AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-36%
Le deal à ne pas rater :
-36% sur la pot à plante en lévitation dans l’air
53.63 € 83.79 €
Voir le deal

Du Tonnerre.

Aller à la page : Précédent  1, 2
Baal Z. Aran
Baal Z. Aran
•• Commandant d'élite ••
Le Briseur de Rêves

♦ Localisation : Boréa, North Blue.
♦ Équipage : Les Impitoyables.

Feuille de personnage
Dorikis: 5329
Popularité: +258
Intégrité: 319

Lun 19 Juin 2017 - 0:41

Rappel du premier message :





Résumé du RP précédemment.

Le Lieutenant d'Élite Baal Z. ARAN a pour mission de récupérer un bras d'Hespéride aux mains des Jumelles Papillons. Après une longue et pénible traque sur Grand Line, l'équipage du Cyborg parvient à rattraper au large d'Alvel les pirates. Un abordage s'ensuit alors. Le temps n'est pas idéal, car une tempête se déchaîne sur l'île depuis quelques heures et la mer est déchaînée. Les Marines n'ont pas l'avantage et tout espoir semble perdu. Alors que les forbans donne le coup de grâce, Ral ZAREK, météorologue et ingénieur mécanicien de profession, l'éternel Némésis de l'Officier d'Élite, surgit comme un éclair et décime sans crier gare toutes les personnes à bord du navire. Ce dernier trouve le bras et kidnappe Baal pour ensuite partir sur l'île après avoir détruit le bateau. Les survivants, soldats du Gouvernement Mondial comme flibustiers, s'entraident pour regagner la côte sain et sauf.


Du côté de Baal.

Je me réveille avec peine, l'air salement amoché par mon précédent combat contre les Jumelles Papillons. Je me souviens à peine de ce qu'il s'est passé avant d'être là. Au début, je capte pas tout ce qu'il se passe tant je suis mal au point. J'entends vaguement des bribes d'une conversation. À vrai dire, il s'agit plus de mot ou de phrase ça et là qui me parviennent aux oreilles qu'autre chose. J'essaie d'analyser mon environnement et de faire un effort sur le dialogue, mais je reste encore dans le brouillard.

N'oubliez pas avec qui vous faites affaire, Monsieur ZAREK. Je garde l'original.

Je connais pas cette voix. J'essaie tant bien que mal de me remettre l'esprit en place. Ça me fait un mal de chien. Je réalise que je suis plus à bord de mon navire. Où est mon équipage? Une vive douleur me parcourt l'échine. Tout raisonne dans mon crâne. Et le temps que ça monte au cerveau, je réalise quelque chose. Il a bien dit ZAREK?!

Je ne suis pas difficile M. "MORGULIS". Je ne demande qu'un plan du bras et la prime du Marine.

Mais oui, cette voix... Cette façon de choisir ses mots. Y'a pas de doute, c'est lui. C'est là que je commence à comprendre.

Que comptez-vous faire du Lieutenant d'Élite?
Vous allez vite le savoir.

'Faut que je tombe sur lui... C'est à cause de ce type que je suis dans cet état. Ral ZAREK, mon éternel Némésis... Rien que de brouiller du noir à son sujet, ça me fait mal au ciboulot. Les courbatures me rappellent à quel point je suis mal barré. Je veux serrer du poing tellement je suis énervé, mais ma main me fait mal. Le MORGULIS, ça me dit rien. Alors que j'essaie de dévisager l'homme qui m'est inconnu, je remarque une énième personne un peu caché dans l'ombre. Son chef lui fait signe d'exécuter un ordre.

Jonas, occupe-toi de payer notre invité.
Tout de suite, Monsieur.

Puis, la silhouette du mec qui dirige l'endroit se tourne vers ce foutu "Voleur de Foudres". Du peu que je bite à ce qu'il se passe, ce premier me semble distant et méfiant.

Comme vous allez devoir patienter un peu, je vous propose de me suivre Monsieur Zarek.

Ma vision se fait de plus en plus clair, ainsi que mon esprit. L'inconnu emboîte le pas à mon ennemi juré et claque des doigts. Aussitôt, je sens deux gaillards me saisir et me traîner dans leur direction. J'ai beau être à nouveau lucide, je retrouve pas mes forces. J'arrive même pas à me débattre!


Dernière édition par Baal Z. Aran le Mar 24 Nov 2020 - 22:23, édité 18 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602https://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
Baal Z. Aran
Baal Z. Aran
•• Commandant d'élite ••
Le Briseur de Rêves

♦ Localisation : Boréa, North Blue.
♦ Équipage : Les Impitoyables.

Feuille de personnage
Dorikis: 5329
Popularité: +258
Intégrité: 319

Lun 23 Nov 2020 - 18:54


Du côté de Stefan.

Profitant du déboussolement de l'ennemi, certains esclaves anciennement criminels se joignent aux hommes de la Justice. Ils espèrent pouvoir s'échapper de l'île avec eux ou improvisent simplement leur fuite. Le groupe se forme auprès de Nathan et Hélène. Ces derniers parviennent à reconstituer une partie de la 33ème Division de la Marine Régulière. L'unité retrouve ensuite les Sergents d'Élite WAGNER et COWARD près des Industries Alphens. Le Lieutenant-Colonel NELSON s'adresse alors à l'homme aux cheveux poivres et sels.

— Hélène m'a expliqué la situation. Je peux vous prêtez main forte!

Aussi âgé que lui, Nathan est un individu grand au visage balafré. La mine dépitée, il est dans le service militaire depuis des années. Mourir n'est rien en comparaison au traitement qu'il a subi comme esclave. Malgré cela, il arrive à supporter le supplice psychologie contrairement à la plupart des ses compagnons. Humilié et exploité durant quatre ans, il jouit maintenant d'une liberté tant désirée. Un peu rouillé, certes, mais se sentant vivant plus que jamais, il reste un guerrier robuste et téméraire qui met en déroute les forbans qui se dressent face à lui. De plus, il sait conduire des soldats dans la bataille. Ayant le sens de l'observation et les prémices du Mantra, il fait attention aux moindres détails. En plus de sa qualité de reître, c'est un ancien psychologue recyclé en toubib de terrain. Sa puissance n'a d'égale que sa détermination à vouloir protéger ses hommes.

En le voyant, Stefan est soulagé de voir la cavalerie arriver. Repoussant avec peine un pirate, il se fait blesser au niveau de la hanche. Il doute de pouvoir tenir encore longtemps. Il est à deux doigts de s'écrouler. Nathan réalise à quel point c'est dur pour lui de continuer. L'Officier Supérieur s'empresse de venir l'aider.

— Mettez-vous à l'abri, je vais vous...

L'éclopé le repousse en criant.

— NON!! Kof! Kof! Kof! Victor va me protéger... Kof! Kof! Kof!

On peut voir l'angoisse dans ses yeux. Il refuse d'admettre que sa peur commence sérieusement à l'envahir. Tranchant la gorge d'un flibustier, il termine sa phrase.

— Voyez avec Hélène... Kof! Kof! Kof! Mon supérieur est prioritaire par rapport à mon cas...

Bien qu'il ne porte pas le Lieutenant d'Élite beaucoup dans son cœur, il souhaite vraiment pouvoir le voir sur pied. Lors de leur dernière expérience à Kamabakka en 1626, il sait que seul Baal peut leur faire sortir d'une situation aussi critique que celle-là. Malgré leur effort dans la lutte pour leur survie et leur volonté de suivre les méthodes du Cyborg, ses hommes restent profondément dépendants de lui.

Le Lieutenant-Colonel NELSON reconnait le ton désagréable et arrogant d'un Marine d'Élite. Fronçant les sourcils, il n'arrive pas à se faire à l'idée de le laisser si mal au point. Hésitant encore une seconde, il se fait empoigner par la Commandante GARNERAY qui l'emmène voir la carcasse. Elle utilise un fumigène pour masquer leur fuite. En chemin, ils s'arrangent pour rester distraits tout le long jusqu'à la cache de Robin.


Dernière édition par Baal Z. Aran le Mer 25 Nov 2020 - 12:08, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602https://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
Baal Z. Aran
Baal Z. Aran
•• Commandant d'élite ••
Le Briseur de Rêves

♦ Localisation : Boréa, North Blue.
♦ Équipage : Les Impitoyables.

Feuille de personnage
Dorikis: 5329
Popularité: +258
Intégrité: 319

Mar 24 Nov 2020 - 1:53


Du côté de Baal.

Je me réveille. Je sais pas ce que Rebecca a traficoté, mais ça à l'air d'aller mieux. C'est pas encore ça, mais je sens un gain d'énergie. Je me redresse alors qu'elle cherche à m'allonger avec son assistant. Impossible de tenir en place, je veux repartir dans la bataille. À ce moment-là, un homme et une femme entrent dans la planque, complètement essoufflés. Le type s'exprime en me voyant.

— C'est lui?!

Soulagée de voir un gars fort, la sœur de Karen s'empresse de le solliciter.

— Venez m'aider à le coucher.
Si vous pouvez pas réparer mes armes, ça sert à rien! On s'casse d'ici!!

Je tiens pas en place. Je suis agacé de perdre du temps. J'ai qu'un objectif en tête depuis que j'ai repris conscience sur le billard. Tuer ZAREK! La toubib réplique.

— J'ai colmaté la plupart des plaies et pansé les blessures. J'ai fait avec les moyens du bord, mais il faudrait une personne habilité en biomécanique.

Me forçant à rester sur la table, le mec lui répond.

— Je suis médecin de terrain. Je peux vous aider.

Le sourire à l'envers, je leur fait comprendre que j'ai rien à faire ici. Il me fallait juste un peu de repos. Maintenant, je suis apte à combattre. D'accord, pas pour longtemps, mais juste assez pour finir le boulot. Je préfère qu'on me rafistole plus tard. Ça m'énerve. Je suis fou de rage. Mon Némésis peut encore tout faire foirer. Personne peut mesurer à quel point mon pire ennemi est mortellement puissant. Je pousse alors une gueulante.

VOUS COMPRENEZ PAS QU'IL FAUT FONÇER CHEZ ALPHENS, BORDEL?!

Je me redresse à nouveau, mais ils m'empêchent aussitôt en me plaquant.

On doit récupérer ce fichu bras, bon sang!! Qu'importe le reste!

Je suis révolté, mais une vive douleur vient me rappeler que je suis pas restauré totalement. C'est surmontable, mais c'est sûrement grave. Grinçant des dents, je me débats dans tous les sens. Finalement, à force de m'agiter, je me retrouve presque à faire un burn out. Je deviens complètement instable et violent. Je suis pas loin de perdre mon humanité. Alors que je fume de colère, Rebecca me donne encore un calmant. J'ai sans doute empiré mon cas...
https://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602https://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
Baal Z. Aran
Baal Z. Aran
•• Commandant d'élite ••
Le Briseur de Rêves

♦ Localisation : Boréa, North Blue.
♦ Équipage : Les Impitoyables.

Feuille de personnage
Dorikis: 5329
Popularité: +258
Intégrité: 319

Mar 24 Nov 2020 - 3:04


Je me réveille à nouveau quelques heures plus tard. Manifestement, j'ai été à deux doigts de clamser. Cette fois, je suis hors de danger d'un point de vue médical. Le visage ferme, je fais les constatations. Je vois que Sombracier est bien en place, mais impossible de m'en servir pour l'instant. Pour ça, je dois moi-même bidouiller. Ou du moins, dicter à un tiers de le faire dans certaine circonstance. Concernant mes armes d'eau intégrées à mon dos, elles sont assèches. Pour le reste de mes fonctionnalités ou mes équipements dans mon corps, c'est encore autre chose. Autant, je peux bouger sans que mes articulations me fassent mal, autant, je suis pas tout à fait rechargé à bloc. Agacé d'avoir perdu du temps, je demande à l'un des doc' de réactiver ma dynamo.

Aidez-moi à la remettre en place.

Globalement, je peux être opérationnel. Le travail est remarquable. Pour deux personnes qui sont pas expert en cybernétique, il faut reconnaître que c'est excellent. Requinqué, je demande pas mon reste. Je me lève alors d'un bond. Ensuite, je me tourne vers LYONS, le visage sombre.

Tout le monde fout le boxon chez ALPHENS?

Celle que je connais pas intervient avant.

— Nous sommes le Lieutenant-Colonel Nathan NELSON et la Commandante Hélène GARNERAY de la 33ème Division de la Marine Régulière. Nous sommes des anciens esclaves. Nous avons été libéré grâce à vos hommes et nous sommes reconnaissants. Nos camarades épaulent en ce moment même les vôtres.
Content de savoir que nous sommes pas seuls. Avoir des bras supplémentaires, c'est bien, mais avoir un bateau, c'est aussi bien...

Rebecca me coupe.

— Justement! Ma sœur a appelé les renforts. Le Colonel TAMAKA va venir en personne avec de quoi nous récupérer.
Tant mieux. En attendant, on va devoir s'occuper. Et je veux mettre à bas les entreprises de ce Gavin à la con.

Me regardant avec un air perplexe, Nathan s'interroge.

— Il paraît que vous êtes le seul à pouvoir arrêter le "Voleur de Foudres"? Il doit sûrement défendre les usines de cette vermine à l'heure qu'il est...
On dirait bien, ouais. Vous avez pas idée de quoi il est capable de faire.

Je serre ma main gauche en disant ça. Le récap' de la situation étant fait, je me mets à faire craquer mes os et à vérifier une dernière fois comment mon corps tient. Déjà, je suis débout et je titube pas. Je fais alors signe à tout le monde de me suivre.

En route.

On sort de la cache un à un. Visiblement, tous les habitants d'Alvel se regroupent autour des Industries Alphens. On se dépêche alors de rejoindre nos troupes qui peinent à tenir. En jetant un œil au port, je remarque qu'il y a aucun rafiot à l'horizon. L'orage est passé, mais la drache nous pisse toujours dessus.


Dernière édition par Baal Z. Aran le Mer 25 Nov 2020 - 12:09, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602https://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
Baal Z. Aran
Baal Z. Aran
•• Commandant d'élite ••
Le Briseur de Rêves

♦ Localisation : Boréa, North Blue.
♦ Équipage : Les Impitoyables.

Feuille de personnage
Dorikis: 5329
Popularité: +258
Intégrité: 319

Mar 24 Nov 2020 - 11:59


Du côté de Ral.

Le mécanicien est particulièrement agacé de devoir improviser. Il faut dire qu'il est très tard et la fatigue commence à se faire ressentir.

Vous ne me laissez pas le choix, Monsieur "MORGULIS".

Ral passe en revue les options qui s'offrent à lui. Il sent comme un étau se resserrer sur lui. Pourtant homme de parole en temps normal, il doit couper tous liens avec Alvel. Avec un peu plus de préparation, il aurait pu saccager l'île à lui tout seul, et ce, même en présence de la Marine d'Élite. D'ordinaire, c'est une personne qui prépare à l'avance et qui fait attention à l'impact de ses choix. Il voit le monde à la manière d'un mathématicien. C'est-à-dire qu'il soustrait ce qui le dérange sans éprouver le moindre sentiment, contrairement à son Némésis. S'il doit tuer son propre père pour assurer ses arrières, il le ferait. Souhaitant partir au plus tôt, il prend les devants. Il frappe alors dix fois du pied parterre en un éclair.

Soru!!

Il s'élance sur Wallace et lui donne un coup de poing au visage, ce qui l'envoie tomber au milieu d'une machine. À moitié avachi, ce dernier secoue la tête en faisant croire qu'il n'a rien senti. Cette fois-ci, il n'a pas eu le temps de développer un mur de protection. Il se relève alors avec peine, furieux d'être dépassé. Formant une barrière assez large, il contre-attaque aussitôt en l'expédiant sur son adversaire.

Barrier Crash!!

Ne pouvant pas l'esquiver, Monsieur ZAREK est obligé de l'encaisser. Grinçant des dents, il se prend le mur translucide de plein fouet, mais il reste sur ses appuis.

On ne me frappe pas souvent...

C'est vrai. Autant, Monsieur WALL n'a pas l'habitude d'attaquer, autant, le "Voleur de Foudres" se trouve rarement en position de faiblesse. Cela dit, il se fait vieux et commence quand même à fatiguer. Le combat contre Yoko l'a éprouvé. Jugeant alors son opposant qui préfère rester en position de défense, le météorologue se prépare à taper plus fort et plus rapide. Cette fois-ci, il se propulse sur le côté pour déstabiliser Wallace qui s'attend à recevoir, puis, il revient vers lui avec un Soru. Il vient lui décrocher une droite en activant son arme. Un flot électrique se décharge sur sa victime jusqu'à mettre hors tension l'engin sur lequel il a atterri. En voyant ça, Gavin commence à prendre peur.

Qu'est-ce que tu fabriques, bordel?! Arrête de jouer et tue-le!!

Ral s'avance vers son ancien fournisseur, l'air mauvais.

Donnez-moi le bras d'Hespéride, maintenant.

Sans attendre qu'il le fasse, il réactionne ses tubes pour lancer un éclair sur lui. Ne pouvant pas fuir, Monsieur ALPHENS se fait électrocuter et perd des mains le membre du Pacifista. Le Némésis de Baal le ramasse ensuite, estimant ne plus avoir d'adversaire. Il s'apprête à détruire l'usine en voulant surcharger les différentes machines, mais Yoko surgit un peu plus loin et lui tire une balle. Le projectile le surprend et il se fait blesser à l'épaule, lâchant alors à son tour l'arme scientifique.
https://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602https://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
Baal Z. Aran
Baal Z. Aran
•• Commandant d'élite ••
Le Briseur de Rêves

♦ Localisation : Boréa, North Blue.
♦ Équipage : Les Impitoyables.

Feuille de personnage
Dorikis: 5329
Popularité: +258
Intégrité: 319

Mar 24 Nov 2020 - 16:45


Du côté de Baal.

La 33ème et les anciens esclaves se font massacrer. La fatigue et le manque d'expérimentation sont des facteurs mortels. Le fait d'être rouillé à cause d'avoir trop passé de temps sans se battre joue aussi. De ce que je vois, personne n'est endurant, mais je m'inquiète pas. Même mes propres gars commencent à tomber. Maintenant que je suis sur pied, je peux faire tout le boulot quasiment seul. Je suis censé être effrayant d'après la note qui décrit mon grade. Dire simplement mon nom suffit à faire partir en courant la majorité des pirates des Bleues. Loin du logisticien lambda de la Marine, un Lieutenant d'Élite est avant tout un combattant hors-pair. Un type capable de mener des hommes à la victoire en terrassant lui-même les ennemis les plus forts. Je gueule alors un bon coup.

Qu'est-ce que vous attendez pour reprendre ce bras, bordel?! Déglinguez-moi ces branquignoles de bas étage et détruisez-moi cette fichue usine de merde!!!

Ça fait plus office de raillerie que d'ordre. Quelques hommes retrouvent alors du courage, mais un adversaire sous forme d'oiseau surgit à ce moment-là du ciel gris pour les arrêter avant. Une pluie de plumes aussi perforantes qu'une balle s'abat sur les militaires et sur les anciens détenus, les stoppant alors dans leur progression, voire en les tuant.

Aile d'Acier!!

Si je veux qu'ils avancent, je vais devoir m'occuper personnellement de cet enfoiré qui attaque à distance. Mon scanner fonctionne et m'indique des informations utiles. Je peux savoir que c'est un criminel avec ฿ 100.000.000. Il s'agit de Jean FLORIN qui possède le Fruit du Rapace modèle Vautour. Au moins, le fait que ça marche me rassure et je me dis que je peux me donner alors à fond.

Plus loin, je vois Jimmy en train de paniquer. À côté de lui, Edward, le tireur d'élite tente de plomber le piaf. S'étant fait repéré, il essaie de se mettre à l'abri avec son camarade, mais l'esclavagiste réalise alors une lame d'air impressionnante dans leur direction. Ça fait de gros dégâts.

Tenez bon!

Je réalise que MORTDETROUILLE clamse, MARSHALL se fait blesser gravement et une brèche s'ouvre dans l'usine. Bien que ma troupe s'y engouffre, je supporte plus de voir mes hommes mourir. Emporté par les émotions, je donne un coup de pied dans le vide pour que l'air soit propulsé vers le vautour comme une lame tranchante. Et de ma main gauche, je lui tire dans la foulée mon harpon.

Ran Kyaku!!

Il esquive la technique du Rokushiki, mais il se prend le harpeau en plein dans l'ail. Je le ramène alors d'un coup sec vers moi. Pendant qu'il tombe, je me prépare à lui foutre une patate avec Sombracier, mais il retrouve sa forme humaine juste à temps et parvient à se glisser derrière moi. Le temps que je me retourne, avec son bras valide, il me braque son flingue. Un coup de feu se fait retentir l'instant d'après. La balle ricoche sur l'épaule. Son autre membre est ensanglanté et peine à l'utiliser. Il balance alors son arme et dégaine son sabre. Le renforçant du Haki de l'Armement, il m'attaque. Je durcie alors mes muscles.

Tekkaï!!

Je résiste à mon grand étonnement, mais je douille quand même et je grimace. J'attends pas d'encaisser un deuxième coup, j'enchaîne avec un Shigan. Puis, je continue à mitrailler son torse jusqu'à ce qu'il recule, titubant de douleur. Plaçant instinctivement son bras pour se protéger, il craint de s'en prendre une sévère. Effectivement, je place un revers avec mon canon pour l'envoyer valser plus loin. Grâce à ma technique Teawase, je sais qu'il est à peu près de mon niveau, mais je pense qu'il ne s'est pas battu depuis longtemps. À voir les trous dans son corps, il me semble un peu rouillé. Il tente de se relever, mais il souffre et galère à parler.

Arg! Kof! Kof! Tu... Je vais te tuer!! Kof! Kof! Kof!

En un éclair, je me propulse d'un Soru vers lui avec mon canon en arrière. Cette fois-ci, c'est sûr que ça va le clouer. Sombracier acquiert la faculté de produire un unique coup de poing dévastateur dont la force est démultipliée via des tubes hydrauliques. Il me faut au moins plusieurs minutes avant de pouvoir réutiliser cette assistance. Mes prochains coups ne feront guère plus de dégâts que ma propre force.

Punch Impact!!

Et ça manque pas. Il n'a pas le de se défendre avec son Fluide. L'extrémité de mon arme s'écrase alors sur son corps au point de lui briser une ou deux côtes. Ça l'expédie dans le décors. Refusant d'être vaincu, il galère à se relever et dicte un dernier ordre aux forbans.

Tuez-moi... Kof! Kof! Kof! Kof! Ce bâtard...

L'air mauvais, je fais qu'une bouchée des lascars qui me tombent dessus. Pendant que je me bats avec eux, mes hommes, la 33ème et les ex-esclaves pénètrent grâce à l'intervention d'Owen et de Karen dans les Industries Alphens plus confiants que jamais. Cherchant à les rejoindre, je me débarrasse de quelques gus. Je retrouve ensuite les Sergents COWARD et WAGNER. Le vieux est dans un sale état. Je fais signe à Victor de me coffrer FLORIN.

Attache-le bien. On l'embarque!
— Je m'en occupe tout de suite, mais Stefan doit absolument être évacué...

Je refuse qu'il crève maintenant. Je peux pas le laisser là, surtout après tout ce qu'il a fait pour moi cette nuit.

Accroche toi à mon dos, Stefan. Je vais te sortir de là.

Je sais que les pertes sont déjà lourdes, mais je suis pas un ingrat. Sans plus attendre, je mène la troupe dans l'usine de Gavin.

Owen? Karen? Couvrez-moi. Laissez personne entrer ici!

Déterminé plus que tout à réduire cet endroit en poussière, j'encourage les soldats à me suivre. Je veux rester dans une position d'attaque. J'envoie alors mes meilleurs éléments pour assurer l'arrière. Il faut absolument qu'on mette à bas cette zone jusqu'à ce qu'on puisse se diriger au port en toute sécurité.
https://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602https://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
Baal Z. Aran
Baal Z. Aran
•• Commandant d'élite ••
Le Briseur de Rêves

♦ Localisation : Boréa, North Blue.
♦ Équipage : Les Impitoyables.

Feuille de personnage
Dorikis: 5329
Popularité: +258
Intégrité: 319

Mer 25 Nov 2020 - 16:20


La fabrique d'armes est déjà sens dessus dessous. Je peux voir des flashs bleutés et entendre des coups de feu un peu plus loin. De temps en temps, des arcs électriques détruisent des machines. Les balles viennent parfois se loger d'un un appareil particulièrement sensible au point de les faire péter. C'est à croire que Ral me mâche mon travail. Les employés luttent pour leur survie et ceux qui m'accompagnent détruisent des structures. Emportés par leur frénésie, ils massacrent les criminels, mais une partie d'entre eux aussi se font dérouiller. Guidée par Hélène et Nathan, la 33ème avance rapidement à l'intérieur du bâtiment.

Au loin, Eszter, l'expert en explosif, fait sauter tout ce qu'il peut d'important. Il s'occupe de réduire en miette les copies du bras d'Hespéride. Il met également le feu au plan ou à n'importe quel document. À côté de lui, William, le type de la communication reçoit un appel. Il se met alors à l'abri pour écouter. Pendant que m'occupe de fondre d'autres engins, il se ramène vers moi, réjoui par la nouvelle.

— Lieutenant! Le Colonel TAMAKA arrive!!! Ils sont enfin là!!

C'est une bonne chose. Je suis aussi soulagé de savoir que la cavalerie se pointe maintenant.

Dis-leur de débarquer pour sécuriser notre retour.
— À vos ordres!

Se levant du milieu des décombres, le type que j'ai croisé tout à l'heure dans l'arène me fait face. Il est brûlé au niveau du visage avec les cheveux hérissés, ce qui signifie que Ral est passé par là. Mon adversaire crache un mollard avant de parler.

Encore toi?! Kof! Kof! Kof! Tu aurais dû crever avec tout ce que tu as subi... Kof! Kof! Kof! Kof!

Mon scanner est pas à jour avec lui, mais je sais qu'il possède un Fruit du Démon. Il est pas primé, mais je le considère comme une menace importante. Du moins, tant qu'il reste debout. Je préfère l'achever une bonne fois pour toute pour éviter toute mauvaise surprise. Visiblement, il est angoissé de me revoir. Le visage sombre, je braque Sombracier, prêt à tirer. Se mettant en position, il réalise une barrière translucide au moment où mon projectile part.

Barrier!!

Il contre-attaque pas, optant pour jouer la forteresse. Je peux l'avoir à l'usure et je me fais pas prier. Toujours avec Stefan qui s'agrippe à mon cou, j'enchaîne en cognant contre sa palissade de merde. Je ressens sa peur, mais aussi sa faiblesse. Il manque d'endurance. Je pense qu'il s'est depuis longtemps reposé sur l'intimidation et n'a révélé son pouvoir que trop peu de fois. Il est pas vraiment pas habitué à se battre et encore moins à attaquer. Il a beau résister, il finira par lâcher sa garde. Sa barrière vibre à chaque coup donné. Je martèle alors comme bœuf jusqu'à ce que ça se volatilise. Ça se cassera bien un moment ou un autre. À force de se faire bourriner, son mur cède. Ayant un créneau, je lui enfonce le doigt dans le bide plus méchamment que dans l'arène.

Shigan!!

Il titube en perdant sa vigilance sous la douleur, les yeux presque révulsés. Reculant, je le vois plier un genou Il peine à réalise une nouvelle barrière. Je suppose que c'est lié à lui d'une façon ou d'une autre et que ça le fatigue. Pourtant, avec un pouvoir pareil, il pourrait avoir une excellence défense, mais je continue de croire que sa défaite lui vient d'un manque d'entraînement.


Dernière édition par Baal Z. Aran le Jeu 26 Nov 2020 - 11:43, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602https://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
Baal Z. Aran
Baal Z. Aran
•• Commandant d'élite ••
Le Briseur de Rêves

♦ Localisation : Boréa, North Blue.
♦ Équipage : Les Impitoyables.

Feuille de personnage
Dorikis: 5329
Popularité: +258
Intégrité: 319

Mer 25 Nov 2020 - 19:04


Du côté de Ral.

Contrairement à son Némésis qui dispose d'une dynamo qui l'aide à recharger, Ral est obligé de chercher ses munitions dans les nuages orageux. Mais connaissant bien son métier et disposant d'outils appropriés, il est en mesure de provoquer les circonstances afin s'approvisionner au moment voulu. Consciencieux, il prépare toujours à l'avance ce qu'il doit avoir, mais il se retrouve enfin de compte assez démuni lorsque des situations le dépassent. Cependant, il garde son calme pour pouvoir surmonter ces crises.

Cela dit, Baal est justement à l'aise dans l'improvisation. Sa carrure lui permet d'encaisser bon nombre de coups avant de fatiguer. Très souvent, même avec un scénario bien planifié, les choses peuvent ne pas se produire. Et ça, le Lieutenant d'Élite le sait très bien. Il ne réfléchit pas des jours avant et préfère avancer dans le feu de l'action où sa perception est bien plus aiguisée. Étrangement, c'est dans ce genre de moment qu'il est efficace, là où tout semble perdu. Il fait appel alors à sa hargne la plus profonde et à ses instincts les plus primaires pour avancer. C'est par la force qu'il obtient ses résultats. C'est une vision bien trop différente pour le météorologue.

L'ennemi juré du Cyborg sent sa présence non loin de lui. Il sait que la fin est proche. De toute manière, il a en main ce qu'il veut. Pourquoi rester plus longtemps? Malheureusement, la chasseuse VALENTINE fait tout ce qu'elle peut pour le retenir et espère pouvoir récupérer sa prime en le tuant. Entêtée comme jamais, elle multiplie les tirs avec des armes diverses ramassées au passage.

Electro!!

Cette fois, Ral use sa dernière carte. Il vide son stock en une fois, mais en faisant plein de petits éclairs dans tous les sens en ne perdant pas la puissance de frappe. Ondulant de manière aléatoire, les arcs électriques percutent tout et n'importe quoi. Un des jets foudroyants traverse alors Yoko jusqu'à la griller sur place et jusqu'en direction de Baal. Par réflexe, ce dernier braque Sombracier en avant afin de capturer grâce à des tubes toute l'énergie à l'intérieur et l'envoyer aussitôt sur Wallace. La châtaigne est si forte, qu'elle lui provoque un arrêt cardiaque. D'ordinaire, cette attaque aurait dû tuer le Lieutenant d'Élite ARAN, mais heureusement qu'il est en mesure de canaliser l'électricité. En voyant son amie mourir devant elle, la Commandante GARNERAY hurle de rage.

— NOOOOOON!!! JE VAIS TE TUER, ZAREK!!

En fureur, elle s'élance aveuglement dans la direction du mécanicien. Celui-ci évite facilement ses coups grâce au Mantra. Ne pouvant plus contre-attaquer, il désire juste partir. Il effectue alors un Soru pour se défaire de la situation. Son Némésis en profite pour survenir de derrière lui avec la même technique. Ral se retourne pour riposter. Il a beau connaître à l'avance où est-ce qu'il va être frappé, il ne peut pas esquiver à temps. Il se fait surprendre par la vitesse pure à laquelle Baal vient lui rentrer dedans.

Punch Impact!!

L'extrémité du canon du Marine lui percute de plein fouet le visage, ce qui le propulse au loin en lui faisant perdre le bras de l'Hespéride. Il fait alors un roulé-boulé avant de se cogner contre une machine détruite. Le choc lui fait faire bourdonner le crâne. La douleur est vive. C'est la première fois que son éternel ennemi parvient à le toucher. Se massant vite fait le visage, il ne peut pas s'empêcher de féliciter en toute sincérité son rival.

Impressionnant, Baal. À chaque fois qu'on se retrouve, tu fais preuve de plus de talents. Force, rapidité, peut-être perception? Vu à la vitesse où tu évolues, bientôt tu pourras te mesurer à moi de manière plus sérieuse...

Il le pense vraiment. Et c'est un problème pour lui. Il a l'impression qu'un lien l'unit étrangement. Et ça, il ne veut pas l'admettre et cherche plutôt à accélérer ses plans avant qu'il ne soit trop tard. Il se dit qu'il ne s'agit que d'un contretemps. Il se relève en se massant le visage. Il utilise ensuite un fumigène. Aussitôt, il sort de l'usine par une fenêtre et déploie un ballon qui lui permet de s'élever dans les airs. Il s'échappe dans le ciel en espérant ne pas tomber sur le Colonel d'Élite TAMAKA.

Pendant qu'il monte loin dans les nuages, on peut voir différentes zones d'Alvel qui fument. La 101ème Division de la Marine d'Élite sécurise l'accès au port à grand coup de canon. Les soldats bloquent les docks pour que les rescapés puissent se mettre à l'abri dans leur bâtiment. Présent sur le pont, le supérieur de Baal observe la scène sans bouger.
https://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602https://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
Baal Z. Aran
Baal Z. Aran
•• Commandant d'élite ••
Le Briseur de Rêves

♦ Localisation : Boréa, North Blue.
♦ Équipage : Les Impitoyables.

Feuille de personnage
Dorikis: 5329
Popularité: +258
Intégrité: 319

Jeu 26 Nov 2020 - 14:26


Du côté de Baal.

J'y crois pas! Il se fait la malle sous mes yeux. Il arrive à prendre la tangente en un éclair... D'habitude, il reste maître de toutes choses et me maîtrise de bout en bout. Mais là, il préfère se la faire à la Révo'?! C'est aussi humiliant que la dérouillée de tout à l'heure! J'en suis tellement blasé que tout le reste m'importe plus. Je trouve même plus les mots... Je suis complètement abasourdi par sa fuite. Il me faut un petit temps avant de capter que Victor m'appelle.

— Lieutenant? Dépêchez-vous de partir!

Derrière-lui, les frères DUBKA ramassent Gavin et son acolyte comptable. Ils les menottent. Bien que Ral nous a fait une partie du taf, on s'est quand même occupé de finir le reste. Plus de 80% des hommes d'ALPHENS sont sous les verrous grâce à l'intervention de la 33ème. Et concernant les forbans d'Alvel qui se sont pointés ici, ils sont morts pour la grande majorité d'entre eux. Ça m'étonnerait de voir des survivants. Pour ce qui est de l'usine, elle s'apprête à nous tomber sur le coin de la gueule, mais je le remarque pas encore. C'est COWARD qui se ramène vers moi et qui me tire le bras pour me faire avancer.

— Lieutenant! On s'casse d'ici!! Bougez-vous!

Sortant alors de mes pensées, je me remets en route. Stefan est toujours accroché à mon dos. Couvrant notre fuite, Owen et Karen parviennent à capturer Sakuku, la Seconde des Jumelles Papillon. J'imagine qu'elle est pas dans le coin par plaisir et qu'elle s'est retrouvée parmi les esclaves de Gavin. Et que du coup, elle est restée affaiblie depuis le naufrage. Dommage pour elle! En ce qui concernent sa Capitaine, je suppose qu'elle s'est cassée avant... De toute manière, elle reste facultative. J'ai l'arme du Pacifista bien en main, c'est tout ce qu'il compte. Dans ma traversée, j'aide les derniers à joindre la 101ème en braillant à mon tour.

Encore un petit effort, les gars! Y'en a plus pour longtemps.

J'ai tendance à croire que le fait de voir le navire du Colonel dissuade les pirates. FLORIN est aux arrêts et l'utilisateur du Bari Bari no Mi six pieds sous terre. Y'a plus aucun espoir pour eux et je doute qu'ils ont de quoi faire tomber une dernière carte. Leur retraite face aux renforts signe notre victoire. Ça encourage alors les anciens détenus et la 33ème à se grouiller. En quelques instants, je me retrouve seul avec mes Sergents. On assure encore nos arrières tout en s'avançant dans le port. On est épaulé par des soldats d'Élite qui hésitent pas à tout donner. Une fois tout le monde à bord, Oko donne l'ordre de partir. Essoufflé, je laisse à l'équipe de toubibs de prendre soin du grincheux. Pendant que les rescapés se réfugient dans le cuirassé, je fais mon rapport auprès de mon supérieur.

Bras d'Hespéride récupéré avec succès. Quant aux Jumelles Papillon, l'une est morte et l'autre doit probablement être en cavale. En extra, mon équipage a capturé Jean FLORIN, un esclavagiste, ainsi que Gavin ALPHENS Jr. et son Second, un contrebandier d'armes dont son usine a été mis à sac. Concernant Ral ZAREK qui a été présent sur l'île, il s'est échappé. Pour finir, nous avons ravagé Alvel et libéré des centaines d'esclaves.

Il me félicite. Aussitôt, je lui demande de poursuivre mon Némésis, dégoûté qu'il se soit fait la malle.

Je souhaite recevoir l'ordre de mission pour capturer ou tuer Ral ZAREK quoi qu'il en coûte. Je tiens à préciser qu'il y a rien de personnel. Je considère juste que mon travail est pas terminé avec lui vu sa dangerosité.

Il comprend l'importance de ma requête et me l'accorde sur-le-champ. Le remerciant, je me retourne chercher des volontaires afin de me remettre à la traque. Je laisse Stefan auprès des médecins pour cette fois. Je récupère Hélène et Nathan et quelques gars de la 33ème qui veulent bien me rejoindre. À la tête d'un nouvel équipage, j'embarque sur le second navire pour me mettre illico en chasse.
https://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602https://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
Baal Z. Aran
Baal Z. Aran
•• Commandant d'élite ••
Le Briseur de Rêves

♦ Localisation : Boréa, North Blue.
♦ Équipage : Les Impitoyables.

Feuille de personnage
Dorikis: 5329
Popularité: +258
Intégrité: 319

Jeu 26 Nov 2020 - 14:57


Du côté de Robin.

Ne pouvant plus rien faire, démunis de l'un des plus importants asservisseurs, les habitants d'Alvel terminent de récupérer ou de tuer les quelques esclaves encore en fuite dans l'agglomération. Quelques malheureux n'ont pas pu s'échapper en même temps que les autres. Pour la plupart d'entre eux, il s'agit d'anciens criminels ou civils. Les hors-la-loi qui ont tenté leur chance avec la Marine sont recapturés par les soldats. Concernant la Jumelle Papillon encore vivante, elle se cache bien quelque part et attend sagement que le chaos cesse. Elle nourrie une rancune profonde pour le Lieutenant d'Élite et pleure sa défunte sœur.

Alvel fume encore alors que les militaires reprennent le large. Des zones entières sont sinistrées sans compter l'effondrement de l'usine appartenant aux Industries Alphens. Les flibustiers vont devoir tout recommencer de zéro. Eux aussi se mettent à haïr le Cyborg de toute leur hargne. Il faut dire que c'est la nuit la plus agitée que la ville a connu. En l'absence de Jean ou d'autres esclavagistes similaires, certains criminels essaient de reprendre ses affaires en se chamaillant les uns et les autres. Ils cherchent à profiter tant que c'est encore possible.

Concernant Robin, il n'est pas mécontent de lui. Des centaines d'esclaves ont pu partir avec la Marine. C'est une mission réalisée parfaitement grâce à l'aide de Baal. Pour lui, il ne peut qu'être reconnaissant et se met dans une position d'oubli. Il se fait à nouveau petit en attendant de pouvoir repréparer le terrain afin de réaliser encore une fois une libération massive. Il suffit d'attendre le bon moment.
https://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602https://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
Contenu sponsorisé



Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2