AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-50%
Le deal à ne pas rater :
Montre Huawei Watch GT 2e (noire) à 69€
69 € 139 €
Voir le deal

Les Hyènes aussi se lèchent les plaies

Mahach
Mahach

♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 6743
Popularité: -650
Intégrité: -390

Ven 20 Nov 2015 - 15:08


“Vie de merde.”

Voilà ce que mes pensées dégueulent depuis qu’on est partis d’Orange. Du coup, j’ai préféré m’enfermer dans ma cabine en bordel dès notre départ avec une bouteille de rhum, comme ça peut être qu’en vomissant des flots, j’arriverai à me vider de ces idées noires.

Shot.

Je sais qu’il y a tant à faire, je sais que j’ai besoin de soins, mais j’ai pas le courage. J’ai pas le courage de me faire triturer par une psychopathe de geisha que je connais même pas. Une psychopathe de geisha qui m’empoisonne plus qu’autre chose, même pour me permettre de sauver ma peau.

Shot.

J’emmerde cette putain de vie, et j’emmerde cette putain d’ironie. Elles se foutent bien de ma gueule hein. J’ai la boule au ventre, le coeur au bord du vide, et le moral au fin fond de mes chaussettes. Et elles jubilent.

Shot.

Je préfère les ignorer. J’ai plus la force de lutter. Je viens de le faire une nouvelle fois avec la mort, j’ai senti son souffle froid sur ma nuque, j’ai senti son aura terrible, j’en ai même eu un frisson. Un frisson qui m’a permis de m’en sortir. De nous en sortir, de cette situation de merde.

Shot.

Et aujourd’hui, faut qu’on en paie les conséquences. Y’a toujours un prix à payer. J’suis toujours en train de raquer. Et ça m’use. Pourquoi je peux pas profiter de la vie comme tout le monde ? Hein ? Putain ...

Shot.

Et les miens qui commencent à me casser les couilles à frapper à la porte de ma cabine ...

- Ouais, ouais ... Foutez-moi la paix ...
- Mais t’as besoin de soins, Capitaine, alors bouge-toi le cul ! On est là pour toi, on est encore vivant. Et même, si on est encore là, c’est qu’on croit encore en toi.


C’est vrai. Si y’a bien quelque chose qui me reste, c’est bien mon équipage. Eux aussi ont traversé la même galère que moi ... Et puis il reste les réparations à faire, les soins à donner, la mort d’Ezekiel à honorer ... Je peux pas les laisser tomber, je suis leur capitaine. C’est à moi d’ouvrir la marche et de m’assurer qu’eux vont bien. Je peux pas me laisser aller.

Shot. Et je vais ouvrir la porte.

- Allez la psychopathe, viens. Tu me tripoteras avec tes outils du diable en même temps que je vais préparer Kishishi. Réduisez l'allure, que ceux capables de commencer les réparations commencent.
https://www.onepiece-requiem.net/t9050-mahachhttps://www.onepiece-requiem.net/t9150-sifflement-tiens-ma-fiche-
Daemon Wall
Daemon Wall

♦ Localisation : Whiskey Peak
♦ Équipage : N/A

Feuille de personnage
Dorikis: 5455
Popularité: -484
Intégrité: -458

Ven 20 Nov 2015 - 15:54

Même si nous sommes sorties victorieux le soir nous n’avions pas célébré la victoire de la sorte, elle avait un goût amer, difficile à digérer. Ça doit être pour ça que je n’ai pas vu le Capitaine depuis qu’il a regagné le bateau en sortant d’Orange, il reste dans sa cabine à faire je ne sais quoi, sans aucun doute en train de se bourrer la gueule pour oublier.

J’attends pour me faire soigner, en attendant j’ai laissé un de nos camarades à la barre. Je me déplace avec des béquilles que m’a improvisé Paris. Mahach finit enfin par montrer le bout de son nez, assis sur le pont du navire contre les extrémités pour appuyer mon dos, je me relève et monte les marches pour pouvoir être aux côtés de notre Capitaine.

Après quelques minutes de galère et de douleur que je camouflais en faisant quelques grimaces, j’atteins le pont surélevé. A ma droite, l’iroquois. Je le regarde, d’ici je peux sentir qu’il pu l’alcool, je soupire légèrement.

- Ahhh… enfin tu te montres, tu t’es résigné à te faire soigner ?! Tu verras, elle soigne bien, crois-en mon expérience, elle m’a déjà sauvé la vie une fois, sa fera la deuxième.

Je ne sais pas comment lui suggérer de recruter Xia, je semble légèrement gêné de le proposer à mon Capitaine, nous venions de perdre Kishishi le médecin du navire et voilà que Xia fera bien l’affaire pour le remplacer mais c’est assez délicat au vu de la situation, Mahach n’a pas encore fini de digérer la mort de Kishishi mais… on doit malheureusement, même si je n’aime pas dire ça « combler le trou » que Ezekiel nous a laissé en tombant au combat. Je devrai surement attendre que Xia est finie de le soigner pour lui faire cette proposition, il verra bien les prodiges qu’elle fait.
Je tapote sur l’épaule de Mahach pour lui démontrer que je compatis à sa douleur.

- Tu sais, si tu as besoin de quoi que ce soit je suis là, allé, vas te faire soigner et reviens-nous en pleine forme eheh.

 Cela tombe bien que je lui dis ça, Xia vient d’arriver. En partant, je passe à côté d’elle et je lui fais mon plus beau sourire accompagné de quelques-unes de mes paroles pour détendre cette atmosphère qui semble plus ou moins tendue.

- Sa fait plaisir de t’avoir sur ce bateau Xia-chan, prends bien soin de notre Capitaine, il représente beaucoup pour nous.

Je repris ma descente qui est aussi pénible que la montée, je grimace encore plus que tout à l’heure, en même temps ces blessures me font un mal de chien.

Je vais faire un peu le tour du navire pour voir comment vont les autres, Lyon et Paris, le frère et la sœur ensemble, ils semblent fêter quant à eux leur retrouvaille en buvant un coup tranquillement.

En arrivant derrière Lyon je pose ma main sur son épaule, il se retourne à son tour, je veux le remercier.

- Merci Lyon pour m’avoir transporté après Mahach, Paris est fière de toi je suppose.

Paris en m’écoutant m’affirme avec un signe de la tête mes propos. Je décide de remercier Paris, elle aussi.

- Et toi Paris, merci pour ses béquilles, en attendant elles me sont bien utiles eheh.

Nous échangeons quelques paroles à la suite avant que je ne recommence à vadrouiller sur le navire.
https://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttps://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
Xia He Wei
Xia He Wei

♦ Localisation : Grand Line

Feuille de personnage
Dorikis: 2240
Popularité: -104
Intégrité: -79

Sam 21 Nov 2015 - 9:17


Nous avons enfin pris la mer, et à priori, les marines ont renoncé à nous prendre en chasse. Pourtant, l'ambiance à bord du navire pirate est morose. Il y a des blessés, qui se traînent d'un bout à l'autre du pont pour rester occupés ou qui attendent que je leur prodigue des soins.
A vrai dire, je n'ai pas eu à m'ennuyer. Les pirates, ayant compris que je pouvais soigner et au vu de l'état de leur médecin, ce sont pressés vers moi pour que je m'occupe d'eux.
Les cas les plus urgents, du moins. La plupart des pirates se méfiaient manifestement de moi et de Zéi, mon saïmiri qui crachotait furieusement à la moindre approche.
Sans trop chercher à discuter, je me mis au travail, commençant à opérer ceux qu'on me présentait. Du coin de l’œil, je vis beaucoup d'entre eux reculer en constatant que je n'anesthésiais pas, jusqu'à ce que Johana, la cuisinière, intervienne.  

- Bande de mauviettes, si vous ne pouvez pas supporter un peu de douleur le temps qu'on vous soigne, Débrouillez-vous avec vos bobos!!

Pendant que certains se mirent à batailler sur mes méthodes "barbares", les autres restèrent en silence. Il n'y avait pas tellement de vrais blessés. Une quinzaine peut-être, et ceux-là avaient réellement besoin de soins. Les autres s'en tiraient avec quelques coquards et des balafres bénignes.

Les soins terminés, je restais à attendre, assise en tailleur contre une rambarde du navire. Zéi, perché sur mon épaule, était très agité. Connaissant mon saïmiri, il mourrait probablement d'envie de tout explorer de ce navire, sans oser y aller.
Personne ne vient me parler, mais des membres de l'équipage attendent à l'entrée de la cabine du Capitaine. Cela ne m'enchante guère, mais si je veux éviter qu'il ne perde son rein pour de bon, je dois soigner ce type. Alors que je me lève, d'un autre bout du Navire Daemon Wall prend la même direction. Nous nous croisons à l'entrée de la cabine.
J'ai du mal à comprendre son attitude chaleureuse à mon égard, mais ça change du reste de l'équipage. Il repart, non sans m'avoir demandé de bien m'occuper de son Capitaine. Pourtant, son capitaine et moi sommes clairement en position de méfiance partagée. Lorsque d'un ton autoritaire, il accepte que je termine mes soins avec lui, je dois me plier à sa demande. Mais s'il s'attend à pouvoir faire quoi que ce soit pendant que je m'occupe de lui, il se trompe.

Mon premier souci, c'est son rein perforé. Sans aucune gêne, je plante un de mes senbons pour bloquer les méridiens sur sa nuque et l'immobiliser totalement en affectant ses facultés motrices. Perdant tout contrôle de son corps, il est bien obligé de s'étaler de tout son long sur le sol de sa cabine. Evidemment, ce n'aurait pas été possible s'il n'était pas déjà épuisé par les combats, mais je me garde bien de le lui dire.  

Ma première tâche est de suturer son rein perforé avec un de mes cheveux, puis de retirer toutes les parties nécrosées par mon poison pour remettre tous les canaux en connexion avec son rein. Cela peut paraître simple, mais cette simple opération dure plus plus d'une heure, et bien évidemment, je n’anesthésie pas. La porte étant restée ouverte, les membres de l'équipage curieux me regardent faire avec un air mi-horrifié mi-compatissant pour leur capitaine. Je n'imagine pas le degré de douleur qu'il doit endurer, mais je ne me sens pas concernée.
Daemon m'a simplement demandé de le soigner.
Lorsque cette partie des soins est terminée, son dos a une suture nette est propre. Le reste est plus simple: il me faut suturer une poignée de plaies ouvertes, et à lui aussi, je dois replacer quelques luxations. Je termine en effectuant un massage particulier: en appuyant sur certains points de pressions, je refluidifie sa circulation sanguine et le libère de toute pression accumulée par les coups pris. Lorsque je me relève, je retire l'aiguille plantée dans sa nuque et me dirige vers l'entrée le temps que son système nerveux se remette en marche.

- Vous n'aurez même pas d'ecchymoses ou de courbatures. Je considère que j'ai rempli ma part du  marché en ce qui vous concerne.
https://www.onepiece-requiem.net/t13096-xia-he-weihttps://www.onepiece-requiem.net/t14726-ft-de-xia-he
Mahach
Mahach

♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 6743
Popularité: -650
Intégrité: -390

Sam 21 Nov 2015 - 14:29


J’ai pas répondu à Dae. Pas que je l’ai pas écouté, mais j’ai pas su quoi lui répondre, alors dans ces moments là, vaut mieux fermer sa gueule.

Les autres font ce qu’ils peuvent, à savoir retaper le rafiot principalement. J’aurais pensé que ma charpentière aurait pété une crise plus forte que celle-là ... Mais non, elle donne des directives sur ce qu’il y a à faire et comment le faire. Et tout le monde met la main à la patte, tout le monde est occupé sur le pont pourtant plein de débris.

Xia arrive. Je veux pas savoir ce qu’elle va me faire, ça veut pas dire que j’ai confiance en elle mais l’un et l’autre, on a pas le choix de s'entraider. Pis parait qu’elle soigne bien, d’après mon navigo ... Je vais pour faire de la place sur mon bureau pour m’allonger quand je sens que la psycho-geisha me plante un de ses bordels dans la nuque, ce qui manque pas de m’arracher un grognement de douleur.

Le pire, c’est que j’arrive plus à bouger ! Elle m’a complètement tétanisé ! Enfin, pas complètement. J’arrive quand même à m’écrouler comme une merde ...
Je la sens. Je la sens qui trifouille dans mon dos ! T’entends la douleur qui arrive avec ses gros sabots toi aussi ? Non parce que moi je l’entends arriver de Rough Tell !

Et pas loupé, je viens d’avoir un de ces putains de hoquet de douleur quand elle a commencé m’enlever la chair nécrosée vers le rein ! L’enfoirée ! Elle m’endort même pas ! J’aurais pas été paralysé, je l’aurais butée ! J’aurais pris un malin plaisir à planter mes doigts dans sa chair pour lui arracher la trachée ! Mais je peux rien faire à part à douiller et rager ! Rager parce que cette vieille sorcière me triture au dessus du sourire du plombier, et rager parce que je peux pas bouger ! Je peux pas lui en coller un histoire de lui faire goûter un centième de cette putain de douille !

Et ça n’en finit pas putain ! Je me sens convulser de temps en temps, mais elle s’acharne avec encore plus d’insistance ! J’arrive avec toute ma volonté à griffer le parquet, mais c’est tout ... Elle doit bien jubiler de faire couiner un connard comme moi ! Je hoquette de douleur encore un coup et ... plus rien.

Quand je me réveille, la lumière fait son retour, je la sens qui me masse. J’avale le filet de bave que j’avais laisser couler en petite flaque, je parviens à bouger les yeux, je suis couvert de dentelle capillaire ... Mais bizarrement, la douleur n’est plus là ... Non, je sens même qu’elle me masse ... Et c’est même agréable ... Jusqu’à ce qu’elle me retire ce que j’ai dans la nuque. Elle me parle, mais je peux lui répondre que quelques instants après ...

- Putain, je sais ce que c’est que s’évanouir de douleur maintenant ...

Je me relève difficilement. Comme un faon qui apprend à marcher. Elle m’attend à l’entrée de ma cabine, les bras croisés. Je m’étire légèrement, pour pas faire craquer ses cheveux qui me servent de points de suture.

On se regarde, yeux dans les yeux.

- Ouaip ... Je dois bien avouer que tu fais du bon boulot, même si je t’ai déjà tué cent fois les dix premières minutes que tu m’as soigné ... Bref, je peux te demander une dernière faveur ? Retire le truc de la tronche de Lyon et soigne les miens s’il te plait. Tu pourras parler au frère de ma charpentière autant que tu veux. Tant que tu le laisses entier et en vie ...

Elle commence à partir.

- Hé ? Xia ? C’est ça ? Merci ...

Je regarde mon bras gauche qu’a été transpercé, maintenant recouvert d’un point de cheveu de chaque côté.

- Tu vas devenir chauve à force d’nous réparer ... J’aime pas qu’on y touche, mais si t’as besoin de cheveux en plus, demande moi, je maitrise le Retour à la Vie, je pourrais t’en filer.

Je la rejoins, pour me rendre sur le pont.

- Bon, les gars ! Laissez-vous vous faire soigner par Xia, c’est un ordre. Dites vous que faut souffrir pour être beau. Et relativisez, z’avez pas un rein touché.

Johanna vient vers moi, l’air grave.

- Capitaine ? Pendant vos soins, j’ai préparé Ezekiel. Il est habillé, sur une jolie planche en bois. On pourra commencer la cérémonie ...

Quand elle se met à tousser, je me rappelle qu’elle a inhalé du gaz empoisonné. Je dois encore appeler Xia ...

- Hé ! Xia ! Tu peux soigner notre cuistot en premier s’il te plait ? Merci ! Les autres, relâchez vous cinq minutes, on va honorer notre blondinet !
https://www.onepiece-requiem.net/t9050-mahachhttps://www.onepiece-requiem.net/t9150-sifflement-tiens-ma-fiche-
Daemon Wall
Daemon Wall

♦ Localisation : Whiskey Peak
♦ Équipage : N/A

Feuille de personnage
Dorikis: 5455
Popularité: -484
Intégrité: -458

Dim 22 Nov 2015 - 9:02

C’est vrai que Mahach a une meilleure mine. Je l’écoute, il est temps de faire nos adieux à notre camarade.

Je peine à me relever avec les blessures, putain, la galère en plus il ne faut pas que ça se ré-ouvre, tout ne tient qu’à un fil. Je me redresse grâce aux béquilles, tout le monde forment un cercle autour d’Ezekiel. Certains pleure, pendant que d’autres culpabilises.

J’avoue que je ne suis pas d’humeur à faire la fête mais pour tout que ceci soit plus gai je me permets de prendre la parole suite à la minute de silence. Je défaits un peu mon kimono pour laisser paraître ma blessure par balle à l’épaule.

- Tout le monde, regardez cette blessure, au début c’est notre frère, Ezekiel qui me l’a trifouillé ! En repensant à ce moment un sourire s’arrache de mon visage. Il m’a retiré la balle et putain, il m’a fait gueuler lors de ce moment eheh. Peut-être ne comprenez-vous pas où je veux en venir, alors je vais m’expliquer. La tristesse, la culpabilité sont des sentiments humains mais ce que j’ai compris durant ces dernières années c’est qu’au lieu de dire au revoir à un camarade de la sorte rappelons lui plutôt les bons moments que l’on a passé avec lui et remémorons-nous ensemble ce soir de ses exploits, des bons moments avec lui au lieu de se morfondre et de broyer que du noir, avançons avec lui, continuons de le porter dans nos cœurs ! EZEKIEL MON FRERE, BIENTÔT NOUS AUSSI VIENDRONS, EN ATTENDANT, BOIS A NOTRE SANTE ! DEVENONS PLUS FORT POUR LUI !

Mon discours bien sincère semble avoir requinqué le moral de l’équipage qui avait été sapé. Leurs regards ce sont tous posé sur moi. Je recouvre mon épaule et avance jusqu’à Kishishi, une fois arrivé vers son corps je lui murmure quelques mots à l’oreille.

- Repose en paix l’ami, et bientôt tu pourras entendre nos noms d’où tu seras.

Je finis par me reculer, je galère toujours avec ces béquilles, mes blessures me font toujours mal mais je préfère dire correctement mes adieux à un camarade que de ne pas pouvoir le faire et me faire soigner.

Plusieurs rictus de douleur s’échappent de ma part, je sus de plus en plus tout comme ma peau qui devient de plus en plus blafarde.

Je regarde le ciel, aujourd’hui n’est pas un très beau jour mais pourtant le ciel est éclaircit. Le soleil est là mais impossible qu’il fasse une telle chaleur, je dois sans doute avoir une poussée de fièvre, je vais… je suis fatigué, ma tête se met soudainement à tourner. Il faut que je reste debout encore un temps.
https://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttps://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
Xia He Wei
Xia He Wei

♦ Localisation : Grand Line

Feuille de personnage
Dorikis: 2240
Popularité: -104
Intégrité: -79

Dim 22 Nov 2015 - 18:28


J'ai du mal à cerner cet homme, Mahach. Mais il finit par admettre, malgré ce qu'il a dû endurer pour ça, que je l'ai soigné. Il me propose même ses cheveux, en me parlant d'une technique qui m'est totalement inconnue, et surtout, il demande au reste de l'équipage d'accepter de se faire soigner par moi. Certains semblent effarés de le voir dire ça, au vu de ce qu'il vient d'endurer, mais pour la plupart, ils semblent se résigner à passer sous mes aiguilles.

Comme il le demande, la première à se présenter est Johanna, la cuisinière. Elle a inhalé une partie de mon gaz toxique, et cela s'entend à sa respiration rauque. Mais elle tient à assister aux funérailles de leur ancien médecin, et je la laisse faire.
Cette cérémonie ne me concerne en rien. Surtout, chez les assassins, les adieux étaient moins sentimentaux. Nous laissions simplement nos morts se consumer sur un bûcher funéraire dans une salle close. Pas de cérémonie, rien. Seulement les effets personnels déposés sur un petit autel devant la salle, pour ceux qui voulaient brûler de l'encens en hommage au défunt. Et même ça, c'était rare.
Néanmoins, je restais silencieuse tandis qu'ils s'affairaient autour du corps, entendant simplement les discours des uns et des autres, sans les écouter. Je remarquais simplement que Daemon et Mahach menaient les obsèques, et que cela se justifiait sûrement pas leur rang au sein de l'équipage. Quelques autres se démarquèrent. Johanna et Paris, notamment. Il y eu aussi un jeune homme blond, qui ressemblait à la cuisinière. Ainsi, j'établis mentalement la liste des membres de leur équipage les plus importants tandis que j'écrasais des herbes médicinales dans un mortier que quelqu'un m'avait apporté. Deux des pirates avaient en effet pris l'initiative de m'apporter les outils du défunt, mais je ne m'en servais que très peu, préféré mes aiguilles et mes méthodes.

Lorsque la cérémonie fut terminée, Johanna revint vers moi, et je lui tandis le mortier.

- Mets de l'eau bouillante dedans, et respire les vapeurs jusqu'à ce que tu ne sentes plus d'irritation dans la gorge. Et bois beaucoup d'eau pure pendant quelques jours. Pas d'alcool, et ne mange que des aliments cuits. Si tu as la tête qui tourne ou des nausées, préviens-moi.

Elle prend le bol et me regarde, l'air un peu mal à l'aise.

- Merci. Je ne sais pas trop qui tu es, ce que tu fais ici, mais merci de nous avoir... Enfin, bref. Si t'as la dalle, viens me voir. ...Et le singe aussi.


Elle s'éloigne avant que je n'ai le temps de penser à une réponse, et j'ai l'impression que dire ces simples mots lui a été difficile. Sur mon épaule, Zéi semble hésiter puis il la suit à distance, grimpant dans les cordages pour ne pas avoir à trop s'approcher des inconnus. Je suppose qu'il a dû sentir une odeur appétissante autour d'elle.

Mécaniquement, je continue à soigner les membres d'équipage qui défilent devant moi. Je ne perds pas de vue que je dois parler à Lyon, mais ici, il ne peut m'échapper. Et je n'ai toujours pas retiré le senbon planté dans son front. Alors que je termine les soins du dernier pirate blessé venu me voir, un type à l'épaule démise, Lyon et Paris discutent à voix basse, de manière agitée, un peu plus loin, en me lançant des regards. Je suppose qu'il doit commencer à avoir mal à la tête...
https://www.onepiece-requiem.net/t13096-xia-he-weihttps://www.onepiece-requiem.net/t14726-ft-de-xia-he
Mahach
Mahach

♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 6743
Popularité: -650
Intégrité: -390

Dim 22 Nov 2015 - 20:42


Comme avec not’ rafiot, on recolle doucement les morceaux de nous même. Daemon a fait un putain de beau discours, Xia nous soigne volontairement ... Il n’y a plus qu’Ezekiel qui soit vraiment totalement en paix, contrairement à ses derniers instants ...

Quand mon tour vient, pour lui offrir les derniers honneurs, je sais pas tellement quoi dire ... Il règne un silence solennel, brisé uniquement par le clapotis de l’eau sur la coque. Je regarde Kishishi et son air apaisé ...

- Tu me manqueras, vieille canaille de blondinet ... Je crois que je commence à devenir un vieux con maintenant que j’ai ma famille bien à moi, cette famille que j’ai pu choisir ... Y’a même pas un an, je t’aurais laissé pourrir là tu es mort. Et voilà que je te donne une cérémonie comme le dernier des peigne-cul ... Et je sais que ça te fait marrer de là où tu es ! Ah ... T’as bien raison ! Tu te marrais dans toutes les circonstances, absolument toutes ... Je crois que c’est toi qui peut nous donner la meilleure leçon de vie : faut pas s’empêcher de vivre. Alors rien que ça, on va boire à ta santé ! Mais avant, je vais te laisser regagner la mer, comme le veut chaque pirate ...

Je m’étonne moi-même : plutôt bavard pour un mec qui savait pas quoi dire ... Faut bien avouer que c’est pas moi qui ait parlé, c’est mon coeur.
Sans même que j’ai besoin de le préciser, Dae m’aide à basculer le cercueil de fortune par dessus bord qui atterrit sur les flots dans un fracas d’eau.

- Bon vent, vieux frère.

Waxx s’approche et glisse son élastique entre ses deux doigts. Il sort une petite bille orange qui contient un liquide, l’allume et vise le cercueil.

- Pour les Hyènes !

Il tire, une hyène de feu galope jusqu’à sa destination et s’écrase contre le corps d’Ezekiel. Le tout prend feu en s’éloignant lentement de notre navire. On reste là, la gorge serrée à le regarder quelques instants, avec juste le silence comme compagnon. Je suis fier des miens, surtout quand mon canonnier prend de bonnes initiatives pour bien de notre image, héhé.

Et puis je me dois de briser notre torpeur quand les profondeurs avalent ce que le feu a laissé. Il reste beaucoup à faire.

- Allez ! Au boulot ! Dae prend la barre, demande si tu as besoin, Xia, je te laisse Lyon. Quand vous avez un moment tous les deux, venez dans ma cabine. Joh’ ? Tu te sens capable de nous préparer un petit quelque chose ?
- Ouaip ! Xia m’a bien soigné !
- Chouette ! Paris, je te laisse aux commandes pour les réparations. Je vais filer un coup de main. On trinquera tous avant de manger. Go go go !


S’occuper, pour ne pas broyer du noir. S’occuper jusqu’à la prochaine bonne nouvelle.
https://www.onepiece-requiem.net/t9050-mahachhttps://www.onepiece-requiem.net/t9150-sifflement-tiens-ma-fiche-
Daemon Wall
Daemon Wall

♦ Localisation : Whiskey Peak
♦ Équipage : N/A

Feuille de personnage
Dorikis: 5455
Popularité: -484
Intégrité: -458

Dim 22 Nov 2015 - 21:16

Xia entre temps m’a soigné, tout en me soignant je lui ai placé quelques mots.

- Si ça continue comme ça bientôt je ne pourrai plus rembourser les dettes que je te dois Xia-chan, franchement très beau boulot, t’avoir sur ce navire est très rassurant.

Ma fièvre est doucement retombé comme mes tournis, ça va vachement mieux !

Une fois la cérémonie finie j’ai aidé Mahach à glisser Ezekiel sur l’océan. Lorsqu’enfin il repose en paix le Capitaine nous donne directement ses directives, je me dois d’aller prendre la barre mais avant tout je décide de suggérer l’idée de recruter Xia à mon Iroquois préféré. Tout en lui déposant une accolade amicale sur l’épaule et je lui chuchote à l’oreille.

- Hoy, désolé si ce que je vais te dire risque de te faire grimacer mais je pense que il faudrait recruter Xia, nous n’avons plus de médecin à bord, si nous continuons sans, la prochaine aventure si nous subissons la même chose on perdra sans doute tous nos vies. En plus elle fait un travail exceptionnel comme tu as pu le voir. M’enfin, je peux comprendre que c’est peut-être un peu trop tôt pour te le demander mais comme je l’ai dit Capitaine, allons de l’avant pour nos camarades et pensons à notre futur pour pouvoir justement mieux les protéger et à la fois les préserver.

Je tapote légèrement l’épaule de mon Capitaine avant de prendre le chemin de la barre avec mes béquilles. Je grimace déjà moins de douleur que tout à l’heure et je me déplace avec toujours des légères difficultés mais ceci est une question de temps. Je m’arrête juste pour apaiser Mahach et non le stresser.

- J’attends ta réponse là-bas en haut, je te laisse réfléchir tranquillement.

Je reprends mon chemin, je me fais vieux pour ce genre de situation mais qu’est-ce que j’aime le risque ! En chemin à mon tour je donne mes ordres.

- Allez les gars, vous avez entendus Mahach ! On ouvre les voiles, on va naviguer tranquillement pour l’instant ! Nous sommes à hmm…. . Je regarde l’horizon, sors une carte de mon kimono pour enfin finir par observer le ciel. Je dirais bien quatre jours de Reverse Mountain ! Ne relâchons rien !

A la fin je suis arrivé à la barre, je la prends avec une poigne ferme, la vue sur le pont inférieur est parfaite, le vent nous est favorable, le ciel est dégagé, exactement ce qu’il faut pour naviguer.

En attendant mon Capitaine je commence à chanter, même si le cœur de tout le monde n’est pas là pour faire la fête, je me dis qu’il est mieux de chanter pour le moral que de laisser ce long silence nous peser dessus.

- Livrons le bon saké de Bink’s ! Yohohoho !

Certains me suivent dans mon élan, surtout d’ailleurs ceux qui aident Paris à réparer le navire, après tout le meilleur moyen de mettre nos peines de côtés est de chanter tout en travaillant. Je crois d’ailleurs que même Paris suis le chant, un léger sourire se dessine sur mon visage légèrement blafard. J'ai réussis à reprendre mon air serein et calme habituel.

Le bateau semble déjà être plus joyeux ainsi !


Dernière édition par Daemon Wall le Lun 23 Nov 2015 - 14:46, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttps://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
Xia He Wei
Xia He Wei

♦ Localisation : Grand Line

Feuille de personnage
Dorikis: 2240
Popularité: -104
Intégrité: -79

Lun 23 Nov 2015 - 14:10


Lorsque Zéi revient, il porte un large biscuit sec, et je me demande s’il l’a vraiment volé ou si Johanna a fermé les yeux sur son larcin. Mon singe se réfugie près de moi pour manger, signe qu’il n’est certainement pas encore en confiance pour l’instant.

Je profite de l’accalmie des funérailles pour recoudre l’entaille à ma cuisse. Evidemment, il m’aurait été impossible de me sortir de cette bataille sans quelques blessures, même si elles sont toutes superficielles. Hormis ça, je n’ai qu’une ou deux ecchymoses, et quelques courbatures que je devrais subir plus intensément demain. Quand j’y pense, il y a longtemps que je n’ai pas eu à me plaindre de courbatures. Est-ce que j’ai inconsciemment réduit mon entraînement journalier ces derniers temps ? Je n’en ai pourtant pas l’impression. Mais cette bataille imprévue et à laquelle j’ai dû prendre part malgré moi m’a servi d’alarme. Il faut que je me reprenne, et que j’arrête de me reposer sur mes acquis. Sans Yue You, sans ses leçons, je dois quand même progresser. Heng n’a probablement jamais cessé de chercher à accroître sa force, lui.

Alors même que mes pensées me portent sombrement vers mon frère, le frère et la sœur Mc Aaron s’approchent. Visiblement, le cadet commence à souffrir d’une sérieuse migraine, qui lui met les larmes aux yeux. Paris, elle, semble plus calme suite aux évènements et aux soins que j’ai prodigués à ses compagnons.

- Hé, enlève-lui ça. Il commence à avoir vraiment mal au crâne, ça craint là.

Son frère se met à ma hauteur, en serrant les poings.

- Je vais vous dire tout ce que je sais, mais s’il vous plaît…

Ses geignements sont lassants, et je lui retire doucement mon senbon de la tête. Aussitôt, il perd connaissance.

- Hé ! Qu’est-ce…

- Pas de panique, la coupais-je. C’est normal, il va avoir besoin d’un moment pour que son système cognitif redémarre.

Non sans me lancer un  nouveau regard noir, Paris emmena son frère plus loin, probablement dans un lit. Vu le temps passé avec le senbon dans le crâne, il en a pour une demi-heure avant de récupérer. Et ce n’est pas plus mal, car entre-temps Daemon s’approche, prêt à se faire soigner lui aussi. Je dois reprendre les soins là où je les avais laissés, mais il y a du travail. J’ai rarement vu un homme dans cet état capable de se tenir debout. Cataplasmes, sutures, désinfection… J’en ai pour un moment à m’occuper de lui, et il en profite pour me remercier, à sa façon.

Mais j’ai surtout l’impression qu’il a une idée derrière la tête. Daemon semble bien être le seul à ne pas s’offusquer de ma présence ici. Depuis que j’ai posé le pied sur le navire, nombre de pirates ne peuvent s’empêcher de me dévisager, certains juste curieux et d’autres plus hostiles. Malgré les mots du Capitaine qui semble avoir accepté de me laisser le bénéfice du doute, je me demande si je parviendrais à la prochaine île sans encombre. J’ai juste besoin des informations de Lyon Mc Aaron, et ensuite peu importe où ils me débarquent.

https://www.onepiece-requiem.net/t13096-xia-he-weihttps://www.onepiece-requiem.net/t14726-ft-de-xia-he
Mahach
Mahach

♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 6743
Popularité: -650
Intégrité: -390

Lun 23 Nov 2015 - 22:42


J’ai pas encore l’esprit bien clair, et j’suis concentré sur ce que je suis en train de faire, mais y’a une évidence qui me saute aux yeux : avec la mort de Kishishi, on se retrouve sans doc’, et sans doc’, on va pas aller bien loin.

Je sens bien mon démon sur l’épaule droite qui me chuchote qu’y a Xia. Et je le sais bordel, je le sais ! C’est un peu une psychopathe mais elle soigne bien, ‘paremment ils se connaissent avec Dae ...

J’entends un “BOUM !” qui attire l’attention de tout l’équipage, on tourne tous la tête en direction de la cuisine et on voit Waxx déraper sur plusieurs mètres en se tenant le bide.

- ON TOUCHE PAS A LA NOURRITURE ! TU MANGERAS QUAND T’AURAS FINI DE BOSSER, FAIGNANT !

Ca, c’est Johanna ... Son frère a du vouloir piquer un bout dans la cuisine ... Du coup, il agonise sur le pont, allongé, mais il essaie de se relever.

- Mais ... Frangine ... Je me sens ... si faible ... je vais ... je vais ...

Et il s’écroule. Personne ne bouge, on sait par habitude qu’il simule. D’ailleurs, la cuistot lui balance même un couteau de cuisine à deux centimètres de ses valseuses, ce qui manque pas de le faire détaler comme un lapin.

- OY MAIS T’ES MALADE !
- VA AIDER LES AUTRES AU LIEU DE JOUER LA COMÉDIE !


Bon, en fait, je suis entouré de psychopathes. Un de plus un de moins ...
Et puis on a le droit à une nouvelle distraction : une mouette de la Marine qui livre la gazette, et sans même prêter plus attention, je vois un des gros titres : Pride est à Reverse Mountain ! Ma réaction attend pas pour éclater :

- Oh putain ! Dae ! Dae ! C’est la merde ! Fais demi-tour !

Je vois bien qu’il me regarde avec un air interrogateur.

- Y’a Pride ! Pride est à Reverse ! On peut pas ! Pas maintenant ! Fais demi-tour tout de suite ! On va passer par la Flaque ! Je vais appeler la Translinéenne !

Je crois qu’on veut tous éviter ce monstre. Je veux dire, je sais même pas si on pourrait l’affronter en temps normal, mais là, dans notre état, c’est juste inconcevable. Et ça, on l’a tous compris, parce que la plupart des membres de l’équipage veut aider notre navigo à manoeuvrer, comme si ça nous ferait aller plus vite.

- Tu te souviens de l’emplacement de la sortie de la Flaque en East Blue ? Et bah retournes-y, ça va être notre entrée !

Du coup, tout le beau monde qui était accaparé à réparer le rafiot se met à être aux ordres de Daemon, moi le premier. Une fois le cap pris, la tranquillité revient.

- Dae, Xia, dans ma cabine, j’ai à vous causer.

J’y rentre le premier. Et je prends pas soin de ramasser le bordel que j’ai foutu pour les accueillir. Pas par manque de respect ou par flemme, parce que ce que j’ai à leur dire est capital, et j’ai pas envie de causer déco.

Ils arrivent enfin tous les deux.

- Bon, comme vous savez, on se retrouve sans doc’ à bord. Et vu not’ tendance à finir en charpie, le seul endroit où on risque d’aller le plus vite, c’est dans la tombe. Et encore, pas sûr qu’on m’fasse cet honneur. Bref. Mon navigo que tu connais bien apparemment, m’a parlé de toi, Xia. Il m’a parlé de tes doigts de fée, et j’ai pu les tester. Je dois dire que je les aime bien, même si ils ont des ongles qui t’écorchent la peau à vif. Je vais pas te faire de grand discours, même ça commence à en être un : j’suis pas le meilleur des capitaines, je prétends pas et je veux pas l’être, mais z’êtes ma deuxième famille, celle que je supporte parce que j’ai pu vous choisir. Tout ce qu’on veut, c’est faire savoir au monde qu’on l’aime pas, autant que la vie aime nous cracher à la gueule. Et on a une devise : “Si tu veux quelque chose, prend le”. Si ça te fait vibrer quelque chose à l’intérieur de toi, t’as qu’à répondre par l’affirmative à ma question : tu veux devenir une Hyène ? Je finirais juste par te dire un truc qu’on m’a dit : si t’es pas encore des nôtres, saches que t’es des miens. Et pour ça, j'te laisse pas le choix. Fallait pas m'sauver la vie si ça t'plait pas.
https://www.onepiece-requiem.net/t9050-mahachhttps://www.onepiece-requiem.net/t9150-sifflement-tiens-ma-fiche-
Daemon Wall
Daemon Wall

♦ Localisation : Whiskey Peak
♦ Équipage : N/A

Feuille de personnage
Dorikis: 5455
Popularité: -484
Intégrité: -458

Mar 24 Nov 2015 - 8:44

Nous chantons joyeusement jusqu’à que Mahach me donne l’ordre de faire demi-tour, lorsqu’il évoque « Pride » la terreur s’empare du navire, certains de nos compagnons sont terrifié et viennent à la barre pour la tourner avec moi alors qu’en réalité ils m’empêchent de faire ce que je veux. Je hausse le ton pour qu’ils m’écoutent.

- PUTAIN AU LIEU D’ÊTRE ICI ALLEZ FERMER LES VOILES ET LAISSEZ MOI FAIRE MA MAINOEUVRE !!

Ils s’hâtent à faire la tâche que j’ai demandé, en fermant les voiles ça nous permet de ne plus être poussé par le vent et du coup je peux tourner le navire sans spécialement avancer grâce au vent.
Même si ça ne m’enchante pas, comme le Capitaine a dit on doit passer par la Flaque heureusement que dans ma tête j’ai une carte imprimée, bien sûr que je me rappelé où ils nous ont déposé ! Je ne pourrai prétendre sinon être navigateur !

Notre destination est la bonne, nous sommes bien orienté, on y arrivera demain. Enfin le calme est revenu, le désordre que c’était-là, d’habitude je suis calme ils ont réussi à me mettre un énorme coup de pression, j’essuie avec un chiffon la sueur sur mon front et j’appelle un membre de l’équipage pour qu’il vienne à la barre, Mahach me désire dans sa cabine avec Xia.

J’arrive dans la cabine à peu près en même temps que Xia, regarde les quelques papiers et bouteilles vides sur le sol, mignon comme endroit ! Je regarde le Capitaine, il semble sérieux.

Lorsqu’il finit de parler ses paroles m’ont réjouis, il a bien la tête sur les épaules, pour détendre l’atmosphère je ne peux pas m’empêcher de sortir une boutade habituelle avec un grand sourire.

- Oh… bah ta proposition est mieux que le plan à trois que j’imaginais !

Eh oui, je me dois aussi de tenir ma position de pervers, le plus reconnu de draguer toutes les minettes c’est moi ! En ce moment je me suis calmé mais ça me manque de ne pas pouvoir draguer ou même de sortir des blagues obscènes comme j’ai l’habitude de le faire.

Enfin, après avoir entendu le Capitaine je ne peux cacher mon bonheur de recruter Xia, elle est un précieux atout. Il fallait absolument la recruter car peut-être que je forme le bouclier du Capitaine mais il lui manquait son épée et là, c'est parfait ! La meilleure épée qu'un Capitaine puisse avoir, gracieuse, sournoise et empoisonnée.


Dernière édition par Daemon Wall le Mar 24 Nov 2015 - 11:03, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttps://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
Xia He Wei
Xia He Wei

♦ Localisation : Grand Line

Feuille de personnage
Dorikis: 2240
Popularité: -104
Intégrité: -79

Mar 24 Nov 2015 - 10:44


Alors que tout l’équipage semble tourné vers les réparations du navire plutôt que sur ma présence à bord, l’ambiance travailleuse générale est soudainement interrompue par une scène entre la cuisinière et son frère. Puis, l’annonce d’un certain « Pride », qui ne me dit rien, met l’ensemble de l’équipage dans la panique, et tous commencent subitement à s’activer sous les ordres de Daemon. Mon singe, effrayé par le vacarme soudain, se met à crier tout en se réfugiant entre mes jambes croisées en tailleur.
Je me demande si les scènes de ce genre sont fréquentes dans un équipage. Il faut dire que c’est une première pour moi : auparavant, j’ai toujours soigneusement évité les pirates, préférant les navires marchands pour voyager.  Il faut dire que rien n’a été simple lorsque j’ai quitté Zaun : je n’étais ni habituée à agir de mon propre chef, ni à m’organiser seule. Dans mon clan, tout suivait toujours un protocole strict, et la vie se régissait en communauté. Un des apprentis préparait tous les repas, nous suivions des entraînements souvent communs à des heures précises, et nous n’avions qu’à suivre les ordres que nos supérieurs nous donnaient.

Vivre sans tout ça m’avait d’abord semblé difficile, et les premiers jours, j’avais continue à vivre comme si mon père et les anciens régissaient encore ma vie. Jusqu’à ce que, petit à petit, je m’affranchisse de toutes ces règles pour mener mes journées selon des décisions que je prenais seule. Mais au fond, il y avait bien toujours un problème. Sans mon clan, je ne suis personne.

Lorsque le capitaine, Mahach, nous appelle dans sa cabine, Daemon et moi, Zéi m’abandonne alors que je me lève pour y aller, et part retenter sa chance en cuisine. Je me dirige vers la cabine du capitaine, puisqu’il faut bien que le sujet de ma présence à bord soit abordé tôt ou tard. Vaguement, je me demande ce qu’il va bien pouvoir me dire.
Lorsque nous entrons dans la même pièce où je l’ai déjà soigné (il y a encore des traces de sang parterre, mais je supposai que cela ne dérangerait pas un capitaine pirate), l’ambiance est bien plus détendue que ce à quoi je m’attendais, bien que je me tienne sur mes gardes.

Puis, le capitaine déroule son argumentaire, ou ce qui me paraît en être un : ils ont besoin d’un médecin, et ils ont reconnu mon talent dans la matière, malgré mes méthodes peu orthodoxes. Et Daemon lui ayant parlé de moi, je crois finir par comprendre qu’il veut me recruter. Lorsqu’il lâche sa devise, je tombe des nues. J’ai l’impression d’entendre mon frère Heng parler. Mais je suis encore plus choquée de comprendre qu’en réalité, il me considère déjà comme l’une des leurs. Quoi, moi, une assassine ? Certes, je lui ai sauvé la vie, mais c’était en échange d’informations. Même Daemon Wall semble trouver ma présence ici normale, allant jusqu'à lâcher une plaisanterie libidineuse qui relâche définitivement l'atmosphère.
Personne ne fait jamais confiance à un assassin, ce n’est pas logique. Je ne comprends ce que cherche ce pirate, et je me demande ce qu’il me veut réellement.
Si c’est le moment de parler, autant être honnête. De toute façon, je n’ai rien à leur cacher.

- Je vous ai accompagné sur ce navire car Lyon Mc Aaron a des informations sur mon frère, et que j’ai besoin de le retrouver. Je veux le retrouver, et le tuer. Heng a détruit tout ce que j’avais. Je n’ai plus de clan, plus de maître, plus de lieu ou retourner. Le gouverneur m’a bannie de Zaun. Lorsque j’aurais tué Heng, je n’aurais pas d’autre but. Et à vrai dire, jusqu’à présent je ne comptais pas lui survivre.

Voilà, la vérité est lâchée. On ne m’a jamais appris à être autre chose qu’un assassin, et sans clan, sans but, je ne me voyais pas continuer au-delà de cette dernière mission. Je n’ai jamais été élevée pour autre chose que d’obéir à mon père et au clan. Peu importe ce que pensait Heng, je n’avais pas d’autre volonté. Une machine armée pour tuer et obéir, et enfin mourir. J’y avais même songé dès la mort de mon père, le carnage de mon clan. Et puis la mission de retrouver mon frère pour le tuer s’était imprimée dans mon esprit comme une évidence, m’offrant donc un sursis.
Je relevai la tête, regardant Mahach droit dans les yeux.

- Mon seul but est de retrouver mon frère pour le tuer. Ensuite seulement, je serais vraiment libre, de mourir ou de continuer ma route. Je ne peux et ne veux pas retourner à une vie normale. J’ai été élevée pour tuer des individus, et renverser des gouvernements. L’Anarchie. Apparemment, on se rejoint sur ce point. Si avoir quelqu’un comme moi dans ton équipage te sied, alors d’accord, Capitaine. Je reste. Je serais une hyène.

Tout en terminant de parler, je réalisais ce que je venais de faire.
Pour la première fois, je venais de céder à une de mes envies.
Mon père avait fait de moi un assassin, et j’allais continuer à l’être. Mais désormais, je ferais les choses à ma façon, et apparemment, c’était en devenant pirate.

https://www.onepiece-requiem.net/t13096-xia-he-weihttps://www.onepiece-requiem.net/t14726-ft-de-xia-he
Mahach
Mahach

♦ Équipage : Les Blattards

Feuille de personnage
Dorikis: 6743
Popularité: -650
Intégrité: -390

Mar 24 Nov 2015 - 16:52


J’arrive toujours pas à réaliser ce que mon navigo vient de lâcher, hahaha ! Lui qui est si calme d’habitude ! J’ai eu du mal à rester sérieux, mais il l’a fallu, parce que la psycho-doc’ m’a ouvert son coeur, yeux dans les yeux, juste après.
L’intention m’a touché, sa décision m’a comblé ! Je lui serre donc la main puis me permets même jusqu’à l’accolade.

- Bienv’nue à bord, doc’ ! Maintenant, on est dans la même galère !

Je lui donne une petite tape amicale sur l’épaule et je lui précise.

- On est tous des parias dans l’équipage. Peu nous ont fait confiance, mais nous, on arrive à se réunir. Voir les autres surmonter des épreuves que la vie nous fout dans les pattes, ça aide à vivre et survivre ensemble. On est des charognards, on est pas aimés. Comme des hyènes. Eh bah moi dans le lot, je suis dit qu’on pouvait faire plus que se taper les restes que les autres laissent, je me dis qu’en nous réunissant, on peut être les premiers à mordre dans la gazelle et faire un festin.

Un large sourire satisfait me fend la tronche.

- Et en parlant de festin, ça vous dirait de fêter de ça ? On le mérite bien, nan ? Je vais garder la surprise pour le dessert. En attendant, tu peux parler à Lyon, Xia, je dois parler à sa soeur.

J’ouvre la porte de ma cabine à la volée.

- Hoy, Johanna ! Prépare-nous un truc qui change de tous les jours s’il te plait !
- Ca fait à peine quelques jours qu’on est partis Capitaine, et le trajet est encore long ...
- Ouaip, mais j’ai quelque chose à annoncer ce soir !
- Okay, ça marche !


Je me retourne vers mon navigo.

- Tu pourras ralentir l’allure, histoire que tu puisses venir manger un bout avec nous tout à l’heure, et comme d’hab’, si t’as besoin d’un coup de main ...

Et enfin, quand je vais pour traverser le pont pour rencontrer Paris, la voilà qui vient me voir.

- Euh, Boss ? La psychopathe, elle va rester longtemps à bord comme ça ? Je veux dire, elle fait pas grand chose à part rester assise en tailleur, pourtant le travail, c’est pas ce qu’il manque !
- Héhé, t’inquiètes pas, on verra ça ce soir.
- Quoi ? C’est à propos d’elle l’annonce ?! Elle nous rejoint ? Après ce qu’elle a fait à Lyon?
- Tu t'tais hein ! Pas un mot aux autres ! Et pis, Lyon est pas en sucre, il est pas mort non plus, donc oui, elle nous rejoint parce qu’elle nous a sauvé la mise surtout !


Après un court moment à grincher entre ses dents, elle se ravise en étudiant la situation.

- Vrai qu’elle a fait des miracles ... Dis, elle est ... comme nous ?
- Bah tu lui demanderas le moment venu.


Je m’en vais avec un rictus vicieux aux lèvres en faisant mine d’avoir entendu Dae m’appeler.

(...)

La nuit est tombée depuis une bonne heure déjà, les jours raccourcissent ... On est tous dans la salle à manger, réunis autour de la table dans un joyeux bordel. Autour d’un repas du feu de dieu ! Johanna fait vraiment des merveilles avec pas grand chose, et ce festin de poissons et fruits de mer pêchés la vieille est juste divin. J’ai même le bide qui va péter.

Je me lève, le verre à la main.

- Bon, mes Hyènes !

Le silence arrive plutôt rapidement.

- Je veux pas rouvrir des plaies qui sont pas encore cicatrisées, même si c’est sur la bonne voie grâce à Xia, mais je suis vraiment désolé pour tout ce qu’on a enduré à Orange. Je veux tourner la page, mais faut pas qu’on oublie qu’on a souffert plus que nécessaire. Je le permettrais plus. A chaque fois qu’on abordera une île, on préparera un plan d’attaque. Donc déjà, je voudrais trinquer au nom d’Ezekiel qui est mort pour nous permettre à nous de vivre ! Mais pas seulement ! Une Hyène nous a quitté ... mais deux autres nous rejoignent !

Tous les regards se tournent vers Dae et Xia comme s’ils connaissaient déjà la fin de l’histoire.

- Oui bon ben c’est bien d’eux que je veux parler ! Alors je veux que vous leur fassiez un accueil comme il se doit ! Même si Dae est avec nous depuis quelques temps, on a pas encore eu l’occasion de fêter ça officiellement ... Alors du coup, je veux trinquer à votre arrivée parmi nous ! Santé !

Tout le monde reprend en coeur, les verres s’entrechoquent et se vident dans la foulée. L’équipage commence même à avoir des petites attention envers Xia, comme pour s’excuser de la méfiance qu’on a eu envers elle. Et Paris la première je crois même.

Ouaip, si on peine à accorder notre confiance, quand t’es de la famille, on t'apparaît bien différents ! Jusqu’à ce que tu vives avec nous dans la vie de tous les jours ... Si tu fuis pas, c’est que t’es comme nous.
https://www.onepiece-requiem.net/t9050-mahachhttps://www.onepiece-requiem.net/t9150-sifflement-tiens-ma-fiche-
Daemon Wall
Daemon Wall

♦ Localisation : Whiskey Peak
♦ Équipage : N/A

Feuille de personnage
Dorikis: 5455
Popularité: -484
Intégrité: -458

Mar 24 Nov 2015 - 19:30

Nous allons enfin fêter, la fête pour Xia et moi-même d’ailleurs, j’ai fait fermer les voiles afin de ralentir assez fortement l’allure pour être tranquille, je lève à mon tour une bouteille d’un saké délicieux. Je n’ai pas préparé de beau discours mais comme à mon habitude, j’improvise.

- Je lève à mon tour cette bouteille, déjà pour Ezekiel ! J'embrasse mes doigts et je les dirige vers le ciel tout en secouant ma main pour faire mon au revoir. Bien sûr je ne m’arrête pas juste à ces paroles, je continue voyant que l’assemblée me regarde. Voyez-vous, déjà plusieurs jours que je suis parmi vous et… BORDEL QUE JE SUIS HEUREUX ! J’ai perdu ma famille très tôt et de voir enfin des bons gars sur qui compter ça fait plaisir, c’est pour ça que devant vous tous ! Je jure de protéger cette belle famille car oui ! Vivant avec vous sur ce magnifique navire jour et nuit ça renforce nos liens et pour moi vous-êtes déjà tous mes frères et mes sœurs ! En plus nous avons un Capitaine très gentil, je me rappelle de ma venue parmi vous, il a fallu que j’échange un coup avec lui. Peut-être que les poils sur son caillou son concentré en un point mais j’peux vous dire que sa force elle est bien concentrée aussi ! AHAHAAH ! Enfin je dédie ce toast à Xia, mon ancienne femme ! Non je rigole, c’était une rencontre à l’époque et j’ai déjà eu le privilège de voir ses prodiges en médecine, Xia-chan, devant tout le monde MERCI !

A la fin de mes paroles je finis par m’agenouiller pour remercier convenablement Xia. Certains de l’équipage me copient et s’agenouillent à leurs tours. Un court silence règne alors que quelques secondes avant personne n’auraient pu les faire taire.

En me relevant je prends une grosse gorgée dans la bouteille de saké, l’alcool me réchauffe légèrement les joues, ça fait bien depuis un moment que je n’en ai pas bu. Ça fait plaisir de pouvoir en boire un peu en cette soirée. Je me mets à crier.

- AUX HYENES ! LONGUE VIE A MAHACH !

Ce soir c’est la fête alors je me lâche, je danse avec les autres, grimace ou encore raconte quelques blagues. Ce soir est nôtre soir. J’échange avec tout le monde, personne n’échappe à mes danses bizarres et vulgaires.

Ce soir est très chaleureux, l'équipage fait la fête sans oublier les événements mais déjà en les digérant mieux. Plus la soirée avance et plus en plus de personne tombe sous l'effet de l'alcool et s'endorment, je suis encore debout, malgré l'alcool que j'ai ingurgité je ne suis pas qu'un débutant eheh ! J'avoue que je suis bien entamé mais la fête ne fait que continuer !
https://www.onepiece-requiem.net/t12658-daemon-wall-le-borgnehttps://www.onepiece-requiem.net/t12699-daemon-wall-le-borgne
Xia He Wei
Xia He Wei

♦ Localisation : Grand Line

Feuille de personnage
Dorikis: 2240
Popularité: -104
Intégrité: -79

Jeu 26 Nov 2015 - 0:55


J'ai le droit à une poignée de main, mais c'est lorsqu'il me serre soudainement contre lui que je réalise qu'il m'a officiellement acceptée dans son équipage. Désarçonnée par son geste, qui est quasiment une première pour moi, j'écoute un peu tard son discours sur la raison d’être de son équipage. Oui, je crois que ça me convient. Evidemment, je suis encore loin de pouvoir me mêler aux autres pour parler de tout et de rien.
Mais comme pour parer à mes habitudes solitaires, le Capitaine décide aussitôt d'organiser une sorte de repas de fête. Invitée malgré moi, je quitte la pièce en le laissant parler avec la sœur Mc Aaron. J'ai son frère à interroger, et le fait qu'elle soit occupée avec le Capitaine m'arrange.

[...]

Deux heures plus tard, je me suis retirée dans la cuisine, où je suis seule avec Johanna, la cuisinière. Elle me pose des questions sur mes habitudes alimentaires tout en essayant de tenir Zéi à bonne distance des réserves. Apparemment, mon singe s'est découvert une nouvelle passion pour les biscuits secs. Si elle s'est montré plutôt électrique tantôt, je découvre qu'une fois concentrée sur sa tâche, la pirate est une femme certes bourrue mais agréable. Je pensais que le strict régime alimentaire des assassins la lasserait, mais au contraire, elle est curieuse de comprendre nos multiples utilisations des plantes et nos calculs précis pour les apports énergétiques.
En échange, j'ai mécaniquement commencé à l'aider à vider les poissons. La tâche bien que poisseuse m'aide à me vider l'esprit après ce que Lyon m'a révélé. Mon frère s'est mis à la solde du Gouvernement Mondial. Cela conforte ma décision d'avoir rejoint les hyènes, mais en aucun cas elle ne me réjouit. Je dois en savoir plus sur cette cellule d'assassins gouvernementaux, et les traquer à mon tour...

Mes sombres pensées sont interrompues par l'arrivée de quelques membres de l'équipage, attirés par l'odeur des plats qui cuisent. C'est eux que Johanna réquisitionne pour finir les préparations, avant que le reste de l'équipage ne débarque en masse.
Avant que je ne m'en rende compte, je suis au milieu d'une joyeuse fête autour du festin marin. Zéi, qui commence à prendre ses marques dans notre nouvel environnement, s'invite sur les épaules de certains pirates pour leur voler leurs crevettes et je ne sais quoi d'autre, et sachant que je suis sa maîtresse, tout le monde le laisse faire. Alors que je refuse poliment l'alcool que quelques-uns me proposent, le Capitaine, Mahach, se lance dans un discours doux-amer sur leur docteur décédé, Daemon et moi.
Lorsqu'il annonce mon arrivée dans l'équipage, je ne m'attends certainement pas à l'explosion de joie autour de moi. Paris insiste pour me mettre une choppe entre les mains, et voilà que Daemon enchaîne à son tour avec un nouveau discours. Je comprends enfin ce qu'il fait avec eux, mais subitement il en vient à moi. Et avant que je n'ai pu dire quoi que ce soit, il s'agenouille devant moi, bientôt suivi par quelques pirates, la plupart étant de ceux que j'ai soignés.
Je suis littéralement figée tellement la situation me surprend. Personne ne s'est jamais agenouillé devant moi, sauf quand j'étais dans l'ombre de mon géniteur. Moi en revanche, je me suis abaissée un nombre incalculable de fois devant lui, devant les anciens et devant des tas d'autres personnes que l'on m'avait ordonné de traiter ainsi.

Heureusement, cette scène ne dure qu'une poignée de secondes, et bientôt ils se remettent à boire et manger copieusement. Dès que je le peux, je quitte la pièce discrètement. Dehors, il n'y a qu'un pirate en train de vomir par-dessus bord, et une vigie ou deux.
Respirant l'air frais de la nuit, je m'assois sur le bastingage, inspirant à fond les effluves marines. Le ramdam des pirates en pleine fête couvre presque totalement le bruit des vagues tranquilles autour du navire. Retirant tous mes accessoires, je passe une main dans mes cheveux, avec l'impression de me détendre enfin pour la première fois depuis longtemps.
Je ne peux pas encore boire un coup et rire à gorge déployée avec les pirates, mais je ne suis définitivement plus cet machine à tuer glaciale que j'étais il y a encore quelques mois. J'ai même un peu hâte que nous atteignions Grand Line, et de commencer cette nouvelle aventure, sans ordres et sans règles.  

A côté de moi, Johanna me rejoint pour s'accouder au bastingage, et me tend une chope de bière.

- On peut toujours s'gratter pour un discours de ta part, hein?

Je lui adresse ce qui pourrait ressembler à un semblant de sourire, et m'autorise une première gorgée de bière.
https://www.onepiece-requiem.net/t13096-xia-he-weihttps://www.onepiece-requiem.net/t14726-ft-de-xia-he
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1