-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% Nike Crater Impact SE
68.97 € 114.99 €
Voir le deal
anipassion.com

[STAFF] - XXXX

Bonjour les collègues.

Comme nous sommes un peu dépassés, je vous propose une autre structuration du Staff. J'estime que ce n'est pas un luxe d'ajouter des bras supplémentaires pour gérer le forum. Et pas de panique, notre composition actuelle reste telle quelle, mais je propose simplement de mettre des personnes supplémentaires aux validations qui n'ont en aucun cas accès aux débats internes.













































































































J'ai l'impression que mon esprit est emprisonné dans ma chair, alors qu'elle cherche à outre-passer cette prison charnelle. Je me sens constamment entre deux eaux, balloté par deux entités plus fortes que moi. Je ne me maîtrise pas, ni mes pensées, ni ma volonté ou mes désirs. Je suis constamment bridé dans mes faits et gestes. Mes actions ne résultent pas d'un vouloir qui m'est propre, comme si elles étaient pulsées par deux forces opposées. Je suis une coquille vide, dénué de volonté, qu'on interdit de choisir pour l'un ou pour l'autre. Je suis semblable à une marionnette qu'on articule contre son gré. Je ne transpire même pas l'envi de vivre tant je suis essoufflé par ce combat intérieur dont je suis à peine le témoin. Je suis le réceptacle du combat entre Dieu et Satan pour ma fidélité. Mes décisions ne sont pas impulsées par mon libre arbitre. Au contraire, elles sont toujours influencées par l'un ou l'autre.

LIBERTÉ
Dieu nous laisse toujours libre de choisir en nous forçant jamais. Cette attitude est conduite à cause de son Amour, c'est dans sa nature de rien nous imposer par la force. Or, il est dit dans la Bible que Dieu nous donne le vouloir et le faire, ce qui signifie que nous ne sommes pas vraiment libre. Et dans mon cas, je le ressens particulièrement. Mes actions ne sont pas de moi. En réalité, je suis enchaîné dans mon propre corps à ne pas pouvoir prendre partie pour l'un ou pour l'autre. Les deux m'utilisent sans mon constamment et m'usent sans que je ne puisse dire mon mot.

Les divergences n'apportent que le malheur. Du fait qu'on soit trop libre, les gens partent dans toutes les directions. Et les croyances des uns ne sont pas celle des autres. Et personne ne peut forcer quelqu'un de penser comme lui, que ce dernier soit borné ou non. Il n'y a aucune harmonie à penser différemment. Oui, chaque individu est différent de base, même des jumeaux ne sont jamais les mêmes à cent pour cent. Si tu n'es pas pour moi, alors tu es contre moi. Ici, c'est pareil, mais en pire. Du fait qu'on soit hyper nombreux, les oppositions sont multiples et chaotiques. "A" peut être ami de "B" et ennemi de "C" et de "D", mais "B" peut de son côté être ami avec "A", "C" et "D", etc.

Pour moi, ce qui est proche de la perfection, c'est l'harmonie. Quand les choses sont uniformes, dans un seul courant de pensée, dans une seule direction, quand qu'il existe une seule proposition. Je trouve la connaissance du Bien et du Mal nuise, par ce que ça conduit à un choix entre deux options. Et encore, Satan perfide l'esprit humain à croire à la troisième voie ou que la vérité est relative. Or, il en est rien. Dans le monde, c'est soit blanc, soit noir. C'est faux de croire qu'il existe une nuance de gris, car ce n'est pas ce qui importe. Si la finalité est d'être blanc, alors qu'on soit noir ou gris, voir même blanc cassé, bah ce n'est pas blanc. Et Dieu vient encore bousculer les choses en disant que tout le monde est blanc. C'est beau, mais tant qu'il n'est pas de retour, un noir reste un noir. Et moi, je vois tout le monde noir.







à cause de notre connaissance du Bien et du Mal? Ou plutôt, à cause de cette connaissance du Bien et du Mal notre liberté initiale de faire un choix?

est-ce que cette dichotomie



s'acharnent  


Je suis terriblement impatient et capricieux parce que passé d'une étape à une autre me demande particulièrement beaucoup plus d'effort que n'importe qui d'autres. Et l'endurance dans la durée me fait défaut. Un rien est une montagne à mes yeux.

Je n'aime personne. Ni moi, ni Dieu, ni les autres. À l'inverse, je déteste l'humanité, moi le premier, Dieu et Satan. Je rejette le mal plus que tout. Et je suis écœuré de voir qu'il soit également bien ancré en mon sein. Je ne supporte pas être dans l'erreur et dans l'échec.


L'incompréhension qui s'oppose à mon fort besoin de contrôle

Du fait que je sois hyper perfectionniste, je ne supporte pas de vivre dans un environnement

Ma haine est guidée par ma colère qui provient d'une frustration lié à une incompréhension et d'un manque de contrôle. Je suis impuissant.

















































































Qu'est-ce que la Trinité?

Je ne saurais dire pourquoi depuis toujours je n'ai jamais réellement réussi à appréhender la Trinité. Une notion beaucoup trop abstraite pour moi. Du moins, je n'en suis pas aussi sensible que certain. J'ai commencé alors à m'interroger. Est-ce que c'est biblique ou est-ce une interprétation de l'Homme? Comment Dieu peut-il être à la fois, Lui-même le Très-Haut, Jésus-Christ le Fils Unique et Saint-Esprit? Après tout, si on admet sa présence, ça implique également d'accepter l'existence de toutes les choses qui nous dépassent!

Pour commencer, il faut savoir ce que signifie Trinité. Du mois, qu'est-ce qu'on doit comprendre par-là? S'agit-il d'un trio de personnes distinctes regroupées en un ou d'une seule Entité divisée en trois? À vrai dire, j'aurais tendance à dire que Dieu est un être extraordinairement paradoxal. Il se définit Lui-même comme étant Un, mais Il utilise "nous" pour se définir. Alors, qu'est-ce qu'on peut en conclure?

• Déjà, on dit que Jésus-Christ est son Fils Unique et qu'il est une infime misérable de ce que Dieu est réellement. Comment peut-on être le Père et le Fils à la fois?! D'accord, Jésus-Christ a été également Humain du fait de sa présence sur Terre et qu'il a été limité. Je veux bien croire que J-C est un pâle aperçu de ce que Dieu est véritablement. Et quand il dit "Nul ne passe par le Père que par moi", ce que je comprends, c'est qu'on peut pleinement se retrouver dans la présence de Dieu seulement en croyant au sacrifice de J-C. Et en fin de compte, pour moi, J-C n'est pas tant l'Homme qu'il a été ou l'Être Divin qu'il est, mais plutôt comme la personnification de la rédemption par son sacrifice. Il est l'acte-lui-même, il est la démonstration-même de l'Amour. Et comme Dieu est Amour, Dieu est celui qui nous sauve par l'intermédiaire de son Fils.

• Quant au Saint-Esprit, dans la Bible il est dit que Dieu nous le donne. [VERSET À INSÉRER] Je pense que le S-E est en réalité notre confiance, notre intelligence et notre émotion. C'est ce qui se trouve au plus profond de nous-même. Et chaque individu possède une part plus ou moins grande de celle-ci. Même le plus vil des pêcheurs dispose d'une morale. Elle est juste terrée sous plein de couche et lui-même ne s'en rend même pas compte.












À la réflexion, j'ai beaucoup de mal à imaginer Dieu, qui , être












en recherchant dans une concordance, il s'avère que le mot Trinité n'apparaît à aucun moment dans la Bible.





































  • https://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des
  • https://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validation