AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -33%
Shampoing et après-shampoing Antipelliculaire ...
Voir le deal
9.36 €

Le punk et le crêteux

Mahach
Mahach

♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 6743
Popularité: -650
Intégrité: -390

Lun 15 Juin 2015 - 17:26



C'est une putain de journée pour moi. Après avoir gagné mon duel mental et martial contre cette Paris Mac Aaron, Capitaine des Adorateurs de Moind'tar, je suis devenu à mon tour capitaine. De son bateau mais de mon maigre équipage, qui compte que Kishishi et moi.

Mais ça, c'est avant que je fasse le tour d'Armada pour recruter des rebuts de la société prêts à lui arracher ce qu'ils convoient à laisser leur empreinte sur le monde. Mon empreinte. Celle des Pirates de la Hyène.

Demain, je me rendrai au Terminus pour m'attirer les faveurs du Marcel. Mais il se fait tard, et là où je vais me rendre pour ce soir, c'est dans ma nouvelle cabine. Celle du Capitaine, rien qu'à moi.

J'arrive donc au port, normal de passer par là pour rejoindre mon bateau. La mer est tranquille ce soir, autant que les rades sont animés à cette heure. La lune se lève tout doucement. Elle se fait reine et se dresse majestueusement dans sa robe opaline, trainant son voile noir, presque bleu à tant reluire de toutes ses étoiles comme autant de bijoux rutilants que peut compter sa parure.

Et moi je marche, fier de ce que j'ai accomplis dans ma journée. Je suis un peu comme son roi. Un roi de pacotille mais qui s'en branle. J'ai pas besoin de grand chose, et si je veux quoi que ce soit, j'ai qu'à me servir. Ouais, je vais rencontrer surement plus fort que moi à semer la merde partout où je passe. Mais la grande faucheuse peut bien aller se faire foutre, elle me fait pas peur, je lui ai déjà fait la nique, et je la lui referai. Je souderai mes os à la bière frelaté et au rhum d'aussi bonne qualité, et quand la douleur s'évanouira aussi certainement qu'elle est venue, j'en rigolerai.
Je tiens pas à la vie, je tiens à ce que je peux lui piller. J'ai à peine commencé, alors c'est trop tôt pour la laisser me prendre.

Et je crois qu'elle commence déjà à me montrer qu'elle me guette de son orbite oculaire vide. Je vois une crête qui fait comme une ombre au tableau.
Et cette crête, je sais à qui elle appartient.

https://www.onepiece-requiem.net/t9050-mahachhttps://www.onepiece-requiem.net/t9150-sifflement-tiens-ma-fiche-
Invité
Invité


Lun 15 Juin 2015 - 19:07

Et cette crête elle m'appartient. J'viens d'montrer mon majeur a une putain qui m'a dit eh toi connard même pour que dalle j'te donne pas mon cul. Je m'en tape, que je dis, mais je l'ai mauvaise. J'ai pas une si mauvaise gueule, si ? C'est clair qu'il s'en tape Nounours, on aime bien les mecs gentils mais teigneux, par ici. Elles aiment, ces radasses.

Pis Armada c'est l'enfer, que j'dis. Une seconde Dead End, un second Lynbrook. La seule différence c'est qu'elle bouge et que ses habitants ont un Dieu. Il est rouge. Tout rouge. Et, ho ? Compère bonne coupe ?

Tu t'casses en douce ou c'est moi ? Tu veux qu'j'te fasse la peau à m'laisser seul avec ces cinglés du ciboulot ? Hm ? Tu... On connait Joe.

Joe est taré, j'arrête pas de le dire. Sa mégalomanie m'fait avoir bonne estime de moi même. Et l'en faut des masses, des tonnes. Limite, il m'ferait flipper si c'était pas une blondinette mais la vie a voulu qu'il soit rien qu'un goa'uld albinos qui se prend pour un spartiate. Le pire c'est qu'y a des mecs comme nous qui le suivons. Merde.

Alors, qu'est-ce tu fous ? Si tu prends le large, t'as qu'à couper ta crête.
Mahach
Mahach

♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 6743
Popularité: -650
Intégrité: -390

Lun 15 Juin 2015 - 19:57



C'est con à dire hein, je sais à qui elle appartient cette crête, mais je crains quand même que ça se passe mal. Enfin, plutôt, je redoute ce moment qui allait venir.

Non mais comprends bien : je sais que c'est Kiril qui est en face de moi, mais je crains qu'on doive s'expliquer ...

Forcément qu'on va s'expliquer, vu que c'est Kiril qui est en face de moi ! Je veux dire, j'arrive pleine balle dans le mur, bien sur que ça va être douloureux, je vois pas pourquoi j'en doute !

Et je crains pas cette rencontre pour les coups -quoi que- c'est surtout parce qu'au fond je l'aime bien. Je l'aime bien et ça me ferait chier de m'embrouiller avec lui. Mais je crois que c'est inévitable, c'est à tous les Saigneurs que je fais la nique, et il en fait parti.

Alors prends ton paquet à deux mains Mahach, c'est le moment où jamais.

Je le regarde droit dans les yeux.

- Je me casse pas en douce, je me casse tout court. Ouais, on connait Joe. Je le connais du Grey T. Et il en a rien à foutre de nos gueules, alors je préfère me casser quand il est occupé à se tourner les pouces sinon t'en sors jamais de ses griffes. Et tu sais comme moi de quoi il est capable.

Je déglutis un coup. Si je me montre déterminé, mon assurance, elle est pas dans mon coeur.

- Alors ouais, il se pourrait bien qu'il me rattrape un jour. Et ce jour, je sais que je dégusterai sûrement sévère. Mais j'en ai rien à foutre, parce que j'aurais saigné pour obtenir ce que je veux. Et ce que j'aurais gagné, ce sera à moi, pas à un autre. Pas pour un autre. Un autre qui pense qu'à sa gueule et qui s'en fout d'envoyer son équipage au charbon.

Joe est vraiment flippant comme mec quand j'y pense. Finalement, j'ai déballé ce que j'ai sur le coeur, et ça sort facilement. Les conséquences, je m'en fous pour le moment.

- C'est pas toi que je laisse seul, c'est Joe. Tu fais partie des dommages collatéraux et ça me fait chier. Alors je raserai pas ma crête, parce que c'est pas qu'une crête. C'est aussi un mode de vie. Un mode de vie que j'ai adopté. C'est toi qui devrait raser ta crête, c'est toi qui suit docilement un taré qui pense qu'à sa gueule. Tu pourrais crever dans ton coin qu'il s'en foutrait.

Ma gorge se sert de plus en plus. Mes nerfs commencent à prendre le dessus, je ne pense plus vraiment ce que je dis, mais ça sort tout seul.

- Si tu fais pas gaffe à toi, c'est pas Joe qui le fera. Si tu veux vivre comme pantin prêt à lui obéir et à mourir pour sa gueule, c'est ton choix. Mais t'es plus digne de porter la crête. L'esprit de la crête c'est pas ça.

https://www.onepiece-requiem.net/t9050-mahachhttps://www.onepiece-requiem.net/t9150-sifflement-tiens-ma-fiche-
Invité
Invité


Lun 15 Juin 2015 - 20:25




BEIGNE DANS TA GUEULE ET TU BAIGNES DANS TON SANG

Mais qu'est-ce qu'il raconte ce débile ?

Pourquoi tu t'enflammes comme une fillette, t'as cru que j'étais ta promise ? Que tu fasses ton chemin, je m'en tape mais commence pas à me raconter des bêtises du genre. Je suis pas Joe. Je suis personne. Moi, ce que j'aime c'est faire le charpentier et profiter de la mer tant qu'elle est calme. Je m'en tape de qui tient le gouvernail tant que cette personne me fait pas chier. Jack m'a pas fait chier, Joe me fait pas chier. Si je veux me tirer, je me tire. Pareil pour toi. C'est ça la crête. J'emmerde le monde et comme dirait l'autre, j'emmerde l'ordre établi. La crête n'a pas d'esprit, la crête tu choisis quelle longueur elle a. Mais foutre le camp sans prévenir les compères de bonne-coupe, ça, c'est de la trahison. Que tu dises pas au revoir à l'aminche qui s'occupe de lever l'ancre, on s'en tape, il est aveugle, et pis il pue de la gueule, et pis c'est même pas un gros pnj, alors bon. Mais que tu t'fasses la malle sans qu'on s'en foutre à l'ombre, là, j'le prends mal. Tellement mal que je pourrais te rosser là tout de suite.

J'jette une châsse vers son bateau. La ride me monte au front.

J'suis pas sûr qu'tes potes se soient improvisés charpent', d'où il vient c'bateau ? Fais attention l'ami. Si j'avais été celui qu'avait foutu son âme à la réalisation d'ce flottant, j't'aurais retrouvé, déglingué, dépecé et j't'aurais bouffé ta crête. J'espère qu'tu seras pas découvert.

Mahach
Mahach

♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 6743
Popularité: -650
Intégrité: -390

Lun 15 Juin 2015 - 21:19



La baigne avait au moins eu le bon sens de me refroidir un coup. Je crois que c'est la Saint Castagne aujourd'hui. Je crois aussi qu'elle est pas prêt de passer.

Je me frotte le naseau et je crache un caillot de sang et de salive.

- Je sais pas d'où il vient, mais je sais que c'est un rêve d'une gonze. Il a fini à l'eau. Comme elle. Mais elle, elle nourrit les poissons. Si tu veux lui causer, elle doit trainer dans le coin.

Je renifle un coup, et je crache encore un coup. Histoire d'éliminer le sang qu'aurait pas voulu couler dans la gorge. Ca fait longtemps que je n'avais pas ressenti son goût. La dernière fois sur Innocent, et c'était pas le mien qu'avait coulé.

- Je te parle pas d'être ma promise, mais sur l'île maléfique, c'est toi qui m'a intégré. C'est sur toi que je suis tombé. T'as même voulu voir ce que je valais. Alors si je me suis barré sans rien dire, c'était pour éviter que tu m'empêches de partir. Mais finalement, je préfère que t'en aies rien à foutre.

Mes poings se serrent.

- Parce que t'as beau être personne, t'as beau te foutre complètement de moi, pour moi ...

Mon poing droit se desserre pour laisser pointer mon index que je pose sur ma tempe.

- ... t'as été comme une balle.

Je claque de la langue.

- Je t'ai dans le crâne, hermano. T'as failli me faire buter, mais je suis encore là, debout, devant toi, à emmerder le monde comme je l'ai toujours emmerdé, plus fort que je l'ai jamais été.

Mon bras tombe. Et mes poings se resserrent encore plus.

- Moi non plus je suis personne, je suis qu'un rebut de la société, je suis rien. Et pourtant, je compte bien faire savoir que je suis en vie malgré tout. J'ai rien à perdre, même pas la vie je crains pas la mort. Mais si y'a bien un truc qui me fait douiller, c'est bien cette putain de balle dans le crâne.

https://www.onepiece-requiem.net/t9050-mahachhttps://www.onepiece-requiem.net/t9150-sifflement-tiens-ma-fiche-
Invité
Invité


Lun 15 Juin 2015 - 21:43


Garde là bien au fond de ta caboche, compère. M'en foutre que tu t'casses, ça veut pas dire que j'estime pas. Ouais, t'as une bonne coupe après tout. On se reverra. T'façon, entre les gens, y a que de la flotte.

Il m'a un peu touché, le compère. Il s'est pris des coups pour moi. Il m'a même relevé. Pas qu'une fois. Il m'a aidé à pas crever. Je lui dois la vie. J'crois qu'on se doit les mêmes choses en fait.

En tout cas poto, si y a une chose que tu dois retenir, c'est le beigne dans ta. Remixe le comme tu veux, dans ta tronche, dans ta margoulette, dans ton armoire à glace, j'sais pas, mais quand tu dois foutre ton poing dans la face d'un crado, tu sais comment tu dois faire. Je te l'ai dit.

Et comme pour l'imiter, je claque de la langue.

Quel toc de merde, bordel. Le jour où tu veux qu'on se foute des coups, trouve ton chemin vers Lynbrook. Pour te dire la vérité, j'vais m'tirer aussi. Des choses à faire.

Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1