-50%
Le deal à ne pas rater :
Nike Sportswear Club Fleece – Sweat à capuche
29.97 € 59.99 €
Voir le deal

Paranoïaque et Traque.


C'est le monde à l'envers. Ce Commodore fonce tête baisser, alors que ça devrait être moi. Et pourtant, j'ai préféré y aller mollo. On va encore se plaindre que je défonce tout alors que j'ai pris mes précautions pour faire le moins de dégâts que possible. Si je suis aux portes d'Ord Mantell à devoir baffer des Coriaces, c'est à cause d'imbéciles dans son genre. Comme il ne reste plus de criminels à maîtriser, j'analyse vite fait la situation. J'écoute à peine Anton. Je veux bien coopérer, mais ses méthodes ne sont pas les miennes et inversement. On risque plus de se trébucher dans les pattes de chacun, c'est pour ça que je suis méga réticent.

Je croyais que la chasse aux sorcières ne t'intéresse pas. Tu m'as toujours pas dit pourquoi non plus tu tiens absolument à venir jusqu'ici. Quelle qu'en soit la raison, Ral risque de décimer tes joyeux lurons, déterminé à laisser personne entraver ses projets. Alors, occupe toi d'évacuer les civils si ça t'amuse, mais laisse-moi m'occuper de ma mission.

Je sais pas si c'est sous l'effet de la paranoïa, mais divers hors-la-loi sortent du bâtiment, préférant se battre jusqu'au bout plutôt que de se rendre. De toute évidence, le menu fretin n'a aucune chance, mais mon Némésis peut encore s'en tirer. Bloquer les accès pour empêcher toutes fuites est plus nécessaire... Visiblement agacé par la situation, Anton me tient pour responsable, mais me crache quand même la raison de sa présence ici.

Si vous avez été coopératif dès le début, on n'en serait pas là. Je dois mettre la main sur la Poigne de Glace et je sais de source sûr qu'il est ici.

Ça me dit vaguement quelque chose. Je crois que c'est un type d'En Marche... Dmitri GORCHKOV, il me semble. Le genre gros dur. Hum, si en plus on doit se le coltiner, ça va m'énerver encore plus. J'imagine que MégaVéga s'intéresse à lui pour ses connaissances en cyborg. Qu'importe pourquoi il est là, je peux pas me permettre de me tracasser avec ça.

Si t'es là pour Dmitri, je serais pas étonné de le voir avec Ral... On ferait mieux de se dépêcher alors.

Résigner à travailler avec l'autre incapable, j'accepte de conjoindre nos deux troupes pour passer en force. Il est juste question de temps. Tôt ou tard, mon rival risque de se faire la malle. Il est le seul à pouvoir s'échapper par les airs. Je fais alors signe à mes hommes de me suivre, laissant Anton prendre l'initiative en guise de ma bonne foi. Il a pas intérêt à tout faire clapoter, sinon, je le défenestre sans état d'âme.





Qu'on soit repéré ou non, on a pas le choix de foncer en direction d'Ord Mantell. C'est une course contre la montre. Alors que le Commodore de mes couilles se heurte à un comité d'accueil, j'en profite pour tenter un contournement par l'arrière. Pendant qu'on se rue, les Coriaces de Zaun commencent à déferler sur nous, sortant d'un peu partout. Si ça, c'est pas le signe qu'un hors-la-loi séjourne dans cet hosto', je suis alors le roi des cons. 'Va falloir faire une percer pour éviter de se coltiner le menu fretin...










Helena.

-----.

Helena.


Il élude direct. Grossière erreur,



Boréa.
La 101ème Division.
Les Officiers. AYZAMI Lin, la tigresse endiablée.
Karen LYONS, la navigatrice foudroyante.
Victor WARFORD le déchaîné
Moïra WORSLEY, l'experte en greffe de prothèses
John BROWN, le pisteur tenace
Eszter STROCHNIS, le casse-cou spécialiste en explosif
Edward MARSHALL, l'opérateur habile avec un fusil
Rebecca LYONS, la toubib prévenante.
Helena DE RUYTER, la perspicace dévouée
Janos KUZNETZOV, le fou furieux
Tanja VON TIRPITZ, l'extravagante.

















Tu me surprends...
Soru!!

Espèce de brute, vous cassez ma base, là! Je vous rappelle que j'en suis responsable. Fait elle, agacée.
La Marine d'Élite écrase ses adverses quel que soit le prix, vous devriez le savoir...











Cet arsenal dispose de deux fonctions primaires et d'un secondaire qui peut se changer selon le besoin du Marine. Pour l'arme principal, il existe un moyen qui peut envoyer de l'électricité en illimité grâce à la dynamo où en se rechargeant les jours d'orages et un autre qui permet d'expédier des lasers en illimité. Pour le processus secondaire, soit il s'agit d'un lance-flammes qui est fixé à la base de Sombracier et ne peut faire feu que trois fois avant de se vider, soit c'est un système de gaz refroidissant qui est accroché à sa base également et ne peut tirer que deux fois avant d'être à sec. Ces deux armes sont donc interchangeables. L'Officier d'Élite peut transporter avec lui dans un étui le long de son dos le composant qui n'est pas intégré dans son avant-bras.



bras mécanique

Je dois admettre que je ne m'attendais pas à recevoir une pointure telle que toi dans ma caserne. C'est un honneur!

Dans







Sais-tu qu'on traque un des plus dangereux criminels de Grand Line, le "Voleur de Foudres"?

Je me dépêche alors et je tombe nez à nez avec mon Némésis et Santana MIDNIGHT, dite "Bee". Ils sont en plein combat. Les prisonniers sont surexcités.




































Monsieur ZAREK est un personnage extrêmement complexe. Il ne laisse rarement transparaître ses sentiments, ou s'il le fait, c'est qu'il a forcément une idée derrière la tête. Il est difficile de savoir pourquoi il agit de telle manière avec certaine personne et pas à d'autres. Il est serein face à n'importe quelle situation, même quand il est menacé de mort. Il va souvent se montrer "amical" et "altruiste" devant la populace, alors qu'en réalité, il ne sert que ses propres intérêts. Cet homme manipule les gens pour obtenir ce qu'il veut.

En tant que grand mécanicien, il fabrique beaucoup de machines, d'armes et autres mécaniques utilisant l'électricité pour fonctionner. D'ailleurs, le maître de Zarek était Friedrich Gauss avant que ce dernier ne devienne un DarkSmoks. C'est grâce à lui que Zarek utilise beaucoup les Tubes d'éclairs pour ses créations.

En parlant d'arme qui utilise l'électricité, Ral Zarek utilise pour se battre une machine décomposée en trois parties et un parapente. Il capte la foudre en la stockant dans un gros cylindre et il la décharge sur ses adversaires en la démultipliant, ce qui donna rapidement son surnom de "Voleur de Foudres".

Zarek semble ne pas être dangereux à première vue et pourtant il l'est. Il a détruit beaucoup de choses par sabotage et en camouflant son acte comme un accident ou une catastrophe naturelle jusqu'à ce que Baal comprit qu'il est dangereux. C'est même lui qui lui colla une prime. Zarek a volé des renseignements importants que tienne en secret le Gouvernement Mondial, et particulièrement, il a volé des copies de plans de la machine qui permet de retirer les Fruits du Démon. Il a détruit une grande usine qui fabriquait des matières premières pour les navires Marines, il a saboté un vaisseau volant civil juste pour voir comment Baal se débrouillerait pour survivre et il a détruit quelques quartiers en faisant croire que c'était l'œuvre de la foudre.

Sachant qu'il ne dispose pas de temps, Ral fait appel à tous les équipages pirates de North Blue pour mener un assaut sur la base de Boréa en ne divulguant pas son nom. Offrant à tous de l'argent, il arrive à convaincre un certain nombre de forbans, dont les Toreadors. Avec eux en particulier, il s'arrange pour qu'ils soient perçus comme étant le cerveau de l'opération. Il laisse à tous les flibustiers de fournir un motif bidon pour attaquer la caserne militaire de l'île hivernal en dehors des Berrys. De cette manière, ça permet de créer un leurre afin que la Marine se focalise sur la coalition. Une fois que les effectifs s'attroupent et organisent la défense, le "Voleur de Foudre" peut plus facilement s'infiltrer dans la garnison dans le but de récupérer son épouse.




remue-méninge

S'ils sont bien le cerveau de ce foutoir, alors je veux bien être un okama.

Hum, quoique, les traîtres chez les Sea Wolves se comptent sur la troisième couille de l'ARASHIBOUREI...

Santana MIDNIGHT, dite "Bee".

101ème

Soru!!

Rebeccapurple. Rebecca LYONS.


Sergent ARAN Z. Baal.
Gradé.
Sergent-chef Humphrey GRAP.
Sergent John S. MCGAUGH.
Anne CALHUGAN.

Baal.
Zarek.
Gavin.
Jonas.
Wallace.
Jean.
Jumelles Papillons.
Nathan.
Hélène.
Robin.
John BROWN, "aux marrons".
PNJ.

Stefan WAGNER.
Karen LYONS.
Owen NEWGATE.
Victor COWARD.
Helène GARNERAY.

Ted & Tod DUBKA.
Rebecca LYONS.
Jimmy MORTDETROUILLE.
William W. WRIGHT.
Eszter STROCHNIS.
Edward MARSHALL.





John BROWN "Aux marrons", les frères Ted & Tod DUBKA, la toubib Rebecca LYONS, Jimmy MORTDETROUILLE, William W. WRIGHT, Eszter STROCHNIS, Edward MARSHALL et quelques autres. Concernant les Officiers Subalternes, les Sergents Owen NEWGATE, Victor COWARD, Karen LYONS et Stefan WAGNER


Dernière édition par Baal Z. Aran le Sam 16 Avr 2022 - 12:01, édité 13 fois
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602

Du côté de Baal.

D'habitude, je fonce tête baissée. Je peux facilement encaisser les coups et continuer malgré les représailles. Qu'importe si la bleusaille contre-attaque, tant pis si ma cible me repère à perpette, je trace le plus vite possible et je confronte mon adversaire une fois à sa portée. L'idée est de le démonter dans un temps record, car une fois qu'il est hors jeu, ses lascars se dispersent. Game Over, les petites frappes ont plus de raison de poursuivre leur méfait. Et généralement, je me fiche totalement des bouseux, car ils sont insignifiants et parfois ignares. Seul le cerveau des opérations vaut le coup d'être confronté. Le hic, c'est que ma cible fait cavalier seul. Même s'il vient juste de délivrer une bagnarde, Ral reste un criminel extrêmement dangereux. Moins un hors-la-loi s'entour de sbires incompétents, plus il se suffit à lui-même. Et plus il se suffit à lui-même, plus il est une menace pour la société.

Le problème avec mon Némésis, c'est qu'il me connaît que trop bien. Et le plus gros point noir, c'est qu'il utilise le Mantra. À moins de le prendre de vitesse, y'a aucun moyen de le surprendre. Ce qui le rend si dangereux à vrai dire, c'est pas vraiment sa force, mais son intelligence. Il compense parfaitement son manque de puissance par une habilité de réflexion déconcertante. À chaque fois que je le croise, il sait toujours ce qu'il fait. C'est à croire qu'il calcule tout à l'avance en prenant systématiquement d'anticiper le moindre imprévu. Lors de notre première rencontre, à l'époque où je l'adulais, il me disait qu'il voyait le monde comme des mathématiques où au final, tout est question d'addition et de soustraction. Maintenant, je comprends son point de vue. Cela dit, le seul moment où je l'ai vu dans une position de faiblesse, c'est quand je l'ai croisé à Boréa. Manifestement, j'aurais tendance à penser qu'il avait pas l'intention de faire le crochet là-bas. Et du coup, je reste particulièrement intrigué au sujet de la femme qu'il est venu récupérer. Et à quel prix?

Prendre le risque de se faire capturer signifie que la prisonnière est d'une importance capitale pour lui. Je vois que ça, sinon ça aurait pas de sens. Et ça lui ressemble pas. Mais ce qui lui ressemble pas encore plus, c'est d'être accompagné. Qui est-elle donc?! Le pire, c'est que j'ai cherché des info' sur elle, mais elle est pas dans les petits papiers de la Marine. Si Ral s'est donné la peine de la délivrer, c'est qu'elle doit pas être si innocente... Qu'importe son degré de relation avec lui, cette personne me donne l'opportunité de trouver où se trouve mon rival. En tant normal, j'ai jamais su où le chopper. C'était toujours lui qui me tombait dessus. Là, les rôles s'inversent. Non seulement je sais qu'il séjourne sur Zaun, mais en plus j'ai la conviction qu'il est précisément à Ord Mantell. À Boréa, Ral a abandonné sa précieuse prothèse sophistiquée. Et sur tout North Blue, je vois qu'un seul endroit pour en bricoler une autre. À moins qu'il préfère se démerder sans, ça lui semble sa dernière option pour se remettre d'aplomb. Avoir une jambe en moins lors de ma prochaine rencontre risque de lui être fatal, alors il a tout intérêt à s'approprier un appareil d'appoint.

Tout ça pour dire qu'il faut pas y aller en fanfare, mais en toute discrétion. D'où le besoin de monter une équipe en or. Je suis content de voir la nouvelle lever la main. Je fais rarement fausse route quand il s'agit de détecter les personnes avec du potentiel. Reste à savoir ce qu'elle vaut sur le terrain. Je laisse le reste de l'équipage de continuer leur devoir pendant que je fais signe à ma petite escouade de me suivre. On se rend alors dans un hangar spécial. Un bassin d'eau permet de faire passer un petit sous-marin à l'extérieur du navire. C'est le Dérouilleur. En utilisant ce genre de bâtiment discret, on va pouvoir accoster sur Zaun sans se faire remarquer. On va devoir faire le tour de l'île jusqu'à trouver une ouverture dans les falaises. Et de là, on va pouvoir se rendre dans une grotte qui se nomme Nar Shadaa. C'est la première étape. De cette manière, on est sûr de pas se faire remarquer et on évite de croiser un maximum d'habitants.










d'agir avec précipitation, c'est que ça marche uniquement sur des pirates sans pr




J'ai largement capté mon auditoire, particulièrement auprès des jeunes recrues de Boréa. Je reste conscient que bon nombres de soldats sont pas passés par le BAN. Je compte sur quelques officiers et les vrais gars de la 101ème pour faire attention à eux. Cela dit, j'ai besoin d'une équipe en béton armé pour la suite de l'aventure. Je z'yeute ma liste. En indispensable, il me faut des valeureux combattants, et ça, ça commence par les Officiers. AYZAMI Lin, la tigresse endiablée, Karen LYONS, la navigatrice foudroyante, Victor WARFORD, le déchaîné déterminé, Moïra WORSLEY, l'experte en greffe de prothèses, John BROWN, le pisteur tenace, Eszter STROCHNIS, le casse-cou spécialiste en explosif, Alekseï G. SIDORENKO, l'opérateur habile avec un fusil et Rebecca LYONS, la toubib prévenante. Je leur demande par leur avis, ils viennent d'office! Cela dit, je veux quelques volontaires supplémentaires et j'ai quelques personnes dans mon collimateur, à savoir, Helena DE RUYTER, la perspicace dévouée, Janos KUZNETZOV, le fou furieux et Tanja VON TIRPITZ, l'extravagante.

Nous.

Des mains se lèvent, des voix aussi. Un peu déçu d'en voir peu, je prends pas encore ma décision.
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602

Au moins, ça fait plaisir de savoir qu'ils savent se battre. Je connais pas vraiment leur profil, mais de ce qu'on dit, z'ont l'air d'êtres prometteurs. Une montée fulgurante dans les échelons pour être d'une efficacité redoutable sur le terrain. Je suis pas étonné de voir Sisi faire appel à eux. 'Veulent pas venir dans l'Élite? Toujours est-il qu'ils sont les premiers à engager le combat. Par contre, 'sont sans doute pas au courant, mais faut pas guetter seulement en haut, ça grouille aussi en bas. Le sol est glissant à cause de l'humidité et le chemin est complètement escarpé. En contrebas, on peut encore voir des stalagmites aiguisées et un autre accès tout aussi dangereux. Je donne immédiatement mes instructions à mes gars.

« John, va épauler les soldats du Lieutenant-Colonel MACALLAN. Karen, avec moi. »

Sans perdre une seconde, je saute avec mon officière sur le second chemin en contrebas. Ça pullule d'autres Scorpions Géants. Avec tout mon poids, j'en écrase un facilement. Karen, quant à elle, utilise son marteau de guerre pour percuter le sol violemment tout en délivrant une charge foudroyante. Sous l'effet du choc combiné à l'électricité, plusieurs de ces infâmes bestioles se retrouvent soufflées hors de notre portée et totalement grillées. 'Faut dire qu'elle se ménage pas. D'ordinaire, elle forme un duo avec un autre de ses collègues, mais avec moi, elle est tout autant redoutable. Jouant avec son arme dans tous les sens, elle dégomme un à un les monstruosité du coin. De mon côté, j'utilise Sombracier, mon bras mécanique, pour me défaire de ces choses affreuses. De temps en temps, je fais parler mon lance-flammes pour repousser autant d'arthropodes que je peux. J'ignore ce qu'il se trame là-haut, mais parfois, de la caillasse nous tombe dessus.

— « On avait plus de chances tout à l'heure. Il y en a d'autres qui viennent. »
« J'te le fais pas dire! »

Se mettant dos à dos, on combine nos efforts pour repousser l'invasion. Je me demande si c'est pas un coup d'ARGILO pour nous empêcher d'avancer, mais j'ai jamais vu autant Scorpions Géants en une fois. Alors qu'on se bat main dans la main, Karen et moi, j'entends un homme tomber. Je lève alors la tête pour tenter une récupération et je réalise qu'il s'agit du Lieutenant-Colonel MACALLAN. Instinctivement, je le rattrape avec Sombracier avant qu'il chute encore plus bas dans le gouffre. Alors que je ressers mes doigts dans le creux de ma main pour éviter qu'il glisse, il se met à faiblir à cause de mon alliage en Kairōseki. La seconde d'après, je me mets à hurler comme un gamin qui découvre une araignée.

« OH, BORDEL! C'est un putain de Fruité!! »

Je pivote dans la foulée pour le ramener hors du vide et le mettre en sécurité près de nous. Je peux être sûr que le Lieutenant-Colonel RAINES est également témoin du haut de son perchoir. Le sourire à l'envers, je le laisse reprendre conscience. Je déteste les utilisateurs du Fruit du Démon. Ça me fait resurgir de mauvaises pensée. Par le passé, je flirtais avec une nana qui en avait mangé un, rien de bien extraordinaire. Un Zoan de mémoire. Elle malheureusement croisé le chemin avec Ral. Mon rival hésite pas à tuer des maudits pour revendre le FDD derrière. Pendant que je sombre dans mes souvenirs, Karen nous fait remarquer qu'il y en a d'autres qui viennent.

— « Il faut qu'on avance et trouver un endroit plus sûr. »

Je suis pas contre. J'espère que les gars de la Régulière vont capter.








stalactites














« Le Briseur de Rêves. »
« Les Autres. »
— « Les Autres. »


C'est le Dérouilleur. En utilisant ce genre de bâtiment discret, on va pouvoir accoster sur Zaun sans se faire remarquer. On va devoir faire le tour de l'île jusqu'à trouver une ouverture dans les falaises. Et de là, on va pouvoir se rendre dans une grotte qui se nomme Nar Shadaa.

Karen LYONS, la navigatrice foudroyante, John BROWN, le pisteur tenace.

J'ai largement capté mon auditoire, particulièrement auprès des jeunes recrues de Boréa. Je reste conscient que bon nombres de soldats sont pas passés par le BAN. Je compte sur quelques officiers et les vrais gars de la 101ème pour faire attention à eux. Cela dit, j'ai besoin d'une équipe en béton armé pour la suite de l'aventure. Je z'yeute ma liste. En indispensable, il me faut des valeureux combattants, et ça, ça commence par les Officiers. AYZAMI Lin, la tigresse endiablée, Karen LYONS, la navigatrice foudroyante, Victor WARFORD, le déchaîné déterminé, Moïra WORSLEY, l'experte en greffe de prothèses, John BROWN, le pisteur tenace, Eszter STROCHNIS, le casse-cou spécialiste en explosif, Alekseï G. SIDORENKO, l'opérateur habile avec un fusil et Rebecca LYONS, la toubib prévenante. Je leur demande par leur avis, ils viennent d'office! Cela dit, je veux quelques volontaires supplémentaires et j'ai quelques personnes dans mon collimateur, à savoir, Helena DE RUYTER, la perspicace dévouée, Janos KUZNETZOV, le fou furieux et Tanja VON TIRPITZ, l'extravagante.



  • https://www.onepiece-requiem.net/t7801-je-m-en-contrefiche
  • https://www.onepiece-requiem.net/t7678-ce-titre-n-est-pas-original#94602