AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Former un équipage pirate pour les nuls.

Rei Yanagiba
Rei Yanagiba

♦ Localisation : Armada.

Feuille de personnage
Dorikis: 4700
Popularité: -525
Intégrité: -424

Lun 22 Aoû - 23:20

Cela fait un bon moment que je suis rentrée, j'ai surtout pris le temps de me reposer et de finir de panser mes blessures. J'ai passé du temps avec mes filles, ma famille et je me suis assurée que la guilde des armuriers puisse se passer de ma présence outre des rapports réguliers par escargophone. Pourquoi ? Parce que Citadelle m'a fait comprendre bien des choses, mais aussi, et entre autres que si je reste sur place, je vais mourir à petit feu. J'ai pris goût à l'aventure, au changement et aux voyages. Loin du Léviathan, j'ai compris ce que c'était de jouer toutes ses billes dans une affaire qui pourrait bien te coûter plus que ta propre existence. J'ai même eu une longue discussion avec mes filles adoptives pour savoir si elle voulait faire autre chose que de me suivre avec les risques que cela engendrera, ou simplement que je reste sur place.

"Je te suivrai parce que je t'aime maman, mais je ne ferais rien d'illégal."

Forcement, son but à long terme c'est une carrière dans la marine... Mais aussi d'être une sorte de chanteuse célèbre dans celle-ci. J'imagine bien que l'une des deux choses passera avec le temps, mais dans les deux cas cela justifie effectivement qu'une prime sur sa tête lui interdise ce genre d'avenirs. Quant à Sarah, elle se contente de... De commencer à me faire une crise d'adolescence étrange ? Non, car d'abord elle a grognée, à jetée un verre au sol en grognant, puis a tournée en rond avant de me sauter dessus pour se morfondre contre ma poitrine... Je sais qu'elles sont trop vieilles pour que je puisse être une bonne mère, qu'elles sont déjà comme elles sont et je ne peux que les aimer et les guider, mais... C'est quand même fichtrement bizarre comme réaction et je ne sais toujours pas ce qu'elle avait fait avant sur Armada qui l'a rendu ainsi en espérant que ça n'a pas recommencé.

Finalement, je rejoins un petit local vide que j'emprunte pour un petit moment. Enfin vide, c'est ce que l'on pourrait penser, mais en fait quand j'arrive il y en a du monde. Il y a quelques jours j'ai fait passer ici et là des prospectus et des affiches pour le recrutement d'un nouvel équipage. Le problème, c'est que je ne sais pas trop comment ça fonctionne d'habitude, finalement je me suis dit que s'ils comptent me suivre et vivre des aventures et d'autres choses aux multiples dangers... Bah le mieux c'est de le faire à ma manière. Ainsi, je fais mon entrée dans le local, cigare au bec, manteau sur les épaules et peut voir une petite ménagerie de ce que fait à la fois de mieux et de pire la piraterie d'Armada...



Dans la salle principale, est accroché ce qui sera notre emblème, c'est un peu passe partout et pas forcement original, mais c'est une idée de ma fille, alors je garde. Le fond rouge foncé est évidemment un rappel du fait qu'on est affilié à Red, même si on sera globalement libre. Je lance un regard à l'assemblée qui globalement se calme, je ne suis pas une foutue sergente-chef alors je ne vais pas imposer le silence où un truc du genre. Ceux qui ici sont assez intelligents comprendront que s'ils veulent avoir une chance, alors il vaut mieux écouter ce que ton futur chef a à dire. Ceux qui préfèrent changer d'avis ou partir pour une quelconque raison peuvent le faire à tous moment. Ce n'est pas comme s'il avait à signer un contrat et de toute manière je n'ai pas envie de voir un assemblage stupide de papier signé de croix ou de mots dans un style manuscrit me rappelle l'école.

"Pour ceux qui ne le savent pas, je suis Rei Yanagiba... Je ne vais pas y aller par quatre chemins, je ne sais pas s'il y a une sorte de tradition pour le recrutement d'un équipage et au fond je m'en fou un peu. Ce qui est important, c'est que j'ai besoin de gens fiables et pour cela, je vais devoir vous parler un par un pour voir si vous avez l'étoffe pour me suivre. Car oui, au cas où vous auriez un doute a se sujet, oui, on va à court terme aller directement dans le Nouveau Monde. Ensuite, vous aurez à me prouver ce que vous valez."

Je vais à l'autre bout de la salle, devant une porte menant à un petit bureau et m'installe assise sur le comptoir d'une sorte de petit bar sur lequel l'alcool coule à flots. Il y a peut-être des opportunistes dans le lot et d'autre qui sont déjà ivre... Mais indirectement, c'est un test, s'ils sont assez idiots pour boire plus que de raison à un moment qu'on peut juger un minimum important, alors je n'en ai pas besoin.

Former un équipage pirate pour les nuls. 1471091833-junior-mini
 À mes côtés, un mec au visage fermé et avec une sorte d'uniforme qui le fait passer pour un clown au milieu de pirate me suit, pour ceux qui connaissent citadelle il n'y a aucun doute qu'il vient de cette île. Portant, à aucun moment, il ne baisse le regard ou se laisse impressionner. S'il n'est pas expérimenté en tant que pirate, il l'est en tant que combattant et de toute manière a rapidement compris que se laisser faire ferait de lui une victime ce qui ne serait pas une bonne idée. Il ne dit pas un mot et je continue maintenant ainsi installé.

"Quand vous entrerez dans cette pièce, je veux que vous répondiez dans l'ordre à un petit nombre de demandes que je ne rappellerai pas."

L'idée et de s'assurer qu'ils puissent se rappeler d'une ou deux phrases simples et se préparer... Je remarque des têtes qui ne me disent rien, mais absolument rien et me mets à chuchoter avec mon assistant.

"Tu me les fais passer dans les premiers."
"Les jeunes proches de la fenêtre ?"
"Oui, j'aime leurs regards."

Il ne préfère rien dire sur ce que lui perçoit en eux, surtout la gamine qui est pour lui trop jeune même pour être sur Armada ou la poignée de jeune peut-être fraichement débarqué des blues qui les accompagnes. Finalement, je me remets à parler à voix haute.

"Premièrement, votre nom. Ensuite si vous êtres primé et si oui pour quel crime. En troisième, une paire de citations ou de truc que vous auriez pu dire qui vous définissent bien. Après, quelle serait votre affectation sur le navire et pour finir, pourquoi vous et pas un autre ?"

Je me lève, les observe un instant puis vais vers la porte, l'homme est avec moi se place devant et quand j'ouvre celle-ci, je me retourne pour un dernier détail.

"Ah, même s'il n'y aura pas forcement de la place pour tout le monde, s'il y en a un qui s'avise d'attaquer d'une quelconque manière un autre pour une raison où une autre, sans que j'en ai donné l'autorisation : je le mettrais dehors moi-même avec perte et fracas."

Si j'ai essayé d'avoir un visage à peu près avenant jusque-là, mon visage devient plus sérieux à ce moment précis alors qu'inconsciemment, mes poings on émit de la lumière. Ne pas contrôler ses pouvoirs est parfois gênant... La ça l'est moins que la semaine dernière où je me suis... Vaut mieux éviter d'en parler, mais il y a des accidents régulièrement. Je m'installe sur une chaise devant un bureau et attends le premier qui souhaitera passer. Mon collaborateur s'assurant que ça se fasse sans cohue et donnant la priorité aux plus jeunes pour une raison que je suis la seule à connaitre ou comprendre.
https://www.onepiece-requiem.net/t2480-presentation-de-rei-l-armurierehttps://www.onepiece-requiem.net/t2578-fiche-de-rei-yanagiba
Eydie
Eydie

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 1110
Popularité: 5
Intégrité: 0

Mar 23 Aoû - 3:02

«  Armada .. ! »

La petite demoiselle est sidérée devant le paysage. C'est assez atypique tout de même. Elle laisse son regard parcourir les navires attachés les uns aux autres autours d'elle. Eydie se sent terriblement petite tout à coup, ses yeux se lèvent vers les grands mâts qui s'étendent vers le ciel, portant à leur bouts des drapeaux pirates ou autres. Fascinant ! Elle fait valser son sac devant elle pour en sortir son carnet et un stylo. Elle prend quelque notes ainsi que des croquis sur la ville.

Cependant une tape sur l'épaule la déconcentre. Comme à son habitude, elle lève les yeux pour apercevoir son interlocuteur. Un homme portant une écharpe blanche autour des son coup, deux katanas sur ses côtés, brun aux yeux bleu la regarde calmement.

« Il faut y aller. »

Il n'en dit pas plus et s'en va, accompagnée de quelques autres jeunes qui ont fait route avec eux. Elle se rappelle donc de sa présence ici ; elle va se présenter pour rejoindre un équipage pirate, et se lancer sur le Nouveau Monde ! Elle range ses affaires dans son sac et les rattrape en courant. Elle s'imagine l'allure du bateau et des autres moussaillons. Elle se met à sourire, la tête dans les nuages. Elle finit par les rejoindre, et marche à leurs côtés en sautillant de droite à gauche. Elle ignore les regards des gens qui l'entoure, la dévisageant et ricanant parfois.

Ils passent de bateau en bateau, zigzagant sur les ponts pour enfin arriver à destination. C'est un petit local, noir de monde. Il n'y a que des pirates qui attendent sûrement leur recrutement. Enfin, certains ont une manière intéressante d'attendre. Ils sont ivres et chantent joyeusement en échangeant des frappes amicales.

La jeune Eydie hésite quant à se mêler à cette foule désordonnée. Ainsi que le reste du groupe d’ailleurs. L'un d'eux propose d'attendre de voir ce qui se passe, dehors, c'est à dire ici même. Personne ne s'y oppose. Eydie, soulagée, parcourt donc du regard l’intérieur de local par les fenêtres. Et par l'une d'elle, elle pense entrevoir l’emblème de l'équipage. Un large sourire lui étend les lèvres, et ses yeux se remettent à briller. Il a vraiment la classe ce drapeau, se dit-elle. Mais quand elle redescend les yeux pour revoir la foule, elle réalise quelque chose qui ne lui a pour l'instant pas traversé l'esprit. Il va y avoir de la sélection, elle va donc être jugée, et elle devra ainsi réussir à s'imposer malgré son âge et sa corpulence, des plus défavorables. Toutefois, après tout ce qu'elle a fait, il est hors de question qu'elle échoue. Avoir un équipage est quelque chose de fondamental pour s'aventurer dans le Nouveau Monde, et celui qui est sous le point de se construire lui convient parfaitement. Elle a vaguement entendue parler du capitaine et cela lui a suffit. Elle l’aperçoit d'ailleurs par la fenêtre.

«  C'est elle ? »

Elle court à l'intérieur, se faufilant dans la cohue qui se calme peu à peu, suivit des autres. Mais bon, étant très petite, elle n'apprécie pas se retrouver entourée d'inconnus dangereux, et décide de se mettre sur l'un des bords de la salle, proche d'un fenêtre, au cas où. La femme qu'Eydie pense être le capitaine se met à parler, attirant toute son attention.

« Pour ceux qui ne le savent pas, je suis Rei Yanagiba... Je ne vais pas y aller par quatre chemins, je ne sais pas s'il y a une sorte de tradition pour le recrutement d'un équipage et au fond je m'en fou un peu. Ce qui est important, c'est que j'ai besoin de gens fiables et pour cela, je vais devoir vous parler un par un pour voir si vous avez l'étoffe pour me suivre. Car oui, au cas où vous auriez un doute a se sujet, oui, on va à court terme aller directement dans le Nouveau Monde. Ensuite, vous aurez à me prouver ce que vous valez. »

Eydie repart dans ses pensées. Puis déterminée à montrer de quoi elle se chauffe, elle redescend sur terre et regarde à nouveau la capitaine. Elle attend à présent hâtivement la suite.

« Quand vous entrerez dans cette pièce, je veux que vous répondiez dans l'ordre à un petit nombre de demandes que je ne rappellerai pas. »

Si ce n'est que quelques questions, cela ne devrait pas trop poser problème il lui semble. Elle s'imagine ce qu'elle pourrait demander, et prépare d'éventuelles réponses.

« Premièrement, votre nom. Ensuite si vous êtres primé et si oui pour quel crime. En troisième, une paire de citations ou de truc que vous auriez pu dire qui vous définissent bien. Après, quelle serait votre affectation sur le navire et pour finir, pourquoi vous et pas un autre ? »

Elle se répète les questions accompagnées de ses propres réponses machinalement dans sa tête. Elle ferme donc les yeux, et réfléchit sur comment elle s'y prendra.

« Ah, même s'il n'y aura pas forcement de la place pour tout le monde, s'il y en a un qui s'avise d'attaquer d'une quelconque manière un autre pour une raison où une autre, sans que j'en ai donné l'autorisation : je le mettrais dehors moi-même avec perte et fracas. »

Elle relève la tête en souriant. Tant mieux, elle ne risque plus rien. Dû à sa taille et à la foule dense, elle n’aperçoit pas la défaillance de Rei. Lorsque celle-ci s'en va dans l'autre pièce, Eydie se fraye son chemin avec précipitation parmi les pirates, debout, prêts.

Un homme, à l'allure très strict et autoritaire se place devant la porte du bureau.

« Les plus jeunes passeront en premiers. »

Plus jeune qu'elle, il ne doit sûrement pas en avoir. Eydie se place juste devant lui. Elle ne tient plus en place, elle sautille en faisant rebondir ses couettes, un petits sourire au visage et les yeux pétillants. Elle n'a certes aucune crédibilité à côté de tous les autres prétendants, mais elle ne s'en préoccupe pas. L'assistant la regarde avec une pointe de dédain, mais finit par se décaler pour la laisser rentrer.

Elle ouvre la porte et reste dans l'encadrement le temps de regarder rapidement la salle. Rien d'extraordinaire. Elle referme la porte derrière elle, puis s'avance vers la femme, qui s'est présentée auparavant comme Rei Yanagiba. Elle marche à grandes enjambées, déterminée, toujours le sourire aux lèvres, puis se fixe devant le bureau à l'opposé de sa potentielle futur capitaine. La tension monte, elle sert dans ses petites mains les lanières de son sac et tente de soutenir le regard pesant de Rei.

«  Bonjour ! Je me nomme Eydie Kyute. Je n'ai pour l'instant aucune prime. Je découvrirai l'histoire du Siècle Manquant et mènerait une vie folle et pleines d'aventures ! Sinon sur un navire, je peux être Archéologue si il y en a utilité, ou bien simplement faire le ménage ou d'autres tâches dans le genre.. Et enfin, pourquoi moi, malgré mon âge .. »

Elle baisse la tête et rougis vaguement. Elle s'apprête à dire ce qu'elle s'est gardée secret toute sa petite existence. Mais bon, elle ne souhaite plus le cacher, plutôt le rendre fièrement officiel. Elle redresse la tête, reprend son courage à deux mains et regarde la femme en face d'elle dans les yeux, l'air terriblement sérieuse.

« Parce que je sais lire les ponéglyphes ! »

Elle réfléchit un instant pour voir si elle a oublié un détail, mais non, elle a bien tout dit. Elle se cramponne à son sac à dos, bien plantée sur ses deux jambes, la tête haute. Il est vrais qu'à ce moment là, bien qu'elle ne le paraît pas, elle est morte de trouille. Le doute l'envahit mais elle ne fléchit pas.
https://www.onepiece-requiem.net/t18086-kyute-eydiehttps://www.onepiece-requiem.net/t18116-ft-de-kyute-eydie
Tachibana Akane
Tachibana Akane

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 953
Popularité: 4
Intégrité: -1

Mer 24 Aoû - 0:20

Cela faisait déjà quelques jours que Tachibana naviguait avec d'autres personnes qu'il avait appris à connaitre au cours du voyage, enfin après plusieurs jours ils allaient accoster et pas n'importe où, Armada la plus grande plateforme flottante du monde. En descendant du bateau Akane se joignit au groupe avec lequel il venait de voyager une rumeur disait que plusieurs grands capitaines pirate recrutais des membres pour leurs équipages.

Notre jeune héros ce laissai guider par la troupe avec qui il était, juste devant lui la jeune fille, avec laquelle Akane avait discuté pendant le voyage, semblait abasourdit par le paysage qui les entourait, en même temps c'est vrai que c'est impressionnant tous ces mat et c'est bateaux accrocher les uns aux autres, Tachibana s'approcha d'elle

"Il faut y aller"

Après ses mots Akane ce remis à suivre le groupe. Ils marchaient depuis un bon quart d'heure, de bateaux en  bateaux, traversant des zones tantôt belle tantôt sinistre, le jeune bretteur ne pouvais s'empêcher de garder la main sur son katana il se sentait observer sans savoir d'où ça venait. Enfin arriver à leur destination, un petit local où il y avait plus de personnes que de place, Akane essaya de voir à l'intérieur, mais du monde bouchait l'entrée, c'était clair maintenant vu le nombre de personne présente une sélection allait avoir lieu. Tachibana qui était dans ces pensées ne remarqua même pas que son groupe c'était écarté pour se poser devant une fenêtre, quelqu'un du lui taper sur l'épaule pour qu'il se joigne à eux.

A peine quelque minute après s'être installé, la jeune fille se faufila à l'intérieur de la pièce, tout le groupe en profita pour y entrer, ils s'installèrent proche d'une fenêtre, on pouvait à peine s'entendre parler avec le vacarme que faisait certains. Akane remarqua deux personnes, la première était la raison de tous ce monde dans cette pièce Rei Yanagiba, notre bretteur avait déjà vu son visage sur des affiches, L'autre personne était inconnu au jeune héros il semblait stricte et n'avait pas l'air de plaisanter on le remarquait facilement avec son uniforme. Le capitaine se mit d'ailleurs à parler.

"Pour ceux qui ne le savent pas, je suis Rei Yanagiba... Je ne vais pas y aller par quatre chemins, je ne sais pas s'il y a une sorte de tradition pour le recrutement d'un équipage et au fond je m'en fou un peu. Ce qui est important, c'est que j'ai besoin de gens fiables et pour cela, je vais devoir vous parler un par un pour voir si vous avez l'étoffe pour me suivre. Car oui, au cas où vous auriez un doute a se sujet, oui, on va à court terme aller directement dans le Nouveau Monde. Ensuite, vous aurez à me prouver ce que vous valez."  

*Intéressant, le nouveau monde*

Il était clair que ce futur équipage était pour Akane, non seulement car le nouveau monde est une zone ou les pirates les plus connus y navigue, ce qui permettrait à Tachibana de devenir plus fort, mais aussi car, il allait se rapprocher de ses deux buts. Rey donna les dernières consignes du recrutement. Akane qui est plutôt étourdi ce concentra pour ne rien zapper, notre jeune bretteur remarqua que depuis qu'elle avait commencé à parler tout le monde dans le bar essayait de s'imposer, mais les dernières paroles du capitaine calma tout le monde, même akane se relâcha un peu, il s'adossa à un mur en croisant les bras.

L'homme a l'uniforme désignât l'endroit où Akane et les autres étaient en leur demandant de s'avancer apparemment ils allaient passer en premier.

*Très bien au moins comme ça je n'aurais pas à attendre trop longtemps.*

Ce fut Eydie qui entra la première, Tachibana n'avait maintenant plus aucun doute il voulait faire partie de cet équipage.
https://www.onepiece-requiem.net/t440-tachibana-akane-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t482-fiche-tachibana-akane
Rei Yanagiba
Rei Yanagiba

♦ Localisation : Armada.

Feuille de personnage
Dorikis: 4700
Popularité: -525
Intégrité: -424

Mer 24 Aoû - 12:37

Suite à sa réponse, je la regarde droit dans les yeux un instant, puis hausse un sourcil et éteins mon cigare dans le cendrier prévu à cet effet sur le bureau. J'appuie mes coudes sur la table avec un air à la fois intrigué et interrogateur, ma tête posée sur mes mains. Cette position permet à la demoiselle de mieux voir ce que je n'ai plus... Mes mains naturelles, si dans la cohue de la pièce ce n'était pas forcement évident, il est maintenant bien visible que mes bras, ou au moins mes mains et mes avant-bras son mécanisés. Des appareils fins, de très bonnes factures et surtout fait main et sur-mesure. Enfin tout ça, c'est si elle s’est un jour intéressé au sujet, sinon ça ne sera que des bouts de métaux et d'autres matières qui bougent évidemment.

Est-ce que cette manière de la regarder ou mes gestes avaient une signification particulière ? C'est à elle de le découvrir. Dans mon esprit, il ne peut y avoir que deux possibilités liées à cela, soit elle est sérieuse et elle est au choix confiante, naïve ou idiote. Soit, c'est un bien vilain mensonge et elle a du culot et le pire, c'est que d'une manière ou d'une autre c'est une bonne chose. Sauf si c'est de la bêtise bien sûr, mais ça, cela sera difficile à déterminer simplement en se fixant dans le blanc des yeux. Finalement au bout de ma réflexion, je me mets à pouffer de rire avant finalement de me laisser aller et laisser retentir un rire sincère avec un air amusé. Me moquer d'elle, non... Non je me rends juste compte que les pirates sont tellement différent, tellement unique et amusant. Cet équipage sera une source sans fin d'ennui divers et de bon souvenir n'est-ce pas ? D'ailleurs même si la pièce est un minimum insonorisé, même dans le local d'a côté on a pu m'entendre. Le plus gros des pirates présents pense que je ris de la petite qui veut a son âge devenir membre d'un équipage sérieux, mais ceux qui connaissent un minimum mon pédigrée savent que personne ne m'a jamais vu ou entendu faire ce genre de chose, en tout cas pas en public.

"Avec ce genre d'attitude, tu vas te faire croquer. Tu n'as pas l'air suffisamment stupide pour me mentir, sachant que cela te retomberait inévitablement dessus à l'avenir, n'est-ce pas ?"

Ce n'est pas réellement le genre de question auquel on répond, si ce n'est pas un hochement de tête à la limite. Pourtant je n'ai pas un air intimidant, rectification, ou en tout cas si c'est le cas, ce n'est pas volontaire. Décidément si la première volontaire me donne autant à réfléchir cette session de recrutement s'annonce haute en couleur, déroutante et distrayante. J'ai finalement une idée.

"Je n'ai pas besoin de femme de ménage, non, par respect pour la révélation que tu viens de me faire et ton franc parlé je vais te donner ta chance. Mais comme je l'ai dit, tu vas devoir me prouver ce que tu vaux."

Je me lève, passe de l'autre côté du bureau pour me mettre à ses côtés et l'observer alors que je vais lui annoncer mon petit défi...

"Parmi les recrus potentiels qui seront dans la salle, tu vas choisir parmi cinq d'entre elles que tu indiqueras à Juju à l'entrer, pas une de plus ou de moins. Et tu vas devoir en convaincre le maximum de devenir tes subordonnés. Tu as carte blanche sur la méthode à employer, tant que tu n'uses d'aucune violence."

Sans réellement lui laisser le temps de réfléchir ou répondre, j'agrippe la poignée de la porte d'entrée.

"Tu as jusqu'à la fin de la session de recrutement, qui durera au bas mot une paire d'heures vue le nombre de personnes dans la salle. Si tu n'es pas d'accord avec ça, tu sais où est la sortie. Mais n'oublie pas, je peux tolérer l'échec, mais pas l'insubordination."

Indirectement, je lui annonce une certaine chose, c'est à elle re réfléchir a ce qu'elle va faire, comment, pourquoi, avec qui ou dans quel ordre. Alors qu'on revient toutes les deux dans la salle principale qui s’est vu se remplir un peu plus. Je n'ai pas mis d'heure fixe, du coup cela pourrait bien continuer ainsi jusqu'au soir à ce rythme. Bien sûr, certains partiront bien avant par manque de patience, mais ce ne sont pas mes affaires.

Pendant ce temps, même si l'entretient n'aura pas était aussi long que certains l'imaginait, il ne c'est pas passé grand-chose dans le local. Certain discute, d'autre s'impatiente et un grand nombre de regards se tournent vers les jeunes en se demandant pourquoi eux en priorité. Certains esprits s'échauffent même, mais pour le moment pas assez pour se risquer à mettre à exécution la menace de leur potentiel futur capitaine. Mais les plus intelligents eux, se posent des questions et ils n'ont pas forcement tord. Certains se demandent justement si elle ne les a pas menacés pour voir qui serait assez courageux, assez couillu pour s'imposer quand même. D'autres au contraire se disent que la clef de la victoire est dans les questions qu'elle a posées et qui forme l'entretien. Un certain brouhaha plus ou moins tranquille s’est formé.

Former un équipage pirate pour les nuls. 1472032544-aika
Le portier malgré lui, à déjà désignée la prochaine à passer, une jeune femme rousse qui doit avoir dans les dix-huit ou vingt ans, la fourchette d'âge du groupe des plus jeunes, si on exclut le cas particulier qu'est Eydie se situe dans les quatorze - vingt ans. Cet entretien est quand même plus long que le dernier, il dure au moins une bonne douzaine de minutes avant que finalement la porte s'ouvre. Cela a donc laissé le temps à la plus jeune du lot de commencer à préparer son exercice ou d'en profiter pour discuter elle aussi. Alors que la rousse est à l'entrer, je reste cette fois-ci avec elle. Elle observe la salle puis finalement désigne deux personnes. Tachibana ainsi qu'un homme.

Former un équipage pirate pour les nuls. 1472032544-andrew
L'homme est relativement athlétique, pas corpulent et à peine musclé, malgré un léger air bestial, carnassier peut-être, il ne dégage aucun air belliqueux. Il ne semble pas armé et porte des vêtements passe-partout... Bref, l'homme lambda pour la plupart, mais qui a tout de même une certaine assurance et un regard qui dégage une certaine expérience. Akane étant lui-même plus expérimenté dans l'art du combat, il aura certainement remarqué qu'il porte une paire de gants renforcée et que la musculature de ses bras est plus développée que le reste, pour le peu qu'il y en a bien sûr. C'est un pugiliste et le jeune sabreur pourrait même s'en rendre compte d'autres manières.

"Vous deux, au centre. Les autres formés un cercle. Vous allez vous confronter avec un duel au couteau."

Immédiatement l'engouement gagne la salle, enfin un peu d'action !

"Un couteau chacun, le premier qui fait saigner l'autre gagne, aucune blessure incapacitante ou mortelle ne sera tolérée. Vous avez une minute pour vous mettre en condition, ensuite vous commencerez quand cette pièce touchera le sol."

L'homme ne semble pas totalement à l'aise, dans un combat classique en usant de ses poings, il serait vainqueur, mais avec un couteau... Il s'échauffe et jauge du regard le bretteur, sans être inquiet une partie de sa confiance en lui s'est mué en interrogation et en réflexion. Ce sera l'occasion de voir un beau combat.

hrp:
 
https://www.onepiece-requiem.net/t2480-presentation-de-rei-l-armurierehttps://www.onepiece-requiem.net/t2578-fiche-de-rei-yanagiba
Eydie
Eydie

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 1110
Popularité: 5
Intégrité: 0

Mer 24 Aoû - 21:43

Eydie, perturbée par le manque de réaction a la gorge qui se sert. Mais finalement, Rei pose ses coudes sur le bureau et sa tête dans ses... mains ? La petite demoiselle remarque enfin les prothèses mécaniques. Elle évite tout de même de trop les fixer pour ne pas paraître impolie, et alterne donc entre ses mains et ses yeux. Elle aurait aimé prendre des notes sur les deux engins, fascinée par leur conception, mais cela aurait aussi été sûrement mal vu alors elle s'en retient. Mais son regard l’interpelle désormais plus que ses extensions métalliques. Elle ne l'a pas encore convaincu vu la manière dont elle la regarde, mais elle ne pense pas non plus être mise à la porte de suite. Elle se met à rire. Eydie est en premier un peu affligée par ce soudain rire après sa révélation, mais finit par comprendre que ce n'est pas de la moquerie, et sombre donc dans l'interrogation.

"Avec ce genre d'attitude, tu vas te faire croquer. Tu n'as pas l'air suffisamment stupide pour me mentir, sachant que cela te retomberait inévitablement dessus à l'avenir, n'est-ce pas ?"

Eydie hoche la tête. Elle s'y est déjà préparée à cela, à un avenir fort dangereux, et elle ne souhaite plus faire marche arrière.

"Je n'ai pas besoin de femme de ménage, non, par respect pour la révélation que tu viens de me faire et ton franc parlé je vais te donner ta chance. Mais comme je l'ai dit, tu vas devoir me prouver ce que tu vaux."

Eydie se met à sourire, bien heureuse d'avoir été prise au sérieux quand elle même l'est. L'idée d'un défi l'enchante aussi. La capitaine se lève et la rejoint pour se planter à côté d'elle. La plus petite se tourne donc pour lui faire face, prête à entendre l'épreuve.

"Parmi les recrus potentiels qui seront dans la salle, tu vas choisir parmi cinq d'entre elles que tu indiqueras à Juju à l'entrer, pas une de plus ou de moins. Et tu vas devoir en convaincre le maximum de devenir tes subordonnés. Tu as carte blanche sur la méthode à employer, tant que tu n'uses d'aucune violence."

Et là c'est le drame. Bien heureusement, Rei s'en va vers la porte sur le champ, ne voyant donc pas le désespoir qui envahit le visage d'Eydie. Elle la rejoint lorsqu'elle ouvre la porte en reprenant un air plus calme.

"Tu as jusqu'à la fin de la session de recrutement, qui durera au bas mot une paire d'heures vue le nombre de personnes dans la salle. Si tu n'es pas d'accord avec ça, tu sais où est la sortie. Mais n'oublie pas, je peux tolérer l'échec, mais pas l'insubordination."

On la regarde bizarrement. Certains ont des sourires moqueurs sur leur visage, et d'autres se contentent simplement de l'observer de la tête au pied. Eydie les ignore et sort de la salle pour chercher ses cinq cibles. Elle n'échouera en aucun cas. Elle s'avance dans la foule, et cherche du regard quelqu'un qui l'intriguerait plus que les autres.

Un homme au fond de la salle attira son attention. Il ne doit vraiment pas être loin des deux mètres, autour de la quarantaine, et très musclés. En bref, une armoire à glace chauve et barbue. Elle se dit qu'avec un premier candidat comme de ce type, quand elle ira convaincre d'autres personnes, on la prendra peut être un peu plus au sérieux. Fort bien. Elle s'avance donc vers lui, du moins, elle se faufile entre les autres pirates vers lui, et s'arrête quelque pas plus loin pour mieux l'observer et trouver un moyen de le convaincre à rejoindre sa cause, sous ses ordres. Un détail sur cet homme l'interpelle. Il porte une longue arme à feu dans son dos et deux revolvers sur ses côtés. Un tireur d'élite ? Il annonce un profil bien étonnant. Il est en train de graver quelque chose sur l'un d'eux, il doit franchement s'ennuyer.La donzelle aperçoit ce qu'il écrit ; ce n'est certainement pas dans une langue connue, c'est une suite de symbole qu'elle pense d’ailleurs avoir déjà vu. Elle sort vivement un ancien petit carnet. Il n'était pas rare pour elle de croiser ce genre de code lors de ses périples, et elle a donc noté les moyens de les résoudre. « Ne rabe jamais sa ci[ble].. », la faute lui saute aux yeux et elle ne peut s'empêcher de la lui signaler. Elle se précipite donc vers l'arme qu'il taille et pose son doigt sur la faute.

Former un équipage pirate pour les nuls. Po_hu_m_BG2_07_m

« Vous l'avez mal fait là, vous avez fait un « b » à la place d'un « t » ! »

Un court silence s’installe. Eydie se rend compte de sa gaffe monumental, mais tâche de garder l'air sérieuse. Le grand bonhomme quant à lui la dévisage, puis regarde le symbole en question. Elle crut un instant qu'il la ferait passer par la fenêtre. Mais à la place de ce funeste destin il se mit à rire, puis ébouriffa ses cheveux. Ayant une très grosse main, il la décoiffe totalement en fait, mais il n'y prête pas attention, au contraire de la gamine qui est elle horrifiée.

« 'Pas vu, t'a raison petiote. »

Il rectifie la lettre déformée, et Eydie redresse son visage vers lui, un petit sourire tout fière aux lèvres. Maintenant qu'il sourit, il n'a plus l'air si dur. Eydie a alors une idée. Elle sort son petit revolver rose avec des petits fleurs et le lui tend.

« J'aime bien, vous pouvez me faire le même, s'il vous plaît ? »

Il ne s'attendait pas forcément à cela. Il empoigne l'arme de la demoiselle et l'étudie. Pas très vielle mais tout de même usée, les peintures et motifs sont éraflées et le manche ainsi que le bout sont assez endommagés. Il en déduit qu'elle devait beaucoup s'en servir, ce qui le fait sourire.

« T'en réserves bien des surprise gamine. »

Donc après avoir taillé son arme, il fait de même pour celle qu'on lui tendit auparavant.


« Je m'appelle Eydie. Enchantée.
- Kayle.
- Dis, Kayle, je viens de faire mon entretien avec la capitaine, et si je réussi mon défis, je pourrais rejoindre l'équipage. Tu m'aiderais ? Si c'est le cas, je te recommanderais auprès d'elle.

Elle sourit malicieusement, les deux mains dans son dos et penchée en avant. Il se remet à rire.

« Soit ! Ça me f'ra passer l'temps. »

Toute fière, Eydie file chercher de nouvelles cibles. Dans la foule, une homme et une femme parlent ensemble, assis sur une table. L'un est un homme dans sa trentaine assez svelte, brun, barbu, avec les cheveux attachés en couette au bas de la nuque. Il joue avec l'une de ses dagues. Et l'autre est une femme qui semble du même âge, plutôt maigre, aux cheveux noir ondulés qui s’arrêtent à ses épaules. Ils ont tous les deux l'air d'être des spécialisés dans la vol et le combat au corps à corps. Alors qu'Eydie traverse la foule, elle en profite pour « emprunter » un jeu de carte qui traîne sur une table dont les occupant jouent déjà aux cartes, puis elle se pose en face des deux, un grand sourire aux lèvres.

Former un équipage pirate pour les nuls. Po_hu_m_BG2_04_mFormer un équipage pirate pour les nuls. Po_ha_f_SoU_katriana_m

« Je vous dérange ? »

Ils la dévisagèrent , puis ensuite prirent un air amusé.

« Non, qu'est-ce qu'il t'amène ici ?
- Je peux vous faire une tour de magie ?

Les deux la regardent, ahuris. Ils se regardent ensuite, puis de nouveau la petite.

« Et bien si tu le souhaites.. »

Elle sort le jeux de carte de sa boite et prend un crayon dans son sac. Elle tend le jeu, face contre terre à la femme.

« Bien, alors choisissez une carte et signez là s'il vous plaît ! »

Comme demandé, elle se saisit de l'une d'entre elle, puis la signe.

« Vous venez pour vous faire recruter ? »

Ils la regardèrent étonnés. Ce n'est pas forcément le moment de papoter mais bon, la petite leur avait posé une question alors autant y répondre.

« Bah, qu'est-ce qu'on fait là à ton avis? »

Elle remet la carte dans les mains d'Eydie. Celle-ci, en la montrant aux deux pour qu'ils s'en souviennent, plie le coin inférieur de la carte entre ses deux doigts sans qu'ils ne s'en aperçoivent.

« Et bien moi je suis passée en première ! »

Elle mélange très habilement le jeux, puis le tends à l'homme pour qu'il le mélange à son tour. La femme en attendant épie le moindre mouvement de carte, se préparant à la fourberie.

« Toi ? Une gamine de 8 ans ? C'est une blague ? »

Elle récupère le jeux.

« J'en ai quinze en fait. 
- Pardon ?!

Les deux la dévisagent à nouveau pour vérifier qu'elle ne ment pas. Et il est vrais qu'elle possède certain traits qui portent à confusion. Ils ne remarquent pas que pendant leur inspection, elle fait délicatement passer la carte pliée sur le dessus du tas, et que lorsqu'elle ferme le jeux, le rabat se referme juste après cette carte et une autre au hasard, les séparant sans qu'on ne les voit du reste.

« Je suis bien déterminée à découvrir l'histoire du Siècle Manquant, alors oui, je m'engage. »

Elle leur sourit, leur montre le paquet fermé, et le met dans la poche de la veste de la brune.

« Je vais en sortir votre carte sans même ouvrir le paquet. »

La plus vielle sourit mesquinement.

« J'attends de voir ça. »

Eydie glisse donc deux doigts seulement, même pas entièrement, et en ressort les deux cartes. Pendant ce temps, elle a fait passer son autre main, celle de droite, derrière sa victime pour lui prendre sa dague qui se trouvait dans un fourreau, à l'opposé de la donzelle. Elle la fait glisser dans sa manche puis, de son autre main c'est à dire la gauche, reprend la mauvaise carte sans qu'il ne réalise qu'il y en a deux depuis le départ. Elle la leur montre.

«  HA ! C'est pas celle-là ! »

Eydie joue le jeux, et prend une mine dépitée, puis enchaîne. Elle fait passer la carte pliée dans sa main droite, sous la bonne carte, et saisit la main gauche de l'homme, paume vers le haut, pour la déposer. Elle y laisse sa main droite, et recule sa gauche.

« Bon, vous la sentez la carte là hein ? 
- Oui oui.

Elle frotte sa main où se trouve la sienne, et se penche pour souffler sur les deux. Le couple intrigué, se focaliser sur la où devraient se trouver la carte, tandis que la main gauche d'Eydie se glisse dans le dos du brun pour récupérer la dague qu'il a posé tout à l'heure. Elle la glisse dans sa manche, tout en retirant sa main droite de la sienne ainsi que la mauvaise carte. Il retourne la restante, et remarque que c'est bien celle qui est signée.

« Hehe, bien joué petite, mais je ne pense pas que tu iras très loin dans la piraterie avec ce genre de tour. 
- Ah bon ?

Elle donne un coup ses avec ses deux bras vers l'avant, et en fait ressortir les deux dagues pour les empoigner. Les deux stupéfiés constatent qu'en effet, ceux sont les leurs.

« Je vous ais eu ! »

Ils se mettent à rire assez fort, et reprennent leur dagues.

« Ça m'a l'air d'être plutôt votre secteur ce genre de coup, alors si vous acceptez de recevoir des ordres de ma part, je vous enseignerez tout ce que je sais. 
- Décidément, tu es bien bornée comme petite !

La femme quant à elle prit au sérieux la requête. Elle réfléchit quelque instant puis lui répond.

«  C'est d'accord. Je m'appelle Sansa et lui c'est Conor.
- Quoi ?!
- Après tout tu ne m'as pas l'air bien méchante, alors je ne vois pas ce qu'on risque. De plus je suis bien intéressée à apprendre tes petites farces, elles sont amusantes.

Conor réfléchit lui aussi de nouveau à la proposition, et ne trouvant pas de mots à dire à l'encontre des arguments de son amie, il ne se manifeste pas. Eydie se mit à sourire, à nouveau bien fière. Leurs attention est soudainement attirée par la capitaine, qui annonce un combat entre deux hommes.
https://www.onepiece-requiem.net/t18086-kyute-eydiehttps://www.onepiece-requiem.net/t18116-ft-de-kyute-eydie
Tachibana Akane
Tachibana Akane

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 953
Popularité: 4
Intégrité: -1

Jeu 25 Aoû - 1:29

A peine quelque minute Eydie était rentré dans la pièce qu'elle en ressort Akane se demandait si elle avait réussi ou échouer, mais pour l'instant il fallait se concentrer sur ce qu'il allait dire. Une femme rousse entra dans la pièce, cette fois-ci ce fut plus long, mais les deux femmes présentes dans le bureau en sortirent en même temps. La rousse balaya le bar du regard puis désigna Akane et un autre homme du nom d'Andrew, Tachibana ne comprenait pas ce qu'ils se passaient, mais les instructions ne tardèrent pas à arriver.

Un combat, ils avaient été désignés tous les deux pour se battre, on leur laissait une minute pour se préparer, ils devaient se battre uniquement avec un couteau et le premier à saigner a perdu, est-ce que le perdant sera totalement hors-jeu pour le recrutement, cette question était en suspens. Akane jeta un rapide coup d'œil à son futur adversaire, il était clairement bien entraine pas grassouillet ni une armoire à glace, d'après sa corpulence il devait être fort et vif. Il porte également une paire de gant renforcé et d'après la musculature de ses bras il s'en sert principalement pour se battre, on voyait nettement que son nez avait déjà été cassé et mal guéri surement dût aux coups qu'il a pu se prendre. Cet homme était clairement un boxeur et pas un novice alors que Tachi était dans ces pensé la minute était passé, l'heure de se battre avait sonné.

Les deux combattants se mirent en position, Akane plia légèrement les genoux, le couteau dans la main gauche prêt a lancer la première attaque et essayer de surprendre son adversaire, celui-ci se tenait en position de boxeur les bras levés en garde proche de sa tête et son couteau dans la main droite. Aucun des deux hommes ne détachait son regard de l'autre, lorsque qu'un bruit métallique se fit retentir dans la pièce.

Akane fut surpris de l'accélération de sont vis-à-vis il était à moins d'un mètre du jeune bretteur, Andrew attaqua de haut en bas, Tachibana eu tout juste le temps de faire un bond en arrière pour esquiver l'attaque, le jeune sabreur baissa les yeux et vit que son adversaire venait de déchirer sa chemise avec le coup porté précédemment, relevant les yeux vers celui-ci qui avait un léger sourire en coin, il était clair que cet homme ne devait pas être sous-estimer.

Akane marchait autour de l'homme qui restait dorénavant en place, Tachibana compris qu'Andrew avait pleinement confiance en ses capacités physique, le hasard avait fait que ces deux-là s'affronte, mais on dit souvent que le hasard fait bien les choses. Akane se décida d'attaquer il fonça sur son ennemi la pointe de son couteau en avant, son adversaire l'esquiva en faisant un pas de côté puis asséna un coup de genoux qui toucha l'estomac de Tachibana, Andrew lança ensuite un coup de couteau, mais pour le jeune sabreur ce coups était prévisible, il le bloqua et entama un contre-attaque. Akane fit tourner le couteau, pointe vers le bas, et fit une rotation sur lui-même pour assener un coup de lame retourné, un bruit retentissant dans le bar, le boxeur avait réussi a bloqué le coup du bretteur, le choc des deux bras l'un contre l'autre avait causé ce bruit, aucun des deux ne bougeait alors que dans la pièce les encouragements grondaient, les deux combattants reculèrent en même temps.

Andrew se remit en garde sauf que cette fois-ci il bougea légèrement sa tête de gauche à droite surement pour essayer d'imposer son rythme, quand Akane ré-attaqua celui-ci ne se fit pas prier il fonçât à nouveau sur son adversaire, cette fois-ci Tachibana donna un coup en diagonal par le haut, son adversaire positionna ses bras en croix au-dessus de sa tête et para le coup facilement, le boxeur lança un coup de pied fouetter, Akane fit une pirouette arrière pour éviter le coup, il se rua directement sur lui en essayant une balayette, mais Tachibana ne put toucher qu'une seule jambe, ce qui déstabilisa un peu son adversaire. L'homme se reprit très vite et enchaîna des gauches droites pour acculer le jeune sabreur qui n'arrivait pas à contre-attaquer l'obligeant à esquiver les coups donner par Andrew, mais dès que celui-ci utilisais son couteau ses gestes devenu plus ample et beaucoup moins précis. Akane fit un bond en arrière alors que le boxeur avait essayé de lui taillader la cuisse, sans laisser son adversaire respirer le jeune bretteur fonçât à nouveau vers son adversaire.

"Samidare."


Tachibana   lança une nouvelle attaque en diagonale, son adversaire remit à nouveaux ses bras en croix au-dessus de ça tète et à voir son sourire il avait déjà préparéun contre-attaque qui allait faire mal, sauf que celle-ci n'avait rien de comparable à la précédente, car à mi-chemin il lâche son couteau et la rattrapa avec son autre main avant de terminer l'attaque directement sur la poitrine de son adversaire sur laquelle on pouvait maintenant voir une très belle entaille ou du sang venait d'en gicler. Andrew se crispa suite à l'attaque reçu, mais la douleur était surmontable et allais guérir vite. Les deux hommes se tenaient l'un en face de l'autre dorénavant et la foule c'était calmé, alors que Tachibana ce dirigeai déjà vers le bureau lorsque son adversaire lui tendit la main l'air enjoué.

"Félicitations je l'ai vraiment pas vu arriver celle-là, j'ai encore pas mal de choses à apprendre."

Akane serra la main d'Andrew, mais toujours en ne montrant aucune émotion il lui répondit.

"Si cela avait été un vrai combat le résultat aurait peut-être été différend."

Cette réponse avait l'air de satisfaire Andrew, Tachibana savait très bien que le fait de se battre avec un couteau était nettement à son avantage, la chance était de son côté peut être qu'elle allais continuer dans la pièce suivante. Le jeune héros entra et se positionna en face du capitaine, il était loin d'être un grand bavard alors hors de question de faire un long discours.

"Je m'appelle Tachibana Akane, non je ne suis pas primé, pour la citation je dirais qui sème le vent récolte la tempête, je suis navigateur et pourquoi moi plutôt qu'un autre," Akane réfléchissais deux secondes, "tout simplement, car je vais devenir le meilleur sabreur au monde."

Akane avait parlé plus que ce qu'il pensait, il espérait avoir réussi à convaincre Rei en face de lui.
https://www.onepiece-requiem.net/t440-tachibana-akane-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t482-fiche-tachibana-akane
Rei Yanagiba
Rei Yanagiba

♦ Localisation : Armada.

Feuille de personnage
Dorikis: 4700
Popularité: -525
Intégrité: -424

Jeu 25 Aoû - 13:51

Le combat fut intense, il avait plusieurs buts, entre autres de montrer clairement aux autres pirates présents que ces deux-là n'étaient pas des rigolos et que même dans un simple duel au couteau ils pourraient les détruire bien plus vite qu'ils l'imaginaient. Aika, la jeune femme rousse avait aussi réussi son évaluation pour le coup, elle avait réussi à prédire une bonne partie de l'affrontement entre eux deux et aussi qui, parmi les recrues étaient les plus forts. Il y a tout un tas de personnes qui iraient loin, certains beaucoup plus que d'autres d'ailleurs. Tachibana Akane, alors qu'il vient dans le bureau, me dit quel est son objectif et je n'ai pas de mal à croire qu'il pourrait être l'un des meilleurs épéistes du Nouveau Monde, s'il survit assez longtemps pour le devenir bien sûr.

"Félicitation, ton combat faisant office de seconde épreuve, tu es le premier à passer cette sélection avec succès. Je t'attendrais dans une semaine à notre navire, le Négociation Agressive."

Néanmoins, je ne lui indique pas tout de suite de partir, il faut que je précise une chose avant.

"Avant de partir, attends ton adversaire. Vous allez devoir vous mettre d'accord sur un certain sujet. Bien que tes compétences de navigateur seront certainement les plus employées, le navire que l'on va utiliser ne laissera pas la place pour une force armée en plus de l'équipage. Vous allez devoir vous mettre d'accord sur lequel d'entre vous gérera et dans quelles proportions la sécurité à bord, l'entrainement de l'équipage au combat, ou un roulement des deux. Je vous laisse gérer ça entre vous."

Je viens lui serrer la main, sans réellement lui laisser l'occasion de m'empêcher de le faire puis lui indique la porte. Contrairement à lui, j'ai encore beaucoup de pain sur la planche et je préfère qu'il prenne le temps de discuter avec son futur coéquipier quand j'en aurais fini avec lui. D'ailleurs, il est le suivant malgré son âge, pour éviter de trop faire attendre le sabreur.

"Bonjour capitaine, je suis Andrew Julian, j'ai une prime de cinq millions pour divers actes de violence plus ou moins justifiés. Pour les citations hé bien... Sans maîtrise, la puissance n'est rien ? et... Désolé, j'en trouverai une seconde. Vu que je suis principalement un combattant, je ne saurais dire ma place, mais je suis prêt à apprendre d'autres choses au besoin et pour la raison. Aucune, mais ça serait tellement dommage de ne pas m'employer."

Il a de la gueule et n'a pas peur de ses mots. Il a le droit aux mêmes félicitations et je lui indique qu'il doit se mettre d'accord avec son précédent adversaire pour les mêmes raisons. Je le laisse sortir et rejoindre son collègue, il le fait en sifflotant d'un air satisfait et lui demander l'air léger.

"Je t'offre un verre où une pinte avant qu'on en parle ?"

Je reste un instant à la porte et les laissent faire leurs affaires de leurs côtés. J'observe la petite, oh ! Elle est déjà suivie par trois personnes.

"Elle ne m'a donné aucun nom pour le moment."
"Évidement, elle va les convaincre avant de venir avec eux. Parfait, elle est maligne."

En attendant qu'Eydie ait fini, je continue de recevoir les prochains prétendants, certains feront de bons candidats, d'autres moins...
https://www.onepiece-requiem.net/t2480-presentation-de-rei-l-armurierehttps://www.onepiece-requiem.net/t2578-fiche-de-rei-yanagiba
Eydie
Eydie

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 1110
Popularité: 5
Intégrité: 0

Jeu 25 Aoû - 16:28

Durant le combat qui opposa deux potentielles recrues à la dague seulement, le trio s'installent à l'écart pour faire un peu plus ample connaissance. Conor et Sansa sont comme l'a deviné Eydie deux bandits, fiancés. Kayne est bien un tireur d'élite, ancien marine, qui perdu sa fille il y a quelques années. Ils en apprennent aussi plus sur Eydie, ce qui renforce leur dévouement pour sa cause.

Le combat est désormais terminé, ce qui ramène le calme dans la salle. Eydie cherche ses deux prochaines cibles. Un jeune homme, peiné, attire son attention. Il est châtain et a les cheveux coupés très court. Il est plutôt bel homme, très soigné. Il se trouve donc autour d'une table ronde où un groupe de pirate joue aux cartes. Et d'après ses mimiques et son jeu en mains, il ne gagne certainement pas. De l'argent se trouve au milieu de la table, ils ont du parier en plus. Eydie passe derrière lui sans se faire remarquer, et regarde de plus près son jeu. Il s'en sort très mal. Elle lui chuchote des conseils. Le jeune homme est premièrement surpris, ne l'ayant pas vu venir, mais désespéré comme il est, il se dit qu'il n'a plus trop de choix, et suit donc les conseils indiqués sans voir qui l'aide. Ce n'était pas grand chose, mais il s'en sort un peu mieux. La victoire n'est alors plus impossible pour lui, ce qui le fait sourire et lui redonne un peu de confiant. Par chance, la demoiselle est petite, et il ne lui est donc pas difficile de se cacher derrière lui sans que personne ne remarque qu'on lui souffle les solutions. Eydie évite tout de même de ne pas trop ruiner leur partie, ne lui révélant pas la carte des autres, qu'elle ne cherche d'ailleurs pas à connaître. La partie vient à sa fin, et il ne gagne pas encore. Il faut faire un coup de poker très risqué. Il doit sortir tout son jeu et soit il gagne tout, soit il perd tout. Le temps presse de plus, et le bel homme hésite. Mais jusqu'à présent, chacun des conseils lui ont étés favorable. Il décide donc de suivre le dernier de tous, et joue son coup. Toute la table n'en revient pas. Ils vérifient leur jeux pour voir s'il peuvent contrer, mais rien y fait, il a gagné. Le butin est à lui. Il se met à rire de bon cœur tout en ramassant l'argent, et se retourne ensuite vivement pour remercier son aide. Il ne la vu pas de suite, et à sa plus grande surprise, dû baisser les yeux vers une fillette.

Former un équipage pirate pour les nuls. Po_hu_m_BG2_05_m

« Heu... Merci ?
- Il n'y a pas de quoi !

Pas de doute, il reconnaît sa voix. Il se remet à sourire, s'abaisse vers elle pour la prendre dans ses bras et la soulever en riant.

« Sacré gamine ! Tu m'as bien aidé sur ce coup là, puis-je connaître ton nom ?
- Eydie !
- Eydie, c'est un plaisir de faire ta connaissance ! J'm'appelle Jefferson, mais appelle moi Jeff !

Il lui fait un petit clin d’œil et la repose. Eydie a bien l'habitude de se faire soulever et ne ronchonne pas trop. Elle se contente de lui sourire.

« Dis, tu pourrais me rendre un service en retour ?
- Pas de problème, je t'écoutes.
- J'ai besoin de quatre fidèles subordonnés, tu ne voudrais pas devenir l'un d'entre eux ?

Il perd toute expression faciale. Il se répète plusieurs fois la demande dans sa tête pour enfin réaliser, et réagir.

«  Hep hep hep papillon, on vient à peine de se rencontrer que tu me demandes déjà d'être à tes ordres ? »

Elle hoche vigoureusement la tête, souriant plus amplement.

« Après tout, je t'ai fait gagner une belle somme n'est-ce pas ? Si tu continues à suivre mes ordres, tu risqueras sûrement d'en gagner d'autres... »

Elle penche sa tête sur le côté et prend un vague air malicieux. Jeff croise ses bras et pose son attrape du bout de ses doigts son menton, pensif. Il se détend par la suite et sourit.

« Ahh, tu n'as pas tort après tout. »

La demoiselle, heureuse de sa nouvelle réussite, se retourne vers les trois autres en tapotant rapidement ses mains l'une dans l'autre. Conor la félicite, ainsi que Kayne, qui la décoiffe encore. Eydie se calme, et se retourne vers Jeff.

« Tu es médecin n'est-ce pas ? »

Il la regarde, étonné.

« Oui, d'où tu sors cela ?
- Je connais peu de personne qui se promène avec une mallette pareille.

Elle pointe du doigt la valise en question, qui comme l'a dit la plus jeune, ressemble vraiment aux valises d'outils des médecins. Elle n'attend pas de voir leur réaction, puis s'en va vers sa dernière victime en sautillant. C'est elle aussi une femme assez jeune, aux cheveux roses courts qui encadrent son visage. Elle porte une petite cicatrice à l’œil. A ses côtés se tient contre l'un des piliers de la salle, une gigantesque hache à deux mains évidemment. Elle n'est pas vraiment coquette ni gracieuse. Elle boit très joyeusement sa choppe, entourée d'autres pirates. Elle se fond bien dans le décor. Eydie l'aborde donc.

Former un équipage pirate pour les nuls. Po_hu_f_BG2_05_m

« M'dame ? »

Il lui faut un peu de temps jusqu'à ce qu'elle finisse par remarquer la naine, et se rapproche franchement d'elle pour mieux la voir.

«  Mais qu'est-ce que tu fais la p'tite ? Tu t'es perdue ?
- Non, je suis la pour vous défier.
- HAHAHA ! Non mais tu t'entends ? Me défier ! Et en quoi pense tu me battre ?
- Dans un jeu à boire !

Elle se remet à rire sans aucune retenue. Elle n'a pas l'air saoule pourtant, cela semble juste être son caractère.

« Attends, t'es vraiment sérieuse ?
- Oui. Celle qui finit sa choppe en première gagne. Si je gagne je veux que tu sois à mes ordres, par contre si tu gagnes, je ferais ce que tu désires.
- Et bah si tu veux gamine ! Mais n'espère pas trop hein ?

Elle ne cesse de rire de bon cœur, et rempli deux choppes. Ses quatre autres compagnons la regardent avec doute, pas très confiants dans son nouveau coup. Mais Eydie n'a l'air de nécessiter aucun encouragement ou soutien pour ce défis ; sa propre détermination la pousse déjà assez loin. Elle se saisit de son breuvage et se tient près. Conor décide de lancer le top départ.

« 3, 2, 1.. Buvez ! »

Les deux choppes se lèvent en même temps, et elles commencent à boire à grosse gorgées. Eydie, ayant menée une vie de fripouille, s'est habituée à ingérer ses repas souvent volés en très peu de temps, et finit sa boisson en première. Elle repose le récipient sur la table devant elle et attend son adversaire. Elle finit elle aussi, et repose, ou plutôt, frappe contre la table sa choppe vide. Elle rabaisse son regard et remarque qu'elle a finit. Elle n'en revient pas. Choquée, elle saisit la choppe d'Eydie et vérifie son contenu. Elle est bien vide.

«  J'ai perdu … ? 
- Tu es donc la quatrième à mes ordres !

Elle sourit, bien fière d'elle, tandis que les trois autres reviennent la féliciter. Sansa à chaque fois s'en est dispensée, et sourit simplement.

« Tu t'appelles comment alors ? »

Elle pointe du doigt tour à tour ses quatre autres compagnons.

« Lui c'est Kayne, à côté c'est Conor, ensuite il y a sa fiancée Sansa et enfin Jeff ! »

Elle hésite un moment, n'ayant toujours pas digéré sa défaite. Mais elle reprend un grand sourire, remarquablement très amusée.

« Yui. J'suis ici pour me faire recruter en tant que cuistot en fait... Mais ça veut pas dire que j'sais pas m'battre ! »
- Et j'espère que tu le seras, ainsi que nous tous.
- Tu as tes quatre subordonnés, mais je ne t'ai aidé en rien...
- Mais c'est là où j'ai besoin de toi.

Eydie se lève et lui fait face, se tenant bien droite et la tête levée vers lui.

« En réalité, j'ai besoin de cinq subordonnés. Je me suis dis que tu serais peut-être plus difficile à convaincre que tous les autres, alors maintenant que tu as vu une plus grosse partie de ce que je peux faire, veux tu devenir mon cinquième subordonné ? »

Un grand sourire illumine son visage. Non il ne s'attendait pas à cela, mais leur petite quête l'a tout de même convaincu que ce n'est peut-être pas une mauvaise idée.

« Allez, soit. »

Eydie jette un vif coup d’œil vers le bureau de la capitaine, pour vérifier si elle reçoit encore des prétendants et c'est bien le cas. C'est une victoire triomphante. Cependant ce qui lui fait le plus sourire dans l'histoire, c'est que cinq pirates adultes dotés d'un minimum d'intelligence, ont accepté de recevoir des ordres de sa part.

Elle se dirige alors vers la personne que Rei lui a dit de voir, pour reporter ses cinq subordonnés. Cette fois-ci, elle n'a pas de mal à faire son chemin. Suivie de sa petite bande, on leur laisse le passage. Peut-être est-ce aussi grâce à Kayne qui est très intimidant, et Yui qui fusille du regard les personnes en travers de son chemin. Ils arrivent en face de l'homme de tout à l'heure, Juju. Il dévisage la bande, puis regarde la petite.

« Voilà, ceux sont mes cinq subordonnés ! »

Personne ne s'y oppose. Ils attendent tous patiemment une réponse.
https://www.onepiece-requiem.net/t18086-kyute-eydiehttps://www.onepiece-requiem.net/t18116-ft-de-kyute-eydie
Tachibana Akane
Tachibana Akane

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 953
Popularité: 4
Intégrité: -1

Dim 28 Aoû - 22:20

Akane écouta Rei parlé, son test de recrutement était désormais fini, Tachibana faisait maintenant partie de l’équipage le rendez-vous était donné dans une semaine à bord du navire, la Négociation Agressive, il devait juste régler certaines petites choses avec son l’homme qu’il avait combattu précédemment, ça concernait la sécurité sur le bateau ainsi que l'entrainement de l'équipage au combat. Le jeune bretteur serra la main de son capitaine, il remarqua que celle-ci était différente sa main manquait de chair et d’os, une main mécanique c’est ce que déduit Akane, il ne posa aucune question car cela ne le regardait pas et ce n’était pas son genre de s’occuper des affaires des autres. Il sortit du bureau et croisa son adversaire qui prit sa place à l’intérieur.

Tachibana s’adossa contre un mur, plusieurs personnes dans la pièce le regardaient mais au bout de quelques minutes un homme s’approcha de lui.

"Je t'offre un verre ou une pinte avant qu'on en parle?"


Akane acquiesça par un signe de tête, ils se dirigèrent tous les deux vers le comptoir, les deux hommes prirent place sur les tabourets présents et le barman s’approcha d’eux.

Une pinte s’il vous plaît.

Le barman regarda Tachibana.

La même chose.

Le barman prit deux grands verres puis les remplis l’un après l’autre sur la tireuse qui était derrière le bar, une fois plein il servit les deux aventuriers, Akane bu une gorgée lorsque son voisin se mit à parler.

Au fait m’appelle Andrew Julian ravi de te connaître, il semblerait que l’on va faire partie du même équipage je ne sais pas si tu as réfléchi à ce que ta dite le capitaine mais si tu as des préférences n’hésite pas à me le dire autant s’arranger tous les deux. Akane y avait déjà réfléchi et savait ce qu’il allait être le mieux pour le futur équipage.

Moi c’est Tachibana Akane, je peux m’occuper de la sécurité par contre je ne suis pas un très bon professeur il vaut mieux que ce soit toi qui t’occupe de l'entraînement, si ça te convient bien sûr.

Notre jeune héros avait déjà remarqué ça chez Andrew mais celui-ci est de nature enjouer et le sourire qu’il lui adressa confirma cette remarque.

Ça me va très bien, j’allais te proposer la même chose néanmoins pourrais-tu m’aider pour l’entrainement au sabre on va dire que tu es nettement meilleur que moi dans ce domaine.

Akane acquiesça puis Julian prit sa pinte et la tendit vers Akane, celui-ci fit la même chose pour trinquer avec lui. Andrew et Tachibana continuèrent à discuter de tout et de rien, enfin c’était surtout le Julian qui parlait le sabreur lui se contentait de quelques mots pour satisfaire son interlocuteur. Une fois leur verre fini, après plusieurs minutes, il se sépara et se donna rendez-vous sur le bateau dans une semaine. Akane ne savait pas dire pourquoi mais il appréciait Andrew faut dire aussi qu’il était quelqu’un de sociable ou peut-être était-ce le fait que celui-ci était l'exact opposé de bretteur, enfin toujours est-il que cet homme allait être un bon allié. Akane resta seul un moment et vit la jeune Eydie se diriger vers l’homme en uniforme avec d'autres personnes, Tachibana ne connaissait pas les hommes avec qui elle était.

* elle s’est surement fait des amis*

Le jeune héros pris une chaise puis s’installa au fond de la pièce il commença même à sommeiller.
https://www.onepiece-requiem.net/t440-tachibana-akane-terminehttps://www.onepiece-requiem.net/t482-fiche-tachibana-akane
Rei Yanagiba
Rei Yanagiba

♦ Localisation : Armada.

Feuille de personnage
Dorikis: 4700
Popularité: -525
Intégrité: -424

Lun 29 Aoû - 12:18

Ainsi, le recrutement continu et mis à part quelques rares cas qui ne valent rien, le plus gros des pirates d'Armada savent ce qu'ils font, comment le faire et les plus sanguinaires ont du tout naturellement évités de venir en se doutant que ça ne serait pas le style de la maison. Enfin la maison, c'est l'équipage, mais je me comprends. Ainsi, alors que je laisse sortir suite à son entretient, un homme aux allures de brute et qui l'est aussi un minimum en vrai, la petite revient avec cinq personnes. Cela me fait sourire, j'envoie un regard à Juju qui roule des yeux en toute réponse. Il n'est pas plus habitué que moi à tout cela, pourtant, j'ai été clair avec lui sur bien des points. Je ne le force à rien et une fois sur le Nouveau Monde, il sera libre de partir. Pourquoi pas avant ? Disons que je n'ai pas envie qu'il retourne a Citadelle et je ne pense pas qu'il soit assez stupide pour le faire de toute manière. Je lui ai offert une nouvelle vie, ce sera à lui de l'accepter ou de la jette par-dessus l'épaule à la première occasion.

Je n'ai aucune envie de jouer une sorte de tyran et de forcer les gens à faire mes quatre volontés, par contre je serai clair dès le début quand on sera à bord. Je ne forcerai personne à rester, mais mes ordres devront être suivis à la lettre. Ce n'est que comme ça qu'un équipage peut fonctionner, surtout quand on n'a pas un appui solide comme le règlement de la marine, ou la cause commune des révolutionnaires.

Elle est là, ils sont la, bien, je leur fais signe de venir me voir un par un, ils vont avoir le droit de répondre tous les cinq comme les autres puis je leur poserai une simple question. S'ils sont réellement conscients de ce que veux dire le terme subordonné, si ça s'applique à eux par rapport à Eydie et pourquoi, mais je ne les force pas à répondre à cette dernière question, c'est plus par curiosités. Une fois tout ceci fait, je les fais venir tous les six, même si pour le coup ils vont être un peu à l'étroit, ce n'est pas pour longtemps, donc ça ira.

"Je ne vais pas faire un long discours, j'ai encore beaucoup de pain sur la planche."

Rien que de re penser à tous les entretiens qu'il reste avant de remplir mon équipage, cela me tire un soupir, avant que je me ressaisisse.

"Savoir comprendre la valeur d'une personne, alors qu'en apparence, rien ne lui donne la moindre autorité. Savoir imposer ou créer un minimum de respect rien qu'avec des mots. C'est une qualité que je reconnais. Félicitation, vous êtes aussi maintenant des nôtres."

Je m'étire un instant, je ne vais pas leur mentir, on ne peut pas se permettre de perdre trop de place avec du personnel inutile, surtout qu'un certain nombre d'entre eux peuvent avoir sans problème deux casquettes.

"Eydie, quand tu seras à terre, je refuse que tu sois seul, pas que je ne crois pas en ta capacité à te défendre, mais qu'un équipage se doit de conserver une certaine image. Tu feras ton travail d'Archéologue et on se mettra d'accord en privé sur ce point, suivie et escortée par tes subordonnées ou au moins l'un d'entre eux suivant la dangerosité environnante. Sur le navire, vous emploierez vos savoir-faire respectifs aux postes que je vous ai confiés pendant l'entrevue individuelle."

Je leur laisse un instant pour poser d'éventuelles questions, pour peu qu'elles ne soient pas trop longues, puis en leur faisant signe de sortir.

"On se retrouvera dans une semaine à notre navire, le négociation agressive. Si vous n'avez pas les moyens ou l'envie de rester dans une auberge, vous pourrez vous y installer plus tôt."

Pour le moment, je ne connais pas la demoiselle assez bien pour lui confier ce à quoi je pense très fort au fond. Quand je me serais assuré, que je serais certaine au fond de moi qu'elle est bien ce qu'elle semble être, il se pourrait que son rôle soit également d'assurer la sécurité de deux demoiselles chères à mon cœur.

hrp:
 
https://www.onepiece-requiem.net/t2480-presentation-de-rei-l-armurierehttps://www.onepiece-requiem.net/t2578-fiche-de-rei-yanagiba
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1