je l’envoie au sol pour qu'il y reste cloué...ça te dis ?


Qui ose dire que mon plan est absurde ?

https://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-finihttps://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
Jeska Kamahlsson
Jeska Kamahlsson
Modérateur

♦ Localisation : Ici et là.
♦ Équipage : Libre Pirate

Feuille de personnage
Dorikis: 6833
Popularité: -507
Intégrité: -481

Sam 27 Déc 2014 - 19:02


Le géant n'a pas répondu. Jeska doit donc faire le deuil de la grosse fraise. La mort dans l'âme, l'ange se résous donc à attaquer. Mais la chose est couverte d'une armure aussi épaisse que solide. L'aveugle a frappé aussi fort qu'elle le pouvait, et elle en avait encore mal à la main. Alors quand son compagnon utilisa une technique supersonique pour se rapprocher d'elle et lui énonça son plan, la Lieutenant court vêtue ne put qu'accepter.

Ouais, on va le faire tomber ce gros plein de soupe!

Oui, il n'y en avait pas un pour rattraper l'autre. Le Colonel lançait une idée stupide, la Lieutenant la suivait. Aveuglément. Et pas uniquement parce qu'elle était non-voyante. Il était son supérieur. Il avait autorité. S'il voulait que l'ange le propulse dans les airs. Jeska donnera son maximum en ce sens.

Seulement, c'était bien beau de préparer un plan de la mort qui tu la vie vivante. Mais encore fallait-il pouvoir l'appliquer. Et le Golem ne l'entendait pas de cette oreille. Il s'agitait. Frappant le sol. Séparant nos deux héros. De temps en temps, il lançait même des choses dans leur direction. Jeska esquivait, mais sa tenue d'amazone la démangeait de plus en plus. Hors, elle ne disposait pas d'assez de temps pour se gratter. D'autant plus que Yamamoto avait enfin une ouverture pour son plan.

Il fonça sur l'ange. Immédiatement, elle se prépara à lui faire la courte échelle pour le propulser dans les airs. Et voilà le Colonel volant! Trop élongé de la sphère perceptive de l'ange le bretteur réussit son attaque, mais l'aveugle ne peut déterminer comment il s'y est pris. Mais le résultat est là. Dans un fracas de fin du monde, le géant tomba au sol. L'onde de choc déséquilibra la jeune femme un instant, mais pas assez pour la faire tomber.

Le plan avait réussi.

Alors Jeska courut vers le héros vainqueur du Golem. Seulement, lorsque le géant avait chu, les vibrations avaient fait tomber la tenue d'amazone de l'ange. De ce fait, c'était bien en tenue d'Eve que la Lieutenant se précipitait vers son supérieur. Quant au géant, il était au sol, visiblement incapable de bouger, mais nous savons tous ce qu'on dit des apparences.


_________________
Le Golem - Page 2 V8az

"Il n'y a pas pire aveugle que celui qui refuse de voir."
https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttps://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
Yamamoto Kogaku
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 9804
Popularité: +1200
Intégrité: 1119

Dim 28 Déc 2014 - 22:38

Elle a compris, mais néanmoins le géant ne semble pas disposer à nous laisser mettre notre plan à exécution. On courre on évite, frappe de temps à autre le temps d'enfin trouver une ouverture pour préparer mon attaque aérienne.Elle me balance dans les air, t'es foutu le golem. Il me reste plus qu'a trouver un machin classe à gueuler en l'amenant au sol. Un prise de catch peut-être ? Ou alors un machin totalement random...la prise de catch fera l'affaire. Ayant fais ma première impulsion d'un soru et la seconde avait été amplifiée par la puissance de la demoiselle, je fais une presque parfaite ligne droite jusqu'au géant.

-Flying titan neckbreaker !

Je lance mon bras en passant à coté de sa gorge et agrippe l'une des plaques d'armure pour l'amener au sol et....non je reste la accroché comme un con au cou du golem... un, deux, trois soleil...non il bouge pas. Quatre, cinq, six , syphilis. Non il refuse de tomber. Il commence a agiter ses bras comme un glandu... attends t'arrive pas a lever les bras, mon pote. Tu sais ce que ça veux dire ? Je sors mon poignard. Je lui plante quelques coups dans le gras de la nuque, ma lame traversant aisément l'armure. C'est tout de suite plus simple quand on n'a pas à se protéger.

Il se décide donc de faire un bond en arrière totalement inattendu vu son équipement. Je contracte mes muscles pour ne pas me retrouve écraser par le monstre. La chute est rude et bruyante, mes dents claquent ainsi que la totalité de ma colonne vertébrale, je roule sur le coté entouré de poussière, les oreilles sonnant et le dos meurtris. Je me relève tant bien que mal, je vérifie que tout est en place et cela semble être le cas. Je lance un coup de pied à la tête du nain géant ne me rappelant que trop tard qu'il portait un casque.

C'est donc la plupart des os presque en miettes que je vois une Jeska débouler dans son plus simple apparat. Bam giclée de sang on pourrait presque croire que son aspect m'a causé plus de dommages que la chute du bonhomme. Certes, la donzelle est aveugle mais c'est pas pour autant qu'elle est pas censée remarquée qu'elle à les roberts qui sautent dans tous les sens. D'un autre coté, elle remarquera pas si je jette quelques coups d’œils indiscret...mais quand même. Attend, elle s’arrête pas la rassure moi elle va pas me sauter dessus comme ça, j'vais clamser d'une hémorragie sinon.
Ça ferait tache sur le CV ça...
Heureusement ou malheureusement, je ne serai pas me prononcer, je me fais harponner par une Jeska dévêtue.

Un événement majeur, néanmoins, entacha encore plus que les écoulements naseau cette joyeuse...hm...rencontre. Le géant venait de se relever, par à l'aide de ses bras ou en roulant sur le coté... Non monsieur, d'un saut carpé. Une scène comme ça, ça s'imagine pas un machin de plusieurs mètres de haut recouvert d'une armure qui d'un mouvement de bassin se relève, ça démotive un peu.

-Sérieux, Golem on dis pas merde à la gravité comme ça bordel !

Je suis un peu furax la...

-Désolé...

Et il s'excuse le con ! Même des gosses crédules avec quelques verres dans le nez n'auraient pas gobé la scène. Un colonel génial, une marine dénudée, un géant qui s'excuse après avoir défié la gravités et un caillou qui cause...dans quelle situation me suis je encore fourré. Je me tourne ver Jes pour me rappeler que ce n'est pas une chose à faire.

-Va falloir trouver autre chose...divert...fais diversion...

J'ai un nouveau plan...encore plus irréaliste que le précédent, mais après tout la situation l'était déjà.
Je m'élance sans me retourner et surtout sans regarder vers Jeska pour éviter une autre crise de saignement. Je me place derrière Stonson et pose une lame sur...sa gorge...non je refuse de donner des explications supplémentaires.

-Rends toi Golem...je tient Stonson...sa vie est entre tes mains...

Je vais tourner ça comment dans mon rapport si ça marche ?
https://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-finihttps://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
Jeska Kamahlsson
Jeska Kamahlsson
Modérateur

♦ Localisation : Ici et là.
♦ Équipage : Libre Pirate

Feuille de personnage
Dorikis: 6833
Popularité: -507
Intégrité: -481

Mer 31 Déc 2014 - 12:26


Jeska devait faire diversion. Et elle ne savait pas trop comment faire! Stupidement, l'ange agita les bras en criant pour attirer l'attention du géant. Bingo, le colosse tourne sa carcasse vers elle. Seulement, il se détourna d'elle encore plus vite. Pourquoi, l'aveugle ne le comprenait pas.

On aurait pu croire qu'il agissait ainsi parce que Yamamoto avait pris Stonson en otage. Mais pas que. En fait, le Golem était un géant qui n'aimait pas les géantes. De ce fait, le corps nu de Jeska provoquait en lui une réaction de dégout. Au point qu'il ne pouvait poser les yeux sur cette horreur.

C'est là qu'il percuta que son seul ami était menacé! Le géant poussa un hurlement de rage à glacer le sang. Jeska, se rapprocha immédiatement de son supérieur. Plus par peur que par volonté de le protéger d'ailleurs. Elle se dit alors qu'il était préférable d'être ensemble que séparés face à une telle brute.

Laisse Stonson tranquille! Et toi, rhabille-toi! T'es toute nue, c'est dégoutant!

L'ange se fige. Elle était nue en face de son supérieur et d'un ennemi. Elle devint toute rouge et essaya alors de cacher l'essentiel de ses mains. Ce qui était loin d'être évident. Mais une autre chose l'avait profondément choquée. Le géant la trouvait moche!

Hé, je ne suis pas laide à ce point! Namého! Je ne suis peut-être pas très belle, mais de là à dire que je suis dégoutante, c'est quand même fort de café! Dis, Yama-nii, tu me ne me trouve pas repoussante, toi, n'est-ce pas?

Question purement rhétorique, il n'y avait qu'une bonne réponse à donner. Et malheur au Colonel s'il ne fournissait pas la réponse appropriée. Enfin, l'important n'était pas là, pour le moment. En effet, le colosse répondit.

"Rhabille-toi et vite! Je ne peux pas me battre si tu te ballades nue. Et encore moins si on menace mon Mentor!"

Et t'as quoi contre ma nudité, espèce de gros balourd! T'aimes pas les filles ou quoi?

"Ben oui... désolé... Stonson n'est pas que mon Mentor, c'est aussi mon amant."

Jeska essayait de déployer toute sa force pour ne pas rire. Un géant nain, dans une cave qui parle à un gros caillou qui est à la fois le mentor et l'amant du monstre. Bon sang! En son fort intérieur, l'ange essayait d'imaginer comment le Golem et Stonson faisaient. C'était trop. Elle explosa littéralement de rire! Surtout que Yamamoto se tenait derrière ledit mentor. Bref... trop c'était trop.

Mais ce ne fut pas au goût du Golem. Il fit fi de la menace que le Colonel faisait peser sur sa moitié et envoya une droite en direction de la soldate nue. Sans trop de problème Jeska esquiva, malheureusement, elle fut comme soufflée par l'air que déplaçait le géant en bougeant. Du coup, elle valsa jusqu'au mur le plus proche.

Outch!

Le choc ne fut pas des plus agréables. Sonnée, la jeune femme essayait de se remettre d'aplomb, mais tout tournait autour d'elle. Elle sentait juste une chose. Les pas du Golem qui se rapprochaient d'elle.
https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttps://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
Yamamoto Kogaku
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 9804
Popularité: +1200
Intégrité: 1119

Lun 5 Jan 2015 - 22:25

Le golem me dévisage ne semblant pas réellement préoccupé par mon ... ot--, non ça refuse de passer, j'arrive pas à sortir appellation pour le caillou...c’est trop absurde. Par contre, il semble tenir à ce que Jeska se rhabille. Offusquée, elle se retourne vers moi avec la question mortelle. Ce genre de question que les filles peuvent te poser, tu réponds « oui », elles te tue et tu réponds « non »...c'est la même chose. Je réponds d'un enchaînements de raclements de gorge et d'un grognement faisant penser à pas du tout ou autre élocution en tout.

-Magnifique

Je ne parlais pas d'elle, enfin si un peu, mais non. Au pire, je lui sors que je parlais de la situation et ainsi j'évite les emmerdes. Par con le Yama, j'ai eu chaud, encore un peu et je passais à coté du drame. Dire que les pulsions de la demoiselle me terrifiaient plus que le golem. Ce qui est une aberration je suis un homme et un marin, un officier même. D'ailleurs, si j'avais peur j'aurais fais mon chant anti-peur que j'avais appris bien des années avant. Quand bien même à moins que Jeska aie une barbe rien ne peut me faire peur. Une gonzesse avec plus de poils au menton que moi ce serait déjà terrifiant et un barbu avec des roberts et une taille de guêpe serait troublant et terrifiant. Enfin, je me comprends.

Le golem m’ôte les mots de la bouche, bien qu'à moitié plus proche des trois-quarts à regrets. Jeska doit au moins mettre un futal. Heureusement que je me suis habitué à la vision et que je ne risque plus de me vider de mon sang au moindre coup d’œil. Ils s'échangent des répliques bien sentie quoique puant le réchauffé...
Et la vient la révélation ultime celle que personne n’aurait vu venir, même pas mamie Gertrude qui passe ses journées à regarder « den den la vie » et qui pense que le chanteur en pagne est talentueux...une ménagère de base en d'autre mots. Le golem est un homme qui aime les cailloux qui aime les hommes...enfin, le terme géant soit plus correct bien que je ne mette pas sa virilité en doute. Je ne pouvais donc pas ... tu--... non j'ai beau me forcé mais non. Cela mettrait le golem dans un fureur noire. Je vais plutôt garder...le caillou à un autre fin. Je vais finir par en pleurer je pense...

Le golem passe à l'attaque et balance Jeska contre une parois par le simple souffle d'air créé par son coup. Elle semble sonné et il semble décider à en finir. Qu'es ce qu'il ne faut pas faire de nos jour pour sauver une fille nue de l'attaque d'un géant schizophrène dans une cave et qui de surcroît est petrophile ou quelque chose du genre. Je me demande si il est dans le dictionnaire celui-la, heureusement que j'ai du apprendre ce genre de connerie pour forger...

Je laisse tomber le caillou et me projette vers Jeska d'un soru, je m’arrête à quelques mètres d'elle et l'attrape en mode princesse tout en dérapant. La grande classe quoi...a présent je dois sortir une réplique pour accompagner le geste. Le golem ce décide même de me la donner.

-Ton preux chevalier ne te sauvera pas éternellement !

-Les chevaliers des temps moderne sauvent les jolies filles en détresses et ne craignent que la pénurie de polish pour armure !

Le tout agrémenté d'un sourire dévastateur et d'un clin d’œil...la classe ultime quoi !

C'est vrai quoi. Les veuves on s'en fout, ça chiale, ça hurle et comme ça a déjà été marié elle ne sert plus à rien et les orphelins...bah ça chiale et hurle tout au temps et après si on leur trouve pas des paternels ça vous colle au basque. Si jamais ça se passe et que t'a tes armes qui sont ternes...tu passes pour un glandu. Mais bon ce n'est pas mon cas, je pense à passer du polish tout les jours sur mes lames et j'ai jamais du sauver de gosses !
Par contre, avec ce que je viens de sortir, je vais devoir assumer ma classe et défoncer le géant-nain. Je dépose La fille au sol et lui passe ma veste d'officier pour la couvrir...je lui laissais la moitié de mon arsenal mais tant pis...on fera sans.

Je fais quelques pas pour m'écarter de Jeska et me colle presque à la parois... c'est l'heure du duel !
Il balance son poing vers moi, je fais un pas de coté et ancre mes deux pieds au sol tout en collant la poignée de mon meitou au mur, la où je me trouvais quelques instants plus tôt. Sa main s'empale sur ma lame et le souffle de son coup me fais reculer de quelques centimètres. Je sors un poignard et le lui plante dans le dos de la main pour ensuite arracher le meitou plus facilement. Le golem a perdu une main.

Je me positionne en position de garde face à lui, fini les fanfaronnades.

-Golem, moi Yamamoto Kogaku tueur de géant te sommes de te rendre !


Si on n'en fais pas un récit épique, je ne sais plus quoi faire.



https://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-finihttps://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
Jeska Kamahlsson
Jeska Kamahlsson
Modérateur

♦ Localisation : Ici et là.
♦ Équipage : Libre Pirate

Feuille de personnage
Dorikis: 6833
Popularité: -507
Intégrité: -481

Dim 11 Jan 2015 - 19:48


Il la trouvait belle. L'ange se sentait flattée. Et, elle aimait ça. Jeska avait beau dire qu'elle ne s'attachait pas à la beauté des choses parce qu'elle trouvait ça superficiel, un ou deux compliments bien placés et là voilà toute émue. En plus il venait de la sauver de ce géant déviant en la désignant comme une "jolie fille". La seule raison logique à tout ça était évidente : Yamamoto en pinçait pour elle! Mais l'aveugle ne pouvait pas. Elle en aimait un autre. Pourtant celui-là était bien sous tous rapports. Seulement, comme toutes les femmes éprises de Justice, le cœur de la Lieutenant penchait pour un mauvais garçon.

Seulement, si Jeska sombrait dans l'archétype de la relation amoureuse, ce n'était pas le cas quant il s'agissait de se battre. En effet, l'ange était loin du cliché de la greluche qui attend passivement que son prince vienne la sauver. Mais aussi de celui de la fille forte et rebelle qui se retrouve soudain incapable de quoi que ce soit dès que le grand méchanttm l’attrapait par le bras. Non. L'ange se battrait à coté de son sauveur.

Bien qu'étourdie par le choc, la demoiselle se plaça aux coté du Colonel. Elle avait bien entendu qu'il y avait eu un échange de coups. Et vu d'où provenait l'odeur de sang, ce n'était pas Yama-nii qui était blessé. Elle entendit l'armure crisser au niveau des jointures. Le colosse repassait à l'offensive. Il se préparait à les écraser avec son autre main. Un peu comme on le ferait avec des moustiques devenus gênants. N'écoutant que son courage, la jeune femme bondit dans les airs et frappa le bras d'attaque du géant sur le coté. Le but était clairement de dévier le coup. Mais il y avait un peu trop de force dans la frappe du Golem, et le brave Yamamoto Kogaku était toujours en ligne de mire de l'écrasement.

Yama! Ne reste pas là!

Cria alors l'ange en dernier recours!

_________________
Le Golem - Page 2 V8az

"Il n'y a pas pire aveugle que celui qui refuse de voir."
https://www.onepiece-requiem.net/t7775-jeska-kamahlssonhttps://www.onepiece-requiem.net/t7858-les-techniques-de-jeska
Yamamoto Kogaku
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 9804
Popularité: +1200
Intégrité: 1119

Lun 12 Jan 2015 - 21:51


Il ne répond pas et se contente de faire tomber sa main massive sur moi, tel un marteau s’abattant sur une barre de fer. Je serai bien tenté de ne pas bouger et de bloquer l'attaque avec toute la badassitude que je possède...mais ca ne serait pas prudent. Jeska d'un pied sauté tente de contrer l'écrasement, mais ce n'est pas très efficace. Le coup fut légèrement dévié vers la droite et d'un pas sur la gauche je me positionne hors de la zone d'attaque. C'est une esquive qui a la classe, après tout, les attaques normale n'affectent pas les spectres. Les dogs ont peut être disparu, je n'en reste pas moins un. A présent je me dois de combattre efficacement l'acier !

Malheureusement, je n'avais pas prévu la suite. D'un geste du poignet, il me percute et me balance contre une la roche dur. Le choc vide mes poumons et des taches noires commencent à danser dans mon champ de vision, ce balayage m'a rendu confus. Je titube un peu et le golem est au prise avec la lieutenante, cela me laisse le temps de reprendre mes esprits et de penser à un plan d'action. A vrai dire, j'ai déjà des plans en tête ... mais leur nature ne me donne pas envie de les utiliser. Je les trouve un peu trop brutaux...nous ne faisons qu'affronter un pauvre fou et non un criminel conscient de ses actes. Je n'ai donc aucune raison de l'éliminer.

La première chose à faire, que je préférais éviter dés le départ, mes semble être devenu une nécessité. Si je fais perdre au golem l'usage de ses yeux, il deviendra nettement moins dangereux. Je dispose de lame d'air et de couteaux de lancer pour le faire...mais ce type d'attaque me semble un peu trop cruelle à mon goût. Mais cette méthode reste moins cruelle que mon plan ultime...laisser le golem détruire Stonson. Au vu des sentiments qu'il lui porte...il en sera brisé...dans le meilleurs des cas. Il ne me reste plus qu'à espérer que la fille aie un plan moins sanglant a proposer. Je fais craquer ma nuque et me mets en marche vers le golem.

Une autre pensée se forme dans mon crane endolori. Le golem est grand et le tunnel que nous avons pris est petit...il ne peut donc en aucun cas l'emprunter. Qu'il soit arrivé dans cette salle alors qu'il était bébé ou enfant me semble très dur à avaler. De plus, au vu de ses besoins en eau et nourriture à moins que son manager ne le nourrisse, il doit s'en procurer. Il ne semble pas toucher aux cadavres et aucun barils ou autre bouteilles n'atteste le fait qu'on lui apporte à boire. Il y a donc sur un de ces murs une trappe ou une porte large menant à la sortie. Cela permettrait de changer de champ de bataille et de trouver une voie pour « l'escorter dehors ».

-Jes ... tu sentirais pas un courant d'air ou un truc du style...les sardines ne naissent pas dans leur boite après tout.

Pourquoi je dois toujours m'exprimer en énigme...j'ai peur qu'il comprenne ou quoi ?
https://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-finihttps://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
Yamamoto Kogaku
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 9804
Popularité: +1200
Intégrité: 1119

Dim 15 Fév 2015 - 10:38

Je vais probablement faire une connerie...une autre idée a germée dans mon esprit tordu et le simple fait qu'elle m'enchante m'inquiète sur mon état mental. J'avais remarqué que son armure était constituée d'un amoncellement de plaques attachées par des lanières de cuirs. J'envoie une série de lames d'airs au golem pour faire bonne mesure et laisser le temps à l'aveugle de trouver la sortie. Il les interceptent de son bras blessé et cela ne fais que faire apparaître de nouveaux traits carmins surs ses membres. Il se retourne vers moi et un intérêt nouveau brille dans ses yeux...se rend t'il compte que j'ai l'intention d'y aller sérieusement ? J'y allais sérieusement dés le début...mais je pense que mon plan changera la notion de sérieux. Ou alors, j'interprète mal la lueur qui brille dans son regard...il pourrait qu'il soit apeuré. Un homme qui se couvre de plates ne fais que tenter de fuir la blessure et ce la plupart du temps en doutant de ses capacités. Si cet homme se rend compte que ses talents médiocres et son armure ne le protègent plus...il sera pris par la terreur...et ne sera que plus facile à abattre.

Il garde sa main blessée en retrait et projette son poing valide dans ma direction, je l'esquive et saute sur son bras. J'en reviens pas que j'aie fais cette connerie. En plus, y'a personne pour me voir...et si j'écris ça dans un rapport on m'envoie direct chez un psy. Je me lance dans l'ascension de son bras et j'arrive au coude avant qu'il ne se rende compte de ma manoeuvre. Pour la suite je m'accroche aux plaques de métal et progresse pouces par pouces. Son bras qui s'agitait au début perds peu à peu de sa vigueur, j'ai probablement endommagé, si pas charcutés ses muscles et tendons en plantant ma lame dans sa chair et sa carapace pour ne pas être éjecté. J'arrive enfin sur son épaule et je n'accorde qu'un coup d'oeil à la sente sanglante que j'avais tracé.

D'un geste rapide je tranche l'une des sangles qui maintient l'armure, mais ce n'est pas suffisant. Je m'arme de mon poignard dans ma main gauche et l'enfonce dans la plaque protégeant l'épaule et me lance dans le vide. Mes muscles protestent, supporter mon propre poids d'une seule main n'est pas simple. Il lève le bras et expose la dernière sangle qui reliait l'armure de son bras à la plaque de son épaule. Je n'osais pas l'espérer, mais je dois me rendre à l'évidence. Les blessures qu'il porte et le sang qui continue de s'échapper de ses nombreuses plaies ont fini par lui faire perdre la raison. Il ne fait plus que bouger pour tenter de déloger son adversaire...il ne pense plus...il s'agite.

Dans un crissement sinistre, les plaques d'armures glissent et s'empilent sur son bras. Le bois et le métal qui le protégeait sont devenus pour lui des menottes. Le fer a beau être de mauvaise qualité, une trentaine de centimètres de celui-ci le rend intordable. Après tout, il ne faut pas oublier que le fer contrairement à l'acier se romps mais ne se plie pas. Son bras est blessé et pends lamentablement a ses cotés, immobilisé au coude. Il ne représente a présent pour lui qu'un fardeau. Mais je n'en ai pas finis avec lui, sans faire dans les détails je charcute les muscles de l'aisselle. Une fois ma tache lugubre terminée je me hisse sur son épaule massant mes muscles proches de la tétanise. Il ne bouge plus, il reste debout. Son bras droit est hors d'usage de par les blessures que je lui ai infligé et son bras gauche...est pour ainsi dire mort. Je m'approche de sa tête et pose ma lame sur sa gorge.

-J'tai mis en Échec et t'es maté ...

Il tombe à genoux et j'arrive à peine à rester en équilibre, j'avais réussi à attraper de justesse les bords de son casque. Un hurlement lugubre se répercute dans l'espace clos, il n'est ni de moi ni de la demoiselle...d'où vient il ? Le loup sors du boyau en traînant un homme. Il semble rachitique, sa jambe forme un angle particulier...il semblerait que le loup n'a pas été sympa pour me l'amener.
Le golem murmure.

-Manager ?

Le déroulement des événements apparaît dans mon esprit, le mec qui s'est fait traîner ici ... n'est autre que le mec manipulé. Il a sûrement ouvert la porte pour voir ce qu'il se passait. La le loup qui attendait, l'a chopé et traîné jusque dans la grande salle. Je lève le regard vers le golem pour voir son expression. Il n'en a aucune, son regard ne fixe rien...Mort ou inconscient le destin nous le dira.
Je me laisse tomber à terre.

*Splotch*

Une mare de sang, celui du golem et des cadavres écrasés. Je ne sais pas à quel proportion...en tout cas, le flot n'arrête pas de couler de ses multiples plaies. Je me dirige vers l'homme.

-Où est la sortie de la cave...dis et il lâche ton mollet ?

Il me montre d'un doigt tremblant Stonson et souffle derrière. Je m'y rends et Jes se dirige vers notre nouvel ami...pour lui demander où est la fraise... ou un truc du genre. Je remarque un petit levier à la base de la « nuque » de Stonson ainsi qu'un tube métallique évasé...le golem est probablement plus stupide que fou...et le « manager » un peu plus connard. J'active le levier et dans un crissement, un angle du mur disparaît. Une lumière naturelle envahit la grotte.

Je menotte l'escroc et envoie la fille demander un gros navire pour ramener nos prises. Je laisserai aux marins de s'occuper de ratisser le coin, Jeska retrouver sa fraise et renvoyer les touristes à la maison. Je fais quelques appels à mes hommes pour qu'ils gèrent le machin. Je suis claqué ... me reste plus qu'à aller me coucher sur le sable chaud et se taper un p'tit roupillon...que les autres s'amusent pour le reste du travail.
https://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-finihttps://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
Contenu sponsorisé



Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2