AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-37%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur robot Xiaomi Roborock S7 (version 2021) en stock et en ...
504 € 799 €
Voir le deal

Un tunnel déjà occupé

Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Mer 11 Fév 2015 - 10:54

La vie sur la mer blanche prit fin après dix jours de navigation autour de l'île céleste de Skypiéa, mais les Spectres n'étaient pas mécontent de retourner sur la mer bleue. Une fois au niveau de la mer, ils poursuivirent leur navigation. La destination du groupe était inconnu, mais avec un Log Pose sur le navire, ils avaient de beaux jours devant eux.

Dan était toujours à la recherche de son équipage et était confiant quant à la survie de son groupe. Le jeune homme assurait Shoma du bien fonder de leur collaboration en agitant son objet de navigation maritime et Shoma faisait semblant d'y être contrait, alors qu'en réalité, cela ne le gênait absolument pas de suivre le chemin que lui indiquait le Log de son invité.

Quelle situation était la pire. Se retrouver sans Log Pose a naviguer sans destination précise ? Où, suivre les indications d'un singe qui se referaient à un Log Pose et qui ne pouvait les conduire qu'au niveau de la prochaine île. Le choix du capitaine était vite fait.

C'est donc le vent dans les voiles que la Lépreuse tranchait les vagues de Grandline. Voilà que deux jours de navigation après la fin de leur vie sur la mer blanche qu'une voix aiguë vint chambouler la monotonie de leur voyage.

Terre en vue.

Une bonne nouvelle qui tombait au bon moment. S'il y avait une île en vue, alors ils allaient pouvoir y faire escale, acheter de vivre, se procurer leur propre Log Pose et dans le meilleur des cas, faire leur métier de pirate et s'en mettre plein les poches. La dernière fois que Shoma avait user de ses talents afin de voler et piller remontait à longtemps, trop longtemps.

Plus le navire approchait de l'île et plus Shoma pouvait observer une certaine désillusion sur le visage de ses hommes. Ne comprenant pas pourquoi ils tiraient une tête d'enterrement, Shoma alla à leur rencontre et leur demanda ce qui se passa.

Les vétérans de l'équipage lui dirent qu'ils espéraient se tromper, mais cette île ressemblait très fort à l'archipel de Longring Longland. Shoma qui n'avait encore jamais visité cette île demanda plus de renseignement sur ce qui les rendaient aussi maussade et la suite de leur histoire fit d'un capitaine enthousiaste, un capitaine qui était tout aussi triste que ses hommes.

Une île qui n'avait aucun attrait commercial, cela signifiait que leur prochaine destination allait être d'un ennuie flagrant. Après un passage rapide sur Skypiéa, Shoma avait besoin d'un peu d'action, d'un peu de mouvement, alors la visite d'une île déserte, trop peu pour lui.

La dernière fois, il dut attendre une bonne dizaine de jours avant que le Log Pose se recharge, si cette île était comme Skypiéa, alors il espérait au moins que le temps de rechargement du Log serait bien plus court afin de leur permettre de s'en aller au plus vite.

Malgré son appréhension, Shoma espérait quand même que cette île recèlerait quelques trésors où de quoi l'occuper, car le capitaine des Spectres n'est pas le genre d'homme à pouvoir rester des semaines, des mois à se tourner les pouces et au point ou vont les choses, il était tout près de sauter à l'eau afin d'éprouver un peu cette sensation de danger qu'il adore.

Deux heures passèrent et le niveau de l'eau retomba au plus bas. Un groupe décida de quitter le navire afin de se dégourdir un peu les jambes, Shoma décida de suivre ce groupe même si gravir une haute colline n'était pas son activité préférée.



https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Mer 11 Fév 2015 - 15:34

De l'autre côté de la colline, Shoma et son groupe arrivèrent au niveau d'une prairie immense, mais au combien mouillé. La crue venait de descendre, il ne fallait pas s'attendre à une prairie resplendissante et verdoyante. La faune et la flore étaient d'ailleurs plus de type marine que terrestre. Des algues, des anguilles piégé par la marée basse, des moules, des huîtres, des crabes et même un début de corail qui commençait à prendre forme. Marcher le long de cette prairie était comme exploré le fond marin, d'ailleurs un trou au milieu du sol semblait encore plein d'eau et plein de vie.

Pas la peine de se creuser la tête pour savoir ce qu'il y allait avoir au repas, ce serait fruit de mer et poisson. Comme quoi Grandline pouvait parfois être une excellente maîtresse de maison. Pas de gâchis, le poisson qui n'allait pas être consommé dans l'immédiat devait être transporté sur le navire.

Ce transport n'allait pas se faire deux une ou deux heures, mais devait se faire maintenant. Du poisson sans eau, cela ne se gardait pas très longtemps, alors il fallait se hâter. Le groupe se sépara en deux équipes. L'une devait s'occuper de lancer un semblant de barbecue, tandis que l'autre ramasser le maximum de vivre et aller charger le navire.

Shoma mit les mains à la patte et accompagna le groupe de récolte. Dans du sel ou dans l'aquarium qu'il y avait dans ses quartiers, le poisson n'allait pas pourrir et pourrait très bien se conserver plusieurs jours encore. Les poissons morts allaient quant à eux passer à la casserole. Rien de mieux que du poisson pour redonner un peu de matière grises à ces pirates.

Après dix minutes de recherche, de ramassage, voilà le groupe parti pour l'ascension de la colline. Une heure après, Shoma retourna sur ses pas, avec cette fois-ci un groupe plus important. La grillade pouvait en profiter à d'autre.


"Pourquoi le feu n'est-il pas encore en place ?"

En revenant en lieu et place où il avait quitté ses hommes, Shoma ne trouva rien de prêt, pire encore, il ne trouva même pas ses hommes. Plus aucune trace, il n'y avait personne à l'horizon et pourtant, cette prairie était presque aussi plate qu'un plateau.

S'il voulait lui faire une surprise c'était déjà raté d'avancer et se cacher derrière des murets d'un mètre de corail, ce n'était pas très fin de leur part.

Trêve de plaisanteries, Shoma n'était pas content de ses hommes incapables d'agir comme leur avait demandé leur capitaine. Il prit d'ailleurs la parole en leur demandant d'arrêter de se cacher et de revenir faire ce pourquoi il les avait laissés derrière.

Une minute d'un grand silence, mais personne ne semblait prêt à arrête de jouer. Une seconde prise de parole indiqua aux pirates que leur capitaine commençait vraiment à en avoir par-dessus la tête de leur jeu, mais une minute passa et toujours aucun pirate en vue.

Cette fois, Shoma envisagea autre chose qu'une simple blague de mauvais goûts et envoya les hommes qu'il avait amenés avec lui à la recherche du groupe manquant. Dix hommes qui disparaissent dans une prairie où il n'y à personne, c'était louche.

Le temps ne semblait pas passer, alors Shoma se mit lui aussi à la recherche de ses hommes. Personne ne semblait avoir de piste jusqu'au moment où un pirate découvrit à plusieurs mètres de leur position, une sorte de grotte. Celle-ci était bien caché et s'il n'avait pas manqué d'y tomber à l'intérieur, le bougre qui fit cette découverte ne l'aurait jamais faite.

Une grotte qui descendrait en direction du coeur de la colline. Cette piste n'était pas à éviter en sachant qu'ils n'en avaient pas d'autre. Shoma passa en premier afin d'ouvrir le bal. Si quelque chose se planquait en bas, il était plus a même de s'en occuper.

Une descente en chute libre dans un tunnel avec une inclinaison à 60% et voilà Shoma qui s'enfonce un peu plus à l'intérieur de l'île. Pendant qu'il s'enfonçait vers le coeur de la terre il se dit qu'il aurait dû au moins descendre avec une corde afin de pouvoir faire marche arrière une fois ses compagnons retrouver.

Une fois arrivée en bas. En bas que Shoma estimait à, à peu près vingt mètres sous la surface de l'île, le capitaine des Spectres tomba sur ses compagnons. Qui l'eût cru ! Les pirates semblaient faibles et voir leur capitaine leur apporta une sorte de soulagement.

En comptant le lot de pirate, Shoma se rendit compte qu'il se trompait dans le compte. Il manquait deux hommes. Deux pirates manquaient à l'appel. Très vite le groupe lui expliqua comment ils étaient terminés sous-terre et comment les deux autres avaient décidés d'aller explorer le seul chemin qui s'offraient à eux et comment en trois minutes de cris provenant de cette même direction leur fit présager le pire pour leur état de santé.



https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Jeu 12 Fév 2015 - 16:25

Ce n'était pas tout de trouver une partie du groupe, il fallait retrouver l'ensemble des hommes. Ainsi même après avoir entendu de la bouche de ses hommes que leurs compagnons avaient criés qu'une créature les pourchassaient, Shoma se devait d'aller explorer ce tunnel et invita ses hommes à le suivre de près. Avec un tunnel en pente, ils n'arriveraient jamais à quitter ce trou en empruntant le même chemin, leur seule solution résidant en l'existence d'une autre sortie vers l'extérieur.

En bon leader d'équipe, Shoma ouvrait la marche. Bien qu'humide, le tunnel semblait avoir subi des modifications humaines. Des lanternes accrochées aux parois des murs mit la puce à l'oreille du capitaine, mais le fait que la disparition de ses hommes est causée par ces mêmes hommes, rien n'était prouvé. Inutile de faire des conclusions hâtives.

En période de marée haute, cette galerie devait être complètement submergé, ce qui signifiait qu'en période où la mer recouvre la prairie, aucun homme ne peut se retrouver dans cette galerie à moins de pouvoir respirer sous l'eau.

C'est d'ailleurs une chance que le chemin emprunter par les pirates étaient le nid de vers marin. En se collant aux murs tel des coquillages, ils émettaient une lumière assez vive qui permettait aux pirates de ne pas poursuivre la route dans le noir le plus totale.

C'est dans ce genre de situation qu'il fallait faire marcher sa matière grise et en matière de réflexion, Shoma en avait pas mal dans la caboche. Il fit retirer les lanternes des murs, remplis ces dernières avec les vers et ainsi se retrouva avec de la lumière où qu'il se rendrait. Un bien fort utile sous terre.

Quand on évolue en territoire inconnu et de surcroit, en territoire ennemi, il est prudent de ne pas dévoiler sa position, voilà pourquoi depuis qu'ils s'étaient mis en route, Shoma avait explicitement demandé à ses hommes de ne rien dire. Ils devaient le suivre et seulement le suivre, tout autre action était interdite.

Le groupe avait parcouru beaucoup plus de distance que ceux partie en reconnaissance et pourtant rien n'indiquait la présence de quelque chose pouvant effrayer où empêcher le retour d'homme armé de pistolet. S'il y avait quelque chose dans ces tunnels, alors il n'était plus présent.


"Qu'est-ce que ?"

Alors qu'il approchait d'un carrefour, Shoma tomba dans un trou qu'il n'avait pas vu à cause de l'eau encore présent. Par chance son compagnon qui le suivait de près fut assez réactif et attrapa sa main avant qu'il ne s'enfonce dans ce tunnel. En remontant, Shoma observa la présence d'un tunnel qui se trouvait juste au-dessus de sa tête.

Visiblement, des tunnels, il y en avait pas mal dans cette grotte. En tombant, Shoma avait lâché un petit cri nerveux, mais de ce cri, il en tira la conclusion qu'il y avait beaucoup d'échos et que le son se propageait loin. Avec de telle galerie, rien ne disait que l'effet de distance n'avait pas été fausser quand ses hommes pensèrent que leurs compagnons avaient été attaqués quelques mètres seulement après les avoir quittés.

En plus de comprendre un peu plus cette grotte, Shoma comprit aussi qu'il y avait quelque chose qui vivait également sous terre, car plus sa voix se propageait et plus la terre bougeait dans leur direction. Au bout d'un moment les mouvements se rapprochaient tellement et provenaient de tellement de direction que le capitaine pirate ordonna à ses hommes de se jeter dans l'eau et de ne plus bouger.

*Bordel !*

Sortie de nombreux trous de la terre ou en créant de nouveaux, trois rats avec de longues oreilles et de très grande taille firent leur apparition. Shoma fut le seul à ne pas se jeter à l'eau, car s'il plongeait dans l'eau de mer, il perdrait si vite son oxygène qu'il avait plus de chance de mourir noyer qu'autre chose. Marcher dans l'eau était déjà difficile, alors plonger son corps dans une surface de 5cm d'eau de mer, non merci.

Ces rats ou plutôt c'est taupes, car ceux qui creusent la terre sont bien des taupes, se mirent à chercher leur proie, mais aveugle comme jamais, ils tournèrent tout en se rapprochant du pirate.

Faire face à des créatures si grande dans un espace aussi confiné allait être difficile, voilà pourquoi Shoma utilisa son ombre comme appât. Il l'envoya discrètement au loin, puis tout en lui faisant gratter le sol l'envoya le plus loin possible afin de se faire poursuivre par ses bêtes aux dents aussi aiguisé que des lames de rasoir.

Quand les taupes se mirent à la poursuite de l'ombre du pirate, Shoma fit en sorte d'esquiver le plus discrètement possible la charge de la taupe qui s'était retrouvé à deux centimètres de lui, les autres taupes quant à elles décidèrent d'utiliser le sol et creusèrent d'autre trou, sans doute afin de prendre par surprise l'ombre.




https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Jeu 12 Fév 2015 - 22:08

Devant une telle menace, Shoma se sentait lui-même pris au piège. L'île en elle-même était immense. Combien de taupes géantes vivaient dans les profondeurs de l'île ? Il ne le savait pas, mais si elles vivaient en meutes un peu à la manière des loups où des troupeaux de zèbres, alors leur mission d'ex filtration pouvait tourner au vinaigre à n'importe quel moment.

Une fois les taupes bien éloignés, Shoma releva ses hommes et d'un doigt sur la bouche il leur fit bien comprendre que parler était toujours interdit. C'est une des choses que Shoma avait remarqué lorsque la première taupe sorti du sol. Bien qu'il était encore debout, elle n'arrivait pas à le voir, ce qui laissait entendre que leur vision était complètement nul. Afin de repérer leur proie, à la manière des chauves-souris, mais à une échelle bien moindre et moins développer, elles utilisaient d'autre méthode de chasse.

Trempé, mais encore en vie, les pirates n'en revenaient pas de croiser de telles créatures sous terre. C'était comme se jeté dans la gueule du loup, mais ils se trouvaient sur Grandline, si ce n'était pas la mer qui tuaient les gens, la folie de l'homme où la faune et la flore pouvaient s'en charger.

Plutôt que de prendre le même chemin que leur poursuivant, les pirates décidèrent de prendre le chemin qui se trouvait au-dessus de leur tête. Un coup de courte échelle, voilà comment ils réussirent à changer de direction. Prendre le chemin qui remonte vers la surface pouvait être leur salut.

La mission de recherche et sauvetage des pirates égarés venait de prendre fin. Shoma devait s'assurer de trouver une sortie maintenant qu'il avait la confirmation d'une présence sauvage et hostile. S'ils avaient de la chance, les pirates partis en éclaireur aurait l'intelligence de ne faire aucun bruit et par le plus grand des hasards tomberaient sur le reste du groupe.

Monter par le tunnel emprunter par les pirates, n'était pas facile. L'inclinaison était telle que les Spectres devaient forcer et utiliser toute leur énergie afin de ne pas tomber. C'était un exercice difficile et qui demanda aux pirates un certain travail d'équipe. Vu que le tunnel remontait, il n'y avait eu aucun contact avec l'eau, ce qui facilitait l'accroche, mais demandait des efforts constants.

Les efforts des pirates furent récompenser et la pente pris fin. Fatigué, ils avaient besoin de prendre un peu de temps pour eux, de respirer, de recharger leur batterie. Habitué à des situations pires que celle-ci, Shoma s'accorda néanmoins du temps pour lui. Il devait également souffler un peu, prendre le temps de réfléchir à la marche à suivre.

Pendant qu'il se posa sur le sol, il fit en sorte que son ombre lui revienne. Rien de plus facile pour lui et ce n'était pas parce qu'il se trouvait sous terre que son pouvoir n'allait pas marcher. Manger par les taupes, l'ombre de Shoma quitta les estomacs des créatures en prenant bien soin de les éliminés, puis fit le chemin qui le sépara de son corps principal.

Dix minutes, c'est le temps que Shoma accorda à ses hommes avant de leur demander d'un geste de la main de se lever. Ils ne savaient pas combien de temps durait la marée basse, ni s'il y avait encore beaucoup de ces créatures sous terre et si la sortie était encore loin. Autant de facteurs qui ne jouaient pas en leur faveur, alors ils allaient devoir redoubler d'effort.

Le parcours des Spectre sous terre ne se passa pas comme ils l'auraient souhaité. Le seul chemin qui s'offraient à eux se mit à descendre. Après avoir autant lutté pour grimper, les voici forcés de descendre. Plus ils avançaient et plus ils devaient donner de leur personne afin de se défaire des pièges des galeries.

Ils tombèrent nez-à-nez avec une taupe qui dormait avec son petit. Shoma s'en chargea. Une lame plantée dans le crane règle assez facilement les problèmes. Une galerie instable força les pirates à avancer lentement et avec une grande prudence. Une galerie complètement inondé demanda au pirate de porter leur capitaine pendant qu'ils tentaient de rejoindre l'autre bout. Une crevasse força les pirate à traverser sur l'ombre de leur capitaine tels des athlètes traversant une poutre, mais où le risque de mort était bien présent.

Cela n'en avait sans doute pas l'air, mais cela faisait déjà plus de cinq heures que les pirates se retrouvaient piégé sous terre. Cinq heures, heure réelle, mais pour ceux pris au piège, cette sensation était bien plus forte. Une demi-journée, voilà combien de temps ils pensaient être coincé à se battre contre la nature et les taupes afin de sauver leur vie.

Plus le temps passait et plus leur moral allait en diminuant. C'était tout à fait normal. Ils avançaient, avançaient et toujours pas de sortie, toujours aucun indice sur la direction à prendre, alors que d'une minute à l'autre et de tous les côtés peuvent surgir ces créatures avide de nourriture.

L'esprit humain pouvait être faible parfois, mais il ne fallait pas sous-estimé l'instinct de survie. Cet instinct animal que possède chaque homme, cette force qui le pousse à ne jamais baisser les bras, voilà ce qui devait donner la force aux pirates, car de son côté, Shoma ne baissait pas les bas. Ce n'était pas Longring Longland qui allait avoir raison de lui.



https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Ven 13 Fév 2015 - 0:15

Malgré les difficultés qui se dressaient devant eux, Shoma en bon meneur d'homme réussi à tirer le meilleur de ses compagnons. L'objectif était clair, ils ne devaient pas renoncer d'avancer et ne pas céder. Qu'importe s'ils devaient rester ici longtemps, ils n'allaient pas accepter ce sort. Leur destiné était entre leur main et c'était à eux et eux seul de le tracer. Bien sûr Shoma n'en dit pas un mot, mais il se fit comprendre, du moins il l'espérait avec des gestes. Un langage des signes approximatifs, une gestuelle mouvementée, il n'en fallu pas plus pour permettre au capitaine de se faire comprendre.

Aller de l'avant, quoi qu'il arrive, ils n'avaient pas d'autre choix. C'est sur cette dynamique que Shoma et les siens arrivèrent enfin dans un tunnel où une brise d'air puissante soufflait. L'air était frais et charger de sel marin. Pas de doute, ils se trouvaient près d'une sortie.

Le groupe s'engouffra dans cette galerie et semblait regagner en énergie. Rien qu'à l'idée de retrouver l'air libre les rendaient heureux à tel point qu'au moment où ils aperçurent la lueur du ciel, l'un des pirates poussa un cri de joie.

Grossière erreur. Les pirates ne firent pas attention à ce qui semblait être un gros rocher sur leur route, alors qu'en réalité ce rocher n'était autre qu'une taupe qui dormait à moitié enfoncer dans la terre.

D'un mouvement rapide et agressif, un homme perdit la vie. D'une bouchée, l'animal régla très vite le compte du malheureux. Une seconde taupe fit son apparition coupant toute tentative de fuite vers l'extérieur au pirate. Forcée à battre en retrait et poursuivi par les taupes, Shoma fut forcé d'utiliser la force afin de condamné la seule sortie qu'ils venaient de trouver après tant d'effort.

La galerie tomba sur les taupes, mais venait également de ruiner les efforts de Shoma. San galerie il ne pouvait quitter cette prison. Faire demi-tour et trouver une autre échappatoire, s'il y en avait, était leur seule chance et cette fois-ci afin d'éviter d'autre parole inutile de la part de ses hommes, il fit en sorte d'entraver leur bouche en liant leur ombre.

D'un regard de tueur, Shoma jeta un froid tout aussi violent que la mort sur patte qui venait de frapper l'un des leurs. Il ne voulait plus rien entendre. Ni plainte, ni joie. Ils allaient avancer dans le silence totale et attendrait d'être mort où à l'extérieur pour pouvoir en placer une. Quand Shoma tirait une telle tête, tout ce qu'il exprimait n'était que ordre et affirmation, rien n'était négociable, rien n'était facultatif.

Voilà comment se remit en route la bande de pirate, devenu explorateur, géologue. De cinq heures, l'horloge du temps franchit le caps des neufs heures sous terre. Les corps se faisaient faible, les pauses s'allongeaient et devenait de plus en plus fréquente. La faim se faisait ressentir, idem pour la soif. Le moral retombait encore plus vite. Mais Shoma lui restait debout. Il n'avait toujours pas renoncé et était près à porter ses hommes à bout de bras s'il le fallait.

Abandonner ? Jamais. Il n'avait pas décidé de descendre seul à la recherche de ses hommes disparus si c'était pour jouer les solitaires et s'en aller. S'il était près à jeter l'éponge, alors quand la taupe se mit en travers de la sortie, il aurait très bien pu s'en échapper, quitte à être le seul homme à s'en sortir.

L'heure n'était pas à la division, mais au rassemblement. Ils s'en sortiraient tous, où uniquement Shoma. Difficile de dire que s'ils ne s'en sortaient pas tous, personne n'en sortirait vivant, quand Shoma fait partie de la bande, mais par principe ...

Le temps s'écoulait et les galeries à visiter devenait de plus en plus nombreuses. Avançaient-ils dans la bonne direction ? Faisaient-ils machine arrière ? Tournaient-ils en rond ? Aucun indicateur ne pouvait être utilisé pour se repérer dans ces bas-fonds. Même s'ils marquaient la roche de leur passage, si un taupe venait à passer, elle retirerait toute marque possible. Les galeries changeaient de forme, de taille, parfois ils pouvaient entendre des galeries tomber, puis d'autre en construction.

L'île était un véritable gruyère et s'en sortir ne pouvait résulter que de la chance.


https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Ven 13 Fév 2015 - 13:08

Arriva le moment où Shoma sentait ses forces le quitter peu à peu. L'énergie du guerrier l'abandonnait et lui aussi commençait à sentir les effets de la fatigue, de la faim et de la soif. Son ventre commençait à la rappeler à l'ordre. Sa gorge asséché lui réclamait de l'eau. Son front plein de sueur ne céssait d'entraver sa vue. Plus qu'une pause, Shoma avait besoin de dormir un peu.

D'ailleurs il n'était pas le seul, le reste de son équipe montraient au combien ils étaient épuisés de leur expédition. La sieste collective se décida donc sur cette entente collective. Ils allaient prendre plus de temps pour eux. Ils allaient dormir et poursuivrait leur exploration après une bonne nuit de sommeil. Il ne faut pas oublier que coincé sous terre, les pirates n'avaient plus la notion du temps.

Tout le monde ne pouvait pas dormir en même temps. Entourer par des taupes omnivores, une personne devait rester éveillé et monter la garde. Par tranche d'une heure, ils allaient se relayer à tour de rôle. Shoma prit le troisième tour de rôle. Deux de ses compagnons se dévouèrent afin de commencer avant lui.

Les heures passèrent sans aucun problème. Les tours de rôle s'enchaîna globalement sans accroche. Les deux premiers pirates réussirent avec brio leur tâche. Puis arriva le tour de Shoma. Encore fatigué, malgré la sieste qu'il s'était accordé, Shoma resta assis sur un rocher à observer les alentours. Le monde souterrain était d'un calme effrayant. Il n'y avait pas un bruit, mis à part la respiration de ses hommes.

En regardant la situation de plus près, cette île représentait un véritable trésor. Un réseau de galerie sans fin. Des tunnels assez grands et larges pour s'y cacher où cacher de nombreuses choses. S'il arrivait à quitter ce monde souterrain, Shoma se voyait déjà profiter de ces avantages. En cartographiant les galeries, en y effectuant des travaux et en faisant en sorte de faire mourir ses habitants, Longring Longland pouvait facilement être transformé en planque, quartier général, prison, voir même les trois en même temps.

Après réflexion, Shoma trouva son idée si brillante qu'il commença déjà à mettre en place son projet dans sa tête. En éliminant les taupes ou en n'en laissant vivre qu'un très faible nombre, il s'assurait de ne pas voir ses galeries modifier constamment, mais garderait quelques-unes au cas où l'île devait subir des changements contraignants tel qu'un bombardement où une attaque ennemie. Cartographier les lieux lui permettrait de ne plus se perdre et d'utiliser au maximum le réseau immense de l'île.

Alors que son tour de garde touchait à sa fin et qu'il était sur le point de réveiller le prochain pirate qu'un bruit secoua la galerie. D'un coup, sortant des profondeurs de la terre sortie une taupe. L'animal remua la tête, tourna à gauche, puis à droite, avant de se mettre à gratter de nouveau et à vaquer à ses occupations.

En sentant la terre bougée, tous les pirates ouvrirent les yeux, mais tous avaient retenus la leçon, il ne faut pas bouger, ni parler quand on se retrouve nez-à-nez avec une de ces taupes. Trois minutes passèrent avant que le groupe ne décide de mettre fin à la pause.

Shoma opta pour aller explorer le tunnel d'où provenait leur invité. Le résultat fut le même que pour les autres fois. Ils avançaient, montaient, débouchaient sur des croisements, prenaient une direction, arrivaient à un autre carrefour, montaient, descendait, tombaient parfois sur des taupes.

Les pirates tournèrent bien deux, voir trois heures de plus, mais leurs efforts fini par porter ces fruits. Après un périple éreintant, épuisant, fatiguant, usant et crevant, ils finirent enfin par voir le bout du tunnel. Une échappatoire. Enfin !

La joie les subjuguaient. Shoma lui-même se sentit revigorer par cette découverte. L'air et la vue de l'extérieur lui redonna le sourire. Ils avaient surmonter les nombreux pièges de cette île. Ils étaient les grands survivants de cette épreuve. La sortie du labyrinthe se trouvait devant eux.

C'est prudemment que les pirates approchèrent de la fente et y découvrit leur salut. Ils se trouvaient à l'extérieur. Le niveau de l'eau avait fortement monter, mais au moins ils n'avaient plus de soucis à se faire. Pour rejoindre le navire, ils n'avaient qu'à attendre que le niveau de l'eau retombe. Combien de temps cela prendrait, qu'importe, ils avaient réussi à vaincre le labyrinthe.


https://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1