AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -46%
Mi Home Smart4u Casque de vélo avec ...
Voir le deal
37 €

Road to Recovery

Aller à la page : Précédent  1, 2
Lawrence Gargalen
Lawrence Gargalen

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1658
Popularité: -8
Intégrité: -8

Jeu 24 Déc 2015 - 17:31

Rappel du premier message :

Bordel, ça fait un mal de chien. J'ai le corps en miettes et une migraine prêt à me faire imploser le caisson d'un instant à l'autre tellement les battements sont puissants. Qu'est-ce que c'est ?! Merde, pourquoi j'ai un bandage tout autour du crâne ?! En plus je sais même plus où je me trouve. Dans un lit me faisant me sentir comme sur un bloc de pierre, je jette des regards un peu partout. Quelqu'un arrive. Ah, une dame...une infirmière dirait-on, à en juger son accoutrement. Et je suis pas le seul dans la pièce, d'autres sont allongés aussi. J'ai du mal à rappeler ce qui s'est passé, pourquoi je me retrouve alité dans cette salle ? Et je me sens mou, c'est horrible. Si je tente de me lever, le résultat risque d'être très drôle. Cette opération contre la Révolution a été un échec cuisant. J’espère que ceux qui y étaient vont bien.

-Monsieur Gargalen ? Il faut vous reposer !

-Hum.. ? Où sont les autres ?

-Vous êtes dans une base de North Blue. Reposez-vous un peu, le médecin viendra pour faire un topo. En tout cas, vous avez été bien chanceux.

La femme s'avance près de la perfusion reliée à mon bras pour y injecter quelque chose. Même pas le temps d'en placer une que je commence à m'assoupir, en oubliant la douleur. A mon réveil, un homme vêtu tel que le personnel du corps médical se tient face à moi.

-Sergent ? Sergent ?

En plus dans le gaz que je ne l'étais plus tôt, j'essaie de reprendre mes esprits rapidement pour discuter un peu avec celui qui semble être le médecin.

-Docteur Yuni, comment vous sentez vous ?

-Tel une compote, l'escouade de Morton va bien ?

-...Navré Sergent, seul Hector a survécu.

Et merde...j'ai l'impression de vivre un cauchemar, et tout ces bandages qui j'ai envie d'arracher. Le médecin me parle sans que j'écoute attentivement ce qu'il me dit. La raison est que les derniers événements lors de la bataille commencent à remonter doucement. On s'était fait pister dès notre arrivée, un accueil digne de ce nom et un lamentable massacre sur terre. J'ai tout fait pour passer les défenses avec l'équipe jusqu'au chef de la cellule mais le leader en question a déployé sa garde rapprochée et c'était terminé pour nous. Au moment où j'ai voulu lancer une grenade pour libérer la voie, un des gorilles a tiré en plein de mille. Résultat : ça m'a pété en plein dans la gueule.

-Sauf votre respect, j'ai juste envie de prendre un peu l'air.

-Vous êtes encore faible, Monsieur. Mais si votre état vous le permet, pourquoi pas. Ca ne pourrait vous faire que du bien vu le temps que vous avez dormi.

-Une dernière chose, pourrais-je connaître l'étendu des dégâts sur mon corps ?

Le médecin jette deux-trois regards fuyant pour ensuite me confier les interventions nécessaires à la guérison.

-Ablation de l’œil droit, nous avons fait le meilleur travail possible pour ne pas trop abîmer la figure. Votre bras droit comporte des marques importantes de brûlure. Avec du temps, celles-ci pourraient s'estomper mais pas totalement. Préparez vous à porter quelques stigmates. Et surtout, ne retirez pas les bandages trop vite, vous pourriez rouvrir les plaies. Et...

-Et ?

-Attendez vous à être quand même un peu surpris.

-...

Avec difficulté, je m'accroche fermement à l'armoire sur le côté pour prendre appui dessus. Les jambes assez flageolante et endoloris au niveau des côtes, je marche petit pas par petit pas et me dirige vers la sortie la plus proche. Espérons que je ne me casse pas la gueule. L'infirmière de tout à l'heure reste un peu derrière moi au cas où ce cas adviendrait.

-Je pense que ça ira, merci.
https://www.onepiece-requiem.net/t15935-lawrence-gargalenhttps://www.onepiece-requiem.net/t16544-fiche-technique-de-garga
Lawrence Gargalen
Lawrence Gargalen

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1658
Popularité: -8
Intégrité: -8

Ven 1 Jan 2016 - 20:55

Mince, on dirait bien que j'ai touché une corde sensible. La voilà en train de soulever un éventement qui semble douloureux de sa vie. Après, ce n'est pas forcément ma faute, mais vu mon empathie systématique pour les gens que je côtoie, je m'en veux quand même un peu. Elle a perdue son frère ? Je ne sais pas trop ce que ça fait dans le fond, mais si cela m'arriverait je pense que ça serait douloureux aussi. La famille, c'est ce qu'il y a de plus important. Et Dieu sait que je le pense sans cesse. N'empêche, son comportement à l'époque m'étonne aussi vu la Gallena que je vois aujourd'hui. L'est forte cette gamine, j'ose imaginer ce qu'elle a du traverser pour en arriver là. En continuant sérieusement sa carrière dans la Marine, il est sur qu'elle ira loin, très loin.

Enfin, voilà les gaufres qui arrivent, encore légèrement fumante avec cette généreuse boule de glace et...cet amas de chantilly ! Ça a l'air très bon. Je passe un doigt dans la crème tel un goinfre sans attendre tandis que Tignasse Rose me demande de lui raconter une histoire. Tout de suite après, la voilà qui se rue vers cette merveille. Après, je me dit que c'est tout a fait faisable, de lui raconter quelque chose. Ça fait comme un fond sonore quand tu manges, à part si elle a du mal à se concentrer pendant qu'elle mange ? Bonne question, mais si la soldate m'a demandée c'est que la réponse doit être non ? Et qu'est ce que je pourrai bien lui raconter... Ah mais je sais ! Si je connais la raison pour laquelle la petite s'est engagée, autant raconter la mienne.

-Autant raconter la raison pour laquelle je me suis retrouvé dans la Marine. Je suis issu d'une d'assez grande famille. En comptant tout le monde à la base, nous étions sept ! Mes parents et mes quatre frères et sœurs. Le plus grand c'est Clarence, ensuite il y a eu moi, Hans, Mariana et Helena. Pour ce qui est de mon petit frère, nous n'avons jamais trop su si il était notre frère ou notre demi-frère. Au niveau de la constitution il ne nous ressemble pas beaucoup, et en plus c'est presque un blondin ! En effet, je vais au vif du sujet. Lorsque nous étions plus petits, on pouvait considérer que j'étais quand même le plus proche de ma mère. Le garçon à sa maman tu me diras. Elle me racontait beaucoup d'histoires sur les soldats, comme quoi son père l'avait été pendant de longues années. Qu'il avait combattu des navires de pirates pleins à craquer, qu'il sauvait les gens en détresse et était un combattant reconnu. Je me prenais au jeu, j'étais très attentif et friand de toutes ces histoires, en me disant que vu l'admiration qu'avait ma mère pour son père Marine, elle ne pouvait que l'être aussi pour son fils suivant le même parcours. C'est simple et bidon quand on réfléchit mais c'est resté efficace au fil des années. Inconsciemment, cet état d'esprit a servi de fil conducteur à ma vie. Mais le truc c'est que quelques années plus tard, la relation entre mes parents se dégradaient de plus en plus jusqu'au moment où ma mère a prise la porte. Après, on ne l'a plus jamais revue. Et depuis je me dit que si je progresse et devient un Marine honorable, peut-être que cela pourra se répercuter dans ses oreilles et qu'elle sera fière de moi. Ça c'est pour la cause, après, je sais que mon père tiens à ce que je fasse quelque chose de ma vie que je ne regrette pas. Mais c'est que je parle beaucoup moi, je devrais manger ! Échangeons les rôles tiens, à toi de me raconter quelque chose.

Elle est mignonne à manger sa grosse gaufre en me regardant avec ses grands yeux, en plus, on dit que si une fille est belle en mangeant, elle est belle tout l'temps. J'attaque la gaufre, elle n'est plus aussi chaude qu'elle en avait l'air il y a quelques minutes et la boule a un peu fondue mais je ne vais pas faire de chichis. Hum ! C'est qu'elle est délicieuse, un vrai régal. C'est ce genre de choses tellement bonne qu'elle vous donne de l'appétit d'un coup d'un seul. Je l'écoute dans un silence religieux et apprécie le fait qu'elle s'ouvre d'une telle façon à moi. Sûrement que ça doit être quelque chose d'anodin à ses yeux mais ça me fait plaisir. L'espèce de gros gâteau est quasiment fini, qu'est-ce que c'est bourratif ! J'essuie mes mains maculées de graisse et de sucre et me prépare a renchérir sur ce que Gall' vient de me dire.

-Devenir plus forte, hein ? Ma foi, c'est un excellent objectif si tu veux mon avis. Ni trop prétentieux, ni trop modeste. Le chemin sera long pour ça mais quand on voit tout le chemin parcouru pour en arriver à ce qu'on veux, on se dit quand même que ça en a valu la peine. Je n'ai pas eu l'occasion de te le dire mais j'aime ton état esprit, tu me motives, tu me donnes la patate pour être franc ! Car, tu sais, moi aussi j'en ai bien envie, d'être fort. Que mon poing traverse tout mes adversaires et les envoie au tapis de façon magistrale ! Et...quand j'y pense, je suis bien remis de l'opération donc si à un moment tu as envie que l'on participe ensemble aux entraînements au corps à corps, tu pourras me faire signe. Sinon, j'espère que tu as bien mangé ?
https://www.onepiece-requiem.net/t15935-lawrence-gargalenhttps://www.onepiece-requiem.net/t16544-fiche-technique-de-garga
Gallena Scorone
Gallena Scorone
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : En mer

Feuille de personnage
Dorikis: 6720
Popularité: +561
Intégrité: 483

Sam 2 Jan 2016 - 21:24

- Bien sûr ! .. Bien sûr. Merci d'avoir accepté de venir. Elle était vraiment bonne cette gaufre. Ça fait longtemps que j'en avais pas mangé.
Il est bizarre quand même, il sourit tout le temps. Après ce qu'il a vécu, y a pas tant de gens qui souriraient autant que ça, si ? Je me demande bien ce qui lui passe par la tête en ce moment .. non, attends, en fait je me le demande pas. Je suis Gallena Scorone, je suis trop mégaforte et je me fiche totalement des autres gens parce que c'est moi la plus importante au monde même s'ils le savent pas encore ! Voilà, exactement.
Mais peut-être il peut y avoir quelques personnes moins importantes mais quand même un peu plus que les autres ? ... Qui feraient partie de ... mon histoire. Non non non non non non !!!
Faut même pas penser à des idioties pareilles, quand je serais au sommet y aura la place que pour moi !! Rien à faire des autres et ...
Oh mince mince mince.
Je viens de secouer la tête n'importe comment devant tout le monde. Je vais passer pour une fille bizarre.

.. Tant pis.
C'est pas mon problème.

Eh, t'façon ils savent même pas encore qui je suis. Serais. D'ici à ce que je sois la plus forte de tous, ils auront oublié la fille qui secoue la tête bêtement devant son assiette à gaufre.

Sauf le sergent Gargalen.
Oui, lui il saura. Il va se rappeler.

- Faut que je vous élimine.
- Pardon ?
- Oh ? Euh .. je voulais dire que c'est d'accord pour l’entraînement. Mais je vous préviens je suis sûrement meilleure que vous pour donner des coups de poings, avec mes gants.
Je souris et lève mon point gauche entre nous deux, qu'il le voie bien. Que Lawrence puisse contempler tout comme il veut mon beau gant de métal.
Bien sûr que je vais les enlever pendant l'entraînement. Je ne veux pas lui casser la tête. En plus il est encore blessé.
Je parie que je suis plus rapide que lui, mais ça on va pouvoir vérifier. Il est plus costaud mais je cogne sûrement plus vite.
On va pouvoir vérifier.
J'ai pas l'habitude tant que ça de me battre contre un seul adversaire. Moi je suis habituée au bazar des bagarres. C'est quand même pas tout à fait pareil. Quand y en a un qui dit pouce, on le laisse partir sans le retenir. Ici, à la marine, et plus tard quand je me battrais, ça sera sans doute pas possible de dire pouce.

Je me lève de ma chaise d'un bond.

- On attend quoi ? Allons-y ?
https://www.onepiece-requiem.net/t13186-gallena-scoronehttps://www.onepiece-requiem.net/t13291-maitrises-de-gallena-scor
Lawrence Gargalen
Lawrence Gargalen

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1658
Popularité: -8
Intégrité: -8

Sam 2 Jan 2016 - 22:10

-Faut que je vous élimine.

- Pardon ?

- Oh ? Euh .. je voulais dire que c'est d'accord pour l’entraînement. Mais je vous préviens je suis sûrement meilleure que vous pour donner des coups de poings, avec mes gants.


Un échange ensemble ? Pas de problèmes. Et si elle pense pouvoir m'impressionner avec ses gants en prétendant être plus forte, c'est assez prétentieux de sa part. Après, elle est jeune donc je peux comprendre son désir insatiable de bastonner. Si j'ai bien appris une chose depuis le jour où j'ai commencé à frapper, c'est bien de ne jamais sous-estimer l'adversaire. Après, je ne suis pas la pour me prendre la tête car cela reste quelque chose d'amical. Mais je pense que la différence entre nous reste la réactivité. La plupart du temps, la situation dans lesquelles je me retrouvais me forçait à garder l'esprit alerte jusqu'à ce que la menace soit écartée une bonne fois pour toute. Et puis on verra bien une fois à la salle ce qu'elle vaut. C'est une fille et je sais que je vais rester un peu sur la réserve à plutôt tenter d'esquiver et parer les coups plutôt qu'attaquer. Heureusement que Clarence m'aura transmis cette passion qu'il a pour la lutte, c'est utile dans ce genre de moments. Pas forcément besoin de trop « toucher » la personne en face de soi et la faire valser un peu comme on veut. Il y a même des fois où c'est très drôle, enfin bon. Je vais enfin pouvoir me dégourdir un bon coup depuis cette satanée période au lit à me gaver des horreurs que les médecins me donnaient pour « me soigner ». Balivernes, le fait d'avoir pu bouger rapidement m'a énormément aidé à me rafistoler assez rapidement. Les entraînements au sabre m'ont bien dégourdi, voyons voir ce que ça donnera au corps à corps. Le corps est encore un peu endolori mais un bon échauffement bien efficace comme me faisait faire le frangin et la toutes les petites gênes se seront qu'un lointain souvenir pendant le combat. Pour être objectif, j'ai sûrement dû me ramollir un peu au niveau des coups mais je ne suis pas non plus resté des années en convalescence. Quand j'y pense, si le médecin me verrait me battre, je me serais fait taper sur les doigts comme il se doit avec une bonne période au lit, le pur cauchemar. C'est que Gallena a l'air d'aimer se bagarrer dirait-on, sa fougue est bien palpable depuis le moment où je lui ai proposé de l'accompagner a l’entraînement. Elle a envie de se donner à imploser littéralement. Elle ne peut plus attendre et se lève d'un bond de sa chaise. J'ai compris, allons lui donner ce qu'elle veut. Ça promet d'être intéressant. Une fois de plus, je lui lâche un petit sourire en coin en me levant et en déposant l'addition sur la table. Les mains bien ancrées dans les poches, nous rentrons vite à la base vu à la vitesse où elle marche.

Touffe Rose marche devant et me montre le chemin jusqu'au gymnase qui, à mon grand étonnement, n'est pas très rempli en ce moment de la journée. C'est absolument parfait, elle aussi doit être contente d'avoir de la place pour manœuvrer. Nous échangeons quelques mots, quelques petits sarcasmes et je retire soigneusement ma tunique ainsi que mes chaussures. Déjà, je sens tout de suite qu'un poids se libère et me voilà un peu plus libre de mes mouvements. Elle se prépare aussi non loin de moi pendant que je commence à sérieusement m''échauffer. Quelques recrues nous regardent, d'un œil assez étonné. Je me demande qui ils regardent comme ça, l'Estropié ou Drôle de Coiffe ? Bon Law, c'est malpoli, là. Quelques vertèbres craquent, la nuque aussi, on dirait que je suis resté dans un sarcophage pendant des siècles ou quoi ?! Quelques étirements pour à peu près chaque gros muscles pour les réveiller. Allez, maintenant on fait bien monter le rythme cardiaque, on s’essouffle un peu à l’échauffement pour mieux encaisser niveau endurance pendant l'effort. Hum, un des types est libre avec ses sortes de gros coussins pour que son partenaire puisse frapper dedans. C'est parfait histoire de placer quelques coups ce truc ! Je l'alpague très vite et ne lui laisse pas trop le temps de se décider que je suis déjà tout sautillant en face de lui pour envoyer des petits coups rapides dans les airs. Gallena a l'air rapide en parlant de ça, mais je vais lui montrer que c'est pas parce qu'on est grand et large d'épaules que la vivacité est en option. C'était l'une des devises d'un de mes formateurs d'ailleurs «Grand et lourd ça sert à que dalle ! Si tu veux impressionner ton ennemi, montre lui que tu sais y mettre la vitesse en même temps que la forme ! » C'est bon. Un petit peu dégoulinant de sueur, je m'essuie et vais au robinet pour me désaltérer juste comme il faut. Manger sucré et de l'effort juste après, c'est pire que d'avaler du gros sel pour se donner soif.

Me voilà face à Gall, elle a l'air d'avoir finie aussi.

-Hey, on peut commencer ?
https://www.onepiece-requiem.net/t15935-lawrence-gargalenhttps://www.onepiece-requiem.net/t16544-fiche-technique-de-garga
Gallena Scorone
Gallena Scorone
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : En mer

Feuille de personnage
Dorikis: 6720
Popularité: +561
Intégrité: 483

Dim 3 Jan 2016 - 12:57

- J'suis prête sergent.

Mes gants posés avec mes boucles d'oreilles sur un banc, j'avais pas grand chose à faire pendant qu'il se préparait. J'étire quelques muscles qui sont pas appelés en général, mais vraiment y en a pas beaucoup des comme ça. C'est l'avantage de bouger tout le temps, d'avoir le corps qui s'agite dans tous les sens. Je suis toujours en train de m'étirer. Et ouaip. Et ...

- En fait non attendez une minute.

Je m'éclipse, le temps d'aller aux toilettes.
Je reviens après m'être soulagée et me met en position.

- Prête cette fois.

Lui aussi. J'y vais. Je lui cours dessus, feinte comme si j'allais le frapper à droite. Me sert de l'appui du pied droit pour changer ma trajectoire sur la gauche en passant à côté de lui et en cognant sa hanche. Touché !
Je continue en me baissant un peu, au cas où il tente un coup de coude et je vais passer dans son dos quand waa mon pied se soulève, il m'a fait une béquille le fourbe. Je roule par terre et commence à me relever, mais il m'attrape par les épaules et en profite pour me donner un conseil.

- Ne tournez pas le dos à l'adversaire, c'est risqué.

Il s'écarte et me laisse me relever. Pendant le mouvement, je me tourne vers lui, parce que il a raison et on sait jamais. Il se tient devant moi et sourit. Il va voir ce qu'on va voir. Je cogne et ...
Mais c'est pas du jeu ça.
Il s'écarte et attrape mon bras, et il tire vers l'avant. Avec mon coup de poing dans le vide et lui qui tire, je me retrouve entraînée. Waa waaa stop !!
Quand il me lâche et arrête de me faire tourner, je parcours bien cinq mètres avant de réussir à m'arrêter. Alors c'est à ça qu'il veut jouer ? J'aime pas ça. Moi j'aime avoir l'initiative. Mais ça a l'air de servir à rien contre lui.
Je me met en position défensive, poings levés, un devant mon menton l'autre en avant. Je l'attends. Il donne l'air de réfléchir. Mais il vient. Je fais rien. Il donne de petits coups dans le vide, un peu trop loin pour m'atteindre. Je réagis pas. Enfin à peine. Là ! Une vraie frappe. J'esquive. Un autre coup, lui pas question d'esquiver ! Je le chope entre mes bras. Je commence à tirer. Il doit se dire que je vais faire comme lui tout à l'heure, mais avec la différence de gabarit c'est clairement pas faisable.
Moi aussi je le sais. C'est pas lui qui tourne, c'est moi. Coup de pied en arrière, bam dans le tibia. Oulàlà oups, c'était totalement voulu.

Je le lâche et m'écarte rapidement pendant qu'il est occupé à grimacer.
J'en profite pour jeter un œil au plafond.
Il est assez haut pour que je tente un Pugno Lunare. Sauter, lui coller les genoux dans la tronche, puis pendant la descente lui marteler le visage à coup de poings ultrarapides.

Ouais, j'vais faire ça quand c'est possible. S'il tente un autre croche-patte par exemple.

- On continue sergent ?
https://www.onepiece-requiem.net/t13186-gallena-scoronehttps://www.onepiece-requiem.net/t13291-maitrises-de-gallena-scor
Lawrence Gargalen
Lawrence Gargalen

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1658
Popularité: -8
Intégrité: -8

Dim 3 Jan 2016 - 23:21

C’est un bon début. Cette fille est très vivace ! C’est bien ce qui me semblait, on ne s’ennuie pas avec un tel adversaire si je peux la nommer ainsi. Ca utilise une feinte assez basique qui m’atteint quand même, je suis trop mou là, je sous-estime ?! Elle veut directement enchainer mais son attaque avorte assez vite lorsque je la déséquilibre. Allez Law, fidèle à toi-même. Dans ce genre de combat, tu ne peux pas t’empêcher de chercher un peu la petite bête. Prends pas trop la confiance va, je mets ma main à couper que la suite va demander de la réactivité. Relève toi petite et frappe moi encore, je suis prêt. Utiliser sa force contre elle est une très bonne alternative, et ça marche. Mais vivace comme ça, il va falloir varier si je ne veux pas vite me retrouver au tapis car oui, je peux me faire humilier surtout que je ne suis pas au maximum. Valse petite, laisse-moi un peu le temps d’analyser la chose. L’intensité de l’échange monte crescendo et des petits curieux commencent à s’arrêter un peu de taper dans les sacs ou sur leurs partenaires pour se mettre à assister à notre…entrainement ? On fait autant de bruit que ça ? Je ne pense pas, peut-être qu’ils sont étonnés qu’un plus haut gradé s’entraine de la sorte avec une seconde classe. J’enchaine avec une frappe sans la pousser jusqu’au bout, mon but n’est pas tellement de frapper. Aoutch ! Je pense que je suis un peu trop gentil là, c’est un bon coup que j’me suis pris dans le tibia, là. Juste avant qu’elle puisse s’écarter, je la saisis par l’arrière du col et le bras pour légèrement la faire tournoyer et l’éloigner à ma façon. Elle reprend ses appuis, changeons de tactique. Formation Tortue !

- On continue sergent ?

-Oh que oui !

Ma position, tout comme la sienne, change. La position des pieds change de manière à bien m’ancrer dans le sol tout en restant fort sur mes appuis. Le buste s’incline petit à petit vers l’avant tout en arrondissant le dos et mettre les bras en avant. Me voilà dans une position assez basse, typique de celle des lutteurs. Si la Miss veut me montrer à quel point elle peut frapper vite, je vais me permettre de l’attraper à l’aide de ces longs bras et m’amuser à me faufiler partout. Ca y est, j’enchaine en me ruant dans une feinte du buste vers l’avant, ma tête se trouve au niveau de sa taille quand mon avant-bras vient bloquer un coup de genou. Le haut du crâne n’est quant à lui pas protégé ce qui me vaut une bonne pluie de petits coups sur le caisson. Hop, tel un raton ses poignets sont saisis, croisé. Gall se débat et m’envoie des coups de pieds bien enchainés au niveau du ventre. Certains sont esquivés mais d’autres atteignent leurs cibles. Tout en maintenant ses mains, je me glisse dans son dos pour la faire basculer au-dessus de moi dans une belle action un peu acrobatique. Ça lui fait tout drôle quand je la fais voler on dirait. Voilà l’occasion pour chacun de prendre de la distance. Les autres autours ont carrément arrêtés de s’entrainer pour nous observer dans le fond comme des timides.

-C’est que Gallena se défend plutôt bien !

-Elle est contre le Sergent Gargalen, il se bat alors qu’il sort de l’infirmerie depuis à peine deux seimanes. Un vrai tordu mais il gère quand même visiblement !

-Sssht, ça r’part !

Tordu... ca me va bien comme surnom. Touffe Rose arrive vers moi à toute balle et déchaine ses poings tels des électrons libres. J’effectue un bond en arrière en gardant les mains bien devant pour parer en restant souple dans mes déplacements. Heureusement que les endroits touchés ne sont pas trop endolories de base. C’est que je recule beaucoup, il faut que j’agisse mais je me retrouve coupé net quand la furie saute, les deux genoux vers l’avant. Au dernier moment, mes mains claquent contre ses genoux histoire d’amortir le choc au maximum mais ça cogne quand même pile sur le menton. Un tel coup me sonne et nous voilà dans une bien drôle de position. Je me retrouve a la porter au-dessus de moi juste les mains au-dessus des genoux en me prenant une avalanche de coups sur la figure. C’est une situation bien fâcheuse et remuer tant bien que mal le crâne ne va rien arranger. Tant pis, j’envoie la sauce ! Chauuuud, devant. D’une flexion des genoux pour me donner de la force, je garde Gallena portée à un bras sous le genou pour ensuite la balancer doucement pour placer l’autre main au niveau de ses clavicules. Me voilà les bras bien tendus avec une jeune fille au bout, quel tableau.

Military Press !

Vole petit papillon ! En espérant que l'atterrissage ne soit pas trop chamboulant.
https://www.onepiece-requiem.net/t15935-lawrence-gargalenhttps://www.onepiece-requiem.net/t16544-fiche-technique-de-garga
Gallena Scorone
Gallena Scorone
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : En mer

Feuille de personnage
Dorikis: 6720
Popularité: +561
Intégrité: 483

Lun 4 Jan 2016 - 17:39

J'attends. Le sergent fait le malin à me porter à bout de bras comme ça au dessus de sa tête, mais franchement, c'est plus simple d'attendre qu'il fatigue et me laisse redescendre. Je pourrais m'agiter dans tous les sens, mais on risque plus un accident.
Mieux vaut attendre au cas où il fatiguerait mais s’entêterait trop, là on risque l'accident. Alors je surveille et je reprends mon souffle. S'il me laisse tomber, va falloir vite me tourner pour prendre le choc correctement et .. oh, ça va être tout nul.

Heureusement, peut-être parce que je me débat pas, il fait pas trop durer et me reposer à la fin. Je m'écarte un peu. Lui il sourit toujours. Moi pas plus qu'au début. Je suis sérieuse quand je me bats. Je veux dire, j'aime bien ça, même j'adore, mais c'est pas rigolo non plus. C'est ... euh .. c'est compliqué à expliquer mais en tout cas c'est pas comme ça que je vois les choses. Un combat, ça se traîte pas à la rigolade.
Zut quoi.

A peine relâchée, je m'écarte rapidement, pour pas qu'il me fasse un coup idiot. Il a l'air de bien aimer les attaques surprises.

- Je pense que j'ai vu de quoi vous êtes capable sergent. Alors maintenant, pas d'quartiers !!!

Je charge. Enfin, pas vraiment. Je tourne autour de lui. Au début il me suit en tournant, pour pas me perdre du regard. Mais il s'arrête, sans doute après avoir commencé à avoir le tournis ou à s'emmêler les pieds.
Moi je fatigue, hein, c'est clair. Mais après avoir fait encore un ou deux tours, je profite d'être dans son dos pour dévier et l'attaquer. Je saute et il donne un grand coup de bras droit en arrière, en se tordant un peu. Mzut. Au lieu de taper dans son dos, je heurte que son côté gauche et je réceptionne mal. Pas trop trop mal, mais avec la fatigue, le fait que je sois pas comme j'aurais aimé, j'ai juste le temps de faire un bond en arrière, j'évite de justesse une nouvelle attaque pour me choper le poignet. Sauf qu'il s'avance.
Pas vite, toujours avec un sourire. Il se moque de moi hein ? Il croit que je suis pas à la hauteur de la tâche ?

Je devais .. non. C'est juste un entraînement. Du calme Gallena. J'inspire un grand coup et je souris, sautillant pour rester un peu trop loin pour lui, pour qu'il puisse me choper trop facilement.

- Bien joué sergent. Vous avez raison, vous êtes de nouveau en forme. Vous êtes prêt à passer à la vitesse supérieure ?

Là je prends un risque, minime mais un risque. Je gagne un peu de temps et j'en profite pour reprendre mon souffle. Bien sûr que j'ai pas de vitesse supérieure. Sauf à remettre mes gants. Mais ça se fait pas, je pourrais lui faire vraiment mal avec. Du coup, j’espère que lui il en a pas non plus, de vitesse supérieure. Alors si il en a bien une, je vais mal le prendre. Au sens que je vais me faire cogner, pas au sens que ça va me vexer. Je vais pas me vexer pour si peu.
N'empêche, j'espère bien que ça va juste dire qu'on va juste y aller plus fort. Parce que moi, je peux cogner un peu plus souvent. Mais va falloir augmenter la gymnastique pour ça.
Il est plus rapide que je croyais. Reste à voir s'il est aussi souple et agile qu'il le pense. Parce qu'avec les mouvements que j'ai vu jusque-là, je suis presque sûre qu'il l'est pas autant que moi.
https://www.onepiece-requiem.net/t13186-gallena-scoronehttps://www.onepiece-requiem.net/t13291-maitrises-de-gallena-scor
Lawrence Gargalen
Lawrence Gargalen

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1658
Popularité: -8
Intégrité: -8

Mar 5 Jan 2016 - 18:53

Bon, après une réflexion très rapide, je me dit qu'il ne vaudrait mieux pas que je la balance comme une vulgaire brique. Vu sa constitution plutôt frêle additionnée à ma taille, ça aurait pu faire mal. L'une des seuls fois où j'ai fais un véritable Développé Militaire c'était au gymnase de Clarence quand je lui ai rendu visite pendant une permission. Et ça a pas loupé, le type est mal tombé et a atterri sur le coude. Le bruit qui en a émané était assez glauque, d'ailleurs. Du coup, le grand frère m'a demandé d'y aller mollo avec certaines techniques. Mais si la jeunette veut vraiment y aller de plus en plus fort, pas de problèmes. Me connaissant, il y aura toujours une certaine réserve mais je peux encore cramer une carte si Gallena est toujours d'attaque. Ah ? Ça y est, Touffe Rose veut mettre le paquet. Le combat continue, et je peux pas cacher ma joie à lui lancer des sourires à tout va. Bien que je sois un peu essoufflé du fait de ses attaques très rapides et répétitives, l'échange ne fait que commencer ! La soldate fonce sur moi et me tourne autour très vite pour ensuite abattre son bras contre mon dos. C'est bien joué, mais si tu penses pouvoir me battre avec ce genre de choses, c'est peine perdue. Après, je suis bien conscient qu'une erreur de ma part et la je me ferais rouer de coups en un éclair. Allez, je me la joue taquin en tentant de lui reprendre le poignet mais comme dirait le dicton « pas deux fois la même technique ! » La fatigue se fait ressentir quand j'ai pu constater un tel manque de précision mais mieux vaut se méfier. Gall a l'air tellement concentrée et à fond dans ce qu'elle fait que je pourrais être piégé si je prend la confiance.

- Bien joué sergent. Vous avez raison, vous êtes de nouveau en forme. Vous êtes prêt à passer à la vitesse supérieure ?

-Bien joué à toi, surtout ! La vitesse supérieure, hein ? Il serait temps !


Provoquer de la sorte n'est pas la bonne option mais mieux vaut voir ce qu'elle peut envoyer. Nous ne serons pas collés éternellement et clore ce séjour ensemble par un combat est une excellente fin en soi. Après... Boarf, ne penses pas trop Law, mets le paquet ! Et c'est parti, on change encore de position. Tel un sumo, je fais claquer mes pieds au sol en regardant mon adversaire d'un regard déterminé et, comme toujours, avec le sourire. La respiration est calme et je tente de faire abstraction au maximum de la douleur naissante au niveau des côtes. J'ai connu pire, pas de quartiers désormais. La technique que je vais lui envoyer va lui faire tout drôle. Il s'agit de passer la tête sous le bras de l'ennemi et enroulant le bras autour de sa taille. Tout de suite après, j'effectue une roulade pour l'emporter avec moi dans la chute. Ce n'est pas pour blesser mais surtout surprendre et maîtriser. Ca repart à toute blinde, les coups volent. Je fais bien attention à ne pas la laisser se glisser dans mon dos pour me remettre un coup. J'absorbe certains de ses coups de poings en tapant du tranchant de la main au niveau des poignets voir dans l'insertion du coude. Je fais exprès de charger quitte à me prendre des coups mais la est l'idée. Pas trop près sinon elle recule et pas trop loin sinon j'appréhende mal son assaut, un vrai petit chat. Quoiqu'un chat rose c'est.. La voilà qui retourne à l'attaque ! Je plonge sur le côté tout en faisant un tour sur moi-même avec une certaine élégance pour finir en posant le genou à terre. La parade s'est effectuée très vite sous les yeux étonnés des soldats nous regardant. Ca y est, la voilà à la portée de mes longs bras. D'un balancement du bras pour lui faucher la gambette, esquivé ! Mince, je dois réagir de suite sinon c'est parti pour le KO. J'envoie ma jambe à toute balle dans une balayette circulaire pour la faire tomber. Bingo ! La voilà touchée mais sans l'effet voulu, elle trébuche doucement tout en reculant. Serait-ce encore l'occasion pour renchérir ? Non, laissons lui le temps d'attaquer à son tour.

-Alors Gallena ? Ça te va comme ça ?
https://www.onepiece-requiem.net/t15935-lawrence-gargalenhttps://www.onepiece-requiem.net/t16544-fiche-technique-de-garga
Gallena Scorone
Gallena Scorone
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : En mer

Feuille de personnage
Dorikis: 6720
Popularité: +561
Intégrité: 483

Mer 6 Jan 2016 - 19:30

Encore un coup, pour la route. Pour qu'on puisse pas dire que j'ai abandonné au premier problème. Même si c'est qu'un entraînement. Si c'était pas un entraînement, j'aurais mes gants et je lui aurais fait des coups tels qu'il s'y attendrait même pas.
Pas cette fois.

Alors sergent, comment est-ce qu'on conclut notre combat ?

Par un bond.
- Pugno Lunare !
Sauf que cette fois, je ment. Je me doute bien qu'il va me bloquer les genoux, comme l'autre fois. Et c'est ce qu'il fait d'un bras, content de m'avoir bloqué. De l'autre, levé, il va pouvoir m'empêcher d'envoyer un déluge de coup comme l'autre fois.
Sauf qu'au lieu de lui donner plein de coups de poings, je m'accroche à sa tête et déplie mes jambes, avec lesquelles je le cogne à pieds joints. Cette fois, c'est moi qui sourit. Je le lâche et me laisse tomber à terre pendant qu'il grimace. C'est moi qui ai eu le dernier mot.

Enfin, c'est ce que je me dis avant de reculer d'un petit bond, mais j'ai pas le temps pour ça. Avec un grognement, il baisse la tête et me fonce dessus et je suis bien trop près pour lui échapper et il me chope direct.
Et pour finir, il nous fait tomber par terre et m'écrase un peu, pas autant qu'il aurait pu, mais quand même. Bon, d'accord. A lui de dernier mot.

Je réponds d'une voix un peu écrasée, un peu contrariée.
- Ça me va. On peut arrêter là sergent ...

Il se relève et me tend la main pour m'aider à me redresser. Non, c'est bon, merci. Je me débrouille. Je me mets en tailleur puis me relève sans me servir des bras, rien qu'avec les jambes qui passent de croisées à debout et se décroisent à la fin. C'est pas impressionnant, mais je trouve ça marrant de faire comme ça. Alors parfois je le fais. Comme là.

Autour de nous, ça commence à se disperser, la plupart reprennent leurs entraînements ou retournent d'où ils venaient.
- Vous voulez qu'on remette ça demain ?
https://www.onepiece-requiem.net/t13186-gallena-scoronehttps://www.onepiece-requiem.net/t13291-maitrises-de-gallena-scor
Lawrence Gargalen
Lawrence Gargalen

♦ Localisation : North Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 1658
Popularité: -8
Intégrité: -8

Mer 6 Jan 2016 - 20:43

Un beau combat, ce genre de combat comme je les aime. On jauge l’adversaire et, quoiqu’il arrive, on charge et on varie au maximum les tactiques d’approche. Certes je me suis pris un violent dropkick qui fait bien mal, je ne le cache pas. Disons que je me suis un peu « emporté » sur la fin et que je l’ai plaqué au sol. Je devais avoir l’air d’un gros tas à m’être fondu sur c’te jeune fille comme un ours. Elle a énormément de potentiel, elle ira loin, c’est certain. Si je veux remettre ça demain ? Pourquoi pas, ce sera avec plaisir ma chère. Après ça, je reprends mes affaires sous le bras pour me diriger vers les douches, je suis un peu mouillé pour ne pas dire trempé. Sur mon passage, quelques phrases volent mais inutile de rebondir la dessus, restons impassible. Après une telle relaxation, me voilà un peu requinqué mais quel fut mon étonnement quand j’ai aperçu toutes ses traces au niveau du torse et des côtes. Demain, je vais surement ressentir le contrecoup. Maintenant, je vais au réfectoire histoire de me remplir l’estomac pour peut-être dormir un peu après cette belle journée ? Il faut dire que la Touffe Rose est une source d’énergie quasi inépuisable ! J’aurai aimé faire équipe avec elle, si ça se trouve nous aurions pu faire un malheur ensemble.  Arrivé à la cantine, me voilà assis dans un coin, tel un loup solitaire pour ravager mon assiette en quelques instants. D’ailleurs, je suis même parti me resservir tellement j’avais faim et Gallena est venue me rejoindre à ce moment en faisant son grand sourire. La nourriture est un peu meilleure que sur East, j’ai l’impression. On discute du combat de tout à l’heure, sur comment on a appris certaines techniques et autres parades. Ce genre de personne passionnée de combat, qu’elles sont intéressantes ! C’est un sujet tellement vaste que l’on en apprend tous les jours. Pfiou, c’était bon. Le ventre prêt à craquer, j’use de mon statut de soldat en convalescence pour profiter d’une bonne sieste au pied d’un arbre. Il fait encore bon dehors, le vent n’est pas trop frais pour nous permettre de sortir légèrement vêtu. Avec ma partenaire d’entrainement, nous nous séparons et je peux donc profiter d’un bon petit somme’.

[…]

Le lendemain, nous avons remis l’entrainement sur le tas. Et comme la veille, nous avons rendus coup pour coup à l’adversaire. A la fin de notre session, nous avons même invités d’autres soldats pour un combat à deux contre plusieurs. C’est bien ce que je pensais, nous sommes assez complémentaires en combat. Pour ce qui est des autres en face de nous, ils n’ont pas fait long feu et ont été plutôt satisfaits de notre prestation. J’ai reçu pas mal de coups vu mon caractère de bourrin dans ce genre d’échanges mais bon, ça fait partie du jeu ! Après ce jour, Gallena n’avait plus trop de temps à m’accorder car, forcément, elle était de service. Les journées allaient donc redevenir longues et interminables comme il y a quelques temps. Ce n’est pas grave, quand on se revoit, c’est la fête ! J’en ai donc profité pour aller voir Hector qui est quasiment remis sur pieds, à part quelques blessures superficielles qui vont bientôt se refermer, il est comme neuf. Par contre, pour ce qui est de mes blessures, j’ai encore beaucoup de mal à m’y faire. Devenir borgne d’un claquement de doigt, moi qui pensait que ça n’arrivait qu’aux autres, triste sort. Il faut aller de l’avant, il me faut des bonnes ondes, en quantité, je veux en être arrosé en permanence et oublier tout ça. Ca arrivera, j’en suis certain. Je sais que je vais mieux, c’est indéniable. Mais c’est dans la tête qu’il y a encore des réparations à faire. La petite me soutient tellement, j’espère qu’à un moment j’aurai la force de lui dire. C’est un peu mon…non Law, c’est absolument ringard là. Bon, disons-le, c’est..mon rayon de soleil. Cette touche de fraicheur qui me rappelle que je ne dois pas me laisser abattre et que si les de tels choses sont arrivées, c’est que je m’y étais indirectement préparé en choisissant une telle vie.
Nous avons repris les cours sur les explosifs et comme elle apprend très vite, nous sommes passés aux gros calibres. Ça faisait des gros « BOUM BOUM » et que le responsable de la réserve était de plus en plus en colère à chaque fois que Gall passait le voir pour récupérer quelque chose.  

[…]

Ca y est, je pense que je suis assez rétabli et que ma présence ici n’est plus justifiée. D’ailleurs, ça me fait penser que Gallena est passée première classe il y a peu de temps, je lui ai même concocté une belle plâtrée de feux d’artifices pour la remercier, elle était toute contente. Je n’ai pas envie de partir d’ailleurs, je veux rester avec elle. On s’entend bien, je pense qu’elle m’aime bien et c’est réciproque. Le truc c’est que peu de temps après sa promotion, Miss Furie a rencontrée un pirate lors d’une patrouille. Le pauvre, elle n’est pas entrée dans les détails mais je le plains, il doit être dans un de ces états à l’heure qu’il est… De ce fait, ça a engendré une remise en question qui va la faire partir pour le BAN, la Marine d’Elite. Dans le fond, je suis heureux qu’elle ait trouvée sa voie, et comme ça nous pourrons partir de notre côté comme il se doit.

[…]

Et voilà, le jour J est arrivé. Nous nous retrouvons sur le port, et ses valises sont prêtes, derrière elle. Une dernière discussion mêlée à des rires forcés, je la remercie infiniment pour sa présence et son soutien et lui souhaite bonne chance pour la suite. Je sens que nous nous reverrons un jour, même si ça prend des années. Les au revoir sont de courte durée car la voilà qui doit déjà partir. Au loin, seul, je tends mon bras et lui fait signe, toujours avec ce petit sourire en coin qui surgit par automatisme. Il me reste une dernière chose à faire… J’ai procrastiné trop longtemps et, aujourd’hui, ça reste l’occasion ou jamais. D’un pas lourd, je rentre à la base pour réunir mes affaires et demande un ultime service au médecin.

-Monsieur Yuni ?


-Monsieur Gargalen ? Vous rentrez alors ?

-En effet, et j’aurai une dernière chose à vous demander. Enfin, si vous savez.

-Dites-moi ?

Je pousse une bonne inspiration et me lance.

-Savez-vous où sont enterrés tous mes compagnons, s’il vous plait ?

-O-oui, je vais trouver quelqu’un pour qu’il vous accompagne. C’est la dernière fois que nous nous voyons je présume alors… bonne continuation Monsieur, gardez la pêche.

-Merci beaucoup, docteur. Une bonne continuation à vous aussi.

Rapidement, le médecin alpague un soldat pour lui demander si il connait le chemin jusqu’au cimetière des soldats. Heureusement, le seconde classe lui répond que oui et m’y conduit immédiatement, dans le silence. Pour ce qui est d’Hector, il rentrera par ses propres moyens, c’est ce qu’il m’a dit. Une fois arrivé, le soldat me souhaite bon retour et me demande si ça ira pour le trajet. D’un signe de tête, il comprend et fait demi-tour. Je m’assoie en tailleur devant la tombe de mes collègues et amis tombés au combat. Un drôle de sentiment s’empare de moi à ce moment-là… Instinctivement, je cherche dans ma poche ma paire de lunettes pour les déposer en guise d’hommage.

-Alors c’est là que nous nous retrouvons.

La réaction ne s’est pas faite attendre…et les larmes ruissèlent.

https://www.onepiece-requiem.net/t15935-lawrence-gargalenhttps://www.onepiece-requiem.net/t16544-fiche-technique-de-garga
Gallena Scorone
Gallena Scorone
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : En mer

Feuille de personnage
Dorikis: 6720
Popularité: +561
Intégrité: 483

Ven 8 Jan 2016 - 18:15

Appuyée sur la balustrade du bateau qui m'emmène au BAN, moi et deux autres marines de la base, je suis pensive. Je réf...fléchis à cette année passée ici. Ma formation en tant que marine, après que je me sois engagée, un peu sur un coup de tête. L'ennui, toujours présent, longtemps et souvent. Je me bagarrais plus à la maison, mais c'est pas ce qu'on attend d'une jeune fille quand elle a grandit. Pas que ça m'aurait arrêté, mais même les copains, ils se bagarrent moins. Pas de la même façon en tout cas. Et mon frère est parti il y a plusieurs années. Au moins deux. J'ai pas fait trop gaffe.
Le temps passe trop lentement pour être intéressant à le compter. Alors je le compte pas. C'est plus simple.
C'était quand même pas si mal. J'ai appris de nouvelles choses, des qui vont me servir. Oh, pas des maths ou je sais quoi, surtout des trucs de bagarre. Je pourrais pas me reposer sur ça, faudra que j'apprenne plus. Sinon quand je serais plus vieille et moins en forme, qu'est-ce que je ferais ?
A part rester incroyablement géniale, je veux dire ?

J'ai dû ennuyer pas mal de monde, à tout le temps dire que je m'ennuyais. Mais c'était vrai après tout. J'essayerais peut-être de moins le dire.
Si y a des trucs intéressants à faire au BAN, je le dirais déjà moins.
Il parait qu'il y a pas à monter la garde là-bas, et c'est pas des patrouilles. Bon, parait aussi qu'on va cracher nos tripes et vomir nos estomacs et être fatigués à la fin, mais ça c'est pas spécialement grave. Je récupère vite.
Et s'il faut ramper dans la boue pour apprendre à être un soldat d’Élite, qui n'a pas à monter la garde, moi ça me va. Je me demande bien ce qu'on va nous faire découvrir, quand même.

Il était sympa le sergent Dardalen. Lawrence, je veux dire. Il était intéressant, plutôt que pas du tout et en tout cas plus que pas mal de gens ici. Plein de gens ennuyants ici. Mais pas lui.
M'aura appris des choses utiles, d'ailleurs. Un peu dangereuses, un peu explosives, mais tant que je n'en n'abuse pas, ça devrait bien aller. Après tout, si on les maintient sous contrôle les explosions ont pas de raison d'exploser sans raison, non ?
Et si.

Le vent s'agite. Même qu'à un moment il me souffle mes cheveux dans la figure, le vilain. Je pense qu'ils sont mûrs pour être coupés. Ils commencent à redevenir un peu long. C'est pas mal, quand ils sont longs, mais c'est un peu dangereux. Alors mieux vaut ne pas les avoir trop long. Comme ça c'est moins dangereux.

Je souris, puis je me détourne et je décide de rentrer à l'intérieur. Le vent est encore monté, c'est plus aussi bien qu'au début. Je vais aller lire un livre, je pense. Ou faire une petite sieste. Je sais pas encore.
Une fois que je serais au BAN, j'aurais plus l'occasion de me reposer, parait-il. Je ferais bien d'en profiter maintenant, du calme que j'ai.
Parce qu'après ... je sais pas ce qu'il va se passer.

Je sais juste que je vais être absolument géniale !
https://www.onepiece-requiem.net/t13186-gallena-scoronehttps://www.onepiece-requiem.net/t13291-maitrises-de-gallena-scor
Contenu sponsorisé



Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2