AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-40%
Le deal à ne pas rater :
-30% sur les Baskets Nike Court Royale
33 € 55 €
Voir le deal

Haki le tour

Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 6566
Popularité: 657
Intégrité: -415

Sam 16 Juil 2016 - 19:04

En l’absence de Yuki partit pour le Marteau, le chantier de reconstruction de la ville avança plutôt bien. Krishna se fit copain avec des enfants hommes poissons qui venaient jouer ou admirer Bok. Krishna avait donc naturellement prit quelque peu en main la reconstruction des maisons de l’ile des perdus. Ils avaient avec l’aide d’homme poisson, délimité des pâturages dans l’herbe qui foisonnait sur l’ile. Bok en profita grandement et se fit plutôt câline avec les gens pour les remercier. Un premier petit champ vit le jour à l’abri du vent salé de la mer qui rendrait la culture difficile. Une petite ferme vit rapidement le jour au centre de tout cela. Elle fut peuplée de poules seul animal qu’ils avaient la place d’élevé dans la ville. Dans les jours à venir arriverait normalement par bateau une vache et un cochon pour commencer. L’ile des perdus reprenait vie et était devenu le lieu d’échange entre les deux races cohabitant sur Clock Work.

De son côté Victor avait pris part au chantier sous-marin acquérant les connaissances dont ils auraient tant besoin pour la construction de leur base sous-marine. Le travail des révolutionnaires était efficace et apprécié de la population. Ils étaient certes moins nombreux qu’au départ, mais Yuki serait ravis de l’apprendre à son retour du Marteau, car cela faisait d’éventuel espion en moins. Victor commençait à en avoir marre d’être devenu la référence à la place Yuki. Il n’avait plus autant de temps pour ses recherches. Il commençait à trouver le temps long. Certes Yuki n’avait pas eu tort de se rendre au Marteau, mais il était temps qu’il rentre. Cela allait faire un mois qu’il était partit et la phase deux commençait à être à point.

Yuki revint à bord d’un sous-marin deux jours après que Victor ait commencé à trouver le temps long. Il y en a qui devienne fou enfermer sous l’eau sans beaucoup de possibilités, lui, il appréciait presque ça. En fait ce qu’il appréciait, c’était de ne pas avoir de responsabilité. Il avait ainsi tout le temps qu’il voulait pour imaginer de nouvelles armes, mais surtout pour tenter de percer les mystères des auras. A force de méditer et de s’entrainer, il arrivait à les faire apparaitre de plus en plus facilement.

En repensant à son dernier combat contre le commandant Ramsteil, il comprit un nouveau point pour mieux comprendre les auras, elles n’ont pas tout le temps la même couleur. Il ne s’en était jamais rendu compte, car d’habitude elles ont toutes la même couleur, bleu pendant ses méditations et rouge pendant le combat. Il pensait que c’était lié à la position dans laquelle il se trouvait. Mais là, durant le combat, il avait vu des auras rouges, des bleues et des vertes. La couleur de ce qu’il percevait ne dépendait pas de ce qu’il faisait puisqu’il se battait. Si ça avait été le cas, elles auraient dû toutes être rouges. La couleur dépendait donc d’autre chose.

Il eut tout le temps du trajet pour y penser, pour émettre des hypothèses, changer d’avis, essayer des nouvelles choses. Le fait de devoir être moins concentré et de commencer à savoir faire autre chose que méditer en voyant les auras, lui permis d’avoir sa petite théorie qu’il s’empressa de tester en arrivant sur Clock Work.

Yuki n’était pas mécontent d’avoir atteint sa destination et de pouvoir raconter ses aventures à ses compagnons. Tout le monde étant content de voir revenir leur capitaine, on organisa une petite fête durant laquelle, ils eurent le temps de raconter ce qu’il s’était passé de chaque côté.

Yuki alla se coucher un peu saoul et l’esprit rempli de ce qu’il aurait à faire à partir du lendemain.


Dernière édition par Yukikurai le Mar 27 Sep 2016 - 22:08, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 6566
Popularité: 657
Intégrité: -415

Sam 16 Juil 2016 - 19:41

PNJ:
 

La première chose que Yuki voulait faire avant de se rendre sur les différents chantiers était de tester sa théorie. Pour ce faire il réunit Bouly, Krishna et Victor. Etant maintenant capable de discuter tout en voyant les auras, il commença par les faire apparaitre. Puis il exposa sa théorie à ses comparses.

«  Là, par exemple vous avez tous une aura verte. Je pense que la couleur de l’aura dépend de vous. »
« Ok, mais ça dépendrait de quoi ? »
 « Je ne suis pas encore vraiment sûr. Ça peut dépendre de ce que vous faites ou de ce que vous pensez ou de ce que vous ressentez ou de vos intentions. »
« Elle est encore bien vague ta théorie. »
 « Je sais. »

Tout en parlant et sans avertissement, il mit une baffe à Bouly qui surpris se mit en colère.
« Non, mais tu es con où quoi ? Pourquoi tu m’as frappé ? Je vais t’en coller une aussi. »
 « Pour voir si ton aura changeait de couleur. Et tu viens de passer au rouge claire. »
« Hein ! »

La surprise fit aussitôt revenir l’aura de  Bouly au vert.

 « Donc, ça tend à confirmer m’a théorie. Le rouge serait la couleur de la colère ou de vouloir me frapper. »
« On pourrait dire que c’est le danger comme pour les pancartes qui signale des trucs dangereux. »
 « Ah oui, pas con. »
« Et quoi, le vert ce serait l’absence de danger ? »
« Ça se peut, perso je dirais que le vert est l’opposé du rouge, donc pourquoi pas. »
 « C’est ce que je me disais aussi. »
« Il te reste quoi comme couleur ? »
 « Le bleu. Mais j’ai une petite idée aussi. Il me semble que les auras sont bleus tant qu’elles sont loin. Dès qu’elles sont assez proches, elles changent de couleur. Il y en a un qui veut bien sortir ? »
« Ok, je veux bien et je fais quoi. »
 « Éloigne-toi jusqu’à ce que je te dise ok. »

Bouly sortit de la pièce et s’éloigna sur le pont du navire. Il dut tellement reculer que Victor et Krishna durent faire le relais. A un moment donné, l’aura de Bouly devint floue et passa au bleu. Quand il revint, l’aura repris forme et resta bleue. Puis quand il fut assez proche, elle redevint verte.

 « Merci les gars, il semblerait donc que le bleu est la couleur par défaut tant que je ne sais pas s’il y a danger ou non.
Bon allez les gars ! On va faire le tour des chantiers. »


Cela prit tout la journée d’aller voir les trois chantiers principaux. L’ile des perdus et sa ferme qui prenait vie. Le chantier de la ville et des remparts où Bouly avait supervisé l’amélioration des défenses. Et finalement le chantier sous-marin qui permettrait de récupère un quartier de plus.


Dernière édition par Yukikurai le Lun 28 Déc 2020 - 21:19, édité 4 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 6566
Popularité: 657
Intégrité: -415

Dim 17 Juil 2016 - 20:07

Le lendemain, Yuki s’activa pour pouvoir passer à la phase finale de l’étape deux. Il se rendit donc chez l’ambassadeur Lancewood. Ce n’était pas vraiment avec lui qu’il voulait s’entretenir, mais tant qu’à passer par là, il devait au moins passer le saluer. Chaque occasion étant bonne pour mettre à l’épreuve sa théorie sur le fonctionnement de son Haki, il s’en servit pendant qu’on le conduisait jusqu’à l’ambassadeur. Yuki avait repéré son aura et elle resta bleu jusqu’au moment où il sut que Yuki était présent. Là, elle passa au vert. Cela n’était pas en contradiction avec sa théorie, il en était ravi.

Dans un premier temps, il avait pensé informer Lancewood de son projet de base secrète pour la révolution. Mais, il s’abstint. Moins de gens serait au courant mieux se serait. Puis pour la sécurité de ses amis c’était mieux également. S’ils ne savent rien, ils ont moins risque de se retrouver un jour en danger.

Après avoir discuté avec un peu tout le monde, il alla faire un tour en mer avec Thomas Lancewood. Il lui avait fallu pas mal de temps pour se décider à mettre Thomas dans le coup. Il avait besoin de l’aide de quelque homme-poisson pour sa base et Thomas souhaitait ardemment devenir révolutionnaire. Il savait qu’il pouvait lui faire confiance, par contre il n’aimait pas être à la base de son changement pour le côté obscure, celui qui s’oppose au gouvernement. Ce qui avait fait changer d’avis Yuki, c’était qu’il s’était rendu compte qu’avec ou sans son aide il deviendrait révolutionnaire. Alors autant que cela se fasse dans un cadre pas trop dangereux et avec Yuki pour le garder à l’œil.

Thomas et Yuki était parti sur la barque avec laquelle Yuki était arrivé. Thomas était excité comme toujours. Il racontait tout ce qui c’était passé pendant qu’il se dirigeait vers chez Toupy. Le jeune triton était fier de lui, car il commençait à connaitre le coin dans lequel la base allait être construite aussi bien que Toupy. Cependant, Yuki préférait que le jeune Axolotl les accompagne pour être sûr.

Une fois rejoint par Toupy, ils se rendirent à l’entrée en surface du réseau de grotte. Thomas ne sachant marcher partis les attendre dans la partie immergée. Yuki fit la visite en visualisant les futurs aménagements. Il était content, il avait ses guides pour se rendre à la base. Le nombre de travailleur pour construire la base avait diminué, mais il en restait bien assez. Grâce à la grotte, la base prendrait vite forme dès que le matérielle serait là.

Quand il eut fini son tour, il était sûr de lui. Ça valait le coup de faire une base ici. Elle serait naturellement défendue. Il ne restait plus qu’à trier les gens qui allaient participer à la construction de la base. Il fallait qu’il trouve les futurs leaders de la base pour commencer. Ça rendrait la construction plus facile à ses yeux. Il discuterait donc avec Anna et avec un certains Jacques, un amis d’un des membres de l’équipage. Peut-être que quand il aurait fini ça, il serait un peu moins parano.


Dernière édition par Yukikurai le Mer 28 Sep 2016 - 21:57, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 6566
Popularité: 657
Intégrité: -415

Mer 20 Juil 2016 - 23:35

Malgré ou à cause de ce que Yuki avait appris sur la manière de travailler des cp, grâce aux informations de Scarlet, il voulait commencer par Anna. S’il arrivait à la cerner, elle, ça devrait aller pour tous les autres. C’est donc avec cette idée là en tête qu’il partit à la rencontre de la demoiselle.

Il la trouva sur le chantier en surface à transporter des briques et autres parpaings. Pour être tranquille, ils allèrent discuter dans le Divergence.

« Bon, on ne va pas tourner autour du pot. J’ai eu confirmation de votre affectation précédente au sein de la révolution, mais j’aurais besoin de vous poser d’autres questions. »
« Pas de soucis. Par contre, pourquoi est-ce que vous devez tout rouge ? »
 « Euh, c’est que … Euh, j’essaie de me concentrer pour me souvenir ce dont on a déjà parlé. »

En réalité, Yuki était en train d’essayer de faire apparaitre les auras, mais il avait à mal de chien à réussir. Était-ce le stress d’avoir Anna en face de lui, d’être seul avec elle, de ne pas être en confiance ? Dans tous les cas, il n’y arrivait pas. Il décida donc d’essayer de se détendre avec de simple question.

 « Enfin, soit. Comment allez-vous ? »
« Euh… Je vais bien merci. Et vous ? »
 « Ça va aussi, mais j’avoue que je suis un peu tendu. Je n’ai pas l’habitude de faire ça. Comment trouvez-vous le chantier ? Répond-t-il à vos attendes ? »
« Bo, c’est un chantier intéressant. Les habitants sont sympas et content qu’on les aide, donc je suis assez contente. Puis, il y a quelque chouette gars sur le chantier. Pas beaucoup d’action, mais c’est normal vous me direz. »

La conversation continua ainsi sur des sujets banals pendant cinq minutes. Ensuite, se sentant plus détendu, il fit un nouvel essai. Une belle aura verte apparu autour d’Anna. Ce fut à ce moment-là qu’il passa aux choses sérieuses.

 « N’avez-vous pas mieux à faire que de construire des murs ? »
« Si bien sûr, mais je me plie à votre bonne volonté. »
 « Et que pensez-vous avoir de mieux à nous offrir que vos bras ? »
« Mon cul ! Hihi »
 « Quoi ? »
« Je rigole. J’ai été infiltrée dans la marine assez longtemps pour apprendre tout ce que l’on apprend aux recrues. Je peux former des gens pour qu’ils sachent quelles manœuvres la marine va faire dans telle ou telle situation. Mais pour cela, il faudrait une base ou quelque chose. »

 « Ok et pourquoi avez-vous rejoint la révolution ? »
« Parce que je trouve qu’elle défend une noble cause. Et pour avoir vu la marine de l’intérieur il y a trop de ripoux et de passe-droit pour qu’ils puissent rendre une justice correcte. »

Il posa encore quelques questions dont les réponses ne l’intéressaient pas vraiment, mais il voulait voir si son aura restait bien verte et ne changeait pas. Pour le moment, c’était parfaitement resté vert. Son côté parano, lui fit penser que l’aura avait peut-être bien été trop stable. Du coup, il s’abstint de lui parler du projet de la base qui allait commencer sous peu.

Il la raccompagna et revint avec le fameux Jacques qui par chance travailler au même endroit qu’elle.


Dernière édition par Yukikurai le Mer 28 Sep 2016 - 22:02, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 6566
Popularité: 657
Intégrité: -415

Sam 23 Juil 2016 - 22:38

La conversation avec Jacques se passa d'une tout autre manière et permis à Yuki de comprendre d'autre chose encore sur les auras qu'il voyait. D'abord surpris par la demande de Yukikurai, il accepta volontiers d'aller discuter avec Yukikurai, autant curieux de ce qu'il avait à lui dire que d'en apprendre plus sur ce révolutionnaire qui avait fait son trou et était resté malgré tout assez peu connu.

Yuki aurait bien commencé la discussion en marchant, mais il était paranoïaque et ne voulait qu'on entende ce qu'il allait dire. De plus, pour le moment, il ne savait faire qu'une chose en plus d'utiliser son Haki. Donc soit il se déplaçait, se battait, soit il discutait. Du coup, il fallait qu'il soit assis pour être à l’aise.

«  Bon mettez-vous à l'aise. Vous vous demandez surement pourquoi je vous ai demandé de venir jusqu'ici. J'ai décidé de m'entretenir avec toutes les personnes qui sont venu ici et qui nous aide sur le chantier, dans le but de savoir à qui on a affaire, de voir s'il y a des profils intéressant pour d'autres choses. Voilà l'idée globale. Vous vous appeler Jacques comment? »
« Je m'appelle Jacques Kiflottekoul. »
« Vous étiez affecté à la Gueule de Requin à ce qu'on m'a dit. »
« Oui, oui. J'y étais lors de la bataille contre les Sea Wolf. Quel massacre. J'ai réussi à m'échapper par chance grâce à vous. Là-bas, j'étais en charge des sous-marins, de la réparation et des plans de construction des nouveaux appareillent.
Je connais d’ailleurs l’un ou l’autre des membres de votre équipage. »


« Pourquoi êtes-vous venu ici ? »
« Je suis venu, car Ben m’avais contacté au sujet d’un projet de construction de base sous-marine. Vous connaissez Ben ? »
« Oui, oui. Merci. Je connais les membres de mon équipage.
Ok, maintenant que je sais pourquoi vous êtes venu. Dites-moi pourquoi vous êtes resté ? »


A cette question la tête de Jacques changea, mais Yuki ne s’en rendit pas compte tout de suite, car il était concentré sur son aura. Elle avait tremblé puis était devenue jaune. Ce n’est que quand l’aura fut stabilisée en jaune qu’il se rendit compte que Jacques grimaçait d’inconfort.

« Heu… Je suis resté, car j’aime la révolution et je trouve cela épanouissant d’aider la population de cette ile. »
« Mais encore ? »
« Je suis curieux de voir ce qu’il va se passer ici avec tous ces sympathisants rassemblé. »
« N’auriez-vous pas plus envie de travailler à nouveau à la fabrication de sous-marin ? »
« Si, bien sûr. C’est même pour cela que je suis venu ici. Depuis notre fuite de la Gueule, je cherche une raison de me lever le matin. »

Yuki était troublé, il avait pensé que le jaune était la couleur d’une personne nerveuse qui voulait lui cacher quelque chose. Or, il était pratiquement certain que la dernière réponse était sincère. Alors pourquoi l’aura était-elle toujours jaune ? Deux hypothèses s’offraient à lui, soit il se trompait dans sa théorie, soit il lui cachait encore quelque chose.

« Et pourquoi êtes-vous là depuis près d’un mois à jouer au maçon ? »
« C’est que… Comme je l’ai dit j’aime ça. Et… »
« Et ? »

L’aura redevint verte et Jacques rougit en terminant sa phrase.

« Et, j’ai rencontré une jeune personne que je trouve tout à fait charmante. »
« Et qui vous fait vous levez tous les matins. »
« Oui, tout à fait. »
« Vous ne savez pas cacher la vérité dites-moi ? »
« Non, je suis quelqu’un d’honnête et droit. Certains disent que je suis un livre ouvert. »
« J’aurais dû prendre une photo de votre tête, il y a quelque instant et vous auriez compris comme moi que vous ne savez pas mentir.

Enfin, soit ce fut une conversation très intéressante pour ma part. Avez-vous des questions ? »

« Oui, si je peux me permettre. »
« Allez-y. »
« Pourquoi êtes-vous si peu reconnu ? »

Yuki et Jacques partirent dans une conversation sur la capacité de Yuki à ne pas avoir de charisme, qui ne fut pas très intéressante. Par contre Yuki était ravi d’avoir découvert une nouvelle nuance de son Haki. Et également d’avoir rencontré quelqu’un à qui il pensait pouvoir faire confiance et ayant les qualités qu’il cherchait pour sa base.


Dernière édition par Yukikurai le Mer 28 Sep 2016 - 22:06, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 6566
Popularité: 657
Intégrité: -415

Mar 26 Juil 2016 - 23:03

Les jours passèrent et se ressemblèrent tous plus ou moins, cinq, six entretiens avec des personnes venues pour le chantier par jour. Ils étaient bien souvent intrigué par les questions qu'il leurs posait, mais tous montrait de la bonne volonté. Grâce à la couleur de leur aura, il était rassuré sur ce qu'il entendait. Certains avait des profils intéressants, d'autre nettement moins, mais il n'avait pas encore commencé à choisir. Il avait presque fini d'interroger les membres du chantier supérieur quand le navire marchand qui apportait les animaux pour la ferme arriva. C'était une occasion rêvée de faire disparaitre les premières personnes qui allaient travailler sur la base. Il fallait qu'il choisisse un groupe équilibré et en qui il avait confiance pour préparer le terrain pour l'arrivée des suivants. Il devait faire son choix avant que le navire marchand ne reparte et prévenir ceux qu'il allait choisir de la marche à suivre. Tout son timing dépendait de celui du marchand.

Yukikurai commença donc par aller s’enquérir du départ du marchand. Apparemment, bien que la situation se soit améliorée sur l’ile, le capitaine de ce navire préférait aller se reposer sur une ile avec plus de force de la marine pour le protéger. Du coup, il restait ici que le minimum syndicale, 48h. Juste le temps de vider la cargaison, reprendre l’un ou l’autre truc pour ne pas voyager à vide, se reposer, boire un coup et ils étaient repartit. Cela ne laissait que peu de temps à notre forgeron pour choisir et les faire disparaitre de manière convaincante.

Le délai était court et cela stressait le jeune capitaine. Le stresse n’aidant pas, il n’arrivait pas à réfléchir calmement. Ce sentiment d’urgence le faisait tourner en rond. Plus le temps passait, moins il avançait. Il se retrouva ainsi en début d’après-midi sans avoir avancer d’un pouce. Il ne restait plus que 10h avant minuit quand il se décida à aller discuter avec Bouly. Il avait semblé remarquer que quand il discutait avec lui, ses idées un peu simplistes l’aidaient à trouver de bonne idée.

« Yo ! Tu me cherchais ? »
« Oui, j’aurais besoin de toi. J’ai un problème et je tourne en rond. »
« Mes lumières sont toutes à toi. Huhu… »
« N’exagère pas non plus.
Le marchand qui est arrivé est l’occasion idéale pour faire disparaitre les premières personnes. »

« Hein ? Tu comptes tuer des gens ? Tu t’es pris un boulet sur la tête ou quoi ? »
« Mais non, pas de cette façon-là. »
« Moi je connais pas beaucoup d’autre façon de faire ça. »
« Laisse-moi t’expliquer. C’est l’occasion de faire croire qu’ils sont repartis avec le marchand, alors qu’en réalité on va les conduire sur le lieu de la base. »
« A oui trop bien. Une exfiltration en gros. »
« Si tu veux. »
« Et c’est quoi ton problème ? »
« Ben, je ne sais pas qui choisir. »
« Tu as qu’à me prendre moi Viktor et Krishna. Non pas Krishna, s’il devint grincheux je risque d’y rester. »
 « Ca ne peut pas être des gens de l’équipage se serait trop bizarre. »
« Hum… »

« C’est comme choisir ce qu’on veut prendre comme boulet et comme canon, sans savoir ce qu’on va rencontrer. »

 « Pas vraiment. »
« Tu es sûr? Moi, je prendrais de quoi être paré à tout éventualité. Je prendrais le canon dans lequel j’ai le plus confiance. Puis un boulet normal, un chainé pour faire des gros trous dans les voiles, un creux pour… »
« Ok, j’ai compris l’idée. Mais si tu devais prendre des personnes pour rester cacher, survire et construire des trucs tu prendrais quels genres de personnes ? »
« Ben, une qui est bonne pour construire. Une qui est bonne pour se cacher. Une qui est bonne pour survire. Tu es con ou quoi ? C’est quoi cette question ? »
« C’est juste que je suis perdu. Mais tu as totalement raison. Des gens qui savent construire ? Il y en a quelques un qui correspondent à ce critère-là. Par contre, on a nettement moins de grosse brute douée en survie et en baston. Il n’y a que Anna qui correspond, mais… »
« Mais quoi tu lui fais pas confiance ? »
« Oui. »
« Tu as quelqu’un d’autre qui ferait l’affaire ? »
« Non. »
« Affaire réglée, tu la prends et tu lui colle quelqu’un en qui tu as confiance. »
« Ok, donc avec Anna, ils devraient être en sécurité. Je vais mettre lui et lui pour la surveiller, puis ils ont de bon bras. Si je veux pas d’incident diplomatique, faut que je mette Jacques aussi. »
« Pourquoi ? »
« Parce que sinon il va chercher après Anna. »
« Aaaah. »
« En plus, il pourrait gérer le chantier. Apparemment c’était ça son boulot sur la Gueule gérer des trucs. Du coup, il ne manque plus que des hommes de métier. »
« Tu as quoi en stock ? »
« Ah lui, charpentier. Nickel. Et j’ai un maçon aussi. Ca fait six ? »
« Oui, c’est suffisant comme premier groupe non ? »
« Oui, je pense. Merci.»

Il était déjà largement l’heure de souper quand ils eurent finit de choisir les membres du groupe qui partirait en éclaireur.


Dernière édition par Yukikurai le Mer 28 Sep 2016 - 22:10, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 6566
Popularité: 657
Intégrité: -415

Sam 30 Juil 2016 - 21:48

Ok, il avait choisi un groupe de six, pas trop gros à faire bouger et rassemblant les compétences requises. Mais il fallait encore qu’ils les mettent au courant. Avec un peu de chance, il en trouverait deux ou trois au bar, mais il risquait de devoir attendre demain matin pour les derniers. Cela laisserait à peine plus de 24h pour tout préparer. Il se rendit de manière normale au bar le plus fréquenté par les sympathisants révo, c’est-à-dire sans que personne ne prennent vraiment conscience de sa présence.

Yuki fureta dans le bar en buvant quelque bière puis il repéra Anna qui buvait toute seule à la balustrade de la mezzanine. Yuki alla s’assoir à sa table. Elle semblait l’attendre. Attendait-elle là tous les soirs ou avait-elle prédit que les choses allaient bouger ? Nous ne le saurons jamais, car Yuki avait bien d’autre chose en tête que de lui demander ça. La conversation fut rapide. Anna n’attendait que ça de commencer la base secrète. Elle était là pour ça depuis le début et elle était déjà prête. Dès que Yuki la quitta, elle alla parler de sa lassitude pour ce qu’elle faisait ici avec des collègues du chantier. Elle ne perdait pas de temps pour laisser sous-entendre son départ prochain.

Au même étage essayant de se cacher derrière un menu, Yuki repéra Jacques. Qu’il fit sursauter en allant lui parler.
« Bonjour. »
« Ha ! Vous m’avez fait peur. Quand êtes-vous arrivé ? »
« A l’instant. Vous savez que si je vous ai vu. Elle doit sans aucun doute vous avoir repérer aussi. »
« Vous êtes sûr ? »
« Ho que oui. C’est un agent de terrain. Vous la suivez tous les soirs ? »
« Euh… oui. Plus ou moins. »
« Vous êtes mal barrer. Enfin, soit. On va bientôt bouger. Passez me voir demain matin sur le Divergence, je vous donnerai des conseils... pour Anna. »

Au départ, il avait pensé agir de la même manière qu’avec Anna. Mais quand il avait vu la manière dont il se dissimulait, il s’était ravisé. Il aurait été incapable de rester discret lors de leur conversation. Même là, il ne semblait pas avoir réellement compris le message caché. Yuki fut néanmoins rassuré quand Jacques lui dit à demain, alors qu'il le quittait.

Il resta encore une petite heure au bar, puis rentra aux Divergences en quatrième vitesse. Il venait de se souvenir qu’il n’avait pas encore prévenu l’équipage de l’opération qui allait se dérouler. Toupy et Thomas non plus d’ailleurs. Il lui en restait des choses à faire.

En arrivant sur le navire, il tint un rapide conseil avec les personnes qui était présente sur le navire et encore réveillé. Ils accueillirent la nouvelle avec enthousiasme. Enfin un peu de mouvement pour rompre la monotonie du traintrain qui c’était installé. Yuki délégua quelques taches à faire le lendemain. Il fallait qu’ils achètent discrètement de la nourriture et de l’eau potable. Il fallait également qu’ils embarquent discrètement du matérielle pour pouvoir commencer les constructions. Bref, il y avait du pain sur la planche pour tout le monde. C’est avec cette pensée que Yuki alla se coucher.


Dernière édition par Yukikurai le Mer 28 Sep 2016 - 22:14, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 6566
Popularité: 657
Intégrité: -415

Lun 15 Aoû 2016 - 22:09

Yuki était à peine en train de déjeuner que Jacques se présenta déjà sur le Divergence. On le conduisit au capitaine qui se dit que c’était une bonne chose qu’il soit là tôt vu ce qu’il avait encore à faire dans la journée.

« Ha ! Jacques, tu veux une tartine ? Un café ? »
« Non merci, c’est gentil j’ai déjà mangé. »
« Ok. Sluurrp. Passons aux choses sérieuses. Qu’as-tu compris de ce que je t’ai dit hier ? »
« Pour être franc la seul chose que je sur d’avoir compris c’était que je devais venir aujourd’hui matin. Pour le reste, c’était bizarre. Vous avez parlé d’Anna, aussi. C’est en rapport avec elle ? »
« Euh, pas tout à fait. En réalité j’ai besoin de te faire disparaitre pour que tu puisses superviser la construction de la base. »
« Quoi me faire disparaitre ? Mais de quoi parlez-vous ? »
« On va lancer le début de la construction de la base sous-marine. Et je t’ai choisi pour que tu diriges la construction de la base. »
« Mais pourquoi voulez-vous me faire disparaitre alors ? »
« Pour qu’on ne te suive pas jusque-là. »
« Haaaa. Pourquoi vous ne me l’avez pas dit hier ? »
« Parce que tu es pratiquement en train de crier si tu ne t’en rends pas compte. Du coup, niveaux discrétions on a déjà fait mieux. »
« Ha oui, merde. Et c’est pour quand, la disparition ? »
« Demain, un peu avant midi. »

« Je dois remballer mes affaire et tout ? »
« Oui je vais t’expliquer le principe de votre disparition. »
« On sera plusieurs ? »
« Ben oui, tu veux pas tout faire tout seul quand même. Tu seras avec Anna et quatre autres types dans lesquelles j’ai confiance. »

Toute la difficulté de ce qu'ils devraient accomplir ses dernières heures était qu'ils devaient jongler avec ce qui devait être vu et ce qui ne devait pas l'être. Là par exemple, il devait s'arranger pour être vu par quelques personnes alors qu'ils discutaient avec le capitaine du navire marchand. Même s'ils venaient de parler de la pluie et du beau temps avec le capitaine, lorsque Jacques sera parti, certains pourront dire, mais je me rappelle je l'ai vu parler avec le marchand un peu avant qu'il ne parte.

Yuki et Jacques s’étaient arrangés pour que la conversation soit suffisamment longue pour que des gens aient le temps de les voir. Pour Jacques la suite était assez simple, il n’avait plus qu’à rassembler ses affaires comme s’il voulait partir et se présenter demain matin au port. Yuki, lui, il devait aller voir Thomas et Toupy pour les prévenir qu’à partir de demain les choses sérieuses commençaient. Vu que s’effacer faisait partie des choses qu’il savait bien faire. Il disparut rapidement de la circulation.


Dernière édition par Yukikurai le Mer 28 Sep 2016 - 22:18, édité 2 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 6566
Popularité: 657
Intégrité: -415

Dim 11 Sep 2016 - 22:16

Yuki rendit sa traditionnel visite de courtoisie chez l'ambassadeur, en profitant pour avoir des nouvelles du monde au travers des yeux de cette homme poisson qui connaissait mieux les rouages caché de la politique et du monde que lui. Bien que cet entretien fut intéressant, il n'était pas venu pour ça. Il était venu mettre au courant Thomas du début des opérations. La discussion ne fut pas longue de peur que des oreilles indiscrètes ne les écoutent.
« Salut Thomas, tu vas bien? »
« Oui merci et toi? »
« Bien aussi. Dis, j'ai du temps demain. Ça te dirait d'aller faire un tour avec moi et d'aller jouer avec Toupy? J'avais promis que je viendrais jouer à cache cache au moins une fois. »
« Oui, c'est une bonne idée. Plutôt du matin ou de l'après-midi? »
« Disons vers 10h et on pique-nique? »
« Bonne idée. »
« Tu préviens Toupy? »
« Ok pas de soucis à demain.»
« Oui salut. »

Yuki lui glissa un Den Den Mushi pour pouvoir le contacter plus facilement dans la main et lui fit un clin d’œil en partant.

C'est fou le temps que l'on peut perdre en trajet. Yuki eut l'impression et ce n'était pas qu'une impression, qu'il avait passé toute sa journée à se déplacer à gauche, à droite pour donner des ordres pour le lendemain. Le matos commençait à arriver sur le navire, une caisse de temps en temps pour ne pas attirer l'attention. Rien que des trucs chiant, rendu encore plus chiant par la paranoïa du chef des opérations, lui. Avant d'aller se coucher, il alla au bar pour vérifier que les bonnes rumeurs étaient nées. Il donna un petit coup de main en un lançant une petite sur le fait que des gens du chantier était venu s'entretenir avec le capitaine du navire marchand, pour dieu sais qu'elle raison.

Le lendemain, le jour J était arrivé tout semblait être prêt pour que ça se déroule sans soucis. Les deux dernières caisses et les six membres de l'expédition avaient profité de l'agitation de l'embarquement du navire marchand pour monter discrètement à bord du Divergence. Tout le monde fut rapidement près et attendait que le marchand ait quitté le port pour pouvoir faire leur petit tour en mer. De toute façon, tout dans cette journée leur sembla atrocement long. D’abord, le temps qu’il leur fallut pour sortir du port. Puis le détour, inutile selon certain, mais pas selon capitaine paranoïa, pour ne plus être visible de la côte. Le vent était assez faible en plus, alors, ils mirent une éternité à rejoindre la mer d’aiguilles. Puis la navigation dans la mer d’aiguille était insensée. Ils avançaient avec la voilure réduite au maximum pour avoir le temps de prendre chaque virage.

Ils avaient bien cru à plusieurs reprises qu’ils allaient s’écraser sur un bas fond ou une saillie rocheuse, mais c’était sans compter sur le guide, le petit Toupy qui connaissait l’endroit comme sa poche. Il semblait aussi avoir le compas dans l’œil, car plus d’une fois le Divergence passa dans une ouverture ayant à peine 50cm de plus que le navire. Il n’était pas encore arrivé quand Yuki décréta qu’il fallait faire une pause. En effet, tout le monde commençait à crever de faim et à être épuiser mentalement par les manœuvres incessantes que demandait le trajet au sein de la mer d’aiguille.


Dernière édition par Yukikurai le Mer 28 Sep 2016 - 22:23, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 6566
Popularité: 657
Intégrité: -415

Mer 14 Sep 2016 - 22:58

Toupy et Thomas était très content de monter à bord du navire pour manger le pique-nique en compagnie de Yuki. Tout trois discutait et mangeait de manière guillerette, mais autour d’eux les gens se regardaient en coin, se demandant si Yukikurai comptait vraiment leur laisser la responsabilité de guider leur navire jusqu’au lieu, que pour le moment seul Yuki avait vu. Je pense que ce n’est que parce qu’ils avaient le ventre plein qu'ils acceptèrent de redémarrer en suivant un enfant et ce qui était à peine un adolescent.

La navigation fut encore périlleuse pendant une vingtaine de minute, puis après avoir contourné leur millième aiguille, ils débouchèrent devant une grotte qui semblait avoir les crocs bien acérés. Des stalactites et des stalagmites étaient visible de chaque côté. Un récif un peu avancé par rapport à l’entrée de la grotte semblait complètement l’obstrué. Même si Yuki qui était leur capitaine disait que ça allait passer. Ils furent tous d’accord pour demander à aller visiter la grotte avec la barque dans un premier temps.

Embarquèrent à bord de la barque, les membres qui allaient poser les premières bases de la base ainsi que Yuki, Victor, Thomas et Toupy bien sûr. Une fois le récif passé, un chenal naturelle et assez long serpentait jusqu’à un virage à angle droit. Peu après se situait le cul de sac. Quand ils mirent pied à terre, ils voyaient plus l’entrée de la grotte. Le petit port serait ainsi naturellement abrité des regards. Après être descendu dans deux petites grottes sombre et humide, ils atteignirent le cœur de la grotte et là tout le monde retint son souffle, jusqu’à.

« Bon, on peut jouer maintenant ? Tu avais promis… »
Oui, j’arrive Toupy. Bon Messieurs Dame, je vous laisse visiter l’intérieur de la future base et imaginer ce que ça pourra donner. Moi, j’avais promis de jouer un peu avec Toupy, donc j’y vais. Essayer de ne pas vous perdre. Au pire, ça nous fera une partie de cachecache. »


Dernière édition par Yukikurai le Mer 28 Sep 2016 - 22:26, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 6566
Popularité: 657
Intégrité: -415

Lun 26 Sep 2016 - 22:50

Alors qu'il laissait les autres découvrir la grotte et ces différents recoins, Yuki s'élança à la poursuite de Toupy qui détala à toute jambe en poussant un cri de joie bien aigu. Toupy connaissait par cœur la grotte et il réussit rapidement à semer Yuki. Du coup le touche touche se transforma rapidement en un cache cache. Ce moment de pure détente fit un bien fou à Yuki. Dans un premier temps, il le faisait pour faire plaisir au jeune homme poisson qui aimait jouer, ce qui était bien normal à son âge. Mais finalement, il trouva ça plaisant de se laisser aller au jeu et de ne plus penser à rien. Pendant ce temps-là, le petit groupe faisait des plans pour la base, comme il en avait fait la première fois qu'il avait parcouru cet endroit.

Après deux heures quand Toupy et Yuki eurent fini par retrouver Jacques qui s'était perdu et Thomas qui attendait de leur montrer l'entrée sous-marine qui débouchait dans la caverne, ils retournèrent à l'entrée. Là, ils déchargèrent toutes les provisions et le matérielle qui servirait à la construction du ponton. Grâce à ce ponton, les prochains navires amenant du matériel pourraient accoster. Bon ils devraient bien préciser les dimensions maximales pour que les navires arrivent en une seule pièce jusqu'au ponton. En parallèle au petit quai, ils devraient se construire de quoi vivre plus agréablement sur place. Ensuite se serait le tour du quai pour les sous-marins, puis seulement arriverait la construction de l'usine pour la construction de sous-marin.

Heureusement que Yuki est doté d'un ventre suisse, qui lui donne l'heure avec précision, sinon, trop occuper par l'excitation générale du début de la construction, il aurait fait noir et il n'aurait jamais réussi à quitter le dédale de la mer d'aiguille. Déjà comme cela, sans l'aide de Thomas et Toupy qui firent pivoter sur lui-même le Divergence, ils n'auraient pas su reprendre la mer. Sachant qu'il y avait une sortie au labyrinthe de récif, il leur fut plus facile de suivre le jeune axolotl. Il leur fallut néanmoins une bonne heure pour cela. Épuisé par la journée, ils n'espéraient qu'une seule chose rentrer tranquillement au port. Quel ne fut pas leur désespoir quand ils aperçurent un bâtiment arborant fièrement un pavillon pirate qui leur fonçait dessus.

Le seul qui se serait réjoui de l'attaque n'était pas là. Bouly était resté sur l'ile pour aider à installer un canon sur pivot. Il n'aimait rien plus que les canons alors pouvoir en installer un et le tester avait suffi à le faire rester à terre. Du coup, le seul qui savait viser avec les canons n'était pas à bord et cela ne présageait rien de bon.

« Toupy, Thomas, allez-vous mettre à l’abris. Ça risque de devenir dangereux. »
« Oui, mais… »
« Pas de mais, filez. Je te recontacte pour la suite. Tu as ton Den den avec toi ? »
« Oui, oui. Faites gaffe à Mooh-mooh quand même. Plouf ! »

Les pirates arrivaient par bâbord et derrière le Divergence se trouvait la mer l’aiguille. Ils n’avaient pas vraiment beaucoup de choix. C’était soit foncé droit sur l’assaillant, soit prendre le seul chemin dégagé à tribord, sans être sûr de pouvoir distancer leur poursuivant. Yuki ordonna de mettre la barre à tribord. A distance, il y avait une chance qu’il arrive à intercepter les boulets qui risquaient d’endommager le navire. Il ne voulait surtout pas risquer de se faire éperonner. Yuki se positionna face aux pirates en criant des ordres qui ressemblaient presque à des ordres d’un vrai capitaine. La grand-voile fut déployée et quelques hommes entreprirent de charger les deux canons de bâbord.

Alors que le Divergence prenait de la vitesse en s’éloignant des récifs, il se rapprocha des forbans. La première salve se fit alors entendre. Une bordée de cinq canons fit cracher la poudre dans un coup de semonce. Souvent, les gens pensent que le premier tir est un coup de semonce, mais la vérité serait plutôt qu’ils cherchent la mire. Viser avec un navire qui bouge dans une mer agitée n’est pas chose aisée, il leur faut donc appréhender la distance, le vent, la houle et la vitesse de l’autre....

Si la première salve s’était écrasée relativement loin de la cible, la deuxième, elle, fut nettement plus proche et la tension monta d’un cran sur le navire révolutionnaire. Les hommes au manœuvre s’en tiraient plutôt bien, par contre, ceux qui s’affairaient avec les canons étaient une catastrophe. Il y en avait un qui se tordait de douleur après avoir lâché un boulet sur son pied en sursautant à l’impact d’un boulet plus proche que les autres. Un deuxième était légèrement sonné par le recul du canon au moment du premier tir. Quand le deuxième canon fit feu, l’impact du boulet aurait fait rire n’importe qui tellement c’était mal viser, si seulement leur vie n’était pas en jeu. La situation ne semblait vraiment pas en leur faveur.

A la quatrième salve Yuki dut produire une lame d’air pour intercepter deux boulets qui allait toucher la cible. Le capitaine pestait contre son impuissance. Il était capable de défendre le navire, mais ses lames d’air disparaissaient avant d’atteindre les pirates. La distance qui les séparait, était trop grande. Il aurait aimé pouvoir se propulser ou nager jusqu’à ses assaillants pour contrattaquer.

Il tourna deux fois sur lui-même pour propulser une nouvelle lame d’air. Uzu Hyo ! L’attaque trancha un nouveau boulet mais ne parvint pas à atteindre la cible. Plus le temps passait plus les membres Divergence perdaient confiance.

Le forgeron décida de tenter le tout pour le tout avant qu’ils ne soient trop proches. Il prit son wakizashi par la floche et se mit à le faire tourner de plus en plus vite. Il commença à former son Yuki Onna. Puis, il commença à concentrer l’énergie de la rotation. Le procédé était long et cela l’empêcha d’intercepter la bordée suivante. C’était pour cela qu’il ne c’était résolu que maintenant à utiliser cette technique. D’un geste rapide du bras il propulsa son tourbillon tranchant vers les forbans. Yuki Onna, taille 1 !

Un boulet vint s’écraser sur le pont du Divergence faisant céder à la panique même les plus courageux des scientifiques. Seuls les hommes de Minos restèrent efficacement à leur poste. L’attaque de Yuki fut assez concentrée pour parcourir la distance, mais le tir n’était pas cadré. L’effet des vagues vaut également pour lui, son Yuki Onna n’arracha qu’un petit bout du bord de la grande voile. Alors que Yuki pestait un bruit bizarre ce fit entendre. D’abord faible et lointain. Puis de plus en plus fort.

Moooooooooh !

Moooooooooh !

Une ombre commença à être visible derrière le bateau des pirates. L’ombre devint de plus en plus grande et le mugissement de plus en plus proche.

Moooooooooh ! Mmooooooooooooohhhh!

Un jeune taureau des mers percuta le navire pirate semant la zizanie à bord. Il se redressa de toute sa hauteur de monstre marin entre les deux navires. Il semblait hésiter sur qui charger. Mais les pirates firent à nouveau feu et cette fois pour toucher le monstre marin. Le bruit ou la douleur de l’impact sembla faire entrer le taureau dans une colère noir. Jetant en regard dédaigneux au Divergence, il se tourna pour affronter les pirates.

« Allez les gars ! On file. »
« Et le monstre marin? »
« On le laisse s’occuper des pirates et on essaie de le distancer ! »

Tout l’équipage présent regarda le combat entre le monstre et le navire des pirates. On voyait des planches du navire voler sous les impacts du taureau. Le bruit du combat diminua et les révolutionnaires se détendirent. Certains commencèrent à spéculer sur le vainqueur de l’affrontement. Pour Yuki, il n’y avait pas de doute que le taureau allait les faire couler.

« Qu’est-ce que c’était que ça ? »
« Je crois qu’on appelle ça un monstre marin. »
« C’est la première fois que j’en vois un à l’œuvre. C’est dangereux. »
« Ce ne serait pas de ça que Thomas voulait te parler ? A mon avis, on l’appelle Mooh Mooh. »
« Drôle de nom, mais compréhensible. Il faudra que je demande à Thomas. »

***

C’est ainsi que Yuki appris l’existence de Mooh Mooh qui avait choisi d’élire domicile au Nord-Ouest de l’ile. Et du faite qu’il attaquait la source des détonations proche de son territoire. Territoire qui bordait la future base de Yuki. Une information plutôt importante à connaitre s’ils voulaient pouvoir cohabiter avec la créature.

Cette rencontre termina la journée qui lança le projet dans la phase 3. La phase de construction de la base et du retrait progressif des partisans pour les transférer de Clock Work au chantier de la base. Il restait cependant à vérifier les antécédents d’une trentaine de personne.
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1