AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-49%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur la machine à café automatique Saeco PicoBaristo SM5473/10
449 € 880 €
Voir le deal

L'odeur de la Flibuste aprés la pluie

Invité
Invité


Dim 22 Mar - 11:01



-Faites entrer l'accusé !

Une porte s'ouvre en grinçant. Laissant passer un homme enchainé et porteur d'une cagoule qui lui couvre le visage et les yeux. Les chaines qui lui menottent et relient ses mains et ses pieds l'obligent à avancer lentement, sous peine de trébucher à chaque pas. Rendu aveugle par la cagoule il s'avance sur quelques pas, puis, sans autres indications, il s'arrête.

Autour du prisonnier la salle est plongée dans les ténèbres, à peine éclairée par quelques vagues lumières qui permettent de distinguer des gens assis en demi-cercle sur des sièges surélevés. Hormis deux, tous portent des masques qui les rendent parfaitement anonymes.

De l'homme qui a provoqué l'arrivée du prisonnier on ne perçoit qu'une vague silhouette, une vague silhouette et un visage pourvu d'un large bec qui permet malgré tout de l'identifier facilement pour tout ceux qui ont déjà ouvert la gazette mondiale. Il ne peut s'agir que de Couak, le tout puissant juge suprême d'Enies Lobby.


-Que l'accusation prenne la parole.







-Merci Juge. J'accuse le dit Capitaine Red du crime de Piraterie. D'avoir poursuivi, abordé et arraisonné un navire de la marine, d'avoir combattu son équipage et de s'être par la suite emparé de l'intégralité de sa cargaison avant de fuir en sabordant le navire pour ne pas être poursuivi.
-Y'a t'il des témoins de ces crimes ?





-Moi. J'atteste que le capitaine Red a bien pris d'assaut un navire de la marine avant de s'enfuir avec sa cargaison.




-J'accuse le Capitaine Red du crime d'Evasion de Meurtre et de Destruction. De s'être opposé par les armes à la justice du Gouvernement Mondial, d'avoir refusé son incarcération et de s'être évadé d'Impel Down en affrontant et en tuant un Vice amiral et des centaines de gardiens et de soldats de la marine, et en détruisant navires et bâtiments gouvernementaux.
-Y'a t'il des témoins de ces crimes ?





-Moi. J'atteste que le capitaine Red est bien sortit d'Impel Down en combattant tout ce qui s'est opposé à lui.





-J'accuse le Capitaine Red des crimes de Vol, d'Attaque et de Détournement. De s'être rendu a Inari, la ville aux cent cultes, d'y avoir sauvagement attaqué la garnison de la marine pour en détruire la caserne et y molester nombre de braves soldats, d'avoir rejoint le temple volant du Boru Bodur et de s'en être emparé, prenant en otage tous les gens qui s'y trouvaient avant de fuir a son bord a travers Grand Line.
-Y'a t'il des témoins de ce crime ?



-Moi. J'atteste que le capitaine Red a bien détruit la caserne de la marine d'Inari avant de s'enfuir à bord du Boru Bodur.




-J'accuse le Capitaine Red du crime de Pillage. D'avoir levé un équipage de forbans à bord d'un navire volé à la marine et d'avoir vogué avec eux jusqu'a l'archipel Shabondy. Une fois sur place il a monté une attaque en règle contre la salle des ventes de l'archipel, affrontant le corsaire Glutonny et l'amiral XXX pour s'emparer des produits de la vente et délivrer les esclaves. Il a ensuite quitté l'archipel en s'emparant du Groove 20, qu'il a fait remorquer par ses navires jusqu'a la tristement célèbre Armada, la libre cité des pirates.

-Y'a t'il des témoins de ce crime ?


-Moi. J'atteste que le capitaine Red a bien dévasté la salle des vente en affrontant l'amiral et le corsaire, et qu'il a bien ramené le Groove 20 a Armada.




-J'accuse le Capitaine Red du crime d'Association avec des criminels, d'avoir contribué à la fondation de la cité pirate d'Armada en pactisant avec les grands noms du crimes et de la piraterie de Tortuga pour en faire un repère et un refuge de forbans, de frères de la cote et de tous ceux qui font de la mer la dernière zone ou l'on trouve des opposants au gouvernement mondial.  De s'y être installé en seigneur et patron des chiens de mer en encourageant par tous les moyens le fléau des mers et du commerce qu'est la piraterie.

-Y'a t'il des témoins de ces crimes ?

-Moi.
-Moi.
-Moi.
-Et moi.


-Bien. Nous avons entendu l'accusation. Que dit le Gouvernement Mondial ?

-Attendu que le dit Capitaine Red s'est visiblement et devant témoin rendu coupable des crimes de piraterie, de vol, de meurtre, d'évasion, de détournement, de pillage et d'association de malfaiteurs. Attendu qu'il est sans aucun doute un forban infect, un meurtrier, un voleur, un dangereux anarchiste, un ennemi du gouvernement mondial et en un mot, un pirate. Le gouvernement estime que l'accusé est coupable, et qu'il ne mérite désormais qu'un seul châtiment, aussi définitif que possible. La mort !


-Alors la mort il recevra ! A moins évidemment que quelqu'un ne veuille parler pour sa défense. Y'a t'il un homme ou une femme dans l'assistance qui désire préserver la vie de ce meurtrier, tueur de soldats et d'officiers et parler en sa faveur ?





-Moi ! Moi Bellissa Nacroma dite l'Amazone ! Je parle pour lui. Les ennemis de mes ennemis sont mes amis. Et s'il les tue je dis qu'il mérite de vivre et de prendre sa place parmi nous.





-Y'a t'il un homme ou une femme qui désire préserver la vie de ce voleur, pilleur de bâtiments, de possessions et de richesses gouvernementales ?







-Moi Arthurio Bellingor Wallace dit l'Abbé. Je parle pour lui. Je dis que le gouvernement mondial est le plus grand de tous les voleurs, et que ceux qui le pillent ne font que rétablir l'équilibre. Je dis qu'il mérite de vivre et de prendre place parmi nous.






-Y'a t'il un homme ou une femme qui désire préserver la vie de cet anarchiste, de ce criminel qui ne cesse de s'opposer par tous les moyens au gouvernement mondial en s'arrogeant le doit de vivre en pirate libre de s'affranchir de toutes les lois des hommes ?





-Moi. Moi Xufu Li, le ruisseau ancestral. Je parle pour lui. Je dis que je ne reconnais au dessus de moi ni les lois ni les décrets du Gouvernement Mondial ni d'aucune autorité qui n'émane de lui. Et je dis que si cet homme s'est dressé contre lui alors il a le droit de vivre et de s'asseoir à mes cotés.




-Alors qu'il en soit ainsi. A mon grand regret je dois constater que malgré tous les crimes du dit capitaine Red il existe encore des gens pour prendre sa défense et l'accepter dans leur fraternité. Trés bien. Puisque c'est comme ça je déclare que le gouvernement Mondial et la Justice que j'incarne se lavent les mains de cette affaire. Le capitaine Red est a vous.

Bas les masques !


L'ancêtre retire ostensiblement les oripeaux et du masque du juge Suprême et du chef des armées du GM qu'il foule ostensiblement du pied pendant qu'au milieu de la salle des hommes enlèvent la cagoule qui couvre le visage de Red et le débarrassent de ses chaines.


-Messieurs, fiers capitaines de la flibuste. Aujourd'hui se présente devant nous un homme qui veut intégrer notre fraternité. Le Gouvernement l'a renié et condamné à mort et trois des nôtres ont parlé en sa faveur...

Y'a t'il quelqu'un ici qui s'oppose a ce qu'il prenne un siège parmi nous ?





Dans la salle, les regards se tournent vers la seule capitaine qui n'a pas encore dit un mot. Celle qui s'est jusqu'ici toujours opposé à Red et qui pourtant n'a pas émis d'objections quand on l'a convoqué pour cette cérémonie. Celle a qui il suffit maintenant de parler pour que les capitaines soient contraints de tuer le postulant refusé.

Togashi Tomoe.

Le silence dure. Une petite éternité, puis une autre. Pendant que que Red et Tomoe s'affrontent en silence du regard. Puis Tomoe sourit.



-Je ne m'y oppose pas.





Une infime vague de soulagement parcourt les Capitaines de l'assemblée qui consentent enfin à se détendre un peu. On apporte de la lumière, permettant de distinguer les sièges et les visages de l'assemblée des Flibustiers. Ainsi que le siège vacant que l'on désigne à Red.

-Capitaine Red. Bienvenue parmi les neufs !

Page 1 sur 1