AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-20%
Le deal à ne pas rater :
Charmast Batterie Externe 23800mAh 4 Sorties et 2 Entrées (Quick ...
23.99 € 29.99 €
Voir le deal

Une planche qui sent le sapin.

Red
Red
Administrateur
Capitaine Red

♦ Localisation : Disparu
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 14054
Popularité: -1200
Intégrité: -1200

Ven 19 Aoû 2016 - 18:02


Il y a des jours a problèmes quand on est pirate. C'est sur. Mais y'a aussi pas mal de jours plutôt chouette. Alors l'un dans l'autre, ça compense.

Surtout qu'aujourd'hui, c'est plutôt chouette.

L'air véhicule un doux parfum de victoire, de fumée aussi, mais de fumée victorieuse. Les drapeaux qui finissent de se consumer appartiennent a des navires ennemis. Comme le sang sur les planches couvertes de sciure et le butin que mes hommes sortent des navires saisis et étalent sur le pont pour l'évaluer et le partager.

Et avec le parfum de victoire, il y a les vaincus.


Ils sont plusieurs centaines, accroupis ou assis par terre sur les quais de la Dépouille. On s'est contenté de leurs ôter leurs armes avant de les parquer la et de les y laisser mariner un peu en plein soleil. Ils sont blessés, ils ont soifs, faim. Mais ils savent aussi qu'au moindre geste suspect les tireurs d'élites qui les surveillent depuis les navires alentour leurs troueront la peau sans une hésitation.
Alors ils ne font rien. Ils attendent. Ce sont des pirates, et dans le fond, tout ça fait aussi partie du jeu.

Comme dirait l'autre. On ne peut pas gagner à tout les coups.

Messieurs ! Je suis le Capitaine Red !

On s'agite, on se réveille, on relève la tête.

Je suis le fils de pute de pirate le plus teigneux et le plus coriace de Grand Line. J'ai tué plus d'hommes, coulé plus de navires, affronté plus de tempêtes et volé plus de berrys qu'aucun de vous ici. Je peux tuer dix hommes d'un simple claquement de doigts et avaler une ville comme vous mangeriez un biscuit. Je peux briser un cuirassé d'un coup de pied et arrêter un boulet de canon à la main. Ici. Je suis le patron !

Et vous, en braves flibustiers que vous êtes, vous êtes venus chez moi pour me défier. Et évidemment. Vous avez perdu. Vos capitaines ont rejoint Davy jones dans les abysses, et par droit de prise, tout ce qui était à eux est maintenant à moi ! Vos navires, vos armes, vos biens.


Une pause. De toute façon, tout ça est le blabla habituel. S'il y a des choses qui sont bien ancrés en mer, ce sont les coutumes de la piraterie. Et elles régissent évidemment des problèmes aussi courants que le sort réservé à un ennemi vaincu, mais régulier.

Mais comme vous êtes des pirates, libérés des lois, règles et contraintes des hommes, votre vie vous appartient encore. Et vous avez donc le choix. Rester sur Armada et rejoindre ma bannière en tant que pirates loyaux et libres de toutes obligations envers un précédent pavillon noir.

Ou refuser mon offre et quitter mon bord sur le champ !


Et d'un geste, je désigne la mer derrière moi. Et la longue planche de bois qu'on a posé par dessus le bastingage le plus proche.

Plutôt crever !

Celui la a choisi les gars ! A la planche !


Héhé, j'adore les coutumes pirates.

_________________
https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
Sengoku Yoru
Sengoku Yoru
• Sergent d'élite •
PNJ-R en Or


Feuille de personnage
Dorikis: 3543
Popularité: +244
Intégrité: 239

Ven 19 Aoû 2016 - 20:22

"Trist !
- Quoi ?
- J'ai fini d'analyser la situation.
- Et ?
- A mon avis... on est dans la panade. "

A tel point que les gardes n'avaient même pas jugé nécessaire de les attacher. Et pour cause : ils étaient bien plus nombreux, ils étaient armés et toute velléité de combattre avait disparu dans les rangs des vaincus.
A peut-être une pirate près.

" Yoru, je t'ai demandé de m'aider à trouver une solution, pas de m'énoncer des évidences.
- Je te livre juste ma conclusion : si on bouge, on meurt. "

Triste-Lune, quatrième du nom, bouillait littéralement sur place. Yoru la comprenait : les chevaliers avaient la défaite au moins autant en horreur que les samouraïs. Mais, plus que la rage d'avoir perdu, Triste cachait derrière sa colère son inquiétude pour sa capitaine et meilleure amie. Cette dernière ne semblait pas s'être remise de la déroute de ses troupes. Assise à côté d'eux, la tête entre les genoux, elle n'avait plus prononcé un mot depuis qu'on les avait parqué sur le quai.

" Lamia, je te suivrais quoi que tu décides ! On tente une percée ? "

Pendant que l'écuyère essayait de nouveau de secouer la capitaine silencieuse, à l'autre bout du quai, les vaincus juraient allégeance au vainqueur. Après que la première tête brulée eut rejoint le fond des océans suite à son refus de plier l'échine, les autres forbans s'étaient montrés bien plus coopérants et le capitaine d'Armada aurait tôt fait de regarnir ses rangs.
Même sans les rapports de la Marine, le samouraï n'aurait pas tenté de se frotter à cet homme. Son instinct lui avait commandé la plus grande prudence à l'instant où il l'avait aperçu. Il ne doutait pas une seconde que le maître des lieux ne soit capable de réaliser toutes ses menaces.

" Yoru ! lança tout à coup Trist. J'ai un plan. je vais sauter à l'eau avec Lamia pendant que tu détournes leur attention en te jetant sur leur capitaine. Si on nage suffisamment en profondeur, on a une chance d'esquiver les tirs.
- Je te remercie de penser si fortement à ma survie, Trist, mais je suis au regret de t'annoncer que ton plan me semble voué à l'échec. Pour vous comme pour moi. Pour moi surtout. "

La seconde des pirates du lac venait de terminer d'exposer un troisième plan tout aussi suicidaire quand Red se dressa soudain devant eux, exigeant une réponse de son silence. Trois choses se passèrent alors simultanément. Trist, affichant un rictus fort repoussant, se jeta sur l'homme-ténèbre. Lamia, apparemment réveillée par le danger imminent qui menaçait sa plus fidèle amie, s'interposa. Enfin, Yoru, ayant plus ou moins anticipé une action stupide de ce genre, parvint à cueillir l'écuyère d'un coup de pied retourné qui la dévia de sa cible et l'envoya voler dans les eaux du port.

" NE TIREZ PAS ! aboya-t-il dans la foulée à l'adresse des gardes en espérant qu'ils seraient suffisamment surpris pour obéir. "

Par miracle, aucun d'entres eux n'avait bronché. Peut-être parce qu'ils avaient effectivement été pris par surprise, peut-être parce qu'ils avaient eu peur de tirer sur leur capitaine si proche. Ou peut-être parce que ce dernier n'avait jamais été en danger, monstre qu'il était.

Lamia lança un regard surpris au samouraï.

" Quoi ? répondit celui-ci en ignorant les insultes qu'une Trist émergeant de l'eau lui lançait avec colère, toi aussi tu as essayé de l'arrêter, non ? Chacun sa méthode. "

Se désintéressant de lui, la capitaine des pirates du Lac se tourna vers Red pour parlementer.
https://www.onepiece-requiem.net/t6300-sengoku-yoruhttps://www.onepiece-requiem.net/t6471-fiche-de-yoru-sengoku
Red
Red
Administrateur
Capitaine Red

♦ Localisation : Disparu
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 14054
Popularité: -1200
Intégrité: -1200

Ven 2 Sep 2016 - 17:43


-Du calme les gars, du calme. On se détend... Est ce qu'un bête mouvement d'humeur est une raison suffisante pur ne pas rester urbain ? On va pas flinguer des gens pour rien. On est pas la marine quand même...

Rire gras... Le tempo de l'ambiance brusquement un peu tendue redescend d'un cran en même temps que les canons des fusils. C'est pas comme si il restait qui que ce soit dans les restes des Sunset qui pouvait vraiment me tenir tête ou me liquider par surprise. Pas après la façon dont j'ai transformé en cadavres les trois plus grosses terreurs du lot.

Alors ouais, vraiment. Aucune raison de ne pas être urbain.

A nous trois maintenant.

Quelque part vous avez du bol. Si j'avais du tuer votre copine moi même vous l'auriez tous suivi à la mer, noyade par balles ou quelque chose comme ça. Mais vous avez plutôt bien réagi. Alors évidemment, la question qui se pose maintenant c'est de savoir si vous ne l'avez empêché de mourir bêtement que par réflexe, ou si vous l'avez fait parce qu'au fond vous avez déjà une réponse intelligente à ma proposition.

J'ai connu un samourai autrefois. Il disait que toutes les bonnes décisions se prennent en l'espace de sept respirations. C'est une question de détermination, et de courage.

Au fond de vous vous avez déjà fait votre choix. Il vous reste juste a admettre que la lucidité demande parfois nettement plus de courage qu'une attitude bassement suicidaire.


_________________
https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
Sengoku Yoru
Sengoku Yoru
• Sergent d'élite •
PNJ-R en Or


Feuille de personnage
Dorikis: 3543
Popularité: +244
Intégrité: 239

Dim 4 Sep 2016 - 19:03

« Oh… ton pote samouraï devait être formé à la méthode des sept soupirs, expliqua Yoru d’un air intéressé. Je ne sais pas en quoi elle consiste mais j’ai entendu dire qu’elle était très utilisée parmi les pontes de Wano qui s'y adonneraient tous les soirs ! Un ensemble de méditation et d’entrainement physique pour aboutir à un dépassement du corps, de ce que j’ai entendu… Je sais pas si ce samouraï t’a initié à cette méthode, mais tu as dû expérimenter des choses intéressantes…
_ Yoru ?
_ Lamia ?
_ On peut peut-être remettre cette palpitante conversation à plus tard ?
_ hum… oui tu as raison. Je te laisse négocier, je vais repêcher Trist. »

Pendant que le samouraï s’exécutait, Lamia toisa le maître d’Armada. Elle songea à ses hommes. Aux gardes qui les entouraient, fusils en main. A son honneur. A ses rêves de gloire, encore brisées par cette nouvelle défaite. A la liberté. A Trist.

Quand Yoru et une Trist trempée vinrent se ranger à ses côtés dans un effort dérisoire pour la soutenir au vu de leur situation, le silence entre les deux capitaines s’était tellement prolongé que la tension était montée dans les rangs pirates. Les hommes du Lac, fidèles jusqu’au bout à leur code d’honneur, se dressaient également derrière leur chef, groupe ridicule en comparaison du reste des prisonniers qui se tassaient le plus possible pour s’éloigner de la scène. Les gardes avaient de nouveau levé leurs fusils mais aucun n’osait encore aller contre l’ordre de leur chef de ne pas tirer.

Finalement, Lamia prit la parole.

« Sept respirations, hein… je vais tacher d’écouter ce conseil. Comme les suivants, capitaine. Nous, les pirates du Lac, rejoignons Armada ».

Il y eut un bruit de bourrasque lorsque, non pas sept, mais des milliers de soupirs de soulagements furent relâchés en même temps que la tension tombait. Red acquiesça simplement et continua sa promenade sous les serments des vaincus tandis que les gardes relevaient lentement leurs armes.

Les pirates du Lac entourèrent leur capitaine pour lui témoigner son soutien, lui assurant qu’ils se seraient battus pour elle jusqu’à la mort mais qu’ils étaient, quand même, contents qu’elle ait prit cette décision.

« ]Tu as bien fait Lamia, conclut Yoru en résumant l’idée générale. Personnellement, je préfère être Red que raides ! »
https://www.onepiece-requiem.net/t6300-sengoku-yoruhttps://www.onepiece-requiem.net/t6471-fiche-de-yoru-sengoku
Red
Red
Administrateur
Capitaine Red

♦ Localisation : Disparu
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 14054
Popularité: -1200
Intégrité: -1200

Dim 11 Sep 2016 - 17:40


Plutôt Red que Raide. Bonne blague. Et bienvenue à Armada.

Je deviens bon en désamorçage, j'aurais du être démineur. Mais y'a un truc qui me gêne encore un poil, ce genre de sensation diffuse auxquelles j'ai appris a me fier en cas de soucis. Pourtant tout baigne non ? Ou alors...

J'ai un équipage, une capitaine, et sa seconde. Mais lui au fait, c'est quoi ?
-Lui ? c'est le cuistot.
Le cuistot hein ? Bien...

Bien ouais. Ou pas. Parce quand on me parle de cuistot, ce que ça me rappelle en premier c'est mes formations du Cipher Pol, celles sur l'infiltration. Ne pas se placer en rival, approcher les éléments vulnérable du groupe, se rendre utile à tous, privilégier les postes influant sur le bien être de l'équipe, cuisinier, médecin...

Alors quand le cuistot joue en plus les conseils du capitaine, j'ai mon sens de paranoïaque qui s'agite un peu.

Bon, Wilson tu continues, Baker, tu t'occupes de la bande. Toi le cuistot, tu viens avec moi. Faut qu'on cause.

_________________
https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
Sengoku Yoru
Sengoku Yoru
• Sergent d'élite •
PNJ-R en Or


Feuille de personnage
Dorikis: 3543
Popularité: +244
Intégrité: 239

Lun 12 Sep 2016 - 20:58

« Heu… Moi ? Excellent, excellent… bon bah... j’arrive. »

Yoru emboita le pas de Red en s’interrogeant sur la raison de l’intérêt que lui témoignait le maître d’Armada.

« Heu… juste pour qu’on soit au clair, je ne suis pas adepte de la méthode des sept soupirs, hein… même si tu m’entraines dans un coin tranquille, je ne pourrais rien t’apprendre là-dessus… »

Le silence du célèbre pirate indiqua au samouraï qu’il faisait surement fausse route. Après un peu de marche, Red le précéda dans un bar isolé. Il passa la porte, claqua des doigts. Tous les hommes présents, jusqu’au barman, sortirent immédiatement.

Ton nom ?
_Yoru. Un problème, Red Boss ? On dirait que… tu vois rouge ! Hum… c’est trop tôt pour ce genre de vanne ? Oui, hein, c’est trop tôt…  

De nouveau, un silence pendant que le pirate scrutait avec attention le samouraï, qui estima soudain nécessaire un rapide calcul mental.

« Voyons… songea-t-il, si je compare ses dorikis aux miens… admettons qu’on soit en situation favorable… 30 pour cent de beaucoup, ça fait… ouais, quand même beaucoup. Hum…»

Malgré ses doutes, le samouraï ne laissa rien paraître dans son attitude. Il passa tranquillement derrière le comptoir, renifla quelques pots, prépara deux cafés sur lesquels il dessina artistiquement un drapeau pirate avec de la crème. Il déposa quelques berries sur le comptoir en paiement pour le tavernier, posa une tasse pour Red sur une table, s’assit en face et commença à déguster la sienne.

Red appliquait toujours sa méthode d’interrogatoire bien connue des forces de l’élite : le silence intimidant et les yeux accusateurs incitant tout à chacun à transpirer et à révéler ce pour quoi on était coupable.

« Que puis-je pour vous, Red boss ? »
https://www.onepiece-requiem.net/t6300-sengoku-yoruhttps://www.onepiece-requiem.net/t6471-fiche-de-yoru-sengoku
Red
Red
Administrateur
Capitaine Red

♦ Localisation : Disparu
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 14054
Popularité: -1200
Intégrité: -1200

Lun 24 Oct 2016 - 15:36


Comme disait pépé, ce n'est parce que je suis paranoïaque qu'ils ne sont pas tous contre moi.

-Tuer des gens c'est comme tout. C'est amusant au début et puis on s'en lasse. Tout a l'heure tu m'as évité de fabriquer plus de cadavres, j’apprécie. Et j’apprécie d'autant plus quand ça me permet de recruter un équipage de plus.

Alors c'est sur, on est pas dans l'acte désintéressé non plus. Surtout si le gars est un agent et a du se sentir salement mal à l'aise quand ses nakamas d'infiltrations ont commencé à vouloir se battre à mort...

-Mais un truc m'étonne. J'ai pas l'impression que tu cadres des masses avec le reste de l'équipage. Alors dis moi Yoru. Comment t'en es arrivé a faire le cuistot pour ses gars la ?

Je suis sur que je peux deviner pour quel bureau il bosse juste en écoutant le remplissage de sa couverture de jeune pirate plein d'avenirs.

_________________
https://www.onepiece-requiem.net/t2638-red-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t17349-red
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1