AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-40%
Le deal à ne pas rater :
40% de remise sur le jogging Nike Sportswear en tissu Fleece
38.97 € 64.99 €
Voir le deal

Don't cross the line!

Kurogane Shinobu
Kurogane Shinobu


Feuille de personnage
Dorikis: 1960
Popularité: -101
Intégrité: -68

Mar 23 Sep 2014 - 12:12


Trois jours que Kuro était sur Armada. Elle avait dégoté un job, pianiste dans un rade miteux. Vous savez, celui de William le barman! Mais si, celui du rp avec Aoi! Enfin, le patron avait enfin embauché la mini-musicienne à un tarif décent. Il lui offrait le gîte et le couvert en prime. En somme une vie des plus agréable, surtout quand comme la multimaniaque, on se satisfait de peu. Enfin, il fallait juste que l'endroit dans lequel elle évolue lui corresponde.

Ainsi, Kuro en fanatique de la propreté, hérita aussi du boulot de femme de ménage. Inutile de dire que l'endroit n'eut jamais été aussi propre. Enfin, on pouvait vraiment voir la couleur des murs, et non cette croûte de crasse infâme qui avait fini par tout recouvrir. En fait, la pistolera avait été si efficace dans ce domaine que le chef lui avait même confié la lourde tâche de refaire la déco, à moindre frais évidemment.

Mais c'était sans compter sur la débrouillardise du petit brin de femme! Il ne lui fallut pas moins de quelques heures pour récupérer ça et là le matériaux nécessaires pour la réfection du rade. C'est ainsi qu'en seulement quelques jours. L'endroit était passé du simple bouge mal famé et peu fréquenté, à un endroit charmant qui débordait de clients. Au point que William dut même envisager d'agrandir en aménageant une terrasse et en embauchant une serveuse.

Quant à Kuro, elle jouait de la musique à l'intérieur. Elle s'était aménagée un petit coin rien qu'à elle, avec une sorte de cordon qui délimitait sa zone. Il était interdit de franchir la ligne. Au vu de ce qu'il s'était passé lors du rp précédent, ça pouvait se comprendre. Et puis, grâce à sa paye, la snipeur avait pu se racheter des mutinons pour ses deux pistolets. Elle était donc d'autant plus dissuasive qu'elle avait la gâchette facile!

C'est pourquoi, aujourd'hui, alors qu'un malheureux venait de franchir cette "barrière" Kuro tira en l'air, en guise d'avertissement.

"On franchit pô la ligne, namého!"

Plus de musique, vu que c'était Kuro qui la produisait en jouant de ces instruments. Plus de conversations, car le coup de feu avait stoppé tout, en plus de focaliser l'attention de la salle sur la musicienne et le jeune homme qui avait eu la maladresse de franchir la ligne. Il n'y avait que le silence. Comme une sorte d'attente de ce qui allait se passer ensuite.

https://www.onepiece-requiem.net/t9849-kuro-confusion-savonhttps://www.onepiece-requiem.net/t15540-les-kuronneries
Shippû Kurushimi
Shippû Kurushimi


Feuille de personnage
Dorikis: 3450
Popularité: -206
Intégrité: -176

Mer 24 Sep 2014 - 23:49

Je bois, encore un verre. Ça doit être le troisième, ou quatrième d'affiler. Du rhum, qui brûle merveilleusement bien le gosier. Pourquoi ? Juste parce que je m'emmerde et que je déprime. J'ai juste envie de me défouler un bon coup. Tuer trois ou quatre personnes et repartir. Mais j'peux pas. Oui, parait que j'dois pas faire sa ici, sauf en cas de nécessité absolue. Et ça me fout en rogne. Plus tard qui m'ont dit dans l'équipage. Quand on attaquera une île. Ouai, mais là, c'est maintenant que j'ai envie de tuer, pas plus tard. Je bois encore un verre, tremble et en renverse un peu sur mon bandage. Double brûlure, je grimace légèrement et termine mon verre.

Coup de feu. Je sursaute et me casse la gueule au moment où j'allais en boire un autre. Tout se renverse par terre. Je grogne et regarde autour de moi. C'est le silence total. Et au fond, près du piano, j'vois un homme qui a franchi un genre de barrière et qui commence à emmerder la nana qui faisait de la musique. Lentement, je me relève. C'est le silence total, certains commencent à bouger, j'en vois un qui s'apprête à se lever. Et là, comble du malheur, j'entends le patron râler et qui espérait que ça n'allait pas recommencer. Rhaaa ça m'gave. Trop de perturbations, et là, j'ai une cible pour me défouler.

Rapidement, je me dirige vers le piano. J'attrape le mec qui fout le bordel par l'épaule et l'oblige à se retourner avant de lui foutre mon poing dans sa gueule. Gamin stupide. Il veut me frapper, j'esquive. Pas assez bien et je me prends son poing sur ma blessure. Je grimace et tousse. L'alcool plus la douleur ne fait pas bon ménage. Je recule d'un pas et esquive de justesse son genou que j'attrape au vol. Je soulève le tout et le fait tomber a terre. Juste après, mon pied vint s'écraser sur ces testicules. Un crie, un long gémissement. Sans y prêter attention, je le traine dans la pièce, sors de la maison et le jette dans la rue avant de le frapper, encore et encore. Ho, il n'aller pas en mourir non, mais ça m'défoule et c'est tout ce qui compte.

Quand j'en ai marre, les muscles fatigués, je retourne m'asseoir à ma place sous les regards des autres. Certains effrayer, d'autre impressionner. Peut-être, j'mens fou. Je reprends un verre et m'enfonce à nouveau dans l'alcool en espérant que personne ne vienne m'emmerder. Oui, être tranquille pour ressasser mes sombres pensées, c'est parfait.
Kurogane Shinobu
Kurogane Shinobu


Feuille de personnage
Dorikis: 1960
Popularité: -101
Intégrité: -68

Ven 26 Sep 2014 - 16:57


"Bien fait pour ton bec, mâle autruche!"

Et voilà comment la plus charmante des mini-musiciennes se félicitait de la rouste que se prenait le malheureux qui avait osé franchir la ligne de son Lebensraum. Mais sur le coup, elle n'avait plus trop envie de continuer à jouer de la musique.

"A toute heure la pause s'impose!"

Oui, pas plus d'une heure de travail d'affilée. C'était les termes implicites de la relation de travail qu'elle entretenait avec le patron du bar. C'est ainsi qu'elle fendit la foule en direction du comptoir. Cependant, elle ne commanda pas de suite de quoi étancher sa soif. Elle voulait attendre que son jeune sauveur se pointe.

Ce qui ne tarda pas à arriver. Il venait de commander une boisson. Mais Kuro s'en fichait. Alors elle alla s'asseoir à coté de lui, et d'un geste de la main, elle fit venir le William le barman.

"Un Ouiski pour Kuro, et hum... ce que le sauveur à Kuro veut! Tu mettras ça sur la Kuro-note!"

Elle se retourne alors vers le jeune homme assis à sa droite.

"C'est toi, le sauveur!"

Lança-t-elle à Shippu. Le temps que le barman amène les commandes, la voilà qui ouvrait la conversation.

"Salut toi, Kuro s'appelle en fait..." Elle sort un petit carnet qui lui sert de pense-bête et l'ouvre. "Ku-ro-ga-ne Shi-no-...heu...-bu! Yup, Kurogane Shinobu! Mais Kuro c'est plus mieux. Et plus court aussi! Et toi, t'es qui?"

La petite lui laisse à peine le temps de répondre qu'elle embraye de suite.

"Merci d'avoir débarrassé Kuro de l'empiaffé qui a enfreint la Kurotorité. C'était très gentil! Tiens, tu veux un bonbon?"

Et la voilà en train de joindre le geste à la parole et lui présenter une main pleine de friandises.

https://www.onepiece-requiem.net/t9849-kuro-confusion-savonhttps://www.onepiece-requiem.net/t15540-les-kuronneries
Shippû Kurushimi
Shippû Kurushimi


Feuille de personnage
Dorikis: 3450
Popularité: -206
Intégrité: -176

Mar 7 Oct 2014 - 23:22

Putain, rater. Moi qui voulais que personne ne m’emmerde, c’est louper. A peine assis, à peine pris une gorgée, et déjà un clampin qui viens me parler. La poisse. Bon ok, y m’offre à boire. Je tourne la tête et regarde. Une fille. Merde, on dit une clampine alors… Non, chai pas. Mes pensées s’embrouillent légèrement. Je l’écoute parler. Elle est étrange. J’la vois sortir un papier et lire son nom dessus. Un nom compliqué. M’étonne pas qu’elle l’es noté. Et le diminutif et bien plus simple.

-Ship’

Diminutif aussi, t’façon, j’ai pas le temps d’en dire plus qu’elle enchaine et continue de parler. Ralalala si chiante. En plus elle parle bizarrement, changeant des mots et mettant son nom dedans. J'ose même pas imaginer ce que ça donnerais si je faisais pareil. Genre la Shitorité. ça donne une autorité un peu puante quand même. Elle me propose un bonbon, comme à un gamin. Je grogne et lève mon verre, j'pourrais la frapper mais non. Je suis pas sensé faire du mal gratuitement... Rapidement, je verse le verre sur la tête de la nana avant de m'adresser au serveur.

- Un aut' verre, et si ta un truc a grailler j'prends direct, j'ai la dalle.

Puis j'me tourne vers Kuro. Fin si c'est bien son nom. Vue qu'elle le note pour s'en souvenir j'ai des doutes.

-T'parle beaucoup p'tite, et main'tnant tu sent bon, ça ouvre l’appétit.
Kurogane Shinobu
Kurogane Shinobu


Feuille de personnage
Dorikis: 1960
Popularité: -101
Intégrité: -68

Jeu 9 Oct 2014 - 17:30


"Kiiiiiiiiiiiiyyyyyyyyyyyyyyyyaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa!"

Kuro hurlait alors qu'on lui renversait un liquide brun qui n'est pas du Ouïski. Ce n'était pas que la pistolera n'aimait pas les douches. Mais quitte à se laver, la musicienne préférait ne pas le faire toute habillée. Et tant qu'à lui demander son avis, elle opterait volontiers pour faire ça dans une salle de bains, et surtout avoir le choix du moment où elle pouvait ouvrir le robinet.

Bref, cette aspersion non désirée sortait de tous les schémas de pensées de la brave Kurogane Shinobu. Elle était furieuse. Et souillée. La question maintenant était de savoir si elle se sentait plus en colère que sale. Ce fut le premier choix qui l'emporta.

Clic!

Le bruit d'un flingue qu'on arme. Posé contre la tempe du sagouin qui a osé asperger Kuro d'alcool. A cette distance, la snipeur ne pouvait pas louper sa cible. Dans son regard, il y avait clairement une envie de meurtre. Elle ne plaisantait pas. Et elle n'hésiterait pas à faire feu si cet homme osait bouger.

"T'es pas bien dedans ta tête, toi! T'oses salir Kuro avec du Rhum! Inadmettable! Tu d'vrais avoir honte! 'spèce de mâle autruche! Canard! Empiaffé! Tu va donner moult argent à Kuro en dédommagement, sinon "bang!", Kuro repeint le mur avec ta cervelle de moineau!"

Evidemment, tout le monde se figea. La règle de Red, et donc d'Armada, c'était "pas de mort à bord". Mais Kuro avait ses propres règles et elle ne reconnaissait pas celles de son ami. Bien qu'elle ne sache toujours pas qu'elle squattait chez un pote.

https://www.onepiece-requiem.net/t9849-kuro-confusion-savonhttps://www.onepiece-requiem.net/t15540-les-kuronneries
Shippû Kurushimi
Shippû Kurushimi


Feuille de personnage
Dorikis: 3450
Popularité: -206
Intégrité: -176

Ven 10 Oct 2014 - 10:40

Elle a hurlé en sentant l'alcool lui couler dessus. Bruyante, si bruyante. Mais j'ai même pas le temps de récupérer de l'alcool de la part du barman que j'entends un clic que j'connais bien. Celui d'un flingue, posé sur ma tempe. Je grogne, elle parle. Et le silence ce fait dans la pièce. Elle veut de l'argent pour me laisser la vie sauve. Pouah, comme si j'allais lui en donner. T'façon j'en avais pas. Fin si, juste de quoi payer ma conso et encore quelques autres verres et assiette. Mais c'pas c'qu'on appelle moult. Loin de là. Je décide de contre-attaquer. Oui, le problème de pointer quelqu'un comme ça, c'est qu'il suffit d'un mouvement rapide pour déstabiliser l'adversaire et ne plus être dans la ligne de mire. J'me baisse brusquement et... PAF.

J'm'éclate la tête contre le bar... Pas prévue, pas du tout. J'voulais simplement pencher la tête pour ne plus être dans le viseur lui attraper le bras et la frapper. Mais j'crois que j'lais fais un peu trop brusquement. Je grimace légèrement et me redresse. J'ai la tête qui tourne. C'pas bon, hou que j'aime pas ça. Je me lève lentement et pose ma main gauche sur le bar pour réussir à rester debout. Je grogne ma main droite venant sur mon visage comme si cela pouvait me faire du bien. Je n'prête même plus attention à Kuro. Non, rien à battre d'elle en fait, comme d'hab.

Quoi que, là c'est elle qui m'énerve, encore plus que tout le reste. J'me tourne vers elle, lentement. J'la regarde, mais j'me souviens même plus de ce qu'elle m'a dit pour me mettre de si mauvaises humeurs. Par contre, une chose est sûre, avec le rhum, elle sent vachement bon. J'la regarde la main toujours sur mon front.

- Tu d’sais quoi d’jà ?
Kurogane Shinobu
Kurogane Shinobu


Feuille de personnage
Dorikis: 1960
Popularité: -101
Intégrité: -68

Lun 13 Oct 2014 - 9:40


"Mais kestufais, 'spèce d'idiobête!

Ce n'était pas une réaction normale que le monsieur venait d'avoir. Se frapper la tête contre le bar comme ça! Très surprise, Kuro ne savait pas vraiment quoi faire. La réponse vint d'elle même, le monsieur était stupide! Et quand on connait un minimum la musicienne et son esprit alambiqué, autant vous dire que cette conclusion était plus que miraculeuse! Pour la première fois de sa vie, la pistolera se trouvait devant une personne aussi frappadingue qu'elle.

Déboussolée, elle n'osait pas faire feu sur un pareil individu. Cependant, elle n'oubliait pas que le type en question lui avait renversé de l'alcool dessus, et qu'il allait devenir primordial qu'elle se lave. Mais, à présent, elle était plus encline à lui pardonner vu que Ship' ne semblait pas avoir toute sa tête. D'un autre coté, si son hobby était de se frapper le crâne contre la première surface dure venue, ça expliquait beaucoup de choses.

Mais bon, pour le moment, il fallait répondre à la question. Kuro n'était pas habituellement une menteuse. Trop stupide pour être malhonnête, diraient les mauvaises langues. Cependant, dans le cas présent, même elle sentait que la vérité n'était pas bonne à dire. Il lui fallait donc raconter un crack.

"Hé, Ship' tu t'souviens pô? Tu voulais payer un verre à Kuro parce que Kuro t'as sauvé la vie!"

C'était pas des plus crédibles, mais au moins, ça mettait la demoiselle en valeur!

https://www.onepiece-requiem.net/t9849-kuro-confusion-savonhttps://www.onepiece-requiem.net/t15540-les-kuronneries
Shippû Kurushimi
Shippû Kurushimi


Feuille de personnage
Dorikis: 3450
Popularité: -206
Intégrité: -176

Lun 3 Nov 2014 - 23:17

Hmmm ça fais mal, ce coup ma désoulé un truc de fou. Elle m'réponds, mais ça m'parais bizarre, j'me voie tellement pas offrir quoi que ce soit que c'est peu vraisemblable. Pfff, j'laisse tomber, ça m'soule de réfléchir et j'préfère largement boire un coup. Au pire, je détrousserais quelqu'un pour récupérer les pièces que j'aurais utiliser pour elle.

- Un rhum pour moi et c'que veux la p'tite.

Je me rassois, le silence commence à disparaître doucement, certains restent méfiant ce demandant ce qui allait se passer ensuite. Je soupir, je pue l'alcool a cinquante mètre à la ronde, mais rien à battre. Je prends le verre de rhum et le bois cul sec, j'comprends pas comment elle aurait pu m'sauver. Ni en quoi. Surtout que c'est pas ici que j'risquais de me faire attaquer. Vue comment ces minables étaient tous calmes. J'la regarde.

- Kuro? T'ma sauvé de quoi?

J'ai un peu de mal à parler et la langue pateuse. En plus j'ai une putain de migraine qui pointe son nez pile sur mon front. Argh, journée de merde ! Faut que j'trouve un moyen d'en sortir. P'tête m'échapper et quitter l'équipage. Nah, c'est un coup à mourir rapidement, surtout que je suis pas encore assez en forme pour pouvoir fuir. Mon attention se porte sur Kuro, ça s'trouve, elle a tuer ceux qui m'faisais chier. Nah, pas possible. Une gamine pareil faire ça c'était plus qu'invraisemblable.
Kurogane Shinobu
Kurogane Shinobu


Feuille de personnage
Dorikis: 1960
Popularité: -101
Intégrité: -68

Ven 7 Nov 2014 - 16:16


"Un Ouiski glace!

Et voilà que Kuro se faisait payer un verre à l’œil. Pourquoi l’œil d'ailleurs. Personne en payait avec ses yeux! Cette expression montrait bien que la langue française, c'était juste un grand n'importe quoi auquel on essayait vaguement de donner un sens logique. Un peu comme l'esprit multimaniaque de Kuro en somme!

Mais bon, le plus important n'était pas là. Ce qui demeurait vraiment capital, c'était de savoir comment Kuro avait pu sauver Shippu. Il fallait inventer un mensonge et vite. Fort heureusement, sortir une histoire au pied levé (tiens, encore une jolie expression) c'était comme improviser un solo. Pour la musicienne, c'était assez facile. Le plus dur serait sans doute que son histoire ait un sens. Et soit crédible.

"Tu te souviens pô? T'as du te cogner la tête fort!"

Elle essayait de gagner du temps, juste assez pour avoir l'idée de génie, enfin, selon elle, qui lui permettrait de se sortir de ce guêpier.

"Kuro jouait de la zic, komdhab'! Puis tout d'un coup, y'a un mec qu'a franchi la ligne! On ne franchit pas la ligne à Kuro! C'est kom ça! Donc le gusse il veut pas partir, et toi, t'interviens! Mais le gonze, il s'rebiffe! Et ça tatane dans tous les sens. Pif! Paf! Pouf! Mais, c'est toi qu'a perdu. C'est comme ça... C'est la vie! Alors Kuro est arrivée, et vlan, dans les dents du gars qui respecte pas la Kurotorité! Après Kuro lui casse violemment la tête en dehors du bar, et voilà, t'étais là... Mais t'as l'air d'avoir un peu bobo tête, non? Enfin, c'est pô grav', tu dois la vie à Kuro, c'en gentil de payer à boire! Quand tu s'ra propre, ptêt que t'auras un bisou!"

Et le plus fort dans ce mensonge odieux, c'est que Kuro présentait le truc comme si elle l'avait vécu!
https://www.onepiece-requiem.net/t9849-kuro-confusion-savonhttps://www.onepiece-requiem.net/t15540-les-kuronneries
Shippû Kurushimi
Shippû Kurushimi


Feuille de personnage
Dorikis: 3450
Popularité: -206
Intégrité: -176

Jeu 20 Nov 2014 - 16:05

C'te gamine est louche, moi me cogner trop fort ? Non, pas possible, surtout si on part du principe que j'aurai perdu comme une merde et pas elle. Non, pas possible, surtout si on part du principe que j'aurai perdu comme une merde et pas elle. J'dois avoir trop bue. Putain.

Tanpis, y'a plus grave. Et en général, j'ai pas b'soin de boire pour que ce soit la merde. Suffit de voir qui c'est que j'dois suivre pour pas mourir et pourquoi j'ai du mal à respirer. Y'a pas d'secret, la chaleur c'est mal. Même si les petits coins sombres sont les pires. Genre une cellule. J'en frissonne rien que d'y penser. Je termine un verre cul sec, ça m'calme. Oui, par contre, j'ai la tête qui tourne alors qu'elle termine de parler. J'crois qu'le plus dur, c'est d'la comprendre. Rhaaaaa.

-Ok ok, c'bon, j'te crois, juste parle pas trop.

J'me mélange dans mes mots, j'ai du mal à faire ma phrase, mais au final j'y suis parvenu. La langue pâteuse, la tête qui tourne, et.... J'ai envie de gerber. M'semblais avoir commandé d'la bouffe, mais y'en a toujours pas. Chai plus, j'ai dû le penser sans l'dire. Ou alors c'est c'connard de patron qui veut pas m'en donner. J'repaye un verre. Que pour moi, elle a eu son coup, mais elle en aura pas deux, ça, c'était sûr.

-T'veux aut' chose ou quoi ?

Même pas une agression, juste une envie d'être seul, comme depuis un moment, même si ça marche pas. J'toujours étais seul, mais on dirait qu'ici, c'est compliqué de l'être.
Kurogane Shinobu
Kurogane Shinobu


Feuille de personnage
Dorikis: 1960
Popularité: -101
Intégrité: -68

Jeu 20 Nov 2014 - 17:34


Bah, le type pas bien dedans sa tête croyait Kuro. Enfin, c'est ce qu'elle pensait. Si elle avait été un tant soit peu physionomiste, elle aurait vite pigé voyant la tête qu'il tirait que cet homme était plus que dubitatif quant à la véracité de l'histoire narrée par la pistolera. Mais elle s'en fichait. Elle était l'héroïne de l'histoire, et ça lui convenait très bien! Du coup, il y avait quoi à rajouter?

Rien.

Rien de rien. Non. Kuro ne regrette rien. Ni le bien, et surtout pas le mal! Tout ça lui est bien égal. Seulement, devant le regard insistant de William, la plus stupide des pirates comprit une chose simple. Sa pause n'avait que trop duré, elle devait à nouveau jouer si elle voulait mériter son salaire.

"Allez, fais attention à toi, Kuro ne sera pas toujours là pour te sauver!"

Lança le petit brin de femme avant d'aller rejoindre son instrument et de répandre une douce mélodie jazzy dans le bar. En espérant que plus personne ne franchisse sa ligne!
https://www.onepiece-requiem.net/t9849-kuro-confusion-savonhttps://www.onepiece-requiem.net/t15540-les-kuronneries
Shippû Kurushimi
Shippû Kurushimi


Feuille de personnage
Dorikis: 3450
Popularité: -206
Intégrité: -176

Lun 8 Déc 2014 - 16:05

Elle finit par m'répondre, elle s'barre, et si j'ai b'soin d'aide j'dois l'appeler. Genre, moi b'soin d'aide. J'la regarde d'un air assassin, mais d'jà elle fait plus gaffe à moi. Ça m'énerve. Si j'reste là, j'vais tuer quelqu'un. Brusquement, j'me lève, payant ce qu'il me reste à payer. Et j'me casse. Ça tiendrait qu'à moi, j'aurais tué tout le monde. Y'avait plein de provisions vivante la dedans. Mais, si j'fais ça, ma cap'taine aller m'tuer.

Je sors sans faire attention à personne, j'me prends des chaises et les éjecte sans ménagement, maintenant, j'vais rentrer au bateau et dormir en essayant d'oublier cette journée. Et pis celle d'avant aussi. Faite, ça s'rais bien si j'pouvais oublier la dernière année tout simplement. Ouais, la prison plus Armada. Vraiment que d'la merde.

J'continue à avancer, tourne une fois, deux fois, trois fois. Et là c'est l'drame. J'me prends un mur. Bim, putain, un drame pareil qui fait autant de bien. J'm'effondre par terre sonné. Ouai, j'vais pas m'relever. Dormir la tranquille et basta le reste. Ça s'trouve en fait, j'dors depuis longtemps et tout le reste c't'un rêve. Ouai, ç'doit être ça.....
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1