Le Deal du moment :
Fauteuil gaming CGM à 99€ ...
Voir le deal
99.99 €

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Décohabitation.

Rappel du premier message :


Cela fait maintenant plusieurs semaines que je m'entraîne au Haki de l'Armement grâce à Edward Culliford, un allié que j'ai rencontré après mon retour de Thriller Bark. Durant ce laps de temps, j'ai laissé aux habitants de mon quartier le choix de me suivre ou de rester à Armada. J'estime le délais suffisamment assez long pour réfléchir. Il est donc l'heure de faire cap vers une aventure inouïe! Je me sens beaucoup plus revigorée que jamais. Résolue de passer une nouvelle étape dans ma vie, je m'adresse aux forbans sur la place public au centre des Précieuses. Ce lieu se situe non loin du "Royal", l'Hôtel de luxe de mon amant Eisenheim. Des centaines d'individus sont alors rassemblés pour m'écouter. Élevée sur une sorte de podium improvisé, je peux voir l'ensemble de l'agora. Mon compagnon et Edward se tiennent à mes côtés. J'échauffe ma voix pendant un court instant, puis, je me lance.

Habitants des Précieuses! Vous n'êtes pas sans savoir que nous arrivons à la date échéance que je vous ai fixé. Je vous ai invité à me faire confiance, je vous ai demandé d'être solidaires dans mon projet et vous avez accepté de suivre la voie que je vous propose. Je vous en remercie.

Je marque une petite pause.

Si vous vous tenez à présent devant-moi, c'est parce que vous savez que l'avenir d'Armada est incertain. Vous sentez profondément que le futur de notre cadran est prometteur et qu'il vous appelle!! Oui! Nous sommes à l'aube d'une ère nouvelle. J'annonce donc dès à présent notre indépendance!!!

S'en suit alors un tonnerre d'applaudissement mêlé à des sifflements d'approbation et des chapeaux qui volent haut dans les airs. Le grondement général fait vibrer les vitres avoisinantes tant il est fort. Les citoyens des Précieuses sont prêts à me suivre et acceptent avec enthousiasme le choix d'orienter le quartier vers une nouvelle destination. La notre. Je pourrais carrément prendre la tête de tout Armada, mais ça risque de foirer d'autres plans sur le long terme. Je dispose d'alliés puissants au sein de la cité-flottante et il est plus profitable pour les deux parties de se séparer sans accroche. Autant, j'apprécie Armada, autant, je ne porte pas dans mon cœur leur nouveau pseudo-dirigeants.

Maintenant que c'est officiel, prenez vos armes et vos outils. Il est l'heure de marquer nos frontières. Et pour que les Précieuses puissent jouir pleinement de leur potentiel, je vous demande sans attendre de vous atteler à votre tâche.
Et vous croyez sincèrement à toutes ces sornettes? Pensez vous réellement qu'une fois indépendantes, les Précieuses vous rétribueront? Ce cadran est la propriété d'Armada! Elle appartient aux Neufs Flibustiers. La Guilde vous demande de ne pas détacher ce quartier du reste de la cité. Seulement, vous vous obstinez à suivre la folie d'une empotée sanguinaire, ce qui vous mène à votre perte!

Togashi Tomoe, dite la "Grande Reine Naga", de l'Écume Sanglante.
1464899038-the-dragon-lady-by-youxiandaxia.jpg
4000 Dorikis - Haki de l'Observation, Karaté Aquatique et Voix hypnotique.

Du milieu de la foule, une silhouette se démarque des autres. Jetant son manteau dans le vent de façon déterminée, une femme de la race des Homme-Poissons se dévoile. Elle dégage une aura étrangement sombre. L'air mécontente, elle me fixe du regard sans se soucier des habitants des Précieuses. Les pirates sur la place ne sont pas émerveillés de voir venir une personne d'un tel gabarit m'arrêter dans mon processus. Ils craignent le pire tout comme moi. Après tout, n'est-elle pas celle qui était présente lors de l'affrontement entre les Sea Woves et les vermines du célèbre Drake?

Les Neufs Flibustiers ont été suffisamment patients, Nakajima. Tu m'obliges à intervenir.

Eisenheim et Edward ne sont pas rassurés également. Ils attendent ma réaction. Tout comme moi, ils préfèrent éviter un bain de sang, mais si les circonstances l'exigent...

Tu n'es pas obligée de m'affronter, Togashi. Conformément à ce que Red m'a prescrit, ce quartier m'appartient de libre de droit. Il faut se rendre à l'évidence, Armada n'est plus la Tortuga de Drake...
TU OSES?! Tu oses encore prononcer son nom et parler de lui! N'insulte pas son œuvre, Nakajima. Cette citée appartient encore à Drake lui-même au travers des Neufs Flibustiers. Et puisque tu t'entêtes à partir, tu dois désormais assumer les conséquences.

Aussitôt, elle se met à siffler une étrange mélodie stridente. Ça me rappelle une sirène quand j'ai débarqué sur Whiskey Peak... Un à un, les mains aux oreilles, mes hommes présents sur l'agora s'écroulent comme une série de dominos. Comment peuvent-ils s'endormir aussi rapidement?! La scène m'exaspère. Je suis au bord de l'énervement. Fixant la femme-poisson, je fais signe d'un mouvement de tête à mes compagnons de commencer l'opération.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Ven 1 Jan 2021 - 23:31, édité 8 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation

Kof!! Kof!! Kof!! Kof!!

Je tousse. Je peine à retrouver mon souffle. J'ouvre doucement les yeux. Je réalise qu'Eisenheim me tient dans ses bras, le visage rassuré. Je distingue avec difficulté une silhouette à côté de lui. Je me sens encore faible non pas à cause de la Malédiction des Fruits du Démon, mais à cause des coups reçus. Prenant conscience que j'aurais pu mourir, je remercie mon amant d'un signe avant de me lever. Alors que je me redresse péniblement, l'autre personne me demande de rester couchée.

— Ne bougez pas, Capitaine Nakajima. Vos plaies sont en train de s'ouvrir.

Je grimace. Je me laisse embrassée par mon compagnon. Ça me donne un réconfort qui me gêne. J'ai l'impression d'avoir le luxe de me restaurer alors que mon travail n'est pas terminé. J'ai perdu un duel contre un vulgaire adversaire de second rang. Mon ego en prend un coup. Il faut absolument que j'accomplisse mon devoir jusqu'au bout. Je n'ai pas le temps à perdre. La population de mon cadran attend de leur Reine qu'elle se débarrasse des oppresseurs. Ne suis-je pas censée représenter leur Espérance?

Je dois arrêter Tomoe...
— Vous n'êtes pas de taille. Laissez mon Capitaine faire cette tâche.

L'Homme-Poisson n'est pas contre de me soigner, mais je sens une certaine amertume pour les Humains. J'ignore comment Eisenheim s'est débrouillé pour rallier des H-Ps à notre cause, mais je crains que leur haine pour mon genre prenne le dessus un jour ou l'autre.

C'est mon rôle de protéger les gens qui croient en moi. Je ne veux pas rester les bras croisés.
Aoi n'est pas non plus au plus bas de sa forme. Elle est capable de mettre un terme à ce conflit même avec le peu de force qui lui reste.

Le médecin se met à rigoler à gorge déployé. Il ne peut pas s'empêcher d'échapper ses instruments de ses mains pour rire bruyamment.

— Yaks!! Yaks!! Yaks!! Yaks!! Yaks!! Yaks!!

Puis, d'un coup, il s'arrête net. Le regard sérieux.

— Ne vous méprenez pas, Dame Nakajima. La Capitaine Togashi est loin d'être sotte. Que vous soyez dans l'océan ou sur votre plate-forme de bois, vous n'êtes pas dans votre élément.

Je serre les poings. Je souffle d'exaspération. Il a raison, mais il est hors de question que je me laisse faire. Je sens qu'il n'est pas d'accord avec moi. Mitigé, il continue de recouvrir mes plaies et de les désinfecter. Il s'attend à ce que je réplique.

Je vais la surprendre en la combattant sous l'eau s'il le faut, mais je refuse d'abandonner alors que je n'ai pas tout donné. Même si je dois y mourir, je ne laisserais personne bafouiller mes Idéologies et mes Rêves. Au nom des Précieuses, je me battrais peux elles et leurs citoyens.

Le docteur devient crispé. On dirait qu'il a déjà entendu ce genre de discours... Quant à mon amant, il esquisse un rictus.

Voilà une Reine digne de son nom. Déterminée et fière!

Assitôt, il me tend un Corail à Bulles et son sabre. Il m'explique comment ça marche. Maintenant que je peux à nouveau combattre, je me redresse de toute ma hauteur. Je considère les pansements d'un coup d'œil. Je suis prête. Exacerbé, l'Homme-Poisson me laisse tranquille.

— N'allez pas vous faire tuer. Ou pire encore... N'allez pas abîmer tout mon travail.

Sans attendre une seconde, je fais une bulle d'air avec le coquillage et je replonge dans Grand Line, résolue d'en finir une bonne fois pour toutes.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Lun 26 Fév 2018 - 2:07, édité 11 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation

Tomoe semble prendre le dessus, mais la brutalité d'Hody la pousse à bout et elle essuie quand même quelques coups. Aussi féroce qu'une bête assoiffée de sang, l'homme-requin-crabe donne toute son énergie pour se surpasser. Conscient d'être moins rapide et moins fort, le Capitaine Lynch fait tout ce qu'il peut pour capter l'attention de son adversaire dans le seul but que cette dernière baisse sa vigilance. Malgré toute la haine qu'il peut véhiculer dans son poing, il n'arrive pas à malmener celle qui lui doit son séjour en Enfer. Désireux de prendre le dessus quoi qu'il en coûte, il répète autant de fois que possible des attaques meurtrières. Pour cela, il réalise des techniques de Karaté Aquatique. Après quelques frappes, il fonce droit sur la Sirène en utilisant son nageoire dorsale comme une arme.

Aileron Faucheur!!
Paume de Requin!!

Malheureusement, Tomoe voit largement venir la charge. Elle fait une parade grâce à un coup de paume puissant qui permet de dévier l'assaut. Hody se retrouve alors soudain en mauvaise posture, car son dos devient subitement exposé à la moindre attaque.

Sentence des 5000 Tuiles!!

Et aussitôt, elle donne un énorme coup de poing avec son autre main, propulsant alors par le fond son ennemi. Se tordant de douleur, celui-ci ne s'avoue pas encore vaincu et repart immédiatement dans la mêlée. Les deux Êtres Aquatiques s'échangent de violentes frappes et diffusent des ondes de choc qui se propagent dans toutes les directions. La ténacité de chacun se ressent à chaque impact. Soudain, avec une force étonnante, Tomoe arrache un bout de pan des Abymes pour le projeter sur son adversaire homologue. La portion de son propre quartier s'abat alors violemment sur l'homme-requin-crabe. Sa bulle éclate.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Mar 29 Mai 2018 - 2:24, édité 13 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation

Si le duel entre Tomoe et Hody s'intensifie, à la surface, les combats le sont également. Tout semble perdu pour Armada, mais les combattants des Neuf Flibustiers ne comptent pas faillir à leur devoir. Même s'ils ne sont plus en supériorité numérique, ils se donnent sans cesse corps et âme. Mettant tout en œuvre pour repousser les insurgés, ils arrivent à en isoler quelques-uns pour les achever. Toutefois, ils ne parviennent pas à mettre la main sur les Capitaines Culliford, Mohr ou Chandrasekhar. Ces derniers font preuve de grande ténacité et encouragent les plus faibles par leur bravoure.

Cela dit, à quelques endroits où sont condensés les habitants des Précieuses, de farouches hommes à la solde de Tomoe utilisent un stratagème pour éliminer un maximum d'ennemis. En effet, étant sabotés au préalable, toute une série d'accès, de rues et de places, des chemins entiers s'effondrent sous le souffle de puissantes explosions. Des plate-formes en bois s'affaissent dans un terrible fracas. Quelques voies principales qui parcourent le cadran s'écroulent sous les violentes secousses, emportant alors un bon nombre de gens et d'habitations dans les Abymes. Beaucoup de pertes sont à déplorer du côté des nakamas d'Aoi.

Pour couronner le tout, les Homme-Poissons de l'Équipage de l'Écume Sanglante éventrent les Précieuses sérieusement. Naviguant bien à l'abri des regards, ils parviennent à faire de sérieux dégâts, menaçant alors le quartier à sombrer dans les fonds marins. Ils démontent planche par planche à une vitesse folle les bases du cadran. Heureusement, les H-Ps d'Hody arrivent au bon moment pour empêcher le pire en les attaquant sans crier gare, les forçant ainsi à stopper leur vicieuse entreprise pour se défendre. Comme des voies d'eau submergent d'un coup et que les victimes du côté des Ombres du Chaos augmentent, les hommes à la solde d'Aoi commencent à perdre courage. La tournure des événements prend un nouveau cap. De plus, ne sachant pas où se trouve leur Reine, ils se posent des questions à son sujet.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Mar 29 Mai 2018 - 2:25, édité 13 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation

Je vois Hody sombrer jusqu'à moi sous l'immensité du bloc informe en bois. Toute une masse d'eau semble tomber violemment. Je suppose qu'il s'agit d'un bout des Abymes, ce qui me rend nerveuse. Si Tomoe parvenait à saboter mon entreprise, alors il en serait fini des Précieuses, même en étant arrachées d'Armada. Je me dépêche de joindre l'homme-requin-crabe pour le secourir et pour attaquer. J'avance alors sans hésiter sous l'amas de navires divers entremêlés avant qu'il ne soit impossible de remonter. Je récupère au passage l'Homme-Poisson et une fois à bonne hauteur, je dégaine rapidement mon sabre pour découper d'un coup la structure menaçante. La portion du cadran de la Sirène se sépare nettement en deux, dévoilant alors mon adversaire qui ne s'attendait pas à me voir de sitôt. Profitant de l'effet de surprise, ma lame vient lui arracher un peu de chair au niveau de son flanc droit. Poussée par mon propre élan, je lui assène un poing en plein dans le visage, la propulsant alors en direction du haut. Entraînée par ma course, je fais ensuite une lame d'air gigantesque vers elle.

Firebreathing!!
Paume de Requin!!

Réalisant à peine ce qu'il vient de se produire, elle se protège maladroitement. Elle repousse de justesse l'attaque avec sa paume. Ma lame d'air dévie, mais continue sa trajectoire en traversant les Abymes à la l'endroit où mes nakamas découpent sans relâche. Comme un bout de chair pendant au reste du corps, le choc suffit à détacher définitivement les Précieuses, entraînant alors mon cadran à la dérive. Maintenant que cela est fait, je dois impérativement battre Tomoe pour mettre un terme aux combats et proclamer l'Indépendance.

Sans attendre une seconde, Hody utilise son Corail à Bulles pour s'extraire du mien et prendre part au duel. Ne laissant pas mon ennemie reprendre ses esprits, je me dirige à vive allure vers elle. Je m'acharne autant que je peux pendant que l'Homme-Poisson attaque à son tour. Je vois la Capitaine Togashi être exaspérée tant la situation la dépasse. Avec l'aide de mon compagnon de fortune, je multiplie les coups de sabre. La Sirène reste sur la défensive. Elle semble énervée.

Rend-toi à l'évidence. Tu as failli à ton devoir.
JAMAIS!!

Avec une force herculéenne, l'envoyée des Neuf Flibustiers arrache des fragments entier des Abymes pour les expédier dans ma direction. Il n'y a pas à dire, en milieu aquatique elle est capable d'effectuer des actions plus rapide que sur la terre ferme. Les amas informes de bois foncent alors droit sur moi avec la même frénésie qu'auparavant. J'imagine qu'elle s'attend à ce que je répète bêtement mon attaque de tout à l'heure. Me rappelant alors de l'enseignement d'Edward, j'arrive à imprégner mon Haki de l'Armement dans mon poing. Je sens autour de mes doigts ce Fluide chaud qui glisse lentement. Je le sens m'envahir. Il fait un tout avec mon corps. Un bouclier. Là, à cet instant précis, toute la colère qui déborde en moi semble se répercuter dans l'extrémité de mes doigts.

Soru!!

Cognant dix fois du pied dans ma bulle, je m'élance à toute vitesse. Je fracasse en mille morceaux les bouts de navires entremêlés en les traversant en un éclair. Me trouvant alors à portée, j'abats violemment ma main sur le crâne de mon adversaire. Mes phalanges baignées de l'aura noire viennent épouser la mâchoire de la Sirène jusqu'à lui briser les os. À la manière d'un uppercut, j'expédie mon ennemi au loin, remontant alors le fond marin jusqu'à son quartier. La force de ma frappe est si puissante qu'elle termine son vol sur la place centrale des Précieuses, inconsciente. J'ignore comment au début elle pouvait éviter mes coups, mais il semblerait qu'elle ne peut esquiver des assauts plus rapide qu'elle.


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Lun 26 Fév 2018 - 2:19, édité 11 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation

Je remonte alors à l'air libre, tenant dans mes bras Tomoe. Me voyant surgir, Edward s'approche de moi en délaissant un cadavre d'homme-pieuvre derrière lui. Pendant mon absence, il est parvenu à sécuriser l'endroit et repousser un maximum d'ennemis. Quelques nakamas à la solde des Neuf Flibustiers remarquent leur meneuse inerte. Comme une traînée de poudre, la nouvelle se repend dans toute ma cité, semant alors la confusion dans les rangs adverses. Rapidement, les combats cessent. Étant encore à portée, quelques pirates d'Armada tentent de quitter mon île. Finalement, beaucoup de personnes se retrouvent du mauvais côté. Intimidés par ma victoire, les hommes restants abandonnent toute résistance. Ils préfèrent s'accrocher à ce qu'il leur reste. La vie.

Yark! Yark! Yark! Yark! La pêche a été bonne.
L'heure n'est pas encore à la plaisanterie, Edward. Je veux un rapport de la situation. Que ceux qui le peuvent, soignent les blessés dans le "Royal". Et que les autres éteignent les incendies et colmatent tout ce qui est réparable.

D'un mouvement de tête, il fait venir un gars.

— Madame Nakajima, c'est un honneur.

Ni moi, ni lui, ne répond à sa phrase.

Tu as entendu, corniaud? Fais passer le message aux habitants et fais-moi un décompte des avaries.

Sans réellement attendre mon ordre, comme d'un seul homme, les gens encore débout se mettent à aider les personnes mal au point. Ils rebouchent les trous et maîtrisent les nombreux feux. Depuis mon incident lors de mon duel contre Mogaba, tout Armada est équipé de pompiers compétents. En seulement quelques heures, ils arrivent à mettre fin aux départ de flammes. Parallèlement, Hody fait le nécessaire pour arrêter l'eau de pénétrer dans les Précieuses. Il faut dire que les dégâts sont très importants du côté des Abymes, mais étant très efficaces, lui et ses nakamas, parviennent à faire le plus dur.

Un peu plus tard, Eisenheim me rejoint avec Edward au "Royal". Avec les menottes en Granit Marin d'Hody, il attache fermement Tomoe. Soulagé, il vient me serrer dans ses bras. Le Capitaine Culliford ne peut s'empêcher de faire une remarque désobligeant. Je ne fais pas vraiment attention. Cherchant à faire son sérieux, mon amant me pose une question.

Que compte-tu faire d'elle?
Yark! Yark! Yark! Yark! On pourrait la vendre et en tirer un bon prix.

Il s'empresse d'ajouter.

L'argent servirait pour les Précieuses.
Je ne sais pas trop. On pourrait aussi demander une rançon auprès des Neuf Flibustiers si ces derniers tentent de nous embêter encore... Mais pour l'instant, on la garde en vie.
Pareil pour son équipage?
Même si l'idée est alléchante, je pense qu'il vaut mieux pour eux qu'ils intègrent l'Équipage d'Hody. Il le mérite. Nous lui devons énormément la réussite de notre Indépendance grâce à lui et ses hommes.

Il existe tant de possibilité concernant l'avenir de Tomoe. Pour l'heure, je préfère la garde fermement en prison et l'utiliser pour une meilleure opportunité. En attendant, je dois à présent m'occuper du futur des Précieuses.

Alors que les habitants de mon île se regroupent sur la place, je me dirige vers le balcon avec Eisenheim et Edward. Un Giga Den Den se tient devant moi. Il est relié à des d'haut-parleurs dans plusieurs zones. Depuis le garde-fou, j'observe la marrée humaine. En l'espace de quelques heures, le centre de ma citadelle se retrouve inondé d'hommes et de femmes. Les actifs encore debout veulent à tout prix me voir et m'acclamer. Je reconnais en bas Hody et d'autres personnalités. Je m'approche du micro et j'entame mon discours.

Habitants des Précieuses!

Tout le monde fait un vacarme à en faire vibrer la cité tant leur enthousiasme déborde. J'attends que le calme revient et je reprends.

Vous êtes le Joyaux de cette citadelle. Vous méritez votre place au sein de l'île, car les Précieuses n'existeraient pas sans votre courage et votre volonté! Grâce à votre ténacité et à votre bravoure, nous pouvons nous exprimer en tant que nation. Oui, nous formons désormais une grande famille. Vous avez accompli la plus belle chose de votre vie. Vous avez défendu corps et âme votre foyer, votre patrie, ceux à quoi vous aspirez. Et aujourd'hui. Aujourd'hui, vous avez l'opportunité de construire votre avenir sous un règne durable et solidaire.

Une fois encore, mon peuple fait partager leur joie.

N'oubliez pas, vous devez notre Indépendance grâce à votre ardeur et votre Amour pour les Précieuses. Utilisez cette passion qui vous anime pour prospérer davantage et montrer au reste du Monde que nous sommes une unité unie sous la bannière de la Liberté! Nous sommes les Princiers!!!

Des chapeaux volent dans les airs et un tonnerre d'applaudissement se fait ressentir. Je fais une courbette, puis, m'éloignant doucement du balcon, je retourne dans la chambre me reposer. Maintenant qu'ils savent que je suis là pour eux, je sais que les habitants des Précieuses feront le nécessaire pour maintenir la cité vers sa vraie destination. La Gloire. Étant désormais sereine, je m'écroule sur mon lit, refusant qu'on me dérange pour quoi que ce soit pendant quelques jours. La tête dans le coussin, j'entends à peine les deux hommes qui m'accompagne s'intérroger.

Les Princiers?
Je pense que c'est pour désigner les habitants des Précieuses.
Yark! Yark! Yark! Yark!


Dernière édition par Nakajima D. Aoi le Lun 26 Fév 2018 - 2:41, édité 13 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation

Privées des avantages de navigation que procurait Armada, les Précieuses sont depuis quelques jours à la dérive. L'île de la "Reine Rouge" est livrée à elle-même et reste vulnérable. La cité se reconstruit peu à peu. Les incendies sont définitivement éteints, les trous sont rebouchés, les routes comme les bâtiments sont en travaux et les blessés sont en convalescence. Tout doucement, la citadelle reprend des couleurs et porte le pavillon des Ombres du Chaos. Marqué au fer rouge, les habitants n'oublieront jamais ce qu'Aoi a fait pour eux. Solidaire plus que jamais, chacun entreprend à donner son temps pour rétablir l'ancien prestige de l'ex-cadran.

Certains pirates qui ont participé à l'Indépendance comme la Capitaine Chandrasekhar sollicitent les proches d'Aoi pour obtenir une audience. En effet, désireux de faire partie intégrante de son équipage, ils font le nécessaire pour la convaincre. Inversement, la maîtresse du lieu remarque des personnalités qui veulent se la couler douce telles que le Capitaine Mohr pour leur proposer d'arborer ses couleurs en échange de pas mal de liberté. Ce dernier lui offre ses quatre navires. Se greffant à leur tour pour d'autres motivations et qualités, d'autres flibustiers sortant du lot comme Tiana Maïga ou le couple Johannes & Katrin Henszlein sont recrutés pour grossir encore plus les rangs. La Capitaine des Ombres du Chaos se retrouve alors avec beaucoup d'hommes et de femmes à commander. Une véritable flotte est née. L'Armée Rouge.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation
    Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum