AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment :
CALABRIA Barbecue à charbon
Voir le deal
29.99 €

Une traversée mouvementée

Noa Lhant
Noa Lhant
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Navarone

Feuille de personnage
Dorikis: 2245
Popularité: +44
Intégrité: 42

Lun 29 Juin 2015 - 19:33


Noa s’étira de tout son long sur le quai d’Inu Town. Il s’était bien reposé depuis l’évènement de la mine, tout le monde se mettait au travail pour la déblayer, il avait même un peu aidé. Cependant, il était temps pour lui de rejoindre le QG de North Blue. Il ne pouvait pas squatter indéfiniment la base de l’île.
Le bateau de la Marine amarré au port grouillait déjà de nombreuses fourmis qui s’affairaient à tout mettre en ordre pour le départ. Puis on invita notre gentleman à embarquer avant de retirer la planche d’accès. Le bateau déploya ses voiles et commença à doucement se mouvoir. Ce n’était pas un navire comme les gros bateaux de la Marine habituel, il était fait pour les trajets assez courts.

Quelques mouettes suivirent le bâtiment avant de faire demi-tour et rejoindre la côte. Le temps était brumeux et nuageux cette fois-là. On confia quelques tâches à notre Marine, il les réalisa le plus vite possible pour pouvoir retourner sur le pont et profiter de l’air marin ainsi que les bruits du bateau qui navigue. Les clappements de l’eau sur la coque, le bois qui se tord, tout ce qui rend vivante une traversée, Noa appréciait vraiment ce genre de moments. En regardant vers l’arrière du bateau, il pensa voir quelques voiles blanches lointaines, sans doute un effet de la brume ou alors un bateau qui naviguait lui aussi à travers ce temps.
Le grand frère se dirigea vers la barre d’où le capitaine dirigeait son vaisseau d’une main experte.Il s'agissait d'un homme d'une quarantaine d'années, quelques mèches d'argent venait éclaircir ses cheveux d'un noir de jais. Il avait une barbe de trois jours et ses yeux verts étaient constamment aux aguets. Noa l’observa faire et lui posa quelques questions sur le maniement d’un tel engin. Le capitaine se fit un plaisir de lui répondre, la navigation était sa passion. Il lui montra les différents objets qu’on utilisait pour se diriger, s’orienter et lui fit même tenir la barre un moment pour qu’il ressente le bateau. Noa s’amusa à faire quelques zigzags, il remarqua qu’il devait tourner énormément la barre pour faire changer la direction du bateau.


" C’est quand même étonnant comme c’est long de le faire tourner ! Quand on regarde comme ça, ou que l’on se laisse transporter, on pense que c’est d’une simplicité enfantine ! Mais c’est loin d’être le cas !
-T’as bien raison mon garçon ! Mais tu sais, une fois que le bateau commence à pivoter, il tourne très vite, il faut être vigilant pour refaire venir la barre dans l’autre sens !
-Vraiment ? Impressionnant…
-Garde toujours un œil sur tes instruments de navigation mon garçon. Sinon tu peux très vite perdre ton cap.
-Vous vous êtes déjà perdu en haute mer ?
-Oui, deux fois. La première, on avait essuyé une attaque, elle a duré un petit moment, j’avais peur aussi que mes instruments aient pris un coup, alors pour être certain, je me suis repéré avec les étoiles du coup.
-Et la deuxième fois ?
-Si on refait une traversée ensemble un jour ou que l’on se recroise, je te le dirais. "

Il lui adressa un petit clin d’œil malicieux.


Dernière édition par Noa Lhant le Mar 30 Juin 2015 - 21:12, édité 2 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t13330-noa-lhant-le-grand-frerehttps://www.onepiece-requiem.net/t13436-dossier-noa-lhant
Noa Lhant
Noa Lhant
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Navarone

Feuille de personnage
Dorikis: 2245
Popularité: +44
Intégrité: 42

Lun 29 Juin 2015 - 19:43


À ce moment, Noa vit un marine courir vers un bord du bateau avant de se pencher par-dessus-bord pour rendre son repas à la mer et nourrir les poissons. Il se laissa ensuite porter par ce morceau de bois, le bras ballant au cas où qu’une autre remontée n’arrive. C’était assez amusant de voir un marin avec le mal de mer. Cependant, c’était compréhensible, tout le monde ne pouvait pas supporter ou apprécier de sentir le bateau palpiter sous ses pieds au gré des vagues. Noa basculait le poids de son corps naturellement maintenant, sans s’en rendre compte pour épouser les mouvements du navire. Parfois, il se forçait à ne rien faire pour avoir encore plus de sensations. Oui, il aimait vraiment naviguer.

Le marin penché par-dessus-bord commença à se décomposer, s’essuya la bouche d’un revers de manche avant de courir vers son capitaine.


" Capitaine ! Capitaine ! Un pavillon noir est derrière nous ! Ils nous rattrapent !
-Comment ?! Maudite brume ! Ils se sont faufilés dedans ! Tous à vos postes marins d’eau douce ! "

Les ordres du capitaine étaient clairs et l’activité sur le bateau redoubla de vitesse, entre ceux qui mettaient les canons en place, ceux qui les nettoyaient vite fait avant que d’autres viennent les charger, plus des marins montant au niveau des voiles pour en baisser en préparation de l’attaque, car c’est bien ce qui allait se passer, une attaque, le bateau pirate était bien trop proche, il fallait prendre les devants.
Noa aida les marins un peu débordés avant de se préparer soit même à l’affrontement, ce serait sûrement maritime, mais il fallait penser à l’abordage.
Alors que le bateau de la marine commença à pivoter Noa entendit un ordre du capitaine.


" Baissez-vous bande d’ahuris ! "

Tout le monde s’exécuta tandis qu’une première volée de boulets passa au-dessus de leurs têtes en sifflant, certaines munitions s’écrasèrent sur le pont faisant douloureusement craquer le bois accompagné du cri de terreur d’un marin. Certainement, un nouveau pas du tout préparé à ça.
Le bateau de la marine finit de pivoter et notre grand frère vit pour la première fois le navire adverse, tous les canons dirigés vers le bâtiment de la marine. Il s’agissait d’une frégate qui paraissait traditionnelle, mais si on s’y attardait vraiment, on se rend compte que le bateau est taillé pour la vitesse, impossible de fuir.


" Comment ces satanés poulpes ont réussi à pivoter si vite et nous bombarder ?! À notre tour maintenant les gars ! Feu ! "

Le capitaine avait fini de se positionner et les canons tonnèrent, lançant une vague de boulets aussi noirs que le charbon dont la plupart s’écrasèrent soit sur la coque des pirates, soit sur le pont.
Le capitaine pivota à nouveau le navire avec l’aide du vent dans les voiles pour mettre la proue face au bateau des pirates, limitant ainsi les dégâts de la prochaine vague qui n’avait pas tardé. Des planches de bois volèrent vers la surface de l’eau.
Noa s’était instinctivement baissé pour éviter des morceaux meurtriers potentiels. En se relevant, le navire ennemi était déjà à côté de celui de la Marine et des grappins s’accrochèrent à la rambarde, l’abordage était en place.

Les pirates se jetèrent sur le pont du bateau de la Marine en vociférant, hurlant, les sabres et les dents jaunes dehors. Les soldats ne perdirent pas de temps pour répliquer et le fracas des armes commença. Noa ne s’était pas gêné pour se lancer aussi à l’assaut. Le combat était équitable et s’équilibrait naturellement. Cependant, les coups pleuvaient, plusieurs bons marins étaient déjà tombés, rendant fou furieux Noa, qui tentait d’occulter les douleurs de ses différentes blessures au bras, torse et jambes pour protéger le capitaine à la barre qui tentait de se détacher de force du navire ennemi.
Notre gentleman était essoufflé par ce combat et l’odeur du sang envahissait tout l’air respirable. Un premier grappin lâcha enfin, donnant un souffle d’espoir, mais c’était sans compter le capitaine du groupe des forbans qui comprit la manœuvre et brailla des ordres qui engendrèrent une masse d’ennemis en direction de la barre. Un nouveau combat avait lieu, un mur de marins, dont Noa, protégeait les accès à la barre et tentait d’abattre le plus d’ennemis possible.


" Ces satanés morceaux de ferrailles sont bien accrochés !
-Vous avez déjà subi ce genre d’attaques ?!
-Tu te rappelles la première fois que je me suis perdu en mer ?! C’était à cause d’un truc de ce type-là !
-Protégez vos instruments alors ! On ne voit pas les étoiles !
-Haha ! Très drôle gamin !
"

Le nouveau combat s’annonçait féroce. La sueur, l’eau de la mer et le sang salissaient les visages de tous les marins qu’il regardait. La bête féroce d’en face ne cessait de se rapprocher. Le fracas des armes continuait encore et toujours, les lames chantaient des requiems à chaque attaque. Le bateau fit une embardée à cause d’une vague fourbe, Noa se stabilisa et en profita pour empaler son adversaire. Il n’était pas à l’aise, il ne pouvait pas se battre comme il voulait, il devait tenir son katana de manière normale s’il ne souhaitait pas blesser ses camarades.
Un côté du mur humain faiblit, la peur envahissait au fur et à mesure le regard des marins. Noa se mit à hurler.


" Soldats ! Regardez ces pirates ! Ils vous font peur ? Pourquoi ? Ils saignent ! Comme tout le monde ! Si ça saigne, ça peut mourir ! Si nous ne les arrêtons pas ici et maintenant…urg…Ici et maintenant ! Qui sait ce qu’ils feront dans le futur ?! Blesseront-ils vos femmes ? Tueront-ils vos enfants ?! Protégez le capitaine ! Surpassez vos blessures ! Vengeons nos camarades tombés ! Éliminons cette vermine ! "

Les soldats se réanimèrent, une nouvelle flamme prit place dans leurs regards. La défense redoublait d’efforts. Puis une lame perfide vint se loger dans le ventre de Noa. Le temps se mit à ralentir. Il regarda la lame bâtarde sortir de son corps, entraînant de son sang avec elle ainsi qu’un sursaut de Noa. Il regarda le sourire du pirate qui s’étirait au fur et à mesure, découvrant une dentition d’un jaune d’œuf, la peau sale, le regard d’un meurtrier. Le grand frère eut le souffle coupé et tomba à genoux, la dernière chose qu’il sentit fut le bois trempé sur sa joue.


Dernière édition par Noa Lhant le Mar 30 Juin 2015 - 20:55, édité 2 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t13330-noa-lhant-le-grand-frerehttps://www.onepiece-requiem.net/t13436-dossier-noa-lhant
Noa Lhant
Noa Lhant
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Navarone

Feuille de personnage
Dorikis: 2245
Popularité: +44
Intégrité: 42

Lun 29 Juin 2015 - 19:50


Il se réveilla plus tard dans une cabine. Tout lui revint subitement en mémoire, il tenta de se lever et se retrouva plaquer sur le lit par le médecin de bord.
Le capitaine sortit de l’ombre, ou plutôt se mit dans son champ de vision, et le gratifia d’un sourire, il se tenait l’épaule qui était bandée.


" Bien joué gamin.
-On a gagné ?
-Oh oui ! Déjà que ton petit discours avait galvanisé nos troupes, mais alors quand t’es tombé et que ton sang coulait, les marins ont hurlé et se sont rué sur l’adversaire ! C’était la débandade dans les lignes ennemies ! Le capitaine en a profité pour se frayer un chemin jusqu’à moi et jouer avec mon épaule. J’ai de la chance qu’un soldat s’est rué vers lui en criant: Pour le Sergent ! Le capitaine a été surpris et s’est pris un coup de la part du soldat et de ma part. Une fois le chef tombé, les autres se sont rendus.
-On a beaucoup de pertes ?
-Je crains que oui, le visage du capitaine s’assombrit, ils n’étaient pas prêts à une bataille de cette ampleur. Les pirates le savaient sûrement, c’est pour ça qu’ils nous ont attaqué.
-Il va falloir l’annoncer aux familles.
-Je me charge de ça gamin, c’est mon devoir en tant que Capitaine. Toi occupes-toi de tes blessures.
-Bien capitaine.
-Ha au fait gamin ! Sache que le capitaine est aux fers ainsi que son équipage. Félicitations ! Tu viens de participer à ta première capture de criminel ! Grâce à toi Edward Kenton ne voguera plus.
-Capitaine ! Vous ne m'avez jamais dit votre nom.
-Tu peux m'appeler Dave. "

Ils arrivèrent au QG de North Blue. Le bateau ne faisait pas fière allure, des voiles étaient déchirés, la coque endommagée. De plus, l’escorte qui les accompagnait pour garantir la sécurité sur la fin du trajet n’était jamais bon signe.
Une fois amarré, l’équipage, ou ce qu’il en restait, descendit. Il n’y avait pas de cris de joie, de félicitations, non, rien qu’un silence pesant, uniquement perturbé par le travail. Noa sortit du bateau sur un brancard qui le conduisit directement à l’infirmerie du QG. C’est là qu’il allait maintenant se reposer et recevoir des soins. Peut-être de belles infirmières viendront s’occuper de lui.

Pendant sa convalescence, il reçut une lettre. Elle contenait une simple feuille, dessus une empreinte de main rouge était présente, cela ressemblait fort à du sang. Derrière se trouvait une inscription


Lors de votre séjour à Inu Town, vous avez agacé les mauvaises personnes Noa Lhant. Ceci était un avertissement. A présent, nous garderons un œil sur vous. Vous avez la Marque.

Au loin du QG, un bateau voguait, la silhouette d’un capitaine se dessinait sur le contre-jour. Il reçut la confirmation par Den Den Mushi, que la lettre était bien arrivée. Des ordres brefs vinrent de cette silhouette. Le bateau s’éloigna.
https://www.onepiece-requiem.net/t13330-noa-lhant-le-grand-frerehttps://www.onepiece-requiem.net/t13436-dossier-noa-lhant
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1