AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -41%
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à ...
Voir le deal
9.99 €

Le temps de la réflexion est terminé !

Charlie Boyington
Charlie Boyington
•• Lieutenant ••

♦ Localisation : les blues

Feuille de personnage
Dorikis: 500
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 29 Mai 2015 - 18:14


   
Sous la pluie...



   
   

Spoiler:
 

     Fait chier la pluie.

Bon je sais, je suis censée être une grande fille, une marine et lieutenant en plus. Que je ne devrais pas être agacée pour si peu....

Mais n'empêche qu'après avoir dû batailler pour pouvoir partir en mission à cause de ma blessure au ventre d'il y a quelques jours (et gnagnagna tu es encore convalescente...et gnangnan tu viens à peine de cicatriser... et patati un coup pareil aurait dû te tuer... qu'est-ce que les médecins ne comprennent pas dans la phrase "y'a que la peau et quelques muscles qui sont coupés", c'est pourtant le but de la technique de ne pas prendre trop cher quand on se fait empaler !).

Au final je me suis tirée dès que j'ai pu de l'infirmerie du G-6 et me suis portée volontaire pour la première mission qui se présentait : partir chasser un capitaine pirate sur une île paumée au milieu de noth blue.

j'ai quand même demandé la permission a pépé et il m'a dit que de toute façon le navire était en révision alors il resterait à quai un moment...En clair j’étais libre d'aller où je veux. Et de prendre quelques gars avec moi.

Du coup je me retrouve...sous un un temps a ne pas mettre un chien dehors.

Fait chier la pluie.

Bon cela aurait pu être pire, j'aurais pu être sous les ordres d'un incompétent fanatique de la justice absolue, ne pas m'entendre avec les collègues, ou encore affronter un pirate un peu trop costaud....

En plus sur l'île ; ben les pirates étaient déjà partis. Du coup au lieu d'action fun pour me remettre en forme, on à droit a une enquête chiante pour savoir où ils sont allés et sous la pluie en prime....

FAIT CHIER LA PLUIE !
 



   
© Truth.
   


Dernière édition par Charlie Boyington le Dim 2 Aoû 2015 - 18:58, édité 7 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t14299-la-justice-ca-se-construithttps://www.onepiece-requiem.net/t14461-charlie-boyington-les-poi
Helena
Helena
•• Lieutenant ••

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 600
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 29 Mai 2015 - 22:21

Au retour au QG depuis peu et la jeune femme tournait déjà en rond. Depuis qu'elle avait goûté à la liberté de naviguer, à l'extase de la découverte du monde, au frisson de l'inconnu, Helena ne supportait plus de rester cloîtré dans une base. Heureusement pour elle, cela était temporaire. Sa présence au G-6 se justifiait par le retour d'une mission et la nécessité d'un rapport, accessoirement accompagné d'un ravitaillement. La jeune lieutenant se dirigeait vers le bureau de son supérieur dans l'espoir d'obtenir une nouvelle mission. Le monde était plein de criminels en tout genre qui n'attendraient pas sagement qu'on vienne les chercher.

Et justement, une mission arriva dans le bureau de l'officier en même temps que la jeune femme. Une île avait été pillée par un groupe de pirate non identifié, les survivants demandaient de l'aide. Les ordres furent les suivants : aider les villageois et, si possible, traquer les pirates – mort ou vif – . Un petit sourire, presque inquiétant, se dessina sur le pâle visage de Helena. Cette expression changea radicalement à l'annonce d'un travail en équipe. Un autre officier partirait en mission avec elle. Boyington. Jamais entendu. De plus, elles seraient sous les ordres d'un commandant. Elle acquiesça sans manifester son mécontentement.

Dehors, la pluie tapotait le toit et résonnait dans les couloirs. La femme aux cheveux bleus regarda l'eau ruisselait le long de la fenêtre. Elle aimait la pluie. Une force de la nature. Toujours sereine. Rien ne bloque éternellement la pluie. Le lieutenant sortit du bureau et se dirigea vers un endroit non protégé de l'eau. Elle retira sa casquette et leva la tête vers le ciel. La sensation de chaque goutte lui tombant sur le visage l’apaisait. Elle profita quelques instants de la pluie avant de regagner son bâtiment. Lorsqu'elle arriva sur le pont, son second l'annonça.

«Capitaine sur le pont !»

Et aussitôt tous les hommes cessèrent leurs tâches afin de se mettre au garde-à-vous. Les uniformes parfaitement repassés, la coque entièrement nettoyée, le pont complètement propre. Elle se contenta de crier un « Repos ! » avant de regagner sa cabine. Helena expliqua la situation à son second en même qu'elle changeait sa tenue mouillée. Elle demanda des informations supplémentaires sur l'île et sur l'autre lieutenant. Charlie Boyington... Le second avait toutes les difficultés du monde à répondre tout en conservant le regard droit dans les yeux de son capitaine. Et hélas, il ne connaissait ni la situation ni les futurs collègues. Elle indiqua le cap à suivre au timonier.

Arrivé sur l'île, elle alla se présenter aux officiers arrivés grâce à un second navire. Ce vaisseau était bien plus grand que le sien, bien plus impressionnant et contenait beaucoup plus d'hommes. Voilà de quoi en finir rapidement, pensa la jeune demoiselle. Devant Helena se tenait deux personnes. Le commandant, un vieil homme moustachu et barbu, mais qui portait à merveille l'uniforme. La deuxième semblait aussi âgé que Helena. Elle arborait une longue chevelure blonde et un regard ardent. L'officier aux cheveux bleus la toisa du regard avec ses yeux azurs et froid. C'est avec ça qu'elle ferait équipe ? Elle se mit au garde-à-vous.

« Lieutenant Sword ! Mon équipage et moi-même sommes à votre disposition commandant ! En attente des ordres ! »


Dernière édition par Helena le Sam 30 Mai 2015 - 15:31, édité 3 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t14247-helena-sword-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t14426-helena-sword-ft
Charlie Boyington
Charlie Boyington
•• Lieutenant ••

♦ Localisation : les blues

Feuille de personnage
Dorikis: 500
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 29 Mai 2015 - 23:54


Rencontre avec miss sword
in the eyes



 Ça y est, ils arrivent sur l'île. Je vais enfin prendre contact ma future collègue . Je préparais mon uniforme et suivis mon commandant sur les quais afin d’accueillir l'autre lieutenant de cette mission. Pourquoi ne l'a-t-il pas accueillie dans un bâtiment ou sur le navire ? Au moins on serait au sec ! M'enfin pas le temps de tergiverser, la voilà. Jolie fille, de longs cheveux bleus et des yeux comme de la glace ; sabre à la ceinture et uniforme impeccable ; du genre à avoir un balai dans le cul. Pas trop mon style, tant pis. Espérons qu'elle me foute la paix. Et puis c'est pas bien de juger les gens sur mon apparence ; si ça se trouve elle est très sympa et on deviendra les meilleures copines ! Aussi je lui souris pendant qu'elle nous salue :

« Lieutenant Sword ! Mon équipage et moi-même sommes à votre disposition commandant ! En attente des ordres ! »


en tout cas elle est bien carrée, car elle ne semble même pas gênée par la pluie. A moins qu'elle aime la pluie ? J'ai entendu dire que les gens qui viennent d'un pays chaud comme alabasta aimaient la pluie et dansait parfois dessous ( y'a même une chanson qui en parle venue de là-bas : i'm singing in the rain); ce qui peut se comprendre.

Attend Hélena Sword ? c'est pas la fanatique de la justice absolue qui vient d'être promue lieutenant ? J'espère que non, les fashos et moi, ça fait deux ! Je sens que je vais pas rigoler lors de cette mission...

Enfin bon elle me regarde d'un air...désappointée ? Ça commence bien ! Tandis que mon commandant continue :

« Bienvenue lieutenant, je suis le commandant Fell, je serais votre supérieur pendant cette mission. Comme vous savez nous sommes ici pour capturer le capitaine pirate Zsche "Niet" Friedrich et son équipage. Malheureusement il semble qu'il soit déjà parti avant que nous arrivions. Je voudrais donc que vous et miss Boyington, alliez enquêter pour savoir où ils ont pu partir, afin que nous fassions connaître à ces pleutre le sort infligés à ceux qui défie la justice de notre bien-aimé gouvernement mondial ! Rompez !»


Epic fail, voilà que notre commandant s'y met aussi, je vais VRAIMENT pas m'amuser...

enfin bon, je me précipite dans ma cabine, enlève mon uniforme et met un imper. En sortant je croise à nouveau miss Sword , qui en voyant ma tenue me foudroie du regard. Décidément elle porte bien son nom avec ses poignard dans les yeux. Mais la j'en ai marre ; je lui dit : « Je sort en civil, Sword ! C'est une méthode très efficace ; on ne vous a pas appris ça au G-6 ? »
 


© Truth.


Dernière édition par Charlie Boyington le Sam 30 Mai 2015 - 15:09, édité 4 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t14299-la-justice-ca-se-construithttps://www.onepiece-requiem.net/t14461-charlie-boyington-les-poi
Helena
Helena
•• Lieutenant ••

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 600
Popularité: 0
Intégrité: 0

Sam 30 Mai 2015 - 1:50

Voilà un commandant qui a l'air de savoir ce qu'il fait ! Helena fit volte-face telle une machine lorsque l'ordre « Rompez! » retentit. Elle retourna près de son navire et fit chercher ses hommes. Ils s'alignèrent malgré la pluie et leur mécontentement. Pourquoi ne faisait-elle pas le briefing à l'abri, caché au sein même de la coque ? Certains commencèrent à paniquer, peut-être avaient-ils commis une bourde, quelque chose qui aurait pu vexer le lieutenant. D'autres se contentaient de la penser complètement folle. Quelques-uns crurent même apercevoir un sourire sur le visage de la jeune femme. La vérité était tout autre. Elle ne faisait même plus attention à la pluie. Les ordres étaient tombés, plus le temps de s'amuser. Une quarantaine d'homme se tenait devant elle, ce n'était pas l'élite de la marine, mais au moins ils se tenaient droit.

« Vous passez sous les ordres du commandant Fell ! Faites honneur à l'uniforme ! »

Si la pluie ne recouvrait pas les bruits, on aurait certainement entendu une vague de soulagement dans les rangs. Ils ne détestaient pas l'officier Sword, au contraire, ils la respectaient et l'appréciaient. Enfin apprécier est un bien grand mot. Elle tenait ses hommes d'une poigne de fer, mais ne régnait pas par la violence ou la peur. Helena était sévère, extrêmement strict, mais juste. Savoir récompenser les réussites et réprimander les échecs, tout en les tirants vers le haut. Bon, tout ceci ne lui venait pas naturellement, elle cherchait ses idées dans des livres et faisait de son mieux pour être à la hauteur. Quoi qu'il en soit les marines ne pensaient pas pouvoir trouver plus strict que elle et considéraient toutes autres affectations, même temporaire, comme des vacances.

« N'oubliez pas que je reste responsable de vos actions ! Alors suivez les ordres à la lettre ! Rompez ! »

Le regard habituellement inexpressif du lieutenant c'était transformé en symbole d'autorité. Les hommes frémirent et s’empressèrent de rejoindre le commandant. Helena chercha du regard sa collègue et s'avança vers elle. Ce que vit la jeune femme la choqua. Boyington était allé se changer. Se changer... Non seulement elle perdait du temps, mais en plus de ça elle n'arborait plus l'uniforme. Le lieutenant glacial fusilla sa partenaire du regard. Cela ne passa pas inaperçu puisque la blondinette s’énerva aussitôt. Eh mince, mes émotions transparaissent encore ! Pensa la jeune femme.

« Je sort en civil, Sword ! C'est une méthode très efficace ; on ne vous a pas appris ça au G-6 ? »
« Article 10.b. Le port de l'uniforme durant le service est OB-LI-GA-TOI-RE. »
« Ce genre de règle n'existe pas uniquement pour vous embêter. L'uniforme est un symbole. Il vous différencie des civils ou des pirates. On doit aider les villageois, comment peuvent-ils savoir qu'ils doivent vous faire confiance alors que vous êtes vêtu comme un pêcheur ? »

Bon, en y repensant il fallait reconnaître que se protéger de la pluie n'était pas si stupide, mais des uniformes existent pour ça aussi. Helena leva la tête, pour regarder le ciel gris. L'eau contenue dans le rebord de sa casquette se déversa sur ses épaules. Cela ne changeait pas grand-chose étant donné que toute sa tenue était déjà mouillée et collait sa peau. En plus de ça elle portait la tenue courte, prévu pour l'été et les pays chauds. Bien heureusement, les tenues ne semblaient pas être transparentes. Elle regarda à nouveau sa collègue. Elles avaient mieux à faire que de discuter chiffon. L'officier Sword ne pouvait lui donner d'ordre. D'après son expérience il valait mieux échanger des idées dans ce genre de situations. Les yeux émeraudes de la demoiselle semblaient de nouveaux inexpressifs.
https://www.onepiece-requiem.net/t14247-helena-sword-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t14426-helena-sword-ft
Charlie Boyington
Charlie Boyington
•• Lieutenant ••

♦ Localisation : les blues

Feuille de personnage
Dorikis: 500
Popularité: 0
Intégrité: 0

Sam 30 Mai 2015 - 2:36


Montre l'exemple...



« Article 10.b. Le port de l'uniforme durant le service est OB-LI-GA-TOI-RE. »
« Ce genre de règle n'existe pas uniquement pour vous embêter. L'uniforme est un symbole. Il vous différencie des civils ou des pirates. On doit aider les villageois, comment peuvent-ils savoir qu'ils doivent vous faire confiance alors que vous êtes vêtu comme un pêcheur ? »    


Non mais je rêve ! Elle a bien fait ce que je crois qu'elle a fait ? Elle vient de me citer un article du règlement et en plus elle me fait la leçon ! non mais genre comme si j'étais une bleue trop flemmarde pour supporter la pluie (fait chier cette pluie) à qui on apprend la discipline ! Toi cocotte tu me connaîs mal. En tout cas les rumeurs te concernant disent vrai sur ton balai dans le cul ; non elles sont encore en dessous : il doit lui cogner sur le cerveau tellement il est enfoncé ma parole ! Bon je me calme...c'est moi qu'il l'ai agressée après tout...

Je vais au moins lui expliquer mon point de vue...enfin essayer . Parce que suis gentille ! Et que c'est pas ta faute si cette mission avortée et ce temps de chien me tapent sur le système.

« Je connais les règles lieutenant Sword ; de même que je sais pourquoi elles sont faites. Et justement il y a 200 personnes sur ce navire qui iront inspirer la confiance d'une marine efficace. Mais vous savez qui sont ceux qui ont toujours les meilleurs infos sur les pirates ? Ceux qui font connivence avec eux. Et ceux-là ne coopéreront pas avec la marine. C'est pourquoi il sera nettement plus efficace que l'un d'entre nous y aille en civil. Et je suis très douée à ce jeu. De plus rappelez-vous une chose : le gouvernement attend de nous plus que de la droiture ; il attend des résultats que je compte bien lui donner.  »  

visiblement mon discours t'a pas plus. Toi non plus t'aime pas qu'on te fasses la leçon hein ?
Tiens il me vient une idée pour te fermer le clapet :

«Si vous doutez encore de mes méthodes, pourquoi pas me voir a l’œuvre ? Les pirates aiment les bars, aussi je m'apprête à me rendre au bar le plus proche ; celui qu'on voit au bout de la rue. Changez-vous et rejoignez-moi. Et tâchez d'être discrète...à moins que vous n'ayez peur ?  »  

là-dessus je t'achève avec mon plus beau sourire et je te dépasse en chantonnant

Spoiler:
 



© Truth.
https://www.onepiece-requiem.net/t14299-la-justice-ca-se-construithttps://www.onepiece-requiem.net/t14461-charlie-boyington-les-poi
Helena
Helena
•• Lieutenant ••

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 600
Popularité: 0
Intégrité: 0

Sam 30 Mai 2015 - 15:29

« Si vous douter encore de mes méthodes, pourquoi pas me voir à l'oeuvre ? Les pirates aiment les bars, aussi je m'apprête a me rendre au bar le plus proche ; celui qu'on voit au bout de la rue. Changer-vous et rejoignez-moi. Et tâchez d'être discrète...à moins que vous n'ayez peur ? 
-Non. Je ne suis pas là pour un défilé de mode. J'ai une mission et des ordres, je les appliquerais. Libre à vous de prendre le risque de vous faire suspendre pour défendre une vision corrompue. Ceci étant dit, je pense que l'idée du bar n'est pas si mauvaise, même si je doute qu'il y ait encore des pirates ici. »

Elle parlait d'un ton monotone, difficile de savoir si la mission l'ennuyait ou la réjouissait. Après un regard rapide aux alentours elle vit le commandant Fell organiser les secours. Bien, l'enquête devenait donc la priorité des lieutenants. Elle courut en direction du village sans se soucier de sa partenaire et sans attendre ou écouter la moindre réponse. Une épaisse fumée blanche s'élevait d'un bon nombre de bâtiments, preuve irréfutable des nombreux incendies. La pluie semblait être arrivé suffisamment rapidement pour endiguer le feu, car la plupart des maisons restaient identifiable. L'eau dégoulinante emportait tout sur son passage et unissait, dans un immonde mélange, le sang et les cendres. Le hameau était calme. On entendait seulement le clapotis de la pluie. Si personne ne criait ou ne demandait des secours, cela ne pouvait signifier qu'une seule chose : l'attaque avait plusieurs heures. Helena entra dans un bâtiment émettant une lumière vacillante. Il semblait avoir été épargné par le feu et peu importe son ancien rôle, à l'heure actuelle il servait d'hôpital de fortune. Plusieurs personnes blessées ou mortes reposaient à même le sol. Ce genre de catastrophe possédait au moins un avantage, cela stimulait la solidarité. Même si c'était quelque chose de banal dans les petits milieux ruraux comme celui-ci. Les survivants courraient dans tous les sens et personne ne prêta attention à la jeune marine. Elle attrapa quelqu'un par le bras.

« Marine du G-6, nous sommes venu aussi vite que possible. Les secours s'organisent sur la plage, vous devriez y envoyer deux-trois hommes pour les guider. Et organisez vous mieux que ça bon sang ! C'est un véritable chantier ici, n'avez vous donc aucune notion de secourisme ou d'ordre ? »

L'officier se mit à ensuite à interroger sans discernement les mourants des miraculés. La plupart étaient soit en état de choc et ne pouvait pas répondre, soit ils n'avaient pas eu le temps de comprendre ce qu'il s'était passé. Des hommes demandèrent au lieutenant de cesser d'importuner les gens avec de telles questions. Le regard glacial qu'ils reçurent en échange les dissuada de recommencer. Mais Helena comprit qu'elle devrait aller chercher des informations ailleurs. De retour à l'extérieur elle commença à examiner la rue principale. La pluie avait emporté la plupart des indices. Il devenait difficile d'identifier et de suivre la moindre piste. Elle s'approcha d'un tas de cendre devenue une espèce de pâte noire à cause de l'eau. Doucement elle passa sa main au-dessus et constata qu'aucune chaleur ne s'en dégageait. Elle glissa la main à l'intérieur et trouva quelques cendres encore chaudes. Bien, cela voulait dire que les pirates avaient environ 4 à 5 heures d'avances maximum en admettant qu'ils soient partis directement après les festivités. Si on retranche à ça le temps de boire et de profiter de leurs méfaits, on se retrouve avec une tranche horaire abordable. Un vaisseau rapide du Gouvernement pourrait les rattraper. Il n'y avait plus une seconde à perdre. La jeune femme se redressa et commença à se diriger vers ce qui faisait office de taverne ou de bar sur cette île.
https://www.onepiece-requiem.net/t14247-helena-sword-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t14426-helena-sword-ft
Charlie Boyington
Charlie Boyington
•• Lieutenant ••

♦ Localisation : les blues

Feuille de personnage
Dorikis: 500
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 1 Juin 2015 - 21:16


Dommage...





« -Non. Je ne suis pas là pour un défilé de mode. J'ai une mission et des ordres, je les appliquerais. Libre à vous de prendre le risque de vous faire suspendre pour défendre une vision corrompue. Ceci étant dit, je pense que l'idée du bar n'est pas si mauvaise, même si je doute qu'il y ait encore des pirates ici. »

Spoiler:
 

Comme tu veut, j'ai autre chose a faire qu'argumenter, au moins tu ne sera pas dans mes pattes...

Je rejoignis mes gars qui m'attendaient gentiment sur les quais. Je ne suis pas leur lieutenant depuis longtemps, mais le courant passe plutôt bien entre nous ; et ils commencent à me connaître, c'est pourquoi ils ne sont pas choqués de me voir en civil. Je voit au passage notre commandant organiser les secours des civils Une fois arrivée à leur hauteur, ils se mirent au garde-à-vous; Je leur donne leurs ordres:

-bon les gars, les pirates qu'on est venu chercher ne sont plus là et notre commandant veut qu'on enquête pour savoir où ils ont plus allé...Vous allez faire comme d'hab' et vous diviser en équipes ; mais de dix cette fois ; la moitié des équipes iront faire du porte-à-porte pour poser des questions aux gens, les autres allez à l'hôpital ou ce qui sert d'hôpital de fortune pour interroger les gens; après un tel bordel doit forcément y avoir un truc du genre...Et même si notre commandant est sensé s'occuper des secours, n'hésitez pas, ils seront sans doutes plus coopératifs comme ça  et puis ce sera déjà ça de fait....Bref soyez sympa avec les gens et allez-y doucement avec les blessés...

On se revoit ici dans deux heures pour que vous me fassiez votre rapport....Vous avez compris ?


-oui lieutenant !

-très bien, rompez !

Bon, une fois cela fait, je me dirige vers ledit bar que j'ai indiqué à ma...collègue...

Bref, une fois devant la porte, je prends de grandes inspirations et prépare mon corps et mon esprit à ingérer une forte dose d'alcool; puis j'entre avec mon air le plus dépité. Le bar est vide à part quelques gars au fond de la salle et quelques poivrots cuvant leur alcool. Je m'assoit au bar et demande au patron :

-un verre de ce que vous avez de plus fort s'il vous plaît

pendant que le gars me sert, un des gars du fond me qui s'est approché me sort :

-l'alcool le plus fort ? vous devriez faire attention à ce que vous demandez...

tant mieux, au moins j'aurait pas besoin de trouver un excuse pour les aborder. Je me retourne vers le gars et lui répond :

-qu'est-ce que vous en savez, vous y avez goûté ?

là-dessus je vide mon verre d'une traite (ouah, ça arrache !) et sans sourciller, en commande un autre au patron que je tends à mon interlocuteur. Celui-ci le vide sans sourciller, me laissant voir quelque chose sous sa veste; quelque chose qui m'intrigue beaucoup : le manche d'un flingue.

Certes il y a beaucoup de raisons pour porter un flingue, surtout après un pillage, mais c'est quand même suspect... Je souris, je pensais juste interroger le barman et les clients, mais il se pourrait bien que j'ai trouvé une meilleure source d'information... Et de toute façon, même si je me plante je pourrais toujours le faire plus tard, il n'y a rien à perdre à tenter le coup. Au pire il est assez mignon.

Sur ce je lui dit :

-au moins vous savez boire !

Puis je me déplace vers une table où on pourra discuter discrètement et l'invite à s’asseoir tout en commandant de nouveaux verres. Il me suit en souriant, pensant que son plan drague commençait bien.

-vous noyez un chagrin ?

-disons plutôt une déception ; et vous ?

la conversation va bon train et surtout l'alcool coule à flot. Quand je sens mon "ami" bien chaud, je me lance :

-je suis marchande vois-tu ? Je suis venue sur cette île pour affaire, acheter quelque marchandises...mais cette attaque a changé mes plans... Cela peut paraître bizarre surtout après une attaque comme celle-ci mais j'aimerais bien rencontrer un pirate, sans doute un genre de fantasme... Je dois aimer les mauvais garçons

grisé par l'alcool, il me répond en souriant :

vous savez ça peut s'arranger...

Bingo !

-quoi vous en avez déjà rencontré ?

-on peut dire ça...mais tu sais les pirates sont très dangereux...

-en tout cas je suis sûre d'une chose c'est qu'ils volent pleins de choses et qu'ils aiment les berrys... Et que je pourrais leur en donner pour de bonnes marchandises. Surtout que comme ils n'ont rien payé pour les avoir, on peut pas mal discuter du prix

-ça aussi ça peut s'arranger... Tu vois, moi et mes copains on est aussi des genres de marchands... Et on a récemment mis la main sur quelques marchandises a vendre...Pour un si jolie fille on pourrait bien faire un prix...

tu m'en diras tant...mais avant que je puisse poursuivre, la porte s'ouvrit sur le lieutenant Sword...

attends, le lieutenant Sword ?

MAIS QU'EST-CE QU'ELLE FOUT LA ?!

Oh la discrétion tu connais ?! Si tu voulais m'observer fallait au moins enlever ton uniforme de marine 'tain !

Ne pas l'avoir dans mes pattes ? Faut pas non plus croire au Père Noel...






»
 



© Truth.
https://www.onepiece-requiem.net/t14299-la-justice-ca-se-construithttps://www.onepiece-requiem.net/t14461-charlie-boyington-les-poi
Helena
Helena
•• Lieutenant ••

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 600
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mer 3 Juin 2015 - 22:24

L'officier fixa quelques instants la façade extérieure du bar. Vieille bicoque en bois ayant survécu au carnage. Chose assez étrange vu l'état du bâtiment. Il semblait prêt à s'effondrer à tout moment, pourtant le bistrot se tenait toujours fièrement ici. Le patron avait-il acheté sa sécurité contre son stock d'alcool ? Helena chassa ces questions parasites de son esprit avant d'entrer. L'intérieur était parfaitement conforme à l'aspect externe, vieux et délabré. C'était un petit village qui devait posséder de bien maigres moyens. Les rares clients ne semblaient pas avoir conscience du monde extérieur. Ils buvaient comme si rien ne s'était passé à une dizaine de mètres d'eux. Après tout, chacun sa méthode pour gérer le stress post-traumatique. Le lieutenant se mit au garde-à-vous et commença à parler à voix haute, d'un ton sec et sévère.

« Marine du QG de North Blue. Toutes personnes nécessitant des soins ou de l'aide pourra trouver les secours sur la plage. Vous êtes également priés de vous présenter à un officier afin d'établir votre témoignage. »

Elle se dirigea ensuite vers le comptoir et essaya de discuter avec le gérant. Celui-ci ne lui apprit pas grand-chose que la jeune femme ne savait déjà. Visiblement il ne portait pas la marine dans son coeur, car il utilisait un ton cassant et répondait de manière laconique. Peut-être se moquait-il simplement d'elle ? C'était son droit après tout. Helena obtint tout de même deux informations intéressantes. La première était une estimation du nombre d'homme dont disposé le camp opposé : une centaine au minimum, ayant participé au pillage. La seconde, dans le fond du bar se trouvait plusieurs personnes qui ne venaient pas de cette île. Un endroit perdu comme celui-ci n'avait pas l'habitude d'accueillir de nouvelles têtes, surtout en ces temps troubles. L'officier Sword pivota en faisant claquer ses bottes au sol et balaya la salle des yeux. Son regard se posa sur la jeune femme blonde accompagnée par un poivrot. Helena s'approcha, affichant un visage parfaitement neutre. Le lieutenant Boyington appliquait son plan, en tenue de civil, et semblait avoir trouvé une piste. Cela vaudrait sûrement le coup de jouer son jeu, après tout elle détenait sûrement un témoin important, voir même un pirate. Cependant, la vue de bouteille et de verres vides fit changer d'avis la jeune femme. Ce n'était certainement pas du jus de pomme !

« Officier Boyington, boire durant le service est formellement interdit. »

Son visage n'affichait pas la moindre expression, mais il ne fallait pas être un génie pour comprendre qu'il s'agissait d'une réprimande. En même temps qu'elle prononçait cette phrase, elle dégaina de sa main droite sa rapière qu'elle pointa sous la gorge du témoin et, de sa main gauche, sortit son flingue qu'elle pointa en direction de la porte de sortie. Elle enclencha le chien.

« Personne ne franchit cette porte pour le moment. Lieutenant. Votre comportement déshonore votre rang et vos fonctions. Maintenant présentez moi votre ami. »

Les vêtements trempés de Helena laissaient progressivement une flaque au sol qui exaspérait le barman. Dehors la pluie tombait toujours, tapotant à un rythme soutenu la toiture du bar. Une agitation naissante emplie l'atmosphère.
https://www.onepiece-requiem.net/t14247-helena-sword-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t14426-helena-sword-ft
Charlie Boyington
Charlie Boyington
•• Lieutenant ••

♦ Localisation : les blues

Feuille de personnage
Dorikis: 500
Popularité: 0
Intégrité: 0

Jeu 4 Juin 2015 - 17:02


Non, mais non quoi !



 

« Marine du QG de North Blue. Toutes personnes nécessitant des soins ou de l'aide pourra trouver les secours sur la plage. Vous êtes également priés de vous présenter à un officier afin d'établir votre témoignage. »


Bon, ok, au pire j'ai qu'à bouger ailleurs avec mon "ami" pour continuer notre discussion, peut-être que j'arriverait à rattraper le coup avec lui même s'il s'est tendu avec l'arrivée de l'autre emmerdeuse. Mais bon si elle ne s'en mêle pas et qu'elle nous laisse tranquille....

« Officier Boyington, boire durant le service est formellement interdit. »

....

un ange passe...

....

le Père Noël abat l'ange car c'est un gros connard...

...

« Personne ne franchit cette porte pour le moment. Lieutenant. Votre comportement déshonore votre rang et vos fonctions. Maintenant présentez moi votre ami.

-attends TU EST MARINE ?!»

KRAAAAK !!

je viens de serrer tellement fort la table que j'en ai arraché un bout épais comme mon index et c'est du chêne....Le patron me gueule dessus, mais je m'en tape ; là j'en ai marre... Je veut bien être gentille et coopérative cinq minutes, mais là elle va trop loin.
[color=#0000FF]
Spoiler:
 

« BORDEL SWOOOOORD !!!!! ABRUTIE !!!! TU CROIS QUE JE BOIS CE TRUC INFÂME QUI ARRACHE LA GUEULE POUR LE PLAISIR ?! JE BOSSE FIGURE-TOI ! JE FAIS BOIRE DE L'ALCOOL FORT A UN ESPRIT FAIBLE !! MAIS GRACE A TOI IL NE ME DIRA PLUS RIEN MERCI BEAUCOUP !! AH ELLE EST BELLE LA LIEUTENANTE ! CA T'ARRIVE DE RÉFLÉCHIR OU TON BALAIS DANS LE CUL REMONTE TELLEMENT HAUT QU'IL TE COGNE LE CERVEAU  ?!


Tu fais bien de reculer d'un pas cocotte ! Au moins tu as un bon instinct. Car je vais pas te louper cette fois. Je me suis même redressée sans m'en rendre compte pendant que je t'engueulais.


-AH T'A VOULU ME PIÉGER SALO....


T'a pas eu le temps de terminer ta phrase. Ou de finir de sortir ton flingue....J'ai choppé ta tête et l'ai cogné contre le sol, brisant la table et le carrelage sale en deux...Je me retourne en entendant tes copains dégainer...

-t'a loupé une occasion de te taire coco, je suis pas d'humeur....

Au moins tu m'as permis de me calmer en passant mes nerfs sur toi ; j'ai failli oublier que j'étais en mission et frapper l'autre emmerdeuse qui pour le coup peut remercier sa bonne étoile. Malheureusement pas le temps de se disputer...

-j'espère que vous savez faire autre chose que donner des leçons et porter un uniforme à la perfection Sword, et que cette épée n'est pas là que la forme, car il semble que nous ayons de la dissidence. à gérer...Et refaites moi un coup comme celui-là et je vous cogne, car si je peux admettre que vous désapprouviez mes méthode, mais vous êtes priée de ne plus saboter mon travail....On en reparlera...

un peu que j'espère que tu sait te battre car sinon...Si les pirates ne te tuent pas...D'ailleurs les voilà qui chargent...Bon au moins j'en aurais eu de l'action...







© Truth.





Dernière édition par Charlie Boyington le Ven 5 Juin 2015 - 15:56, édité 2 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t14299-la-justice-ca-se-construithttps://www.onepiece-requiem.net/t14461-charlie-boyington-les-poi
Helena
Helena
•• Lieutenant ••

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 600
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 5 Juin 2015 - 15:47

Instable, colérique, grossière, un goût prononcé pour la destruction. La réaction au quart de tour était-elle une conséquence de l'alcool ou de la nature même de l'officier ? Mais qu'est-ce qui avait bien pu créer une telle énergumène ? Les deux jeunes femmes semblaient être opposés sur tous les points. Le feu et la glace. Helena eut à peine le temps de retirer sa lame de la gorge de l'ivrogne avant qu'il ne se retrouve à faire copain-copain avec le sol du bar. La femme aux cheveux bleus regarda rapidement le fond de la salle. Un groupe de quatre personnes s'était levé et regardait la scène abasourdi. Ils chargèrent les officiers quelques secondes plus tard. Pensaient-ils réellement réussir à faire quoi que ce soit d'efficace ? Ses sous-fifres alcoolisés... encore un combat ennuyant à mourir. Deux des leurs se dirigèrent vers le lieutenant Sword. Celle-ci se mit en position de garde.

Sa technique variait de celle enseignée à l'académie militaire. Le bras tenant la rapière pointant un ennemi, le second bras à hauteur de la tête conservant l'arme à feu, canon orienté vers le plafond. Le corps était entièrement de profil protégé par la fine lame. Les pieds perpendiculaires l'un à l'autre pour plus de stabilité. En regardant de plus près, on pouvait voir que l'arme s'éloignait du classique sabre. La lame était plus fine et plus longue, d'un trait régulier là où les sabres étaient habituellement incurvés. Les deux adversaires possédaient des sabres d'abordages de piètre qualité. Le doute n'était plus possible, il s'agissait bien de pirate. Helena esquiva son premier ennemi en réalisant une pirouette pleine de grâce sur le côté et lui trancha le tendon derrière la cheville. L'homme s'écroula. L'officier tira dans la seconde jambe pour s’assurer que le forban ne pourrait se relever. Un grand sourire apparut sur le visage de la jeune femme. La vue du sang la fit frémir de plaisir. Elle désarma le second homme alors qu'il essayait de lui asséner un violent coup au flanc. La combattante en profita pour asséner une suite de coup rapide et toujours aussi agréable à regarder. En apparence, ces attaques ne semblaient pas efficaces car aucunes ne visaient les points vitaux. Elles se contentaient de couper en surface les bras et les jambes de la cible. Le pirate se vidait progressivement de son sang et tomba dans les pommes. Il n'en mourrait pas mais cela suffisait à le mettre hors service pour plusieurs jours. L'escrimeuse regarda sa collègue qui visiblement s'en sortait bien, puis elle se dirigea vers le barman. Elle fouilla dans ses poches et lui lança une bourse.

« Désolé vieil homme. Ceci couvrira vos frais. »

C'était la moindre des choses. Entre la casse et les meubles à changer, le pauvre homme qui n'avait rien demandé se retrouvé avec des frais supplémentaire. Même si la collègue semblait lui avoir bien remplit les poches avec toutes ses consommations. Helena rangea ses armes et se plaça à côté du lieutenant Boyington.

« Ce n'est pas que je désapprouve vos méthodes, elles ne sont pas lé-ga-les ! Je m'excuse si mon comportement vous est insupportable, je sais bien que je ne suis pas facile à vivre, mais je ne suis pas là pour me faire des amis. J'estime juste que si des règles et des codes ont été établi et ont traversés les siècles, c'est qu'il y a une raison. Derrière ces lois se cachent des gens brillants dont l'intention était de protéger le peuple. Maintenant, si vous voulez bien, montrez-moi l'efficacité de vos méthodes pour soutirer des informations. »

Elle affichait toujours son sourire, qui sur son visage ne semblait absolument pas naturel. Mais apparemment elle était de bonne humeur, c'était déjà ça. Le temps manquait, il fallait maintenant rattraper les pirates.
https://www.onepiece-requiem.net/t14247-helena-sword-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t14426-helena-sword-ft
Charlie Boyington
Charlie Boyington
•• Lieutenant ••

♦ Localisation : les blues

Feuille de personnage
Dorikis: 500
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 5 Juin 2015 - 17:05


Pas le temps de taper la discut'



Ma collègue ne me répondit pas , mais se met en garde. Je fait de même ; pas vraiment de temps pour la causette, ils sont déjà là...

Let's roll...

Spoiler:
 

Ils se sont divisées en deux groupes de deux. Parfait, je jette un bout de table sur l'un qui tombe et dévie l'épée de l'autre et lui colle mon genou dans la face. Et un direct du genou dans ta face ! Ça t'apprendra à charger tête baissée ! Il vole  sur quelques mètres et atterrit sur le bar, sonné... Je tchèque l'état de miss Sword qui semble bien s'en sortir ; puis je fonce sur le deuxième qui s'est relevé entre-temps. Il tente de me trancher mais j'attrape son poignet, déboîte son genou avec mon pied, l'allonge sur mon genou et lui cogne avec mon coude dessus. Il s'écroule dans un cri de douleur.

« Ce n'est pas que je désapprouve vos méthodes, elles ne sont pas lé-ga-les ! Je m'excuse si mon comportement vous est insupportable, je sais bien que je ne suis pas facile à vivre, mais je ne suis pas là pour me faire des amis. J'estime juste que si des règles et des codes ont été établi et ont traversés les siècles, c'est qu'il y a une raison. Derrière ces lois se cachent des gens brillants dont l'intention était de protéger le peuple. Maintenant, si vous voulez bien, montrez-moi l'efficacité de vos méthodes pour soutirer des informations.

j'aurait été bien plus efficace si vous n'étiez pas intervenue ! J'avait réussi à le faire parler et il m'aurait dit tout ce que je voulais savoir si vous n'aviez pas eu la bonne idée de griller ma couverture ! Vous n'êtes pas obligée de m'apprécier mais ne saboter plus JAMAIS mon travail !

Oui mes méthodes sont à la limite de l’illégalité, mais le gouvernement envoie des CP s'engager comme pirates dans les équipages qu'ils doivent infiltrer ! Et ce la fait longtemps que la marine fait des opérations en civil ! Ce sont des méthodes courantes, je n'ai rien inventé ! Et justement si elles sont utilisées depuis si longtemps c'est qu'elles sont efficaces ! On évite juste de les monter au public pour des raisons évidentes d'image de la marine et de confidentialité !

Bon concernant ce que j'ai appris, c'est surtout des choses que j'ai déduis : se sont soit des compagnons de Niet, soit des contrebandiers. Il auraient en leur possession une partie du butin pillé ici. Pour X ou Y raisons ils n'ont pu quitter l'île, leur bateau ne doit pas être loin, faudra faire le tour de ports et des plages...

»  


Elle essaie de me répondre mais on est coupée par la porte du bar qui s'ouvre grand sur, semble-t'il, des amis de nos pirates. On se regarde dans le blanc des yeux un moment, puis ils percutent :

MERDE, LA MARINE ! ON SE TIRE !

-PUTAIN !

Et il se tirent, avec moi et Sword sur le sur les talons...

Dehors la pluie n'avait pas diminuée ; et dire que j'était enfin sèche ! Fait chier la pluie.....






© Truth.
https://www.onepiece-requiem.net/t14299-la-justice-ca-se-construithttps://www.onepiece-requiem.net/t14461-charlie-boyington-les-poi
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1