AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -24%
Samsung Galaxy S20FE 6.5″ Double SIM 128 Go ...
Voir le deal
499 €

du travail pour la marine

Burin
Burin


Feuille de personnage
Dorikis: 1800
Popularité: 31
Intégrité: 30

Lun 24 Nov 2014 - 17:20

La petite embarcation voguait à belle vitesse, sa faible taille ajoutée à une voilure presque disproportionnée, rendaient le navire messager « exocet » aussi rapide que difficile à magner. Les conditions de bord spartiates et la routine de ses missions, en avait fait une sorte de navire de bizutage pour les nouveaux marins de son port d'attache. Les manoeuvres risquées et la promiscuité étant parfaites pour créer un esprit de corps. Le capitaine, seul membre permanent de l'équipage de vingt hommes était un ancien barreur de course ayant endossé l'uniforme après un pari hasardeux, depuis ses méthodes brutales avaient façonnés des générations de matelot de Nord blue.
Les ordres du jour étaient simples ramener l'officier Gromont lieutenant des services de renseignement de la marine, un civil et un très important objet à G2. Tranquille. Enfin jusqu'à qu'un gigantesque monstre marin ne prenne en chasse le bateau.


C'était une sorte d'anguille, mais longue de bien cent cinquante mètres, propulsé par six puissantes nageoires. Sa mâchoire grande comme une petite cale sèche s'ouvrait compulsivement sous l'effet apparent de la rage. Son visage borgne se rapprochant sans cesse de la poupe malgré les efforts de l'équipage. Accroché dans un coin où ils ne gênaient pas les manoeuvres, les deux passagers regretter doublement leur situation.


-Jamais vu un bestiaux de genre s'acharner autant. Cria l'officier à son compagnon pour couvrir le vacarme de l'environnement.


-Il semble nous en vouloir personnellement. Rajouta le poulpe Burin, ce sculpteur venait de livrer la clef d'un conteneur d'arme à la marine et était ramené au QG pour toucher sa prime. Je ne savais pas que ses animaux étaient aussi rancuniers. Ne pouvez-vous pas lui faire un truc bizarre avec votre pouvoir ?

- Ça ne marche pas dans l'eau. Attend pourquoi il serait rancunier ? Tu le connais !

-Un détail me le fait penser. Il ressemble fort au monstre qui a coulé le navire de transport de la clé. Ma blessure s'était rouverte hier, il est possible qu'il est senti le sang. Ils ont parfois des capacités étonnantes ses créatures.


-On ferait mieux de te jeter par-dessus bord.

-Voyons, monsieur l'officier qu'en diraient les jeunes recrues qui nous entoure ? Ils ne sont animés que par la volonté de protéger et servir. Regardez par exemple ce fier homme poisson, il pourrait s'enfuir, mais son abnégation lui sort littéralement des branchies et il reste à son poste pour sauver les deux estropiés que nous sommes.


Avec ses deux bras en écharpe le lieutenant ne pouvait pas contredire son ironique compère amputé d'un tentacule.

Un cri annonça l'arrivée d'un bâtiment. L'artiste observa le nouveau venu. Trois voiles carrées coiffé un bateau plutôt pansu, rien d'exceptionnel en apparence mais quelque chose clochait, Burin mit un moment à mettre la ventouse dessus, puis l'évidence le frappa. La toile du navire était gonflée dans le mauvais sens et remonté au vent.


-C'est le « Vent contraire » aboya le capitaine. On vire de bord les fillettes, on va voir si notre ami collant ne veut pas un plus gros repas.

-Attention capitaine. L'informa Gromont. Ils étaient il y a trois mois sur Zaun, ils ont acheté pas mal de babioles dont des obus termites.

-Mieux vaut ces pirates que ce monstre.


L'agile coursier pivota pour mettre le cap sur les flibustiers, les deux bâtiments avançant l'un vers l'autre la distance qui les séparaient fut vite franchit. Les deux canons de chasse des forbans tonnèrent et leurs projectiles frappèrent la surface de part et d'autre du messager rependant dans l'eau une substance particulièrement odorante. Le monstre hurla de frustration et fit demi-tour refoulé par la potion alchimiste.

-Chef, on fait quoi maintenant ? Demanda d'une voix un peu tendu un marin.

- On abat la voilure et on se prépare au changement de bord !


Déjà, la toile du navire était prise dans le souffle qui portait le bateau ennemi, l'équipage abaissa les voiles avant que l'embarcation ne chavire, Cramponné à sa barre le capitaine vira comme il put, naviguer avec deux vents opposés était tous simplement inédit pour lui. Une petite tornade apparue, arrachant un bout de gréement et projeta un gabier à la mer. Kazuiga  l'homme requin sauta au secours de son camarade. Les deux coques se croisèrent, une salve de mousqueterie balaya le pont de la marine. Debout sur son gaillard arrière, le perfide capitaine Hurlevent, enfonça dans sa bouche distendu un boulet de huit et souffla. Projeté par les extraordinaires capacités de son fruit, le projectile pulvérisa une rambarde avant de tuer son courageux homologue.

« L'exocet » décapité, partait à la dérive. Le lourd « vent contraire » vira pesamment, son officier engloutissant une sphère de verre rempli d'un liquide de mauvais augure. Tel un mollard il le crachat sur l'ennemi. Lorsque le contenant se brisa, le pont fut couvert d'un liquide qui rongea impitoyablement le bois qu'il recouvrait, des pans entiers du navire se détachèrent, le transformant en un clin d'oeil en épave. Handicapé par ces blessures le lieutenant Gromond tomba dans les vagues pour ne plus reparaitre.

-Bon courage pour la suite ! Dit sincèrement Burin à l'homme poisson qui revenait avec le gabier sur le dos.

Le poulpe se jeta à la mer à la suite de l'espion de la marine.
Page 1 sur 1