Le Deal du moment :
Promos Nike : Jusqu’à -50% de ...
Voir le deal

You gotta put some core !



M'y voilà ! Méga Véga !

J'ai toujours rêvé d'y mettre les pieds ! Et aujourd'hui, me voilà fièrement dressé sur la proue du navire qui m'y amène ! J'en tremble d'impatience depuis j'ai vu l'immense enceinte blanche se dessiner à l'horizon !

Les hommes qui forment l'équipage se moquent un peu de moi. Gentiment. Ils disent que je ressemble à un gamin devant le plus gros coffre à jouets du monde. Je les laisse dire, et puis, ce n'est pas totalement faux.

Le bateau commence à ralentir un peu pour approcher la lourde porte en fer qui donne accès au complexe. N'entre pas qui veut. Qui sait ce que le bâtiment cache comme nouvelles inventions pour la lutte contre le crime ?

Alors je descends dans ma cabine à toutes jambes pour aller chercher mes plans soigneusement enroulés, finalement entouré d'un ruban de tissu, précieusement rangés dans un écrin posé sur mon bureau. Et cet écrin, je l'ai ouvert et fermé tant de fois durant le voyage ! Je tiens à m'assurer que tout est prêt dans les moindres détails et que ce que je vais concrétiser marchera et sera sans danger pour ma santé. Sans danger, peut être pas. Mais pas plus que nécessaire.

Quand je remonte sur le pont, tout aussi excité, le bateau arrive lentement à la hauteur de la porte métallique qui parait encore plus immense et massive vu d'ici.

Le gros Den Den bardé de fer du bateau se réveille.

Purupurupuru ... Katcha !

- Halte !
- Qui va là ?
- Capitaine Théo Rhem, de la brigade scientifique de la 98e.
- Entendu.
- Ouvrez la porte !

Cette dernière phrase criée par un des surveillants avait résonné jusqu'ici puis fut couverte par le brouhaha métallique et mécanisé de la grande dame de fer qui nous bloquait l'accès. C'est la première fois qu'il m'est agréable de voyager avec la Marine, mais l'inverse n'est sûrement pas vrai. L'ingénieur et le chirurgien du Cipher Pol m'ont appuyé auprès de ce Rhem pour m'emmener ici dès qu'il devait y aller, et ç'a été le cas assez rapidement.
L'impatience m'a ennuyé un temps, avant de complètement m'exciter depuis le jour du départ.

La porte est maintenant à moitié ouverte, le port et les bâtiments se dévoilent petit à petit, et je croule sous l'immensité et émerveillement. J'ai les yeux scintillants rivés partout, du moins j'essaie d'en rater le moins possible. Tout ou presque est d'un blanc quasiment immaculé, c'est surréaliste ! Le port en pierres blanches est magnifique, j'ai presque peur de le salir juste en marchant dessus. Il y a même un agent portuaire qui nous accueille.

- Bien le bonjour, amis férus de technologie, et bienvenue à Méga Véga ! Vous trouverez un panneau de direction vous indiquant les pôles que chaque bâtiment contient. Pour cela, quittez le port par le nord et montez la petite pente.

A mon tour je le salue et continue ainsi donc ma route en le remerciant. J'ai complètement délaissé l'équipage pour qu'ils vaquent à leurs occupations.

Quelques instants plus tard et des images pleins la tête, j'arrive devant ce fameux panneau. "Pôle cyborg, ingénierie et chirurgie". Parfait ! Allons y !

  • https://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullson


J'ai gagné l'entrée du bâtiment qui m'intéresse à grandes enjambées, pressé de montrer mes plans à des confrères plus expérimentés que moi à n'en pas douter, mais surtout, beaucoup mieux équipés que je ne peux l'être.

Arrivé juste avant la porte d'entrée, je m'arrête et souffle un coup pour faire baisser mon excitation. Hors de question de passer pour un charlatant. Une fois un peu plus calme, je m'autorise à entrer. Un Den den logé dans le coin du mur, juste à côté de l'entrée, me regarde avec ses yeux globuleux. Je sais que je suis regardé par quelqu'un d'autre.

La porte coulisse toute seule en détectant ma présence et donne un petit bureau blanc laqué avec une charmante secrétaire assise derrière, sur une chaise tout à fait assortie et tout aussi laquée.

Elle devance une immense salle avec des fauteuils qui ont l'air confortable, des tables basses blanches laquées, quelques revues scientifiques tenues par la Marine. Tout est impeccable, presque aseptisé mais néanmoins chaleureux.

- Bonjour Monsieur, vous êtes ?
- Agent Björn Skullson, du Cipher Pol 8.
- Ah oui, je vois, nous avons été prévenus de votre visite. Suivez moi, un ingénieur ainsi qu'un chirurgien vous attend.

Autant dire que je ne me fais pas attendre et je lui emboite le pas.

Nous passons des portes battantes blanches et vitrées qui donne sur un long couloir vert pastel et aux nombreuses portes, toutes fermées. Nous en dépassons à peu près la moitié quand elle s'arrête après une porte et me fait volte-face.

- C'est ici ! Je vous en prie, entrez.
- Merci bien.

Je cogne fermement et pousse la porte avant de la refermer derrière moi. Je tremble un peu, je sais que je touche enfin du doigt ce pourquoi je suis là.

- Bonjour !

Deux hommes entièrement vêtus de blancs, vêtements de travail oblige, sont déjà assis à un bureau, mêmes meubles qu'à l'accueil. Ils me regardent comme s'ils essaient de me dévisager.

- Bonjour Agent Skullson, prenez place. Je me présente, Adam Williams, ingénieur, et voici mon collègue Fritz Jansen, chirurgien.

Je leur sers la main et m'assieds.

- Bonjour Skullson.
- Il parait que vous avez une petite merveille de projet à nous soumettre afin que nous procédions à une greffe sur vous ?
- C'est exactement ça !
- Je suis donc impatient de votre ça.

Je pose mon écrin sur le bureau et sors délicatement les quelques croquis qu'il contient. Aussitôt, l'ingénieur les saisit et les inspecte, me jetant un regard de temps à autre.

- Eh bien ! Vous ne lésinez pas sur la pointe de la technologie.
- Héhé, non, en effet.
- Je dois admettre que vos connaissances sont assez pointues. Et que vous vous tenez informé des nouvelles travailles.
- Je suis moi même ingénieur et chirurgien. Sans prétention bien sur, et dans une moindre mesure que la votre.
- Ne faites pas le faux modeste. Votre "Radiant Core" est surprenant !
- Radiant ?!

Le chirurgien a laissé tomber ses mains sur le bureau à ce mot. Ce n'est pas bon pour moi, j'ai été trop confiant.

- Qu'est ce que vous cherchez au juste, Skullson ?
- Une nouvelle arme technologique, qui me faciliterait amplement la tâche.
- Mais le nom de votre ébauche d'invention est on ne peut plus clair ! Vous parlez de radiations !
- Oui, je sais, c'est moi qui l'est dessiné je vous le rappelle.
- Ne jouez pas au plus malin avec moi !

Il me pointe du doigt et devient menaçant. Je me calme. Après tout, je ne devais pas me faire jeter d'ici, même si a priori, les experts refusent de me greffer ma petite merveille.

  • https://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullson


Le chirurgien tapote son index sur la table à la mesure de son énervement.

- Vous avez conscience que vous risquez gros. Vous et tout ce qui vous entoure.
- Je sais, oui.
- Si vous irradiez tout autour de vous, là où vous passerez, la vie ne pourra plus être ...
- Ca reste très infime, et ce n'est pas constamment activé.
- Encore heureux !

Son doigt bat encore plus rapidement la mesure.

- Désolé, mais pour moi c'est non.
- Fritz, le coeur est minuscule. Personnellement, je me ferai un plaisir de vous le construire.
- La construction n'est pas le problème ! Le problème c'est l'utilisation !
- Si j'en crois les croquis, les basses fréquences ne sont pas mortelles, loin s'en faut. Quelques troubles apparents, comme des maux de tête ou des saignements de nez. La première victime de toute façon sera l'Agent Skullson. S'il devait utiliser une telle fréquence sur la durée, les gens autour seraient moindrement affectés.

Jansen soupire brusquement un coup et tape du poing sur la table.

- La fréquence basique qui ferait tourner le coeur n'émet aucune radiation. Juste de la lumière. Les ultraviolets sont bénéfiques à petites doses, les rayons X pratiques pour un chirurgien, et les micro-ondes et les ondes radio très utiles pour un agent du Cipher Pol ...
- Je parle des sur-fréquences !
- Restons sérieux cinq petites minutes. On parle de laser plus ou moins puissants. Donc d'une courte impulsion d'énergie. Rien de bien méchant.
- Rien de bien méchant ? C'est pour lui que je ne veux pas prendre ce risque !
- Nous utilisons ces mêmes lasers ...
- Dans des machines ! Pas des humains ou des cyborgs ! Et surtout pas de rayons gamma !
- C'est la même chose ! C'est juste une impulsion bien plus puissante qui lui sera extrêmement douloureuse !
- Et qui le tuera à long terme.

Je prends une longue inspiration.

- Docteur. Je ne suis pas assez bête pour couper court à ma carrière. J'aime ce que je fais, je veux juste mieux faire.

Des pas se font entendre dans le couloir, Williams et Jansen déglutissent. La porte s'ouvre à la volée sur un immense colosse de fer.

- Bonjour Agent Skullson, je me présente, Commandant Machefer. Toute la section recherche a eu vent de l'objet de votre venue, le directeur de Recherche lui même s'est intéressé à votre dossier. Et il est plutôt solide : parents dans la Marine, vous même Marin dès votre majorité, puis dans la Marine d'élite et enfin dans le Cipher Pol. Quelle progression fulgurante ! Et je ne compte pas vos qualités de chirurgien ou d'ingénieur !

Je n'en reviens toujours pas. Et de plein de choses ! De ce cyborg plus robot que humain, qu'ils connaissent tout de ma vie, et que le directeur s'est emparé en personne de mon dossier !

- Je ... Je vous remercie.
- Non, c'est nous qui voulons vous remercier pour tous vos services rendus. C'est pour cela que M. Tesla accepte votre requête. A une condition.
- Je vous écoute.
- Répondez honnêtement à ma question : savez vous vraiment ce que vous faites ?

Je prends un temps pour lui répondre. J'essaie de le dévisager sous sa carcasse de fer, mais impossible, il reste impassible.

- Bien sur. C'est un projet de longue date, que je me suis permis de peaufiner, d'estimer le pour et le contre, et de savoir ce que ce Radiant Core peut m'apporter et à quel prix.

Lui aussi reste un temps sans rien dire, toujours impassible.

- Entendu. Vous resterez ici quelques jours, demain sera un jour de jeûne afin de procéder à la greffe. Suivez m...

Jansen se leva, excédé.

- Mais c'est de la folie !
- Docteur Jansen, veuillez vous rasseoir, vous êtes relevé de l'affaire. Agent Skullson, suivez moi je vous prie.

Je hoche de la tête, tout sourire ! Je vais enfin devenir un Super Agent !

  • https://www.onepiece-requiem.net/t13335-fichier-de-l-agent-skulls
  • https://www.onepiece-requiem.net/t13245-agent-bjorn-skullson