-47%
Le deal à ne pas rater :
La carte Fnac+ à 7.99€ pour 1 an
7.99 € 14.99 €
Voir le deal

A la recherche d'une réponse [En cours]

C'est la clope au bec et le goût du tabac plein la bouche que je m'avançai tranquillement dans les ruelles sombre qui parcourait Zaun, pourquoi ici et pas ailleurs ? Je vais vous le dire, c'est ici que mes tortionnaire ont tout appris, comment est-ce que je le sais ? Aussi fou que cela puisse paraître, après avoir cuisiner leur chair et l'avoir goûter, je me suis dis qu'ils avaient bon goût et bien que cela n'ait aucun rapport, je me suis intéressé à eux presque directement. J'ai alors décidé d'effectuer des recherches un peu partout dans la maison, la mettant à sac et j'ai fini par découvrir trois fiches pour le moins intéressante, c'est en brûlant le reste que je les lut toutes les trois, et elles renfermaient bon nombre d'information qui me permettrait de comprendre le pourquoi du comment. L'une d'elles donnaient un lieu d'origine pour une livraison de 6 sachet de glutathion, cachet servant à blanchir la peau d'un individu, je savais désormais ce qu'ils me donnaient tout les jours sous prétexte que cela soignait les douleurs qu'ils m’infligeaient tout les jours. Le sachet provenait de l'île de Zaun, j'inspira une bouffée de la cigarette que j'avais à la bouche

- Carotte ..

J'enlevai le bout de tabac désormais inutilisable, quel dommage le tabac était si bon .. mais je ne pouvais rien y faire, c'est en regardant la cendre que je revis la neige de ma jeunesse, c'était de bons souvenir qui ne restait jamais longtemps, alors j'en profitais au maximum, je continuais à tirer sur ce que les humains appelait engin de mort et sur ce que j’appelais chaîne d'or, en effet il m'est désormais impossible de m'en passer mais, parce qu'il y a toujours un mais, c'est bien la seule chose qui me retiens de détruire ce qui me passe sous la main. Je reste une bête en cage et je le resterai à vie, mais je sais pas vous, je préfère une chaîne dorée plutôt qu'une chaîne rouillée. Mais trêve de parlotte, absorbée par cette clope j'en avais presque oublier le but réel de ma visite, une réponse. La deuxième fiche était un extrait de naissance, mon "père" d'adoption était en effet originaire de cette île "Alors c'est ici qu'il a tout appris ... Il faut que je trouve celui qui l'as instruit." Une nouvelle colère commençait à brûler dans mon ventre, je le sentais alors et ce malgré le tabac qui coulait désormais dans mes veines. Un homme avait appris comment détruire des vies à un autre homme, c'était lui le coupable, l'instructeur est toujours plus responsable que l'instruit, bien que l'instruit fais ce qu'il veut de ce que lui dit l'instructeur, mais il me fallait un coupable et une réponse alors.

- Il est temps de partir.

Le feu se faisais oppressant à l'étage alors je pris les trois feuille, jeta le mégot sur le parquet de la vieille bicoque et laissa le tout brûler dans un bourdonnement typique à tout ce qui s'embrase.

     -----------------------------------------------------------UNE SEMAINE PLUS TARD -------------------------------------------------

On se retrouve donc sur le bitume de Zaun, à la recherche d'un certain Stompfell, étrangement le nom de mon tortionnaire était connu et cité de manière acerbe ce qui m'arrangea grandement, la faux sur l'épaule gauche et l’œil rouge vif à moitié couvert par l'ombre de ma capuche me faisais passé pour un démon mal réveillé en recherche d'une proie facile. Pour une fois, l'habit fait le moine, mais les habitants ne devaient pas le savoir, seul Stompfell goûterai ma lame et rien qu'en y pensant je m'en lécher les babines. Seul problème : Stompfell est l'un des subordonnées de Singed, un grand scientifique qui avait tuer ses parents juste pour expérimenter un des ses poisons, nous nous ressemblions au final, mais était-ce ce que je voulais ? Non. Je voulais devenir le justicier, La Faux et pas un tueur sans cible, je commencerai par les mauvais et finirai par les autres. Bref, Stompfell était ma cible mais il était protégé par un gros poisson alors je devrai être prudent.

- A nous deux, Stompfell héhé