AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-28%
Le deal à ne pas rater :
Xiaomi MI Watch Lite
49.99 € 69.01 €
Voir le deal

https://www.youtube.com/watch?v=ZH09IDuZTgI

Canard Un
Canard Un
•• Lieutenant ••


Feuille de personnage
Dorikis: 1410
Popularité: +47
Intégrité: 26

Mer 10 Juin 2015 - 19:54



"C'est une sombre journée pour Kage Berg. Il y a peu nous apprenions que le maire de l'île, Hendré RichardPaulPhil élu il y a trois ans pour son dix-septième mandat, acceptait des pots de vin de la part de brigands et pirates pour fermer les yeux sur leurs activités. Nous sommes aujourd'hui surpris de découvrir le montant, 2000 berrys. Effectivement, les criminels ne voulaient au départ pas vraiment s'en prendre à l'île, jugée "inintéressante" et "bizarre". De plus la population apprend avec horreur que l'ancien maire détournait des vaches vers une presque-île, aménagée lors de son premier mandat. Interrogé, il répond que c'était "à des fins stratégiques bovines". L'intrigue ne s'arrête pas là. Alors que le second devait obtenir les pouvoirs après l'emprisonnement de son supérieur, il fut révélé que le maire adjoint était en réalité trois enfants entassés sous un imperméable et avec une fausse moustache. Quant au reste du staff, il était, en secret, entièrement composé de vaches détournées. L'homme en charge de la sécurité à la mairie raconte avoir été berné par le fait qu'elles portaient, elles aussi, des fausses moustaches. Interview de Jeanne RichardPaulPhil en page 4."

The Daily Cow

Canard Un était stationné sur Kage Berg depuis un peu plus d'un an. Sur une telle île, les interventions armées se font rares. Le travail d'un soldat en garnison consiste essentiellement à s'occuper du QG et rassurer les locaux que non, des pieuvres ne viennent pas la nuit voler leur bétail. Il fut découvert lors du grand Raid de 1523 qu'il s'agissait en fait de trois enfants dans un costume de poulpe. La raison pour laquelle ils portaient en plus de fausses moustaches et toujours un mystère. Ainsi notre héros était confortablement installé devant la base, un verre de rhum à la main, le journal de la vieille dans l'autre. Un peu plus loin les soldats participaient à des joutes sur dos de vaches -sauf Steve qui n'avait que le droit à un mouton- censées les entraîner au combat. Selon Canard, le lieutenant-colonel en charge surestimait les risques d'un potentiel affrontement sur bovins militarisés dans leurs futures carrières. Notre protagoniste n'avait cependant pas son mot à dire. Il se contentait donc d'inspecter la base de temps en temps, donner un coup de balais en plus quand vraiment nécessaire.

Seulement aujourd'hui il était motivé. Une affaire de corruption, des mystères au plus haut niveau -relatif à Kage Berg- et même des pirates impliqués. Ça promettait un peu d'action. Dans un élan de zèle le lieutenant décida donc d'aller se balader en ville. Patrouiller. Il allait patrouiller en ville.
Ville est un bien grand mot. Sur l'île, on se contente plutôt de quelques villages séparés à travers les champs, constituant plus en amalgames de fermes qu'autre chose. Ainsi le vieillard se déplaçait désormais à travers les habitations cherchant quoi que ce soit de louche. Lorsque l'on a travaillé dans la Marine aussi longtemps, on apprend à croire son instinct. Observer le monde et voir ce qui ne va pas. Bien sûr c'est moins évident lorsque les habitants lancent des "Bien le bonjour lieutenant !" et autres "Hola le voisin !" tous les vingt mètres.
Après un énième "mrgrble bonjour, espèce demgrbl" en réponse, notre héros tomba finalement sur quelque chose. Un vendeur de journaux criant des "Edition spéciale !", "Tout sur le Championnat exceptionnel !".

"Après une nuit de délibération, les représentants de la communauté ont décidé d'avancer le Championnat de Bagadoû. Alors que la prochaine élection devait se dérouler dans un an, les récents événements ont poussé à prendre des mesures exceptionnelles. Ainsi la place de maire sera mise en jeu cet après-midi comme le veut la coutume."
La Tribune Kagesque

"Le Bagadoû est une étrange forme d'art apparue sur West Blue. Je ne suis actuellement pas en mesure de déterminer son âge et l'importance culturelle qu'elle a pu avoir autrefois. Si elle a disparu des mémoires sur la plupart des îles civilisées, j'ai observé son déroulement lors de mon escale dans un village de Kage Berg. Il ne semble pas y avoir de règles déterminées sur la nature des instruments à utiliser, le nombre de participants par équipe, ou même la musique jouée. Apparemment, la compétition consiste à rejoindre un point sur l'île, tout en restant dans son équipe et en continuant à jouer. Durant mes observations, je n'ai pas réussi à déterminer qui gagne la partie, et à quel moment. Les indications des locaux ne m'ont pas beaucoup plus aidé, et j'ai des doutes sur leur propre compréhension du sport. Malgré ça, le Bagadoû garde une place centrale dans le mode de vie Kagesque. L'équipage gagnante -ou le gagnant seul ? Encore une fois je n'ai pas connaissance des détails- va en effet choisir le nouveau maire. Qui sera à la tête de l'île pendant quatre années, avant le prochain Championnat."
Journal de Ptior Lavaillop, aventurier des Blues, paru aux éditions PIRATES.
Page 1 sur 1