AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-50%
Le deal à ne pas rater :
Montre Huawei Watch GT 2e (noire) à 69€
69 € 139 €
Voir le deal

La Maison des Secrets

Seifer D. Snake
Seifer D. Snake


Feuille de personnage
Dorikis: 935
Popularité: -8
Intégrité: 0

Sam 18 Oct 2014 - 0:09



La Maison des Secrets



La Maison des Secrets  1413583384-haah


Seul sur le sable, les yeux dans l'eau, Seifer attendait patiemment que l'on vienne le chercher. En effet, cela faisait plusieurs jours qu'il était arrivé sur cette île afin d'honorer un nouveau contrat, mais il y avait plusieurs conditions. La première, était qu'il devait attendre que toutes ses victimes soient arrivés en ces lieux. La seconde, il devait être patient et ne pas tuer tout le monde de façon trop rapide. La troisième était de vivre en cohabitation avec ces personnes durant une semaine et de ne pas se faire repérer comme étant l'assassin. C'était un jeu intéressant qui allait lui permettre de côtoyer du monde pendant plus d'une journée, et cela lui plaisait. Même si la chose était cruel et qu'il n'avait pas encore eut tous les détails. Un homme vint alors le rejoindre sur la plage en déclarant :

« Bonjoureuh, Je suis Nicos Imagas, représentant votre client. Pourriez vous me suivre s'il vous plait ? »

Sans piper mot, notre olibrius se leva et suivit cet homme au nom étrange. Entrant dans une boutique, ils se dirigèrent vers l'arrière salle afin d'entrer dans une nouvelle pièce cachée dans le fond d'une penderie. C'était pas bête comme idée, mais ça n'était pas non plus la chose la plus rassurante. Il s'agissait simplement d'un bureau qui devait sûrement servir pour conclure des affaires pas forcément très légales, des parrains de la pègre peut être. Après, ce qu'il faisait du lieu, notre personnage s'en tartinait le fion avec du venin de scorpion. Du moment que ça contribuait à ses intérêts. C'était pas un gars difficile, mis à part qu'il soit contradictoire sur ses pensées, enfin disons que ce n'est pas le moment d'en débattre. Touffe d'herbe s'assit en face du bonhomme qui ressemblait à un avocat, en plus méchant. Après tout, il avait des longs bras, ces types là, fallait pas leurs faire confiance.

Nicos lui présenta alors un papier blanc, sans rien dessus, et un crayon. Regardant tour à tour la feuille puis le représentant, notre énergumène se demandait ce qu'il allait bien pouvoir faire avec ça.  Un long silence suivit. Deux minutes, trois minutes... Une bonne dizaine de minutes. Le sourire carnassier de Snake ne cessait d'augmenter, et ses yeux en lame de citron toujours aussi expressif ajoutait un côté glauque à la situation. Surtout que le bougre en face de lieu n'était pas mieux. Un sourire de star de show bizz avec un peut trop de fond de teint et des yeux mimant ceux d'un idiot. Il attendait peut être que l'assassin fasse une quelconque action, toutefois c'était pas un grand bavard, et il ne savait pas trop comment parler aux gens. Tirant sur son col après ce moment gênant il prit enfin la parole :

« Et sinon... on fait quoi ici ? »
- Enfin ! On m'avait dit que vous n'étiez pas un bavard, mais de là à rester devant une feuille blanche pendant une demi heure sans savoir quoi en faire... Alors. Mon patron organise une sorte de jeu escargovisuel. Pour ce faire des invitations ont été données à quelques personnes plus où moins aimées. Seulement une certaine élite pourra assister à ce spectacle de différentes personnes vivants ensemble quotidiennement pendant une semaine. Et nous voulons que vous en fassiez partis. »

Les yeux du prince s'ouvrirent de stupeur. Lui dans une maison avec des inconnus pendant plusieurs jours. C'était irréalisable, il ne comprenait pas non plus quel était le but de ce jeu. Posa sa main sur la table, il pointa son doigt en direction de son interlocuteur :

« Je suis un assassin, je suis pas là pour amuser la galerie dans un défilé de bouffonneries ! »
-On en est conscient ! C'est pour cela que je suis là pour vous expliquer tout ce que vous allez devoir faire. Il s'agit d'un jeu escargonophonisé ! Le principe est simple, chaque candidat a un secret à cacher, et les autres doivent tenter de le trouver le plus vite possible. S'ils trouvent le secret d'un candidat, celui-ci se fait éliminer, par vous. Mais personne ne doit le savoir, à part les caméra, évidement. Si une personne a faux sur le secret d'un candidat, elle se fera aussi éliminer. Si après cela, ils refusent d'agir parce qu'ils ont peur de se faire tuer, nos généreux escargospectateurs pourront payer pour voir un candidat se faire éliminer.

Venom regardait son interlocuteur d'un air dubitatif. Il ne savait pas trop quoi penser de ce plan. Le fait qu'il soit choisit pour assassiner un grand nombre de personne devant d'autres riches et puissantes, ça l'emplissait d'une fierté, et de reconnaissance. Mais même pour lui, c'était un plan très tordu. Il fallait déjà le comprendre. Tuer des inconnus car ils n'arrivaient pas à trouver le secret d'un autre... Et assassiner ceux dont on découvrait la véritable identité. Une chose était sûre, la panique emplirait rapidement les cœurs des âmes qui seraient présentes avec lui. On lui demandait donc de sympathiser avec des jeunes personnes alors que ce n'était pas son point fort, pour ensuite les éliminer en toute discrétion afin de paniquer avec elles.

« Très bien... Combien de candidats, et le salaire ? »
- Vous serez nourri, logé et blanchi durant les 7 jours, ensuite un plus gros salaire viendra. Cela dépendra de la somme donnée par nos spectateurs, mais elle sera généreuse. Sinon, en vous comptant, il y aura six personnes dans ce lieu.







Dernière édition par Seifer D. Snake le Dim 19 Oct 2014 - 21:58, édité 2 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t12298-chroniques-d-un-assassinhttps://www.onepiece-requiem.net/t12358-seifer-dsnake
Seifer D. Snake
Seifer D. Snake


Feuille de personnage
Dorikis: 935
Popularité: -8
Intégrité: 0

Sam 18 Oct 2014 - 11:25



La Maison des Secrets : Premier jour





Le moment tant attendu arrivait pour notre assassin. La lune visible sous un ciel sans nuage éclairait son chemin jusque la villa où il allait être l'attraction principale. Il redoutait cependant son comportement devant tant d'inconnu. Lui qui était d'un naturel calme et froid se sentait comme un animal sauvage en cage. Prenant une grande inspiration il franchit le pas de la porte qu'on lui ouvrait et il pénétra dans la bâtisse qui se voulait moderne et spacieuse pour accueillir six occupants. Ceux-ci n'étaient pas derrière l'entrée comme il s'y attendait pour l'accueillir, mais sûrement un peu plus loin. Il continuait donc son chemin dans un couloir qui à mesure qu'il marchait lui semblait de plus en plus long, alors qu'il avait simplement fait  trois pas pour arriver à la porte. En même temps quand on fait dans les deux mètres, nos foulées sont larges.

Une nouvelle porte de franchie et voilà Seifer D.Snake coincé sous les yeux curieux de cinq autres personnages. Une des filles s'approche alors du professionnel pour lui souhaiter la bienvenue. Elle s'annonce comme s'appelant Mithra, une jolie blonde aux yeux verts qui ferait sourire pas mal de monde de par sa beauté et sa gentillesse apparente.

Mithra:
 

Elle invite alors notre olibrius qui n'a pas encore osé dire quoi que ce soit,  à part un sourire. Elle l'enjoint à venir avec tout le monde autour d'une table pour qu'ils puissent discuter, se présenter et se connaître les uns les autres.
Et le bal commence, tandis que notre cher protagoniste cherche quoi dire pour paraître crédible dans son rôle.

« Alors, moi c'est Mithra, je viens d'une île de South Blue. Je suis ici pour montrer mon talent de chanteuse et peut être me faire connaître grâce aux escargonospectateurs. »

Viens alors le tour du suivant, un mec a l'air pas forcément recommandable qui prit aussi la parole :

« Moi c'est Boy Scoot, j'viens de Logue Town et je veux gagner le pognon. »

Boy Scoot:
 

Si son secret était qu'il avait une prime ou qu'il était un pirate, lui il allait pas tarder à se faire zigouiller, et cela fit sourire Snake. Non pas qu'il était intéressé par ce gars, mais que ça le faisait sourire de voir des personnes aussi confiantes qui ne se doutaient même pas qu'elles allaient bientôt se faire tuer. C'était maintenant au suivant de se présenter.

« Yé souis el Torero ! Y'adore les taureaux et yé vaut montrer au monde comment faut faire pour youer avec ! »

el Torero:
 

Son pitch fut suivit d'un clin d'oeil ringard qui laissa un rictus sur le visage de Seifer.
La prochaine à se présenter était une rouquine qui devait avoir le pouvoir de casser les pastèques avec les siennes...

Conno Rihime:
 

« Moi c'est Conno Rihime, je viens de Kage Berg. Et euh... »
-Ah ouais ! Je vois la corrélation entre ton île et tes seins du coup ! Bon, on va se grouiller ! Moi j'ai pas que ça à foutre, j'vais trouver vos secrets et gagner tout le pognon hahaha ! Je suis Kev Hin, 23 ans ! Vous trouverez jamais mon secret ! 
-Si ton secret c'est d'être un petit con, il est déjà tout trouvé.
-Tu te crois malin avec ta crête toi ? Bon, et le dernier là il s'appelle comment ?

Kev Hin:
 

Le moment de se présenter était maintenant arrivé. Après avoir entendu les palabres des autres, il avait largement eu le temps de réfléchir à ce qu'il allait devoir dire. Il tira sur son col, inspirait, expirait, sous le regard des autres occupants qui semblaient amusé de cette situation étrange. Et l'homme aux yeux de serpents reprit :

« Je m'appelle Snake ! Et je sais une chose, je serais celui qui restera en dernier. »
-T'as du mal à nous parler et tu fais genre t'as super confiance ? Sérieux, tu vas te faire éliminer rapidos tête d'herbe.

L'assassin lança un regard noir à cet être insolent qui avait déjà l'air de faire chier tout le monde ici. Mais ce soir il n'y aurait pas de meurtre, il était temps d'aller se coucher.






https://www.onepiece-requiem.net/t12298-chroniques-d-un-assassinhttps://www.onepiece-requiem.net/t12358-seifer-dsnake
Seifer D. Snake
Seifer D. Snake


Feuille de personnage
Dorikis: 935
Popularité: -8
Intégrité: 0

Dim 19 Oct 2014 - 12:19



La Maison des Secrets : Deuxième Jour




La première soirée n'avait pas été de tout repos, et il ne s'était rien passé d'extraordinaire étant donné que les présentations s'étaient conclu par la fin de la soirée. Il n'était plus question de chômer pour notre assassin, aujourd'hui il allait pouvoir assassiner un de ses colocataires. Il se réveilla tranquillement pour sortir du lit qui lui avait été attribué. Une sieste un peu vicieuse puisqu'il savait que les escargocamera les filmait même durant ce moment. Y jetant timidement un œil, il commença à sortir de la pièce mais se cogna contre le lit de Conno Rihime et s'écroula totalement sur la donzelle qui était encore en train de dormir. Je vous fait pas un dessin, on sait exactement où les deux mains de notre jeune homme étaient tombées. Un peu gêné, il se dégagea de sa situation avec agilité pour sortir rapidement de cette chambre commune. Après tout, c'était pas si mal de tâter le terrain avant d'accomplir ce pourquoi il était là.

Arrivé dans la cuisine, il se prépara un petit quelque chose. Un thé avec deux sucres. Oui, deux sucres, le matin il fallait que ça soit sucré pour notre hurluberlu. Il accompagna son breuvage avec quelques biscuits en attendant que tout le monde se lève. Mais, quand on se réveille a six heures du matin, en général on doit attendre longtemps avant que les autres se lèvent. Il entreprit donc de visiter la bâtisse pour trouver les endroits où il pourrait plus facilement assassiner ses cibles. La salle de bain... Non, ici c'était une pièce où les allés et venues seraient nombreuses et il ne devait pas se faire surprendre. Toutefois, puisqu'il était là, il commença à se laver tranquillement, en faisant bien attention aux caméras qui... La confirmation qu'il ne devait tuer personne ici arriva étant donné qu'il n'y avait pas d'appareil enregistreur d'image à cet endroit. Au moins, il pouvait se laver sans problème. Une fois propre, il changea de lieu. Une salle commune, une chambre commune, une cuisine, un jardin et un isoloir. Trouver un moment et un endroit discret ne sera pas facile.

La dernière pièce l'intriguait, alors il y entra. Un escargocamera était là, filmant une chaise où il était visiblement convié à s'asseoir. L'appareil s'éteignit et Nikos Imagas arriva par une porte dérobée :

« Les spectateurs n'aiment pas ce Kev Hin. Vous allez devoir percer son secret à jour. N'hésitez pas à faire connaissance.
_ Mais... vous vous le connaissez son secret. Un indice ?
_ Il va falloir vous débrouiller. »


Et l'homme repart par là où il est venu. Cette mission ne va pas être de tout repos visiblement. Sortant de l'isoloir, notre olibrius retourne à la cuisine où tout le monde semble réveillé, en train de discuter. Première remarque de sa journée à son encontre.

« C'est toi qui t'es levé avant les autres ? T'aurais pu nous faire à manger crevure. »

Vous l'aurez deviné, c'est la petite peste qui lui parle. Et la réponse de l'assassin est comme souvent, son simple sourire carnassier. Il est trop intelligent pour répondre à cet imbécile, de toute façon celui-ci a une épée de Damoclès au dessus de la tête.

« Vue que personne ne mange la même chose je pense qu'il a bien fait. Tu t'imagines faire à manger pour cinq personnes et voir ton plat intact après le déjeuner de tout le monde ? »

L'intéressé grommela en parlant de son père, ce qui réveilla l'esprit aiguisé de l'assassin qui était pressé d'en savoir plus. Il s'accroupit alors dans un coin de la pièce sous les regards de tout le monde, sans réellement s'y intéresser et parlait d'un ton très bas.

« Un fils à papa... Ca se tient, son secret à peut être un lien. Si je dois le buter, va falloir que je creuse. »

Le petit déjeuner passa, et la journée avançait, sans que rien de concret ne se passe encore. Tout le monde semblait s'éloigner des secrets des uns et des autres, et pourtant ils semblaient tous y réfléchir. Durant ce jour, ils furent appelé tour à tour au sein de l'isoloir pour parler de leurs impressions sur cette journée. La nuit tombait et ce fut au tour de Kev d'y aller. Les cinq autres commencèrent alors à le critiquer et à chercher son secret mais rien ne vint. Le petit con revint rapidement, et sans hésitation l'assassin se présenta devant lui, ses yeux de serpents fixèrent sa proie et son sourire s'ouvrit. Il dit alors :

« Qui est ton père ? »

Snake semblait beaucoup plus sûr de lui quand il s'adressait à quelqu'un qu'il allait tuer, ce qui laissait espérer qu'il n'était pas si nul en relation que ça. Le gamin devant lui commença alors à paniquer quelque peu sans trop savoir quoi dire. Il balbutia alors ceci :

« La marine. Non, je veux dire, mon père.. Il est.. il est pas là ! Et... qu'est-ce ça peut te foutre ! »

« Dis donc, tu serais pas le fils d'un officier de la marine par hasard ? Et donc ça serait ton secret ? »

*ANNONCE ! Kev Hin est éliminé du jeu ! Il devra se rendre seul dans sa chambre ce soir afin de préparer ses affaires. Fin de l'annonce.*

Le machiavélique serpent leva les bras en l'air pour montrer sa puissance. Il avait trouvé le premier secret et les autres le regardait avec étonnement en le félicitant. De plus il savait maintenant comment il allait pouvoir éliminer sa cible.

La proie était partie ranger ses affaires, n'étant pas resté longtemps il devait sans doute être déçu et énervé. Les autres résidents vaquaient à leurs occupations un peu partout dans la maison, et Seifer lui se dirigeait vers la chambre sans un bruit grâce à sa technique, un couteau à la main. Il arriva dans le dos du futur cadavre et posa une main sur sa bouche pour qu'il se taise et déclara :

« Quand ils ont dit éliminé, ils parlaient au sens littéral. »

Un coup de coude vint alors frappé le ventre de notre protagoniste qui eut un mouvement de recul. Il esquiva ensuite un coup de pied ainsi qu'un coup de poing et planta son poignard dans la jugulaire de sa cible d'un geste précis. S'écroulant, la peste commençait à répandre son sang sur le sol de la chambre. Le meurtrier lui parti alors rapidement de la pièce pour ne pas être accusé au cas où quelqu'un arriva. Il alla rapidement se laver les mains et alla gratter un bout de gras dans la cuisine... quand un cri strident se fit entendre. Tout le monde alla alors dans la direction de ce cri. Il provenait de la rouquine, qui avait découvert le cadavre.

« Il.. prenait du temps alors... je suis allé voir. »

La suite promettait de devenir plus difficile maintenant, et trouver un moyen de calmer les esprits n'allait pas être de tout repos.









https://www.onepiece-requiem.net/t12298-chroniques-d-un-assassinhttps://www.onepiece-requiem.net/t12358-seifer-dsnake
Seifer D. Snake
Seifer D. Snake


Feuille de personnage
Dorikis: 935
Popularité: -8
Intégrité: 0

Dim 19 Oct 2014 - 21:41



La Maison des Secrets : Troisième jour




Comment les choses allaient évoluer maintenant qu'il venait d'y avoir un mort... et que l'annonceur ne répondait plus du tout. Les cinq colocataires s'étaient rendu dans l'isoloir pour avoir des réponses, mais rien, aucune communication. Ils se sentaient tous piégés, sauf Seifer D.Snake, qui n'était pas piégé avec eux, mais c'était plutôt eux qui étaient piégés avec lui. A travers les caméra on pouvait voir les deux filles et El Torero qui paniquait quelque peu, tandis que Boy Scoot avait une mine grave et Snake qui, derrière tout le monde souriait. Il valait mieux pour ce dernier de ne pas être vu.

« El Torero sait se battre, yé vous protégerais les filles.
_  Vue le coup de couteau, ça a été fait par un pro... Je connais pas tes compétences en combat, mais bonne chance. »
_ Mais il nous faut des réponses... »
_ Comment tu sais que c'est un pro ? T'es oune criminel aussi alors tu connais ? »
_ Désolé mais... Peut être qu'en disant éliminer, ils parlaient au sens propre... Et pour survivre on doit trouver les secrets jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'un. »
_ Dans ce cas là... on a qu'à arrêter de trouver les secrets et s'enfuir.
_ Et l'argent ?
_ Il faut vraiment être un con stupide pour penser à l'argent alors qu'on risque tous de mourir...
_ On a qu'à faire un vote... on verra... Conno, Snake, vous en pensez quoi ? »
_ Je... j'ai peur... La porte d'entrée doit être ouverte.

*ANNONCE ! Non, la porte est fermée. Vous devez continuer le jeu comme prévu. Sinon, vous allez tous mourir. Je dis bien, tous. Fin de l'annonce. *

L'assassin lança un regard... assassin en direction de la première camera qu'il vit. On le menaçait de le tuer s'il n'arrivait pas sa mission. Mais il ne savait pas comment gérer une foule, oui pour lui 4 personnes, c'est une foule, quand elle paniquait. Sauf l'autre et sa crête qui semblait maîtriser la situation. Il se mit alors à réfléchir à la démarche à suivre. Mais il connaissait déjà sa prochaine cible, le cupide Torero. Les cinq compères retournèrent dans la salle principale, à essayer de réfléchir de la démarche à suivre. Quand le colosse qu'était Boy Scoot, car oui, il s'agissait d'un grand gabarit, plus grand que notre héros, il semblait posséder en plus de cela une force naturel, prit la parole :

« Vous savez vous défendre ? On a qu'à prendre les couteaux, balais... fin tout ce qui peut faire office d'arme. Comme ça, si on trouve un secret, on reste ensemble pour se défendre.
_ Et si le tueur... est parmi nous... ça sera plus simple pour lui...
_ Elle a pas tort ! Avec ta dégaine yé souis sour que c'est toi !
_ On ne se fie pas à une couverture.
_ Calmez vous... Et toi, t'en penses quoi alors ?

Les regards suspicieux lancés à chacun des participants vinrent tous sur l'assassin qui ne disaient rien depuis une paye maintenant. Il y avait juste une chose qui le choquait... El Torero n'avait pas constamment son accent, et c'était assez étrange à entendre.

« On devrait manger. On réfléchit moins bien le ventre vide.
_ On apprend qu'on va mourir... et toi tou nous qui de manger !
_ C'est toujours mieux que d'imiter un accent pour tenter de draguer les filles...
_ Qu'est-ce qué tou a dit ?

C'était d'une voix paniquée que vint la dernière phrase. Le brun couru vers la cuisine et prit un couteau, tandis qu'une annonce retentit.

*Annonce. Le secret d'El Torero a été découvert. Il sera éliminé, et toute tentative de protection est vaine. Fin de l'annonce. *

« Putain ! Pourquoi tu l'as dit enfoiré. C'est ta faute !
_ Bon...

Alors que le dragueur s'asseyait par terre à se morfondre, le prince se dirigeait vers la cuisine afin de préparer un repas. Le colosse s'était mis près de la prochaine victime en protecteur, même s'il ne semblait pas l'apprécier plus que cela. En effet, il ne semblait pas être un criminel, mais plutôt du côté de la justice. Pour les filles... c'était plus difficile de trouver le secret, notre homme n'avait même pas pu vraiment y réfléchir. Tout en réfléchissant et en faisant la cuisine, l'homme aux cheveux verts se coupa le doigt en proferant plusieurs jurons et balança le couteau coupable dans un mur... planté. Les quatre autres arrivèrent alors.

« C'est bon... j'me suis juste coupé. »

Prenant la direction de la salle de bain, il se prit les pieds dans un tapis et trébucha jusqu'à se prendre le mur où son couteau était planté. Les colocataires vinrent alors vers lui pour voir si tout allait bien... Et c'est ainsi que la lame, toute innocente choisit de choir en plein sur le crâne d'El Torero, pointe la première. Car oui... le couteau était planté dans le mur par le manche. L'homme était mort sur le coup. L'assassin, qui se tenait la main qui possédait une petite coupure regardait la scène dans un mélange de stupeur, de fierté et d'incompréhension. Lui qui ne trouvait pas comment tuer la cible, il venait de faire un meurtre parfait, personne pour le soupçonner... Sauf les caméra. La rouquine commença à hurler tandis que Mithra lui cacha la vue du sang. Le justicier lui semblait dépité et alla chercher un drap pour cacher le corps.

La main soignée, le tueur maladroit revint sur le lien de l'accident.

« Le couteau aurait pas pu mieux tomber.
_ C'est pas très drôle...

*ANNONCE : Bien joué, les spectateurs ont adorés cette scène qui mélange le drame et la comédie. Fin de L'annonce.*

« De rien.
_ De rien ? T'es sérieux, à cause de toi y a un de nous qui meurt et tout ce que tu dis c'est de rien ? Je veux bien être gentille mais là ton manque d'expression logique depuis le début ça m'énerve. Y a tout qui m'énerve ici... l'autre qui a l'air super craintive, l'autre avec son allure de junkie et toi qui nous regarde en souriant tout le temps. Et puis ton costume c'est quoi... tu veux  te faire passer pour un noble ? J'en ai marre, je veux me casser d'ici.
_ Et si on...
_ Oh ferme ta gueule, t'as tellement peur que tu dis rien depuis le début et que tu nous regardes juste en pleurant. On devrait trouver ton secret rapidement, t'es tellement un boulet que tu mérites même pas de vivre... Quand l'autre con qu'est mort en premier t'as coupé la parole quand tu te présentais t'as même pas essayé de rebondir...
_ Tu es pas la fille du Colonel Squimouche ? Il est tout le temps calme aussi et il s'énerve d'un coup comme ça, sur notre île on a peur parfois...

*Nouvelle annonce. Le secret de Mithra vient d'être découvert. Nous vous souhaitons une bonne nuit, reposez vous. Fin de L'annonce.*









https://www.onepiece-requiem.net/t12298-chroniques-d-un-assassinhttps://www.onepiece-requiem.net/t12358-seifer-dsnake
Seifer D. Snake
Seifer D. Snake


Feuille de personnage
Dorikis: 935
Popularité: -8
Intégrité: 0

Sam 25 Oct 2014 - 11:58



La Maison des Secrets




La colère qu'avait provoqué Seifer chez Mithra avait été un épisode amusant, il ne restait maintenant plus qu'à la tuer. Enfin si tout se passait bien, il faut dire que gérer la panique n'était pas si facile que cela. D'autant que dans un espace confiné quand il ne  restait plus que trois candidats en jeu, il était facile de trouver celui qui commettait les crimes, même si cela pouvait provenir d'une source extérieur.  

La nuit passait silencieusement, bien que tout le monde était un peu nerveux suite aux événements passés et ceux à venir. Le sommeil fut difficile à trouver pour chacun des participants, en particulier pour la nouvelle cible qui ne pensait pas qu'elle passerait la nuit. L'assassin quant à lui était toujours aux aguets, il se reposait à moitié pour attendre le bon moment d'agir.
Se relevant dans la nuit, il sortit ses couteaux, toutefois un bruit étranger à ses compagnons vint le déranger. Détourné de sa mission, il partit dans la direction du son, et se retrouva dans le couloir menant à l'isoloir, où Nicos et deux gros bras l'attendait.

« Oh ! Seifer. Un de nos clients nous a contacté pour nous parler un peu plus de vous. Et nous avons décidé de changer les règles.
_ Comment ça ?
_ Vous connaissez l'île de Tearl Grey ?
_ Oui.
_ Le dirigeant nous a payé grassement pour que vous voir disparaître.
_ Dans quel but ?
_ Vue le prix, vous savez on ne pose pas de question. Mais vue qu'il a le même nom que vous, je suppose que vous le gênez quelque peu.
_ Et pourtant je m'en moque du trône...

Le long bras quitta la maison par l'isoloir, par la même porte dérobée qu'il avait du prendre plus tôt. Toutefois les deux gros bras restèrent ici. Notre protagoniste sortit alors ses couteaux, près à se défendre contre eux. Les deux brutes ignorèrent totalement le Prince et suivirent celui qui devait sûrement les engager, laissant le complice devenir une cible. De la colère commençait à envahir l'esprit de notre homme. Son oncle voulait donc le tuer. Son maître lui avait déjà dit que c'était lui qui l'avait engagé pour venir le tuer... Ce n'était donc pas la première fois, mais s'en souvenir aussi brutalement ne ramenait pas de bons souvenirs pour notre homme.

Il n'eut toutefois pas le temps de réfléchir plus que ça, puisqu'un cri se fit ressentir. La rousse encore... Courant dans la direction du cri, Snake fut attrapé par le col, en chemin, par Boy Scoot qui visiblement l'attendait au tournant.

« Si j'ai bien compris... Tu étais de mèche avec les mecs qui nous ont fait venir dans ce jeu. Je devrai te tuer pour ça. »

Se retirant de l'emprise du blond, Venom partit dans la direction de Conno et découvrit un corps près d'elle, celui de Mithra, morte. Son remplaçant avait vite été trouvé. Son sourire carnassier sur le visage, le professionnel déclara :

« Et donc... Si j'étais pas là, toi non plus, et que le mec qui nous a manipulé non plus... Je me demande bien qui a pu faire ça. »

Ses yeux de vipères se posèrent alors sur la rouquine qui était la seule personne présente au moment des faits.

« C'est toi ?
_Dis pas de conneries, c'est pas possible... t'as vu comment elle réagissait !
_ Pas de sang, pas un bruit, une morte... Faut m'expliquer.
_ Hum... Je me suis réveillée, et elle bougeait plus. »

C'était pas très net comme réponse. Et l'assassin le savait, la seule possibilité qu'il voyait, c'était que la rouquine venait d'étouffer Mithra... L'autre homme en vie s'approcha alors du cadavre et l'examina, puis il regarda Seifer.

« Il y a visiblement deux assassins dans cette baraque.
_ Ca fera du boulot pour un marine comme toi alors ! »

La timide jeune fille venait de prendre ses distances et tenait un bâton dans les mains... Visiblement cette aventure allait se finir différemment de ce qui avait été annoncé au début. Chacun des trois survivants se tenaient sur ses gardes, sans chercher plus d'explication que cela. Ils n'avaient plus qu'une idée en tête, survivre.







https://www.onepiece-requiem.net/t12298-chroniques-d-un-assassinhttps://www.onepiece-requiem.net/t12358-seifer-dsnake
Seifer D. Snake
Seifer D. Snake


Feuille de personnage
Dorikis: 935
Popularité: -8
Intégrité: 0

Dim 26 Oct 2014 - 23:30



La Maison des Secrets




La tension était palpable entre les trois protagonistes. Deux assassins, un Marine, du moins d'après ce qu'avait dit la gonzesse. Le bâton, contre les couteaux et les poings. Au moins les escargospectateurs en avaient pour leur argent au niveau du spectacle. Cependant il ne fallait pas compter sur yeux de vipère. Il se laissa tomber sur une chaise près de lui et prit alors la parole :

« Y'a un truc pas logique. Pourquoi ils auraient engagé un deuxième assassin. »

Les deux autres étaient alors dubitatif. C'était pas con comme réflexion, puis le marine qui semblait être rempli de bon sens depuis le début dit simplement.

« Pour le spectacle. Opposer de la résistance.
_ Ils m'ont surtout assurés que je gagnerai, en précisant que j'avais juste à tuer l'autre aux cheveux verts.
_ Et si on se présentait. Seifer D.Snake, assassin professionnel.
_ Lieutenant de la Marine Boy Scoot.
_ Conno Rihime, tueuse à gages. »

Au moins on été fixé, et les secrets devaient être révélé au moins comme ça. Toutefois il n'y eut pas d'annonce cette fois,  tout était silencieux. La rouquine rigola alors et engagea le combat vers les deux hommes, sûrement persuadée qu'elle pouvait encore gagner le magot si elle tuait les deux combattants. Il y avait là de qui réfléchir pour celui qui était encore assis. S'allier avec le marine pour se casser de cet endroit... Ou bien le tuer et affronter sûrement d'autres gens qui tenteraient de le tuer. Il le héla alors :

« Boy, y'a une sortie secrète. Vue que de toute manière ils voudront nous tuer, autant se servir l'un de l'autre.
_ T'as tué deux mecs et tu crois que je vais laisser passer ça.
_ Techniquement un seul, et c'était un vrai con. »

Le lieutenant rigola alors légèrement. Même s'il aimait la justice, il ne pouvait contredire le chapeauté sur cette vérité. Pourtant, en faisant abstraction à cela, un assassin était toujours en face de lui, et bien qu'il ne connaissait pas ses crimes, il se méfierait.
La bougresse sauta en direction des deux hommes, frappant le plus costaud avec son bâton pour tenter de l'écarter. Puis elle fonça sur Seifer en lui assénant un coup vif en direction de la gorge. L'esquivant aisément, Venom riposta de ses lames, sans succès non plus. Une deuxième attaque vint le frapper aux côtes, mais sa rapidité lui permit une nouvelle fois de ne pas se faire avoir. Mais elle utilisa une nouvelle fois son arme pour frapper l'utilisateur de couteau au visage, coup qui le surpris.

Mais il en avait profité pour attraper le bâton. C'était bien comme arme, mais facile à désarmer. Tirant violemment dessus, il ramena son adversaire contre son corps... Et il dansa un tango. Non, réellement. Les mains dans les mains, il commençait à faire des mouvements de danses sous les yeux médusés de sa compagne et du Marine. En fait, il n'aimait pas assassiner les jolies jeunes femmes. C'était beaucoup plus facile de tuer une vieille peau, mais là c'était du gâchis. Bon... elle était quand même là pour le tuer à la base. Et elle commençait à se débattre, il décida donc que cette danse était finit et la poussa en arrière, récupérant son bâton et il lui frappa la gorge. Au mieux elle perdait son souffle quelques instants, bien que ses poumons devaient contenir une grande quantité d'air. Et au pire elle allait mourir. De toute façon, lui et Boy Scoot comptait s'enfuir, donc ce n'était plus son problème.

Prenant la direction de l'isoloir il fut aisé de  trouver la porte dérobée menant à un couloir lui même menant dans une sorte de hangar où se trouvait quelques meubles entreposés mais aussi une table, des chaises, de la boisson et une horde d'hommes au physique de déménageur et pas forcément contents. Parmi eux se trouvait le Long Bras qui les avait invités à ce jeu malsain.

« Ceci n'était pas prévu au programme.
_ C'est con pour vous. »

Et c'est sur ses mots qu'une bataille a deux contre dix commença. Fort heureusement pour notre homme, il avait en face de lui des bagarreurs patauds, avec peu de réflexes, ses couteaux l'aidaient donc à traverser les rangs en tailladant un peu ce qui se présentait. Le marine lui s'en sortait pas mal, ses poings cognaient durs. Toutefois le temps il fallait se concentrer sur soit, surtout quand on se prenait le pieds d'un ennemi, qu'on se retrouvait par terre entouré de deux bonhommes qui commençaient à vous ruer de coup...
La touffe verte réussi à les repousser tant bien que mal, passablement énervé. Il planta un couteau dans le cou d'un de ces gars quand un coup de pistolet retentit...

Nicos semblait s'être un peu énervé. On venait détruire son business, enfin celui de son patron, et son coup de feu venait de stopper les attaques. Ses hommes, enfin ceux qui le pouvaient, le regardaient en attendant les ordres. Il tendit son arme en direction de Snake, comme si ce dernier allait rester sagement dans la ligne de mir. Mais ce fut Boy Scoot qui envoya une patate dans la mâchoire d'un des hommes de main qui finit sa course sur le manipulateur.

« Il est temps de se barrer Seifer. »

Quelques heures passèrent après cette fuite, et les deux hommes se retrouvaient sur le pont d'un navire de commerce, incognito. Un homme bienveillant avait bien voulu les prendre en stop.
Une discussion commença alors entre les deux hommes.

« On semble être tiré d'affaire maintenant. Je ferais mon rapport au commandement, quoi que... et je ne t'arrêterai pas non plus. Je suis un perm, et ça serait un peu la honte de raconter tout ça. Tu vas faire quoi toi maintenant, assassin.
_ Trouver un endroit cool où je pourrais boire un bon diabolo. Je pense que j'aurais d'autres problèmes prochainement.
_ En rapport avec TearlGrey je suppose ?
_ Tu as entendu ça aussi.
_ En effet. De la famille ?
_ De ce que je sais, mon oncle est au pouvoir là bas. Après avoir fait assassiner mes parents, ma sœur et moi même quand j'étais petit. Il a pas dût apprécier de me voir en vie... surtout qu'il avait payé un assassin supplémentaire pour finir le travail.
_ Première fois que tu parles autant depuis que je te connais. Comment on arrive d'orphelin présumé mort à assassin.
_ Le mec qu'il avait engagé pour me tuer cherchait un apprenti depuis quelques années.
_ T'as l'air d'être chanceux.
_ De mon point de vue, ça se rapproche plus d'une malédiction. Mais je ne regrette rien de ce qu'il m'arrive.
_ En tout cas, un conseil, ne t'approche pas trop du QG de North Blue. J'aurais obligation de venir t'arrêter.
_ Il faudra déjà réussir.
_ C'est une armée qu'il y a là bas.
_ Oh tu sais, si on est discret, on peut passer les rangs que l'on veut.
_ J'ai vu que  t'étais pas mal maladroit, donc tu ferais une gaffe en moins de deux... »

Les deux hommes continuèrent à sympathiser jusqu'à ce que le bateau les amène jusqu'à une prochaine île.










https://www.onepiece-requiem.net/t12298-chroniques-d-un-assassinhttps://www.onepiece-requiem.net/t12358-seifer-dsnake
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1