AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -42%
Clairefontaine – Lot de 9 Cahiers 24×32 ...
Voir le deal
14.36 €

La pêche n'aura jamais été aussi bonne

Pandore
Pandore
•• Lieutenant d'élite ••


Feuille de personnage
Dorikis: 2619
Popularité: +140
Intégrité: 125

Ven 1 Mai 2015 - 17:35






Combat


La mer, vaste étendue d'eau sans fin et sans commencement. C'était bercée par elle que Pandore songeait à l'avenir. Pas à un avenir lointain, plutôt à un futur proche, elle se demandait que lui réservait la journée. Ce n'était pas une personne à être du genre anxieuse sur ce qui allait lui arriver cependant, elle ne pouvait s’empêcher de s'imaginer des scénarios. Certains étaient tranquilles, bien trop simples pour qu'ils se réalisent mais les autres... Ils ne laissaient jamais rien présager de bon. Dans tous les cas, elle se retrouvait sur une petite embarcation, même pas assez grosse pour appeler cela un navire, elle avait elle juste quelques hommes. On l'avait mit en charge de sillonner la mer de l'Est, rien de bien sensationnel mais, il fallait bien des personnes pour faire le boulot ingrat.

Dans tous les cas, elle ne se chargeait pas des manœuvres, le taudis flottant avait au moins quelques pièces pour se reposer ou voguer à ses occupations. Pandore justement était entrain de graver de son encrier une feuille blanche qui n'avait clairement rien demandée. L'on aurait pu croire que c'était un moyen de se détendre mais, aucunement, elle était juste entrain d'écrire à sa famille. Cette famille qui lui glanait à chaque fois tous les fruits de ses efforts. Ces assistés qui l'avaient certes nourrit pendant des années mais qui désormais ne cessaient de le lui faire savoir. Elle soupira, dans tous les cas, elle ne vivait pas assez dans le luxe pour user de son salaire. Puis, la plupart du temps, elle était focalisée sur son travail comme si elle ne vivait que pour cela, elle n'avait pas réellement l'occasion de se donner à des plaisirs humains.

Bref, une journée encore pesante dont l'ennuie semblait s'inviter au rendez vous. La chaleur elle aussi ne voulait en aucun cas être absente, aux grands damnes des marins qui la souffraient de plus en plus. Sortant de sa cabine, Pandore put voir un des matelots gerber ses entrailles par dessus bord. Un vrai spectacle de grâce et de magnificence se présentait alors à elle. Comment pouvait-on devenir marin avec le mal de mer ? Réellement, le monde avait beau être en perpétuel déclin, il y en avait beaucoup plus atteins que d'autres. Mais bon, elle se chargea de lever la tête vers l'horizon et de ne pas faire de remarque sur ce rejet de repas répugnant.

Soudain, alors qu'il n'y avait que l'agonie du pauvre homme et le son des mouettes qui accompagnaient les marins, une secousse se fit sentir. Ce n'était pas un petit tremblement de rien du tout non, cette fois-ci quelque chose avait vraiment heurté la coque du bateau. Intriguée, Pandore essaye de se remémorer la carte répertoriant les eaux qu'elle était entrain d'arpenter. Techniquement, le niveau de la mer était plus que suffisant même en période sèche pour laisser passer un bateau de cette envergure. Tous ceci était étrange, même les matelots avaient ralenti leurs activités suite à cela.

- Sergent ! Venez voir !


Pandore arqua un sourcil et arpenta la petite embarcation pour se retrouver vers le matelot qui l'avait appelé. Il lui montrait alors du doigt une sorte d'activité bizarre dans la mer, des bulles ne cessaient de remonter. Sa curiosité ayant été frappée de pleins fouet, elle ne se soucia pas des dangers et se pencha davantage vers l'étrange forme qui se dessinait dans l'eau. Qu'est-ce que cela pouvait bien être ? Malheureusement pour elle, sa réponse lui fut donnée bien brutalement. Une bête aux dents aussi aiguisées que son épée lui sauta dessus prête à lui happer le crâne sans aucune autre forme de procès.

C'était par simple réflexe que Pandore avait sauvé sa vie et sa tête en reculant instinctivement. Récupérant ses esprits bien rapidement, elle put voir le monstre qui avait prit position sur le pont. C'était un homme poisson, celui-ci était constitué à l'identique d'un humain sauf qu'il partageait aussi les traits d'un requin. Et d'après son état mental, ce requin était affamé. Cette faim d'ailleurs lui avait sans doute fait tourner la tête à tel point qu'il était devenu un fou à lier. Des matelots essayèrent de l’arrêter mais ils furent propulsés farouchement brisant sur leurs passages quelques membres de bois appartenant à l'embarcation.

Il vociférait, comme possédait par une entité démoniaque. Pandore dégainant son épée ordonna à ce qu'on s'éloigne de lui. La bête ne paraissait pas très forte d'un premier abord sauf qu'il était connu que l'approche de la mort pouvait donner rendre un individu plus monstrueux qu'il ne l'était déjà.




https://www.onepiece-requiem.net/t14000-presentation-de-pandorehttps://www.onepiece-requiem.net/t14105-fiche-technique-pandore
Pandore
Pandore
•• Lieutenant d'élite ••


Feuille de personnage
Dorikis: 2619
Popularité: +140
Intégrité: 125

Ven 1 Mai 2015 - 22:19






Combat


L'ambiance se faisait beaucoup plus pesante, les deux protagonistes se fixaient sans jamais détourner le regard un seul instant. Une seule erreur et c'était la fin qui se présageait pour Pandore, elle le savait pertinemment cependant, sur ce bateau, elle était encore la seule apte à pouvoir l’arrêter. Serrant fermement la garde de son épée de fortune, elle attendait patiemment que l'homme poisson veuille agir. Celui-ci d'ailleurs crachait encore sa haine aux yeux du monde, il avait vraiment perdu la tête. A la vue de son corps et de ses habits tenant encore sur sa peau, il avait l'aspect d'un pirate. Sa gueule était cabossée mais toujours prête à sévir et son corps était recouvert de diverses cicatrices toutes plus impressionnantes les unes que les autres.

D'ailleurs, il ne se passa que quelques secondes supplémentaires d'observation avant qu'il ne se jette sur sa proie qui n'était autre que Pandore elle même. Elle fit un pas de coté, assez pour se subtiliser de nouveau à la gueule béante de l'animal cependant, elle n'avait pas prévu qu'une telle chose pouvait posséder des griffes et celles-ci ne manquèrent pas de lacérer le bras de Pandore. Elle lâcha une légère plainte à peine audible, la blessure n'était que très peu profonde néanmoins, elle se maudissait de ne pas avoir analysé son adversaire correctement. Il ne lui laissa pas le temps de se remettre en question davantage, ainsi, il 'empoigna par la gorge la soulevant du sol en conséquence. Décidément, cet ennemi était d'une puissance insoupçonnée.

Malheureusement pour lui, Pandore était aussi du genre dur à cuire. Alors que l'on aurait pu croire qu'il était l'heure de sonner son glas, elle avait toujours dans sa main, son épée fermement tenue. Ce fut avec un grand effort qu'elle parvint à porter un coup net, tranchant sur son sillage le torse de l'ennemi qui gémit à son tour de douleur. Son cou libéré, elle put récupérer l'oxygène qui lui manquait l'espace de quelques moments. L'entaille était de faible profondeur, suffisamment pour le déstabiliser mais aucunement pour l’arrêter mais, Pandore le savait très bien. Alors qu'il s’apprêtait à entamer une autre charge, elle lâcha son épée et lui asséna un violent coup de son poing droit pile dans sa gueule maintenant souffrante.

Agitant la main d'un mouvement vif comme pour se débarrasser de la douleur, elle enchaina en empoignant la tête de son ennemi et en lui faisant rencontrer directement son genou qui était aussi solide que l'acier. Elle put même l'espace d'un instant entre son crâne se fêler face au choc. Ce style de combat était brutal et très peu raffiné, cependant c'était ainsi qu'elle s'en sortait le mieux. Mêlant corps et sabre, ses aptitudes physiques s'étaient forgées ainsi et elles ne faisaient que rayonner depuis. Reculant et se décalant d'un pas pour esquiver une tentative d'offensive de la part du poisson sonné, elle reprit avec une grande adresse son épée et lui coupa un bras sans aucune hésitation. Elle se surprit à penser qu'elle était abonnée à ce genre de barbarie. Deux fois en l'espace de quelques jours, elle avait charcuté le corps d'un pauvre pirate. Dans tous les cas, l'issue de la confrontation ne faisait pas de doute. Même s'il avait prit le dessus sur elle au départ, c'était son sang froid et sa détermination qui avaient prévalu sur la férocité de l'hybride.

Son instinct de survie d'ailleurs dépassa sa fierté le poussant à fuir et à plonger dans l'eau pour espérer vivre. Hors de question que Pandore le laisse libre après cette attaque, ayant toujours en mémoire la géographie des lieux, elle savait qu'il avait encore un endroit où se reposer. Il avait beau être un poisson, avec un bras coupé, seul la terre ferme allait lui octroyer le repos nécessaire à son rétablissement.

- Suivez la direction du sang ! Plus vite que cela, on ne le laissera pas s'échapper !


Les marins encore perdus après la confrontation retrouvèrent rapidement leurs marques et engagèrent le bateau dans une traque sans merci. Dans tous les cas, même si Pandore lui accordait le pardon pour son geste, dans l'état où il était, il aurait vite fait de faire d'autres victimes innocentes. Pour la justice mais avant tout pour la protection des citoyens, elle se devait de l’arrêter une bonne fois pour toute.




https://www.onepiece-requiem.net/t14000-presentation-de-pandorehttps://www.onepiece-requiem.net/t14105-fiche-technique-pandore
Pandore
Pandore
•• Lieutenant d'élite ••


Feuille de personnage
Dorikis: 2619
Popularité: +140
Intégrité: 125

Sam 2 Mai 2015 - 0:39






Combat


La traque pour la mise à mort d'un déchu de la société se poursuivait à travers la mer. Celle-ci était étonnamment calme, laissant ainsi transparaitre le sang qui avait coulé à flot. Il était donc facile de suivre la source du fuyard sans pour autant se fatiguer. Durant la poursuite, Pandore en profita pour bander ses quelques lacérations au niveau de son bras. Celles-ci allaient probablement se résorber bien rapidement, cependant, il était nécessaire de stopper l'effusion histoire que cela ne vienne pas la gêner pour la fin du combat qui allait suivre. Même si l'attaquant avait été grièvement blessé, laissant son bras gauche dans la confrontation, Pandore était persuadée qu'il lui restait encore des ressources.  

Ce genre de cas ne donnait généralement pas lieu à une capture, seulement à la mort. Dans son état, physique comme mental, on ne pouvait rien faire, il était voué à sa perte. Dès lors qu'il avait croisé le regard de Pandore, son destin avait été scellé. Pandore était néanmoins curieuse du pourquoi de sa situation d'affamé, c'était un pirate certes mais, l'avait on abandonné ? L'avait on jeté comme on jette tant d'homme de nos jours ? Probablement. Depuis combien de temps ? Là était une question que personne ne pouvait répondre si ce n'était lui même. Songeuse, elle vit les premiers traits de l'île percer l'horizon. Après tout, sa mémoire ne lui avait jamais fait défaut.

C'était une petite île, bien trop infime pour contenir une civilisation humaine, cependant, elle était quant même répertorier sur les cartes du mondes. La vie animal y était peu praticable, la végétation était dense certes néanmoins, hormis des noix de coco, la nourriture ne daignait que rarement montrer son visage. Lorsque le bateau fut assez proche, Pandore put remarquer que son sang s'était mêlé avec le sable venant faire éclater sa vaine tentative de dissimulation. Désormais, il n'était plus que seul face à son destin. Destin qui avait une épée aiguisée spécialement pour sa chaire et qui portait les traits d'une femme intransigeante et sans pitié.

Arpentant la terre ferme d'un pas plus assuré qu'auparavant, Pandore se savait chasseuse d'une proie en déclin. Ses traces d'ailleurs s'étaient estompées au beau milieu de la forêt comme si celui-ci avait eut encore assez de ressource pour se balader à travers les branchages. Avec un peu de chance, il allait s'en sortir comme cela, cependant, sa haine le poussait à vouloir sa revanche. Il voulait tuer celle qui lui avait prit son bras, malgré la douleur et ses forces commençant à se perdre, la haine avait prit le pas sur sa raison désormais éteinte.

Sa désillusion fut totale et sans appel, alors qu'il tenta d'assaillir une nouvelle fois par les cieux, la demoiselle, elle le réceptionna avec le tranchant de sa lame qui se planta profondément dans son corps meurtri. Ses blessures l'avaient rendu bien trop bruyant pour surprendre ne serait-ce qu'un mouton, Pandore l'avait vu venir à des minutes à l'avance et n'attendait que le fait qu'il franchisse le point de non retour. Désormais, il était retourné à son état de simple poisson, gisant sur le sol et perdant son souffle très rapidement. Si cet homme n'avait pas été aussi aveuglé par sa faim, qui sait si Pandore l'aurait vaincu. Mais, c'était son sang froid qui avait déterminé sa réussi dans sa confrontation. Regardant la chose agonisante avec mépris, elle lui planta son épée dans le cœur pour stopper sa souffrance. Elle n'était pas une personne dénuée de sentiment, elle ne prenait aucun plaisir à voir des gents ramper dans la douleur.

Prenant position sur un rocher, elle respira, cette journée l'avait épuisé. Elle allait devoir trainer ce corps pour le répertorier comme mort, il était surement un individu parmi tant d'autres mais bon... Le boulot c'était le boulot, on y pouvait rien. Ordonnant à deux des marins qui l'avaient suivi de trainer le cadavre jusqu'à l'embarcation, elle allait sans doute poursuivre sa petite traversée de l'Est avant de retourner au QG. Après tout, même après cette petite altercation, elle devait répondre aux ordres qu'on lui avait donné pour le reste de la journée. Même si en réalité, la patrouille n'était qu'un prétexte pour l'amener sur un autre champ de bataille, tel était le crédo des élites.




https://www.onepiece-requiem.net/t14000-presentation-de-pandorehttps://www.onepiece-requiem.net/t14105-fiche-technique-pandore
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1