AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -41%
Pompe Bosch EasyPump avec batterie 3,6V ...
Voir le deal
39.91 €

Car une merde n'arrive jamais seule...

Pandore
Pandore
•• Lieutenant d'élite ••


Feuille de personnage
Dorikis: 2619
Popularité: +140
Intégrité: 125

27/5/2015, 22:30






Fuyez pauvres fous !


La brise marine était une piètre compagne en ce temps, fougueuse et hargneuse, elle venait s'abattre continuellement sur le corps des marins loti sur une des nombreuses embarcation de la marine d'élite. Pour une des rares fois, Pandore fut contrainte de travailler en collaboration direct avec une de ses supérieurs hiérarchiques. Généralement, on la traitait comme une bête sauvage, qu'on laissait se débrouiller jusqu'à épuisement. Cette fois-là, elle était contrainte de se soumettre à plus haut qu'elle, plus brillante et plus forte aussi. Sa supérieur n'avait rien en commun avec Pandore, c'était un monde de puissance qui les séparait. Pourtant, son caractère était lui aussi l'exacte opposé à celui de la sergente. Toujours souriante, elle était aimée de ses hommes tout en ayant une conduite exemplaire. Cette femme, Pandore pouvait se surprendre à l'admirer, elle était l'avenir dont elle espérait obtenir, le sourire en moins, bien entendu.

D'ailleurs, la lieutenante prenait un malin plaisir à taquiner Pandore sur sa rigidité d'esprit. Après tout, rien ne lui empêchait puis, il était bien plus plaisant de collaborer avec une amie plutôt qu'un soldat dépourvu de cœur selon elle. Pour dire vrai, l'esprit de la jeune fille pourtant inébranlable la plupart du temps n'était pourtant pas étanche aux remarques de cette femme. Elle lui vouait un profond respect et c'était de se respect qu'elle tirait cette étrange faiblesse face à ses propos. Dans tous les cas, son changement d'attitude n'était pas à l'ordre du jour, ni de la décennie en réalité. Prenant ses dispositions sur l'embarcation, elle se contenta de faire l'inventaire des provisions en attendant que le temps se déroule. Cette journée se prédisait bien trop calme, il fallait bien trouver un moyen de se rendre efficace malgré cela.

Les rations étaient précaires, en clair, la bouffe était loin d'être de luxe. En somme, cela était tout à fait normal, les marins encore plus ceux appartenant à l'élite n'étaient que de la chair à canon dont quelques uns se distinguaient du lot. Fatalement, ils n'était là que pour faire preuve d'efficacité et rien d'autre. On les nourrissait pour qu'ils puissent lever le poing sur la gueule du méchant lorsqu'il le fallait mais, hors de question de se déversait dans une diversité culinaire futile. Pandore était parfaitement en accord avec cette méthode de pensée, les soldats de la justice n'étaient pas là pour avoir un quelconque plaisir mais bien pour abattre cette justice que tant proclame. Malgré toute la volonté du monde et du professionnalisme dont faisait preuve la demoiselle, elle regrettait amèrement qu'elle n'avait aucun moyen de boire de ce précieux breuvage qu'on appelait le thé.

- Pandore ! disait une voix avec un ton particulièrement amusé.

Instinctivement, elle se retourna vers l'origine de cette voix qui n'était autre que sa lieutenante. Elle soupira intérieurement, elle ne pouvait pas lui reprocher sa familiarité désopilante de part son grade mais dans un autre contexte elle l'aurait fait. Dans tous les cas, elle vit cette femme s'approchait d'elle avec un grand sourire sur son visage. Lorsque ce voyage allait se finir, Pandore allait devoir réellement déverser toute cette joie de vivre quelque part.

- Alors, tu te plais à travailler avec moi finalement ?


Pandore grinça des dents, cette familiarité lui hérissait les poils comme jamais auparavant. Dans tous les cas, elle n'afficha comme toujours aucune de ses émotions sur son visage de marbre et se contenta d'ouvrir légèrement la bouche pour répondre à la demande de la lieutenante. Cependant, un événement inattendu vint perturber ce début de dialogue :

- Lieutenant ! Un bateau pirate en approche ! criait un marin.

Celle-ci ne se fit pas attendre, Pandore quant à elle ne tarda pas à suivre le rythme. Finalement, cette journée ne se prédisait peut être pas si tranquille que cela.






Dernière édition par Pandore le 10/6/2015, 11:55, édité 3 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t14000-presentation-de-pandorehttps://www.onepiece-requiem.net/t14105-fiche-technique-pandore
Pandore
Pandore
•• Lieutenant d'élite ••


Feuille de personnage
Dorikis: 2619
Popularité: +140
Intégrité: 125

2/6/2015, 16:56






Fuyez pauvres fous !


L'air semblait plus dense, le bruit des armes et l'agitation orchestrée semblaient étouffés tout deux par une étrange pression. Se situant sur le pont, Pandore semblait être la seule à réagir de la sorte, comme si son propre temps s'écoulait d'une façon beaucoup plus lente que le reste du monde. Probablement, le résultat d'un écho funeste qui avait touché son âme dans ses plus sombres profondeurs, ses mains ne pouvaient s’empêcher de frémir légèrement. Ce n'était pas de l'exaltation à l'approche d'un combat mais bien de la peur, la peur de cette sensation que ce navire pirate rejetait en continu.

Plus le bâtiment marin s'approchait d'eux, plus elle sentait son cœur s'emballer dans une douleur presque insurmontable. Soudain, elle comprit d'où provenait la source de cette crainte. Le pavillon du navire ennemie fit émerger une vague de souvenir dans l'esprit de la jeune femme. Un souvenir qu'elle aurait préféré oublier si elle en avait eu la capacité. Il appartenait à un pirate aussi célèbre qu'horrible du nom de John Bronze. Célèbre ? Non, la marine n'avait de cesse d'étouffer les affaires où il trempait. Et c'était justifiable, ce type était reconnu comme le pire cauchemars pour un marine encore trop faible. Véritable boucher provenant des enfers, les saccages qu'il avait effectué durant sa vie sur ses diverses victimes n'avaient pas de mot pour être qualifiés.  

Pandore revint soudainement à la réalité avec un haut le cœur ne brisant cependant pas sa concentration. Ces gens, les marines qui allaient devoir faire face à ce monstre ne connaissaient rien de cet ennemi, il fallait fuir ! Fuir, ce mot était un véritable fléau pour la fierté de la demoiselle mais, même elle fut contrainte de se résigner. Ils n'étaient pas prêt pour ce genre d'épreuve ! Se dirigeant alors vers celle qui commandait ce navire, elle parla avec une précipitation qui lui était singulière :

- Il faut fuir Lieutenant ! C'est John Bronze qui est à la tête de ce navire ! Nous ne tiendrons pas face à son offensive !


Cette lieutenante affichait un sourire qui faisait naitre l'incompréhension totale chez Pandore. Est-ce qu'elle savait à cet instant qui était réellement cette pourriture ? Quelle étrange force lui permettait de ce tenir en face de Pandore avec un fier sourire et une concentration inébranlable.

- Je ne te pensais pas peureuse pour si peu Pandore. Regarde et apprend, cela te servira dans ta carrière !


Pandore pesta mais resta bouche bée face à ses propos. Si cela avait été quelqu'un d'autre de moins gradé à elle, elle l'aurait probablement assommé ou pire pour partir en retraite. Mais non, sa supérieur guidait ses hommes vers un véritable carnage avec le sourire pour couronner ce spectacle qui prenait un dénouement funeste.

Le petit navire de l'élite s'approcha de son ennemi avec un courage méprisable. Pandore, contrainte d'obéir et de se résigner à son sort avait décidé de se donner un maximum qu'importe le danger. S'il lui fallait affronter la mort sans aucune échappatoire, elle se devait de le faire avec dignité. Jusqu'au bout, elle allait se battre même si ce jour allait être son dernier.






Dernière édition par Pandore le 10/6/2015, 11:57, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t14000-presentation-de-pandorehttps://www.onepiece-requiem.net/t14105-fiche-technique-pandore
Pandore
Pandore
•• Lieutenant d'élite ••


Feuille de personnage
Dorikis: 2619
Popularité: +140
Intégrité: 125

9/6/2015, 16:36






Fuyez pauvres fous !


Les navires se frôlèrent, la tension était palpable et c'était seulement en cet instant que les marins commencèrent à douter. Les premiers coups de fusils éclatèrent, ils étaient en surnombre si on les comparait aux alliées de la brune. Pire, le combat semblait déjà peine perdu alors que le manipulateur de ce spectacle ne s'était pas encore dévoilé. Les grappins vinrent s’enchâsser dans le rafiot, et les pirates déboulèrent comme une vague enragée manifestement orchestrée par un dieu en furie. Les coups de sabres se firent multiples, la marine d'élite de surcroit ne pouvait décemment pas se taire face à cette profanation. Pandore elle aussi ne voulait pas se laissait faire, elle ne voulait pas quitter ce monde en ayant l'impression de n'avoir rien fait pour y rester. Cette volonté inébranlable et son sang froid lui permirent de mettre hors d'état plusieurs adversaires.

Cependant, lorsqu'elle regarda à ses alentours, elle ne vit que mort et désespoir. Les pirates étaient plus nombreux et bien plus expérimentés que cette marine défaillante. Pourtant, sa lieutenante se battait comme une centaine d'homme, tant qu'elle était avec eux, ils avaient encore une chance de revoir leurs familles, de pouvoir encore savourer la vie lors d'une journée ensoleillée et paisible. Pandore se laissa à l'espoir malgré la situation, l'espoir que ce John Bronze ne soit finalement pas là et que tout ceci ne soit qu'un pur hasard.

Malheureusement, comme une réponse prodiguait par un destin moqueur, cet homme qu'elle redoutait tant vint à mettre pied sur le navire marin. Sa simple présence venait écraser tout l'espoir que Pandore avait vu germer dans son esprit, elle ne paniquait pas mais son âme et son corps n'étaient plus en état de s'opposer à ce destin tragique. Il tua de son sabre une dizaine de marin en l'espace d'un instant équivalent à celui d'un soupire. Puis, riant alors avec une voix grave et un sourire démoniaque, il s'approcha de celle qui était la plus farouche d'entre eux. Elle ne dura pas longtemps, elle ne parvint même pas à encaisser une dizaine d'échange. Son corps fut rapidement marqué d'un nombre incalculable de coupure sous les yeux médusés de Pandore qui était tellement impuissante.

- Faible

Un sombre écho porteur d'un seul mot retentissait dans l'esprit de la jeune femme. Cette voix qui dictait ses mots semblait si cruelle et transpirait tellement le mépris envers Pandore. Son cœur vint à se serrer fortement contre sa poitrine, sa sueur se faisait de plus en plus abondante. Elle était là, avec cette voix qui ne cessait de la tourmenter face à un spectacle aussi macabre que désolant. Elle était atrocement faible, comment pouvait-elle se dire être porteuse de justice avec cette puissance insignifiante.

Elle était dans un cauchemars éveillé, néanmoins, la vision de sa supérieur en proie à la mort vint à la sortir de cette torpeur malveillante. John avait levé son sabre, il voulait en finir avec sa chef pour ensuite garder ceux qui avaient eu le malheur de survivre. Se sentant alors galvanisée par le désespoir, elle se débarrassa d'un ennemi qui lui barrait la route avant de se jeter sur ce John avant que sa lame ne rentre en contact avec la chair du Lieutenant. Sa manœuvre porta ses fruits, cependant, l'homme bien plus fort se retourna avant qu'elle ne porte son coup et la projeta contre le mat. Tout son corps paraissait être de la bouillie suite à ce dernier choc, sa respiration se faisait saccadée. John s'approcha d'elle toujours avec ce même sourire arrogant.

- Et bien, quel regarde que voilà. Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu une personne avec ce genre d'esprit. Combien de temps tu crois que je vais mettre avant de te briser ma douce ?


Sa langue vint alors se frotter contre ses lèvres, comme s'il prenait déjà du plaisir à s'imaginer Pandore se faire torturer devant lui. Comme simple réponse, elle lui cracha au visage, elle n'avait de toute façon pas la force de faire autre chose ni même de parler. Il rigola avant de lui asséner une violente mandale dans les dents. L'impact fut tel qu'elle perdit conscience et se laissa emporter par les bras trompeurs de Morphée.

- Capturez ceux qui sont vivants et on se dirige vers l'ile la plus proche. Hors de question qu'on ramène ces déchets sur Grand Line avec nous.




https://www.onepiece-requiem.net/t14000-presentation-de-pandorehttps://www.onepiece-requiem.net/t14105-fiche-technique-pandore
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1