Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

La lumière au coeur des ténèbres

En plein coeur du triangle Floriant on pouvait l'apercevoir, la flotte de la justice, composée de quelques cuirassés bien armés et prêt à en découdre elle filait à travers les brumes comme si rien ne pouvait l'arrêter.
Ce n'était pas la marine régulière, non à son bord se trouvaient des braves soldats de la marine d'élite, des gars tous prêts à en découdre.


- Eh... t'aurais pas vu la commandante ?

- Si, elle se trouve sur le pont supérieur avec les autres.

Quelque chose de gros se préparait et la rouquine en était, réquisitionnée peu de temps après ses mésaventures à Alabasta elle était présente tout feu tout flamme ! Elle était d'autant plus confiante parce qu'à ses côtés il y'avait surement une des marine en qui elle avait le plus confiance, son ancienne Nakama Blacrow.L Rachel.
Les deux anciennes louves n'étaient cependant pas les grandes maîtresses à bords, Lin avait été appelée par une autre dame et pas n'importe laquelle ! La Colonel d'élite Mona Lisa, une des boss de la flèche rien que ça ! La tigresse se sentait fière de mener cette mission aux côtés de ce beau monde. Les ordres qu'avaient reçus la commandante étaient assez simple, aborder Thriller Bark dans le but d'appréhender des pirates ou en langage Lin "fracasser des pirates jusqu'à arriver à leurs chef".


La jeune femme préférait rester simple dans sa tête, inutile de se poser trop de question, au vu de la tronche que tirait la Colonel il était évident qu'elle voulait se réserver le fameux "Malvoulant". Ça allait à Lin, de toute façon comme Drake le gars devait avoir des pirates super forts à ses ordres donc la tigresse finirait forcément par en découdre avec quelqu'un.
Les marins se dépêchaient sur le navire, Thriller Bark n'était plus très loin et il fallait être prêt à attaquer les premiers ! Le plan était tellement simple que même Lin aurait pu le mettre au point, arriver sur l'île en la bombardant sans sommation et une fois à terre avancer sur l'île jusqu'à trouver la cible.


Certains soldats étaient malgré tout inquiets, le Triangle Floriant est à l'origine de bon nombre de légende macabres et autours d'eux il n'y avait qu'une épaisse brume qui bouchait complètement la vue hors du navire et qui semblait presque magique tant elle était épaisse !
Mona Lisa regardait un plan, comme si elle savait pertinemment où elle allait, Lin la laissa, souriant à son ancienne collègue au passage, qui sait avec un peu de chance elle aurait le temps de parler avec d'ici leurs arrivée depuis le temps !


Les heures passaient et la brume était toujours aussi épaisse, la commandante vérifiait son équipement dans sa cabine quand on frappa à sa porte.

- Commandante ! Le Colonel vous demande !

- J'arrive j'arrive !

Lin se montra face à sa supérieur, l'air assez détendue, c'était Lin hein fallait pas s'attendre à un salut militaire.

- Commandante nous arriverons bientôt à Thriller Bark, comme je sais que vous êtes habituée à ce genre d'opération j'aimerais que vous alliez motiver les hommes que vous dirigerez durant toute la durée de la mission.

- Comptez sur moi ! Je vous laisse !

Elle baissa légèrement la tête et Mona la congédia d'un geste de la main. Lin fit rassembler son escouade de soldats bien à la vue de tous histoire que son discours motive aussi ceux qui ne seront pas dans son groupe.

- ÉCOUTEZ MOI BIEN LES GARS ! CETTE FOIS ON Y EST !

Elle bomba le torse, essayant de paraître la plus imposante possible.

- Je connais aucun d'entre vous ici ! Et à part de nom aucun d'entre vous ne me connait parmis vous, mais vous savez quoi ? C'est pas grave !

Elle fit quelques pas, dirigeant une main tendue vers le groupe.

- Parce que vous et moi sommes tous des marins d'élites ! Des durs des vrais, on est tous là pour en découdre ! Et rien que pour ça je suis super honorée de faire équipe avec vous les gars !

Ça c'était pour les mettre un peu en confiance.

- On vas arriver à Thriller Bark, une fois l'île à portée de canon la fête pourra commencer et je vous préviens on viens pas là pour enfiler des perles ! Je compte sur votre FÉROCITÉ et votre TÉNACITÉ parce que vous allez en avoir besoin !

Lin sentait son sang bouillonner.

- Les règles sont simples avec moi alors ÉCOUTEZ BIEN !

Elle gueulait sur tout le navire comme une possédée, autant vous dire qu'elle en avait rien à foutre de déranger les autres.

- Règle numéro une, pas de prisonniers, ceux qui viennent pas de chez nous sont des cibles à abattre.

Dans un sens ça lui rappelait les Allods.

- Et seconde règle, vous restez prêts de moi ! Ensemble nous sommes plus forts ! Si un maillon de la chaine fait bande à part il n'a aucune chance ! Gardez bien le rouge de mes cheveux dans votre ligne de mire parce qu'on vous attendra pas !

Elle frappa du pied.

- C'EST BIEN COMPRIS LES ARTISTES ?!

Les marins saluèrent à l'unisson.

- OUI COMMANDANTE !

- BIEN ! Maintenant allez finir de vous préparer... ROMPEZ !

Les marins se dispersèrent et Lin souffla un peu, elle s'accouda prêt d'un rebord du navire, le vent était en train de tourner et la brume se faisait un peu moins épaisse, au loin une silhouette imposante, Thriller Bark... l'opération allait bientôt commencer.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t523-fiche-de-ayzami-lin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t483-ayzami-lin-terminee
-Scrountch

Au milieu de la brume qui masquait ciel et mer et jusqu'à l'heure de la journée, dans cette nasse sans vent ni vague et ou même les ombres hésitaient à sortir de derrière leurs tonneaux, illuminant le ciel dans un feu d'artifice chromatique allant du rouge au jaune, la vague des pirates menés par Red frappait à la porte du Malvoulant à la manière du loup sur les huttes des cochons. Les explosions leur parvenaient étouffées et les éclats de lumières étaient tamisées par les nuages gris et la brume qui rasait les vagues et jouait avec l'écume. Debout sur le navire amiral de Mona Lisa, Rachel et une poignée de combattants avaient l'impression d'observer un orage évoluer à l'horizon. L'orage le plus virulent qu'ils leur avait été donné à tous d'observer. Un orage vers lequel ils voguaient toutes voiles dehors.

-Scrountch

Le bras de Rachel la démangeait. Mais pas le valide. Celui-la tenait fermement le sabre à la garde noire pour éviter qu'il ne tremblât – pas le sabre. Son regard était rivé vers la silhouette titanesque qui se découpait à chaque détonation sur le fond noir d'un ciel obstrué. Une silhouette où l'on apercevait des mâts et des voiles de la taille d'une montagne. Au centre de cet édifice – de ce chef d’œuvre – de l'industrie navale, Rachel le savait, trônait le château tant renommé où Teach se trouvait actuellement. Teach, l'homme le plus puissant des Océans et qu'ils prenaient d'assaut avec seulement une dizaines de navires de la marine et l'aide précieuse de la flotte de Red pour prendre Thriller Bark en tenaille.

-Scrountch slurp

Tout ça c'était de la folie. Dans les cales du navire, Nazca dormait, assez droguée pour garder un zoan de l'éléphant endormi pendant une décennie. Lin devait fourbir son marteau et ses griffes, bien en vue des hommes après le speech que Mona lui avait demandé de proférer. La colonel d'élite elle-même avait le regard plus glacé qu'un iceberg et regardait droit devant, depuis la proue qu'elle avait rejoint en sortant de la salle des cartes, et on pouvait lire dans la fermeté de ses poings et la rigidité de sa cambrure que pour elle l'heure de la revanche venait enfin : elle n'avait pas bu un seul café de la journée car elle était, selon ses dires, assez excitée pour vivre dix jours comme celui-ci. Et puis, de l'autre côté du navire colossal de Manfred D. Teach, Red faisait feu de toute sa puissance sans grande finesse.

Mais c'était tout. Pas de Buster Call, pas de renforts, pas de véritable mission officielle ni de support d'un Amiral. Mona Lisa avait toujours mené ce combat seule en s'alliant à des pirates. Elle vaincrait seule, avec pour seuls alliés des pirates. Non, elle ne lui avait jamais paru si dérangée qu'en ce jour. Oh certes elle avait toutes les raisons de croire que c'était son heure, mais Rachel restait persuadée que la vengeance pour seule motivation ne lui amènerait rien de bon. Il suffisait pour ça de lire Naruto.

-Scrountch

Son bras la démangeait. Ele agita son moignon dans sa robe noire en essayant de ne pas penser à Red qui est là-bas – et pas besoin de marque noire pour le savoir. La dernière fois qu'ils s'étaient quittés, elle le serrait dans ses bras. La dernière fois qu'ils s'étaient vus, il lui avait dit adieu. La dernière fois qu'elle avait entendu sa voix, elle lui avait dit qu'elle l'aimait. Tant d'eau avait coulé sous Water Seven, et elle s'était promis de ne plus y penser, de faire une croix et son deuil.
Aujourd'hui, les larmes aux yeux, c'était le jour le plus dur de sa vie.

-Scroun...
-Tu peux pas aller manger ton oignon ailleurs, Orion ?


by DavidRapozaArt*

Ce dernier, chauve comme un bonze et la main épaisse comme un potier qui ne se la serait pas lavée, se figea alors qu'il était en train de croquer son cinquième oignon. Il était le barreur du navire amiral de Mona Lisa et s'il n'était pas vraiment un combattant, il était dit que sans lui les virées en mer de plusieurs semaines seraient plus infernales qu'elles ne l'étaient.

-Pardon, c'est le stress. S'excusa-t-il en engloutissant tout rond le demi-oignon déjà passablement grignoté. C'est le jour le plus important de notre vie ; et probablement le dernier ; et on va devoir le passer avec sept femmes à bord.
-Tes superstitions sont peut-être les seules choses que je ne respecte pas, l'invectiva-t-elle en s'essuyant les yeux d'un revers de manche en dentelle.
-Les femmes gradées sont certainement les seules choses que je ne respecte pas, répartit-il en remettant les deux mains sur la barre.
-Je ne te crois pas. Tu oublies la Valkyrie.
-Il faut bien une exception, conclut-il avec espièglerie.

Rachel laissa là leur débat et s'avança vers la proue où Lin lustrait sa ceinture et ses bottes. Notre gothique laissa ses cheveux se nouer en deux tresses torsadées qui tombèrent sur ses épaules et donna à ses yeux cet éclat émeraude qu'elle ne leur avait plus donné depuis longtemps. On aurait dit qu'elle avait deux vers-luisants à la place des yeux. Et ces yeux étaient tournés vers l'ombre qui les guettait et qui, tous l'espéraient, n'avait pas idée que dix navires de guerre viendraient frapper là ni à ce moment là. Trente minutes après les tirs sans semonces de la flotte de Red et au Nord-Est de l'île. Autour d'elle, les hommes et les quelques femmes redoutaient cette attaque tout autant qu'ils s'impatientaient de la voir arriver. Plus que quelques minutes avant que la Colonel d’Élite ne sonne la charge.

-Pourquoi cette tactique, déjà ? Demanda Jenny, l'experte en dials, derrière son oreille gauche.
-L'Est est trop bien gardé et au Nord se trouve Ganon. Et lui, on a pas trop envie qu'il détruise la flotte avant qu'on ait atteint les remparts de l'île. Cachés dans la brume avec les pirates pour diversion, on espère pouvoir entrer sur le navire avant de nous faire couler.
-Ahin... Les pirates font l'appât quoi.
-Je crois que c'est ça l'idée, oui. Comme dans le Retour du roi quoi.
-Hein ?
-C'est un livre.
-Ahh. Mais, ils sont au courant ? Demanda-elle avec hésitation, aussi à l'aise que Rachel à l'idée de combattre coude à coude avec des pirates.
-Non... ils doivent s'en rendre compte juste maintenant à l'absence de nos canons.

« Mais ce ne sont que des pirates. »
Cette phrase resta bloquée dans sa gorge. Elle ne franchit jamais ses lèvres et préféra les garder scellées. Ce n'étaient que des pirates, mais Red était parmi eux. Sa fausserait sa vision des choses pendant toute la durée des combats.

Canonniers, à vos postes. Tonna la Valkyrie sans élever la voix et sur tous les navires, les canon furent apprêtés et les hommes parés en un instant.

Rachel laissa Jenny se cacher dans une cale et se rapprocha de Lin qui terminait ses étirements. Elle n'avait fait aucun commentaire sur le bras gauche tranché de la brune, et pour ça elle lui en était reconnaissante. Après tout, il n'y avait rien à en dire, et sûr qu'elle avait dû trouver toutes les informations seule. Elle lui donna une petite tape sur l'épaule. C'est fou comme elle était grande comparée à elle ; elle n'y avait jamais vraiment fait attention (et en même temps, quand on fait un mètre cinquante, tout le monde paraît tellement grand).

-Je suis contente que tu sois là Lin. Tu es consciente que ce sera peut-être le combat le plus dur qu'on aura eu à mener ? Pour tout avouer, ça m'effraie un peu de s'attaquer à Teach.

À l'avant du navire amiral, en tête de tous les autres, Mona Lisa leva les bras et forma un grand V dans les airs.

N'ouvrez le feu qu'à mon signal.

Les murs s'approchaient maintenant beaucoup trop vite et, avec eux, le lot d'horreurs dont regorgeaient Thriller Bark. Les souffles se tarirent chez beaucoup. Même Rachel frappa de ses talons renforcés contre le bois du pont pour faire monter l'énergie dans ses jambes. Car elle savait que cette énergie serait requise en de trop grosses quantités.

Notre commandante d’Élite ne comprit qu'au dernier moment ce qu'était en train de faire la Valkyrie. Ses doigts s'agitaient en tous sens et des filaments d'un vert très sombre se tissaient entre ses ongles, ses mains, ses bras, pour former, petit à petit, des rets dont suintaient la peur même. Son sang se glaça à la simple vue de cette toile mais dans le même temps elle en était émerveillée. Le Fruit de Mona Lisa. Pour la première fois, elle pouvait le voir.

C'est quand l'île-navire fut à portée de bordées que la Colonel acheva sa préparation.

Arachnophobie

Tel un pêcheur et son filet, elle projeta dans un mouvement ample la toile gargantuesque directement sur les remparts et probablement une partie de la forêt à l'intérieur. La tension qui avait saisi les équipages des dix navires s'évapora en un instant et tous regagnèrent leur fougue et leur férocité que le pouvoir de leur leader avait momentanément étouffé.Et c'est toujours sans élever la voix qu'elle leur adressa à tous son dernier ordre :

Maintenant vous pouvez ouvrir le feu.


Dernière édition par Blacrow L. Rachel le Mer 28 Sep 2016 - 2:35, édité 1 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t889-fiche-de-rachel-100
  • https://www.onepiece-requiem.net/t816-rachel-la-grande-faucheuse#8700
-Je suis contente que tu sois là Lin. Tu es consciente que ce sera peut-être le combat le plus dur qu'on aura eu à mener ? Pour tout avouer, ça m'effraie un peu de s'attaquer à Teach.

Lin hocha doucement la tête.

- Le plus dur hein ?

Elle se releva et s'étira un coup.

- Si je devais avoir peur à chaque fois que je vais frapper sur un pirate plus fort que moi je serais pas dans la marine d'élite.

Elle posa sa main sur l'épaule de Rachel et d'un sourire franc elle lui dit.

- On vas lui éclater la gueule.

Au même moment à l'avant, Mona Lisa se préparait à commencer les festivité, ordonnants à tout le monde de se tenir prêt. Les bras levés elle utilisa son pouvoir en direction des rempart de l'île qui était maintenant presque à portée.

*Wah elle à l'air complètement conne avec les bras levés comme ça.*

Lin pouffa intérieurement, elle était un peu plus détendue ! Cela allait être de courte durée cela-dit, les remparts étaient enfin à portée. Mona Lisa eu alors le privilégie d'agir en première, d'un mouvement elle lança une immense toile en direction des remparts et même au delà apparemment ! La rouquine fit les gros yeux face au pouvoir de la Colonel, elle ne savait pas quel était son fruit du démon mais face au pouvoir déployé devant elle la commandante croisa les bras tout en se disant.

*Pfff poseuse va, c'est quoi ce fruit du démon tape à l'oeil encore ?*

Complètement jalouse du swag de la Colonel elle due se résoudre à reprendre ses esprits. Les canons firent feu, les hommes hurlèrent, l'attaque commençait enfin ! Pour le coup même si elle était jalouse elle devait reconnaitre que la toile allait être d'une grande aide pour arriver rapidement au sommet des remparts. En plus les gardes devaient pas l'avoir vus venir celle-là ! Lin leva son bras gauche et le pointa en direction du sommet des remparts tout en hurlant à ses hommes.

- LA COLONEL NOUS DÉROULE LE TAPIS ROUGE ! À L'ATTAQUE !

Les canons déversaient leurs fureurs sur les remparts pendant que les hommes utilisaient la toile comme un pont pour grimper jusqu'au sommet. En tête du cortège Lin et son unité, elle pouvait voir qu'en haut les gardes se mobilisaient déjà cherchant des moyen d'arracher l'immense toile de là. Une fois au sommet le combat pur et dur commença, d'un coup de genou bien senti elle mis K.O un garde dés son arrivée sur les remparts. Bien vite elle fut rejoint par les soldats de la marine, tous prêt à en découdre !
Malgré une défense honorable de la part de leurs adversaire la commandante avait l'impression qu'ils ne s'attendaient pas à une attaque de ce côté, comme si ils étaient occupés ailleurs... Ce qui était le cas avec Red en fait mais vu que la rouquine avait pas écoutée tout le briefing ben elle en savait rien en fait...


C'est sans mal que le groupe de bateau de la marine perça l'immense muraille à coup de canon, l'immense toile permettant au soldats de retourner sur leurs navire. La tigresse jetta un oeil de l'autre côté histoire de voir ce qui les attendaient. Elle constata alors que la toile de Mona Lisa passait au dessus du canal pour aller se terminer dans la forêt.

- MAIS C'EST N'IMPORTE QUOI CE FRUIT !

Alors qu'elle pestait de nouveaux coup de canon se firent entendre, en bas quelques navire qui montaient la garde tentaient de couler les marins. C'était mal connaitre l'élite ! Les quelques soldats présent sur les remparts redescendirent bien vite sur leurs navire pour apporter leurs aide et les puissant cuirassés de Mona bronchèrent à peine face aux petits navires ennemis !
Ils y étaient enfin, à quelques metre devant eux la terre était visible et sous le couvert de l'immense toile de la Colonel les marins allaient mettre pied à terre.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t523-fiche-de-ayzami-lin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t483-ayzami-lin-terminee
Percer les murailles extérieures et aborder le gigantesque navire se fit sans mal. Masqués par la brume même qui protégeait d'ordinaire Thriller Bark, les cuirassés avaient frappé un grand coup dans l'angle mort du Grand œil. Enfin, de la tour du château, au centre, qui était obnubilée par les canons et les bombardements au Sud.

Oh bien sûr il y avait une défense. Des hommes avec des arcs et des flèches enflammées, entre autres, et des petits navires bourrés d'explosifs présents dans le canal qui vinrent se faire sauter contre les coques renforcées au granit marin des bâtiments de la mouette. Mais le filet de Mona Lisa ôtait toutes les chances qu'ils avaient pu avoir de l'emporter.

Pour ceux qui y regardaient bien, la toile gigantesque semblait se déliter. En vérité, la toile ne durerait pas longtemps car elle se transformait petit à petit de de nombreuses et énormes araignées au contact des hommes. Très vite, la résistance fut submergée par des vagues d'araignées de la taille de chiens. La peur est présente partout. Et le fruit de la peur sait l'exploiter au mieux. Il ne faisait cependant pas de distinctions entres alliés et ennemis et il n'était pas rare de voire tomber dans le canal des marins depuis la toile qui s'étiolait de plus en plus vite. Heureusement, pour la plupart, ils savaient à quoi s'attendre et tombaient moins dans le piège que les pirates du Malvoulant. Ils traçaient leur route directement vers la forêt sans se formaliser des arachnides poilues qui les regardaient passer, circonspectes qu'on ne les remarque pas.

Rachel, même si elle avait toujours aimé avoir peur, préféra enjamber le canal en quelques sauts experts et terminer les derniers mètres en planant grâce à ses corbeaux plutôt que d'emprunter le pont de toile de la Colonel. Lin, elle, avait déjà franchi les eaux et se trouvait maintenant côté forêt lorsque Rachel atterrit dans l'herbe fraiche et la terre meuble. Ses talons s'enfoncèrent et elle dut battre du bras pour garder son équilibre. Sur son épaule gauche, elle intima à l'un de ses corbeaux de rester au cas où elle ait besoin d'un peu d'équilibre. Notre commandante fit quelques pas pour s'habituer au sol et renoua la ceinture de son sabre pour le maintenir serré contre sa taille. Son regard s'alluma et le vert émeraude de ses iris sembla briller dans la pénombre du brouillard comme les yeux d'un chat. De peur de les salir ou de se les faire tirer par quoique ce soit tapi dans l'ombre, elle ordonna à ses cheveux de se nouer seuls en un chignon presque sévère. Ce n'était pas dans son habitude et elle avait l'air d'une professeur d'histoire plutôt que d'une guerrière, mais elle s'en moquait pas mal : elle n'avait jamais été sur Thriller Bark et il semblait évident qu'il s'agissait là d'une de ces situations extrêmes où les cheveux sont la priorité absolue. La seconde était Teach.


-Allez. Direction le château. Mona Lisa nous suit et les hommes ouvrent la voie. Garde ton flanc droit, Ganon va débarquer très vite ; prends garde à la moindre étincelle.

Devant le regard en coin de la rousse, Rachel leva la main en signe d'excuse.

-Excuse-moi... toi aussi tu étais là pendant le briefing, je te dis des trucs que tu sais déjà...

Et les deux Sea Wolves de s'engager dans la forêt, entourées par une brigade d'une trentaine de marins, devancées par une centaine, et suivie par une centaine de plus. D'autres groupes évolueraient de la même manière plus au nord et plus à l'Est, mais toutes se dirigeraient vers le centre de l'île et le château. Château qu'ils perdirent tous de vue une fois sous le couvert des arbres. Tout devint plus sombre encore et les ombres se firent bien pires. Les arbres semblaient bouger, et le vacarme des Red's Pirates ressemblaient au grognement d'un gigantesque félin prêt à bondir. Rachel aurait juré que Lin y répondait par un bruit sourd similaire depuis le fond de sa gorge.

Très vite, cela dit, les marins se rendirent compte que d'avoir des arbres pour seul champ de vision n'aidait pas l'orientation. À plusieurs reprises, ne trouvant aucun ennemi, ils se demandèrent s'ils allaient bien dans la bonne direction. Car s'ils virent deux mile invisibles menaces, de vrais ennemis n'encontrèrent nulle trace. Tout ce qu'ils pouvaient palper c'était la froideur et l'humidité de la brume. Tout ce qu'ils pouvaient sentir c'était les effluves d'une terre fraichement retournée. Tout ce qu'ils pouvaient entendre, c'était le bruissement de leurs propres vêtements et des éclats loin au sud. Tout ce qu'ils pouvaient voir, c'était la brume translucide, bien sûr, et ces espèces de petites chandelles qui disparaissaient dès qu'ils s'en approchaient.

-Personne n'a pensé à prendre de cartes ou de boussoles ? Ironisa un marin dans leur dos.
-Tout ce que j'ai pris c'est un sextant lui répondit une voix. Mais avec ces arbres et cette brume, pas moyen de savoir où on va.

Rachel ne dit pas un mot. Elle ne réclama pas le silence non plus. À quoi bon, leurs propres angoisses l'obtinrent bien plus vite que le moindre ordre qu'elle aurait pu proférer. Elle se contentait de regarder ces feux follets aller et venir, puis disparaître si elle s'avisait de ne faire qu'un pas dans leur direction. La nervosité des hommes grimpa comme le nombre de ces flammèches augmentèrent. Ils étaient pour la plupart habitués aux pouvoirs de leur chef et de la peur qu'elle provoquait en un seul regard, mais ça n'empêcha pas un grand nombre d'entre eux de sursauter au moindre bruit ou. Tous s'attendaient à un piège, à une attaque, à l'arrivée d'un grand monsieur de Teach. Ils n'étaient pas bêtes ; ils connaissaient les tendances pyromaniaques de Ganon et ces flammes, rouges, bleues, vertes, n'étaient pas pour les rassurer. Même Rachel gardait constamment sa main sur la garde de son sabre et marchait plus précautionneusement encore, prête à bondir même sur la terre molle de la forêt humide. Mais rien ne venait. Combien de temps mettrait encore le pilier du nord avant de débarquer et de décimer leur compagnie ?

-Euh... ? C'est normal ça ?

Le « ça » en question : un arbre en feu, juste un peu plus loin sur leur droite. Un unique arbre en feu. De grandes flammes, mais aucune braises, aucune chaleur, et pas le moindre signe que la forêt était prête à partir en fumée. Les branches se consumaient dans un silence de mort, les feuilles tombaient et s'éteignaient avant même d'atteindre le sol et les langues de feu restaient confinées. Comme si elles ne pouvaient pas sortir de cet espace. Alors non, le « ça » en question ne semblait pas normal.

-Restez sur vos gardes, fit une nouvelle voix. Et continuez.

Des hommes entraînés. Pas de danger apparent, pas d'ennemi en vue : on garde la curiosité en ligne de mire et on continue vers le château.

Malheureusement le groupe fut détourné. Il s’avéra que les feux follets et les quelques arbres brûlés sur le chemin formaient une route invisible, un labyrinthe, qu'ils suivirent en cherchant simplement à les éviter. Ils mirent du temps avant de s'en rendre compte, mais il était désormais évident que l'on voulait les attirer dans un endroit particulier.

-On est perdus, hein ? Demanda une voix fluette depuis l'avant du groupe.
-On s'est égarés ?
-On nous a égarés plutôt. Répondit une voix de femme.

Il était étrange de voire comme le groupe bougeait et vivait à l'image d'une seule entité. Trente marins avec une conscience commune comme celle d'un banc de poisson ou d'un groupe d'oiseau migrateur. Rachel se sentait un peu à part, comme le grain de sable dans l'engrenage, mais elle garda sa position aux côtés de Lin au centre du contingent.

-Je vais jeter un coup d’œil, ce sera beaucoup plus rapide.

Le ton de sa voix provoqua l'arrêt du groupe. Il s'accroupit. Ses longs cheveux noués en catogan ainsi que les épaulières bien fournies en grades laissaient présager de son expérience. Après avoir renoué ses lacets, il s'élança d'un seul bond jusqu'au dessus de la cime des arbres. Il repèrerait sans mal le château ainsi. Rachel n'y avait même pas songé.

Il y eut quelques très longues secondes de silence durant lesquelles notre commandante se demanda s'il était capable de voler, puis des bruits de feuilles et de branches leur apprit qu'il retombait vers eux. C'est en effet un corps désarticulé qui s'écrasa au milieu du groupe. Il avait les vêtements déchiquetés et avait visiblement reçu une sacrée volée de plomb – mort avant même d'avoir touché le sol.

-Tout le monde sur la défensive ! Ordonna soudain Rachel, consciente que tous n'avaient pas encore réalisé ce qu'il se passait.

Autour d'eux et au-dessus, un grand brouhaha débuta. Des éclats de rires et des voix enjouées. Et d'entre les branches des arbres, depuis les ramages, une centaine de pirates et au moins autant de pistolets braqués que les marins d'élite.

-Heureusement que l'un de vous a sauté. Perdu comme nous étions, on ne vous aurait jamais retrouvés.
-COMMENT VOUS AVEZ FAIT POUR VOUS PERDRE ?! VOUS ÊTES CHEZ VOUS !! s'exclamèrent d'une même voix les trente marins, toutes dents dehors.

Le pirate au bandana sur l’œil se contenta pour seule réponse d'un sourire carnassier, et tous ses hommes perchés dans les arbres tout autour ouvrirent le feu.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t889-fiche-de-rachel-100
  • https://www.onepiece-requiem.net/t816-rachel-la-grande-faucheuse#8700
Le silence devenait pesant, heureusement que ces abrutis de pirates étaient apparus ! Ils riaient comme des déments, leurs armes pointées vers les marins.

- PLOMBEZ CES CHIENS DE MARI...

La tigresse avait bondit, frappant dans le tas, les balles se mirent à fuser dans les deux camps. Les pirates étaient peu être idiots mais ils étaient prêt à en découdre ! Cependant face à eux c'était pas n'importe qui ! La Marine d'élite ne portait pas son nom pour rien. Galvanisés par les prouesses de leurs deux commandantes les soldats rendaient coups pour coups à leurs adversaires. Pendant que Rachel s'occupait de quelques planqués dans les branches, la rouquine elle, fusaient tel un éclair orange dans les rangs adverses pour faire un massacre !

- C'est que de la bleusaille ! Tenez bon !

- Des minables en effet...

Lin se figea, une voix se mit à résonner, répondant directement à la jeune femme.

- Mais que ?!

L'instant d'après une série d'explosions se déclencha frappant au hasard les marins et les pirates sans distinctions. Grace à ses réflexes félins Lin en avait réchapper mais un nouveau problème venait d'apparaitre.

*Des pièges ?!*

- RACHEL ! Faut qu'on avance ! Si on reste là on va se faire exploser !

Dans le chaos les marins avançaient en toute hate, acculés par les explosions et le feu qui commençait à prendre dans la foret. Plus ils approchaient des remparts et plus les explosions devenaient nombreuses, finalement les marins arrivèrent juste à côtés des remparts dans un endroit un peu plus dégagés, là un nouveau groupes de pirates les attendait.

- Les sal...BOUM

Une nouvelle explosion manqua de peu Lin, les pirates chargèrent et dans la fumée la rouquine discerna une silhouette qui semblait se marrer comme une baleine. Sans réfléchir plus que ça elle chargea dans le tas mais c'était pas n'importe qui face à elle, l'inconnu esquiva au derniers moment la charge de la marine.

- Et boom !

Il claqua des doigt et une explosion surgit de sous terre, envoyant valser Lin plus loin.

*Arg bordel ! Ça fait mal !*

Elle se tordait de douleurs au sol, dans le chaos de la bataille peu de gens notèrent que parmi les pirates était présent l'un de gros bonnets du coin. L'homme s'avanca tranquillement vers la demi tigresse  qui était encore au sol.

- Hmmm cette bonne odeur de brulé, QUEL BONHEUR !

La jeune femme identifia assez vite le gars, la Colonel en avait parlée durant le brief, une partie de Thriller Bark était gardée par un taré amateur d'explosions et autres artifices pyrotechniques.

*Ganon...*

Lin se releva d'un coup, Ganon tenta d'esquiver mais c'était trop rapide, il réduisit l'impact du coup en se protégeant le visage. La commandante ne comptais pas lui laisser un instant de répit, elle prit à nouveau appui sur ses jambes et bondit d'un coup ! Le pirate esquissa un sourire et d'un bond en arrière il lâcha une petite grenade qui explosa entre les deux adversaires. Envoyant une fois de plus la marine au sol, blessée elle cherchait à nouveau Ganon du regard. Autour d'elle les marins donnaient tout faces aux pirates, d'autres portaient secours à leurs compagnons blessés par les explosions. C'était un véritable enfer, Lin ne discernait même plus Rachel avec les flammes et la fumée qui avait véritablement pris places au milieux des combats. Et le rire de cet abruti de Ganon résonnait, se moquant de Lin... enfin c'est comme ça qu'elle l'interprétait. Elle s'arrêta un instant, respira un grand coup et reprit forme humaine, un son de craquement se fit entendre.

*Là !*

La jeune femme se déporta sur la droite, esquivant une nouvelle grenade, puis elle tourna sur elle même et chargea à travers un mur de fumé, avec l'élan elle lanca son poing en hurlant face à un Ganon surpris.

- RAHHHHHHH

Le coup de poing vrillé atteignit sa cible, le Heartbreak Shot toucha, malheureusement elle toucha à côté du coeur. Ganon grogna, il ressentait la douleur mais il en fallait plus pour le mettre à terre. Il retroussa sa manche et dirigea son bras en direction de son adversaire.

*Attend c'est pas un lance flamme quand même ?!*

Une gerbe de flamme jaillit, obligeant Lin à se mettre en retrait.

- Approche jeune marine, moi, Ganon, je vais réduire en poussière votre misérable assaut !

Lin sourit alors.

- C'est NOUS qui allons vous réduire en poussière... ET JE COMMENCE AVEC TOI !
  • https://www.onepiece-requiem.net/t523-fiche-de-ayzami-lin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t483-ayzami-lin-terminee
Un des marins avait élevé un mur de terre d'un coup de sabre pour bloquer une volée de plomb, un autre avait sorti un bouclier de deux mètres sur deux et un troisième avait renvoyé plusieurs balles du plat de sa lame. La salve n'avait donc pas vraiment fait mouche, excepté pour quelques rares marins qui n'avaient pas eu les réflexes suffisants pour éviter de se faire faucher une jambe ou blesser une épaule. Globalement cependant, tous étaient debout et vivants, ce qui n'était pas le cas des pirates. Lin, avec quatre autres marins d'élite, n'avaient pas attendu et avaient fondu sur leurs adversaires sans vraiment en connaître la position. La surprise étaient une valeur sûre en temps de guerre. Les marins se mirent en position de défense, cachés par quatre hommes avec des boucliers, tandis que les autres portaient leurs armes à leurs épaules et arrosaient les arbres sans distinctions, malgré la présence de cinq des leurs parmi les rangs ennemis. Au final, ce furent les pirates qui partirent en déroute. Ils se cachaient parmi les arbres pour éviter les coups qui pleuvaient et Lin et les autres en profitaient pour les descendre par derrière.

Malgré tout, ils étaient bien supérieur en nombre et les bois se révélèrent piégés. Lin fut attirée par Ganon vers le nord et les autres marins dans les bois tombèrent sous les coups des pirates.

-La Commandante est aux prises avec Ganon, nous devons aller l'aider ! S'écria la femme sans s'arrêter de bander la jambe d'un marin blessé.
-Je ne m'en fais pas pour Lin. Elle devrait jouer avec lui comme un chat avec une souris pour nous laisser le temps de finir ces pirates de pacotille ici. Occupons-nous de nous, et ensuite nous irons faire sa fête à Ganon.
-Ouais ! Qu'elle soit pas la seule à s'amuse !
-Parce que tu t'ennuies ici ? Répliqua un autre homme en jetant trois couteaux qui se plantèrent dans les bras la tête et la gorge de trois pirates qui cherchaient à leur tirer dessus par le haut.
-Les dix plus rapides viennent avec moi. Nous allons les frapper par derrière et les obliger à se tirer les uns sur les autres. Les gars aux boucliers, continuez comme ça et donnez nous cinq minutes.
-Vous ne pourriez pas vous en occuper seule, Commandante ? Demanda un garçon qui ne devait pas avoir dix-huit ans. Vous êtes la seconde de la Valkyrie, non ?
-Et risquer vos vies ? Allons.

Un blanc s'installa une seconde, le temps pour Rachel de sortir son sabre et pour les autres marins de se préparer. Un boomerang passa au-dessus de leurs têtes et créa une mini-tornade qui fit vaciller les boucliers. La formation ne tiendrait pas longtemps. Rachel dut hurler pour se faire entendre dans le vent qui les cueillit presque.

-Occupez-vous en priorité de ceux qui n'ont pas de fusil et appelez-moi si certains se montrent trop coriaces ! Attention à 3 !

Un des marins bondit hors de la barrière des boucliers et d'un saut attrapa le boomerang au vol. Il eut le temps de le réduire en échardes et de jeter chaque morceau de bois dans le ventre d'un pirate surpris par sa tentative. Il finit cependant percé par plusieurs balles qui le laissèrent exsangue entre deux racines à quelques mètres du groupe de marin qui se réduisait de plus en plus.

-3 !

Tous les dix n'avaient pas le Soru, mais certains avaient une vitesse qui s'en approchaient. Être sur le navire de Mona Lisa était une preuve en soi de force, de courage et d'expérience. Ils se dispersèrent en en quelques secondes avaient planté couteaux, branches, rochers et ongles dans certaines parties tendres du corps des pirates. Rachel plaignit presque celui qui venait de se faire trancher les doigts par une morsure inattendue alors qu'il s'apprêtait à bander un arc dont la flèche vrillée aurait effectivement pu faire de gros dégâts dans les rangs des boucliers.

Mais l'heure n'était plus à l'observation ni à la négociation. L'heure était au déchaînement, et Rachel pouvait y aller sans risquer de faire une gaffe. Son talon broya le crâne d'un homme blond contre le tronc d'un arbre centenaire avant même qu'il ne l'ait entendu approcher. Ses cheveux dévièrent le coup d'estoc d'une lance malavisée, puis son sabre perça sa cage thoracique. Un suivant se vit trancher par un Ran Kyaku expert.

Il s'avéra d'ailleurs que le Ran Kyaku était d'une efficacité redoutable dans ces bois, les troncs ne pouvant empêcher les lames d'air de la commandante de trancher les pirates. Cependant, lorsqu'un arbre s’abattit à deux mètres du cercle de marins, leurs récriminations véhémentes exhortèrent Rachel d'arrêter son carnage. Au déchaînement, mais pas trop, finalement.

Les pièges explosaient, les arbres s'embrasaient subitement et certaines plantes semblaient ramper vers les combattants pour en faire leur quatre heures, mais lorsque le dernier pirate fut neutralisé et l'avant dernier en fuite, les marins n'avaient perdu que dix hommes.

-Que dix hommes ?
-Oui, enfin seuls trois sont morts, les autres auront juste du mal à se battre.
-Non, je vais bien, je vous assure, je peux vous suivre, même à cloche pied.
-Et moi je peux me battre, même avec un bras, regardez la commandante.
-Je vous rappelle que ce n'était à peine que la première vague des hommes de Teach. Combien vont perdre de membres d'ici à ce qu'on arrive jusqu'à lui ?

Les marins gardèrent le silence.

-Allez, allons rattraper Lin avant qu'elle ne découpe Ganon en tranches et qu'il ne nous soit plus d'aucune utilité. Et restez vigilants.

L'île toute entière tremblait. Au sud, le théâtre des plus gros affrontements résonnait jusqu'aux oreilles des marins. Des pouvoirs dignes de Dieux. Rachel essayait de ne pas penser à tous ces logias qui se battaient au sud, et surtout pas à Red. Elle était incapable de contrôler ses émotions à son sujet, elle le savait, et tout ce qu'elle pouvait faire, c'était ne pas y penser.

Et pourtant, elle était impatiente de le revoir, d'affronter Teach à ses côtés, et peut-être redorer son blason. Avouer à tous que s'il était devenu pirate, c'était pour protéger ce qu'il avait de plus précieux de le devenir à cause d'une erreur et d'une colère absurde. Pour protéger Louve.

Le sol explosa.

Personne ne s'y attendait, et pourtant, personne ne fut surpris. Les mines déclenchèrent des salves de flammes, d'autres déflagrations de part et d'autre du groupe qui longeait le canal, vrillèrent les tympans des marins. Tout le terrain glissa dangereusement vers l'eau et les dangers qu'elle ne manquait pas d'abriter. Ils s’élancèrent à l'abri, loin de la digue, mais d'autres mines les y attendaient. Est-ce que l'île était toujours piégée ou avaient-ils prévue leur arrivée ? Nul doute que le secret de l'attaque n'en était pas vraiment un et que de nombreux espions étaient déjà au courant depuis de nombreuses semaines. Un pilier de feu surgit d'entre deux arbres et manqua de transformer l'une des filles du groupe en nouvelle Jeanne d'Arc, mais d'un coup d'éventail d'un de ses coéquipiers, il fut soufflé comme une bougie sur un gâteau d'anniversaire. Les réflexes de ces hommes étaient impressionnants. Et ils étaient plus de deux mile à avoir débarqué. Notre commandante commençait presque à croire en leur chance de victoire.

Un tronc passa devant ses yeux.

Un tronc humain.

Tout autour d'eux, entre les flammes et les détonations, des cordes de piano acérées se tendirent au hasard en plein milieu du groupe. En une fraction de seconde cinq hommes et une femme avaient perdu la vie. Pris au milieu de ce déluge, Rachel était impuissante. Ils se battaient non pas contre un ennemi, mais contre l'île toute entière. Ce constat l'effraya et l'enragea d'une même étincelle qui la fit hurler.

Plus jamais elle ne laisserait l'impuissance la gagner.

Elle dégaina son sabre d'un mouvement si rapide et fluide qu'une lame d'air fondit et trancha deux arbres. Les pièges étaient masqués par la végétation, elle en était persuadée, eh bien elle raserait cette forêt. Ses jambes virevoltèrent une seconde puis d'un coup de talon spectaculaire, un corbeau spectral gigantesque s’abattit sur la forêt, abattant tous les arbres sur plusieurs mètres. Lorsque les boucliers se levèrent dans le silence l'instant d'après, le déluge de feu avait cessé et seules emplissaient l'air les cendres rougies et la fumée d'une flammèche soufflée. Et à quelques mètres au nord, Lin se battait avec Ganon.

-La prochaine fois, commencez par ça, commandante.
-...Je suis désolée...
  • https://www.onepiece-requiem.net/t889-fiche-de-rachel-100
  • https://www.onepiece-requiem.net/t816-rachel-la-grande-faucheuse#8700
En Lin sommeillait un profond sentiment, le sentiment d'être prête à exploser... et c'était pas que parce que Ganon lançait des bombes partout autours d'eux ! Elle sentait son sang bouillir à chaque fois que ses griffes frôlaient le pirate.
Autour d'eux c'était un véritable chaos, la forêt était en train de devenir une véritable fournaise, des cadavres de marins et de pirates volaient dans tous les sens, des arbres s'embrasaient et tel un véritable chef d'orchestre Ganon contrôlait avec brio la situation en jonglant entre Lin et ses pièges. La rouquine se sentait sous estimée, comme si tout cela n'était qu'un jeu, une formalité pour lui.


- Tu fais exploser tes propres hommes et tu te marre comme une baleine ?! Tu n'as aucun honneur.

- Ola j'y peux rien, ils sont au mauvais endroit au mauvais moment.

D'un mouvement habile de la main Ganon alluma une série d'allumette qu'il envoya sur la commandante, pendant qu'elle esquivait il se saisit alors d'une corde fine au sol et tira.

BOOM

Une nouvelle explosion se déclencha à quelques mètres d'eux et un marin de son escouade vint s'écraser devant Lin en sang.

- Com-Commandante...

Elle était horrifiée, dans sa tête elle revoyait les flash, ceux des Sea Wolves morts durant la bataille navale contre Drake, la mort d'un de ses homme à Alabasta, elle ne voulait plus vivre ça.

- ENFOIRÉ !

Elle enrageait, bondissant sans trop réfléchir sur Ganon, en forme hybride. La tigresse frappait encore et encore et lui esquivait tel un danseur. Il finit par se lasser d'esquiver et répliqua avec une nouvelle gerbe de flamme, faisant un peu plus souffrir Lin et l'obligeant à reculer.

*Merde... MERDE !*

Un arbre prit feu juste à côté d'elle, Ganon avait disparu dans la fumée.

*Faut qu'on se sorte de là...*

Alors que la bataille faisait rage tout autour d'elle Lin se sentait cruellement seule, elle serrât les poings, frustrée, puis repensa aux marins qui perdaient la vie autour d'elle pendant qu'elle se battait.

*Je dois l'arrêter...*

Son sang bouillonnait toujours plus.

*Je dois...*

L'arbre tomba à côté de Lin, entourée par la fumée elle se releva.

- Bon il est temps d'en finir...

Ganon fusa à travers les flammes en direction de la commandante bien décidé à purifier par le feu la marine. Il vit la silhouette de la jeune femme préparer un coup, il sourit et esquiva... sauf qu'en fait non.

- QUE ?!

L'homme semblait surprit, d'un coup c'est un poing bien plus gros qui apparut devant lui et l'instant suivant il prenait un bon crochet du droit dans la tronche, l'envoyant valdinguer plus loin. La tigresse fusa alors vers son adversaire, le poil violacé, la partie supérieure du corps bien plus musclée et ses poings bien plus gros qu'auparavant. Elle avait revêtue une variante de sa forme hybride, la voie de la rage. Elle ne s'en était pas servie en situation réelle depuis Drake mais c'était différent cette fois, elle avait le contrôle et c'était pas plus mal... Maintenant elle allait pouvoir cogner !
Ganon se releva et essaya d'embrouiller la bête avec une nouvelle explosion, Lin esquiva et finit par arriver à portée de coups de son adversaire. Il tenta de lui refaire le coup du lance-flamme.


*Pas cette fois !*

D'un mouvement sec vers le haut elle dévia l'attaque. Maintenant elle avait l'ouverture nécéssaire, sous cette forme elle optimisait ses frappes au corps à corps avec ses deux énormes poings et Ganon allait pouvoir expérimenter ça. Dans un timing parfait elle frappa l'homme au niveau de l'estomac, de son autre main elle accueillait la mâchoire du bougre avec un crochet bien senti.

- MANGE ÇA !

Elle enchaina directement avec un uppercut qui envoya valdinguer l'homme dans les flammes. Enragée la marine ne comptait pas s'arrêter là.

- Je sais que t'es pas mort... RELÈVE TOI ! JE VAIS TE METTRE UN BON COUP DE JUSTICE DANS LA GUEULE !
  • https://www.onepiece-requiem.net/t523-fiche-de-ayzami-lin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t483-ayzami-lin-terminee
-Commandante, on a un souci.
-Enfin, c'est pas vraiment un souci, mais c'était pas prévu.
-Oui, un peu comme les arbres enflammés.
-Ouais, et les arbres enflammés, maintenant, y'a plus que ça. Alors j'avoue avoir peur qu'on se retrouve entouré de tigres violets...
-Le seul avantage, c'est qu'il vient de mettre une grosse mandale à Ganon. Et ça, c'est bon pour nous, non ?
-Mais qu'est-ce que vous racontez à la fin ?

Les trois marins pointèrent du doigt la bête aux proportions dessinées par un ado pas très conscient du monde qui l'entoure et surtout pas des logiques de respect des couleurs et de leurs associations. C'était un tigre, certes, et c'était indéniable. Seulement, il avait deux jambes humaines et finaudes par rapport au reste du corps. Il avait le buste d'un bodybuildeur et des poings au moins aussi grosse que sa tête féline. C'était à se demander comment tant de muscles pouvaient tenir sous cette peau tigrée et comment de si frêles jambes – en comparaison – pouvaient ne pas vaciller. Et puis. Le tigre était violet.

-RELÈVE-TOI ! JE VAIS TE METTRE UN BON COUP DE JUSTICE DANS LA GUEULE !!!
-...Lin...
-Vous voulez dire... La Commandante Ayzami ?
-Mais c'est un Zoan ??!??
-Vous l'ignoriez ?
-Désolés commandante, mais elle vient juste d'arriver, alors...
-Elle a le Zoan du tigre. C'est juste que je ne l'avais jamais vu arborer une telle couleur bordeau.
-Elle est violette, hein...

Sortant du brasier qu'il avait lui-même créé, Ganon semblait pas le moins du monde gêné par les flammèches qui dévoraient les manches de son manteau et grignotait son T-shirt. Il arborait un sourire que la vue du fauve en face de lui aurait dû suffire à effacer.

Et le pire, c'est que le modèle Ignifugé de sa veste était de la marque Sea Wolves.

-Enfin une dure à cuire. Je brûlais de rencontrer quelqu'un avec un tempérament fougueux. Les autres n'ont jamais fait assez long feu pour me divertir.
-Argl ! Commandante ! Je n'avais pas entendu autant de jeux de mots foireux depuis Docteur Freeze !
-Ne me frappez pas !! J'y suis pour rien !! Et puis qu'est-ce que vous voulez que j'y fasse ?
-Allez le faire taire !
-Et voler sa proie à Lin ? Je préfère encore le Malvoulant !
-Arrêtez de vous débiner et allez lui faire sa fête !
-Mais... qui est le supérieur de qui... ?

Jetée à grands coups de pieds au devant du combat comme un gladiateur dans l'arène, Rachel et ses yeux écarquillés fut au premier rang pour observer Ganon fondre sur sa cible, poing armé pour frapper la tigresse en plein visage ; poing qu'elle n'eut certes aucune difficultés à bloquer. En revanche la dizaine de feux d'artifices qui fusèrent de la manche du pirate directement dans son visage, eux, atteignirent leur cible. Malheureusement pour Ganon, la fureur de la commandante était, en l’occurrence, ce qu'il aurait dû à tout prix éviter.

Rachel avait déjà vu la moutarde monter au nez de la commandante. Ele avait déjà vu la fureur de cette dernière sous sa forme hybride. Mais elle n'avait encore jamais pu assister à la colère d'une Lin Shiney.

Et le rugissement qu'elle poussa lui intima que c'était vraiment pas une bonne idée de frapper Ganon maintenant.

-Euh... Et si on allait plutôt vers le château ? Les autres escouades doivent nous y attendre...
-Vous êtes en train de vous débiner, commandante... ?
-Pas du tout... je... J'optimise nos positions. Et j'estime que Lin, même écarlate, ne fera qu'une bouchée de Ganon.
-Elle est toujours violette...

*****

-Je suis ravi d'avoir réussi à te mettre en pétard.

Ganon bondit en arrière sous l'attaque de la tigresse. Sous ses pieds, les braises et les cendres encore chaudes de multiples explosions crissaient comme de la neige. Derrière les deux combattants, les eaux du canal reflétaient les flammes qui trouvaient encore des arbres à brûler. Les adversaires valsaient. Lin attaquait. Ganon enchaînait les bonds pour éviter les griffes effilées. Il cherchait clairement à l'attirer vers des zones piégées. À deux reprises, ils lui fit le coup des fusées cachées dans ses manches et une fois le lui jeta un sachet de poudre à la figure qu'il fit exploser d'une étincelle. Loin de blesser Lin, elle n'en ressortait que plus contrariée et déterminée à le découper en fines rondelles pour en faire son carpaccio du soir. Bien que le soir soit constant dans ces brumes. Heureusement que les divers feux de forêt éclairaient les alentours de halos orangés.

Puis soudain, Ganon fendit sur la tigresse au lieu de reculer. Son poing enflammé visa le visage de la tigresse et son sourire était une offense directe à la commandante. Et dans sons sillage, une volée de poudre prête à s'enflammer à la moindre étincelle.

Étincelle ? Comme celle que produiront les deux petites bombes tombées au sol ?

*****

-Commandante... vous ne voulez vraiment pas aider Ayza*
-Oh ! Vous avez entendu ? Mona Lisa nous appelle ! En route !
-Comment vous l'avez entendue ? Elle est au moins à un kilomètre...
-Oh ? Tant que ça ?
-Commandante...
  • https://www.onepiece-requiem.net/t889-fiche-de-rachel-100
  • https://www.onepiece-requiem.net/t816-rachel-la-grande-faucheuse#8700
Ganon devenait agaçant, c'était à se demander d'où il pouvait sortir tout ces explosifs ! Lin avait beau être robuste ça commençait à sentir le roussi pour elle. Maintenir cette forme était couteux mentalement et physiquement pour elle et c'était que le début de l'opération ! Malheureusement pas le temps de songer à une nouvelle tactique avec ce pyromane en puissance qui lança un sachet de poudre en direction de la rouquine pour ensuite armer son poing.

*Merde !*

La rouquine serrât les crocs et laissa son instinct la guider, elle ne pouvait pas tout esquiver... la solution ? Foncer tête baissée ! La tigresse chargea à son tour armant son poing pour frapper, elle positionna son autre bras devant ses yeux et traversa la poudre qui s'enflamma, la brulant légèrement à de multiple endroits. Ganon chargeait à l'aveugle avec toute ces détonations, persuadé de toute façon que derrière le rideau de fumée il allait toucher la commandante, il passa à travers le rideau de fumée en frappant ! Au même moment Lin esquiva au derniers moment, le poing du pirate frôlant la joue de la marine.

- Rouge ?!

La jeune femme était repassée sous sa forme hybride classique, sa perte subite de masse lui permettant d'esquiver le coup un peu plus aisément. C'est alors qu'elle frappa à son tour, passant son bras par dessus le siens pour atteindre son visage avec un magnifique contre directe !
L'homme fut expulsé un peu plus loin, son nez pissait le sang et il commençait à autant se fatiguer que Lin.


- Ça suffit maintenant, je vais te montrer comment on met le feu aux planches !

Il ouvrit son manteau ignifugé pour laisser son adversaire voir une bonne dizaine de grosses grenades. Ganon se saisit de deux d'entre elle et les lança simultanément.

*Trop lent...*

Lin bondit pensant pouvoir s'échapper tranquillement mais d'un coup elle fut soufflé sur plusieurs mètres pour aller s'écraser contre un truc d'arbre. Le rayon d'explosion de ces explosifs était bien plus grands que des grenades ordinaires.

*Bordel... À ce rythme là je vais finir cramée...*

Elle eu soudain un flash, comme si elle venait de réaliser quelques chose, elle regarda ses mains et se releva alors qu'une nouvelle grenade vola à travers la fournaise. Cette fois la jeune femme arriva à se mettre à couvert.

- Alors où cette justice dont tu me parlais petite marine ?

Il avait perdue la bête rouge de vue mais cette fois il n'était pas dupe, il se doutait qu'elle voulait profiter de l'effet de surprises grâce à la fumée ambiante. Aussi il n'eu aucun mal à la voir venir et reculant en pensant esquiver son uppercut surprise.

- Je ne suis pas si bête que ça...

Lin ne répondit pas, l'heure n'était plus à la raillerie, Ganon perdit d'un coup son équilibre.


- Mais que ?!

La queue de la tigresse venait de saisir la cheville de l'homme, le faisant chanceler juste un instant, c'est tout ce qu'il fallait à la Commandante d'élite. Elle asséna un premier crochet du droit à Ganon, puis un second du gauche ! Elle voulait en finir avec le Dempsey Roll !
Malheureusement le pirate était robuste, il arriva à avoir assez de lucidité pour esquiver le troisième coup, répliquant à son tour d'un crochet dans la face de la tigresse, brulant légèrement le pelage de sa joue.


*Je ne dois pas... M'ARRÊTER !*

Le buste de Lin s'inclina en avant, Ganon répliqua en voyant venir l'uppercut, le corps de Lin souffrait mais elle ne voulait pas s'arrêter maintenant qu'elle le tenait au corps à corps. Les frappes horizontales du Dempsey Roll avait échouées, pas la peine de tenter une frappe par le bas non plus, appriori c'était très mal engagé par la jeune marine.

- Rah...

Elle soupira juste un instant, ses abdominaux et ses jambes se contractèrent et d'un coup sec elle descendit son buste en diagonal pour ensuite relâcher d'un coup sec, sonnant sur le coup Ganon !
Aussi sec elle se baissa à la diagonal de l'autre côté cette fois pour frapper avec son deuxième poing, envoyant valser la tête du pirate en arrière !


*Arg !*

Elle sentait que c'était trop pour elle, pas le choix elle bondit en arrière pour reposer un instant ses muscles, pas de chance Ganon était encore d'attaque malgré son visage en sang et son nez explosé ! Il arma sa main et pointa son lance flamme en direction de la tigresse.

- BRÛLE !

C'est alors que la rouquine sourit, comme si elle avait attendue cet instant. Ganon était surement plus fort qu'elle physiquement et à ce rythme elle se dirigeait sur une défaite. Consciente de sa faiblesse elle avait analysée la situation pour enfin en arriver là. Au moment où l'homme leva son bras elle balança les siens en arrière, positionna sa mains en position tranchante et lanca à l'aide de ses griffes un lame d'air en direction du canon de son adversaire. Au même moment le lance flamme allait faire feu, l'impact fit exploser tout bonnement le tuyau endommageant grandement le bras du pirate. Lin pesta, elle aurait voulu le faire exploser tout court mais le timing était bien trop serré.
Enragé, ganon saisit une grenade avec son bras valide, il était complètement aveuglé par sa rage et il ne voyait plus ce qui l'entourait... L'explosion précédente l'avais projeté prêt d'un arbre prêt à s'effondrer sur lui, il s'en rendit compte trop tard et ne pu que partiellement l'esquiver. Il était maintenant à terre une jambe sous le tronc, plus loin la grenade qu'il avait voulu lancer.

Lin reprit forme humaine et la ramassa.

- Tiens ton jouet.

Elle dégoupillât.

- Éclate toi bien.

Et lança en direction de ce brave Ganon, sans attendre elle s'éloigna rapidement sans se retourner.

BOUM

*Même si il survit ce ne sera plus un problème pour la suite des opérations.*

Plus loin elle aperçu des marins qui semblait un peu craintif en voyant débarquer leurs commandante avec des marques de brulures un peu partout et du sang lui coulant du nez et de la lèvre.

- Contente de voir que vous êtes toujours en vie, vous avez vus Rachel et la Colonel ?

- Oui la Commandante vient de passer par là !

- Très bien, suivez moi, mieux vaut pas que vous restiez dans un bois où il peut encore y avoir des explosifs.

Le petit groupe se remit en route, la rouquine dégustait, ses blessures lui faisait mal mais elle devait encore tenir, l'opération était loin d'être finie !
Plus loin elle cru reconnaitre l'élégante silhouette de sa camarade.


- RACHEEEELLL YOUHOUUUUUU !
  • https://www.onepiece-requiem.net/t523-fiche-de-ayzami-lin
  • https://www.onepiece-requiem.net/t483-ayzami-lin-terminee