AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -40%
-30% sur les Baskets Nike Court Royale
Voir le deal
33 €

Attaque combat

Shippû Kurushimi
Shippû Kurushimi


Feuille de personnage
Dorikis: 3450
Popularité: -206
Intégrité: -176

Mer 4 Mai 2011 - 13:38

Je marchais lentement, armé de mes deux lames ainsi que de ma dague, en direction d’une ville. Oui, une ville qui me paraissait tout a fait accueillante. Pas trop grande, elle était protégé par un QG de la marine ce qui faisait que les bandits n’allez pas vraiment dans le coin. Pourtant c’était la que j’allais, oui, c’est dans les endroits comme cela qu’on s’amuse le plus. Combattre et tuer, torturer et laisser en vie, les deux choses que je préférais le plus. C’est donc d’une démarche lente mais sur que je pénétrais dans la ville. Animé, bondé, ce sont les adjectif qui lui convienne le mieux, les maisons faite de pierre laisser la place a des rues plutôt large laissant facilement passer les gens. Soupirant légèrement, je regardais autours de moi cherchant quelque chose d’intéressant à faire. Semer la terreur dans la ville, voilà ce que je voulais faire, lentement, meurtre par meurtre de façon à ce que l’on sache qu’une ombre guette les gens. Mais surtout, personne ne devait savoir que c’était moi le responsable, pas tout de suite.

Je continuais d’avancer, lentement, comme n’importe qu’elle visiteur. Certaine personne me regardas étrangement puisque j’étais armé mais je n’y faisais pas attention. Achetant rapidement quelque chose à manger, je m’installais en bord de rue en attendant que la nuit tombe. Oui, c’est la nuit qu’il y à le moins de mouvement, c’est aussi la nuit que les gens on le plus peur. Au matin, les citadins découvriraient un cadavre dans la ville, celui d’une personne innocente, qui n’avait rien demandé. Je mangeais tranquillement mon sandwich au poulet, lentement, prenant mon temps. Silencieux comme une tombe, je ne faisais pas attention à ce qu’il y avait autours de moi. Une détonation retentit, une explosion s’ensuivie. Des cries, des écroulements, d’autre détonation et explosion. A croire que la ville était assiégée. Je vis une courir tenant son bébé comme si sa vie en dépendait. Un homme la suivait puis un autre. Les gens fuyaient à l’ opposer des explosions. Je me levais, lentement et intercepter quelqu’un ^pour lui demander ce qui se passait.


-Des pirates attaquent la ville, cours !!!

Il se dégagea et reprit sa course. Tout cela devenait intéressant. Je me tournais vers un mur et l’escalader, lentement, j’avais le temps, de toute façon si les pirate attaquait la ville, ceux-ci n’allait pas tarder à arriver la ou j’étais. Je me posais tranquillement sur le toit, regardant autours de moi. Les marins sortaient de leurs bases, ils étaient nombreux, une bonne centaine voir plus à vue de nez. Une chose impossible à déterminer puisqu’il en arriver tout le temps un peu plus. Je me dirigeais lentement vers l’entrée, les toits relier entre eux me facilitais grandement la tâche. J’aperçus un groupe d’homme tirant a tout va, sur les passant qui n’avaient malheureusement pour eux, pas eu le temps de fuir. Ils étaient bien organisés, se cachant dans de petite ruelle le temps de recharger, préparant des barricades avec les étales de marchand présente un peu partout. Ils savaient que les marines arrivaient et ils se préparaient correctement. Seul détail négligée, les toits, ils n’avaient pas protégé les toits. C’est bien entendues en hauteur que je me trouvé et je n’allais pas râler la dessus.

Je regardais derrière moi, les marins était juste la, certain commençant déjà à viser les pirate et à tirer sans jamais toucher leurs cible. Chose amusante, puisqu’il n’arrivait pas à stopper l’avancer lente des pirates. Ceux-ci, audacieux poussait lentement leurs barricades vers leurs nouveaux adversaires. Plusieurs marins montèrent sur le toit, portant des mortiers et firent feux. Causant des dommages irréparables un peu partout dans les forces pirates. Je soupirais et alors qu’un marin m’attrapait l’épaule pour me demander de partir, je dégainais ma dague et la lui plantais dans la gorge. Les deux autres qui l’accompagnais se retournèrent vers moi, j’éjectais d’un coup de pieds l’un d’entre eux dans la rue tendit que je me baissais brusquement, afin d’éviter le coup de katana porter vers mon visage. Dégainant mon katana de l’autre main, je me redressais parant le coup suivant. Souriant de toute mes dents, je frappais plusieurs fois de chaque côté avant de finir par transpercer le marin avec mes deux lames.

Laissant le corps tomber, je m’accroupis à l’opposer des marins observant les mortiers avant de les pointés vers leurs ancien propriétaire. Les trois mortiers aligné, je les activé après quelque recherche. Je ne touchais pas mes cibles qui étaient au centre de la rue mais plusieurs explosion retentirent sur les murs, le toit en face ainsi que en arrière. Je n’avais sans aucun doute pas vraiment comprit leurs fonctionnement mais ce n’était pas grave. J’avais blessé plusieurs homme, sans doute tuer un ou deux. Lançant les armes par-dessus le toit, je me mît à avancer lentement vers les pirates. Restant à couvert, j’entendis une explosion derrière moi. Observant les pirates des que je le pouvais, j’aperçus l’un d’entre eux, debout, donnant des ordres un peu partout, sans aucun doute le capitaine. Discret, longeant le toit sans me faire remarquer, je passais au dessus des pirates sans me faire voir. Le combat qu’ils menaient contre la marine les occupé et j’en profité.

Bien placé pour observer, juste au dessus de ma cible, je regardais le combat. C’était amusant, il ne manquait plus que ma participation, mais cette fois, j’étais patient. La bonne occasion se présenterait à moi bientôt, je le sentais. Les marines se rapprochaient, malgré tout les efforts des pirates qui mourraient les un après les autres. La bataille rangé aller bientôt se terminer et les sabres serait tiré. Lorsque ce fût fait, je sautais dans la rue, atterrissant à quelque mètre du capitaine qui se préparait à attaquer. Obnubilé par son combat, il ne me vît pas arrivé. Je dégainais rapidement mes deux lames avant de frapper rapidement de front. A ma grande surprise, il para, d’un geste rapide, il dégaina un sabre contrant vivement mon attaque. Je souris, il était intéressant, si intéressant.


-Tu croyais pouvoir tuer quelqu’un qui possède une prime de 37 million de berry si facilement ?

Sa question me surpris, je souris encore salivant d’avance de ce combat qui allait sans doute être magnifique. Oui, j’allais devoir me surpasser, tout le monde n’avait pas une prime aussi grosse.


-Si tu étais mort, il n’y aurait rien eu d’amusant.


Il rit, avant de contre attaquer. Enchaînant rapidement les coups, il m’obligea à reculer, il finît par m’envoyer un coup de pied qui m’atteignit au torse. Celui-ci me projeta plusieurs mètres en arrière. Je toussais un sourire aux lèvres avant de me relever. Quelque homme s’approchèrent de moi afin de me neutraliser mais leurs capitaine les en empêcha, il voulait s’amuser avec moi. Un nouveau bombardement eu lieu, créant des explosions un peu partout, dangereuse, amusante. Tout comme mon adversaire, je ne m’en préoccupais pas. Il était fort, très fort et ce que je voulais maintenant c’était le vaincre. Il avança lentement vers moi et je me mis en position, niveau force, j’étais inférieur à lui, cela je le savais, mais il ne montrait aucun signe d’un pouvoir de fruit du démon. Sur cela, j’avais l’avantage. Je me baissais esquivant ainsi sa première attaque puis je reculais d’un pas parant une deuxième attaque. Oui, il était fort et rapide, son visage buriné et barbue était impressionnant mais surtout, il me dominait de toute sa taille.

C’était à mon tour de m’activer, oui, lui qui dominais le combats depuis un moment allait bientôt devoir reculer. Bondissant sur le côté, je rengainais mon sabre que je tenais de la main droite. Oui, j’étais gaucher et lui droitier, chose importante pour gagner d’après moi. Je le regardais avec un sourire mauvais, il avait l’air légèrement interloqué que je me désarme d’un seul coup lui offrant ainsi plus de facilité à me vaincre.


Kossetsu

La souffrance apparue, d’un seul coup, dans mon poignet droit. Sans montrer le moindre changement, je regardais mon adversaire qui lui grimaçais, il ne cria pas, sans doute ne voulait-il pas montrer de faiblaisse devant un adversaire. J’attaquais ne le laissant pas se reposer, tournoyant sur moi-même, sans faire attention à ma propre sécurité. Tout en maintenant ma technique qui l’handicapé dans son style de combat, je tentais de prendre l’avantage. J’y parvînt, quelque seconde, puis je reçus un magnifique coup de poing dans le visage qui m’éclata la lèvre. De nouvelle explosion, les cries se rapprochaient, je devais me dépêcher d’en finir sinon j’aurais tout les marins sur le dos. Oui, les pirates était débordée, c’était visible, n’ayant pas prit position sur les toits contrairement au marins, ils avaient un désavantage énorme. Je reculais d’un pas tendit que le pirate changeais son arme de main. Je souris et donner un coup dans le vide, verticale, rapide en direction du capitaine.

Kizu

L’impression d’avoir était tranche sur toute la longueur du torse, l’impression d’avoir reçu un coup fatal, oui, c’était cela, bien que cela ne soit pas le cas. Je me précipitais vers le pirate qui, surpris, eu peine a réagir et para de justesse mon attaque. Maintenant la pression, l’occupant avec mon katana, je stoppai la technique donnant l’impression d’avoir le poignet cassé. D’un geste vif et précis, je profitais de l’ouverture crée pour dégainais ma dague et la lui enfoncée dans le ventre. Il recula, surprit, une lame de 12 cm dans le ventre. Cela devait être très agréable, pourtant, il ne semblait pas apprécier mon cadeau. Confiant, je m’approchais de lui comme si de rien était, une erreur comme une autres, celle que tout le monde peut faire à la fin d’un combat. Alors que j’étais prés de lui, le pirate lâcha sa lame et me frappa dans le ventre. Me pliant en deux sous le choc, j’en recevais un autre sur le dos et je m’étalais sur le sol. Roulant sur le côté, je le vis retirer la dague de son ventre et l’abattre sur moi. Mon mouvement fît en sorte qu’elle se planta dans l’épaule, se coinçant dans celle-ci. Il fût obligé de la lâcher.

Je lâchais un crie de rage, si proche du but, il venait de renversais la situation en sa faveur. Malgré tout mes effort, je n’arrivais pas à bouger et a retirer la lame dans mon corps en même temps, celle-ci immobilisais mon bras droit me gênant pour bouger correctement. Paramètre non prit en compte par le pirate, il me restait mon sabre, encore faudrait-il que j’ai le temps de le dégainais pour l’attaquer avec. Les coups s’enchaîner, j’avais du mal à les esquiver bien que je finisse par réussir à me lever. Un coup de poing me cueillis à nouveau dans l’estomac, je crachais du sang en reculant précipitamment. Une nouvelle série d’explosion, plus proche de nous cette fois, le capitaine pirate regarda rapidement les combats afin d’évaluer la situation et j’en profitais pour dégainais mon sabre et l’attaquer. Ma lame descendit rapidement vers lui et il s’effaça, l’évitant ainsi, sans prendre peur. Son genoux me cueillis a l’estomac. Le souffle coupé, je tombais à genoux tentant de reprendre ma respiration. Je sentis une traction au niveau de mes cheveux me forçant à me relever, le pirate me soulever tranquillement et me frappa violemment dans le dos. Je tombais sur le ventre enfonçant un peu plus la dague dans mon épaule crachant du sang. Le sabre toujours dans ma main gauche, j’étais immobile, attendant la mort qui n’allait pas tarder. Une ombre, le pirate était au dessus de moi, je me retournais, il me saisit à la gorge.

Un rictus me traversa le visage tendit qu’il me soulevait lentement. Je ne pouvais rien faire, l’amplitude n’était pas assez grande pour que je puisse le trancher efficacement avec mon arme. Mes pied décollèrent du sol, il souriait, de toute ses dents. Je me décidais à faire disparaître se sourire, alors que la main se serrer lentement autours de ma gorge m’étouffant, j’utilisais a nouveau mon fruit du démon.


Kossetsu
Oui, une souffrance déchirante au niveau des cheville, les deux, comme si elles étaient brisées. Je grimaçais, le pirate lâcha un crie de surprise mélangée à la douleur et me lâche tombant a genoux. Immédiatement, j’interrompais ma technique afin de ne pas m’effondrer. Avant que le pirate ne réagisse, je levais mon sabre et le lui enfonçais brusquement dans le torse, sur toute sa longueur. Ma tête près du pirate, je lui envoyé un magnifique coup de boule. Reculant en titubant, je retirais la lame du corps et celui-ci s’effondra sur le sol, le pirate était mort, enfin. Je toussais, du sang s’échappant de ma bouche. Titubant, j’allais ramassais mon katana. Les pirates avait perdue, ils fuyaient un peu partout, l’un d’entre-eux tenta de me tuer mais une balle le toucha à la jambe. Ramassant mon katana, je secoué mes lame avant de les ranger. La dague toujours enfoncé dans mon épaule, je m’éloignais vers la sortis, longeant les murs. Les combats faisait encore rage, peut-être que l’on m’avais vue, je l’ignorais et je m’en fichais. J’avais gagné ce combat, cela avait été difficile mais j’avais survécue. Autours de moi, je voyais quelque maison effondré à cause des boulets de canon, je pris la sortis et m’éloignais encore un peu, atteignant un petit bosquet d’arbre. Saisissant la dague, je tirais dessus de toutes mes forces la retirant lentement. Elle tomba sur le sol et, haletant je la suivis. Je devais me reposer, j’étais fatigué mais d’abord, je devais m’éloigner, encore. Après quelques minutes, je me relevais lentement avant de reprendre ma route, la démarche hésitante.
Page 1 sur 1