AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -41%
-41% sur le Pack enceintes Home Cinéma JAMO PACK
Voir le deal
649 €

Dans ma tête

Sigurd Dogaku
Sigurd Dogaku
Le Boulimique

♦ Localisation : ^ Déconnez pas, vous étiez tous à hurler de rire.
♦ Équipage : Seul et triste

Feuille de personnage
Dorikis: 5068
Popularité: 751
Intégrité: 184

Dim 14 Déc 2014 - 15:00






Masque de Fer

Hum. Trop connu.



Warlock

Non. C’est hors de propos.



Le Pompier Pyromane?

... complètement idiot.



Il faudra bien trouver quelque chose, pourtant.

Mais avant cela, il me faut trouver un autre homme.



Un marchand de sang.







https://www.onepiece-requiem.net/t9504-sighttps://www.onepiece-requiem.net/t9650-sig-peluche
Sigurd Dogaku
Sigurd Dogaku
Le Boulimique

♦ Localisation : ^ Déconnez pas, vous étiez tous à hurler de rire.
♦ Équipage : Seul et triste

Feuille de personnage
Dorikis: 5068
Popularité: 751
Intégrité: 184

Dim 14 Déc 2014 - 15:04

J’ère dans la ville, figure sombre isolée parmi les passants. On a l’habitude de voir de précieux phénomènes circuler dans ces allées ; et pourtant, même ici, je parviens à faire sensation.

Compréhensible.

Les aventuriers de passage sur cette île sont généralement des individus plein de panache, entourés de compagnons bavassant joyeusement, tous rassemblés au fil de leurs voyages. Ils entendent parler de cette ville, de son arène, et viennent épancher leur curiosité en s’enfonçant un peu plus que nécessaire en ces terres verdoyantes. Et ce n’est qu’alors qu’ils apprennent comment les choses fonctionnent, ici. Une fois arrivés là, ils arbitrent. C’est un choix. Et la majorité se dit « pourquoi pas ».

Mon cas est un peu différent. J’ai bien compris qu’il fallait attirer l’attention. Leur attention. Et c’est pourquoi ma sinistre silhouette alourdie se traîne dans ces rues, progressant parmi les citadins qui s’écartent avec précaution.

Ils se méfient à juste titre. Les marchands de sang n’attirent pas seulement des personnes recommandables. Ca et là, on aperçoit quelquefois des individus primés circuler dans les allées. Certains savent se tenir tranquilles. D’autres ont des penchants autrement plus violents. Dans ces cas-là, la milice intervient : ils savent y faire, et ils l’acceptent. Il s’agit du prix à payer lorsque l’on a recourt au tourisme pour faire entrer de l’or dans la ville, et qu’on le fait par le sang. Ce n'est pas une grande destination, et pour cause.

On trouve des criminels. Des combattants. Des aventuriers. Des gens qui viennent tenter leur chance.

Et puis, il y a moi.

L’excentricité.

L’exception.

Une silhouette menue, fragile, grossièrement dessinée sous les couches de vêtements et la lourde cape qui l’enveloppe.

Les spectateurs de l’arène savent que quand de tels personnages font leur apparition dans la fosse, le spectacle ne manquera pas de surprises.

Et ils ont bien raison.
https://www.onepiece-requiem.net/t9504-sighttps://www.onepiece-requiem.net/t9650-sig-peluche
Sigurd Dogaku
Sigurd Dogaku
Le Boulimique

♦ Localisation : ^ Déconnez pas, vous étiez tous à hurler de rire.
♦ Équipage : Seul et triste

Feuille de personnage
Dorikis: 5068
Popularité: 751
Intégrité: 184

Dim 14 Déc 2014 - 15:07

Le temps est splendide. Pas un nuage pour masquer l’éclat d’un soleil qui m’enveloppe de ses feux. Il fait beau. Trop beau. Je meurs de chaud. Mon masque, mes vêtements retiennent cette chaleur sous leurs couches superposées. Je suis en nage. Et pourtant, ça ne m’est pas désagréable. La sensation est presque familière. Je lâche même un sourire.

Car déjà, j’entends une voix me héler, et me dire de l’attendre.

Trouvé.

Enfin ! Enfin quelqu’un qui daigne s’intéresser à moi. Une demi-heure de plus à arpenter les rues aurait été décevante. Et vexante. Il n’est pas le seul, et d’autres auront forcément repéré ma figure bien avant. Mais personne ne s’était décidé à me faire confiance. Contrairement à lui.

L’homme se présente, et engage la conversation sur un air avenant. Plutôt bel homme. Grand, sportif, vêtu avec goût et à son avantage, à la musculature bien proportionnée. Des yeux incroyables. Turquoises. Bleus à se noyer dedans. Je le regarde sans sourciller, en me contentant de lui retourner sa politesse.

Il me confirme bien rapidement sa fonction. Un marchand de sang. Un manager. L’une des rares personnes à pouvoir recruter des poulains qui iront se donner en spectacle dans l’arène de la ville. C’est l’une des deux raisons pour laquelle je supporte tout cet attirail, comme une pancarte sur laquelle serait inscrite ma candidature.

La seconde raison étant que…

-Pourquoi pas. Il faudra juste que tu me montres ce que tu sais faire. Mais, pour commencer… c’est quoi, ton nom ? Pas ton vrai nom, hein. Ton nom de scène.

… j’aime l’anonymat.
https://www.onepiece-requiem.net/t9504-sighttps://www.onepiece-requiem.net/t9650-sig-peluche
Sigurd Dogaku
Sigurd Dogaku
Le Boulimique

♦ Localisation : ^ Déconnez pas, vous étiez tous à hurler de rire.
♦ Équipage : Seul et triste

Feuille de personnage
Dorikis: 5068
Popularité: 751
Intégrité: 184

Dim 14 Déc 2014 - 15:09

-Je… ne sais pas. Je n’arrive pas à trouver quelque chose qui me plait.

Cette voix n’est pas la mienne. Ses intonations sont ronflantes et métalliques, toutes transfigurées par les respirateurs artificiels de mon masque de fer. Un masque à gaz. Mes mots sont comme passés au hachoir au gré de mes inspirations saccadées. Leur rythme est lent. Tranquille et agréable, à mon sens. Mais aussi lourd, dur et asséché. Allez savoir pourquoi : ce sont des sonorités qui me plaisent.

-Pff. Haha. En général, c’est ce que tout le monde choisi en arrivant, pourtant. T’as vraiment pas d’idées ?
-Mmmh…

Rien qui ne sonne pas ridiculement bête et enfantin, en tout cas. Il doit avoir l’habitude. Mais dans le doute, je garde le silence.

-Bon, un timide, en plus. Allez. Ton prénom, c’est quoi ? On peut toujours partir de là.
-… Adam.

Instant d’hésitation. Il n’a rien remarqué.

-Ha. Merde. Genre Adam Freeman ?
-Ma foi… pas le moins du monde, non. Ca n’a rien à voir. Plutôt comme… eh bien… Adam et Eve.
-Euh ? Bon. Pas de tendance révolutionnaire ?
-Je n’ai rien à voir avec ça.
-Et t’es quoi, alors, comme bonhomme ? T’as une prime ?
-Pas de prime, pas de crimes non plus. Je suis propre.
-T’as pas vraiment la gueule d’un enfant de cœur, pourtant. Mais je dirais… euh… haha. Okay, pourquoi pas. Tu veux pas aller boire un verre, qu’on puisse se poser et discuter peinards ?
-Je ne peux pas.
-Eh ?
-Je ne retirerai pas mon masque.
-Putain… t’as vraiment pas envie de m’aider, toi.
https://www.onepiece-requiem.net/t9504-sighttps://www.onepiece-requiem.net/t9650-sig-peluche
Sigurd Dogaku
Sigurd Dogaku
Le Boulimique

♦ Localisation : ^ Déconnez pas, vous étiez tous à hurler de rire.
♦ Équipage : Seul et triste

Feuille de personnage
Dorikis: 5068
Popularité: 751
Intégrité: 184

Dim 14 Déc 2014 - 15:11


-On pourrait peut être juste m’appeler Adam ?
-Naan. Ca a une trop forte connotation révolutionnaire. Pas facile à porter, comme nom. Pas vendeur, non plus. Faut du rêve.
-Warlock ?
-Déjà pris, Sherlock. Et puis… ça fait gamin, quand même. Gamin ou gamine, remarque, y’a pas d’raison.
-Mmmh. Dans ce cas… Pyro ?
-Euh... pourquoi Pyro?

Pour toute réponse, je tends le bras sur sa gauche, et commence à y faire mon office. Un jet de feu bouillonnant se fracasse contre le sol terreux, érigeant par là même une large dalle de flammes crépitantes.

Son visage se distord, la peur et la surprise se lisent sur ses traits. L'homme s'écarte brutalement des langues flamboyantes qui lui chatouillent le flanc. Il ne s'attendait pas à cela. Déséquilibré, il part à la renverse, et s’écrase maladroitement contre le sol.

J'éclate de rire face à ce grand pataud. J'entends un rire froid, grinçant, caverneux. Un rire sinistre et métallique, évoquant irrésistiblement la coque de fer d’un navire monstrueux qui se tordrait lentement contre les dents d’un récif de rocailles acérées.

J'aime ça. J'aime beaucoup. Et je ris de plus belle, bien au-delà de mes habituels couinements timorés.

Disposer de tels pouvoirs…

C’est agréable.
https://www.onepiece-requiem.net/t9504-sighttps://www.onepiece-requiem.net/t9650-sig-peluche
Sigurd Dogaku
Sigurd Dogaku
Le Boulimique

♦ Localisation : ^ Déconnez pas, vous étiez tous à hurler de rire.
♦ Équipage : Seul et triste

Feuille de personnage
Dorikis: 5068
Popularité: 751
Intégrité: 184

Dim 14 Déc 2014 - 15:16


Enfin, il reprend contenance. En partie parce qu’il a l’habitude des individus suspects. Il sait ce que j’attends de lui. Il a déjà négocié ces choses-là des centaines de fois, parfois même face à des brutes susceptibles de le tuer sur un coup de tête, à la première contrariété. Il n’était pas marchand sans raison.

Mais il a accepté.
Je ne serai pas Pyro, cela dit.

En bon professionnel, il me dirige jusqu’au bâtiment qui surplombe la cité, en prenant soin de m’expliquer les détails d’un programme que je ne connais que sommairement. Au sein de ce colisée, il n’y a ni duels, ni mises à mort. Seulement des accidents, me dit-il. Les tueurs ne sont jamais bien vus. On tient à rester dans la légalité, malgré la qualité peu gratifiante d'une large part des spectateurs. Aussi se plait-on à qualifier ces combats de Représentations. Des spectacles, au cours desquels des artistes compétents et bien encadrés font mine de se battre de manière aussi flamboyante que possible.

Ici, il ne s’agit pas de gagner ou de perdre, mais bien de divertir son public. D’épater la galerie.

A l’inverse, on n’exige aucunement des participants qu’ils soient capables de combattre d’une manière efficace. Une arme à feu déchargée en pleine nuque serait quelque chose d’efficace. Et on ne peut plus inintéressante.

Seule la maîtrise importe. La maîtrise assure la sécurité des combattants de l’arène, ainsi que la qualité d’une Représentation. En théorie, du moins. Dans la pratique, les consciences des combattants s’enflamment, et le public en veut tout de même pour son argent. Les blessures sont fréquentes, normales, et attendues. Mais rarement graves.

J’aimerais lui poser plus de questions à ce sujet. Mais il ne m’en laisse pas le temps. Je lui ai montré ce que je peux faire, il entrevoit le potentiel pyrotechnique que je peux apporter à son spectacle. Le plus tôt sera le mieux, pour lui comme pour moi.

-Okay, mon grand. Tu m’attends là. On va voir ce que je peux te dégoter comme planning. Toi t’es une Attraction, ça fait aucun doute. Ca va se faire au match d’exhibition, pour commencer…

Attraction. Le terme qu’on emploie pour qualifier un combattant phare du spectacle. On les oppose aux Figurants, qui font davantage office de cascadeurs de l’extrême, des faire-valoir professionnels dont la principale aptitude est de savoir se tirer indemne de toutes les horreur que l’on fait mine de leur infliger.

Dans cette arène, en matière de combat, on voit généralement deux types de Représentations. Celles qui mettent en valeur une Attraction en particulier, et qui l’oppose à un ou plusieurs Figurants. Il s’agit d’un genre de démonstration au cours de laquelle les nouveaux venus révèlent l’étendue de leurs aptitudes au grand public. Ces spectacles sont réguliers : la majorité des Attractions de l’île ne sont que des voyageurs de passage, après tout. Les autres ne sont que des Figurants aux talents spécifiques qui cyclent régulièrement, afin que les acteurs du moment ne ressemblent pas trop longtemps à ceux de la veille.

N’allez pas croire qu’un Figurant est faible. C’est tout le contraire. Ils sont là pour nous aider, et savent bien mieux que nous ce qu’ils font.

Pourquoi nous ?

Parce qu’en signant le document qu’on me donne, je viens tout juste de rejoindre le merveilleux petit cercle des Attractions de l’arène.

Et je commence tout de suite. Une vingtaine de minutes.
https://www.onepiece-requiem.net/t9504-sighttps://www.onepiece-requiem.net/t9650-sig-peluche
Sigurd Dogaku
Sigurd Dogaku
Le Boulimique

♦ Localisation : ^ Déconnez pas, vous étiez tous à hurler de rire.
♦ Équipage : Seul et triste

Feuille de personnage
Dorikis: 5068
Popularité: 751
Intégrité: 184

Dim 14 Déc 2014 - 15:20

Trente secondes. Vingt secondes. Dix secondes. Cinq. Parfois même moins, à titre exceptionnel. Tel était l’objectif que l’on fixait aux Attractions. Affronter un Figurant, et en venir à bout aussi vite que possible. Faire une démonstration de leurs talents, et révéler toute l’efficacité de leurs arts face à une cible normale.

Ce qui n’était qu’un vaste mensonge à peine feutré. On me l’avait déjà dit. Les Attractions n’avaient pas à être efficaces. Seulement spectaculaires.

Et de ce point de vue là, ils ne seraient pas déçus.

Compte tenu de mon accoutrement et des mes aptitudes, les thèmes qui m’avaient été apposés étaient faciles à deviner. Chernobog, la terreur implacable. Tel était mon nom. Le monstre inhumain qui commande aux flammes et à l'obscurité, et se plait à incinérer ses victimes. Quelque chose de ce genre. Du grand théâtral, rien que ça.

Les portes s’ouvrent enfin. J’entends la clameur des gradins bombarder l’atmosphère, et plusieurs cors annoncer mon entrée. Mon sang ne fait qu’un tour. Je n’hésite pas. Je m’avance en tremblant, pas de peur, mais d’expectative. Du bon stress. Certains appelleraient ça de l'excitation.

J’ignore encore comment les choses se passeront.

J’ai hâte.
https://www.onepiece-requiem.net/t9504-sighttps://www.onepiece-requiem.net/t9650-sig-peluche
Sigurd Dogaku
Sigurd Dogaku
Le Boulimique

♦ Localisation : ^ Déconnez pas, vous étiez tous à hurler de rire.
♦ Équipage : Seul et triste

Feuille de personnage
Dorikis: 5068
Popularité: 751
Intégrité: 184

Dim 14 Déc 2014 - 15:21

Un bretteur.

Pauvre petit.

Je suis un monstre de flammes, et ils m’opposent… un malheureux épéiste. Grand, mince, à la musculature sèche et bien formée, au visage quelque peu cabossé. Dans sa main, un long sabre de métal, de facture asiatique, qu’il agite vaillamment pour amuser la galerie.

Je me mets à sourire. Je glousse même un moment, avant de reprendre contenance. Je ne crains vraiment rien. Il ne reste qu’à attendre.

Chernobog arrive.
https://www.onepiece-requiem.net/t9504-sighttps://www.onepiece-requiem.net/t9650-sig-peluche
Sigurd Dogaku
Sigurd Dogaku
Le Boulimique

♦ Localisation : ^ Déconnez pas, vous étiez tous à hurler de rire.
♦ Équipage : Seul et triste

Feuille de personnage
Dorikis: 5068
Popularité: 751
Intégrité: 184

Dim 14 Déc 2014 - 15:25


Des rivières de feu envahissent progressivement le terre-plein de l’arène. Mon petit bretteur court vite, et beaucoup plus que prévu, ce qui est un honneur. Je ne peux pas l’atteindre. Et c'est réciproque.

A nouveau, il fait mine d’approcher. A nouveau, je lui tends les bras, et relâche un souffle de feu qui le force à se retirer. Il se roule sur le sol pour éviter mon haline meurtrière. Même ainsi, je continue à relâcher mes flammes, qui finissent malgré tout par prendre sur le sol sablonneux de ce lieu. Alors il se retire, et cherche à me contourner.

C’est une question de territoire. Plus les choses vont ainsi, plus l’espace que je lui attribue se réduit de la sorte. Il ne peut pas traverser un rempart embrasé. Et moi, je peux. Mais les choses ne sont pas aussi simples.

Le terrain est trop grand, et il est circulaire. Impossible de l’avoir. Je voulais l’enfermer, ce qui est une erreur. Ce terrain ne s’y prête pas.

J’ai raté l’objectif. Plus d’une minute s’est écoulée depuis le début de la fête. Et pourtant, le public a bien l’air d’apprécier. En bonne guise à son nom avorté, Pyro sait attiser les flammes. Un incendie dans l’arène ? On n’avait jamais vu ça, et les spectateurs s’en amusent.

Reste toutefois qu’il ne faut pas les lasser. Je préfèrerais rester.

Alors je m’avance, bravant les flammes qui s’écartent face à mes mains, et m’éloigne de la zone incendiée. L’autre comprend mon action, et me laisse procéder. Il est du même avis, et se réjouit que je n’aie pas cherché à traîner trop longtemps.

Fini pour le feu.

Heureusement, j’ai autre chose.
https://www.onepiece-requiem.net/t9504-sighttps://www.onepiece-requiem.net/t9650-sig-peluche
Sigurd Dogaku
Sigurd Dogaku
Le Boulimique

♦ Localisation : ^ Déconnez pas, vous étiez tous à hurler de rire.
♦ Équipage : Seul et triste

Feuille de personnage
Dorikis: 5068
Popularité: 751
Intégrité: 184

Dim 14 Déc 2014 - 15:35

Une.

Deux.

Cinq.

Dix.

Vingt.

Tour à tour, chacun de mes appendices se déploie sur le sable. Ces serpents de métal commencent à s’agiter, se tordent et se dressent au fil de mon attention. J’en cherche le contrôle, qui n’est pas évident. Mais à nouveau, je souris. Bienvenue dans ma toile, un ensemble de chaînes que j’érige sur un seul coup de tête. Progressivement, mes câbles d’acier se soulèvent dans les airs, façonnant un espace interdit dont je suis le noyau.

Le bretteur n’avance pas. Le spectacle se fait seul, et le public adore. En son for intérieur, lui-même apprécie la surprise. Il n’attendait pas ça.

La clameur du public se relève, les décibels explosent. Même au plus fort d’une parade militaire, je n’ai jamais vu ça. Rarement, du moins. En plein cœur de la scène, je ne suis plus honnête.

Cette fois, j’avance vers mon Figurant. Vingt tentacules d’aciers face à une pauvre épée. Le combattant se recule et orbite, est en défaut d’options. Je rétracte mes liens, pour lui laisser du leste. Allez savoir pourquoi, je préfère réagir plutôt que d'attaquer.

Enfin, il s’élance en avant.

Pénètre ma zone, et tend ses bras vers moi.

Mes serpents se redressent, tous l’entourent et l’enlacent.

D’un bond, il s’élance dans les airs. Pas un peu, non. Haut. Quelque chose d’incroyable. Quatre, peut être cinq mètres. Ou encore plus. Et toujours bien vers moi.

Quatre câbles l’encerclent, mais sans le moindre effet. Son élan est trop fort, sa trajectoire ne change pas. Il va me tomber dessus.

Sous la surprise, je lève un bras et y apprête mon dial. Mais me retiens de faire feu.

Si je tire, il meurt. Ou peut. Ou presque. Je ne le ferai pas.

Je recule sans rien faire, mais il est déjà là, et s’écrase contre moi. Le choc nous envoie à terre, sans que je ne puisse m'en remettre. Je me débat en vain. Quelques chaînes d’acier s’en mêlent, mais ne parviennent à rien de plus.

J’ai pratiquement perdu. Déjà?

Son sabre se lève. Il s’apprête à frapper. Et fait mine d’être retenu, malgré tout cela. Il fait semblant d’être en difficulté.

De plus en plus de mes liens s’enroulent contre ses bras. Je pense bien qu’il simule, mais suis moi-même dans le doute. C’est un Figurant. Il ne devrait pas gagner, mais avec ce qu’il vient de faire…

Si je trichais un peu, je saurais que lui-même s’injurie copieusement en cet instant. Mais il n’a pas le choix : le spectacle doit continuer.

Pourtant, je perds bien dix secondes à ne rien faire. Et finalement, je trouve une solution. Encore mes dials. J’ai complètement oublié mes dials. Une belle preuve d’idiotie ; je réagis sans attendre.

Tendant les bras vers lui, je presse mes coquillages.

Il ne s’agit pas de feu, cette fois. Mais de la fumée.

Une large gangue de vapeur noire nous enveloppe, et nous dissimule à la vue de tous. Là haut, on ne comprend plus rien. Pour nous, c’est une bouffée d’oxygène. Sans un mot, mon adversaire me redresse par la force, et s’écrase sur le sol. Nous sommes à l’air libre, et mes fumées s’éparpillent rapidement. Moins de dix secondes plus tard, nous redevenons discernables. Le public peut maintenant voir ma sombre figure empâtée, et la carcasse complètement cerclée d’acier du Figurant qui ne fait plus un geste.

Et là, je ne ris plus du tout. Je fais la grimace, j’ai un sourire coincé.

Dans les gradins, personne ne lâche un mot. Alors je lève le bras et en libère un vaste geyser de flammes, pour les inviter à célébrer ma victoire. Les cors de l’arène se joignent à moi, et seulement alors, tous s’y prêtent de bon cœur. Une bonne chose que les effets spéciaux soient aussi efficaces.

Mais même ainsi, mon malaise ne cesse pas. Tout a bien failli déraper. Il faut se rendre à l’évidence. Il s’est complètement laissé faire.

Et je lui dis merci.
https://www.onepiece-requiem.net/t9504-sighttps://www.onepiece-requiem.net/t9650-sig-peluche
Sigurd Dogaku
Sigurd Dogaku
Le Boulimique

♦ Localisation : ^ Déconnez pas, vous étiez tous à hurler de rire.
♦ Équipage : Seul et triste

Feuille de personnage
Dorikis: 5068
Popularité: 751
Intégrité: 184

Dim 14 Déc 2014 - 15:42

J'ai retiré mon masque. Je suis enfin seule. C'a été un succès. Le mythe de l'Attraction invincible aura été cruellement malmené, mais ça n'a visiblement pas empêché les organisateurs de tomber sous le charme de ma prestation. Beaucoup plus que le public, en fait. Tant mieux pour moi.

Ils m'ont laissé une loge, une avance sur salaire et un programme au complet pour près de deux semaines. La durée de mes vacances. Encore que, vacances...
A défaut de repos, je vais bien m'amuser.

Mais tout de même. Vous auriez dû voir leur tête en découvrant que j'étais une femme. Dans un état déplorable, toute en sueur et en suie, mais une femme quand même. Ils n'en revenaient pas. Même maintenant, mon visage reste rose du fait de la chaleur et de l'afflux sanguin. Je vous épargnerai les détails sur ma morve en cascade et ma chevelure pitoyable qui témoignent que les masques de pompiers n'ont rien de confortable. Oubliez ces détails, oui : vous n'avez rien entendu. Je veux juste un bon bain.

Mais bon, je n'ai pas vraiment le choix. Je ne tiens vraiment pas à être connue comme un animal de foire. Heureusement, je ne suis pas la première. Ils en ont l'habitude. Tout est dans le contrat. Ils ne dévoileront rien.

Parce que bon.

Imaginez un peu.

Si les chevaliers de Nowel, ou même Sigurd savait ça...

Hihihi.

Non. Je n'en ai vraiment pas envie.
https://www.onepiece-requiem.net/t9504-sighttps://www.onepiece-requiem.net/t9650-sig-peluche
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1