AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-14%
Le deal à ne pas rater :
Jeu Far Cry 6 (PS5)
51.49 € 59.89 €
Voir le deal

Quête pour un meitou !

Alheïri S. Fenyang
Alheïri S. Fenyang

••• Vice Amiral •••

♦ Localisation : Un peu partout.
♦ Équipage : Jaegers.

Feuille de personnage
Dorikis: 11945
Popularité: +1200
Intégrité: 1170

Mer 4 Jan 2017 - 0:03

Salut le staff. Voilà une grosse demande. Désolé pour la longueur du truc et merci d'avance. ^^

Demande de Quête

Cherche : Enquête et combat.
Nombre et noms des participants : Moi seul.
Difficulté : Difficile. Y'a moyen que je le fasse en plusieurs topics.
Ce RP est-il un Flash Back ? : Nop.
Récompense voulue : Un meitou, le Kokuto Yoru.

PNJ présents : Santiago, corsaire de Myriapolis.
PNJ destiné à mourir lors de la quête : Des hommes à Salem, mais pas nécessaire de les créer.

Voulez-vous qu'ils soient joués par PNJ Requiem ? Pas la peine, je peux me débrouiller.

Situation initiale : https://www.onepiece-requiem.net/t1572-fiche-d-ile-myriapolis

Intrigue : Après le démantèlement d’un important réseau de révolutionnaires sur l’archipel de Shabondy, l’heure est à la détente et aux pansements des blessures au sein de la flotte de Salem. Un repos s’impose et il est amplement mérité. Malgré les pertes, le vice-amiral est satisfait de son travail et de celui de ses nombreux hommes. Encore une victoire éclatante pour la marine.

Sauf que le lendemain, un officier a disparu. Shane qu’il s’appelle. Volatilisé. Comme par magie. Avec dix hommes à lui. Dans le camp de Salem, c’est tout d’abord la stupeur. Puis la rigolade. On les suspecte d’avoir fait une virée au sein de l’archipel pour décompresser. Quoi de plus normal ? Ce n’est pas le vice-amiral, plutôt laxiste dans son genre qui allait en faire tout un plat.

Pour autant, Ketsuno, colonel et aide de camp de Salem s’en inquiète. Elle envoie un détachement ratisser l’archipel ; mais à la nuit tombée, ledit détachement revient bredouille. Aucun signe de Shane. Aucun signe de ses hommes. L’affaire commence à sentir le roussi. De sa position, le vice-amiral fait usage de son haki de l’observation, mais le constat est le même : Shane et ses gars ne sont pas sur l’archipel.

Désertion ? Non. Shane est l’un de ses plus vieux éléments. Un gars simple qui le sert depuis Shell-Town. Un brave zig qui est volontiers revenu sous ses ordres après sa « mort » à Alabasta. Un fidèle. D’emblée, l’amiral écarte cette éventualité. Celle d’un enlèvement ? Impossible. Shane est l’un des marines les plus costauds de son équipage. Ses hommes aussi. De braves guerriers.

Une confrontation aurait inévitablement provoqué du tapage sur l’Archipel et aurait alerté toute la flotte !
Les hommes du vice-amiral tentent alors de le joindre via escargophone, mais aucune réponse. De ce fait, Salem ordonne à ses éléments sur place de fouiller la cabine de Shane, ainsi que le dortoir de ses subalternes. L’un d’eux finit par tomber sur une lettre qu’a laissée l’officier. La lettre est brève et fait part des excuses de l’officier, mais aussi et surtout de sa destination.

Myriapolis. Son île natale.

Sans plus d’informations malheureusement.

« Quelque chose de grave a dû arriver. » Le vice-amiral ne cesse de se tourner cette phrase dans sa tête. Ses hommes, c’est sa deuxième famille carrément ! Et depuis ses déboires à Alabasta, il s’est promis de ne plus jamais les abandonner. Plus jamais. De ce fait et sans trop réfléchir, il prend la décision de partir pour cette île malgré les rumeurs sur elle. Qu’importe. Il a vu pire dans sa vie !

Avec lui, il amène le strict minimum. Cinq hommes, parmi lesquels une toubib capable de se défendre, Taizo et Hermest, deux de ses meilleurs hommes de main. Pas de navire marine. Juste une petite embarcation qui passe inaperçu. Avec les déguisements qui vont avec. L’infiltration est à l’ordre du jour, Myriapolis étant un état indépendant. L’idée était simple : Les retrouver, les aider si possible et se barrer.

Se barrer parce que l’île est hostile au Gouvernement Mondial, à la marine. Et puis, il y a ce corsaire…

S’il ne le craint pas particulièrement, Salem sait pertinemment que ce type, ce Santiago, peut aisément buter ses hommes.

Une fois sur l’île, les éléments se dispersent. Chacun est armé d’un escargophone au cas où. Au cas où il trouve quelque chose. Au cas où il y a urgence. Etant donné qu’il y a trois zones de peuplement, le groupe se divise en trois groupuscules. Salem et la toubib prennent la direction de la zone la plus dangereuse de l’île. Celle des araignées. Ils feignent le couple d’aventuriers et enquêtent discrètement.

Après une journée de recherche, Salem impatient fait usage de son mantra. Et il les sent. Tout du moins quelques-uns. Emprisonnés. Shane n’est pas dans les parages mais qu’importe. N’ayant pas vraiment l’envie de tout bousiller dès le début comme un gros bourrin sans cervelle et connaissant les règles de cette zone, il fait en sorte de provoquer une femme araignée qui alerte des gardes patrouillant non loin.

La loi des araignées est formelle, claire et simple : "Si vous êtes un homme ou un étranger et qu'une femme araignée décide que vous avez commis une faute, alors vous êtes coupables..." Une aubaine pour Salem qui se fit capturer par les gardes locaux avant d’être emprisonné très rapidement. Il avait vraiment le cul bordé de nouilles, puisqu’il fut jeté dans les geôles même où se trouvaient ses subordonnées.

Les cieux étaient avec lui.

Malgré son déguisement, les marines emprisonnés le reconnurent aussitôt et furent emplis de joie. Du moins durant les premières minutes. Puis ils sombrèrent encore une fois dans la tristesse avant de tout lui raconter. Shane était le fils de l’ex consort d’Arachnée, la reine des araignées. Celui-là même qui avait remplacé Santiago pendant une courte période. Celui-là même que ledit Santiago décapita par jalousie.

Une histoire de vengeance. Depuis le début.

Cependant, l’histoire ne s’arrêtait pas là. Ce meurtre presque impuni avait poussé Shane et ses frères à l’exil. Si les autres finirent par revenir sur l’île par dépit, lui s’engagea dans la marine dans l’espoir, un jour, de capturer et de tuer lui-même le corsaire de Myriapolis pour venger son paternel. Un vécu qui expliquait son sens de la justice. Un vécu qui toucha Salem qui croyait tout savoir de son homme…

Le plus gros de l’affaire vint enfin : Si Shane ruminait sa vengeance depuis longtemps, ce qui l’obligea à déserter la flotte de Salem fut un appel de détresse de son plus jeune frère via escargophone : Sa fratrie avait été embarqué dans une sordide histoire. A l’origine ? Un forban. Un putain de pirate allumé qui foutait le bordel partout où il passait et qui faisait du chaos sa plus grande passion.

Cet imbécile avait réussi à se fondre dans la masse et à embobiner une bonne partie des hommes araignées victimes de discrimination au quotidien pour engendrer une insurrection au sein de la forêt des toiles. Révolte vite étouffée par les gardes locaux et le corsaire sur place qui veillaient au grain. Résultat ? De nombreuses arrestations et exécutions. Dont celle de deux frères de Shane impliqués dans l’affaire.

Alerté par le plus petit des frères qui avait réussi à se planquer, Shane s’était rué avec ses dix hommes sur l’île pour sauver sa famille. Sauf qu’il arriva trop tard. Ils furent tous exécutés. Tous. Même le plus petit avait été retrouvé et tué. Par Santiago lui-même. Shane rentra alors dans une rage folle. Ses éléments voulurent le contenir mais rien à faire. Ils furent donc obligés de le suivre, le soutenir…

Sauf que le duel qu’il provoqua fut un combat à sens unique. Le corsaire l’abattit froidement, sans efforts.

Santiago avait également réussi à éliminer sept des dix hommes de Shane. Les trois qui étaient dans la cellule avaient réussi à fuir le bourreau de leur supérieur et ami, mais les gardes locaux avaient finir par les rattraper et à les enfermer selon les consignes du consort, qui voulait se charger lui-même de leur exécution après un petit interrogatoire. De quoi bouleverser le vice-amiral.

De quoi attiser sa colère.

Une histoire de vengeance, définitivement.


Situation finale : Suite à ces aveux, Salem va se défaire de ses liens et créer un bordel monstre dans les geôles de la forêt des toiles. Le capharnaüm engendré permettra à ses trois hommes restants de s’enfuir pour retrouver les autres éléments éparpillés un peu partout sur l’île, en plus d’attirer Santiago à lui. Un terrible combat s’en suivra entre le corsaire et le vice-amiral assoiffé de vengeance et désireux de lui dérober son meitou qui lui fera de l’œil. Devant l’incapacité de leur consort à prendre l’ascendant lors du duel, les gardes locaux s’en mêleront, ce qui poussera le vice-amiral à lui dérober l’arme et à s’enfuir de l’île, non sans l’avoir blessé sérieusement au préalable. La tête de Santiago ? Il pourrait l’avoir plus tard. Ce dernier allait certainement venir à lui. Fierté oblige.
https://www.onepiece-requiem.net/t13084-ft-de-salem
Loth Reich
Loth Reich
Moine Hérétique

♦ Localisation : Blues
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 5627
Popularité: +728
Intégrité: 710

Sam 7 Jan 2017 - 20:53

Validé.
Tu sais où me trouver si tu veux du piment dans le RP What a Face
https://www.onepiece-requiem.net/t10961-loth-reich-le-marchand-heretiquehttps://www.onepiece-requiem.net/t12978-fiche-technique-de-loth
Page 1 sur 1