Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Crater Impact SE
Voir le deal
68.97 €

Les affaires reprennent

Suite de : «On sait toujours rigoler...»

Finalement, le captif avait livré ses secrets. Une coalition de pirate était sur le point de voir le jour. Tout du moins les rufians allaient tenter de s’entendre lors d’une réunion sur Innocent Island. Heureux hasard, une partie des hommes de la BNA se trouve déjà sur place pour organiser leur capture.

L’état-major de la BNA, constitué de quelques éléments, s’était retrouvé sous la tente de Rydd pour discuter des évènements. Le leader était là, portant sa combinaison aux lueurs sanglantes. Il profitait d’un cigare SW et était déjà tout apprêté pour partir au combat. Kuro également était présent à la réunion des chefs. Tous étaient penchés sur une carte rapiécée dégageant une forte odeur de vinasse.

« Elle pue cette carte boudiou. »
« C’est celle du pirate qu’on a capturé. »


Rydd, totalement indifférent à l’odeur, pointait du doigt plusieurs secteurs.

« La réunion aura probablement lieu ici. Ils ont accosté à des endroits opposés pour ne pas attirer l’attention. Pour l’instant nous avons l’avantage de la surprise et du nombre.

Mais s’ils viennent à se regrouper, nous perdrons l’avantage numérique. Il faut absolument prendre le parti d’attaquer un groupe avec toutes nos forces. Si nous évitons le regroupement, nous gagnons.
»


Le plan était ingénieux et particulièrement efficace. Cette stratégie était présente dans tous les bons manuels militaires. Diviser les forces était une tactique classique. Toutefois, jamais Rydd n’avait eu l’opportunité de s’essayer à la pratique. Plus friand des affrontements où il est esseulé, la présence d’autres hommes constituait à la fois un avantage et une faiblesse pour lui.

L’état-major de la BNA semblait enchanter par la tactique choisie. En réalité, ils étaient tous convaincus que Rydd était un atout suffisant pour l’emporter sans se soucier de stratégie. C’était une erreur qui pouvait coûter cher.

« Capitalisons sur nos connaissances topographiques. Déterminons un lieu d’embuscade et plaçons nos meilleurs tireurs en hauteur. Les plus costauds viennent avec moi pour former le contingent principal. Nous attaquerons de front lorsque les tireurs ne pourront plus affaiblir leur force. Conservons des hommes en retrait pour éviter des manœuvres de contournement adverse. »

Les chasseurs de primes dodelinaient de la tête, beaucoup étaient surpris de voir une telle maitrise tactique chez un individu qui a toujours travaillé seul. Il n’y avait pourtant rien de surprenant là-dedans, l’éducation de Rydd avait été complète sur le domaine militaire, son maître était du genre prévoyant. On ne devient pas meilleur chasseur de primes du monde en conservant des lacunes aussi béantes.

Loin de relever l’effet qu’il faisait sur ses hommes, Rydd continua.

« Les hommes sont prêts ? Ils ont mangé ? Et… »

Il n’eut pas le temps de finir sa phrase. Une personne venait d’entrer dans la tente de commandement sans y être invité. Dehors, les gardes semblaient incertains.

Toute l’assistance s’était retournée.

Rydd se contenta de lui lancer un regard curieux.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-termine

Liza était à peine rentrée de mission lorsqu'elle avait été renvoyé en mission, mais les cinq jours qu'elle avait passé sur Marie-Joa lui avaient amplement suffit. Elle s'était mangé une soufflant pas possible de Mister Tea lorsqu'elle lui avait dit qu'elle avait mangé le fruit d'un superviseur du CP8 sans faire exprès, et évidemment, lorsqu'il avait hausser le ton, elle s'était retrouvé sur ses quatre pattes de Fennec. Mister Tea avait passé les cinq jours à l'aider à contrôler ses métamorphoses. Elle y arrivait désormais beaucoup mieux.

La voilà envoyé sur Innocent Island. L'île des chasseurs de prime. Qui avait récemment changer de dirigeant sous la tutelle du CP. Et son travail à elle, c'était de vérifier qu'il faisait bien son travail à lui. a première phase était la phase d'observation. Et ça, elle le faisait depuis une semaine. Elle n'était pas très contente de ce qu'elle voyait. Il y avait des pirates sur l'île, et les quelques un qu'elle avait reconnue sans peine s'en vantaient à voix haute. Elle ne pouvait malheureusement rien faire si elle ne voulait pas se faire taper sur les doigt prochainement.

La deuxième phase était plus délicate. Elle devait entrer en contact avec le nouveau chef qui, il lui semblait s'appelait Rydd Steiner, et observer encore. Elle ne se plaignait pas, au moins, ici, les murs ne vouaient pas sa mort comme sur Saint-Uréas. En parlant de ça, elle devait toujours répondre aux appels de Belle Gueule. Mais qu'est-ce qu'ils foutaient au CP? Les agents du 8 et elle le leur avait présenter sur un CP et ils étaient pas foutu de le choper.

Elle grignotait une lamelle de boeuf séché en attendant son steak peu cuit. Elle jouait avec son couteau de l'autre main, sa capuche rabattue sur sa tête les taverniers avaient l'habitude de la voir mais semblaient toujours aussi peu rassurés. Elle était en mission, elle n'était pas là pour se faire des amis, mais si elle pouvait éviter de se faire embroché par le premier con armé elle ne disait pas non. Elle soupira, l'assiette arriva, elle découpa la viande en gros morceau, habilement et les mangea en plantant la lame de son couteau dedans. Elle posa quelques pièces sur la table et sortit en s'étirant. Sans oublier d récupérer son sabre évidemment

Le jour ne tarderait pas à descendre, et elle pourrait enfin retirer sa cape. Un homme arriva face à elle. Lui barrant la route. Elle soupira, se retourna et, même schéma de l'autre côté. Elle était plus ou moins prise au piège.

"Qu'est-ce que c'est que ça? Vous voulez quelques choses?"

L'homme qui s'était arrêté en face d'elle prit la parole.

"Toi, tu traîne ici depuis un moment, tu ne montres jamais ton visage, tu dois être un pirate."

Elle soupira.

"Vous vous plantez... Si vous voulez chasser des pirates regardez mieux autour de vous."

Même pas foutus de repérer les vrais pirates, voilà qu'ils s'en prenaient à une Agent du CP. Les deux se regardèrent et foncèrent sur la jeune fille qui dégaina son sabre en un fragments de seconde. Elle se retrouva à devoir envoyer le premier valser d'un coup de pied dans le plexus, ils se battaient avec ses poings et entama un joute avec l'autre, qui se retrouva rapidement acculer, la pointe du sabre de la jeune fille pressé contre sa trachée.

"Il me semblait que les chasseurs de prime ici attendaient d'avoir des infos solides pour s'en prendre à quelqu'un. Attaque sur un agent du CP je suis sûre que votre chef va adorer. Tenez d'ailleurs, vous allez me mener à lui."

Les deux étaient sceptiques, mais, par doute, l'emmenèrent, au pire, elle se ferait avoir par le patron, au moins ils n'auraient pas faire de mal à un agent du CP. La voilà à entrer, sans même frapper dans la salle où se tenaient plusieurs personnes. Les regards se tournèrent vers elle.

"Continuez, nous parlerons plus tard. Elle se rendit alors compte qu'elle devait au moins se présenter. Je suis l'agent Liza du CP5 et mon travail ici c'est d'observer, alors je vous en pris, faites comme si je n'étais pas là."

Ok, elle n'avait pas soigné son entrée, mais bon. Elle avait le tact d'une huit pas fraîche. Restait à savoir s'ils allaient la croire ou si elle allait devoir appeler Scorpio. Il allait lui passer un sacré branllon quand elle rentrerait si elle devait appelé.


  • https://www.onepiece-requiem.net/t14611-fiche-technique-de-liza
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14407-liza-une-cp-sans-limites
La subite arrivée du Cipher Pol rappelait à Rydd l’inéluctable vérité, il est des organisations plus puissantes que la sienne. Mais loin d’être anéanti par la nouvelle, le leader de la BNA conserva son sang froid, atout primordial des grands décideurs. D’un cinglant coup d’œil, il questionna l’un de ces hommes qui, avec l’empressement de servir, attrapa un escargophone. Quelques minutes s’écoulèrent pendant lesquelles chacun tenait sa position sans bouger. Puis finalement, un bref acquiescement signifia à Rydd que l’importune n’avait pas en sus de son imprévisibilité, le don du mensonge.

Dès lors convaincu que le Cipher Pol allait le coller aux semelles comme le taon sur l’encolure d’un cheval, il s’agissait de montrer l’étendue de ses capacités. Le briefing était presque terminé, seul un dernier ordre devait encore être délivré.

« Kuro, pour cette tâche je souhaite que tu restes avec les rasoirs à l’écart. »
« Mais ! Comment !? »
« Mon expérience m’a appris qu’il était toujours bon d’avoir une réserve en cas de difficultés. Et s’il y a bien un groupe que je voudrais voir arriver frais et prêt à en découdre alors que tous sont exténués, c’est le tien. »
« N’empêche que… »
« Il n’empêche qu’ici c’est moi qui donne les ordres. Je ne sais pas si Midas avait l’habitude de se faire discuter ses directives. Moi pas. »


Et il quitta la tente, aussitôt suivi par ses hommes et fort probablement par l’agent du Cipher Pol. A l’extérieur les hommes attendaient avec impatience. L’excitation gagnait chacun d’entre eux. Rydd se surprit même à croiser l’ardent regard d’hommes qui pourtant en avaient déjà vu d’autres. Comme quoi l’affrontement était un moteur parfois plus grand que l’argent. Du reste, était-ce réellement la prime qui motivait cette troupe hétéroclite ? Maintes fois le Tigre Rouge avait constaté qu’il affectionnait plus la chasse à la récompense. Les tigres sont des chasseurs nés, manger n’est que la partie la plus triviale de leur vie.

Mais ses songes furent rapidement chassés lorsqu’un officier vint se ranger à ses côtés. C’était un jeune homme à l’air onctueux avec ses chefs et acide avec ses subordonnés. Ainsi personne ne fut étonné de le voir se contorsionner devant l’instance suprême des traqueurs.

« Des ordres pour moi ? »
« Oui. Nous faisons quartier si nous le pouvons. Mettez-les aux fers, avec ménagement. »
« Allons bon ? C’est un ordre qui va surprendre. On vous connaît plus violent. »
« Il m’arrive d’être magnanime. Surtout lorsque cela fait les affaires de la BNA. Les morts ne s’évadent pas et nous ne pouvons les capturer plusieurs fois. »


Le jeune officier écarquilla les yeux en homme qui pense avoir l’idée qu’on vient juste de lui souffler.

« Allez ! Que chacun respecte les ordres et tout se passera bien. »

Et sans attendre il s’enfonça dans la forêt, accompagné d’un petit contingent. Il était question de rallier au plus vite l’un des groupes pirates pour l’intercepter avant la jonction.

Seul restait sur le camp un petit groupe de gaillards à la mine particulièrement mauvaise. Devant eux se trouvait Kuro, le visage déconfit.


Dernière édition par Rydd Steiner le Dim 23 Aoû 2015 - 11:51, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-termine

Elle sortit de son sac des tranches de boeuf séchée qu'elle grignotait en faisant mine de ne pas les écouter. Mais s'il y avait quelques chose qu'elle faisait à ce moment ça c'était essayer de comprendre ce qu'il se tramait. Elle ne capta rien de plus que le fait qu'ils partaient à la chasse aux pirates. Enfin ses hommes du moins. Après avoir finis deux tranches de viande elle sortit une sucette à la cerise. D'aucun dirait qu'elle est un puits à nourriture mais elle n'y pouvait rien, elle avait faim.

Elle les suivit lorsqu'ils sortirent, elle s'étira. Le campement était plutôt grand et... Elle ne comprenait pas vraiment le but d'installer un campement. Enfin, ils ne partaient pas en guerre, mais en traque, quoi de moins discret qu'un attroupement d'hommes sur les nerfs avec des couteaux dans les mains? Elle haussa les épaules pour elle même, après tout, c'était leur affaire, elle n'était là que pour observer. Chose particulièrement ennuyante. Elle s'amusa donc à jouer au ninja. Un ninja particulièrement douée puisqu'elle fit sursauter un garde en sortant de l'ombre pour suivre le présumé chef.

Elle se cala dans une branche d'arbre, le regarda donner ses derniers ordres et soupira. La nuit venait de s'emparer entièrement du ciel, elle put retirer son long manteau de cuir. Elle se retrouva dans un accoutrement pour le moin étrange, un short, un débardeur, des potes en cuir noir, possédant une semelle compensée. Des cuissarde ses poignards un peu partout, elle laissa sa cape sur la branche, personne n'oserait la prendre, elle était sur un arbre après tout puis sauta et rattacha son sabre dans son dos.

Elle s'approcha discrètement de l'homme.

"J'imagine que vous comptiez vous présenter à un moment ou à une autre."

Elle avait fait irruption devant lui avec son tact tout à faire légendaire. Il fallait néanmoins bien qu'il lui confirme son identité. Elle n'avait pour l'instant entendu personne l'appeler par son nom. Bien connaisse son identité et qu'elle ait étudier son dossier avant de partir, elle n'avait pas de photo de lui. Et c'était tant mieux elle avait une mémoire photographique nulle.

Elle remit une sucette dans sa bouche après avoir déplier soigneusement le papier.


  • https://www.onepiece-requiem.net/t14611-fiche-technique-de-liza
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14407-liza-une-cp-sans-limites
La jeune membre du Cipher Pol fit une nouvelle fois irruption devant Rydd. La question tomba, inattendue. Allait-il se présenter ?

« Euh… Non, je n’étais pas parti pour faire les présentations. Souvent les mecs du Cipher Pol sont mieux renseignés que les autres alors… M’enfin si vous voulez, je peux probablement me présenter… Mais, tout de même, ma tenue parle pour moi, et je suis quand même suivi par une bonne partie des membres de la B.N.A de  l’île. C’est pas mal comme indices déjà pour identifier son homme. Enfin… Je suis Rydd Steiner, le leader de la B.N.A. Et je fais le même métier que tous ces gaillards là…»

Rydd se tourna vers ses hommes qui le suivaient silencieusement.

« Membres de la B.N.A ! Quel est votre métier ?! »

Comme un seul homme, le groupe hurla.

« AOUH ! AOUH ! »

« Chuuuuuuuuuuuuuuuuut enfin ! Qu’est ce que c’est que cette façon de se présenter bordel ? »

Les hommes, un peu penauds, retombèrent dans leur mutisme habituel. Rydd reporta son attention sur l’agent.

« On serait plutôt des chasseurs de primes que des « AOUH »… Et là on va sur une traque importante si vous aviez pas compris ma bonne dame. Alors si vous vous êtes trompée de groupe, on vous en tiendra pas rigueur et on vous laisse là. »

Et sans attendre il s’enfonça dans la végétation suivie par ses hommes.

Les déplacements se faisaient silencieusement. On percevait bien quelques craquements de branches sèches mais rien d’alarmant. La nuit était bien sombre mais l’on percevait au loin une lumière mouvante. Les reflets chamarrés se reportaient sur la dense végétation du lieu. La cible était proche et elle était bien visible. Telle une meute de prédateurs, les membres de la B.NA se déployèrent selon les instructions initiales de Rydd. Le Tigre Rouge avait la gorge sèche, la pupille contractée, les mains moites. C’était une sensation habituelle, la sensation d’avant combat.

Un petit contingent de pirate était en train de traverser une partie de forêt à quelques mètres d’eux. Ils parlaient forts, tenaient des torches ce qui expliquaient la lumière.

Du côté de la B.N.A, des tireurs grimpèrent discrètement sur les arbres favorisant des tirs précis. En quelques instants, le filet venait de se resserrer sur les pirates. Maintenant, tous attendaient un signe du musculeux leader en tenue rougeoyante. Il analysait encore les déplacements du groupe adverse, cherchait à noter l’emplacement de tous les ennemis. Une fois satisfait, il leva la main droite, lentement et sans quitter ses cibles du regard.

Puis il abaissa son bras.

Plusieurs détonations se firent entendre. Presqu’aussitôt, plusieurs individus tombèrent. On en était encore au premier stade, les pirates ne comprenaient pas encore qu’il s’agissait d’une embuscade. Seconde salve, d’autres tombèrent aussi lourdement que les premiers. Cette fois, la situation était claire et tous les pirates dégainèrent sabres et pistolets.

Rydd dégaina son sabre.

« Allons-y ! »

Et sans attendre, il s’élança sur ses ennemis. Il voulait être le premier sur eux, un bon chef se doit d’être devant et n’a pas besoin de se retourner pour savoir s’il est suivi. Son sabre découpa le premier individu avec facilité. Déjà les costauds de la B.N.A surgissait de toutes parts, l’affaire allait être vite conclue de ce côté…
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-termine

Génial. En plus d'une tenue plus ou moins ridicule, il pouvait se vanter d'avoir un sens de l'humour décapant. Elle avait lever les yeux au ciel après que les hommes aient fait leurs petits numéro de force qui n'avait même pas réussi à lui arracher un sourire. Dans son ordre elle n'a pas vraiment le droit d'intervenir. Mais, se mêler à une bataille ce n'était pas vraiment intervenir pas vrai?

Elle se changea en Fennec à l'instant ou le groupe d'homme démarra. Elle le suivit en passant sur la droite pour ne pas se faire écraser elle et son corps de trois kilos et demi. Une fois arrivés vers le campement des pirates elle se rapprocha de Rydd Steiner. Elle se transforma pas très loin de lui en examinant son équipement. Son sabre dans le dos n'était pas sa seule arme. Elle avait dagues et couteaux accrochés un peu partout. La gamine frissonna, son regard changea du tout au tout dés qu'elle réalisa que ça allait être un bain de sang. Elle s'approcha de Rydd pendant que les tireurs grimpaient dans les arbres.

"J'imagine que vous n'avez aucune objection à ce que je me mêle à la bataille?"

Sa voix tremblait d'excitation. Il lança l'assaut, la jeune agent s'élança dans le même élan que lui. Elle dégaina son sabre qu'elle traînait derrière elle. Ses bras minces n'étaient fait que de muscles, un instant l'arme traînait presque derrière elle, celui d'après elle tranchait la chaire de son ennemi. Le sang giclait de partout, ses cheveux et sa peau blafardes furent bientôt teintées de rouge. Elle n'avait pas de rôle particulier dans cette bataille. Elle avait un peu calmer la flamme de la folie qui avait entreprit de la consumer et avait décidé de se rendre utile.

Un homme, grand, au cheveux blonds, gras, sales, et longs s’apprêtait à frapper un homme dos à lui. Elle grogna pour elle même et s'élança. L'épée de l'homme était encore en l'air lorsqu'elle arriva face à l'homme ivre. Elle leva son sabre stoppant celui du blond. Et croisa son regard. Il appuya, elle esquiva et e retrouva derrière lui. Les gestes de l'homme semblaient mécaniques, maladroits et brouillons. La jeune fille abattit son sabre, à deux mains, dans le dos du grand qui la bloqua (en se retournant) et l'envoya valser, elle s’étala, sans jamais lâcher son sabre, elle se releva d'un bon et le balança de droite à gauche, elle réussit à lui entailla le flan. Il lui rendit l'appareil, tachant son débardeur blanc. Ce fut la seule chose qu'elle remarqua en grognant. Mister Tea allait la traînait pour acheter des vêtements si elle continuait à les abîmer. Elle n'eut pas mal, mais la folie s'alluma et elle grogna en rengainant son sabre, sortant deux grandes dagues de ses hanches.

Elle s'élança en avant, percutant en plein ventre le pirate sale, ils roulèrent à terre et elle profita de se retrouver au-dessus de lui pour lui enfonce une dague à travers le poignet, lui faisant lâcher son sabre ainsi qu'un hurlement de douleur qui délecta ses oreilles. L'homme soûl se tortilla et elle fut délogée de sa place, elle n'oublia pas de récupérer sa lame dans le poignet de l'homme. Elle se demanda alors si le sang d'un ivrogne la rendrait ivre. Ces précieuses secondes de réflexions furent presque fatales. Elle esquiva se justesse en roulant sur le côté un couteau qui lui arracha autant qu'il lui coupa des mèches de cheveux. Elle balança son pied botté contre le tibia de l'homme et se releva d'un bon. Il grogna comme un animal et lui attrapa les jambes alors qu'elle s'élançait, elle s’aplatit sur le ventre en grognant. Elle se contorsionna et lui asséna un coup de coude en plein nez.

Il ne fut même pas assommer. Liza voulut se releva mais il l'attrapa à la gorge.

  • https://www.onepiece-requiem.net/t14611-fiche-technique-de-liza
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14407-liza-une-cp-sans-limites
L’intervention se déroulait très bien, l’effet de surprise et le placement jouait en faveur des membres de la B.N.A. Les tireurs, toujours embusqués, abattaient méthodiquement les membres de l’équipage du poivrot. Les plus costauds chasseurs de primes étaient montés au contact aux côtés de Rydd et, galvanisés par la présence de leur chef, maitrisaient ceux qui avait échappé aux tireurs. Ne restait plus que le capitaine de l’équipage, Jonathan "le poivrot". L’homme était aux prises avec l’agent du Cipher Pol qui visiblement faisait le sale boulot des chasseurs de primes. Elle combattait avec acharnement mais semblait dominée par son adversaire.

Rydd fut interpelé rapidement par un de ses hommes qui lui montra une affiche portant la tête du poivrot. 21 millions de berry était la somme enviable attribuée pour cet homme. L’agent du Cipher Pol continuait à rendre coups pour coups mais la différence entre les deux adversaires était évidente. Le cercle des traqueurs se refermait autour des deux combattants sans qu’ils s’en aperçoivent.  

Manifestement le capitaine pirate faisait usage d’un art très connu des piliers de bar mais rarement maitrisé : l’art martial de l’homme ivre. Il faisait preuve d’une souplesse et d’une originalité de mouvement dictée par l’alcool. Toutefois, il ne parvenait pas à éviter toutes les attaques et commençait à s’affaiblir. Pas assez pourtant pour être mis à mal par la jeune donzelle qui fut finalement attrapée à la gorge.

Un instant, Rydd songea à la laisser sur le carreau. Mais elle était du Cipher Pol et le leader de la B.N.A avait une dette envers l’organisation et tenait surtout à maintenir des relations cordiales. Il n’était pas question de rester inactif. Il dégaina un de ses pistolets qu’il pointa vers l’homme ivre. Une première balle fut évitée instinctivement par l’homme ivre, les autres balles atteignirent la cible sans ambages. Il sauta aussitôt sur son homme encore groggy par la salve meurtrière. La lame de son meitou transperça son flan et il s’effondra aussi net. Liza chuta lourdement sur le sol mais elle n’était pas blessée outre mesure. Le tigre ne s’inquiéta guère de son état.

« Ligotez moi ce beau monde. Cinq personnes restent sur place. Mettez-vous à couvert et attendez notre retour. Discrétion et silence en attendant. »

Un homme aux épaules larges et doté d’une moustache brune épaisse s’approcha de Rydd. Il avait une chemise verte constellée de tâche de sang qui ne provenait pas de lui. Il rabattit  sur son épaule une énorme massue sanglante avant de prendre la parole.

« Quelques blessés superficiels, deux blessés graves. Aucune fuite ennemi, nous avons le contingent au complet. »
« Le temps ? »
« On a un peu traîné, je dirai cinq minutes de retard. »  
« Les blessés graves restent ici. »


Rydd se retourna sur son groupe.

« Vérifiez les armes. Départ à l’instant vers le second groupe pirate. On aura le temps de se préparer à l’embuscade logiquement. Mais le troisième groupe risque de ralier le second vu la proximité probable des gaillards lorsque nous arriverons nous même sur place. On élimine les cibles, pas de prisonniers inutiles cette fois. Si on est submergé par les cibles, recul vers le camp de base pour ralliement des renforts. EN ROUTE !»

Et le groupe de traqueurs reprit sa route sans laisser de traces. Les hommes semblaient quelque peu exténués mais ravis de constater que sur le terrain, Steiner se révélait être un bien meilleur chef que Midas…
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-termine

Liza soufflait lentement énervée et plus que prête à faire couler le sang depuis que l'enfoiré de pirate ivre mort qu'elle avait affronté l'avait étranglé. Seulement, cette fois-ci elle s'y prendrait mieux. Elle commençait à regretter de ne pas avoir mieux écouter la discussion initiale, au moins elle aurait une idée de qui ils attaquaient. Elle réfléchit un peu, et en fait non, à aucun moment en sa présence on n'avait mentionné autre chose que de la stratégie militaire barbante.

Elle grimpa dans un arbre avec une aisance désarmante et lorsque le convoi silencieux reprit son chemin elle le suivit, mais en hauteur cette fois. Que ce clown en combinaison (qui d'ailleurs lui rappelait étrangement l'agent Cruger) ait pu lui sauver la vie l'agaçait. Elle n'était pas ici pour se faire materner. Le deuxième campement fut atteint. L'attaque fut rapidement lancée mais elle commença par observer. Steiner se retrouva avec un homme grand, large d'épaule et avec une crête rousse relativement étrange. Sans doute le capitaine adverse.

La jeune fille se figea. Elle entendit du bruit sur la droite des affrontements. Bingo. Un troisième groupe déboula. Et encore une fois ce furent des pirates. En mêmes temps les affrontements n'avaient pas été particulièrement discrets. Ils se mêlèrent sur les ordres de leur capitaine à la masse grouillante et sanglante des hommes qui combattent. La capitaine jeta un oeil au combats et sembla se fixer sur Steiner qu semblait pour l'instant bien s'en sortir. Liza se doutait néanmoins qu'il ne s'était pas attendu a une entrée d'un autre pirate que même Liza connaissait. Sliman J. Jack. Il allait être submergé. Liza sauta de son perchoir et se rapprocha en accélérant le pas du chef des mercenaires espérant arriver assez vite sans se recevoir un coup d'épée malchanceux. Elle dégaina et bloqua l'arme de Sliman alors qu'elle s'abattait derrière Steiner. Elle avait l'avantage de ne pas avoir besoin de voir en règle général puisque presque aveugle en plein jour, la nuit était son domaine. Elle avait ce petit avantage sur cet adversaire qu'elle savait qu'il allait la surpasser.

Steiner s'était retourné et avait vu Sliman. Elle esquivait sans trop de mal les attaques du capitaine en contorsionnant son petit corps. Par la force des choses Steiner et elle échangèrent de partenaires de combat. Elle se retrouva donc face au colosse roux de Steiner. Il l'avait bien écorcher et lorsqu'il vit la gamine il marqua un temps d'arrêt qui permit à la jeune fille de lui entailler profondément l'épaule, jusqu'à la cage thoracique. Elle profita qu'il hurlait pour ranger son sabre et sortir ses poignards. Elle se faufila derrière lui mais il lui asséna une baffe qui la fit voler. Oui une baffe. La jeune fille plus choquée que sonnée mit quelques secondes à se relever et esquiva de justesse un coup de pied. Elle se jeta sur lui et s'agrippa à lui. Elle lui mordit le cou au sang en enfonçant ses poignards dans ses bras musculeux. Sa mâchoire habituée à la viande crue n'eut aucun mal à arracher un bout de peau alors qu'il se débarrassait de Liza en hurlant de terreur et sans doute aussi un peu de douleur.

La gamine s'écrasa (tête la première) en lâchant ses armes sur la sol, un bout de peau du pirate dans la bouche, le visage, la poitrine et le débardeur recouvert, et imbibé de sang pour le dernier. Elle fut sonné par la chute qui la laissa dans les vapes un instant. L'homme tituba un peu. Il était encore debout sur ses pieds malgré ce qu'il venait de subir, Liza elle, était sonnée. Il abattit son pied sur l'enfant à demi-consciente qui ne pensait plus qu'au sang. Elle sentit la douleur dans sa hanche elle n'eut pour reflex que de se mettre en position fœtale.

  • https://www.onepiece-requiem.net/t14611-fiche-technique-de-liza
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14407-liza-une-cp-sans-limites
Le déplacement se fit dans un silence de mort. Les hommes atteignirent le second groupe comme ils le firent pour le premier, le placement était bon et l’embuscade allait de nouveau être efficace. Certes les hommes étaient un peu plus exténués mais Rydd n’avait pas le temps d’attendre, il fallait agir avant que le gros poisson, en la personne de Sliman, n’arrive avec son équipage. C’est sans cérémonie qu’il déclencha le nouvel assaut. Sa voix puissante rompit le silence de la nuit, aussitôt les détonations fusèrent, les hommes hurlèrent et la machine de guerre « BNA » se révéla aux futures victimes.

Les tireurs continuaient inlassablement leur sombre office et couchaient irrémédiablement sur le sol un bon nombre de pirate. Ils s’écroulaient tous dans sur l’herbe fraîche de cette sombre soirée, rougissant de leur sang ce tapis de verdure. Cette attaque ressemblait davantage à un massacre qu’à une bataille rangée ; privilège de l’assaillant bien préparé. Une nouvelle fois, Rydd fit son entrée accosté des gros bras de la BNA. Il recherchait méthodiquement les meneurs pour faciliter l’office. Il croisait de nombreux pirates qui tentaient follement de s’opposer à son avancée. Tantôt il fracassait un crâne d’un revers de poing furieux, tantôt il brisait l’échine de son solide genou ; peu à peu, on s’écartait sur son passage, conscient d’avoir en face un homme d’un tout autre niveau.

Le combat devait s’entendre à plusieurs lieux à la ronde tant l’on hurlait. Les pirates, à défaut d’être de solides combattants, étaient des braillards infatigables. Mais peut-être étaient-ils plus malins que cela songea Rydd. Peut-être comprenaient-ils que leur salut ne résidait qu’en l’arrivée rapide de Sliman pour rééquilibrer les forces.

« Tigre ! Le roux à crête ! C’est le capitaine Malchance ! » Hurla à travers la nuit un officier de la BNA.

Développant une puissante poussée de ses jambes, Rydd fondit sur son adversaire meitou au poing. Il tomba sur la garde d’un Malchance Henriot quelque peu abusé par la situation. Ne souhaitant pas faire dans la dentelle, Rydd développait des coups d’épée à tuer un bœuf. Le capitaine adverse n’était pas au niveau du chasseur de primes mais il s’évertuait de gagner un maximum de temps en jouant la défense. Cela ne lui réussissait qu’à moitié et il gagnait à chaque parade une nouvelle entaille sur le corps. Autour d’eux, l’affrontement gagnait toujours en intensité, l’équipage du roux se cramponnait farouchement à la vie et à la liberté.

Mais de nouveaux hurlements rappelèrent Rydd à son rôle de chef. L’équipage de Sliman venait de faire son entrée avec des troupes fraîches et galvanisés par la vue de leurs compatriotes en mauvaise posture.

« REFORMEZ-VOUS ! TIREURS SUR LES ARRIVANTS ! » Cracha Rydd

Sliman était en tête, accompagnée d’une femme à l’air tout aussi redoutable.

Un chasseur de primes vint se coller, dos à dos, à son leader.

« Sliman Jack et Dean Merry, soixante et quarante millions de berry ! »
« Bon, voilà un adversaire sympathique. MESSIEURS CENT MILLIONS DE BERRY VIENNENT A NOTRE RENCONTRE ! »


L’annonce fit l’effet d’une bombe, les chasseurs de primes jusqu’alors sur le déclin furent revigorés. Rien de tel que la perspective de gain pour ragaillardi un traqueur de tête.

Mais Malchance Henriot aussi regagnait de la combativité avec l’arrivée de son allié. C’est lui qui faisait reculer Rydd, le Tigre ne pouvait combattre et diligenter ses troupes. Sliman était non loin et profita de l’inattention du leader de la BNA pour le foudroyer d’une attaque qui fut contrée par l’agent du Cipher Pol.

Sous son masque Rydd afficha un demi sourire, elle se rendait au moins utile à quelque chose. Puis en l’espace d’un instant, les rôles furent changés et Rydd s’escrimait maintenant contre Sliman.

« Personne ne bat Sliman J. Jack avec une épée. »

Rydd ne répondit pas, trop occupé qu’il était à analyser les qualités de bretteur de son adversaire. Il jouait surtout de finesse avec une arme très spécifique. D’un bref coup d’œil, il vit que ses hommes étaient dominés, il fallait vite finir le travail en coupant la tête de l’équipage.

Mais la seconde de l’équipage de Sliman fit son apparition, bien déterminée à venir en aide à son chef. Rydd dégaina un revolver avec adresse et fit aussitôt feu, plusieurs balles percutèrent la seconde. Des gerbes de sang jaillirent aussitôt et elle s’effondra les yeux écarquillés par la surprise.

Sliman décontenancé recevait quant à lui un coup de pied formidable qui le fit reculer. Bandant les muscles de son bras, Rydd délivra une formidable attaque qui fit s’élever le vent et créa une lame qui fila vers son adversaire. L’agent du Cipher Pol était toujours aux prises avec Malchance qui venait de la faire chuter.

« MERDE A LA FIN ! »

Le chasseur se propulsa rapidement sur malchance. Le roux se retourna. Le bras droit de Rydd prit une teinte noirâtre lorsque le fluide de l’armement fit son apparition. Le poing du tigre frappa la mâchoire de Malchance Henriot qui valsa sur plusieurs mètres. Inconscient, il ne constituait plus une menace. Restait encore Sliman et éventuellement sa seconde qui pour l’instant ne semblait pas encore prête à se relever. Rydd rechargea habilement son arme, l’épée calée entre le bras et le torse.

« Si vous pouviez aider pour Sliman… Ne serait-ce qu’en évitant de vous faire tuer. »

Et Rydd s’élança une nouvelle fois sur Sliman qui manifestement avait réchappé à sa lame d’air.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-termine

La jeune fit souffla un grand coup elle se releva d'un coup lorsque le roux fut envoyé. Il allait mourir hémorragie et, si ça ne le tuait pas, ce serait les microbes. La parcelle de peau qu'elle lui avait arracher avec les dents faisait au moins dix centimètres sur dix. Elle cracha la peau sur le rouquin et s'arma de nouveau de son sabre. Le chef de la BNA la prenait de haut. Elle détestait ça. Elle gronda et après avoir rapidement jeté un coup d'oeil à la seconde de Sliman elle se jeta sur l'homme qui ne s'attendait pas à ce qu'elle revienne à la charge les yeux allumés par la folie. Elle lâcha un grognement en chargeant. Ses bras esquissaient des mouvements qui paraissaient sans doute brouillons mais elle était précise et ses coups portaient suffisamment ses fruits pour distraire l'homme pendant que le Leader lui faisait le plus de mal. La jeune fille se figea en voyant un mouvement pas très loin la jeune femme se relevait.

Liza se jeta sur la seconde en grognant. Elle ne lui laissa pas le temps de se relever en entier et elle la décapita d'un mouvement vif. La lame pénétra la chair de la femme comme du beurre et se glissa entre deux vertèbres. La jeune fille explosa de rire en voyant la tête roulée à terre. Pas un rire joyeux quelques chose de plus malsain. Elle n'en était pas consciente, mais si Steiner n'avait pas tirer en pleine poitrine de la femme, elle n'aurait eu aucune chance. Elle rit encore attrapa la tête par les cheveux et porta sa lame à sa bouche, déjà dégoulinante de sang, et lécha ce nouveau sang sur sa lame et brandit la tête.

"Hey, Sliman!"

L'homme qui venait de repousser le leader tourna la tête vers elle et son visage se déforma sous la coup de la rage. Il se jeta sur l'enfant qui esquiva à moitié son coup. Aller, un cicatrice de plus sur son ventre. Son corps bien que petite étaient couverts d'une bonne centaine de cicatrices argentées, petites ou grosses, surtout petite. L'enfant gémit, sa vision se flouta elle eut juste le temps de voir Steiner fondre sur Sliman avant de s'évanouir.

Ce fut bref. Et pas reposant du tout. Ses côtes, sa hanche, l'adrénaline était redescendue aussi vite qu'elle était montée. La douleur la prit d'un coup, lui coupant la respiration elle rampa sur le sol en grognant. Elle avait vécu pire. Bien pire. Elle s'énervait à tomber si vite. Elle se remit sur ses jambes en grognant. Elle allait se faire allumer par Mister Tea. Et Scorpion.... Elle ramassa son sabre et la tête. Sliman était en train e se faire dominer par Steiner. Mais la masse d'homme perdait de l'entrain, elle fit donc la seule chose qu'elle était encore capable de faire et brandit la tête bien haut.

"Quarante Millions de Berrys! Pour en profiter va falloir vivre! Bougez vos culs!"

Il y eut un cris d'enthousiasme et la jeune fille s'éloigna vers les arbres en boitillant. Tout le monde semblait trop occupé pour faire encore attention à elle. Elle s’effondra au pied d'un arbre, et cette fois elle s'évanouit pour de bon.

Son corps prit l'apparence qui pompait le moins d'énergie, et elle se retrouva en Fennec en moins d'une.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14611-fiche-technique-de-liza
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14407-liza-une-cp-sans-limites
La bataille se déroulait relativement bien, les trouffions se neutralisaient entre eux. Peut-être que la BNA perdrait plus en hommes que Sliman, mais heureusement, la chair à canon cela se remplace aisément. Non, l’important était plutôt de parvenir à régler le compte des têtes d’affiche. Malchance était maintenant hors de combat, restait Sliman et son second qui s’évertuaient à ne pas se rendre. Rydd combattait pour l’instant Sliman, le capitaine pirate. Les épées dont il était doté étaient particulièrement agaçantes en ce qu’elle ne fournissait guère d’ouvertures. Le Tigre changeait régulièrement de posture pour tenter de nouvelles passes meurtrières. C’est alors que la sbire du Cipher Pol décapita tout bonnement Dean Merry sans plus de cérémonie. Sliman entra dans une furieuse colère et se rua sur le bourreau comme l’on se précipiterait sur l’assassin d’un proche. L’affaire était entendue, la différence de niveau entre les deux personnages était criante. Liza fut rapidement mise hors course, elle parvint tout de même à ragaillardir au mieux les chasseurs de primes qui étaient toujours en plein combat ; bonne chose pour Rydd.

Sliman se retourna donc vers le Tigre Rouge pour une bataille finale qui allait probablement tourner court. Le flibustier devenait impatient, désorienté, la perte de son officier semblait l’avoir affecté au plus haut point. Lui qui devait déjà mobiliser toutes ses compétences pour ne pas tomber face au vigoureux Tigre, il ne semblait plus en état de combattre. Rydd quant à lui, égal à lui même, ne se concentrait que sur son combat, indifférent au nombre de morts, la seule chose qui importait et qui importe toujours : ramener la prime au bercail et rester en vie. Alors qu’il s’escrimait à l’aide de son sabre maudit, il dégaina de l’autre main un de ses pistolets à six coups et tira non pas sur Sliman directement mais sur la base des lames de ses épées. Plusieurs balles touchèrent la cible et brisèrent certaines lames tant et si bien qu’après avoir vidé son revolver, Rydd avait réduit le nombre des lames de six à deux. Bref, c’était deux écoles d’escrime qui s’affrontait.

« Sans cette embuscade ! Tous ensemble on aurait fait qu’une bouchée de toi et de ta clique de vautours. »

Rydd ne répondit pas, ne broncha pas même. Il paraît avec méthode créant ainsi de silencieuses étincelles qui venaient miroiter autour de son visage cagoulé. Il commençait à prendre le rythme de son adverse. Soudain, après une attaque où Sliman s’était trop fendu, Rydd planta un couteau qu’il avait à la ceinture dans son bras. Le capitaine se recula aussitôt mais le Tigre avait bondit, toutes griffes dehors. Il para de ses deux lames mais son bras droit endolori n’offrait plus une défense imparable. Un nouveau couteau vint trouver le pied de Sliman. Rydd l’avait lancé avec expertise puis l’avait enfoncé plus profondément à l’aide de son pied.

« Lâche ! Fourbe ! Bats toi à la loyale. »

Mais Rydd se battait pourtant à la loyale. Tout du moins, selon ses principes, un vrai combat était un affrontement sans règles où toutes les capacités d’un homme devaient être utilisées pour vaincre. Aucun homme ne peut se vanter de perdre avec panache. On gagne ou on perd, telle est la règle dans ce monde de chien où ils vivent tous. Le Tigre se recula d’un bond, Sliman était maintenant très diminué. Ces mouvements étaient devenus lents, patauds, incertains. Rydd semblait étonnamment serein, calme. Du reste comment pouvait-on juger du réel état d’un homme qui se dissimule derrière une cagoule ?

Il leva finalement son meitou bien haut. Puis il délivra une succession affolante d’attaques. Chaque fois que le sabre scindait l’air, une lame de vent se créait et filait droit sur Sliman. Au départ il tenta bien d’esquiver mais son pied droit semblait bien incapable de répondre à la sollicitation de son maitre. Il tenta donc de dévier les attaques à l’aide de ses deux épées partiellement détruites. Son bras droit, neutralisé, ne servait plus à grand chose. Restait seulement sa main gauche pour affronter l’un des meilleurs chasseurs de primes au monde. Il dévia une attaque, deux, trois ; mais fatalement, ce qui devait arriver, arriva. Une lame d’air trancha net le reste de l’épée de Sliman, plusieurs autres lames d’air vinrent alors creuser de profonds sillons dans le torse du pirate. Sous l’effet de l’attaque il s’envola sur quelques mètres avant de retomber sur le torse sans tête de son ancienne compagne.

Voyant que le capitaine était anéanti, que le second était décapité, les pirates restant déposèrent les armes bien rapidement. Tous craignaient d’être la prochaine cible du flamboyant Steiner. Il rengaina son sabre et passa en revue le champ de bataille. Beaucoup de blessés, peu de morts. Mais une attaque améliorable. Manifestement le niveau des membres lambda de la BNA semblait laisser à désirer.

« Empaquetez moi cette tête, mettez aux fers tout ce beau monde. Soignez les blessés, une estafette pour aller chercher le contingent de réserve resté au camp. Et trouvez moi quelques rasoirs pour assurer la sécurité des primes. »

Les ordres délivrés, il se tourna vers l’agent du Cipher Pol. Mais il n'y avait plus trace d'elle dans les environs.

« Merde, où elle est passée celle là... »
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-termine

Liza se réveilla alors que les hommes emportaient déjà les corps de leurs amis. La jeune fille toujours sous la forme de renard finit presque écraser par la botte rouge de Steiner. Par réflexe elle lui mordit le mollet avec force. L'homme sursauta et l'attrapa par la peau du cou elle lui grogna dessus et se transforma de nouveau. Mais pas entièrement il lui restait, queue, oreilles et canines.
Elle grogna en retombant sur ses pieds. Le sang n'avait pas disparu, loin de là en plus d'avoir la partie basse du visage barbouillé comme un animal, son débardeur blanc à l'origine était devenu rouge à cause de l'entaille à son ventre.

"Faites attention où vous marchez!"

Elle s'épousseta vaguement mais Poussière, terre feuilles et brindille collaient à son débardeur et s’entremêlaient dans ses cheveux à l'origine blanc qui était devenu rouge sur les pointes, surtout sur l'avant. Elle ne ressemblait plus vraiment, elle avait l'air d'une sauvageonne mais peu serait capable de dire si elle était plus elle que jamais ou bien si elle n'était pas elle. Elle se concentra un peu et réussi à faire disparaitre oreilles et queue mais pas les dents qui lui entaillaient les lèvres, sa bouche n'était pas faite pour contenir des canines de carnivore.

Elle regarda un peau autour d'elle en attrapant une sucette à la cerise dans sa poche arrière. Ses yeux rouges luisirent lorsqu'elle regarda la torche d'un des hommes qui éclairait un second qui entassait des cadavre dan un espèce de charrette. Elle fouilla un peu le sol du regard et attrapa la tête de la seconde en la tendant à Steiner.

"Tenez, vous aurez sans doute besoin de ça."

Et elle s'assit sur le sol tremblante.

"Je crois que j'ai besoin d'un pansement....."

Elle n'était pas du genre à se plaindre mais elle savait comment préserver sa vie, et elle avait besoin qu'on stoppe cette hémoragie. Elle se releva péniblement et souleva son débardeur pour découvrir l'entaille d'une trentaine de centimètres plutôt profonde juste au dessus de son nombril, parfaitement horizontale. Ce serait une jolie cicatrice.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14611-fiche-technique-de-liza
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14407-liza-une-cp-sans-limites
Les primés avaient été réunies, les morts dans des charriotes bringuebalantes ; les vivants en colonne, attachés et bâillonnés. Le tout était solidement protégé par le solide groupe de chasseurs de primes.

Rydd marchait derrière la troupe en compagnie de l’agent du Cipher Pol. Sur son masque, un sourire léger transparaissait. Le leader de la BNA était revenu aux fondamentaux, la chasse aux primes. Tandis que le cortège avançait mollement vers le camp de base, le Tigre Rouge fut interpellé par un chasseur qui venait de sortir du sous-bois, l’air préoccupé.

« Nous avons détaché plusieurs groupe pour saisir les biens des pirates comme vous l’avez demandé. On est tombé sur un os sur un des trois navires. Celui du poivrot qui était plus à l’écart. »

« Quel genre ? »

« A priori, selon nos renseignements, il y a sur l’île un groupe d’enfants qui se considèrent comme des pirates. Ils sont tombés sur les hommes du poivrot restés sur le navire. Le navire a disparu, hommes et cargaison comprise. »

« Les deux autres navires ? »

« Pas de soucis de ce côté-là, les deux bâtiments ont été saisis, les cargaisons déchargées et inventoriées. Il y a un petit paqueté supplémentaire. On démantèle les navires également ?»

« Non, j’ai besoin du plus petit des deux pour mon usage personnel. Le second vous me le vendez en l’état et vous répartissez la valeur du navire entre les membres de la BNA présents pour l’opération. Les rasoirs ont des plans de dirigeable à faire réaliser pour moi. Lancez la construction dès à présent que je puisse partir au plus vite. Trouvez-moi un Log Pose également. »

« Et le montant des primes chef ? »

« Il me sera remis avant mon départ. »


Le chasseur tiqua légèrement mais n’osa pas faire de remarques désobligeantes. Rydd se doutait qu’il n’en pensait pas moins.

« C’est de l’argent qui sera investi pour installer des QGs sur Grand Line. Pour assurer une sécurité aux hommes. Si un traqueur se trouve lésé par ma pratique, qu’il vienne me faire part de ses objections. »

La sentence n’appelait aucune réponse et l’homme détala aussitôt.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-termine

Un homme de Steiner avait bander et désinfecter ses plaies plutôt nombreuses mais pas aussi graves que celle qui barrait son abdomen. Il lui enroula une longue bande tout auour du torse et elle put même balancer son débardeur souillé de sang car il lui avait même bander la poitrine. Ce qu'elle trouvait bizarre. Elle avait hausser les épaules, l'avait vaguement remercier, et il l'avait regarder de travers. Elle avait alors fait de même et il était parti.

Elle put à nouveau se concentrer sur sa cible, Rydd Steiner. Elle le suivit à la trace en grignotant du boeuf sécher qu'elle avait trouvé dans un pochette fermée hermétiquement dans sa poche arrière. Et ce n'était même pas pour chasser le goût du sang, elle avait faim, point. Elle passa à côté de la carile remplie de bout de corps ensanglanté en soupirant. Elle avait envie de dormir, de rentrer chez elle, de s'entraîner avec Mister Tea comme elle le faisait toujours. Elle en avait marre de devoir regarder. D'autant qu'il avait fait ses preuves en tant que chef. Elle attendit qu'il ait fini d'imposer son autorité comme un vrai mec bien viril et soupira.

"Quels sont vos Projets avec la BNA?"


Il lui expliqua rapidement qu'il comptait l'étendre et créer plusieurs QG, il lui expliqua sans grand entrain d'ailleurs. Il était occupé après tout. Liza décida que sa mission était achevé. Rydd steiner était un homme fait pour prendre le contrôle, il savait mener ses hommes et savait comment tuer. Elle se tranforma alors et retourna au campement ou elle lavait rencontré pour la première fois, elle récupéra sa longue veste de cuir noir qu'elle avait laisser sur la branche d'un arbre et retourna à l'auberge. Elle fit rapidement ses affaire, laissa trop d'argent sur le lit et partit en catimini.

Elle alla sur le port, elle attendit pendant plusieurs heures le premier bateau. Son trajet, elle le passa en dormant, assise contre la rambarde sur le pont la capuche rabattue sur le visage les mains couvertes par ses gants les bras croisés sur la poitrine. Elle eut un sommeil calme, bercé par le rouli des vagues, et sans rêve.

Une fois à Mari Joa, elle s'empressa d'aller voir Scorpio. Elle toqua doucement à la porte, on lui intima d'entrer. Scorpio était assis, droit comme un I et il la regarda froidement.

"Pourquoi est-ce que Rydd Steiner m'a appelé?"

Elle haussa les épaules.

"Il ne voulait pas..."

"Il n'avait pas à avoir de doute, encore une fois tu me déçois."

Elle tressaillit mais garda le silence. Il était l'autorité et elle, avec ses petits pieds allait là ou il lui intimait d'aller.

"J'imagine que tu viens faire ton rapport."

"Oui."

"Eh bien fait le."

"Rydd Steiner s'est montrer comme un homme de poigne, il mène ses homme avec rigueur et aucun d'entre eux n'ose le contredire. Il a mener une attaque contre des pirates, ce fut une lapidation. Peu de blessés de son côté, mais peu de survivant de l'autre côté. L'île des chasseurs a été purgé."

Elle avait parler vite et clairement pour ne pas avoir à se répéter, elle n'aimait pas Scorpio, remarquez, personne n'aime Scorpio. Mais elle elle ne l'aimait pas car il n'agissait pas au nom de la justice mais au nom de son intérêt personnel.

"Très bien, tu peux disposer."

Elle ne se fit pas prier pour obéir, elle rentra rapidement et salua Mister Tea.

"Liza! Déjà de retour! Ça tombe bien, je voulais te parler de quelques chose."

La jeune fille qui s'apprétait à monter dans sa chambre s'arrêta en plein mouvement. Mister Tea n'est pas joyeux, ni mielleux, ni même particulièrement gentil. Il prévoyait quelques chose, quelques chose de sadique.

"Oui?"

"Il me semble qu'il serait temps que je t'initie au Rokushiki. "

Liza frissona, tant d'excitation que d'appréhension, voilà pourquoi l avait été mielleux, parce qu'elle allait en baver.


  • https://www.onepiece-requiem.net/t14611-fiche-technique-de-liza
  • https://www.onepiece-requiem.net/t14407-liza-une-cp-sans-limites