AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
95.97 € 159.99 €
Voir le deal

Et c'est pas fini... [Nazgahl > Daiki > Pandore)

Nazgahl Cradle
Nazgahl Cradle

♦ Localisation : West Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 2515
Popularité: -166
Intégrité: -188

Dim 22 Nov 2015 - 16:29

Nazgahl mâchonnait vaguement trois bouts de brochettes sur le pont du Passe-Partout, profitant d'un bain de soleil qui pour une fois ne lui déplaisait pas, malgré ses copinages avec les ténèbres. Hors, mâcher n'était pas chose aisée sachant qu'il n'avait plus de dents, ce qui rendait la tâche plus longue... Le petit navire du jeune garçon qu'il avait rencontré au sein du Baratie voguait tranquillement, visiblement à l'abri des poursuivants. La Goule, toujours aussi sociale, avait eu l'occasion de causer des dégats mineurs en pas plus d'une demi-heure. Détruisant mobiliers et personnels à grands coups de matraque, le monstre avait encore une fois eu le chic pour se faire remarquer. Mais c'était sans compter sur Daiki, ce gosse particulièrement altruiste et surtout fabuleusement courageux, qui avait invité le monstre à fuir le chaos en sa compagnie.

Daiki s'affairait sur le pont en compagnie de son étrange compère, le petit bonhomme de bois flûtiste, et tous deux semblaient discuter du cas de l'animal cauchemardesque qu'ils hébergeaient. Le musicien miniature n'apparaissait pas très rassuré de laisser monter à bord un criminel armé et dangereux, mais le jeune capitaine était apparemment convaincu que Nazgahl ne leur ferait pas de mal. En vérité, Nazgahl demeurait tranquille tant qu'on le nourrissait et qu'on ne se montrait pas agressif envers lui, pour l'instant. Bien sûr, ses sinistres fantasmes de tueur né ne tarderaient pas à refaire surface, et mieux valait ne pas être dans le coin quand la folie frapperait à sa porte pour lui rappeler qu'elle restait toujours dans le coin.

La Goule décida de faire un peu d'exercice, et se redressa sur ses quatre pattes, marchant jusqu'au mât tranquillement sous le regard inquisiteur du bonhomme de bois. Puis, il entreprit d'escalader ladite structure à l'aide de ses grosses pattes de fauve, grimpant en moins de deux au sommet de la vigie. Son instinct animal lui dictait de surveiller les alentours en cas de problème, afin de défendre son territoire si ils venaient à rencontrer une opposition. Il fut surpris de constater que ses soupçons étaient fondées.

"On rifque d'avoir des foufis gamin..."

Les foufis, c'était un navire qui faisait cap sur leur position à une vitesse remarquable. Daiki avait peut être des potes en mer, mais Nazgahl quant à lui était sûr de ne pas en avoir, alors il avait tendance à se montrer méfiant lorsqu'un équipage lui fonçait dessus en pleine journée. Nazgahl grogna un coup, renifla l'air pour tâcher d'identifier des odeurs qu'il reconnaîtrait. Mais par delà le vent marin et son sel omniprésent, le fauve avait bien du mal à distinguer quoi que ce soit. Ses yeux adaptés à l'obscurité, quant à eux, ne percevaient qu'une silhouette de bateau, et absolument rien sur le pont. Etre nyctalope avait certes ses avantages, mais c'était moins bien lorsque le soleil se sentait d'attaque pour illuminer tout ce qui se trouvait sous sa coupe.

"Je ne fuis pas convaincu que fe foit des v'amis à toi, ve me trompe ?"

Lança-t-il d'un air grave à son jeune compagnon d'infortune.

Puis il se recentra sur l'objet de son angoisse, à savoir le fameux monstre de bois, toutes voiles dehors, qui filait vers eux comme la misère sur le mauvais monde. Il était toutefois étonnant de constater que la Marine s'était déplacée en mer pour un incident dans un restaurant qui favorisait une clientèle de pirates. Ca ne tenait pas debout. Nazgahl s'empara de l'une de ses machettes, qu'il fit tournoyer pour se détendre le poignet. Ca sentait le sel marin ouais, mais ça puait la castagne à dix lieux à la ronde, surtout.


Dernière édition par Nazgahl Cradle le Mar 24 Nov 2015 - 13:39, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t11023-nazgahl-une-bestiole-pas-commodehttps://www.onepiece-requiem.net/t11050-atouts-et-coups-bas-de-la
Daiki
Daiki

♦ Localisation : North Blue - Boréa
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1715
Popularité: +11
Intégrité: 5

Mar 24 Nov 2015 - 13:05

Daiki était en train de finir sa brochette tranquillement, alors que le monstre l’avait déjà gobé. Flûte ne lâchait pas du regard Nazgahl, il se méfiait de lui et peut-être il avait raison. Cet homme avait montré qu’il pouvait être très violent et qui sait quand est-ce qu’il reperdra le contrôle de son corps et son esprit. Notre jeune héros ne s’en préoccupa pas plus que cela, il vagabondait sur le pont en s’attelant à diverses tâches, comme le nettoyage, le ponçage, le vernissage, etc. Il entretenait vraiment bien son bateau, il l’avait reçu, il s’agissait d’un présent qu’il ne chérissait de tout son être. Passepartout lui permettait de vivre son rêve, voyager et explorer ce monde, alors il ne voulait surtout pas le perdre.

Le Cradle avait disparu du champ de vision de Hanchin et il faut dire qu’il eut peur pendant un instant, se demandant où cette chose avait bien pu finir. Cependant, il suffisait de suivre le regard du pantin pour savoir où se trouvait l’invité du jour. Le monstre se trouvait en haut du mat, sur la plateforme d’observation. À voir, il examinait l’horizon ou il rêvait tout simplement, mais de quoi pouvait songer un tel être ? Aucune idée, mais quoi qu’il en soit, il était très concentré, comme s’il y avait quelque chose au loin. Nazgahl bafouilla des mots que le petit voyageur ne put comprendre. Il tendit l’oreille et intercepta quelques mots, dont soucis.

• Quel genre de soucis ?

Cria-t-il pour que son compagnon d’aventure entende. Aucune réponse ou en tout cas, Daiki n’entendit rien. Le jeune homme aux yeux rouges lâcha son balais et alla voir lui-même qu’est-ce qui se tramait à l’horizon. Autant vous dire que notre jeune héros resta bouche bée, car un bateau de la marine était en approche. La voile était marquée du symbole de la justice de ce monde, aucun doute là-dessus. L’adolescent originaire de Suna Land fit immédiatement le lien, les débordements au Baratie avaient été signalés et à présent, le maître du bateau et sa marionnette se retrouvaient dans de beaux draps.

Notre jeune héros sentit un regard peser sur lui, il se retourna et vit Flûte comme il ne l’avait jamais vu. Un regard sérieux et sombre, comme pour dire : tu vois qu’il ne fallait pas le prendre avec nous. Le patin avait peut-être ses raisons d’être fâché contre son sauveur, mais là, il fallait se serrer les coudes, car la situation était toute sauf réjouissante.
https://www.onepiece-requiem.net/t11451-daiki-o-presentation-ohttps://www.onepiece-requiem.net/t11604-fiche-technique-o-daiki
Pandore
Pandore
•• Lieutenant d'élite ••


Feuille de personnage
Dorikis: 2619
Popularité: +140
Intégrité: 125

Sam 28 Nov 2015 - 21:39






Traque


Fixant l'horizon, Pandore se laissa bercer par la brise marine qui enveloppait son corps. Elle savait pertinemment que cela n'allait pas être une journée de tout repos. Cela avait déjà débuté lorsqu'on l'avait réquisitionné pour arrêter quelques malandrins ayant semés la zizanie au Baratie. Le navire de la marine s'agitait en cœur avec les occupants qui le conduisaient, le vent leur était étonnamment favorable accélérant d'autant plus l'allure du batiment. Pandore quant à elle fixait patiemment sur le pont, n'ayant aucune tâche à accomplir ni dans le commandant ou dans la mise en action du bateau. Elle était là seulement pour remplir les effectifs afin de s'assurer d'une capture propre et nette.

Se perdant l'espace de quelques secondes dans ses pensées, elle caressa la paume de son épée naturellement comme pour se préparer à une éventuelle confrontation. Les journées d'un soldat de la justice pouvaient être longues et laborieuses. Lorsqu'un homme embrassait la voie du pirate, il s'engageait alors à crever à chaque instant sous prétexte de pouvoir vivre à travers une liberté inconditionnelle. Tandis que celui qui s'adonnait à la marine se retrouvait à subir le même danger chaque jour mais pour le bien d'autrui. Et malgré l'incroyable magnificence de cette quête de justice, le nombre de perte dans la marine était de plus en plus colossales chaque jour.

Pandore ne craignait pas sa mort, mais plutôt celle de ses collègues qu'importe leurs facultés à se battre. Ils partageaient tous sa volonté de mettre fin à la pourriture de ce monde dans toutes ses formes. Bien qu'ils n'étaient pas autant dévoués qu'elle, elle sacrifierait un millier de pirate pour sauver ne serait-ce la vie que d'un seul de ses coéquipiers.

La vision de l'objectif qui vint rapidement à portée de vue sortie brutalement Pandore de sa réflexion. De toute manière, il était compliqué de louper le navire en question, décoré d'une peinture plus que clinquante, cela relevait même de l'étonnement que personne ne l'ait remarqué avant. Les premiers ordres fut données sur le navire de la marine qui régla sa direction vers sa proie. Telle un tigre chargeant sur son gibier, le bateau fonçait droit sur les fuyards des embrouilles au Baratie.

Les canons quant à eux pointaient leurs museaux sur le navire adverse sans pour autant cracher leurs poisons d'acier. Ce n'était pas l'objectif pour l'instant, cependant tandis qu'ils étaient de plus en plus proche, les soldats récupérèrent un à un leurs fusils et se planquèrent derrières les barres du pont et prirent tous positions. Tout était rodé merveilleusement si bien que la marine fut rapidement prête à un éventuel combat. L'un des marins gueula alors en direction des malandrins.

- Rendez vous ou ne seront contraints de faire feu !




https://www.onepiece-requiem.net/t14000-presentation-de-pandorehttps://www.onepiece-requiem.net/t14105-fiche-technique-pandore
Nazgahl Cradle
Nazgahl Cradle

♦ Localisation : West Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 2515
Popularité: -166
Intégrité: -188

Dim 29 Nov 2015 - 17:35

Nazgahl réajusta son masque pour protéger son faciès de la lueur éclatante du soleil. Ca ne sentait pas bon, et le fauve aurait préféré pouvoir faire usage de l'obscurité, son allié de toujours, lors d'une altercation avec la Marine. Car il s'agissait bien là d'un navire des représentants de l'ordre qui venait de braquer ses immenses canons sur le bâtiment de Daiki. Nazgahl observa la silhouette féminine se trouvant sur le pont du bateau ennemi, sans pouvoir la détailler avec précision. En tout cas, elle semblait faire office de dirigeante, ce qui signifiait que les formes vagues qui s'agitaient autour d'elle devaient être des marins également. Elle n'était pas seule. En se concentrant davantage, le monstre détailla davantage les petites tâches noires pour enfin comprendre, non sans surprise, qu'il y avait une sacrée foule sur le pavillon d'en face. Une voix masculine leur ordonna de se rendre s'ils ne voulaient pas risquer de finir au fin-fond des océans, et Nazgahl déglutit.

Le monstrueux acrobate bondit de son perchoir, retombant lourdement aux côtés du gamin avant de poser sa grosse patte sur l'épaule du garçon. Il avait une idée en tête mais ressentait une certaine angoisse à l'idée de se faire tirer dessus, néanmoins. Inutile de dire que le pauvre petit bateau de Daiki n'avait pas la moindre chance d'échapper à un assaut frontal de ce colosse des mers prêt à faire feu, et donc la puissance devait être suffisante pour les pulvériser net. Mais la Goule disposait d'une arme dont les Marines ignoraient probablement tout, une arme à double-tranchant qui ne lui permettait justement plus de se retrouver à la flotte, excluant ainsi la possibilité de quitter l'embarcation. Se penchant un peu en avant, il murmura à l'oreille du jeune capitaine.

"Daiki, v'ai un plan mais il va falloir qu'on monte à bord de leur navire..."

Nazgahl huma l'air un instant, reniflant à droite à gauche comme pour se rassurer. Un léger coup d'oeil sur le côté et il croisa le regard de Flute, qui semblait profondément mécontent de se retrouver dans cette situation. Le fauve n'était nullement désolé, étant donné que rien ni personne ne lui avait jamais appris à l'être. Que ce petit bonhomme de bois s'estima déjà heureux de ne pas s'être retrouvé en pièces détachées.

Cela dit, le monstre comprenait le petit gaillard musicien sachant qu'il était tout aussi anxieux, mais paré pour une approche frontale. Oui, ses sinistres capacités leur permettraient peut être de se tirer de ce mauvais pas, moyennant de réduire les effectifs du navire des opposants en charpie. Le problème étant que la Goule n'avait encore jamais fait part au jeune homme de son pouvoir, et qu'il était compliqué de lui en expliquer le concept sous la menace d'une batterie de canons.

"J'ai un pouvoir qui nous permettra de leur éfapper. Mais il va falloir que tu me fasses confiance, et il fa furtout falloir qu'on fe batte. Tu me fais confiance ?"

Suite à quoi, Nazgahl se redressa et leva ses mains bandées en l'air pour signaler sa réddition sous le regard incrédule de ses compagnons. Il inspira lourdement et se prépara au pire. Daiki n'avait pas l'air d'un combattant experimenté, sans parler de Flûte qui apparaissait tout bonnement inapte à l'altercation, mais c'était sans compter sur le potentiel de destruction du Fauve.
https://www.onepiece-requiem.net/t11023-nazgahl-une-bestiole-pas-commodehttps://www.onepiece-requiem.net/t11050-atouts-et-coups-bas-de-la
Daiki
Daiki

♦ Localisation : North Blue - Boréa
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1715
Popularité: +11
Intégrité: 5

Lun 7 Déc 2015 - 21:03

Daiki déglutit à son tour lorsque Nazgahl lui annonça qu'ils allaient devoir se battre. Malheureusement, notre jeune héros se trouvait dans une situation ambiguë. Soit il se battait avec son nouveau compagnon, soit c'était ce dernier qui allait le battre. Le gamin originaire de Suna Land lança un regard compatissant à sa marionnette, qui comme lui, avait compris qu'ils se trouvaient dans une impasse. L'équipage du Passepartout allait passer aux côtés obscurs de la force et se battre contre la justice pour s'en sortir vivant, à moins qu'ils ne se battent pas…

Soudainement, Hanchin eut une idée, il allait suivre le Cradle, mais il n'allait pas en venir aux mains avec la marine. Il pourra soit se rendre, soit se cacher. Cependant, il y avait toujours un problème, si le trio engageait une quelconques offensives, la marine n'allait pas hésiter à détruire le bateau du jeune homme aux yeux rouges. Il n'y avait qu'une seule chose à faire, se rendre, mais à quel prix ? Nazgahl aura des problèmes et peut-être que notre duo également. Le bateau sera peut-être réquisitionné et vendu ou garder pour la marine. Hanchin devait évaluer la situation et prendre la bonne décision, mais pour le moment, il allait monter sur le bateau justicier et entendre la sentence.

• Ne tirez pas !

S'exclama le jeune voyageur. Il ne voulait surtout pas que l'on abime son moyen de transport, c'était tout ce qu'il avait.

• Nous venons sur votre bateau pour discuter, car je ne vois pas de quel crime nous sommes inculpés !

Continua Daiki, qui se déplaça sur son pont pour s'emparer d'une corde afin de la lancer sur le bateau de la marine qui s'était drôlement approcher du sien. Flûte se glissa en premier sur la corde, ensuite, notre jeune héros laissa le Cradle passer, pour finalement rejoindre à son tour le pont où se trouvaient tous ceux de la marine. Hanchin ainsi que son pantin mirent les mains en l'air, signe qu'ils n'allaient pas envisager une action visant à les blesser.

Le regard rouge de notre jeune héros se posa sur celui qui semblait commander cette troupe. Le propriétaire de Passepartout ne parla pas, laissant le silence s'installer. Le commandant allait sûrement le briser ou peut-être que le monstre allait se mettre à l'action et dévoiler son pouvoir, qui soit disant passant, avait attisé la curiosité de notre jeune héros. Le monstre ne tarda pas à arrêter son cinéma pour attaquer le premier homme à porter de main, alors que le commandant de cette unité de la marine n'avait même pas eu le temps de prendre la parole.

Toutes les armes furent pointées sur la nouvelle connaissance de Daiki, mais ce dernier vit une occasion de s'enfuir ou plutôt de retourner sur son bateau et partir loin de cette endroit. Hanchin attrapa le bras en bois de son pantin et se dirigea en direction de la corde qui faisait encore le lien entre ce navire et son petit bateau. Les cris retentirent dans son dos, tout comme les coups d'armes à feu. Cependant, personne ne semblait s'inquiéter de notre jeune héros, le Cradle devait être surpuissant pour tenir tête à cette armée.

Arrivé sur Passepartout, le jeune homme aux yeux rouges s'empara du gouvernail et leva les amarras pour commencer sa folle fuite à la marine. Jamais il n'aurait cru devoir jouer le hors-la-loi, mais c'était soit ça, soit on le mettait en prison, soit il mourrait. Autant vous dire que le choix fut vite fait et heureusement pour lui, aucun canon ne semblait faire feu sur son précieux moyen de transport. Il ne voulait même pas imaginer ce qu'il pouvait se passer sur le navire de la marine, mais les cries de souffrance et de désespoir lui faisait froid dans le dos...

Lentement, mais surement, notre jeune héros parvint à quitter la zone de combat pour se retrouver seul au milieu du grand bleu. Il ne le savait pas encore, mais la prochaine terre qu'il allait voir et poser pied sera Logue Town!

HRP:
 
https://www.onepiece-requiem.net/t11451-daiki-o-presentation-ohttps://www.onepiece-requiem.net/t11604-fiche-technique-o-daiki
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1