AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -50%
Echo Flex : contrôle des appareils ...
Voir le deal
14.99 €

Mauvais présage

Alday
Alday

♦ Localisation : Cimetière d’Épaves

Feuille de personnage
Dorikis: 2465
Popularité: -88
Intégrité: -78

Jeu 3 Déc 2020 - 15:06


CHAPITRE VI

 

Mauvais Présage
  


         Le trio d'escrocs revenait globalement satisfait de son escale involontaire sur Torino. Et pour cause, ils étaient parvenus à remettre la main sur l'astrolabe qu'Alday avait égaré. De plus, durant cette quête, Twister avait fini par apprécier Esra qui lui avait tout de même sauvé la vie. Enfin le jeune voleur avait réussi à se servir du disque de déchiffrement. De ce fait, il était parvenu à déterminer leur prochaine destination : Le Cimetière d'épaves.

         Le calme régnait à bord d'une caravelle de la marine. À son bord, aucun capitaine, officier ou soldat. Il n'y avait pas un seul représentant de la justice. Uniquement trois hors-la-loi dont un présumé pirate avec sa tête de mise à prix. Ce dernier rêvassait sur le pont du navire profitant du beau temps qui prospérait. L'astrolabe, qu'il tenait entre les mains, était donc en réalité un disque de déchiffrement tandis que la bague qu'il avait autour du cou était la clé permettant de l'utiliser. Il n'avait partagé aucune de ces deux informations avec ces acolytes. Néanmoins, il avait communiqué le premier indice, qu'il avait décodé, à Twister : Crimson Fox Heart étaient les mots que lui avait dévoilé l'astrolabe. Grâce à son compagnon, Alday avait découvert que le Crimson Heart était le navire d'exploration d'un ancien navigateur qui aurait disparu en mer il y a plusieurs siècles. La légende racontait qu'un trésor y serait caché, mais bien sûr, personne n'a jamais trouvé l'épave. En tout cas, tous les chasseurs de trésors s'accordaient pour dire que les restes du bateau ne pouvaient se trouver qu'au cimetière d'épaves.
           De son côté, le plus vieux du groupe se réveillait d'une longue grasse matinée. Il fallait dire que l'escale sur Torino n'avait pas été de tout repos pour Twister. Il s'en été sortie avec quelques blessures qui auraient pu lui être fatale si Esra n'avait pas été à ses côtés. Lui qui à l'origine détestait la demoiselle, semblait montrer moins de réticences à son sujet et l'acceptait de plus en plus à mesure que les jours défilés. Il s'apprêtait à faire un brin de toilette mais en serrant la poignée il constata que la salle de bain était fermée.  En appuyant l'oreille contre la porte, il pouvait entendre la voix de la seule femme à bord mais impossible de deviner ce qu'elle disait à cause du bruit de l'eau qui jaillissait de la douche. Il avait émis l'hypothèse que les deux jeunes profitaient des plaisirs de la vie. Sans trop y prêter attention il regagna l'extérieur afin de prendre l'air et profiter de la météo. Celle-ci était des plus agréables. Un soleil de plomb mais dont les rayons n'étaient pas dérangeant grâce à une douce brise qui venait rafraîchir la peau des voyageurs.
         Alors qu'il guettait le large sans y cherchait quoique ce soit, une fine ombre commençait à se dessiner sur l'horizon. Le navire s'approchait de la terre ferme et en l'occurrence du cimetière d'épaves.

- C'est pas trop tôt !! s'exclama Alday en redressant son buste.

- Ahh t'es là ?! s'offusqua le vieux brigand qui n'avait pas remarqué la présence de son acolyte.

         Le vieux briscard était étonné de retrouver son compagnon sur le pont du navire car avant de le rejoindre il était persuadé avoir entendu la belle Esra parler derrière une porte. Sur le moment il n'y avait pas trop prêté attention pensant qu'elle communiquait avec Alday. Et en parlant de la louve, la voilà qui faisait également son apparition à l'extérieur du bateau.

- Rien de plus relaxant qu'une douche bien chaude !

- Avec qui tu discutais dans la cabine ?

- Hein ! De quoi tu parle ? Je devais surement chanter devant le miroir. Sale pervers tu voulais te rincer l'œil, avoues !

- Pffff qu'importe. Alors, l'apprenti navigateur on arrive quand ?

- Rappelez-moi pourquoi on se rend là-bas déjà ? demanda la demoiselle réticente à l'idée de se rendre vers leur destination.

- On devrait pas tarder à voir le rivage. On va se refaire les poches. On a besoin de sous. Qui sait .... peut être qu'on trouvera quelqu'un sachant utiliser l'astrolabe.

         À mesure que la silhouette de leur destination se dessinait, le sourire d'Alday diminuait sans pour autant s'effacer. Son visage affichait un calme inquiétant. Il leva la tête au ciel en fermant les yeux pour ressentir l'air frais se poser sur sa peau. Après quelques secondes d'harmonie avec la nature, il les rouvrit, dévoilant un regard inquiet.

- Un orage se prépare.

- Mais qu'est-ce que tu racontes ?! Y'a pas un nuage dans le ciel. Revois tes compétences de navigateur.

         Le plus jeune et téméraire du groupe avait un pressentiment. Il ne savait pas si ce sentiment était lié à la prédiction météorologique qu'il avait supposée ou si cela provenait de son imagination. Une chose était sûre, la réponse se trouvait devant lui.


___________
jjjj
H-4 avant la mort d'Alday.
___________


Dernière édition par Alday le Mar 22 Déc 2020 - 10:58, édité 3 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t21181-horus-alday?highlight=aldayhttps://www.onepiece-requiem.net/t21238-horus-alday?highlight=ald
Alday
Alday

♦ Localisation : Cimetière d’Épaves

Feuille de personnage
Dorikis: 2465
Popularité: -88
Intégrité: -78

Mer 9 Déc 2020 - 16:30



         Nos trois scélérats venaient de débarquer au cimetière d'épaves avec leur caravelle de la marine non sans problème. Ils étaient parvenus à justifier leur identité après une longue discussion. Ce n'était pas la première fois que des criminels arrivaient avec un navire volé dans ce territoire de hors-la-loi mais c'est surtout la nouvelle prime d'Alday qui avait accéléré les négociations.

         Ce territoire devait son existence à un surprenant phénomène nautique. Celui-ci était le point de convergence de nombreux courants océaniques et sous-marins venant de tous les Bleus. Ces mouvements d'eau de mer réguliers n'étaient pas problématiques pour quiconque possédant un navire un minimum en état et avec des matelots pour le diriger. Cela dit, pour les bateaux naufragés, c'est une autre affaire. En effet, cela a eu pour effet d'amasser et de concentrer les débris que la mer avaient dévorés. Désormais, ces restes sont complètement enterrés sous des navires détruits, formant un vaste terrain aussi solide qu'une île ... C'est ainsi que d'innombrables carcasses de navires finissent noyées ou bloquées dans la zone appâtant les plus téméraires chasseurs de trésors. Certains repartent riches, mais beaucoup d'autres ne sont jamais revenus.

         C'était donc sur un sol craquelant que le petit groupe de bandits allait entamer les recherches, mais avant cela, ils avaient décidé d'aller boire un coup dans un des bars du centre-ville. Peut-être qu'en se désaltérant un peu ils allaient découvrir quelques informations croustillantes. Direction donc, le Pied-de-Biche, si on se fiait au nom inscrit sur l'écriteau. À l'intérieur, tout était magnifiquement désordonné. Des vitres cassées, des tables bancales voir renversées, des chaises en aussi piteux état que ceux qui s'y affalaient. Un bar comme on en trouvait beaucoup au Cimetière. Comme dans la plupart des pubs beaucoup d'abrutis s'y trouvaient et à la vue d'une demoiselle comme Esra, il était impossible que cette dernière ne subisse pas d'avance. La belle voleuse savait se défendre. C'était pourquoi le premier relou qui avait osé la toucher tomba raide contre le sol. La séductrice annonça clairement la couleur et cela ne manqua pas de déplaire à quelques machos dont l'un s'apprêtait à l'attaquer. Celui-ci fut stoppé par Alday qui lui attrapa le bras. La poigne de ce dernier  était beaucoup trop puissante pour que l'agresseur puisse continuer son mouvement. Rapidement la scène tourna à un règlement de compte avec le natif de Réthalia au milieu d'une bande de racaille. Heureusement pour eux, un coup de feu tiré depuis le comptoir mit fin aux festivités.

- Le premier qui fout le bordel je l'allume, menaça le propriétaire armé de son fusil. Vous connaissez la loi, dans ce bar on règle un désaccord avec ce jeu.

         Face à la situation le civil proposa avec entrain une partie de Bière - Bourrin - Lopette - Termite - Clodo - Planche de bois. Proposition qui enthousiasma l'ensemble des individus présents. Il s'agissait d'une variante du pierre - papier - ciseau qui était un jeu très populaire au Cimetière. Toujours pratique pour régler un conflit sans trop de violence, prendre une décision, montrer que c'est vous qui avait raison et pas l'autre ou bien même réussir à marchander ou à faire du troc. La première raison convenait parfaitement à la situation. Lyon-sur-Loques et les bars parsemant l'île organisaient souvent des tournois d'ailleurs. Une partie se jouait comme suit :

- Le Bourrin boit la Bière qui tabasse la Lopette qui devient ami avec le Clodo qui élève le Termite qui mange la Planche de Bois qu'on utilise pour se venger du Bourrin. De même, le Bourrin défonce la Lopette, mais se fait avoir par les tours du Clodo ; la Bière noie le Termite, mais est sifflée par le Clodo ; la Lopette utilise la Planche en bois, mais est mis k.o par le Bourrin ; le Clodo quant à lui se rince l'gosier avec la Bière, mais dort sur la Planche de bois ; le Termite terrorise la Lopette, mais se fait écraser par le Bourrin ; la Planche en bois éclate le Bourrin et piétine le Termite, expliqua un auto-désigné arbitre sans prendre son souffle connaissant les règles comme sa bible.

- Donc si j'ai bien compris "Le Bourrin boit la Bière qui tabasse la Lopette qui devient ami avec le Clodo qui élève le Termite qui mange la Planche de Bois qu'on utilise pour se venger du Bourrin. De même, le Bourrin défonce la Lopette, mais se fait avoir par les tours du Termite; la Bière noie le Clodo, mais est sifflée par la Lopette; le bourrin utilise la Planche en bois, mais est mis k.o par le Clodo ; le Bourrin quant à lui se rince l'gosier avec la Bière, mais dort sur la Planche de bois ; le Termite terrorise la Lopette, mais se fait écraser par le Planche; la Lopette éclate la Planche en bois et piétine la Termite."

- Non, t'as tout faux abrutis, rétorqua Twister qui connaissait bien les règles. Le Bourrin ne dort pas sur la planche, c'est la lopette !

- Mais la lopette piétine la termite, non ?

- Tu mélanges tout bon sang, laisse-moi reprendre du début. Le clodo boit la Bière qui tabasse la Termite qui devient ami avec le Bourrin qui élève la Lopette qui mange la Planche de Bois qu'on utilise pour se venger du Clodo. De même, le .....

         Les explications avaient exactement duré neuf minutes et quarante-huit secondes. Huit minutes et quarante-neuf secondes de termite, clodo, planche et on ne sait quel bourrin au bout desquelles Alday avait finis par comprendre les règles, d'après ses dires. Chaque individu présent s'était vu l'esprit embrumé par le dialogue hors du commun des deux voleurs. Impossible d'avoir les idées claires et de réfléchir convenablement. Aussitôt les règles du jeu assimilées par l'un et perturbées pour l'autre, qu'un arbitre auto-désigné lança le compte à rebours. L'ivrogne fut malheureusement pris de cours par les événements.

- 3, 2, 1, go !

         Un silence soudain domina la salle. Tout le monde hocha la tête pour voir l'issu du duel.

- Si j'ai bien compris, c'est moi qui gagne, suggéra Alday.

- Hein euh quoi. Non, oui. Je sais plus.

         L'arbitre confirma que la victoire était pour le visiteur. Enfin le terme visiteur n'était pas le plus adéquat. Alday était plutôt un habitué. Cette manière de semer la confusion était voulue car, oui, les deux hommes connaissaient bien cette variante du du pierre - papier - ciseau. D'ailleurs ils connaissaient bien le cimetière des épaves pour s'y être aventurés à mainte reprises. Un homme s'approcha des deux gagnants avec une approche relativement décontractée. Il tapota Twister dans le dos avant de s'exprimer.

- Toujours cette bonne vieille ruse ! Vous changez pas !

- Oiiii ! Sarpin ! Vieille raclure ! Toujours en vie à ce que je vois !

- En vie et en deux morceaux si tu vois ce que je veux dire Sarpapapapapapapa. Ça fait plaisir de revoir par ici, vieux croûton ! La dernière fois que t'es venu le gamin ne m'arrivait pas à hauteur de la b***.

- Et aussi vulgaire à ce que je vois.

- Ahahahah faut dire qu'avec les donzelles d'Encanis, difficile de ne pas l'être. T'es là depuis longtemps ?

- On vient à peine d'arriver avec le p'tit et ..... Tiens ! T'as pas vu Esra ? demanda Twister en se tournant vers binôme trop occupé à collecter son butin.

- Maintenant que tu le dis .... on dirait qu'elle s'est volatilisée, répondit le voleur tout aussi confus. Elle doit avoir trouvé deux/trois larbins à entuber. On peut pas la blâmer. C'est pas ce qui manque ici. Baaaaaa, c'est une grande fille, elle finira par nous retrouver.

         Plus haut dans le ciel, le soleil était toujours présent mais des nuages étaient apparus parsemant le cimetière de plusieurs zones d'ombres.



___________
jjjj
H-3 avant la mort d'Alday.
___________


Dernière édition par Alday le Mar 22 Déc 2020 - 11:38, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t21181-horus-alday?highlight=aldayhttps://www.onepiece-requiem.net/t21238-horus-alday?highlight=ald
Alday
Alday

♦ Localisation : Cimetière d’Épaves

Feuille de personnage
Dorikis: 2465
Popularité: -88
Intégrité: -78

Jeu 10 Déc 2020 - 11:30



         Alday et Twister avaient repris les recherches concernant le Crimson Heart après avoir récemment récolté un petit paquet d'argents. Ils avaient décidé de quitter le centre-ville pour se concentrer sur ce qui servait de littoral sur cette île faite de bout de bois, de débris et de carcasse de navire.

         Direction l'extrémité nord de l'île afin d'en apprendre un peu plus sur la raison de leur venue au Cimetière d'Épaves. Twister était particulièrement ravi de retrouver ce genre de décor qui lui rappelait ses meilleures années. Cela dit, ce qui lui manquait le plus était ses nombreuses péripéties en binôme avec son acolyte. Il fallait avouer que les récents événements en lien avec la Fontaine de Jouvence avaient quelques peu chamboulés leur quotidien de roublard. La petite comédie au bar lui avait ravivé quelques bons moments de la vie. Il savait que cela allait devenir de plus en plus rare maintenant qu'Alday avait une prime non négligeable sur sa tête. Alors qu'ils déambulaient dans les rues dépravées du Cimetière, les deux bandits furent interceptés par un groupe de raclures. Il s'agissait du même groupe qui avait tenté de s'en prendre à Esra et dont le leader s'était fait ridiculiser par le Réthalien.

- Alday ! Tu vas payer pour cette humiliation ..... ou plutôt les vingts cinq millions sur ta tête le feront.

- Il t'as fallu combien de temps pour trouver cette réplique ? Parceque .... franchement, elle craint.

- Attrapez-le, les gars !

- Vous pouvez pas juste tourner la page, se plaignit le voleur.

         Le présumé pirate s'arma de son héka qu'il faisait tourner tellement vite qu'un cercle empêchait de distinguer le vilain sourire sur son visage. Il balaya aisément ses assaillants ne laissant plus que leur leader. Celui entama une attaque sans conviction sur son malfaiteur qui surprit son vis-à-vis grâce sa technique d'intimidation, le Ryu no Houkou. Puis le voleur profita de l'instant de confusion pour saisir son adversaire par le cou et utiliser sa technique de soumission, le Ryu no Shippo. Le combat, si on pouvait le qualifier de tel, fut vite expédié.

- Qu'est-ce que tu fais ? s'interrogea Twister.

- Je vérifie s'ils ont pas quelques berrys sur eux.

- Ce sont des raclures du Cimetière, tu n'en tireras rien.

- On sait jamais.

         Le plus vieux s'assit sur le corps inerte d'une des victimes de son comparse et profita de la pause involontaire pour interroger Alday sur l'astrolabe.

- T'as découvert comment l'utiliser, j'me trompe ?

         Le plus jeune soupira un léger sourire coupable.

- * Je ne peux rien lui dire pour l'anneau. * Hmmmmmm, je me doutais bien que je ne pourrais pas te le cacher. J'suis parvenu à l'utiliser sur Torino.

- Et quel est le lien avec le Cimetière ?

- Ce que j'ai réussi à déchiffrer avec l'astrolabe : Crimson Fox. Pour le reste t'es déjà courant.

- Tu penses que ça a un lien avec la Fontaine ?

- J'en sais trop rien. C'est la seule piste que j'ai donc on va dire que oui.

- C'est pas suffisant mais ainsi soit-il ...... continue dans cette direction. Tu tomberas sur une vieille auberge, le Récif. Tu y trouveras un Tacourni, s'il est pas déjà mort. Les mythes et légendes du Cimetière, c'est son dada.

- Tu vas où toi ?

- Encanis.

- Tssss, vieux pervers, rabâcha Alday.

- LA FERME PTIT CON ! retorqua le brigand. J'ai un contact qui pourra peut-être nous aider. Je te rejoins dès que j'ai terminé.

- Ça marche. Te laisse pas distraire hein !

         Tandis que les deux bandits prirent chacun un chemin différent, les nuages dans le ciel convergeaient tous. Ces derniers s'assombrissaient à mesure qu'ils s'agglutinaient. Le risque qu'un orage éclate était de plus en plus probable.



___________
jjjj
H-2 avant la mort d'Alday.
___________


Dernière édition par Alday le Mar 22 Déc 2020 - 11:48, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t21181-horus-alday?highlight=aldayhttps://www.onepiece-requiem.net/t21238-horus-alday?highlight=ald
Alday
Alday

♦ Localisation : Cimetière d’Épaves

Feuille de personnage
Dorikis: 2465
Popularité: -88
Intégrité: -78

Jeu 10 Déc 2020 - 15:14



         Arrivés à trois, c'est désormais individuellement que chaque membre du trio arpentait les rues du Cimetière d'Épaves. Esra avait subitement disparu tandis qu'Alday et Twister s'étaient séparés afin de récolter plus vite des informations sur le Crimson Fox.

         Le plus vieux s'était dirigé vers le quartier d'Encanis connue pour ne pas avoir la meilleure des réputations. Constitué de cinq caravelles à encastrées les unes dans les autres et reliées par des ponts, Il s’agit du chef-lieu de la prostitution au Cimetière. Ça plus le jeu. C'était un quartier très chaud aux mains d'un puissant gang. Ceux qui échouent là et veulent profiter de leur temps libre avant de partir sont les bienvenus. Mauvaise idée si c'est pour du grabuge.

         Si Twister avait décidé de s'y aventurer c'est parceque il connaissait une bonne amie qui y traînait. Cette dernière avait su se créer son petit réseau sur plusieurs années. Elle savait que les informations étaient un excellent gagne pain et qu'il n'y avait pas plus bavard qu'un client au quartier des plaisirs. Ses filles lui rapportaient la moindre confidence qu'elle revendait à qui lecela conviendrait. Twister espérait pouvoir bénéficier de ses services mais une rencontre inopportune allait changer le cours de sa journée. Son attention fut attirée par la chevelure d’une demoiselle pas inconnue. Il s'agissait d'Esra qui l’avait également reconnu. Ils se rapprochèrent l’un de l’autre. L’un arborant un visage amical, l’une montrant visage enjoué.

- Tu nous a fait faux bon. T’étais passé où ?

- Je ne garde pas de bons souvenirs de  cette île et l’atmosphère dans le bar de tout à l’heure … je préfère éviter d’attirer l’attention.

- La première fois qu'on t'as rencontré, c'était ici. Tu es une native du Cimetière ? questionna le vieux brigand.

- Oui, j'étais une Enfant de Tehlu. Tu dois de dire pas mal de truc.

- * Son enfance n'a pas du être facile. Moi qui la prenait pour une voleuse sans scrupule. * Pourquoi venir à Encanis ?

- Aucun homme n'aurait la folie de s'en prendre à une femme par ici sous peine de se mettre les boss à dos. Vous avez enfin trouvé ceux vous cherchiez ?

         À cet instant, Twister se mit à cogiter. Il commençait à éprouver de la sympathie pour la demoiselle.  Pouvait-il lui faire suffisamment confiance et lui confier la découverte de son acolyte ? Par ailleurs, il était persuadé qu’Alday ne lui avait pas tout dit. De ce fait, il pouvait se permettre de révéler quelques indices à Esra qui, dans le pire des scénarios, ne serait pas plus avancé que le brigand.

- À vrai dire, le gamin est parvenu à manipuler l'astrolabe. Il s'agirait d'un outil de déchiffrage plutôt qu'un instrument de navigation.

         Malheureusement, le vieux bandit ne se douta pas un instant de la terrible erreur qu’il venait de commettre. Tapis dans l’ombre, un invité mystère assista à la conversation et vint l'interrompre d'un rire enjoué qu'il accompagna d'applaudissements.

- Et bien, et bien ! Tu ne m’as pas déçu Esra. J'avais des doutes à ton sujet mais comme souvent j'ai du mal à juger les gens au premier abord.

         Un jeune homme svelte et basané, pas plus grand que Twister, sortit de la pénombre. Son accoutrement, son accent, sa démarche, il ne s'agissait clairement pas d'un loubard du coin.  

- T'es qui toi ?

- Moi ? rétorqua l'individu avec sarcasme en faisant mine de chercher autour de lui. Je suis … un mauvais présage.

         
________________________________________


         De l’autre côté du Cimetière, Alday venait de faire la connaissance du loufoque Tacourni, et c'était peu dire, son nom lui avait été donné par les habitants car il donnait ... le tournis. Il était connu sur l'île pour ergoter sur tout et rien, racontant histoires sur histoires. Il était le principal auteur de mythes et légendes en lien avec le Cimetière. Il n'était pas à l'origine de la plus connue de toutes bien qu'il incarnait le personnage principale : il serait le premier humain à naitre dans cet ossuaire d'épaves. Il racontait pas mal d'âneries mais tous ses propos n'étaient pas à ignorer. Nombreux trésors trouvés sur l'île étaient liés à ses récits. Au fil des années, il est devenu l'une des mascottes du Cimetière, ragotant dans sa barbe à longueur de journée.

- Oï, oï ossan ! C'est toi Tacourni ?

- Il se peut, il se doit, il parait. Qui le demande ?

- Je cherche des infos sur le Crimson Fox.

         L'hurluberlu bondit sur ses pieds, abordant Alday sur sa gauche.

- La navire de James Ryujin ... le seul, l'unique, le mystérieux.

- Tu connais James Ryujin ?!

- Beaucoup de questions mais peu d'offrandes. Les bouches se ferment, les langues se cachent mais à la vue de l'or les mots s'échappent.

- Attrape, rétorqua le natif de Rhétalia en balançant une poche de pièces dans les airs qui fut aussitôt capté par le vieil homme.

- POUR SÛR QUE JE LE CONNAIS !! beugla l'énergumène à la gueule d'Alday en surgissant de sa droite.

- Refais ça encore une fois et jte cogne, menaça Alday en écartant Tacourni de son visage.

- Sir James Ryujin, navigateur ayant tout trouvé mais tout perdu. Mystérieux sont les gens, les eaux et les cœurs. Mystérieux sont les voyageurs loin de leur demeure… Ils ne voient pas quels mensonges sont cachés, quand le soleil et la lune sont couchés.

- * Qu'est-ce qu'il raconte ? * Je perds mon temps avec toi.

- Le carnet, le carnet, le carnet, le carnet. Chaque page est un trésor inestimable, chaque page est remplie de joyaux. Le carnet est la clef.

- La clef ? De quel carnet tu parles ?

- Son cœur, son cœur, son cœur, son cœur, SON COEUR !!!! Le carnet de bord est le trésor le plus précieux d'un navigateur. On raconte qu'il le surnommait son cœur, reprit calmement le natif du Cimetière qui s'était pris une énième beigne pour avoir crié trop près du voleur.

- * Son cœur ?! Le cœur du Crimson Fox * Raconte-moi tout ce que tu sais à propos de ce James Ryujin !


         Pour la première fois depuis belle lurette, Tacourni avait trouvé un public intéressé en la personne d'Alday. Tandis qu'il commençait à compter l'une de ses histoires, dans le ciel du Cimetière des épaves, la pluie commençait à se déverser sur les têtes et bâtisses de ses habitants. L'annonce d'un orage n'était plus à exclure.



___________
jjjj
H-1 avant la mort d'Alday.
___________


Dernière édition par Alday le Mar 22 Déc 2020 - 12:08, édité 1 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t21181-horus-alday?highlight=aldayhttps://www.onepiece-requiem.net/t21238-horus-alday?highlight=ald
Alday
Alday

♦ Localisation : Cimetière d’Épaves

Feuille de personnage
Dorikis: 2465
Popularité: -88
Intégrité: -78

Mer 16 Déc 2020 - 17:49




         Le vent bâtait de plein fouet et on devinait la présence d’éclairs dans le ciel malgré l'existence de gros nuages noirs. La quasi-totalités des civils s’étaient abrités à l’image de Tacourni. Celui-ci s’était réfugié sur demande de l’apprenti navigateur qui devait également trouver un abri. Avant cela, il souhaitait poursuivre encore un petit moment les recherches.


         N'importe qui de censé aurait choisi de se mettre à l'abri plutôt que de poursuivre une chasse au trésor sous cette tempête. Il faut dire qu'Alday était un doux rêveur et qu'il vivait selon un principe rudimentaire : rien n'est impossible tant qu'on ne puisse prouver le contraire. Ainsi le trésor de James Ryujin existait certainement tant que quiconque ne l'avait pas trouvé. Tacourni lui avait suggéré d'appuyer ses recherches sur les côtes du Cimetière. Il est vrai qu'en toute logique, il est plus judicieux de chercher au centre du territoire tout simplement car les courants marins convergent forcément en un point. Cela dit, il est tout aussi vrai que c'est le raisonnement que tous les chercheurs ont eu en premier lieu. Il fallait donc chercher là où peu s'étaient aventurés. Le littoral sud de l'île n'était constitué que de récifs et falaises craquelantes dont la fragilité ne dépendait que du poids de celles et ceux qui s'y risquait.

         Le natif de Rhétalia ne savait pas vraiment ce qu'il devait chercher. Un bout de drapeau ? Un emblème gravé à même le bois ? Une figure de proue en forme de renard ? Faible était les probabilités de tomber sur un coffre renfermant un carnet de bord voir sur un simple coffre. Tandis qu'il s'essuyait régulièrement le visage pour balayer l'excès de pluie qui le recouvrait, ses recherches furent interrompu par l'apparition d'un groupe d'individus. Beaucoup de monde malgré le mauvais temps. Le voleur en compta une vingtaine mais ce qui l'interpella était la présence d'Esra et Twister dans leur rang. À mesure qu'ils se rapprochaient, il put lire une amertume sur le visage de son comparse alors que la demoiselle paraissait froide et réservée. À la tête de cette bande de malfrats, un jeune homme basané ouvrait la marche. C'est d'ailleurs celui-ci qui s'adressa au navigateur.

- Oï, c'est toi Alday ?

- T'es qui toi ?

- Ah j'ai oublié d'me présenter ! Moi, c'est Seth. Tu détiens quelque chose que je souhaite récupérer. L'astrochose, comment vous l'appelez déjà ? questionna l'individu en se retournant vers le deux voleurs.

         Alday comprit instantanément que Twister et Esra avaient été contraints de révéler l'information si on se fiait à leur expression faciale.

- Désolé gamin. Ils m'ont pris par surprise, regretta le vieux brigand en fusillant la voleuse du regard.

- Alors c'était ton but depuis le début, Esra !!

         La belle se contenta de baisser le regard.

- Oï, c'est pas cool de m'ignorer, brailla le dénommé Seth. Je veux juste récup' le bidule. Donne-le moi et on repartira sans faire d'ennui.

- Libère Twister avant, imposa Alday en dévoilant l'artefact.

- Avec grand plaisir.

         Seth semblait être quelqu'un de relativement diplomatique et avait l'air d'être un gars assez cool. Il n'en était rien et Esra en était parfaitement consciente. L'échange se déroula convenablement, enfin, pas tout à fait. Twister et Alday se croisèrent sans soucis mais alors que le plus vieux s'éloignait de ses malfaiteurs, le plus jeune s'en approchait arborant son sourire immuable, et une idée derrière celui-ci. Parmi ses opposants, seul un paraissait être une menace. S'il le mettait hors d'état de nuire les autres ne seraient pas un problème, en théorie. Au moment de tendre la main pour remettre l'astrolabe, le natif de Rhétalia agrippa le poignet du mercenaire puis sauta au-dessus de lui, tout en maintenant sa poigne pour ensuite le tirer et le projeter violemment vers le sol.

- À votre tour, exprima Alday aux hommes qui accompagnaient Esra.

- Oï, oï, oï, tu me sous-estime .....

         Seth ne semblait avoir reçu aucun dommage mais son regard changea, il devînt plus attentif.

- J'aurais préféré qu'on en reste là mais tu ne me laisse pas le choix, rajouta l'individu en tapotant sur ses vêtements.

         Les deux hommes foncèrent l'un vers l'autre entamant ainsi le début du combat. Malheureusement, Alday n’était pas assez rapide pour atteindre son vis-à-vis qui semblait prendre la confrontation avec beaucoup de nonchalance. Celui-ci esquivait sans aucun mal les assauts du voleur qui s’essoufflait au fur à mesure des coups. Face à la situation, il opta pour une stratégie tout autre en s’armant de son héka qu’il fit tourner avec une rapidité et une dextérité vertigineuse.

- Oh un bâton de berger.

- Cause toujours.

         Le natif de Réthalia opta pour la vitesse au profit de la puissance et cela semblait fonctionner. En effet, son opposant esquivait toujours les tentatives du voleur mais avec beaucoup plus de difficultés qu’au début du combat. Et sur un sol craquelant, il en fallait peu pour perdre légèrement l’équilibre. Alday profita d’une maladresse de Seth pour briser sa garde avec son bâton qu’il rangea aussitôt. Le présumé pirate s’apprêtait à utiliser sa technique la plus puissante armant ses deux bras en arrière.

- Ryu no Shougeki !!!

         Une terrible frappe à deux poings qui fit mouche. Enfin c’est ce qu’Alday pensait après avoir repoussé son adversaire sur quelques mètres. Ce dernier avait pu atténuer l’impact en replaçant sa garde in extrémistes.

- Et bien, et bien. J’admets t’avoir sous-estimé. Cependant ....

         Soudainement celui que l’on surnommait le chacal, apparu devant le voleur en un battement de cil.

- ...... tu restes faible.

         Un revers de la main qui éjecta le natif de Rhétalia sur une plus grande distance que le Choc du Dragon pour atterrir aux pieds de Twister. Un tel coup n'allait bien évidemment pas venir à bout de jeune homme mais celui-ci l'avait quelques peu sonné. Le pied-à-terre, le poing contre le sol, son comparse vînt à lui pour l'aider à se relever.

- Ça m'a l'air compromis. Abandonne.

- Il nous reste une option ...

         Alors qu'ils discutaient sur une possibilité de s'en sortir face au mercenaire, celui-ci s'approchait d'eux tout en continuant de déblatérer des vérités sur la différence de puissance. Cela dit, il interrompit sa marche en voyant que le navigateur s'était remis en position de combat. Voulait-il reprendre la baston ? Bien sûr que non. Ce n'était pas son style de s'entêter dans une situation désespérée. Ce qu'il souhaitait, c'était gagner du temps et pour cela il allait profiter du terrain bancal sur lequel ils tenaient. Seth bondit sur son vis-à-vis qui en faisant mine de contre-attaquer frappa le sol en bois de toute sa force éclatant celui-ci par la même occasion. Les deux voleurs profitèrent de ce court moment de répit pour se faire la malle. Ils longèrent un haut écueil s'apparentant plutôt à une grande falaise de débris. Ils espéraient tomber sur un port à force de courir sur la côte.

- Je t'avais bien dis de pas lui faire confiance !! sermonna Twister.

- C'est pas le moment ! Et c'est pas moi qui me suit fait capturer !!

- Grrrrrrrr.

         Les deux fuyards entendirent simultanément un bruit similaire au rugissement d'une bête qui les suivait. Ils n'eurent pas le temps de se retourner que leur visage fut violemment plaqué contre le sol. Aucun des deux escrocs ne put riposter en atteste les filets de sangs qui s'écoulaient de leur nez.

- Aller jusqu'à me transformer ... vous m'avez vraiment énervé.

         Les deux capons reprirent peu à peu leur esprit. Leur regard perdu sur leur assaillant dont l'apparence était peu commune. Un être mi-bête, mi-homme qui semblait avoir les traits de Seth et c'était le cas. Il s'agissait bien du mercenaire qui était donc un utilisateur de fruit du démon de type zoan. C'était la première fois qu'Alday en voyait de ses propres yeux. Il n'était pas totalement choqué car il connaissait l'existence des détenteurs de pouvoirs surnaturels mais en voir un avec cet aspect ne le laissait pas indifférent. Se sentant acculé, Alday s’avoua vaincu. Il jeta l'astrolabe au pied de Seth qui s'inclina pour le ramasser. Juste à côté, Twister récupérait à peine de l'attaque.

- Après tant de mal pour se le procurer.

- On, on trouvera un autre ... moyen. T’as bien fais de-

                       
[Coup de Feu]

         La détonation soudaine d’une arme à feu allait marquer un tournant tragique pour la suite des événements. Ayant obtenu ce qu’il convoitait Seth venait d’abattre Twister à bout portant sans aucun scrupule sous le regard épouvanté d’Alday et Esra qui venait de les rattraper. Tout se passa extrêmement vite. Le vieil homme n’eut pas le temps de finir sa phrase ni même de voir sa mort venir. Aucun des spectateurs ne sut réagir sur le moment. Le seul qui ne semblait pas concerné par les événements était le meurtrier se plaignant d’avoir perdu trop de temps avec ces vermines. Et comme cela ne suffisait pas, il souhaitait que la voleuse se salisse également les mains.

- Esra, prends ça.

- Qu-qu’est-ce que j’en fais ? s’interrogea la jeune femme pétrifiée en saisissant l’arme que lui tendait le maudit des flots.

- Tue-le.

         Seth aligna ses mots avec tant de facilité, lui qui venait de prendre la vie d’un homme comme on fauchait de la mauvaise herbe. Il ne faisait preuve d’aucune empathie envers les voleurs comme envers sa coéquipière qui était encore sous le choc. Elle se savait coupable de la tournure des événements. Elle qui n’avait pourtant fait qu’obéir aux ordres. Cependant cela l’avait contrainte à trahir ceux qui l’avaient délivré d’une vie derrière les barreaux. Pire encore, elle devait désormais ôter la vie de l’un d’eux sous la menace de la mort. C’est le visage froid masquant un regret inconsidérable qu’elle prononça un dernier mot au natif de Rhétalia.

- Adieu.

         Depuis la détonation et la chute de son père adoptif, Alday s’était vu déconnecté de la réalité. Le temps s’écoulait d’une autre manière. Inconsciemment, le voleur savait que la jeune femme se tenait en face de lui mais, dans l’immédiat, il lui était impossible de faire la différence entre sa silhouette ou celle d’un autre. Sa vision était perturbée par le déroulement des événements. Et il n’y avait pas que sa vue qui était troublée mais également sa perception des sons. Les bruits qui lui parvenaient n’étaient pas totalement clairs. Il n’avait pas remarqué que son exécution de la main d’Esra avait été ordonné par Seth. Il ne percevait aucun autre dialogue d’ailleurs. Pas même les adieux de la jeune femme. Il était planté là, le regard vide, l’esprit embrouillé. Dans cet état, difficile de réagir face à la menace d’une arme à feu qui pointait sur soit. Pire encore, il souriait. Il souriait face à la mort. Il n’avait pas perdu la tête, non, simplement la raison. Il s’agissait certes de son expression faciale naturelle mais face à ce sourire dénué de toutes émotions, Esra avait du mal à amorcer la gâchette. Le canon oscillait à cause des tremblements mais elle savait la mort planer au-dessus de sa tête et pour cette seule raison elle appuya.

         Un éclair. Un coup de feu. Un corps qui tombait. Une aventure qui se terminait. Le natif de Rhétalia se prit la balle de plein fouet. Il tomba en arrière provoquant sa chute depuis le bord, se faisant emporter par les flots.
___________
jjjj
H-0 avant la mort d'Alday.
___________


Dernière édition par Alday le Mar 22 Déc 2020 - 15:57, édité 2 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t21181-horus-alday?highlight=aldayhttps://www.onepiece-requiem.net/t21238-horus-alday?highlight=ald
Alday
Alday

♦ Localisation : Cimetière d’Épaves

Feuille de personnage
Dorikis: 2465
Popularité: -88
Intégrité: -78

Lun 21 Déc 2020 - 14:47





         Les eaux du Cimetière d’Épaves avaient emporté deux nouveaux corps en leur sain. Depuis les hauteurs, Seth et sa bande pouvaient constater la férocité du tumulte des vagues. Impossible de survivre dans ces abîmes sans la protection d’une bonne étoile ou les bronchites d’un poisson.

         L’astrolabe désormais en sa possession, le sort des deux voleurs étaient déjà de l’histoire ancienne. Seth ordonna à sa groupe de mettre les voiles. Ils n’avaient que trop traîner et la météo ne cessait de s’affoler.

- Tu n’aurais jamais dû les tuer.

- Hein ? Jte rappel que toi aussi t'as appuyé sur la détente.

- Sur tes ordres et c’était une erreur. On ne sait toujours pas comment utiliser l'astrolabe.

- Si un vulgaire voleur de bas étage y est parvenu, l’organisation ne devrait pas avoir de mal. Mais si tu préfères tu peux directement aller lui demander, menaça le maudit des flots à sa subordonné en sortant littéralement les crocs.

- Il avait une prime de vingt-cinq millions sur sa tête, rajouta un homme de main.

- Quoi ?! Ce gars ? M’enfin c’est pas grave. On en trouve des tas comme lui sur Grandline. Allons-y.

         Esra avait raison de remettre en question la manière de procéder de son supérieur car quand bien même ils parvenaient à comprendre le fonctionnement de l’artefact, sans la clef impossible de l’utiliser. Et cette clef sous forme d’un anneau était toujours en possession d’Alday au moment de sa présumé mort. Malheureusement pour eux, Twister n’était pas au courant de cela et n’avait donc pas partagé cette information à la demoiselle.
         Quelques heures après le tragique événement, la météo semblait se calmer mais la nuit était déjà tombée. Les résidents sortaient de leur abri à mesure que le ciel s'éclaircissait. Certains pour reprendre les affaires, d'autres pour la débauche. La vie semblait reprendre son cours, tout était en ordre, la tempête n'avait rien chamboulé, enfin presque. Elle avait permis à un humain d'accéder à coin de l'île inaccessible pour quiconque souhaitant s'y rendre de son plein gré. En effet, dans une grotte de bois seulement atteignable par voie maritime un corps gisait sur un des bords du trou d'eau. Il était vivant mais pas trop non plus. Une blessure par balle au niveau de l’épaule qui avait su épargner les organes vitaux. Heureusement, le projectile l'avait traversé. Néanmoins, l'individu avait perdu énormément de sang et ne devait sa survie qu'à la présence d'algues qui recouvraient son corps et avaient permis d'endiguer l'hémorragie. Il fallait croire que la mer de South Blue avait décidé que son heure n'était pas arrivée car freiner le saignement était une chose, éviter que son corps ne percute une des nombreuses carcasses sous-marines en était une autre. Seul dans cave dont les parois en bois étaient rongées par les mollusques. Impossible d'estimer avec exactitude depuis combien de temps ce bout d'épave était là. Le plancher était à moitié immergé à l'image des membres inférieurs du naufragé allongé sur le dos.
         Une goutte d'eau salée qui glissa d'une fente dans le plafond vint chuter sur le front du jeune homme. Comme un réveil naturel, le contact avec son visage fit que l'individu entrouvrit les yeux. D'abord une image blanche qui s'estompa à mesure que ses paupières s'ouvraient puis l'apparition d'un décor assez flou. Une seconde goutte tomba sur lui avec une efficacité meilleure que la première. Heureusement que la solution saline n'entra pas en contact avec ses orbites. Son environnement se dessinait de plus en plus mais son esprit divaguait encore. Après la vue, c'était son ouïe qui revenait à lui. L'onde des vagues qui s'échouaient contre les parois, les gouttes d'eaux dont le son de l'impact était amplifié par un écho. Le vent qui murmurait des secrets de la mer à travers les cavités de la grotte puis … un coup de feu.

         Le corps du naufragé se redressa soudainement à la suite d'une détonation lui rappelant malencontreusement la sévère blessure qu'il avait reçu. En réalité aucun coup n'avait été tiré. Cela n'était que le fruit de son imagination ou plutôt une douloureuse image qui refaisait surface. La mémoire lui revenait.
 




Dernière édition par Alday le Mar 22 Déc 2020 - 16:17, édité 2 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t21181-horus-alday?highlight=aldayhttps://www.onepiece-requiem.net/t21238-horus-alday?highlight=ald
Alday
Alday

♦ Localisation : Cimetière d’Épaves

Feuille de personnage
Dorikis: 2465
Popularité: -88
Intégrité: -78

Mar 22 Déc 2020 - 10:45




 
         Alday avait donc vaincu la tempête et survécu avec mal à sa chute. Son réveil dans une crique abandonnée avait été long de par ses blessures et sa mémoire qui lui revenait peu à peu. Alors qu'il devait se faire soigner en urgence, le natif de Rhétalia restait planté sur place tandis que le soleil pointait le bout de son nez.


         Un filet de larmes s'écoulait de ses yeux. Il se rappelait de tout. De son combat contre Seth, des adieux d'Esra, du coup de feu sur Twister … Pourquoi en était-il arrivé là ? Comment en était-il arrivé à ce point ? Lui qui ne cherchait qu'une simple fontaine légendaire, lui qui ne voulait aucun mal à personne. Un simple rêveur bercé par les comptes de sa jeunesse. Jusqu'ici toutes les aventures qu'il avaient entreprises étaient sans tragédie, toutes au côté de son mentor. Le vieux brigand l'avait pris sous son aile très jeune l'éduquant, l'engueulant, le protégeant et aujourd'hui Alday venait de tout perdre à cause de naïveté. Son père adoptif, l'astrolabe et son rêve lui avaient été arrachés par Seth mais également par Esra. Son esprit envahi par les remords, le haut de corps s'écroula contre le sol, malgré sa douleur à l’épaule qui resurgit ses paupières se refermèrent doucement.
         Le soleil était de retour dans le ciel du Cimetière d'Épaves mais impossible que sa lumière puisse atteindre le voleur car camouflé par son environnement. Pourtant, il fut éblouit par un rayon. Il fronça aussitôt le visage et mis sa main au-dessus de lui mais la source lumineuse ne provenait pas du plafond, mais se reflétait sur un objet métallique. L'éblouissement dura quelques instants et pour s'en défaire il agita la tête. Il se redressa et, pour la première fois, son regard se posa sur autre chose que le toit de la cave. Un trésor, ou plutôt un gros butin. De nombreux squelettes jonchés le sol parsemés de pièces de monnaie ayant fuie de l’amas principal. D'ailleurs au sommet de celui-ci se trouvait un coffre. L'ancien propriétaire y avait sûrement enfermé quelque chose de plus précieux encore. En contemplant plus attentivement le décor qu'il l'entourait, Alday commençait à comprendre peu à peu où il avait atterri.
         Ce coffre renfermerait donc le cœur du Crimson Fox. Le voleur ne pouvait qu'être bourré de chance pour que le destin lui soit tant favorable. Pourtant, il n'interpréta pas de cette manière à cause de la récente perte de son mentor. Il prit cela comme une mauvaise blague de la vie. À croire que la mort de Twister n'était déjà pas assez.
         Il s'apprêtait à tourner le dos au coffre, et donc à son rêve mais avant même qu'il ne puisse tourner la tête, une légère tape dans le dos le fit avancer d'un pas vers le coffre. Cela accompagné d'un son semblable à un mot, à un murmure imperceptible. Était-ce le souffle du vent qui lui dictait la marche à suivre, la structure peu stable du support sur lequel il se trouvait ou s’agissait-il simplement du fantôme de son ami l'incitant à aller de l'avant ? Quoi qu'il en soit, le navigateur avança et ouvrit le contenant. Ce qu'il y avait à l'intérieur ? Un carnet dévoré par le temps et un contenant bien orné. Sur le livre on pouvait difficilement lire les lettres h, e, a, r et t quasi effacées. L'autre objet semblait être une calice. Elle était majoritairement composée d’or. Ce qui frappait au premier regard, étaient les quatre joyeux incrustés sur la base du récipient. Chacun scintillant d’une couleur éclatante : rubis, émeraude, saphir, citrine étaient positionnés à égal distance les uns des autres. Le pied représentait la partie la plus anormale de la coupe. Celle-ci était épaisse et creuse au point qu’on pouvait facilement y encastrer un petit objet ou y faire passer trois doigts. Là paraison correspondait à la partie basse du gobelet, où reposait directement le liquide logiquement. Il était aussi large que la base et était la partie la plus travaillée : constituée essentiellement d’un cristal blanc translucide, des motifs indescriptibles y étaient gravés semblable à de la gravure sur verre. Enfin la partie haute du contenant était recouverte    d’une couronne d’or avec l’inscription suivante gravé dessus : Valar Morghulis.
         Malgré la présence du trésor, le livre avait clairement plus de valeur aux yeux du voleur. Son sourire qui s'était effacé de son visage revenait peu à peu malgré un chagrin encore récent. Il avait des regrets et des remords, certes, mais avec rêve en tête, trouver la Fontaine de Jouvence et pour cela, il allait devoir changer de mer ... et d'attitude.

___________
jjjj
Fin
___________
https://www.onepiece-requiem.net/t21181-horus-alday?highlight=aldayhttps://www.onepiece-requiem.net/t21238-horus-alday?highlight=ald
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1