Le Deal du moment : -21%
TCL 50P611 – TV LED UHD 4K 50″ (127 cm) ...
Voir le deal
224.99 €

Armez ! Feu !

De nombreux hommes s’affairaient autour d’une arme de siège d’un autre temps : un trébuchet. Plusieurs pierres gigantesques attendaient d’être propulsées dans les airs par ce formidable instrument de destruction. La manœuvre allait bon train et une nouvelle « munition » venait d’être chargée ; ce qui n’était pas peu dire puisque le bloc de pierre nécessitait le concours de pas loin de quinze hommes pour être déplacé et correctement positionné.

A côté du trébuchet, plusieurs pièces d’artillerie plus modernes, à savoir des canons, étaient en train d’être chargés. En tout, il y avait pas loin d’une quarantaine d’hommes qui travaillaient autour des pièces. Derrière eux, au moins une centaine d’hommes attendait. Ils étaient tous armés et attendaient manifestement que les artilleurs débutent l’office. Beaucoup profitait de cette attente pour boire, pour converser, pour rire. On pouvait même trouver quelques hommes qui organisaient des paris quant à la suite des évènements.

Tous ces hommes en présence, c’était des membres de la Bounty National Agency. Des chasseurs de primes, roués au combat et avides d’argents, qui avaient rejoint la seule réelle organisation qui compte dans le métier. Et tous étaient réunis, sur Innocent Island, par la volonté d’un seul homme, leur chef : Rydd Steiner, le Tigre Rouge.

« Canons chargés ! »
« Trébuchet chargé ! »


L’officier artilleur afficha une moue de contentement. Il attrapa une lunette  et regarda la cible toute proche. Il prit quelques notes sur un calepin avant de s’approcher des canons au petit trop.

« Montez les canons de 5 degrés, le trébuchet est bien orienté on n’y touche plus. »

Aussitôt on rectifia la trajectoire des canons et il n’y avait plus qu’à faire feu.

« A MON ORDRE ! TREBUCHET ! TIREZ ! »

Et le contrepoids du trébuchet plongea vers le sol actionnant la vergue qui propulsa aussitôt l’énorme bloc de pierre dans les airs. D’un rapide coup d’œil, l’officier vit que le bloc allait faire mouche, il se tourna vers les canons.

« CANONS ! FEU ! »

Et les pièces vomirent une âpre fumée noire ponctuée de larges flammes. Les boulets s’envolèrent à la suite du bloc de pierre, semblant vouloir le rattraper avant qu’il ne chute. Tous les projectiles arrivèrent sur la cible avec une précision chirurgicale.

Beaucoup des traqueurs s’étaient levés pour juger de l’efficacité de l’attaque.

Pour l’instant, un énorme nuage de poussière s’était soulevé consécutivement à l’explosion des boulets de canon et de la chute massive du bloc de pierre. Il fallut attendre de très longues secondes avant d’y voir mieux. On pouvait sentir l’excitation sur les visages des hommes. Enfin, le nuage se dissipa et tous purent voir au loin une forme rouge bouger. Cette vision suscita un incroyable remue-ménage chez les chasseurs de primes qui hurlèrent de joie. Ils sautillaient, ils se serraient dans leurs bras, certains restaient immobiles se tenant la bouche de stupéfaction.


Dernière édition par Rydd Steiner le Dim 30 Aoû 2015 - 19:14, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-termine
L’officier artilleur en charge de l’attaque affichait une moue dubitative, manifestement lui seul semblait ne pas apprécier la scène. Et pour cause ! La puissance de ses armes venait d’être totalement décrédibilisée. Car la cible rouge de l’autre côté de la clairière ; celle là même qui bougeait encore après l’attaque, c’était Rydd Steiner en personne !

Le leader de la BNA saluait ses hommes de sa main droite. Tout autour de lui, c’était le chaos, la terre avait été éventrée, le bloc de pierre était explosé un peu partout. Seul Rydd était encore intact.

Cette scène si singulière s’explique pourtant très simplement. Le chef de la BNA avait rencontré dernièrement des adversaires extrêmement coriaces et il lui semblait qu’il n’était plus au niveau. Lui qui était réputé pour être l’un des chasseurs de primes les plus dangereux du monde, il semblait pourtant impuissant face à la majorité des adversaires de Grand Line. Tout du moins c’était son impression ! Ayant découvert le fluide de l’armement il y a peu, il avait décidé de s’entrainer afin de le maitriser parfaitement. Il avait donc pris le parti d’utiliser les moyens de la guilde pour s’organiser un entrainement sur-mesure.

Quoi de mieux que de s’envoyer la plus grosse puissance de feu sur le coin de la figure pour tester la résistance de son Haki ?

Mais à mieux y regarder, Rydd avait la tenue déchirée à maints endroits. Il saignait par abondamment et semblait particulièrement fébrile sur ses appuis. Toutefois, ses hommes étaient trop loin pour noter ces détails ; eux ne voyaient qu’un homme debout après avoir reçu la moitié d’un dépôt de munitions.

« ENCORE ! » Hurla le Tigre à l’intention de l’équipe en charge du rechargement.

Aussitôt tous replongèrent sur les barils de poudre et les cordes pour tirer les blocs de pierre. On rechargeait aussi vite que possible mais quelques minutes s’égrenaient entre chaque tirs. Le temps pour Rydd de se reconcentrer, de refaire le point. Sa technique était encore imparfaite, il ne maitrisait qu’à moitié ce fluide si puissant. Il avait bien appréhendé les mécanismes qui permettaient de le faire surgir mais difficile par la suite de maintenir continuellement cette peau noire si avantageuse.

Les mécanismes étaient toujours les mêmes : le danger, l’adrénaline, la peur, l’excitation. Des sentiments puissants qu’il faut toutefois contrôler aux risques de perdre l’effet.

Rydd accusait le coup mais il devait tenir. Devant lui, un contingent de la guilde n’en pouvait plus de respect pour la force de son chef ; dans ces conditions, impossible de faiblir.


Dernière édition par Rydd Steiner le Dim 30 Aoû 2015 - 19:14, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-termine
C’est à la force de l’esprit qu’il tenait debout. Son regard était profond, puissant. Les souvenirs qu’ils se remémoraient étaient encore vifs dans son esprit. Il était enfermé dans une cage, accompagné d’Ishii Môsh, l’homme-poisson-pirate et de James Fermal, un chasseur de primes haut en couleur. Les trois hommes avaient vu la mort de très près. Enfermé sur Innocent Island dans une cage en haut d’une énorme falaise, ils furent précipités dans le vide. La peur, la mort qui approche, l’inéluctabilité de l’apesanteur ; tout lui revenait en mémoire. Ce sentiment lui serrait la poitrine.

« FEU ! »

De l’autre côté de la clairière, les hommes avaient de nouveau envoyé une salve magistrale. Rydd examina les projectiles avec attention, il songeait toujours à sa chute dans cette cage. Il pensait à ce moment fatidique où, devant l’absence d’autres possibilités, il avait sacrifié ses mains en les plongeant dans le flan de la falaise pour ralentir la vitesse de chute de la cage. Mais ses mains étaient restées intactes, recouvertes qu’elles étaient par le fluide de l’armement. C’est cette sensation qu’il voulait retrouver.

Alors que les projectiles filaient à une vitesse ahurissante vers lui, son corps se recouvrit une nouvelle fois de cette pellicule ébène qui le grisait tant. Le bloc de pierre arriva jusqu’à lui, il le frappa d’un coup violent du poing ; la pierre céda sous l’impact tandis que les boulets venaient déjà à sa suite. Les explosions se succédèrent. Rydd maintenait son fluide du mieux qu’il pouvait, mais certains impacts le blessèrent à nouveau. Son fluide était encore imparfait.

La poussière retomba. Il sauta alors en l’air pour accueillir les acclamations de ses supporters. Mais en retombant, il se tint les côtés, une profonde entaille faisait jaillir du sang.

Mais Rydd pouvait déjà entendre les chasseurs de primes recharger les pièces d’artillerie. Il devait se recentrer tout de suite, penser à survivre, penser à ce fluide.

Il se remémorait maintenant son combat contre Izya. Alors qu’il avait l’un des fruits du démon le plus puissant au monde, il avait perdu. Car sa maitrise du Haki était imparfaite et la meilleure attaque du monde sans une défense de qualité ne forge pas un homme imbattable.

Il avait gravé dans sa mémoire ce combat funeste qui l’avait vu tombé réellement pour la première fois. Ce Zoan du dragon était particulièrement détestable et l’avait poussé jusqu’à ses derniers retranchements. Peut-être avail-il mal employé son fruit. Mais une chose était certaine, il n’avait pas su maitriser ce Haki qui lui aurait tant servi. Maintenant qu’il ne lui restait plus que cela, il n’était pas question de flancher.

Une nouvelle salve vint assombrir le ciel. Rydd se devait une nouvelle fois de puiser au fond de ses sentiments pour parvenir à contrer. Diantre, qu’il avait du mal ! Sa faiblesse de corps y était peut-être pour quelque chose. Il frappa de ses deux mains cette fois-ci, conscient qu’un seul bras serait insuffisant.

« RECHARGEZ ! » Claqua-t-il le souffle court.


Dernière édition par Rydd Steiner le Dim 30 Aoû 2015 - 19:15, édité 2 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-termine
Il était pantelant, vacillant. Ses jambes semblaient refuser de le porter. Sa dernière attaque avait été ridicule en terme de défense. Il n’était plus qu’une plaie ouverte, béante, où l’on pouvait discerner l’étendue de sa faiblesse.

Il repensait à ses années folles, ses années à South Blue. Ces moments où on l’assimilait à Saint-Urea, à la dame de pierre. Fichtre que ce temps était loin. Il matérialisait dans son esprit les visages hautains de son maitre Manfred Tigan et de son commanditaire principal, Anne Stanhope. Quelle fureur il avait à repenser à ses individus qui finalement s’étaient montrés surtout soucieux de leurs propres futurs. Dieu qu’il repensait avec difficulté à cette époque si joyeuse mais dans laquelle il avait été floué.

C’était lui maintenant le maitre de son destin. Et il emportait dans son sillage le destin de centaines de chasseurs de primes prêts à se livrer dans une bataille pour la seule perspective de lui plaire.

Voilà que la dernière salve montait vers le ciel, semblait plus haute, plus lourde, plus rapide que toutes les autres. Sa vue devenait floue, son bras incroyablement pesant, ses jambes d’une mollesse infinie. Sa pupille se dilata, effrayée. Il ne sentait plus rien, il n’avait plus aucune force.

« Je suis mort. » Souffla-t-il avant de se faire percuter par le roc du trébuchet et par les boulets de canons.

Il ferma les yeux, les bras le long du corps. Sans s’en rendre compte, la conscience du danger révéla son Haki plus que tout autre chose. Son corps entier s’enveloppa d’un fluide si puissant qu’il ne sentit pas même le roc le toucher. C’était la révélation, manifestement il venait de découvrir un sentiment assez puissant pour réveiller son fluide dans toute sa splendeur.

De l’autre côté de la clairière, ça n’était qu’hourras et hurlements victorieux. La BNA était fière de son chef. Il souleva une nouvelle fois une main faiblarde puis se tourna vers la forêt pour s’y enfoncer.

Le tigre était épuisé…
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
  • https://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-termine