AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


« Que dansent les fleurs et ma lame. » |En cours|

Hōōtsuki Kagūtsuchì
Hōōtsuki Kagūtsuchì


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 30 Nov 2020 - 17:39

Hōōtsuki Kagūtsuchì
wvkNjkB.pngPseudonyme : Surnommé "Suzaku" par ses collègues ou encore "Hōō-chan" par une seule personne.

Age : 24 ans (née le 11 Août 1604)
Sexe : Femme
Race : Humaine
Métier : Soldat de la marine.
Groupe :Marine


But : - Redorer le blason d'un clan allié.
- Désir de protection envers les citoyens de toutes les mers.
- Retrouver son ami d'enfance.
- Retrouver une autre personne et lui rendre le katana qu'on lui a confier.
- Veut contribuer à rendre un monde plus juste.
- Devenir une samurai reconnue de tous pour que son clan soit fier d'elle.

Équipement : Un katana et un Wakizashi (c'est une sorte de katana dont la taille se situe entre 30 et 60 cm.)

Parrain : Yukimura , le truc qui vous sollicite souvent !

Ce compte est-il un DC ou un "reroll" ? Nope, c'est un nouveau compte... Tout beau, tout propre!

Si oui, quel @ l'a autorisé ? ... (Ch'uis pas une balance 8D)

Codes du règlement : (Il y en a deux, un par charte. Mettez-les entre les balises [hide*][/*hide] sans les astérisques.)


Description Physique
 Vous n’avez pas les mots, vous l’admirer un instant alors qu’elle passe humblement à côté de vous la tête haute et le regard bien ancré devant elle. Son regard croise le vôtre quelques secondes et pas une fois elle n'a baissé les yeux peut lui importe si vous être amiral, simple soldat ou roturier. Cependant, c'est un regard profond, qui semble vous considérer avec respect et elle penche légèrement la tête tout en continuant sa route. Elle vous paraît frêle, ses autours dissimulent sa fine silhouette et vous donne une impression de fragilité. Mais ne vous reposez pas sur vos impressions, vous seriez surpris de l'énergie qu'elle peut déployer pour vous prouver qu'elle est tout sauf une brindille en papier mâché. Mais croyez le ou non, elle est en bonne santé, ni trop maigre ni trop forte. Elle n’a pas l’air bien grande et peine à dépasser le 1m70.

 Il lui arrive parfois de porter des getas qui lui permettent de gagner quelques centimètres, mais uniquement si elle n’est pas en mission, car ce type de chaussures traditionnelles n'est pas adapté à son uniforme de marine et à leur étiquette trop sérieuse. Et puis, il faut pouvoir courir avec ces choses-là. Mais avec un peu d'imagination, un kimono, des getas en bois le tout recouvert par un long manteau de haut gradé… Le rendu pourrait bien s’accorder, vous ne trouvez pas ? Patience, ce type de vêtements n’est pas encore accessible à notre demoiselle. Il semblerait qu’il soit possible aux soldats de personnaliser leur tenue dès qu’ils montent en grade donc… Pour le moment, elle doit juste se contenter de la tenue de base d’un soldat de seconde zone et récurer le pont ! Sur son temps libre, vous l'a verrez davantage avec un kimono, qu’avec son uniforme. Et Dieu sait que ce style lui va beaucoup mieux qu’un ensemble tout blanc et mal coupé qui peine à la mettre en valeur. Au moins son peu de poitrine ne risque pas de déformer son haut d’uniforme, c’est déjà ça. Mais qu’elle soit en service ou de repos, elle ne se sépare JAMAIS de son katana et de son Wakizashi, ses armes de prédilection. Ses tenues sont toujours impeccablement portées.

 Son uniforme va de paire avec sa peau, jugée trop pâle par certains de ses collègues. La samurai doit faire attention, car un coup de soleil est vite arrivé si elle s'expose trop et sans protection. Sa chevelure n’est pas en reste puisqu’elle est presque aussi blanche que sa peau. Elle en prend grand soin et les laisse pousser. Ils sont très souvent coiffés pour dégager son visage et sont raides. Il est rare de les voir détachés parce qu'elle tient à avoir une coiffure aussi impeccable que sa tenue. Elle semble aimer se faire des tresses et elle porte également une frange qu’elle place légèrement sur le côté. À force de les coiffer comme ça, ses cheveux blancs ont pris le pli ! Il y a également deux longues mèches de cheveux qui encadrent son visage, bel entre deux entre la frange et le reste de sa chevelure. Ces dernières terminent leur course au niveau de son cou délicat pour laisser place aux mèches plus longues habillant son dos. Elle accessoirise souvent ses coiffures de breloques ou baguettes. C’est un des rares écarts qu’elle s’autorise à faire même pendant ses missions. Elle passe du temps à les brosser et apprécie la douceur, résultat de l'attention quelle porte à son rideau immaculé.

 Son visage est adorable, on dirait presque encore une enfant avec ces grands yeux rouges. Tantôt rieurs, tantôt sévères, ses pupilles sont habillés de long cils. Ses sourcils sont assez fins tout comme les traits de son visage. Sa bouche, son nez et son menton suivent la même voie, histoire de ne pas dénaturer l’harmonie de sa bouille. Sa physionomie ne laisse aucun doute quand à ses origines. Elle ne porte ni tatouage, ni piercing, car elle est persuadée que ça sera inesthétique sur elle. En revanche, elle peut tolérer les cicatrices, car elles peuvent être une preuve d'un rude combat mené contre l'ennemi. Mais pour le moment, elle n'en porte pas. Vous l'imaginez avec quel timbre de voix ? Elle aurait pu glisser quelques mots à votre encontre tout à l'heure, quel dommage qu'elle vous ai salué de la tête. Vous auriez découvert qu'elle est aussi dure que la pierre... MAIS NON, JE RIGOLE! Sa voix est douce. Encore heureux, nous évitons de nombreux traumatismes auditifs.


Description Psychologique
Décrivez les traits de caractères forts de votre personnage : que pense-t-il face à un adversaire ? Comment voit-il le monde ? Qu’aime-t-il dans sa vie, que n’aime-t-il pas, que ne supporte-t-il pas ?
[Comptez une quinzaine de lignes minimum.]


Biographie

« Prenez place messire, laissez-vous tenter par cette modeste représentation avec un humble rafraîchissement offert par la maison… Bien. »

Vous êtes assis parmi d’autres convives autour d’une table généreusement garnie de mets et ornements en tout genre. Tout indique que vous allez passer une bonne soirée. Il y en a même certains qui commence à garnir leur Kiseru de kizami (tabac coupé aussi fin que des cheveux) ou que sais-je… De marijuana pour vraiment se mettre dans l’ambiance.

Les premières notes du Shamisen retentissent dans l’habitable et rapidement les regards se portent sur une silhouette fine d’une femme masquée vêtue d’un hômongi en soie rouge carmin (C'est une sorte de kimono). D’autres nuances, d’autres couleurs viennent habiller le tissu avant d’être agrémenté par des motifs floraux tissés à la main avec un fil doré. Mais ça, les convives ne le savent pas. La silhouette a soigné sa présentation, portant même un masque traditionnel d’oiseau pour que les invités se concentre sur l’instrument à cordes et sa mélodie. L’histoire peut être racontée !
*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Acte I : C'est pas Jo jo tout ça, et ce n'est que le début.

 Elle prend place en l’année 1604 au pays de Wa, plus particulièrement dans la région d’Adokuni, noble terre où subsistent encore les samouraïs et leur volonté inébranlable malgré les siècles qui passent. La région maintient encore leur force de frappe grâce aux nombreux clans guerriers qui se sont établis au fil des générations, assurant leur suprématie par la force de leur lame. Pour maintenir ce fragile équilibre, les alliances et confrontations étaient monnaie courante pour maintenir le pouvoir en place ou pour se l’approprier.

 Nous retrouvons donc un de ces clans, réunis pour assister à la naissance d’un nouvel héritier. Le clan Kagūtsuchì, peut s’enorgueillir d’une lignée de puissants combattants, le dernier héritier se doit de suivre le même exemple que ses trois autres aînés : Akashi, Minoto, Togawa. Ils sont encore jeunes mais déjà habiles avec une lame entre les mains. Le plus doué, Akashi est occupé même à s’entraîner plutôt que d’attendre la venue de son petit frère. Je ne ferais que rajouter du stress à mère, je préfère occuper mon temps d’une meilleure façon. » avait-il dit. Les deux suivants sont près de leur mère tout comme leur géniteur et quelques médecins pour veiller au bon déroulement de l’accouchement. Dans une pièce voisine, se trouvent quelques proches de la famille, des amis des clans alliés venus exprès pour féliciter les parents de l’avènement d’un futur prodige.

  Puis arrive enfin la délivrance. Le cri d’un fragile nouveau-né retentit dans la pièce et bientôt les médecins terminent les soins pour laisser la famille avec le nouveau membre de la famille. Où plutôt devrait-on dire, la nouvelle puisqu’il s’agit d’une demoiselle. La surprise est de taille, car rare sont les jeunes femmes qui naissent dans cette branche de la famille Kagūtsuchì. Le peu de cheveux indique déjà qu’elle héritera de la chevelure immaculée de sa mère, héritera t’elle de la volonté de son bien heureux père ou suivra t’elle une tout autre voie ? Nul ne peut le dire pour le moment.

 Elle a été nommé Hōōtsuki. ’’Hōō’’ fait référence à Suzaku, le phœnix tiré de la mythologie chinoise. C’est un symbole de feu, parfait pour un clan également représenté par cet élément. Et ’’Tsuki’’ symbolise la lune, la nuit où elle est née, une nuit d’été bercée par les grillons. On ne pouvait rêver de meilleur prénom pour cette enfant. Bon, hélas pour le chant du phœnix, on repassera… Ce bambin a du coffre à en faire réveiller les voisins. Prions pour que les dieux lui soient favorables !

  Mais avant de poursuivre sur l’histoire de notre petit oisillon, une rapide explication sur l’histoire du pays de Wa est nécessaire, le narrateur s’en excuse. À l’origine, la région d’Adokuni a été fondée par 7 samouraïs et leurs épouses qui sont arrivés sans doute par la mer, par les cieux à moins qu’ils ne soient natifs de l’île et ont décidé d’en faire cette nation florissante que vous connaissez si bien. Nous laissons donc le mythe aux plus créatifs, il est toujours bon de garder une part d’inconnue dans une histoire. Quoi qu’il en soit, ils se sont établis sur cette île et fondèrent chacun une famille, un clan. Chacun d’eux est représenté par un élément parfois même inspiré d’une lointaine mythologie pour donner du cachet à leur nom. C’est sûr, c’est plus classe que Dupont. Cette inspiration est illustrée dans leurs armoiries, allant jusqu’à même définir le caractère de certains membres en leur inculquant un code de conduite propre au samouraï par-dessus le marché. 

  Nous retrouvons donc les Kagūtsuchì, que vous connaissez déjà grâce à la naissance de notre héroïne aux cordes vocales opérationnelles. Ce nom a été emprunté au Dieu du feu Japonais également fils d’Izanagi et d’Izanami. Ce dieu est connu pour avoir brûlé mortellement la déesse qui l’a mise au monde et suite à ça son père le découpa en 8 morceaux qui deviendront plus tard 16 dieux. Oui, ça fait un peu beaucoup. Hōōtsuki a fort heureusement épargné sa maman à ce niveau-là ha ha. Mais elle porte ce prénom pour honorer un autre dieu : « hōō » veut dire « phénix » et « tsuki » est traduis par « lune ». Les deux combinés font référence à l’oiseau vermillon, l’un des 4 animaux de la mythologie chinoise (également appelé Suzaku par les Japonais.). C’est une plus jolie signification pour le prénom d’une demoiselle. Concernant le clan Raìjìn, il fait honneur au Dieu tonnerre portant le même nom qui invoquait des éclairs en frappant sur des tambours. Ce dieu aurait même un frère jumeau Fūjin et un autre clan en portera le nom qui sera quant à lui lié à l’élément vent. Le clan Sarūta-Hikō emprunte son nom à un kami (esprit ou divinité) de la mythologie Shintoïste, gardien des kami terrestres. Ce dieu est représenté avec une carrure imposante, portant les traits d’un tengu, portant une arme pour assurer son rôle de protecteur. Bon, nous avons vu respectivement le clan du feu, de la terre, de la foudre et du vent… Pouvez-vous deviner de qui on va parler maintenant ? Bingo : le clan Sūijìn. Faisant honneur au Dieu de l’eau. Il nous reste deux clans : Amãterãsu et Tsūkuyōmi. L’un est nommé ainsi par rapport à la déesse du Soleil et l’autre par rapport à la déesse de la Lune. L’un représenté par la lumière et l’autre par les ténèbres.

 Ces 7 familles ont conclu d’un commun accord que pour que la nation puisse durer dans le temps, il fallait élire un chef pour gouverner tout ce beau monde. Akihiko Amãterãsu a donc été le tout premier shogun d’Adokuni. Par la suite, les prochains seront nommés par l’empereur de Wa selon les recommandations des 7 daimyo, qui sont les représentants de chaque famille fondatrice. Le shogun est le chef de l’armée de Wa, patrie des samouraïs. Il doit donc être naturellement au-dessus des autres niveaux force et maîtrise du sabre afin d’être respecté pour tenir son titre sinon il pourrait bien se faire évincer par ses rivaux. Afin d’espérer de démarquer des autres, chaque samouraï vise à devenir toujours plus fort et de fil en aiguille, le pays de Wa a gagné sa renommée à travers le monde grâce à la férocité de ses combattants. Malheureusement cette quête de pouvoir donne lieu à des conflits internes et il n’est pas rare que des samouraïs perdent la vie au combat. Trahison, combat et alliance sont monnaie courante dans ce pays pour grappiller la part du gâteau.

  En parlant d’alliance, il n’est pas rare de voir naître des mariages entre personnalités issues des différents clans. Le but de ceci ? Ho, c’est sans doute pour assurer une descendance tout en faisant perdurer la lignée de ces nobles familles. Avec un peu de chance, les nouveaux héritiers pourraient bien surpasser leurs prédécesseurs au sabre. Hors de question que des alliances aient lieu entre nos nobles et la caste inférieure. Notre petite princesse pourrait bien suivre un destin tout comme les siens. 

  Bon nous en avons fini avec la partie historique et chiante. C’est dans ce genre de contexte qu’Hōōtsuki va grandir. À la fois benjamine de la famille Kagūtsuchì et issue d’une famille de samouraïs, elle doit donc faire honneur à sa famille et c’est dans cette optique que son éducation a été faite. Rien n’a été laissé au hasard pour faire faire d’elle une femme instruite. Elle n’a pas eu besoin de côtoyer les établissements scolaires du peuple puisqu’elle a bénéficié d’enseignement à domicile tout comme ses frères avec des précepteurs triés sur le volet. Ne mélangeons pas les torchons et la soie s’il vous plaît. Son éducation est stricte, mais la fillette est étonnamment obéissante, bien consciente qu’elle doit se plier à cette étiquette. Elle a ainsi appris une multitude d’arts et de connaissances pour compenser l’absence de scolarité. Lire, écrire et compter, c’est la base. On y ajoute également de la couture, de la calligraphie, maîtrise d’instruments, et d’autres cours visant à faire d’elle une femme, une future épouse accomplie. La fillette s’est intéressée à la voie du sabre à force d’observer ses frères s’entraîner. Lorsqu’elle a demandé à ses parents d’apprendre à manier le sabre, ça les a beaucoup surpris, mais cette requête les ravit. Elle a sorti en guise d’argument qu’elle souhaite faire honneur à la famille en suivant une voie similaire à celle de ses frères. 

  Parlons un peu de sa famille tient ! Notre fillette est la petite dernière d’une famille de 4 enfants. Malgré le fait qu’elle soit la seule fille, elle n’a pas trop l’air d’avoir souffert d’isolement puisqu’elle a passé son enfance à jouer avec ses frères. Elle est donc rodée et son caractère doit sûrement prendre racine là-dedans. Bah quoi, on gagne de l’expérience à jouer avec des gaillards plus âgés que soi ! Elle n’est pas à plaindre : elle a une famille aimante, des grands-frères qu’elle aime plus que tout et elle a tout ce qu’elle veut si elle claque des doigts. C’est une période de sa vie heureuse, remplie de bons souvenirs. Son père est un de ces fiers samouraïs qui font la fierté de la famille, mais il est loin de pouvoir prétendre à un titre plus glorieux. En revanche, il concentre toute son attention sur ses enfants, qu’il considère comme prometteurs. Oui, le fait qu’il soit père l’empêche d’être objectif ! Mais il souhaite le meilleur pour ses enfants, qui oserait lui jeter la pierre ? Il répond au nom de Atsuhi Kagūtsuchì et sa femme se nomme Shizuka Kagūtsuchì (née Fūjin). Hōōtsuki ressemble énormément à sa mère, mais elle a les yeux de son papa. L’aîné de la famille, c’est Akashi. Il a 10 ans de plus que la fillette et se passionne pour les arts de la guerre. Il passe le plus clair de son temps à s’entraîner pour rendre fier ses parents et aussi pour montrer l’exemple aux plus jeunes. La petite admire son grand-frère qui s’évertue à exceller dans tous les domaines. Il fait la fierté des siens. Minoto et Togawa sont les suivants, nés jumeaux. Ils ont 7 ans d’écart avec la plus jeune. 

  Les relations entre membres du clan sont courantes. La famille Kagūtsuchì est très liée à une autre depuis quelques années : le clan Raìjìn. Atsuhi étant très ami avec Nori Raìjìn, ils souhaitaient lier leurs deux familles pour faire honneur à cette belle amitié. De ce fait, il a été convenu que leurs enfants respectifs seraient mariés ensemble quand le moment sera venu. Akashi, Minoto et Togawa ont déjà leur fiancée attitrée, il ne restait que Hōōtsuki qui ne soit pas affublée à une personne. Cette histoire de mariage arrangé ne semble pas déranger les enfants puisqu’ils ont été conditionnés à ça depuis tout petit. La fillette est encore trop jeune pour se poser les vraies questions, préférant s'entraîner ou jouer avec ses frères.

  Mais elle n’aura pas à patienter longtemps, car la fillette et sa famille ont été conviés chez Nori et sa femme pour la présentation de leur nouvel enfant. Tiens, Hōōtsuki ne savait pas que son épouse attendait un enfant… Peut-être ont-ils attendu la naissance avant de le présenter pour leur faire la surprise? Peut-être. Dans le cas contraire, elle aurait sans doute pu admirer le vendre arrondi de madame sauf si elle souhaitait ne pas le montrer, ça doit fatiguer de porter un enfant. Hōōtsuki fit donc la connaissance de Yūkimūra Raìjìn alors qu’il était encore qu’un bébé. Un bébé bien braillard qui plus est. La petite fille ne s’attendait pas à ce que ce truc puisse faire autant de bruit et s’agiter de la sorte. Sa pauvre mère semble avoir du mal à le calmer, il commence bien celui-là. Hōōtsuki se rappelle du moment où elle s’est avancée devant le bébé pour lui caresser le front doucement, en espérant calmer son désarroi. Parce qu’il faut bien l’admettre, elle avait besoin de ses tympans et il lui faisait mal au cœur à pleurer à chaude larme. Fort heureusement, il finit de pleurer pour enfin laisser les autres l’admirer et profiter un peu de cette nouvelle présence. Bon bah, ce n'est pas demain que la petite aura une copine pour jouer du shamisen. La fillette alors âgée de 4 ans quand le zouave est né, n’est pas surprise d’apprendre qu’il deviendra son futur mari quand il sera adulte. Il est tellement petit, emmitouflé dans cette espèce de couverture... Bon au moins il a fini par se taire, c'est déjà ça.

 Il y a certains instants qui restent gravés dans nos esprits. Peu importe qu’il s’agit de moments insignifiants ou d’un grand évènement dans notre vie. La petite princesse a de manière générale une bonne mémoire pour ces choses-là, et malgré son jeune âge pour l’époque, il y a des souvenirs qui semblent aussi récalcitrant que du chien-dent. Elle se rappelle notamment de quelques moments passés avec cette crevette qu’elle a vu grandir ces premières années. Par exemple : les jours d’été, nos deux enfants faisaient régulièrement la chasse aux insectes pour se mesurer l’un à l’autre. La fillette faisait souvent ce jeu avec ses frères alors les insectes, elle n’en a pas peur. Pourquoi en être effrayé alors qu’ils sont bien plus petit qu’un être humain ? Ces créatures sont fascinantes, mention spéciale pour les lucioles qu’elle apprécie tout particulièrement pour cette capacité à briller la nuit et aux papillons bien qu’elle les trouve trop fragiles et délicats. Bon par contre les grenouilles, c’est autre chose. Cet idiot a trouvé malin d’essayer de capturer un insecte dans l’eau pour le montrer à sa promise. La fillette ne saurait dire comment il a réussi son coup, mais par contre elle se souvient bien que cette créature du diable est dotée de pattes maléfiques et qu’elle a attaquée la fillette pour se loger sur sa tête. La surprise l’a fait tomber dans l’eau et elle s’est donc retrouvée trempée alors que cette bestiole refusait de quitter le sommet de son crâne. Quel affront ! Les séances de jeu étaient bien souvent animées entre ces deux-là, mais malgré quelques désagréments, cela reste des souvenirs que la demoiselle se remémore parfois. Il y a un temps pour le jeu et un temps pour être sérieux. Quand la fillette voulait s’entraîner avec son Wakizashi récemment offert, elle peinait souvent à faire comprendre à Yuki que la voie du samouraï est tout sauf un jeu. Mais bon, il faut croire qu’il n’est pas encore assez grand pour ça et à la place elle tentait de s’entraîner avec quand celui-ci reçut une réplique similaire de cette petite arme.

 Mais elle se rappelle comme si s’était hier des moments où Yūkimūra se montre particulièrement gentil. Hōōtsuki ne se rappelle plus comment elle a réussi à se faire mal, mais son camarade de jeu l’a ramené en la portant sur son frêle dos. Elle a pu ainsi ne pas solliciter son genou écorché. Elle n’en garde aucune cicatrice, mais le souvenir reste encore frais dans son esprit. Ou encore la fois où un adulte de leur famille leur donne une glace chacune pour les récompenser. La fillette a chouiné quand elle a fait tomber la sienne et devinez quel pigeon lui a donné la sienne pour qu’elle ne soit pas triste ? …

Acte II : TITRE NUL AVEC JEU DE MOT DOUTEUX
Acte III : TITRE NUL AVEC JEU DE MOT DOUTEUX
Acte IV : TITRE NUL AVEC JEU DE MOT DOUTEUX

/// NOP TOUJOURS PAS FINI ///




   
Informations IRL

• Prénom : Marie
• Age : 29 ! Mais chut...
• Aime : Le rp, photoshop, procrastiner et manger comme 4 et picoler comme un trou.
• N'aime pas : Les coupures internets, mes voisins et corona-san... Qu'il brûle en enfer celui-là !
• Personnage préféré de One Piece : Katakuri, la badassitude à l'état brut ! Mais aussi Shanks, Sabo, Ace... Merde je l'ai mis ou mon top 20 des perso préféré moi...
• Caractère : J'ai un caractère à chier, vous êtes prévenu. Tantôt guimauve, tantôt dragon. Mais ch'uis cool et ouverte d'esprit alors viendez me parler et jugez par vous même!
• Fait du RP depuis : Depuis mes 12/13 ans. Depuis j'ai bien évoluer. Heureusement car les rp de 3 lignes, ça va bien 5 minutes...
• Disponibilité approximative : Globalement bien disponible sauf imprevu IRL ou horaires scandaleux.
• Comment avez-vous connu le forum ? : L'autre zouave là.


ONE PIECE REQUIEM ©



Dernière édition par Hōōtsuki Kagūtsuchì le Dim 27 Déc 2020 - 12:34, édité 16 fois
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : Les Précieuses, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8115
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Lun 30 Nov 2020 - 17:42

Salut Hōōtsuki et encore bienvenue dans le coin!

Si tu as la moindre question, n'hésite pas!

Aoi.

_________________
https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttps://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Yūkimūra T. Raìjìn
Yūkimūra T. Raìjìn


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 30 Nov 2020 - 18:45


Weeeeeeeeeeeeeeeeelcome « Que dansent les fleurs et ma lame. » |En cours| 2386912693

Même pas vrai, je sollicite personne souvent moi « Que dansent les fleurs et ma lame. » |En cours| 2983686574

Hâte de lire ta fiche et de RP avec toi « Que dansent les fleurs et ma lame. » |En cours| 2427973321
Hōōtsuki Kagūtsuchì
Hōōtsuki Kagūtsuchì


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 30 Nov 2020 - 22:13

Merci les loulous, bientôt je vais pouvoir vous casses les lanternes dans la joie et la bon humeur!

Yuki, le premier qui finit sa... Ouais non oublie « Que dansent les fleurs et ma lame. » |En cours| 1807881144
Raphaël Andersen
Raphaël Andersen
Administrateur
L'Anderswag

♦ Localisation : Weatheria
♦ Équipage : Gambling Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 5764
Popularité: +331
Intégrité: -229

Ven 11 Déc 2020 - 14:10

Hello,

Tout se passe bien ? Besoin d'un petit délai supplémentaire ?

_________________
« Que dansent les fleurs et ma lame. » |En cours| Poudla13
Spoiler:
 
https://www.onepiece-requiem.net/t14957-raphael-andersen-je-suis-vierge-ascendant-lionhttps://www.onepiece-requiem.net/t15094-jeux-de-mains-jeux-de-vil
Hōōtsuki Kagūtsuchì
Hōōtsuki Kagūtsuchì


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Sam 12 Déc 2020 - 23:08

Bonsoir raf !

Je crois que j'ai un peu sur-estimé ma fiche , je penses que oui, un délai serais le bien venu ! Avec les fetes qui arrivent et mon occupation IRL, j'ai beaucoup de mal a essayer de m'organiser, j'en suis désolée ! Mais je compte faire de ma fiche ma priorité pour la terminer au plus vite !

Merci beaucoup en tout cas ♥ Une semaine en plus = un avatar offert (wait... Je ne suis pas sûre qu'un troc soit une bonne idée... Panda2

Hoo-hoo
Raphaël Andersen
Raphaël Andersen
Administrateur
L'Anderswag

♦ Localisation : Weatheria
♦ Équipage : Gambling Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 5764
Popularité: +331
Intégrité: -229

Dim 13 Déc 2020 - 20:44

Pas de soucis, tiens nous au courant si besoin ^^

_________________
« Que dansent les fleurs et ma lame. » |En cours| Poudla13
Spoiler:
 
https://www.onepiece-requiem.net/t14957-raphael-andersen-je-suis-vierge-ascendant-lionhttps://www.onepiece-requiem.net/t15094-jeux-de-mains-jeux-de-vil
Hōōtsuki Kagūtsuchì
Hōōtsuki Kagūtsuchì


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 14 Déc 2020 - 1:48

Merci beaucoup, je n'y manquerais pas ! Smile
Caramélie
Caramélie
Donneuse de récompense
••• Agent de catégorie II •••

♦ Localisation : Clock Work Island - Sous la surface

Feuille de personnage
Dorikis: 4305
Popularité: +251
Intégrité: 174

Jeu 14 Jan 2021 - 18:13

Salut Hōōtsuki !

Est-ce que tu t'en sors avec ta présentation ? Tu sembles avoir presque terminé et ce serait bête d'arrêter maintenant, mais tu arrives à la limite de nos délais ! Sad

_________________
« Que dansent les fleurs et ma lame. » |En cours| Hannem10
https://www.onepiece-requiem.net/t21479-caramelie-la-critiqueusehttps://www.onepiece-requiem.net/t21492-l-envers-du-journal#2313
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1