AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment :
STRADOUR Evier cuisine à encastrer 1 bac + 1 ...
Voir le deal
51.44 €

Imashung

Eleanor Bonny
Eleanor Bonny
♦♦♦ l'Exsangue ♦♦♦

♦ Localisation : Nouveau Monde
♦ Équipage : Pirates de l'Exsangue

Feuille de personnage
Dorikis: 10 890
Popularité: -1200
Intégrité: -1200

Mar 30 Aoû 2016 - 1:15

Nouvelle tentative, nouvelle île, scénario un peu dans la même idée, mais qui tient plus debout.

Avec une double-opération et un revirement de situation.

Demande de Quête
Cherche : Infiltration, combat contre la Révolution, protection d'Imashung. Empêchement d'une tentative d'assassinat d'Al Masha.
Nombre et noms des participants : Anna + des révos éventuellement + Salem ?
Difficulté : Oula, on va taper dans le haut de gamme là
Récompense voulue : ... On va pas se mentir, je fais pas ça pour des clopinettes.
• Je vise le poste de Directeur du CP9, donc la place qu'occupe actuellement Noxe
• Pas de médailles. C'est une opération CP. Donc théoriquement, je n'ai jamais été là. Pas de PP non plus. Par contre des PI, ça oui.
• 1/3 de la prime du gros monsieur

PNJ présents : Tout le CP9 (sauf l'administratif et Raoul), Mandrake, Ombre, Al'masha, l'Amiral Shiro, 5 Vice-Amiraux pour le Buster Call (Salem ?)

PNJ destiné à mourir lors de la quête : Noxe, James Larson, Shinai, les frères Pong, Mandrake, possiblement la sœur d'Ethan (avec son accord)

Voulez-vous qu'ils soient joués par PNJ Requiem ? Il va falloir, ouep. Sinon, pour les PNJs d'Ethan, il peut s'en charger lui-même en intervenant à multiples reprises dans le RP.

Situation initiale : https://www.onepiece-requiem.net/t9525-

Citation :
Cela va faire des années que Noxe est sur la piste de Ombre. Il le suit à la trace, à chaque endroit où il va et demande assez rarement le soutien de ses agents. C'est vu dans la description des PNJs, que le CP9 et Ombre ont un passé commun. Alors cette fois-ci, l'occasion est trop belle et c'est le moment pour en découdre.

Partie I :
Le souverain d'Imashing, le Calife Al'Masha. Vicieux, cruel, opportuniste, l'homme ferait tout pour faire perdurer son commerce d'esclave. Jusqu'à vendre son âme au diable, chose qui est déjà faite par la présence de la Shichibukai Lust de temps à autres. Lorsque celle-ci vient quotidiennement se ressourcer en nouvelles âmes à faire fondre sous son charme. Absente cette fois-ci, le pays est donc laissé à sa puissance militaire. Les cent milles hommes d'Al'Masha. Une armée en grande partie composée d'esclaves conditionnés depuis leur naissance, privés de leurs droits, de leurs sentiments et même de leurs besoins primaires. Vivant au pain et à l'eau, marchant au pas. Des armes que personne ne s'attendrait à donner naissance à un soupçon de conscience. Et pourtant.

Anna les rencontre, dès son arrivée. Et s'il y a bien une chose qu'elle pressent effectivement chez les esclaves soldats, c'est l'intention meurtrière qui en émane. L'absence d'émotions, certes, mais un besoin irréppressif de faire couler le sang. Une situation précaire si jamais ceux-ci venaient à tourner casaque. Ce qui motive en partie sa présence.

Arrivés au compte goutte, les multiples agents sont là depuis un bon mois, pour certains. Pour Anna, cela fait à peine quatre jours et elle commence déjà à suer, détestant la chaleur étouffante et poussiéreuse du pays qui n'a rien à envier à Alabasta. Pire que cela, une étrange atmosphère émane du coin, où l'on peut voir des hommes se faire fouetter à chaque coin de rue. Ou bien simplement se faire exécuter arbitrairement.

"S'il y a bien un lieu où la révolution doit opérer, c'est à Imashung."

Anna n'est en effet pas là pour conter pâquerette aux esclavagistes ou bien profiter du soleil. Il s'agit d'une mission d'envergure regroupant l'intégralité du CP9, disséminé dans les différentes villes et agglomérations du Califat. Des instances les plus bourgeoises et nobles aux endroits les plus malfamés, les villes d'esclaves. Car l'on suspecte la révolution de préparer un mauvais coup, encore une fois, définitivement mal remise de la dernière tentative du pirate Clotho, soldée par un échec. Au moment où il était encore révolutionnaire, évidemment. Au lieu d'améliorer les choses, cette attaque n'a rendu le régime d'Al'masha Kanishmen que plus violent, plus terrible pour les pauvres hères forcés à travailler gratuitement. La construction d'un palais en plein désert, au milieu de terres arides, sans eau ni nourriture, juste pour faire mourir à la pelle les esclaves reflétant les moeurs du tortionnaire. Bien décidé à torturer davantage les pauvres âmes sous son joug.

Mais la rumeur de révolte, bien camouflée mais apparente lorsque l'on gratte un peu, n'est pas le seul trouble sur l'île. En effet, il s'agit plus d'une demande expressive du Directeur du CP9, le mystérieux Noxe, d'occuper les lieux, de quadriller le coin et de ne rien laisser au hasard. Poursuivant la trace du Seigneur Ombre depuis des années, l'homme est enfin sûr de pouvoir le trouver ici en cherchant bien. Et que le révolutionnaire prépare un mauvais coup, probablement un attentat. Mais que pour un royaume aussi grand, tout prête à penser qu'il ne doit pas opérer seul. Seul le CP9 sait donc que les jours du Calife sont gravement en danger. Secrètement.

Sauf que voilà, généralement Ombre a toujours un train d'avance sur le CP9, ce qui pousse Noxe à être davantage sur ses gardes, à s'imaginer que la révolution trame quelque chose de terrible. Et au vu de la tronche des esclaves soldats, il semblerait que l'on ne puisse se fier à personne, surtout pas aux hommes présents pour faire régner l'ordre. Certains nobles eux-mêmes peuvent être corrompus.

Anna enquête donc. En poste au sein de Médinat, une ville calme et désertique, où elle doit se faire aussi discrète qu'une ombre. Son objectif ? Servir de mouchard pour voir si certains bourgeois sont à la botte de la révolution et complotent en secret pour la disparition de leur souverain. Le Haki de la jeune femme aidant, celle-ci parvient à capter une discussion à ce sujet, dans la cave de l'un des manoirs qu'elle a infiltré. Ce qui lui permet de saisir pour la première fois le nom de "Mandrake" suivi du mot "guerre" et du mot "diversion". Le calcul est rapidement fait. Anna cherche bien à prévenir ses contacts de ce qui se trame. Que le CP9 a été devancé, que la révolution est au courant de sa présence et qu'elle compte malgré tout frapper. Qu'elle compte plus que tout frapper, maintenant que les agents sont placés, infiltrés et tous présents. Un piège des plus malins, orchestré par deux membres du Conseil pour en finir une fois pour toute avec le CP9. Et faire une pierre deux coups en abattant Al'masha et son régime dystopique par la même occasion.

Et quand Anna veut sortir son escargophone pour laisser fuiter la quête, celle-ci reçoit un coup sur le crâne. Ils savaient, même pour elle. Ils savaient.

Partie II :
Mais ils ont fait une grossière erreur. Celle de ne pas supprimer l'agente. Seulement de la conserver prisonnière dans leur base souterraine, creusée sous Madinat. Menotté avec du granit marin et mise en cage, elle ne peut cependant pas espérer s'échapper ni contacter ses compères. Juste se faire lyncher par les gardes révolutionnaires et déplorer la guerre qui s'apprête à faire mordre la poussière au CP9, la première cible de toute cette machination.

Par chance, les agents secrets ne sont pas nés de la dernière pluie. Un pointage régulier permet de voir si quelque chose cloche et pour le coup c'est le cas. Alors les agents les plus proches sont chargés d'intervenir. En l'occurrence Larson et son équipe, qui infiltrent Madinat et retrouvent la trace de l'agente dans l'une des demeures. Grâce à un enfant jouant avec un paquet de cigarettes, récupéré non loin. Celui-ci guide donc les agents jusqu'à l'endroit où il a retrouvé l'objet. Et où l'on y retrouve du sang séché, celui d'Anna. La petite troupe s'infiltre donc discrètement, les hommes se séparent. Larson envisage de descendre les escaliers tandis que ses hommes fouillent les étages supérieurs. Avec ordre de tuer à vue. Mais l'endroit est mystérieusement désert, alors qu'il pourrait facilement abriter une bonne centaines de convives. Il n'y a personne, même dans la grande cave.

Pendant ce temps, Anna sonde l'endroit pour essayer de compter le nombre de geôliers. Et à sa grande surprise, elle n'en discerne qu'une bonne dizaine. La plus grande partie des révolutionnaires est partie, Mandrake possiblement aussi. Ce qui veut dire que le combat contre la montre a commencé.

Les investigations de Larson lui permettent de trouver une trappe dissimulée sous plusieurs rangées de tonneaux. L'homme finit ainsi par découvrir un chemin souterrain censé mener à l'extérieur de la ville, passant par une grande cavité souterraine aménagée. Avec des tonneaux et des caisses vides sentant encore fraichement l'odeur de la poudre. Le bois coupé de multiples entailles, faisant comprendre que des lames faisaient aussi partie du lot. Pas de doute, c'est bien une cache. Ou plutôt c'était, car elle est désormais vide. Ou presque.

Un premier garde tombe sur le vieillard, arrivant à le prendre par surprise sans toutefois réussir à le toucher. En échange, le premier coup part, tandis que Larson appelle des renforts. Et se dépatouille avec la dizaine de gaillards qui lui tombent dessus. Certains sont résistants, d'autres moins, mais au final le combat est remporté avant que les renforts n'arrivent. Le chef d'équipe donne donc l'ordre à ses hommes de fouiller le coin à la recherche d'Anna. Et finit par tomber lui-même sur les geôles dont une est occupée par une femme bâillonnée et emprisonnée par du granit marin. Ni une ni deux il la sauve donc, trouvant les clés suspendus sur un mur à proximité. Et entend ce qu'elle a à dire.

L'homme change de couleur, ne suspectant pas la présence du Seigneur de Guerre de la révolution sur les lieux. En plus de celle du Seigneur Ombre. Il évoque le fait de prévenir les hommes, d'évacuer, sauf qu'en agissant ainsi il fait à nouveau preuve de lâcheté. Anna le raisonne donc, lui faisant comprendre que la fuite n'est pas une solution et que Noxe ne le tolèrera jamais. A la place, il faut réussir à prendre les révolutionnaires à leur propre jeu, frapper là où ça fait mal : dans l'un des deux membres de l'élite. Descendre Mandrake ou Ombre, pour que la défaite ne soit pas complète. Et protéger le pays et son dirigeant autant que possible.

Et enfin, déclencher le Buster Call car la situation l'exige.

Partie III :
Le problème, c'est que le escargophones ne captent pas dans les souterrains. Donc le temps de sortir et de déclarer le branle-bas de combat, les éclatements ont déjà commencé. Pas de surprise, les esclaves-soldats se sont rebellés et la révolution a le contrôle. Noxe ne répond pas, laissant entendre que les choses se passent probablement mal de son côté. Après tout, Ombre a comme objectif d'assassiner Kanishmen. Sauf qu'étant donné la dangerosité de la situation, le Directeur avait prévu le coup en transmettant un objet de dernier recours au plus vieux chef d'équipe du CP9 et celui le plus digne de confiance. Un escargophone délégué par l'Amiral Shiro lui-même au Directeur du CP9, sur demande de sa part. Alors Larson n'attend pas plus longtemps et sort un étrange petit spécimen d'escargophone de sa poche. Doré. Celui permettant de déclencher le Buster Call.

Le problème, c'est que même avec ça, il faut tenir le temps que les renforts arrivent. Et plus que dans Madinat, les affrontements se font surtout à Accham, Ptolé et sur le port du Keirh. La garde du Calife ne tiendra pas longtemps sans le support des agents qui, les uns après les autres, se font trucider sous la couverture des éclatements. Repérés dans leurs enquêtes. Ainsi donc, les deux frères Pong sont déjà tombés, injoignables.

L'équipe d'agents se masse donc en direction d'Accham, le lieu où la révolution se fait la plus virulente. Sans surprise, puisque c'est la capitale du royaume ainsi que l'endroit où se trouve le palais du Calife. Celui-ci observe la scène depuis la fenêtre de sa plus haute tour, sans se douter de ce qui s'approche de lui par derrière. Une ombre, toute doit sortie de nulle part. L'Ombre. Sauf que lorsque celle-ci passe à l'attaque, elle rencontre une seconde silhouette masquée. Noxe. Feignant la surprise, Ombre engage le combat avec son ennemi de toujours, tandis que le souverain essaye de s'enfuir. Aussitôt récupéré par les frères et sœurs Levi dissimulés dans le château, chargés d'escorter et d'évacuer le noble en passant à travers les souterrains sous la ville. Sans se douter qu'il s'agit d'un piège et que la révolution est déjà sur les lieux, prête à les accueillir.

Alors quand Anna et Larson arrivent, voyant l'armée en train de se faire aplatir et les civils en train de fuir la ville sans toutefois tous y parvenir, la vapeur est rapidement renversée. Grâce aux pouvoirs d'Anna tout d'abord, qui remodèlent le paysage et écrasent les positions révolutionnaires. A la surface comme sous le sol. Bien évidemment, le tremblement de terre admet des pertes civiles, mais l'état d'urgence est déclaré et les innocents trouvant la mort sont rangés au stade de pertes collatérales. Si le CP9 s'en tire, cela sera évidemment mis sur le dos de la révolution, mais la partie n'est pas jouée d'avance.

Les pouvoirs d'Anna lui permettent donc d'envoyer tout un tas d'hommes aux tapis et de brusquement transformer Accham en ville sinistrée. Des révolutionnaires aussi bien que de l'armée, il ne reste plus que quelques centaines d'hommes (dans la capitale) et Larson. Qui est aux mains avec un officier à la peau grise, au corps nervé de Haki de l'Armement et aux cheveux roux. Une description qui colle parfaitement au membre du DRAGON, Mandrake. Sauf que rapidement le combat tourne en la défaveur du chef d'équipe, qui finit écrasé par la supériorité de son adversaire. Et perd la vie dans un dernier échange.

Spectatrice d'une telle scène, Anna se laisse donc envahir par ses sentiments. La haine, la colère, la tristesse. Tout se mélange pour venir donner plus de force à ses poings qui se confrontent à ceux du Général. L'homme riposte au moins aussi bien, ce qui fait que pendant longtemps les deux adversaires sont à égalité. Chose permise grâce à la fatigue résultant du combat contre Larson et les différentes blessures mutilant d'ores et déjà le révolutionnaire. Le temps passe, une heure, deux heures d'échanges ininterrompus. Et les deux n'en peuvent plus mais s'efforcent de ne plus montrer leurs faiblesses.

Deux heures, c'est le temps nécessaire pour que le Buster Call intervienne sur le Port du Cair, qui est rasé sans sommation par les forces de la Marine. Puis l'attaque s'étend à Ptolé et enfin les renforts arrivent pour à Accham.

En parallèle, le duo Levi a réussi à s'échapper à travers les souterrains avec le souverain. Mais pas tout à fait en un seul morceau, notamment pour l'agente Lydia qui s'est faite toucher par un tir révolutionnaire dans la course. Et a perdu beaucoup de sang pour sauver son frère et accomplir sa mission. Elle s'effondre donc dans les bras de celui-ci, tandis que le Calife vient s'effondrer de fatigue aux pieds de l'un des vices-amiraux venus pour le sauver.

Le combat qui s'éternise touche en même temps à sa fin. Quelques minutes avant que la Marine ne découvre les deux corps, allongés l'un à côté de l'autre. L'un respirant de justesse, l'autre non. Une victoire remportée aux portes de la mort.

Partie IV :
Malheureusement, le corps de Noxe est retrouvé sans vie dans les ruines du palais. L'endroit est dévasté mais ce n'est pas à cause des pouvoirs d'Anna. Mais bien du fait de l'amplitude des échanges entre Noxe et Ombre. Ce-dernier a réussi à s'échapper une fois de plus, sans toutefois parvenir à assassiner sa cible. Un échec qui restera cuisant pour l'assassin émérite de la révolution.

Rapidement, des garnisons de la Marine s'installent et viennent chercher d'éventuels blessés ou bien rassurer les civils. Dans la foulée, un grand nombre d'esclaves a disparu. Soit morts, soit envolés, probablement avec le Général révolutionnaire et une partie de ses forces. La victoire n'est clairement pas complète, surtout pour le CP9 qui a perdu une grande partie de ses effectifs et dont ne restent plus qu'une poignée de survivants, comptant l'unique cheffe d'équipe en soins intensifs.

Et lorsque celle-ci se réveille, elle reconnaît l'endroit. Il n'a rien de trop chaud, ni trop poussiéreux, ni trop désertique comme l'autre pays estival. Il est juste bien et l'atmosphère qui y règne est heureuse, joviale. C'est l'hôpital d'Alabasta, le royaume le plus proche, puisque celui d'Imashung a été détruit.

Pourtant le deuil est de mise et l'hôpital accueille plus que jamais un grand nombre de blessés. Avec celui de Drum pour les cas les plus atteints. Mais Anna n'est pas seule dans sa chambre. Elle se trouve avec l'un des amiraux, qui s'est déplacé spécifiquement pour la voir. L'héroïne qui a sauvé Imashung et remporté le combat sur Mandrake. Dans les hautes strates du Gouvernement, cela se sait. Et la félicitant pour ses actions, l'homme laisse simplement une lettre sur la table de chevet de l'agente. Qu'elle ne se décide à ouvrir que trois jours après.

Provenant de l'une des vénérables étoiles, Mint Figura, que la jeune femme a déjà eu l'occasion de rencontrer et d'escorter à Koneashima, il s'agit d'une lettre expliquant l'état dans lequel est le CP9. Et la recherche de l'étoile pour une nouvelle personne à sa tête. Pensant que la jeune femme, au vu de ses dernières actions, pourrait éventuellement postuler. A la seule condition de se rendre à Marie-Joie et de rencontrer l'homme en personne.

Ce qui est bien assez pour faire tomber la jeune femme dans les pommes et affoler les infirmières chargées de surveiller son état de santé.

Mais pour la première fois, durant son sommeil, Anna sourit.
https://www.onepiece-requiem.net/t10652-a-sweetsong-ou-l-effet-papillon-100-finihttps://www.onepiece-requiem.net/t10696-sweetsong-montrez-moi-ce
Loth Reich
Loth Reich
Moine Hérétique

♦ Localisation : Blues
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 5627
Popularité: +728
Intégrité: 710

Jeu 1 Sep 2016 - 1:59

Salut.

Je comptais faire une réponse par parties proposées mais finalement traiter le tout comme un seul s'avère moins ardu. Et allons directement au but, je ne suis pas plus convaincu que par cette mouture que celle du Don.

- Ce qui amène est tout le CP9 au complet à Imashung est vide. Les "rumeurs", les "soupçons", "ombre", tout ça c'est vague. Il n'y a rien d'assez concret pour justifier un tel déploiement de force.
- Mais pourquoi le CP9 au complet ? Ce sont des agents secrets, disséminés dans le monde, par vraiment une équipe d'intervention. Autant prendre le GIGM. Et je ne parle pas du côté "piège ultime" qui est assez ridicule. Se faire avoir comme ça, non, ce ne sont pas des gamins jouant aux agents secrets non plus.
- La première partie est vide, on dirait que les agents font du tourisme et que c'est seulement à la fin qu'il se passe un truc intéressant. D'ailleurs, je ne comprends pas, c'est avec le haki qu'elle entend les mots ? Et il est où est ce haki quand elle se fait avoir comme une bleue par derrière ?
- Tiens, pourquoi ils ne la tuent pas vu que leur but c'est de zigouiller tout le CP9 ? Autant bien faire les choses, faisons les jusqu'au bout.
- Le Buster Call non, la situation ne l'exige pas. La présence de Mandrake et d'Ombre ne justifie à elle seule pas une attaque de cette ampleur, surtout que personne ne va imaginer qu'ils vont se faire tuer par des boulets de canons. Et puis vous êtes là. Tous le CP9 au complet...
- La rébellion là, elle vient d'où ? C'est le même souci de "meublement" qui m'a déplu sur le truc du Don. Tu joues les tiens mais tu ellipses le principal moteur du RP. Comment les Révo ont réussi à soulever ce peuple d'esclave ? Avec quel artifice ? Je trouve que c'est trop facile de pondre "et le soulèvement commença par des rumeurs."
- Un million d'habitants dans ce pays, dont 100 000 rien que dans l'armée. J'ai du mal à croire que la Révolution ait pu mobiliser plus de 10% de la population. Si oui, comment ?
- A part les deux officiers Révo, qui est-ce qui dégomme les CP9 comme du pigeon ?
- Que fait un vice-amiral à terre ? Le buster call, le principe c'est de tirer d'abord et de poser les questions ensuite. Regarde Enies Lobby, l'ile était déjà sous les bombardements quand ils ont daigné évacuer le personnel et aucun vice n'a posé pied. Parce que c'est pas trop leur boulot. La seule fois où ils mettent la main à la pâte, c'est dans le flash back d'Ohara mais ça c'est pour régler son compte à Sauro.
- Encore une ellipse sur le combat de Nox, non. Ce n'est pas un random qu'on farm dans une ruelle sombre, je n'aime pas cette perspective.
- Finalement, les Marines viennent pour "rassurer les blessés" ? Faudrait savoir si c'est un Buster Call ou l'armée du salut.  
- "L'héroïne qui a sauvé Imashung", mais de quoi ? Entre un buster call à moitié achevé, des villes détruites, des milliers de mort, je ne vois pas trop le côté héroïque dedans. Si c'est seulement la mort de Mandrake alors que tout le CP9 est mort...
- Et toujours le Gouvernement étouffe l'affaire même après les tremblements de terre colossaux ? Ça va commencer à s'accumuler depuis le temps.


Donc voilà, je ne valide pas ça. Les éléments les plus importants du RP, que ce soit l'origine de la révolution, ses tenants, la révolte en elle-même puis le dénouement, pour moi ça a juste un arrière gout d'offrande pour la mort de Nox et de Mandrake. Si deux PNJ aussi importants doivent mourir dans un même RP, il faudrait que ce soit plus mastoc et là, c'est pas du haut niveau du tout. Les enchainements sont linéaires, prévisibles avec de grosses lacunes autant en terme scénaristique que de raccourcis. L'exemple le plus criard étant cette partie où Anna "entend" des Révos... qui savent pertinemment que le pays regorge de CP9 et semblent connaitre leurs positions. Donc pourquoi vous la laissez approcher...

Copie à revoir.
https://www.onepiece-requiem.net/t10961-loth-reich-le-marchand-heretiquehttps://www.onepiece-requiem.net/t12978-fiche-technique-de-loth
Eleanor Bonny
Eleanor Bonny
♦♦♦ l'Exsangue ♦♦♦

♦ Localisation : Nouveau Monde
♦ Équipage : Pirates de l'Exsangue

Feuille de personnage
Dorikis: 10 890
Popularité: -1200
Intégrité: -1200

Jeu 1 Sep 2016 - 14:56

Citation :
- Ce qui amène est tout le CP9 au complet à Imashung est vide. Les "rumeurs", les "soupçons", "ombre", tout ça c'est vague. Il n'y a rien d'assez concret pour justifier un tel déploiement de force.

- Mais pourquoi le CP9 au complet ? Ce sont des agents secrets, disséminés dans le monde, par vraiment une équipe d'intervention. Autant prendre le GIGM. Et je ne parle pas du côté "piège ultime" qui est assez ridicule. Se faire avoir comme ça, non, ce ne sont pas des gamins jouant aux agents secrets non plus.

- Le Buster Call non, la situation ne l'exige pas. La présence de Mandrake et d'Ombre ne justifie à elle seule pas une attaque de cette ampleur, surtout que personne ne va imaginer qu'ils vont se faire tuer par des boulets de canons. Et puis vous êtes là. Tous le CP9 au complet...

Si seulement Anna, Larson et leurs équipes se déplacent et rallient Noxe déjà infiltré sur Imashung, ça peut régler ce souci ? Si l'on n'étend pas le conflit à tout le Califat, mais juste la capitale et Madinat, il y a moyen d'éviter un Buster Call.

L'idée c'est qu'après l'échec de Clotho, le régime du Calife s'est endurci et la clameur révolutionnaire monte. On peut éventuellement partir sur un révolutionnaire capturé par Noxe, lors de sa traque avec Ombre, qui laisserait passer des informations sous la torture : la présence révo sur l'île, la confirmation pour l'assassinat du Calife par Ombre. Histoire d'amorcer le piège de leur côté. Un mec assez fanatique de la révolution pour donner sa propre vie pour que le CP9 paie. Mais qui aurait volontairement été mis dans l'ignorance quant à la localiation de la base révolutionnaire sur l'île ?

Citation :
- La première partie est vide, on dirait que les agents font du tourisme et que c'est seulement à la fin qu'il se passe un truc intéressant. D'ailleurs, je ne comprends pas, c'est avec le haki qu'elle entend les mots ? Et il est où est ce haki quand elle se fait avoir comme une bleue par derrière ?

A la recherche de révolutionnaires, en débusquer pour trouver où se situe leur base. Le travail d'Anna et Larson avec leurs agents, déguisés en mendiants ou infiltrés parmi les riches pour capter le plus d'informations possibles et filtrer celles concernant la révolution. Une enquête de fond. Finalement, Anna reçoit des informations de l'un de ses agents qui portent à croire qu'une base de la révo serait située dans l'une des imposantes de meures de Madinat. Et que l'un des nobles y habitant couvrirait leur présence.

Avec son équipe, elle fait donc le déplacement pour enquêter sur les nobles. Utiliser un faux mandat d'Al'masha pour pénétrer chez eux, vérifier leurs activités, qu'ils ne dissimulent rien. Et au bout de la troisième maison visitée, sans rien trouver, Anna voit un individu en train de s'enfuir en courant. Elle parvient à le rattraper et démasque l'homme cachant chez lui les révolutionnaires.

Plutôt que d'être capturée, Anna fait donc une intervention musclée mais trouve le repère vide. Les traces de la révolution sur les lieux sont flagrantes, puisque tout a été détruit en hâte pour que les agents n'arrivent pas à mettre la main dessus. Et en pensant que l'endroit est désert, les quatre agents se trompent énormément. Car c'est en réalité un piège tendu par les révolutionnaire, pour les appâter et les plonger dans l'obscurité, pour assassiner l'équipe de CP9.

La cinquantaine de révolutionnaires encerclent et attaquent les quatre agents, qui à l'exception de ceux ayant donc le Haki de l'Empathie, n'y voient rien. Au final, seule Anna s'en tire vivante, ressortissant d'un combat avec un Cavalier de la Révolution qui ne s'attendait pas à ce qu'elle soit aussi à l'aise dans le noir. Capturé, l'homme avoue qu'il est déjà trop tard pour eux et que les autres agents du CP9 ont déjà été repérés. Qu'ils ne vont pas tarder à être pris au milieu de la tourmente. Que Mandrake va s'en charger personnellement, quand les esclaves vont se révolter et qu'il va mener son armée jusqu'à la victoire.

Plutôt que de tuer l'informateur, Anna choisit de l'assommer pour l'emmener avec elle à la capitale. Et comme le révolutionnaire l'avait prévenue, celle-ci est en ébullition. Car les esclaves se sont révoltés, brisant les barrières, renversant les maîtres et prenant les armes contre l'armée du Calife et les esclavagistes. (Je compte faire l'ajout d'un quartier de la capitale composé de bidonvilles dans lesquels vivent les esclaves ? un peu à la façon du peuple hébreux dans l'ancienne Egypte, qui vivaient à l'écart bien souvent...) Et l'élément phare de cette révolte ? Mandrake, justement, qui a su insuffler le courage et l'espoir dans ses troupes.

Citation :
- La rébellion là, elle vient d'où ? C'est le même souci de "meublement" qui m'a déplu sur le truc du Don. Tu joues les tiens mais tu ellipses le principal moteur du RP. Comment les Révo ont réussi à soulever ce peuple d'esclave ? Avec quel artifice ? Je trouve que c'est trop facile de pondre "et le soulèvement commença par des rumeurs."

- Un million d'habitants dans ce pays, dont 100 000 rien que dans l'armée. J'ai du mal à croire que la Révolution ait pu mobiliser plus de 10% de la population. Si oui, comment ?

Des discours révolutionnaires, la menace de renverser le gouvernement et offrir à Imashung quelque chose de mieux. De faire tomber Al'masha pour mettre fin à l'esclavage. Finalement, quelque chose qui ne profite pas aux habitants, mais aux esclaves pour qu'ils s'insurgent. La capture de contremaîtres et d'esclavagistes qui sont crucifiés et exposés dans la capitale. Pour faire comprendre que la menace est réelle, mais du coup l'espoir aussi ?

De quoi faire réfléchir la partie des esclaves dans l'armée (si tu m'autorises à faire des esclaves soldats, un peu comme les eunuques dans GoT, qui ont une conscience alors que leurs maîtres les considèrent juste comme de la chair à canon ??) qui, plutôt de combattre leurs congénères et leurs familles, se rebellent.

Citation :
- A part les deux officiers Révo, qui est-ce qui dégomme les CP9 comme du pigeon ?

Il est hautement probable que Mandrake soit épaulé par d'autres officiers de la révolution : le cavalier qu'Anna a capturé, mais aussi un As qui traque depuis longtemps Larson et engage le combat avec lui au cours de la révolte.

Citation :
- Encore une ellipse sur le combat de Nox, non. Ce n'est pas un random qu'on farm dans une ruelle sombre, je n'aime pas cette perspective.

Ben... c'est un combat entre deux mecs doués pour les arts martiaux, véritables ninjas et furtifs comme pas possible. L'échange détruit quasiment l'intégralité du palais, puisque le Haki de l'Armement et le Rokushiki font d'assez gros dégâts.

L'éllipse n'est pas présente dans le RP, le jeu a bien lieu, mais je ne vois pas l'intérêt de décrire un combat dans une quête, quand ce qui est intéressant c'est son issue. Surtout qu'au final, si j'incarne Noxe, c'est le joueur de PNJ devant qui décide selon les coups. Si Ombre doit perdre une jambe, un bras ou un oeil dans le combat...

Honnêtement je ne sais pas quoi répondre à cette remarque, mais il n'y a pas de farm de mort. Sinon j'aurais proposé une quête bidon où les deux PNJs se tapent dessus sans fond derrière.

Citation :
- Finalement, les Marines viennent pour "rassurer les blessés" ? Faudrait savoir si c'est un Buster Call ou l'armée du salut.  

Comme j'écarte l'hypothèse du Buster Call, il est possible qu'Anna demande de l'aide à Salem et sa flotte ? Les deux ont une vive card et peuvent se joindre par Den Den mushi. Quand la situation devient critique et que les esclaves se soulèvent car le CP9 n'a pas réussi à agir à temps. Il doit bien y avoir des renforts de prévus pour venir combattre la révolution, puisque le CP9 ne peut pas être présent entièrement.

Citation :
- "L'héroïne qui a sauvé Imashung", mais de quoi ? Entre un buster call à moitié achevé, des villes détruites, des milliers de mort, je ne vois pas trop le côté héroïque dedans. Si c'est seulement la mort de Mandrake alors que tout le CP9 est mort...

Ben la mort de Mandrake, quand même. Mais finalement, de mater la révolution et la rébellion de esclaves en étant la seule restante aux commandes le temps que les renforts arrivent. Et permettre l'évacuation d'Al'Masha.

Idéalement, le combat pourrait se dérouler dans le quartier des esclaves, pour qu'il n'y ait pas trop de pertes civiles et que celles-ci ne soient pas liées au CP9.

Citation :
- Et toujours le Gouvernement étouffe l'affaire même après les tremblements de terre colossaux ? Ça va commencer à s'accumuler depuis le temps.

Si seuls les esclaves rebelles et la révolution sont touchés, alors ça résout le problème non ?
https://www.onepiece-requiem.net/t10652-a-sweetsong-ou-l-effet-papillon-100-finihttps://www.onepiece-requiem.net/t10696-sweetsong-montrez-moi-ce
Eleanor Bonny
Eleanor Bonny
♦♦♦ l'Exsangue ♦♦♦

♦ Localisation : Nouveau Monde
♦ Équipage : Pirates de l'Exsangue

Feuille de personnage
Dorikis: 10 890
Popularité: -1200
Intégrité: -1200

Mer 7 Sep 2016 - 19:33

Vous pouvez archiver, je reviendrai avec une meilleure idée quand j'en aurai une.
https://www.onepiece-requiem.net/t10652-a-sweetsong-ou-l-effet-papillon-100-finihttps://www.onepiece-requiem.net/t10696-sweetsong-montrez-moi-ce
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1