-29%
Le deal à ne pas rater :
SSD interne MSI – MSI SPATIUM M371 NVMe M.2 -1To à 69,90€
69.91 € 99.01 €
Voir le deal

Fiche stick

Shimotsuki
East Blue


Population & Particularités

Rendue célèbre par l'école aux trois sabres qu'a inventée le bushi Roronoa Zoro, Shimotsuki est avant tout un endroit où chaque habitant se donne corps et âme à son travail. La culture endémique des lieux pousse chaque citoyen à passer son existence à la quête de la perfection de son art. C'est vrai pour la pratique du sabre, mais également pour la danse, la poterie ou la calligraphie. La majorité des habitants sont cultivateurs ou artisans et un touriste oisif ne désirant que profiter du bon air et des échoppes sera vu comme un misérable gaijin, un étranger à la limite de l'indésirable.

Le vagabondage et la mendicité sont interdits, quiconque ne travaille pas est passible d'emprisonnement ou d'une condamnation à des travaux forcés (il y a une certaine tolérance pour les touristes, tant qu'ils consomment et ne dérangent pas les autres). Les nomades doivent démontrer leur compétence dans un art pour avoir le droit de circuler. Les armes à feu sont strictement prohibées. Elles doivent rester sur le navire au mouillage et tout cyborg en possédant sur lui doit soit les retirer avant de fouler la terre, soit rester sur son navire. Posséder une arme à feu est un acte d'une gravité majeure à Shimotsuki, tout contrevenant sera arrêté ou exécuté à vue s'il résiste. Si la contrée est assez conservatrice, il faut en comprendre les raisons historiques.

L'histoire de Shimotsuki post One Piece


Au siècle dernier, l'empreinte laissée par Roronoa Zoro ouvrit la porte à un tourisme de masse. D'année en année, de nombreux dojos fleurirent, des villages éclorent et l'île devint un endroit très en vogue de par sa seule réputation d'être une terre de tradition et de savoir-faire. Si cette réputation était fondée, le visage de la région se transforma peu à peu. L'authenticité devint une façade faite pour plaire aux visiteurs. De nombreux natifs se reclurent dans la montagne pour y vivre leur ancienne vie de quiétude, tandis que les modes étrangères battaient leur plein dans les zones urbaines. Et alors que la Marine délaissait les lieux pour se consacrer à d'autres régions sinistrées des Blues, la criminalité connut une hausse fulgurante que même les yakuzas déjà implantés ne pouvaient contrôler. Shimotsuki devint un repère de fripouilles en tout genre et un piège à pèlerins.

Mais cet état prit fin en 1573. Les natifs se rassemblèrent et partirent à la reconquête de leur propre territoire. Un conflit sanglant éclata. Discret d'abord, puis en guerre ouverte à même les zones habitées. Entre les morts, l'exode, la maladie et la famine, beaucoup de villages furent détruits ou laissés à l'abandon. La plupart des dojos fermèrent et l'école des trois sabres du dojo Isshin devint ironiquement le QG de la rébellion contre la piraterie. Le Maître Hirate Koshiro mena la résistance, en dépit du blocus pirate qui empêchait les habitants de recevoir la moindre marchandise extérieure. Les appels à la Marine restèrent sans réponse, probablement en raison du passif de l'île et de son manque d'intérêt économique.

Pendant plus de vingt ans, l'île demeura isolée du reste du monde. Une aubaine pour les autochtones qui récupéraient leur culture, mais les pirates ne cessaient de les persécuter et ce malgré la bravoure des guerriers qui ne cessaient de se raréfier. En 1600, la plus grande bataille eut lieu afin d'en finir avec la résistance avant l'arrivée confirmée de la Marine. Plusieurs équipages pirates partirent à l'assaut du dojo et de ses derniers samouraïs, menés par le senseï Koshiro. La tactique voulait qu'ils prennent définitivement le contrôle de l'île afin de pouvoir contrer l'assaut de la Mouette.  Seuls le Maître Koshiro et son disciple, Hadoc, restèrent debout quand les derniers pirates furent défaits. Malheureusement, le senseï périt des suites de ses blessures le jour-même.

Après une période de résurrection, un nouvel accord fut passé entre les restes de Shimotsuki et le Gouvernement en 1603. Si on laissait à l'île la gestion totale de sa culture; ils se rangeaient de son plein gré sous le giron du Gouvernement Mondial. Ce dernier n'ignorait pas le potentiel martial des survivants, tout comme de la fiabilité de leur parole. Le pacte fut scellé et Shimotsuki consacra vingt années à sa reconstruction, à la gestion du tourisme et à la restitution de ses arts. Aujourd'hui, la région est à nouveau populaire et peu se remémorent la période sombre du siècle dernier. Peu parmi des étrangers, car les habitants n'oublieront jamais cette plaie toujours en cicatrisation, ni comment tout cela a commencé.

Géographie


D'un point de vue géographique, l'île est de type volcanique, mais ses volcans sont éteints depuis bien longtemps et les villageois profitent des nombreuses forêts de bambous et carrières pour avoir bois et minerais utiles à leurs travaux. On dénombre une petite ville, deux villages et un temple.

  • Nagaya:
    Nagaya, le village portuaire est le lieu d'arrivée de tous les bateaux étrangers. Et c'est par conséquent aussi là que se trouve la garnison locale. Il ne compte guère qu'un millier de résidents, mais sa façade maritime en fait le plus vivant et le plus animé des bleds locaux.
    La zone abrite l'école au sabre de plomb dirigée par le Maître Honda, plantée à même les docks, dans un hangar réaménagé en dojo. Un vaste marché prend également place sur les quais afin de profiter des divers arrivages et on trouve tous les jours poissons et fruits de mer pêchés par les autochtones.

    Parce qu'il est l'endroit le plus hétéroclite, l'empreinte de Shimotsuki se résume à assurer la sécurité, veiller au respect des lois et proposer des animations aux touristes, ou les rabattre vers Honnoji où le divertissement ne se résume pas aux débits de boissons.

  • Kawai:
    Kawai est le village situé le plus haut et bénéficiant du sol le plus fertile. Il est donc pleinement exploité pour la production agricole et l'herboristerie. Paysans et médecins y vivent ainsi que de nombreuses personnes âgées qui en apprécient la sérénité. C'est l'endroit idéal pour vivre dans une atmosphère paisible sans pour autant se reclure dans un coin sauvage. Kawai contient plus d'un millier d'habitants dispersés à flanc de montagne et on y trouve l'école au sabre fin de Maître Chun, située à la station thermale, ou onsens, où la plupart des villageois vont se détendre, soigner leur corps ou profiter du seul moment de détente de leurs longues journées. Il existe un bain unique et isolé pour les tatoués, interdits dans les autres bains. C'est aussi le seul bain mixte.

  • Honnoji:
    Honnoji est la seule ville de l'île et près de dix mille civils y habitent et se partagent les commerces, les auberges et différents services pour tout ce qui concerne le loisir de la population. C'est l'endroit favori des touristes car il leur est ouvert et ils pourront y trouver les alcools, sabres et objets décoratifs fabriqués là-même. Honnoji reste animée jusqu'aux petites heures et les yakuzas ouvertement implantés veillent à limiter la criminalité. Ils en profitent pour gérer toutes les maisons de jeux et font office d'usuriers. Du reste, ils visent parfois à endetter un touriste afin de le contraindre à un racket légal de ses marchandises pour le lasser repartir. Outre ses nombreuses animations, la ville abrite la célèbre école aux trois sabres de feu Maître Musashi, un dojo traditionnel et bien entretenu, mais où les disciples se raréfient, faute de pouvoir se montrer dignes du savoir perdu de leur maître.

  • Goku :
    Goku est l'ancien temple Toriyama, longtemps abandonné, puis repris par le senseï Jubei qui y a implanté l'école des lames aux quatre mains. Les religieux y sont les bienvenus, mais l'endroit sert avant tout de lieu d'entraînement et de célébrations. En plus de la structure du temple, il y a un panneau à souhaits à l'entrée des marches qui mènent en zone sacré, ainsi qu'une énorme cloche annonçant l'heure ou le début des leçons.


    Les deux dernières écoles sont plus isolées. Celle des poignards volants de Hanzo est dans un hameau, vestige d'un lieu ravagé par la précédente guerre, et celle du sabre de bois de Hadoc se résume à une cabane itinérante en pleine nature aux abords de Kawai.

  • Le Marteau
    Fondée par les cinq plus grands forgerons du monde, le Marteau est une institution prestigieuse qui voue le plus grand respect à l'artisanat et l'orfèvrerie. À ce titre, le Marteau propose divers services pour les amateurs d'armes et les forgerons aguerris. Formations à la forge, développement des techniques de forgeage, dépôt et vente d'armes et armures, le Marteau est le nec plus ultra dans le monde de la forge.

    À ces points de vente se trouve un maître forgeron capable d'estimer le véritable potentiel d'une arme pour l'inscrire ou non dans le Registre des Armes d'exception, les Meitous. Il faut témoigner d'un grand respect pour pouvoir le rencontrer, et ne jamais provoquer une quelconque violence dans l'enceinte du Marteau.


Forces de l'ordre et respect de la loi

Shimotsuki est protégée par la 9ème division de la Marine, la division Katana. Soucieux de préserver les spécificités de l'île et les désirs de ses dirigeants, les soldats de la division Katana sont recrutés parmi les meilleurs sabreurs de la Marine et ont troqué à terre leurs armes à feu pour des arcs. La Marine fait preuve de respect et de discrétion, ce qui la rend presque transparente aux yeux des autochtones.
Si la 9ème division contient 2000 hommes, la plupart sont utilisés pour la traque aux pirates dans les alentours, ce qui fait qu'il n'y a que rarement plus d'une centaine de soldats dans le port, et jamais plus d'un millier de marines sur l'intégralité de l'île. Mais les navires sont rarement loin.

Historique & Évènements récents

 ► [1573]  :Gangrénés depuis des années par la piraterie, les natifs décident de se rebeller et entament une guerre à l'encontre des envahisseurs. Shimotsuki subit alors un blocus maritime et se coupe du reste du monde.

 ► [1600] Feu à Honnoji :
Après des années d'abandon, la Marine envoie enfin la 9ème division en renforts au dojo Isshin, dernier rempart contre les pirates. Malheureusement, le Maître Hirate Koshiro succombera à ses blessures avant la fin de la guerre entre les criminels et les représentants de l'ordre.

La venue de la Marine n'avait rien d'une coïncidence car le Cipher Pol cherchait le moment idéal pour en finir avec le blocus maritime, mais surtout la corruption interne des guerriers de Shimotsuki. Le véritable conflit opposa la Marine et des samouraïs à des pirates et des ronins, dont Koshiro était le véritable leader. L'opération réelle visait une purge des dissidents.

 ► [1603] Réunification :
Un accord est signé entre le pays et le Gouvernement. En échange de sa présence discrète et de son plein soutien aux règles de la culture locale, l'île intègre les nations unies au Gouvernement Mondial.

 ► [1622] Les 6 écoles :Une campagne de recrutement de senseïs est lancée à travers les Blues. Trois seront trouvés sur place: Chun le médecin, Musashi la brute et Hanzo le ninja. Honda l'ex-yakuza finit par rejoindre son île natale et occupe la quatrième place. Un cinquième, Jubeï, totalement étranger, viendra faire ses preuves. Le Colonel Hadoc, participant à cette campagne, prend également en charge sa propre enseigne. La Voie du Sabre de Shimotsuki est officialisée au travers de ses 6 écoles.

 ► [1625] Nuit Rouge :
A la recherche du pirate Kusanagi parce qu’il a tué son petit frère, Maitre Musashi s’est arrêté sur l’île de Whiskey Peak afin de récolter des informations à son sujet. C’est avec surprise qu’il vit Kusanagi croiser son chemin lorsque les Ombres du Chaos attaquèrent l’île et un duel à mort s’engagea entre les deux hommes. Musashi mourut dans l’affrontement et il fut dépossédé de son sabre le plus précieux : le fameux Wado Ichimonji.

 ► [1626] Urgent, Dojo cherche Maître à penser pour survivre, solides qualifications recherchées :
Suite à la mort du Maître Musashi l'an passé des mains du terrible Kusanagi, l'Ecole des trois sabres, la même que celle du Maître Koshiro, semble à nouveau proche du chaos. En l'absence d'héritier connu au Maître, quelques disciples, moins égocentrés que ceux à l'origine de la véritable guerre de succession qui s'est ouverte pour savoir qui reprendrait le flambeau, lancent un ultime appel désespéré au monde des sabreurs. Quelqu'un ne pourrait-il donc apporter la paix et permettre de perpétuer l'enseignement inventé par le légendaire Zoro ? En attendant l'élu, les autres senseïs continuent de perpétrer mémoire, philosophie et techniques de l'école abandonnée.

Boutiques de l'île


Personnalités importantes



La Voie du Sabre de Shimotsuki

Lien cliquable :



Dernière édition par Minos le Mer 7 Aoû 2019 - 3:47, édité 8 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t985-techniques-de-minos
  • https://www.onepiece-requiem.net/t956-minos-kahezaro-en-cours
La Voie du Sabre de Shimotsuki

Fiche stick 4486330-133149-silhouette-of-torii-gate-with-japanese-swords-vector-illustration_imagesia-com_5cpz_large

Rendue célèbre par l'école aux trois sabres qu'a inventé le bushi Roronoa Zoro, Shimotsuki est aussi un endroit où chaque habitant se donne corps et âme dans son travail. La culture endémique des lieux pousse chaque citoyen à passer son existence à la quête de la perfection de son art. C'est on ne peut plus vrai pour la pratique du sabre...

Pour l'étranger, évidemment, la réputation de Shimotsuki passe avant tout par l'excellence des écoles de sabre locales, dont les maitres sont des bretteurs et des pratiquants reconnus pour leur adresse et leur connaissance accrue de la voie du Sabre. Même si la pratique n'a jamais cessé, une grosse interruption eut lieu en 1600, suites aux nombreuses pertes de la guerre au sein de l'île

En 1622, une campagne de recrutement permit d'ériger les six écoles de la Voie du Sabre, ce qui rendit sa superbe à l'art martial local.

1625 : Nuit Rouge
L'école aux trois sabres est en deuil. Parti retrouver le pirate Kusanagi pour avoir tuer son jeune frère, Maitre Musashi succombe sous les coups du pirate lors d'une bataille entre pirates et chasseur de primes sur l'ile de Whiskey Peak, sur Grandline. Par la même occasion, il se fait déposséder de son célèbre sabre : le Wado Ichimonji.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t985-techniques-de-minos
  • https://www.onepiece-requiem.net/t956-minos-kahezaro-en-cours