AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -49%
-49% sur le jeu MOTOGP 21 sur PC
Voir le deal
23.89 €

To kill or not to kill ?

Alec
Alec
•• Lieutenant ••

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1130
Popularité: 8
Intégrité: 8

Sam 29 Nov 2014 - 10:42

Un journal intime….
En général on commence ça quand on est vraiment petit et on y écrit chaque jour, c’est ça ?
Mais moi je vais pas faire comme les autres, na ! Je vais le commencer maintenant et je vais juste écrire certains trucs dedans. Pas toute ma vie, c’est trop long, mais juste une partie.
La partie qui parle de la mort.
Parce qu’hier, Père m’a demandé pourquoi je ne voulais pas tuer. Je lui ai dit, mais il a pas compris. Il a dit que c’était pas structuré. Ça veut dire organisé. Il fait exprès d’utiliser des mots compliqués pour faire comme s’il était plus intelligent que moi, mais je comprends chaque fois. Il faut juste pas qu’il le remarque, sinon il s’énerve vraiment fort. Je te raconterai peut-être, je sais plus si ça a un lien avec la mort ou non.

Bon, avant de commencer, il faut que je te donne un nom. Je peux pas raconter une partie de ma vie à quelqu’un qui a même pas de nom !

Hum… Elliore ! C’est bien ça !
C’est un anagramme. J’aime bien les anagrammes. Un de mes écrivains préférés en utilise souvent dans ses romans. Tu seras Elliore. Oreille. Mon oreille à moi. Qui va écouter ce que je dis sur la mort pour m’aider à comprendre. Mais qui répètera jamais, car une oreille ça parle pas.
Moi c’est Alec, Alec Portdragon. Mais j’aime pas mon nom. Il est pas marrant et il fait même peur à certains enfants quand je le leur dit. Alors c’est simplement Alec, Alec tout-court, car je suis pas très grand mais ça viendra plus tard on me dit.

Allez, je me lance.


Il était une fois… J’adore quand une histoire commence comme ça, on dirait que rien de mal ne va arriver. Comme si on jetait une bénédiction sur le héros.
C’est pas du tout vrai avec moi donc je vais pas commencer par ça. Je vais plutôt coller la marque de ma naissance en-dessous. C’est une bonne introduction aussi.

To kill or not to kill ? Faire-10

C’est ma maman. Elle est morte en me donnant naissance.

Assassin

Il m’a fallu du temps avant de comprendre pourquoi Père me disait ça.
En général, il disait ça quand je ratais quelque chose ou que je lui disais ce que je pensais. Parfois, il me regardait simplement et me disait cette phrase.

Maintenant je comprends. Ça m’a fait mal au début, très mal. Je comprenais pas pourquoi il me disait ça. C’était pas gentil. Pas gentil du tout. J’ai voulu comprendre pourquoi il me disait ça.
Alors j’ai demandé aux gens de la maison, mais personne m’a répondu. Ils sont pas très gentils avec moi mais ils sont pas méchants non plus, ils sont juste là. Sauf quand je leur parle de ma maman. Là ils me regardent avec du dégoût et ils font comme si je n’existais pas pendant quelques jours.

Je comprenais pas.

Je pouvais pas demander à Père évidemment, il aurait été furieux.
Alors j’ai été à la bibliothèque. C’est un endroit où il y a plein de livres comme toi Elliore, sauf qu’ils sont déjà remplis et qu’on peut lire ce que les autres ont écrit. Il y a même une partie avec des anciens articles de journaux. J’ai regardé dedans et là j’ai compris.
J’ai trouvé un article qui parlait de la mort de ma maman. Il disait que c’était une très jolie femme ma maman.
En plus, elle était aussi intelligente puisqu’elle était femme d’affaire avec Père !
Elle était gentille et aimée de tous parce qu’elle aidait les pauvres avec son argent et les autres riches la suivaient.

Avant, Poiscaille était séparée entre riches et pauvres, mais grâce à maman, tout le monde s’entendait bien.
Puis elle est morte. Alors les riches ont arrêté d’aider les pauvres et la mauvaise ambiance est revenue.
Ils disaient que c’était une sainte. Ma maman était une sainte. Elle apportait la paix parce qu’elle était là.
Puis je suis arrivé.
Et elle était plus là.

Assassin

Le mot de Père résonne encore dans ma tête, même quand il est pas tout près.
Assassin
Il m’en veut.
Assassin
Ils m’en veulent tous.
Assassin
J’ai tué ma maman.
Assassin
Assassin
ASSASSIN !


Ils me haïssent Elliore, mais pas autant que je hais ce que j’ai fait.
Alors j’ai promis, j’ai juré à maman que je ferai ce que je peux pour faire aussi bien qu’elle. Pour apporter la paix et la joie aux autres.
Mais d’abord à Père, car c’est le plus triste de tous.

C’est le premier élément je crois. La première chose qui m’a poussé à ne pas vouloir tuer. Il y  en a d’autres, mais c’est la première.

C’est ma maman.

Elle manque…
https://www.onepiece-requiem.net/t12531-alec-houmhttps://www.onepiece-requiem.net/t12609-fiche-technique-alec-houm
Alec
Alec
•• Lieutenant ••

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1130
Popularité: 8
Intégrité: 8

Ven 5 Déc 2014 - 20:37

Père vend du poisson. Pas un peu non. Beaucoup, beaucoup de poissons. C’est un industriel.
Ça veut dire qu’il ne va jamais vraiment pêcher mais qu’il se fait beaucoup d’argent grâce à la pêche. Il a des bateaux et c’est d’autres gens qui vont dessus tous les matins pour remonter les filets – qui sont à Père aussi.
Alors ils ramènent le poisson au port de Poiscaille et c’est d’autres gens qui le prennent pour le mettre dans des caisses. J’ai été une fois dans le bâtiment d’où les caisses sortent.
C’était terrible Elliore…

Tous les poissons étaient coupés au ventre, alors que certains étaient pas encore morts ! Puis les hommes arrachaient des choses de l’intérieur et le jetaient dans des bidons…
Je savais comment ça se passait, Père me l’avait raconté, mais il y avait beaucoup plus de poissons que je ne pensais. Et c’est pareil chaque jour, tous les jours pendant toute l’année !
J’ai essayé de compter combien de poissons ça faisait mais j’ai abandonné. Ça fait beaucoup trop de poissons, même pour la calculette dans le bureau de Père.

Quand j’ai vu ça, j’ai demandé à Père pourquoi on tuait autant de poisson. Il m’a dit que c’était pour les manger. J’ai pas compris, car à la maison on mange quasi jamais du poisson. Alors on a pas besoin d’en tuer autant.
Je l’ai expliqué à Père, mais je n’ai eu droit qu’au regard froid qu’il me lance quand il se souvient que j’ai tué maman. Il n’a plus jamais voulu me parler du poisson, alors j’ai pas continué, sinon il allait se fâcher.


A partir de ce moment-là, je suis allé plus souvent au port, pour parler avec les pêcheurs. Ils m’ont dit que les poissons venaient en grand nombre près de Poiscaille et qu’ils restaient tout le temps dans la même zone, à l’Ouest du port. Je leur ai demandé pourquoi ils faisaient ça mais personne, même pas les plus vieux, n’avaient une réponse. Ils m’ont dit que c’était comme ça et qu’il fallait pas chercher à comprendre, juste à profiter de notre chance. L’argent, c’est tout ce qui compte pour eux Elliore.

Tu sais, je suis curieux, alors moi j’ai voulu comprendre.
Seulement je pouvais pas aller en mer et demander aux poissons. D’abord parce que je parle pas le poisson, et surtout parce que Père a interdit que j’embarque sur bateau et personne ne veut le contrarier.
Alors j’ai été juste au Nord de la ville, le long du rivage, et j’ai cherché après des poissons qui ne bougeaient pas trop. J’en ai trouvé 3 qui semblaient attendre quelque chose. Même quand je me suis rapproché d’eux ils n’ont pas bougé, comme si c’était pas important que je sois là. Alors je me suis approché et je les ai regardé. Qu’ils étaient beaux !
Il y en avait un orange, un jaune et un vert. Ils étaient immobiles et même quand j’ai glissé ma main dans l’eau pour les caresser ils ont pas bougé…
Je suis souvent retourné les voir, aussi souvent que je pouvais car j’avais quand même beaucoup de leçons. C’était toujours la même chose. Ils étaient là et ils attendaient. Quoi je ne sais pas, puis un soir j’ai compris.

Normalement, je vais pas les voir le soir parce que Père veut que je lui récite ce que j’ai appris pendant la journée. Mais cette fois-là, il avait un client important qu’il devait voir. J’en ai profité pour sortir de la ville et aller voir les poissons. J’avais pas pris de lampe car je connaissais bien le chemin maintenant.
Quand je suis arrivé près d’eux, ils étaient aussi immobiles que d’habitude. Je me suis assis sur un rocher pour les observer. Puis je me suis endormi…
C’est un bruit d’éclaboussure qui m’a réveillé. Les poissons bougeaient ! C’était magnifique ! Ils sautaient de toutes leurs forces hors de l’eau, l’un après l’autre, comme s’ils faisaient un concours. Puis j’ai remarqué qu’ils essayaient de gober quelque chose, alors qu’il n’y avait rien comme insectes…
C’est alors que je l’ai remarquée.
La Lune !
Elle était pleine, ronde et brillante comme un gros fruit bien juteux. C’est elle que les poissons essayaient de manger. Ils n’avaient aucune chance de l’atteindre, pourtant ils ne cessaient pas leurs efforts. Je les observais pendant un moment, fasciné par le spectacle, avant de me rendre compte qu’il était plus que l’heure que je rentre.

J’ai couru aussi vite que possible et, heureusement, je suis rentré dans ma chambre avant que Père ne soit à la maison. Je l’avais échappée belle Elliore. Le lendemain, les poissons étaient aussi immobiles que d’habitude. Je me demandais s’ils danseraient de nouveau cette nuit. Je retournais à mes cours tout en me promettant de revenir le soir.
Pour le diner, nous avons eu du poisson.
C’est rare, et depuis que j’ai vu l’usine j’ai un peu de mal à en manger, mais je ne dois pas le montrer à Père. Je finis mon assiette et je demande pour sortir de table.

Un instant, il me répond.
Il appelle le majordome qui dépose un plat avec son couvercle devant moi. Père me dit de l’ouvrir. Je ne comprends pas ce qu’il veut mais je fais vite ce qu’il dit, j’ai envie d’aller voir les poissons.
Et là je les vois, leurs têtes orange, jaune et verte posées sur le plat. Je suis devenu tout blanc et la voix de Père semblait venir de très, très loin.

Les poissons sont de la nourriture, pas des amis à aller voir en cachette. Tu viens de le prouver en les mangeant. Alors plus de sottises de ce genre. Et que je ne te prenne plus à sortir de la ville sans mon autorisation. Va dans ta chambre maintenant.

Je suis remonté dans ma chambre comme un fantôme. J’avais encore tué Elliore.
Pas directement, mais si je n’avais pas été voir ces poissons, personne ne les aurait tué…

Tout ça pour que je les mange…

Je me suis promis de ne plus en manger, ni de poisson, ni d’autres animaux. Comme ça, on ne tuerait pas pour que je me nourrisse.
Ça fera des morts en moins non ?
https://www.onepiece-requiem.net/t12531-alec-houmhttps://www.onepiece-requiem.net/t12609-fiche-technique-alec-houm
Page 1 sur 1