AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


J'adore quand un plan se déroule...

Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 5850
Popularité: - 551
Intégrité: -360

Dim 31 Jan 2021 - 21:39

Me voilà libre. La première différence que la liberté offre, c’est de manger varié et à sa faim. Je reprends du poile de la bête. Le travail sur le navire de Ragnar me reforge des muscles. Bref, je revis. Par contre, Ragnar m’a dropé en même temps que Clint. Visiblement, il veut vraiment devenir révolutionnaire. Par les temps qui cours ce n’est pas la situation la plus facile. D’après ce qu’on m’a expliqué, on a encore moins de droit que les pirates maintenant. En y réfléchissant bien, est-ce vraiment si mal. Avant la marine nous riait au nez. Maintenant, elle nous considère comme aussi gênant que les pirates voire plus. Ça veut dire qu’on avance. Ça veut aussi dire qu’on aura moins de latitude. Puis, le Cypher Pol n’est jamais loin. Enfin, c’est ce qu’ils m’ont dit lors d’un interrogatoire. Enfin, revenons-en à Dallas Clint. Ce n’est pas un mauvais bougre, mais le timing est trop parfait. Je ne lui fais pas encore confiance. Je ne crois plus aux coïncidences ou au destin. Il faut que je tire les choses aux claires avant de lui faire part d’informations qui pourraient nous nuire. Pas que je connaisse beaucoup de chose top secret. Mais les emplacements de quelques bases et noms de recruteurs feraient plaisir au bleu.

On a embarqué sur un autre navire en direction de South de Blue, maintenant. La mer est calme. Je vais en profiter pour discuter avec Dallas.

« Alors Cowboy, ça roule ? »
« Il faudrait que l’on discute un peu toi et moi. Notre rencontre s’est déroulée dans des circonstances assez particulières, tu me l’accorderas. J’aimerais en savoir plus sur toi. Tu m’as demandé pourquoi la révolution combattait le gouvernement, mais je n’ai pas eu le temps de te demander pourquoi tu voulais la rejoindre. Tu étais chasseur de prime avant, non ? Pourquoi vouloir changer de « camp » ? »


Ça y est, je repars dans un monologue. Il faut croire que j’essaie de rattraper le fait de n’avoir pas pu discuter pendant ma captivité. Si je pose trop de questions d’un coup, il va oublier de répondre à la moitié. Puis là, ça ressemble plus à un sermon qu’à une discussion. Vise un peu sa tête, il est déjà perdu.

Aow...aow….aow !

Tiens la mouette qui livre le journal.

« Ho bordel, matez-moi un peu cette prime. »

Le moussaillon cours vers moi avec l'affiche de la prime. Il est excité et terrorisé en même temps. Il me la colle sous nez. Littéralement.

« Elle est trop près. Donne là moi s’il te plaît. »
« Eleanor Bonny 714 000 000B. Sept cent quatorze millions? Ha oui quand même...»

« Mais putain, c’est la meuf qui a tout péter sur le convoi. Matte ça Dallas. On a eu de la chance lors de mon sauvetage. C’est elle qui nous a aidé. On l’a échappé belle à mon avis. »
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Dallas Clint
Dallas Clint

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1750
Popularité: -122
Intégrité: -12

Lun 1 Fév 2021 - 0:14

Dallas était en route pour South Blue, sur un navire en compagnie de Yukikurai. Clint avait du mal à se remettre de ce voyage sur Grande Line, il faillait dire que passer de petit Chasseur de primes à renégat en une journée, c'était un peu déroutant. Mais Clint avait choisi de trahir le gouvernement, personne ne lui avait imposé ce choix. D'ailleurs il n'était pas mécontent d'avoir survécu à cette première expérience sur la mer de tous les périls, en toute honnêteté si Steel Hunter se serait battu contre les pirates, il serait mort. Mais c'était un mal pour un bien, la vie de Chasseur de primes n'en était pas une, traquer un primé et le livrer à la marine devenait vite lassant. D'ailleurs Dallas avait l'impression que le gouvernement récoltait toute la gloire de ses captures, ce qui commençait à l'agacer. Mais bon, c'était du passé et maintenant il faillait assumer les conséquences de ses actes.

- J'suis dans une merde noire... Chuchota Dallas.

Puis son nouvel ami lui posa quelques questions, il était normal de se méfier du petit arriviste. Il lui demanda pourquoi la Révolution ? Pourquoi avoir trahi le gouvernement mondial, pour mener une vie de renégat. L'ex Chasseur affichait un sourire, désormais il était Révolutionnaire et la vie de Chasseur de primes était derrière lui. Il devait parler en toute franchise, car dissimuler des informations à ses nouveaux camarades seraient risqué.

- Sincèrement, j'ai choisi de survivre. Mais depuis quelque temps je sentais un vide s'installer en moi, chasser et ramener une tête n'était plus aussi divertissant qu'à mes débuts.



Dallas sortit un cigare de la poche de sa chemise, il sortit un paquet d'allumette et craqua une tige.

- Quand j'étais gosse, je voulais devenir un Héros en servant la justice. Mais il était hors de question de rentrer dans la marine, j'aime ma liberté. Du coup devenir chasseur de primes était le bon plan, je traquais les pirates et je touchais leur prime, en plus j'étais mon propre patron.



Il frotta la tige contre le bois du bateau, l'allumette était en feu et le Cow-boy s'en servi pour allumer son cigare.

- Mais j'ai vite découvert qu'il n'y avait aucune différence entre le gouvernement et les pirates, sauf que ses enfoirés de forbans ne se cachent pas derrière des idéaux foireux pour assouvir leur soif de pouvoir... Pour faire court, la vision de la justice du gouvernement et la mienne ne se rejoignent pas.



Clint tira une bouffé du cigare, et relâcha la fumée par un coin de sa bouche.

- Tu vois,  rien de bien méchant, je suis juste un idéaliste qui croit en l'égalité des races, ni plus ni moins.



Clint avait enfin fini son discours interminable, d'ailleurs il aimait bien se mettre en avant et se vanter de ses actions. Il était content de son petit discourt, cela le rassurait un peu. Puis tout d'un coup un matelot apporta un Wanted fraichement livré par le facteur ailé, Yukikurai fut étonné par la prime ainsi que par la personne qui la détenait. Dallas regarda le Wanted et constata que la pirate qui avait attaqué le navire de transport était pas mal populaire, en voyant cette somme l'ancien Chasseur se mit à rire sans raison.

- Eh ben, dire que j'ai attrapé des pirates plus costauds qu'elle avec une prime ridicule. Grande Line est vraiment un autre monde, si j'avais touché une somme pareille je me serais retiré depuis longtemps.

Clint était à l'aise, d'ailleurs il proposa un cigare à No Body.

- Demande moi ce que tu veux, et je t'aiderais à réaliser ton objectif.

Dallas croisa les bras et s'appuya contre le bord du navire, son visage était serin.
https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttps://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 5850
Popularité: - 551
Intégrité: -360

Mar 2 Fév 2021 - 22:52

« Non merci, je ne fume pas. Je respire assez de fumée quand je forge. Huhu ! »

Mon regard se pose sur le pont, la nouvelle prime agite tout le monde. Ça fait un peu d’agitation sur la mer calme de South Blue. Ce n’est pas de refus. La mer est calme et elle ne changera pas d’avis comme de chemise.

« C’est bien vrai, Grand Line c’est différent. Aussi bien la mer que les gens qui y vivent. Tout à l’air si calme et rassurant ici. »

Bon on n’est pas là pour parler météo quand même. C’est bien, il est détendu. Il n’a pas l’air de mal le prendre. Presque comme s’il s’y attendait. Comme s’il avait été préparé à devoir gagner ma confiance. Je divague… enfin j’espère. On n’est jamais trop prudent. Du coup, je le sonde avec mon mantra. L’aura qui s’en dégage colle avec lui. Il est calme et détendu et pas seulement en surface. Il semblerait qu’il soit profondément convaincu qu’il est dans le bon. En même temps, rejoindre la révolution, c’est quelque chose de bien. Il a l’air censé, il n’a pas l’air sanguinaire. Ce sera surement une bonne recrue.

« Tu as raison. C’est dans l’action qu’on voit de quel bois on se chauffe. »
« Bon tu vas m’aider à réfléchir si tu le veux bien. »


Question rhétorique, mais il hoche quand même la tête en soufflant un panache de fumée.

« Arrête-moi si je me trompe.
Tu es bien un chasseur de prime avec une licence ?
Une licence valide, jusqu’à preuve du contraire ?
A mon avis tu n’es pas assez connu pour que les choses aillent vite. Tu dois encore être catégorisé en chasseur de prime ?
Votre carte, elle vous donne accès à tous les bâtiments de la marine, non ? »

« Bon, si je me fie à l’état d’agitation qui a précédé le début de notre convoi, on devrait pouvoir trouver des informations intéressantes assez facilement. Ils nous avaient carrément fait une annonce. On ne savait pas quand on partait, ni où on allait, mais on savait qu’on allait être envoyé à la mort. Je croie qu’ils ont aimé nous laisser mariner. On devrait trouver des infos. »

« Et toi comment tu t’es retrouvé sur le navire, déjà ? On peut peut-être faire pareil, non? »

« Direction la base de la marine plus proche. C’est pas vraiment un plan, mais ça prend forme. Des idées, des objections ? »
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Dallas Clint
Dallas Clint

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1750
Popularité: -122
Intégrité: -12

Mer 3 Fév 2021 - 2:37

Clint tira une bouffée de son cigare, et relâcha la fumée par la bouche.

- Une licence de chasseur, ouaip. Elle doit être encore valide, et t'es tombé juste j'ai accès aux bâtiments de la marine.



Dallas écoutait le bruit des vagues rugissantes, le cri des oiseaux qui volaient autour du navire. Les matelots étaient agités, la nouvelle primée faisait déjà des envieux.

- Des infos... Possible. Une infiltration dans une base de la marine s'est risquée, mais qui ne tente rien n'a rien.



Steel Hunter sortit un morceau de bidoche de sa poche de jean, il éteignit son cigare en l'écrasant contre le bord du navire. Le nouveau Révolutionnaire prit un bout de Bison séché, il l'arracha avec ses dents et le mâchouilla.

- Je me suis retrouvé embarqué dans ce truc à cause d'un Colonel, je crois qu'il est mort ou un truc comme ça.



Dallas était content, mais un peu triste pour le Colonel.

- Si tu veux t'infiltrer dans une base de la marine, je suis ton homme. En plus comme tu l'as déjà dit, grâce à ma licence de Chasseur je peux nous faire entrer sans problème.



Steel Hunter proposa un bout de sa viande à son camarade, et il lui proposa son aide. D'ailleurs il ne savait rien des capacités de son ami, vice-versa.

- Mais avant de partir à la récolte d'information sur les prochains convois, je voudrais savoir en quoi tu excelles ? Moi, je suis un tireur d'élite. Je peux transformer une simple pierre en balle de fusil, je me sers aussi d'un arc... Et toi ?



Dallas attendait la réponse de son ami, tout en profitant de l'air chaude ambiante. Le navire se dirigea vers la mer de l'Est, c'était la mer la plus proche Le navigateur avait entendu les ordres de Yukikurai, et comme un bon navigateur il avait obéi à son chef.
https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttps://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 5850
Popularité: - 551
Intégrité: -360

Ven 5 Fév 2021 - 20:16

Pas d’objection, OK c’est que l’idée n’est pas si folle que ça. Il voudrait savoir ce que je sais faire et m’annonce que c’est un tireur d’élite. Je me gratte le crâne en réfléchissant.

« Heu, comment dire. Pour moi ce n’est pas aussi simple. La seule chose qui est sûr c’est que je suis forgeron. Après je suis curieux et j’apprends les trucs qui me semble chouette. Du coup, je suis un sabreur, mais pas un très bon, mais je sais aussi me battre à main nue.

Enfin, je suis un peu rouillé depuis mon séjour en prison. Puis mon bras gauche n’est pas en super état. Mais je devrais pouvoir encore faire une lame d’air. Attends. J'essaie. »


On m’avait fourni un sabre. Il était plus long que mon Mizuseisaku, mais cela devrait faire l’affaire. Je soupir en dégainant. Je tourbillonne un peu sur moi-même. Puis je m’arrête et je frappe l’air avec mon arme. Une lame d’air nait et se propage sur plusieurs mètres. C’est nettement mieux que lors de l’évasion. J’ai repris un peu de poile de la bête.

« Sinon, je sais faire ça aussi. Je ne sais pas comment ça s’appelle. Moi j’appelle ça Wing. »

Je plie les jambes et saute en l’air. Puis avec ma main droite je frappe rapidement l’air, jusqu’à ce que je puisse prendre appuis dessus. Du coup, je me déplace d’un mètre sur la gauche. Je retombe sur le pont avec un grand sourire.

« Je suis pas trop rouillé finalement. Ça a l’air un peu con comme ça, mais ça peut être pratique. »

***

J’avais laissé Dallas au gouvernail pour réfléchir un peu plus aux détails du plan dans une cabine. Je le rejoignis quelques heures plus tard. Il faisait du bon travail le bateau fendait la mer à une belle allure. J'avais été tellement absorbé par mes réflexions que je n'avais pratiquement pas fait attention au passage dans la flaque. Ce n'est qu'en voyant le soleil qui se couchait et teintait le ciel de belle de couleur rose et orangée et la sortie du tunnel, que je pris conscience que nous allions ressortir du réseau souterrain reliant toutes les mers. Le temps semblait au beau fixe, la joie des blues.

« Alors Cowboy, tu sais dompter les navires également ? Huhuhu.
J’ai réfléchi un peu pour affiner le plan. Normalement, je suis assez banale comme gars. Je suis dans la moyenne en tout et je passe assez inaperçu. En plus, j’ai une petite barbe et les cheveux longs maintenant. Je ne dois plus trop ressembler à mon avis de recherche. Du coup, ça devrait aller pour venir avec toi. Par contre, j’ai une question. Vaut-il mieux que je me fasse passer pour un apprenti chasseur de prime qui n’a pas encore ça licence ou pour ton captif ? »

« Dans tous les cas, il faut voir avec l’équipage qui nous transporte pour savoir ce qu’ils peuvent nous fournir comme appuis. A mon avis, il faut qu’on ait une diversion à une heure donnée pour pouvoir mettre les voiles si ça tourne mal. »


Je regardai pensif le coucher de soleil en jouant avec ma barbe en attendant la réponse de Clint. C’était la première fois que j’avais attendu suffisamment longtemps pour que ça ressemble à une barbe.


Dernière édition par Yukikurai le Dim 7 Fév 2021 - 23:12, édité 2 fois
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Dallas Clint
Dallas Clint

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1750
Popularité: -122
Intégrité: -12

Sam 6 Fév 2021 - 23:57

Dallas était à la barre, Yukikurai lui posa quelques questions. Le nouveau Révolutionnaire mâchouilla un bout de bidoche tout en scrutant la mer.

- Le mieux serait que tu te fasses passer pour un prisonnier, parce que si tu te fais passer pour un chasseur sans licence, on prend le risque qu'ils ne te laissent pas entrer. Alors qu'un prisonnier on le  laisse entrer avec ou sans licence.

Dallas était content, le plan commençait à se dessiner. Mais il faillait encore trouver un moyen de s'enfuir au cas où ça tournerait mal, Steel Hunter eu une idée.

- Entant que prisonnier tu seras en cellule avec les autres taulards, il te sera facile de libérer certains d'entre eux. Ils causeront une révolte dans la prison, ce qui nous permettra de prendre la fuite avec nos informations et pourquoi pas quelques camarades révolutionnaires.

Dallas manœuvra le navire en direction de la mer de l'Est, pour se rendre sur East Blue Clint emprunta « la Flaque », la Flaque était un réseau de galeries aquatiques se situant sous Red Line qui permettait de passer d'une Blue à l'autre. Le navire de Yukikurai passa sous Red Line, Clint n'avait jamais encore navigué dans ce genre de galerie souterraine. Le nouveau Révolutionnaire était un peu nerveux. Mais c'était un navigateur adroit, et grâce à ses talents l'équipage réussit à sortir des galeries et arriva sur la mer d'East Blue. Dallas informa l'équipage et Yukikurai qu'ils étaient arrivés, Steel Hunter confia la barre au navigateur de l'équipage, certes moins expérimenté, mais navigateur tout de même. Le Cow-boy rejoignit son pote et se posa à côté de lui, il regarda le Cavalier de la Révolution et lui proposa un plan pour crédibiliser la capture.

- Tu es quelqu'un de connu, déjà quand j'étais Chasseur de primes, il m'est déjà arrivé de recevoir ton avis de recherche. Du coup j'ai un truc pour crédibiliser ta capture, comme nous étions sur le navire de transport, toi condamné à la potence et moi à la surveillance, je me suis dit que tu aurais pu être blessé durant ta fuite et ça m'aurait laissé l'occasion de te capturer.

Dallas se leva et indiqua une île à Yukikurai en pointant son index vers le Sud, ce n'était pas à propre parlé une île, mais plus un gigantesque rocher flottant.

- Nous allons accoster sur se rocher, puis une fois dessus l'équipage se retirera plus loin. Je contacterai par Escargophone la base ou le navire de la marine le plus proche en expliquant la situation, comme quoi tu es blessé et menotté. La marine enverra un navire et nous récupérera, direction la prison d'East Blue.

Dallas avait tout prévu, il fit part de son plan aux membres d'équipage. Le navigateur s'approcha du rocher, puis Dallas descendit du bateau et contacta par Escargophone la marine. Il raconta au Sergent qui se trouvait au bout du fil son aventure sur Grande Line, la capture de Yukikurai et son retour sur East Blue, il inventa un mensonge comme quoi son bateau fut coulé par un monstre marin. Le Sergent prit note de cet appel, il fit part des informations au Lieutenant-colonel Wanza de la 13ème unité. L'unité 13 était pour le moment en patrouille dans la zone, le Lieutenant-colonel ordonna à son équipage de se rendre sur le rocher immédiatement. Dallas attendait la venue des marines, l'équipage parti se cacher plus loin, il lui serait facile de se rendre au QG de la marine. Dallas attacha Yukikurai avec des menottes en fer. Clint était impressionné par les compétences de son ami, il n'aurait aucun mal à détruire une simple paire de menottes en fer.
https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttps://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 5850
Popularité: - 551
Intégrité: -360

Dim 7 Fév 2021 - 23:02

Avant d’accoster sur le rocher où nous avons décidé de démarrer le plan, nous en revoyons une dernière fois les grandes lignes. La mise en scène est prête. J’ai mis de vieux vêtements que nous avons déchirer en divers endroit.  On y avait également fait quelque trou de bal. Clint avait proposé de me faire des estafilades avec son pistolet. Cependant, j’ai préféré me les faire moi-même avec un sabre. Clint avait accepté, lui, qu’on lui fasse une bosse sur le crâne. Nous voilà prêt à discuter avec la capitaine du navire.

« Quelle heure est-il ? »
« Il est presque 9h00 du matin. »
« Ok, on a estimé qu’on est à moins de deux heures de la base d’East Blue. Correct ? »
« Oui. On devrait arriver au QG en début d’après-midi. Le temps qu’un navire de la marine arrive. »
« Bien. Il ne faut pas que l’on reste trop longtemps sur l’ile. Comme on l’a discuté dans le pire des cas, extraction à 1h00 sur le navire.
Revoyons, les scénarios envisagés... Tout roule comme sur de roulette. Tu as des informations rapidement. Tu viens me chercher et on se barre. »

« Si ça se passe moins bien. Ce qui n’arrivera pas. Je cherche des informations jusqu’à environ 22h00. Heure à laquelle, tu lances l’évasion. Et rendez-vous au Sud-Est de l’ile du QG. Je sais. »
« En dernier ressort si n’êtes pas là à 1h00. On fait péter une bombe au Nord-Est. On attend encore vingt minutes puis on dégage. »
« Parfait. On n’est tous d’accord, qu’il y a de forte chance qu’on navigue entre ces trois options. En route »

Une fois débarqué et les marines appelé par le Cowboy, nous nous sommes d’abord légèrement aspergé d’eau. Puis nous nous sommes un peu roulés dans la poussière. Après tout, notre navire avait été coulé par un monstre marin et il m’avait capturé. Peut-être que je voulais m’assurer de trop de détails. Mais la réussite était souvent dans les détails. Ensuite, comme on n’avait rien à faire, j’ai fait une sieste sur un coin moussu de notre île de naufragé.

***

Enfin, un navire de la marine a pointé son nez l’horizon. Une petite caravelle impeccablement tenue accosta. Je me mis tout de suite dans le rôle du prisonnier qui veux échapper à la justice.

« Ne l’écoutez pas. Je ne suis pas un criminel. Il parait juste que je ressemble à quelqu’un qui a un prime. Je suis innocent. »
« Oui, c’est ça ! Allez, montes gibier de potence. On est retard à cause de vous. »

Ils n’avaient pas de place disponible pour mettre un prisonnier en cale. Ils m’ont donc gardé à l’avant du pont, prêt de la proue. Le temps que dura le trajet, je pus remarquer quelque chose qui m’avait échappé dans la cale du convoi. Les soldats faisaient preuves d’un zèle jamais vu. Pas seulement un ou deux matelots désireux d’être bien vu. Non tous. Je suis sûr que l’un des trois soldats, qui m’a gardé, saurait même vous dire le nombre de fois que j’ai cligné des yeux tellement il ne m’a pas quitté du regard. Si toute la marine était dans cette état, les choses n’allaient pas être facile.

Je n’ai aucune idée de ce Clint à bien pu faire la première moitié du trajet, car il disparu avec le Lieutenant-Colonel. J’espérais juste qu’il s’en tirait aussi bien que moi. Même si mon rôle était le plus facile, prisonnier qui veux se faire libérer et qui appliquait son droit de se taire. Ensuite, il fit parti de mes gardes.


Lorsque j’ai vu apparaître l’île, je me suis dit qu’on avait sans doute fait une erreur de casting sur la base à infiltrer. Ce n’était pas une île, mais une forteresse avec un mur d’enceinte qui faisait le tour de toute l’île ou du moins de ce que j’en voyais. Le port lui-même se situait entre les murs de l’ile et était garder par d’impressionnant canon. Un certain désespoir me gagna et renforça mon rôle de prisonnier impressionner par la marine.

Une surprise de plus nous attendait à peine débarquer, un homme bien habiller avec les décorations d’un gradé vint nous accueillir à la tête d’un petit détachement.

« Colonel Dutch Warp. Bienvenue sur le QG d’East Blue. J’ai été surpris quand j’ai appris qu’on nous ramenait un certains Bakasaru Yukikurai, qui s’est échappé d’un convoi, il y a peu.  Suivez-moi. Je vous prie. »
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Dallas Clint
Dallas Clint

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1750
Popularité: -122
Intégrité: -12

Lun 8 Fév 2021 - 0:23

Une fois sur le navire de la marine, Yukikurai fut escorté à l'avant du pont en compagnie de quelques soldats. Dallas regarda du coin de l'œil le Révolutionnaire, puis le Lieutenant-colonel Wanza invita l'ancien chasseur à prendre un verre dans sa cabine. Clint partit avec lui, une fois dans la cabine le Lieutenant-colonel se posa au fond de son siège, puis le marine sortit d'un meuble deux verres et une bouteille de Rhum. Le Lieutenant-colonel Wanda était un jeune homme avec des lunettes de soleil, qui portait une visière de la Marine avec deux bandes de tissu tombant de chaque côté de sa tête. Il avait une chemise verte claire sous un haut vert foncé. Il portait un fusil à sa ceinture, comme on portait un Katana.

- Je dois te féliciter mon vieux, tu as attrapé une sacrée raclure et tu l'as maîtrisé tout seul, chapeau ! Tiens prends un peu de ce merveilleux breuvage, tu vas toucher une sacrée somme. Dis-moi, il ne t'a pas raté, ta bosse te fait mal tu veux un peu glace dessus ?

- Non je ne sens déjà plus rien. Puis pour 50.000.000 de Berrys ça valait le coup, j'ai jamais attrapé de plus gros gibier.

Le Lieutenant-colonel prit un dossier sur son bureau, puis il ouvrit ce dernier en affichait un air joyeux. Dallas était un peu nerveux à l'idée qu'il découvre la supercherie, mais il n'y avait pas de raison que ça arrive.

- D'ailleurs nous avons vérifié votre identité et vos faits d'armes, apparemment vous êtes un bon chasseur. Vous avez une licence encore valable et d'après votre dossier vous êtes plutôt coopératif avec nos forces.

- Tant que je peux aider, je le fais.

Dallas prit une gorgée de Rhum en affichant un air décontracté, le Révolutionnaire était rassuré. Pendant une heure les deux hommes discutèrent de tout et de rien, puis Wanza reçu un appel d'Escargohone de son supérieur, il demanda à Clint de rejoindre son prisonnier sur le pont. Steel Hunter rejoignit son prisonnier à l'avant du pont, quelques soldats jouaient aux cartes pour faire passer le temps. Clint arriva à l'avant du pont et il se posa près de Yukikurai, le Cow-boy arborait un air satisfait en regardant son complice.

- Ne me regarde pas comme ça, ordure de criminel. S'adressa t-il à Yukikurai.

Clint faisait ça pour rester dans son personnage de chasseur, et ça marchait, car les soldats l'avaient prit au sérieux.

Quelques heures plus tard, le bateau arriva au QG de la marine. Yukikurai et Dallas approchaient de leur but, le Colonel Dutch serra la main au Cow-boy. Dutch était un homme de corpulence normale. Il était blond avec les cheveux coiffé en arrière, et il avait une queue de cheval. Il possédait un nez en trompette. Il portait la veste traditionnelle de marine et une veste bleue. Il portait aussi une cravate noire avec une chemise blanche.

- Félicitation, vous avez rendu un fier service à la marine.

- C'est tout naturel, traquer et attraper ses salopards, je ne connais rien de plus exaltant.

- Je vais vous faire visiter la prison, il y aura un peu d'attente pour votre récompense. Vous comprenez que sortir une telle somme n'est pas anodin, il faudra patienter quelques heures je pense.

Dallas suivi donc Warp jusqu'au QG, Yukikurai fut lui aussi emmené au QG, mais lui il descendit en bas dans les cellules. Une fois derrière les barreaux, Yukikurai ne pouvait compter que sur lui. En haut, Clint attendait patiemment son argent et l'heure de l'évasion, il essayait de contenir son empressement.
https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttps://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 5850
Popularité: - 551
Intégrité: -360

Mer 10 Fév 2021 - 23:13

Bon jusqu’à maintenant tout se déroule conformément au plan, nous sommes dans le QG de la marine. J’ai clamé que je ne suis pas le primé qu’ils croient, rien n’y fait. De la quinzaine d’homme qui était avec le colonel Dutch, seul trois ont accompagné leur supérieur et Dallas à l’intérieur. Je décide d’avoir l’air mal en point et maladroit. Je trébuche deux trois fois. Mes bras pendent devant moi comme si les menottes pesaient une tonne. Mes vêtements abimés et les muscle qui ne sont pas encore de retour au top de leur forme, devrait rendre ça crédible. Cependant, à peine les portes franchies, un soldat amène une nouvelle paire de menotte. Un moment, je crains qu’il remplace celles que Clint m’a mise par de plus solides. Non, ils attachent juste mes deux entre eux. Prenant, une voix chevrotante, je leur demande.

« Mais… mais pourquoi une deuxième paire de menotte ? Puisque je vous dis que je ne suis pas celui qu’il prêtant. Est-ce que j’ai l’air d’un dangereux criminel ? Ces entraves sont déjà si lourde… »
« Hum… Les ordres, sont les ordres. Nous on ne badine pas avec ça. »
Son collègue plus bavard rajouta.
« Ici, tu n’es pas n’importe ce sont les cachots du QG d’East Blue. Deux paires de menotte pour tout primé de plus de dix millions. »
« Mais, c’est une regrettable erreur. Ce chasseur de prime avide m’a trouvé un air de ressemblance avec ce forban et m’a capturé. Moi je m’appelle George. Je suis originaire d’Inu town sur Noth Blue. »
« Ben, c’est fort regrettable mon petit George. Les choses ont changé, malheureusement pour toi. Maintenant, on t’enferme soigneusement, puis seulement ensuite on vérifie, on pose des questions. Donc maintenant direction ta cellule. »

Dès que les chaines furent installées à mes jambes, la moitié des gardes disparus. Il restait donc six soldats pour m’escorter. Tant d’honneur, c’était trop. Oui c’était trop. Entravé comme je l’étais, sans arme et toujours pas à 100%, l’évasion serait plus compliquée que prévue. Perdu dans mes pensées, j’oubliai les chaines à mes jambes et trébuchai. Je me retrouvé à quatre pattes sans faire exprès.

« Vous voyez, je n’arrive même pas à marché comme cela. Comment voulez-vous que je sois celui que vous croyez. »
« Allez debout, personne ne sait danser des claquettes avec ça, qu’est-ce que tu crois ? »

Nous avons progressé dans un couloir, puis un escalier, descendu un étage au moins, puis pris deux couloirs et enfin tourné à droite. Là une dizaine de cellule se côtoyaient. J’eus un moment peur d’être le seul prisonnier, mais je fus vite rassuré. S’il fallait faire une évasion de masse, il y avait à vue de nez vingt personnes dans ce couloir. Peut-être y en avait-il plus ailleurs.

Je fus vite déçu de ne pas être seul dans ma cellule, car une espèce d’armoire à glace vint se coller sous mon nez.

« C’est qui le patron ici ? »
« Euh à part les marines qui viennent de partir ? Toi, je suppose. »

Je ne sais pas si j’avais répondu juste ou s’il avait apprécié ma blague, mais je m’assis dans un coin en le laissant parler me menacer dans le vide. Lassé, il retourna se coller au barreau pour alpaguer la prochaine personne qui passerait.

« T’inquiète, il n’est pas méchant. Il se donne un air, pour ne pas fondre en larme comme une chochotte. »
« Ho et pourquoi ça ? »
« Ben, tu as dû entendre parler de la loi martiale ou je ne sais plus comment ils l’appellent, qu’ils ont promulgué ? »
« Oui et qu’elle est le rapport ? »
« Les prisonniers ne font plus de vieux os. Il parait qu’on part pour la potence tous les mois. Il faut se faire innocenter avant. Mais si tu veux mon avis, ça n’arrive jamais ce genre de chose. Enfin, c’est ce qui se raconte ici. »

Tiens, un bavard qui a l’air de savoir des choses. Je peux creuser de mon côté également. On ne sait jamais que le Cowboy n’ait pas de succès dans sa récolte d’information ou pire qu’il me trahisse pour empocher ma prime. Je vaux combien encore ? Merde, je me demande ce qu’il peut bien faire pour le moment.
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Dallas Clint
Dallas Clint

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1750
Popularité: -122
Intégrité: -12

Ven 12 Fév 2021 - 6:57

Dallas était en train d'attendre dans une salle d'attente, le Cow-boy était debout au milieu de la salle entouré par quelques sièges. Clint tapotait sur son biceps gauche avec ses doigts de la main droite, il sifflotait une chanson que les pirates chantaient constamment. Un marine qui passait par-là reconnu cet air mélodieux, il s'arrêta et s'adressa au Cow-boy.

- Hé boys, tu ne chantonnerais pas le Bon Rhum de Binks ?


Dallas hocha la tête de bas en haut, il continuait de siffler.

- Hé garçon, tu dois t'ennuyer ici tout seul ? Ça ne te dirait pas de venir picoler avec nous ? Avec mes gars on a déniché de l'alcool de West Blue, allez viens ne reste pas là comme un couillon.


Dallas arrêta de siffler.

- J'attends ma récompense.


Le soldat se mit à rire involontairement.

- Désolé... Si t'es le chasseur de prime qui vient d'amener l'autre Révolutionnaire à 50 millions, tu peux encore attendre facilement deux ou trois heures avant de voir tes billets.


Clint accepta la proposition du soldat, l'infiltration était en bonne voie. Les deux hommes marchaient dans les couloirs du QG et parlaient de tout et de rien, le troufion s'arrêta devant une porte.

- C'est là, chut fait pas bruit personne ne sait qu'on a déniché de l'alcool de West Blue.


Le mousse regarda partout autour de lui, puis il tapa trois fois à la porte. La porte s'ouvrit, dans la salle il y avait deux autres marines, certainement des soldats qui prenaient leur pause.

- Oh Pierrot te voilà enfin, qui s'est lui ?


- T'inquiète Bruno, c'est le gars qui a arrêté l'autre pourriture de Révolutionnaire.


- Oh ! Tu dois avoir soif gamin, allez viens on va fêter ça !


Bruno était un soldat de la marine avec un peu ventre, tandis que Pierrot était l'opposé de Burno, c'était un petit gars maigrichon. L'autre marine semblait être cybernétique, Data avait à la place des yeux un viseur lui permettant d'avoir une vue supérieure à celle des humains lambdas. Data était assis autour d'une table en compagnie de Bruno et Pierrot, Dallas ferma la porte derrière lui et s'installa à la table des trois comparses. Clint se sentait bien, Pierrot lui passa une pinte remplit d'alcool.

- À ta santé mon gars !


Clint trinqua avec les trois soldats, ils buvaient leur bière en se délectant de sa saveur. Clint bu cul-sec la première pinte, Bruno servi une deuxième à l'ex chasseur.

- T'as une bonne descente gamin, alors comment tu trouves la binouze ?


- Pas mal les gars, pas mal.


Les quatre hommes se remirent à boire cul-sec, c'était devenu une compétition de beuverie. Ils picolaient de plus en plus, Pierrot s'écroula le premier il était saoul. Bruno et Data se mirent à rire en voyant leur camarade patauger de son vomi, Dallas sortit trois cigares de sa poche de chemise, puis il en proposa aux gars. Data et Bruno en avaient les larmes aux yeux, un tel esprit de camaraderie faisait chaud au cœur. Ils fumaient le cigare tout en buvant leur gnôle, au bout d'un moment ils étaient tous bourrés, même Clint avait un peu de mal à tenir le coup. Mais c'était le moment propice pour un interrogatoire.

- Bruno... Est-ce que je suis ton pote ?


Bruno s'approcha de Dallas, et lui posa sa main sur l'épaule droite.

- Évidemment ! T'es mon pote, et rien ni personne ne pourra changer ça !


- J'ai une question pour toi Bruno, qu'est-ce que tu sais sur les convois ? Disait Clint en essayant d'articuler.

- Je vais te le dire camarade... Chaque mois on exécute des enfoirés de criminel en les envoyant très très très très loin d'ici !


- Ah ! Ils le savent eux ?


- Pfff... Que dalle on les préviens au dernier moment, ils croient qu'ils vont être transférés ses cons-là.


Dallas regarda autour de la table, Pierrot dormais dans son vomi et Data continuait de picolait dans son coin en écoutant la conversation. Clint remplit la pinte de Bruno qui était vide.

- Tu sais où ils envoient les prisonniers ?


Bruno se leva et partit aux toilettes le plus vite possible, une envie pressante apparemment. Après huit pintes de bière c'était normal. Data répondit à la question de Clint.

- La destination change à chaque convoi.. Gloup... Mais tous les prisonniers sont exécutés en place publique.


Clint avait apprit pas mal de choses en quelques heures.

- Les prisonniers doivent être exécutés sur une île ou un endroit faisant office d'autorité pour le gouvernement mondial, grâce à ça le gouvernement rassure les civils et fait passer un message aux hors-la-loi. Pensait Dallas.

Clint se leva en prétextant qu'il devait aller aux toilettes, Data leva sa pinte en guise d'affirmation. Puis Dallas sortit de la pièce, le Cow-boy était un peu saoul, mais il avait la tête sur les épaules.

- Putain il est quelle heure ?


Dallas regarda une horloge accrochée au mur du couloir, il était pratiquement 21 heures.
https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttps://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 5850
Popularité: - 551
Intégrité: -360

Mar 16 Fév 2021 - 23:17

« La potence tu es sur ? »
« Ben, oui. Tu as vécu dans une grotte pendant six mois ou quoi ? Les exécutions publiques se sont multipliées. Il y en a un peu partout dans le monde. Même ici sur les Blues tu te rends compte ? »
« Heu, non je n’étais pas dans une grotte, mais je n’avais pas accès à toutes les informations. Des exécutions sur les Blues tu dis ça craint. La seule que je connaisse qui a eu lieu sur les mers calmes s’est celle de Gold Roger. Ils ont remis en état de marche l’échafaud de Logue Town ? »
« Ma parole, tu es vraiment au courant de rien. Les simulacres de procès se font à chaque fois à un endroit différent. »
« Le timing change aussi, je suppose du coup ? »
« Hum… Je n’y ai pas vraiment fait attention, mais on dirait bien que oui. »
« Dis donc, tu es bien renseigné toi, qu’est-ce que tu as fait pour être ici ? »

Devant la moue de mon interlocuteur, je me présentai de la même manière qu’aux soldats, en tant George sosie d’un criminel. Histoire de le mettre en confiance, même si à première vue il faisait confiance à tout le monde.

« Moi, c’est René. J’ai eu le malheur de critiqué le gouvernement et la justice qu’elle rend pour le moment devant la mauvaise personne. Apparemment c’était une taupe du gouvernement. Il m’a dit mais c’est un discours révolutionnaire que vous tenez là. Le soir même j’étais en prison. Moi, je suis juste concierge, j’aime savoir tout ce qu’il se passe et tout critiquer. »

Je me rendis vite compte qu’il avait dis vrai. Il aimait s’entendre parler. Cependant l’étendue de ces connaissances, n’était pas très poussée si l’on creusait. Malgré cela, après plus d’une heure de conversation, j’avais quand même appris de tuc utile. Le plus utiles dans l’immédiat était le type de prisonnier qui m’accompagnait. Il semblait y avoir quelques vrais innocents, trois pirates ou petits criminels et une quinzaine de révolutionnaire. Enfin, René comptait dans les personnes accusées de faire partie mon camps. Cela ne faisait pas beaucoup de personnes aptes à créer une diversion digne de ce nom. Il y avait sans doute des personnes qui mériteraient d’être sauvée, mais est-ce que je peux me permettre d’essayer de sauver quelqu’un.

C’était toujours la question sur laquelle je méditais quand trois soldats vinrent se planter devant ma cellule. Celui qui m’interpella était le bavard de tout à l’heure.

« Et George, ramène ta tête ici à la lumière. »
« Qui ça, moi ? »
« Ben oui, toi. C’est ton nom, non ? »
« Oui, oui. »
« Vous trouvez qu’il lui ressemble ? »
« Je ne sais pas. La couleur des cheveux est la bonne. »
« Les yeux aussi, j’ai l’impression. Mais avec sa barbe là et son chignon, ça ne colle pas trop. »
« Puis, il ne dégage rien ce type. On ne dirait pas quelqu’un qui a une prime aussi élevée. »
« Je peux voire à qui je suis censé ressembler ? »
« Tiens regarde, si ça peut te faire plaisir. On a mis du temps à la retrouver. Plus personne ne savait où elle était rangée. »
« Ho, mais je suis bien plus vieux que cet adolescent. J’espère qu’on en tiendra compte lors de mon procès. »
« Oui, oui compte là-dessus. »

Ils me dévisagèrent encore quelques minutes. J’en profitai donc pour en faire autant. Et c’est là que j’ai remarqué que l’un d’eux avait une drôle de casquette. En effet, il y avait un petit escargot sur un des côtés près d’une de ces oreilles. Il me rappelait un peu le petit Den den mushi qu’Aldo m’avait confié pour pouvoir me joindre. Cependant, il me semblait plus petit et ses yeux plus brillants. J’avais même l’impression qu’il me regardait. C’était étrange et dérangeant.

Plus tard quand on nous apporta à manger, je repérai également l’un des soldats munis de cette étrange couvre-chef. Cela m’indiqua au passage que l’heure fatidique approchait. Je résumai vite faite ce que je savais tout en mangeant avant l’heure H. On n’était qu’une grosse vingtaine et pas d’autre vrai primé dans les prisonniers. Les rondes étaient espacées de plus ou moins le même temps à chaque fois. Sans montre difficile d’être sûr et de savoir de combien de temps on disposait. La ronde était toujours composée de cinq gardes dont un avait un escargot près de l’oreille. C’était à peu près tout. Ça ne faisait pas énormément, mais il faudrait faire avec. Plus qu’à entendre Dallas ou à déterminer qu’il est 22h00.

***

Plus le temps passait et moins j’étais sûr de moi. Ma notion du temps était approximative et puis surtout, je n‘étais plus sûr de ce que l’on avait convenu. Clint devait-il me rejoindre avant que l’on se fasse la malle. Dans qu’elle plan nous situions nous. Puis m’avait-il trahi, finalement. J’en vins à me dire que j’aurais dû tester le temps que mettait les soldats pour arriver si je faisais trop de bruit. C’était trop tard pour cela. J’en avais marre d’attendre, je me mis donc au travail. Première étape, il fallait que je libère mes bras et mes jambes. J’étais confiant dans le fait d’arriver à me libérer, mais le problème est que la technique que je dois utiliser fait du bruit.

Je commence à faire cliqueter la chaine me liant les poignets, mais elle est trop courte pour ce que je voulais faire. Je décide de d’abord briser l’entrave de mes jambes. Je tends la chaine, je m’accroupis sous le regard intrigué de mes voisins.  Je tapote de la main la chaine en me concentrant sur la vibration du métal et le son qu’il produisait. Je suis quand même un peu rouillé et il me faut du temps pour trouver la fréquence de vibration des chaines, mais je finis par y arriver. Je décèle même une imperfection. Je frappe rapidement et puissamment au niveau du défaut et le maillon se brise. Kyomei

Mes codétenus s’agitent, ça veut dire que je mets trop de temps et qu’ils sont en train de comprendre ce qu’il se passe. Mes sens sont encore exacerbés et l’utilisation de cette technique me fais penser au Hasshoken que je maitrise depuis peu. Je tends la chaine entre mes bras, je réalise le Hasshoken avec mon pied droit et frappe la chaine. C’est une réussite, mes mains sont libres. Plus qu’à faire tomber la porte. J’aurais aimé arriver à briser juste la serrure, mais ça demandait du doigté et du temps. Puis, je pense être plus fort qu’à l’époque où c’était ma seule chance. Ajouter à cela, qu’ils commencent à me demander de les libérer et que ça fait monter le niveau sonore. Je fléchis les jambes, tape une première fois la grille qui fait un tintamarre de tous les diables, ramène mon poing en arrière et frappe de toute mes forces. La grille gémit, se tord, se plie. La serrure explose. Bref la porte est ouverte.

Plus le temps de réfléchir, je me dis que la discrétion serait ma meilleure option. Et je commence à filer sous les cris d’une partie de mes condisciples. Cependant, je ne vais pas bien loin. Au bout du couloir, je tombe sur la patrouille classique de cinq soldats. Je me jette sur eux avant qu’ils n’appellent à l’aide. Je bondis et effectue un Tenshi Kage avec mes bras. En vrai, ça fait juste deux grosses cordes à linge dans la glotte. C’est néanmoins suffisant pour qu’ils s’effondrent. Je suis, maintenant, au milieu des trois autres. Profitant de l’effet de surprise je les assomme sans plus de difficulté.

Comme pour la discrétion, il semblerait que se soit mort. Je ramasse le sabre réglementaire du soldat et je retourne vers les autres cellules. Avec un sabre, c’est quand même plus facile de couper de l’acier. J’entreprends donc de libérer tout le monde. Je ne leur fais aucune promesse de liberté ou que je les protègerai, car je sais que je pourrai difficilement la tenir. Je relâche peut-être de mauvaise personne, mais tant pis.
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Dallas Clint
Dallas Clint

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1750
Popularité: -122
Intégrité: -12

Jeu 18 Fév 2021 - 0:27

- Alerte rouge ! Alerte rouge !!!!!!!!!! S'écria un garde

Les forces de la marine se mobilisèrent à l'intérieur du QG, les soldats et les Officiers prirent les armes et descendirent les étages, petit à petit en se rapprochant de la prison. Un garde alertait continuellement le QG par Escargophone, cet homme était responsable des caméras de surveillance. Il assista à la petite démonstration de force de Yukikurai, mais aussi à celle des prisonniers désormais en roue libre. Dallas suivait la marine, les bleues arrivèrent à l'étage où se trouvait la prison. Le Lieutenant Pym menait l'attaque. Ce Lieutenant avait un uniforme de marine standard avec un manteau d'officier par dessus. Il portait une casquette de marine. Il avait des cheveux courts noir et une moustache qui entourait sa bouche noire également. Son arme de prédilection était un bâton rétractable en acier. Les marines se retrouvaient derrière la porte qui menait à l'étage de la prison, Pym fit un discourt d'encouragement à ses hommes avant de passer à l'acte. Dallas était en compagnie de Data et de Bruno, les deux soldats étaient prêts à se battre malgré la cuite qui était encore présente.

- Messieurs, derrière cette porte se trouve pas moins d'une vingtaine de prisonniers enragés ! Vous avez ordre de tirer à vue, mais essayez de ne pas les tuer si possible.

D'un coup pied puissant le Lieutenant défonça la porte, la porte s'ouvrit et les marines arrivèrent à l'étage. Les criminels qui foutaient le bordel dans les couloirs et la cantine, remarquèrent la présence des soldats et une rixe s'engagea entre les deux camps. Dallas jouait le jeu du parfait infiltré, il mettait quelques pains assez faibles dans le ventre de quelques prisonniers. Le but de Clint était de trouver Yukikurai et de se barrer d'ici le plus vite possible, forte heureusement pour Clint il remarqua un homme aux cheveux bleus dans la foule.

- Il est là, je dois le rejoindre au plus vite.

Dallas sauta sur plusieurs marines et prisonniers pour se frayer un chemin jusqu'à Yukikurai, après une longue traversée le Cow-boy rejoignit son acolyte.

- Hé mec ! J'ai ce qu'il nous faut, viens on se tire !

Dallas et Yukikurai se dirigeaient vers la cantine, le Cow-boy demanda à son ami de se cacher derrière un comptoir.

- Ne bouge pas, je vais te trouver des vêtements.

Monsieur Data passa à ce moment précis, avec Bruno ils rejoignirent leur camarade de biture. Clint envoya un coup du plat de la main dans la nuque de Bruno, ce dernier tomba inconscient au sol. Data se retourna et tira avec un fusil sur Clint, le Cow-boy se prit une balle dans l'épaule.

- Enfoiré de cyborg !

- Traître !

Le soldat Data tourna un bouton sur le côté de son viseur, puis son viseur devint rouge. Il tira une sorte de flash aveuglant, Clint fut aveuglé durant un cours instant. Mais il eut le réflexe de se servir de Bruno comme bouclier, Data était lui aussi ébloui, certes moins, mais éblouit quand même. Le Cyborg tira sans sommation, le corps du gros marine bougeait dans tous les sens, à la fin de la sommation son corps était criblé de balles. Dallas jeta le corps de Bruno sur Data, le Cyborg tomba au sol, écrasé par le corps lourd et obèse de son ami. Clint dégaina un de ses revolvers de son étui, puis il mit une balle dans le viseur de Data, le Cyborg reçu une puissante décharge électrique à cause de ses circuits endommagés. Le soldat mourut dans d'atroces souffrances.

- Crétin, tu aurais dû faire plus attention. Le pire c'est que je voulais vous épargner.

Steel Hunter poussa le corps de Bruno qui gisait sur celui de monsieur Data, le Cyborg fut déshabillé et il se retrouva en slip. Clint s'avança vers Yuki et lui demanda d'enfiler ses habits ainsi que la casquette de Bruno qui par chance était tombé loin du champ de tir lors de sa perte de connaissance. Clint et Yukikurai profitaient de l'agitation pour s'éclipser de l'étage, les deux hommes arrivèrent en haut tranquillement. Les marines descendirent de plus en plus nombreux dans la prison, Yuki et Dallas étaient considéré comme blessé et non apte au combat pour le moment. Les deux révolutionnaires furent envoyés à l'infirmerie par ordre du Colonel Warp, ce dernier avait décidé de se joindre à la fête. Les deux Révolutionnaires étaient assis sur un banc devant l'infirmerie, le médecin n'était pas encore arrivé.

- On va pouvoir se barrer, tu crois que les autres sont déjà là ?

- J'en sais rien.

Le problème n'était pas de savoir si oui ou non l'équipage était déjà sur les lieux, le problème était tout autre, le responsable de la surveillance avait filmé Dallas et son ami en train de s'enfuir de la prison et surtout le meurtre des deux soldats. Le responsable de la surveillance dénonça l'odieuse trahison de Clint et l'intrusion de Yukikurai dans le QG. Il contacta le Colonel Warp en personne par Escargophone. Dallas était un peu nerveux, il avait mal à l'épaule et il voulait en découdre avec la marine. Il était minuit et dix minutes, la révolte était presque calmée.
https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttps://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 5850
Popularité: - 551
Intégrité: -360

Jeu 18 Fév 2021 - 21:34

Un sabre de la marine, c’était simple et efficace, pas de personnalité, mais pas non plus de gros défaut. Il me permit de trancher aisément les menottes. Je crois qu’à main nue je leur aurais arraché un bras sans faire exprès. Enfin, la dernière menotte tombait au sol quand j’entendis les premiers coups de feu. Finalement, j’ai bien fait de libérer les autres prisonniers, car ils faisaient tampon entre moi et les assaillants. Rapidement les groupes se mélangèrent. Apparemment, ils ne voulaient pas faire un carton et abattre tout le monde de loin. Le plus gros de la troupe arrivait face à moi. Je m’apprêtais à balancer une lame d’air dans le tas pour faire une percée quand je vu Clint jouer à saut de mouton pour me rejoindre. Pour le même pris, il prenait mon attaque dans la tronche.

Grâce à l’arrivée de Dallas, nous avons pu rejoindre les quartiers supérieurs sans encombre. J’étais à présent déguisé en soldat de la marine et nous attendons devant l’infirmerie. Il avait pris une balle dans l’évasion. J’étais nerveux d’attendre au vu de tout le monde. Je l’avais déjà fait, mais à l’époque j’étais inconscient des dangers, je crois.

« Ton épaule ça donne quoi ? C’est vraiment moche ou ça va encore ?
Je ne sais pas l’heure qu’il est, mais je n’ai pas envie de trainer. Dis… tu es sûr que ça va ? »


Ce n’était pas ce que je voulais lui demander, mais le passage de personne me fit changer ma question. Une fois sûr qu’il n’y avait personne à portée d’oreille. Je lui demandé.

« Dis, tu sais à quoi leur servent les escargophones miniatures que certains soldats ont ? Ça ne me dit rien qui vaillent. »
« Ils vont finir par me retrouver, je le sens. Ils sont efficaces ici. Je n’ai pas eu le temps de prendre un café, tu sais, avant que tu arrives avec les renforts. Il doit y avoir eu entre cinq et dix minutes pas plus. »


Profitant de l’accalmie, je soufflai un peu. Puis fermai les yeux pour me concentrer et étendre mon Haki. Je visualisai d’abord Steel Hunter dont l’aura ne sembla pas aux bords de l’agonie mais plutôt au bord de l’explosion. J’étendis ma portée perdant en précision et la poussai au maximum. Je fus surpris, car je devais englober une bonne moitié du QG, l’ile n’étant pas très grande. La densité de personne, me donna la nausée. Impossible de visualiser quelque chose sur autant de surface. Je réduisis donc la portée à ce que j’estimais quelques couloires de nous. Soudain, je visualisai un gros groupe qui avançait au pas de course dans notre direction. Aussi tôt, j’attrapai Clint par la peau du cou.

« Viens. On se barre d’ici. Ils arrivent. Non pas par-là, suis-moi. »

On marcha d’abord en enfilant des couloirs au hasard. Puis on passa au pas de course, cherchant à imiter le rythme martial pour ne pas nous trahir. Cependant, le groupe de poursuivant semblait nous suivre à la trace. Après un virage à droit, je repérai un deuxième groupe qui tentait de nous prendre en tenaille.

« Il y a quelque chose qui cloche. Ils nous suivent à la trace. Ils n’hésitent pas et ne s’éloignent jamais. Un peu comme s’ils savaient toujours où nous sommes. »
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Dallas Clint
Dallas Clint

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1750
Popularité: -122
Intégrité: -12

Ven 19 Fév 2021 - 1:56

Les deux hommes marchaient d'un pas décisif dans les couloirs, Clint ne voyait aucun soldat derrière lui, mais il pouvait entendre les bruits de pas des soldats grâce à son ouïe développée. Clint avait mal à l'épaule gauche, la balle qui avait transpercé sa chair lui faisait un mal de chien.

- Putain d'épaule, mais je vais survivre.



Dallas et Yukikurai changèrent de couloir en prenant par la gauche, Steel Hunter remarqua une horloge accrochée au mur. Puis ils continuèrent leur marche, Clint avait pu lire l'heure.

- Il est déjà 00 h 48, il ne faut pas traîner.



Clint se tourna vers son acolyte et le regarda d'un air interrogatif, il semblait savoir précisément où se trouvait les soldats qui leurs couraient après, cela intriguait Steel Hunter.

- Dis-moi compagnon, comment sais-tu précisément où se trouvent les gars de la marine qui nous poursuivent ?



- C'est du Haki, plus précisément le Haki de l'observation.

Dallas ne connaissait pas le Haki, d'ailleurs il n'avait jamais entendu parlé du Haki. Le Colonel Warp faisait partit de la troupe d'homme qui poursuivaient nos Révolutionnaires, ce Colonel était un coriace il ne lâchait jamais ses proies.

- Messieurs vous avez intérêt à bloquer ces deux infâme crapules, je vais m'occuper de ces deux salopards !



Yukikurai et Clint arrivèrent près des cuisines, Dallas avait envie d'en découdre, mais pour ça il faillait être sûr que le bateau des Révolutionnaires soi là. Les pas dévirent de plus en plus rapide, les bruits de bottes de la marine retissaient dans tout le couloir. Clint et Yukikurai couraient eux aussi, le nouveau Révolutionnaire se demandait comment ils pouvaient savoir où Dallas et Yukikurai se trouvaient précisément, avec le Haki peut-être ? Ou grâce à leur système de surveillance, et par communication Escargophone. Dallas s'adressa à son pote.

- J'ai deux hypothèses, ils arrivent à nous suivre soi grâce au Haki ou par communication Escargophonique reliée au système de surveillance. Les Escargophones que portent les soldats servent sans doute de communicateur miniature.



Deux soldats de la marine arrivèrent en face des deux Révolutionnaires, ils s'appuyèrent contre un mur et discutaient en buvant un café bien chaud. Les autres marines arrivèrent devant les cuisines, Dallas soupira et sortit un revolver de son étui, puis il tira deux balles dans un des deux genoux des marines qui prenaient leur pause café. Ils hurlèrent de douleur en se tenant le genou touché, les autres marines ouvrirent le feu sur les deux Révolutionnaires, Clint répliqua en canardant ses opposants.

- Bande d'enfoiré !



Trois soldats s'écroulèrent une dernière fois au sol, Warp se protégeait en restant derrière le mur du couloir qui menait aux cuisines. Clint maintenait le Colonel et le reste de ses hommes hors des cuisines, le temps que Yukikurai trouvait une solution. Il était 00 h 55, dans à peine 5 minutes les renforts seraient là ou ce serait la mort qui sera au rendez-vous ?
https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttps://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 5850
Popularité: - 551
Intégrité: -360

Sam 20 Fév 2021 - 18:22

Une heure moins cinq et nous étions retrancher dans les cuisines. Dallas tenait à distance la marine en tirant dés qu’une tête téméraire s’avançait. Il était totalement concentré sur sa tâche c’était donc à moi de trouver un moyen de nous sortir de ce mauvais pas. Mauvais pas dans lequel j’avais proposé de nous jeter. Bon il faut fuir, ça c’est clair et net. Il y a cependant au moins deux problèmes. Un, semer nos poursuivants. Deux, savoir où l’on est pour rejoindre le point d’extraction. Les cuisines n’avaient pas de fenêtre, c’était ennuyant. J’aurais bien jeté un coup d’œil dehors pour nous repérer. Bon on va tenter de faire ça au Haki. Je l’étends un peu plus pour avoir une « vue » de tout le bâtiment. A la position des personnes que je ressentais, il y en avait moins par là. A cette heure de la nuit, c’était surement à l’extérieur.

« Bon, je sais par où on va aller. Par-là ! Reste plus qu’à les semer. »

Je pointe du doigt un mur dans notre dos. La tête de Dallas fait six pieds de long quand il me dit.

« Tu es con, il n’y a pas de porte. »
« Pas besoin de porte. On y va. »

Je sortis mon sabre et fis deux petites lames d’air en croix sur le mur. Puis, je me précipitai en donnant un puissant coup de pied au centre du X. Je me retrouvai dans un couloir qui étais perpendiculaire à la direction dans laquelle je voulais aller. Je fis donc un trou dans le mur d’en face. Je sortis la tête du trou et criai à Clint.

« Arrête de jouer au tir à pipe et ramène toi. »

Nous étions dans une grande salle avec plein de chaise et de table, sans doute un réfectoire. Il y faisait noire, seules les veilleuses évitaient que l’on se cogne. Il n’y avait pas d’ennemi devant nous, du coup tout en trottinant j’exposai la suite de mon plan.

« On va partir sur le fait que le Colonel possède le même pouvoir que moins et peut nous repérer. Il faudrait donc arriver à le mettre hors-jeu. Je propose qu’on les attende ici. Warp reste toujours hors de portée, mais je devrai arriver à te créer une ouverture pour que tu puisses lui tirer dessus. »

Tout en parlant j’avais ralenti nous étions maintenant à l’arrêt, dans le coin opposé au trou et aux portes. Dans notre dos un mur nous protégeait et nous faisions fasse à l’ennemi qui approchait. Au moment où j’allais expliquer la suite du plan des soldats surgirent simultanément de la porte et du trou d’où ils venaient. Ce que j’avais oublié, c’est qu’ils allumeraient les lampes en arrivant. Je me retrouvai ébloui. Je fermai les yeux. De tout façon j’avais plus besoin de mon Haki que de ma vue pour la suite immédiate. Je repérai un groupe en retrait un peu derrière le mur. Wrap devait se trouver parmi eux. Je commençai à tourbillonnai sur moi-même et criai à Clint.

« Vise à travers le mur qui va s’écrouler ! »

J’arrêtai ma rotation et mis le plus de force possible dans mon Uzu Hyo. Il fallait que le lame d’air fasse voler en éclat le mur. L’attaque fut peut-être un peu trop chargée. En tout cas, elle stoppa le feu nourrit des soldats et fit vibrer la pièce en touchant le mur. Voyant que des blocs commençaient à tomber, je ne perdis pas de temps à voir si Clint arrivait à faire mouche. Je frappai le mur pour le couper comme au par avant, mais le sabre se brisa. Finalement, pas de la super bonne qualité les sabres de la marine. Je mis à la place un violent coup de pied vibrant de Hasshoken. Le trou fut plus petit et je dus frapper une deuxième fois pour que le troue trou soit suffisant pour que l’on puisse passer. Je débouchai ainsi dans une pièce vitrée où l’on voyait les spots qui balayaient la cour et les bâtiments.

J’arrivai le premier aux fenêtres. Nous étions au deuxième étage. En-dessous de nous ça semblait être un gazon. Pas de troupe à l’horizon. Le tireur d’élite m’eut à peine rejoint que je le pris sous le bras et sautai à travers la vitre. Juste avant je lui glissai.

« Dis tu m’as dis que tu étais navigateur. Tu saurais trouver le nord-est avec les étoiles pendant qu’on tombe ? Hya ! »
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Dallas Clint
Dallas Clint

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1750
Popularité: -122
Intégrité: -12

Dim 21 Fév 2021 - 16:45

Clint écouta Yukikurai et il tira en rafale en direction du mur indiqué par son ami, on entendit des cris de douleur. Deux marines furent touchés par les balles, le Colonel réussi à esquiver les projectiles. Clint était curieux de savoir comment marchait ce Haki, et s'il pouvait lui aussi l'acquérir. Mais No Body créa un nouveau passage et Clint suivi le meneur, mais à peine arrivée dans la pièce vitrée, Yukikurai détruisit les vitres et les Révolutionnaires tombèrent à l'extérieur du QG.

- Aie ! J'en peux plus, en plus j'ai la gueule de bois ! Disait Dallas en retirant les morceaux de verre de son chapeau.

Le Cow- boy se leva et regarda le ciel ainsi que les étoiles qui brillaient.

- Le nord se trouve par là, suis-moi !

Les deux hommes couraient en direction du Nord, mais la marine en avait encore après ses fouteurs de troubles, alors le Colonel ordonna à toutes les unités présentes sur l'île d'intercepter les fuyards. Les marines accouraient de partout, leur seul but arrêter les Révolutionnaires coûte que coûte. Ils tirèrent à vue sans sommation, des dizaines de lumières provenant du QG parcouraient l'île. Yukikurai et Clint arrivèrent tout de même à échapper aux soldats. La nuit n'était pas idéale pour viser deux cibles mouvantes, Yukikurai et Dallas espéraient qu'une chose que leur navire soit là. Après avoir marché quelques mètres en évitant les balles et autres attaques furtives, les deux Révolutionnaires arrivèrent au point de rendez-vous. Le bateau était là, mais il n'avait pas accosté sur l'île par peur de se faire couler. Le bateau était en mer, à quelques mètres de l'île. Il avançait tranquillement vers nos amis, la mer était calme et la nuit était un camouflage parfait. Mais il y avait encore un problème à régler, outre les soldats qui gagnaient du terrain, il y avait trois énormes canon juste devant le QG.

- Il faudrait réussir à détruire ne serait-ce que l'un d'entre eux, s'ils nous tirent dessus avec les trois canons, on peut dire adieu au bateau. Je pourrai sans doute en exploser un avec les canons du navire, mais ça serait le maximum. T'as une autre solution ?

Le navire accosta devant les deux hommes, l'équipage à son bord couvrait leur arrière en tirant sur les soldats qui s'approchaient de trop près. Deux cordes furent lancées, Dallas escalada le navire en s'appuyant sur la corde. Une fois à bord, l'ancien chasseur de prime ordonna à quelques hommes de charger les canons.
https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttps://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 5850
Popularité: - 551
Intégrité: -360

Dim 21 Fév 2021 - 21:06

Je cru instant que le colonel Warp était hors combat, car nous avons eu une minute de tranquillité. Juste le temps que Dallas repère le nord dans le ciel sans lune. Cependant, notre attaque combinée n’avait fait que perturber leur chasse. Ou bien, n’avaient-ils pas prévu que nous passerions par la fenêtre.

Nous tombâmes sur un premier groupe qui semblait attendre quelque chose, du renfort? Nous leur passâmes au travers, n’en laissant pas un seul en état de se battre. Au passage j’en profitai pour récupérer un nouveau sabre. Nous foncions à présent droit vers le nord, mais également vers un gros projecteur qui nous illumina. Des soldats arrivaient de toute part, mais la plupart seraient en retard pour nous intercepter. Je balançai une lame d’air sur un groupe qui allait nous couper la route. Puis une deuxième vers trois soldats qui courraient vers l’escalier menant directement à un canon. Je ratai les soldats, mais l’escalier n’était plus vraiment praticable. Ça suffirait.

Les balles fusaient de toute part et difficile de jouer avec les ombres tant qu’on nous éclairerait. Mon Haki me fit repérer une rafale dangereuse. Attrapant Dallas par les épaules je nous fis plonger dans une flaque. De rage, je mis toute ma force dans mon Uzu Hyo. La lame d’air fit voler en éclat le projecteur vers lequel nous foncions. Il en restait d’autre, mais ils étaient plus loin et nous éclairaient moins bien.

Nous arrivâmes au point de rendez-vous. Sous le couvert de cette nuit sans lune notre navire avait pu arriver discrètement et s’approcha dés qu’il nous repéra. Les soldats nous suivaient et leurs gros canons se mirent en mouvement, leur grincement nous firent lever les yeux. Apparemment, ils ne pouvaient pas tirer vers l‘intérieur du QG, mais vers l’extérieur pas de soucis. Enfin, si nous avions du souci à nous faire si on voulait pouvoir filer.

« Oui pas le choix, il faudrait en avoir deux pour être tranquille. Je prends celui de droite tu prends celui de gauche. »

Nous étions en train de hissez la grande voile quand le premier tir retenti. Avec la lumière dans les yeux, pas facile de le voir arriver. Le haki ne marchait pas vraiment sur les objets. Je tranchai donc au dernier moment le boulet, dont les deux moitiés manquèrent la cible. Cependant, mon arme se brisa sur le coup.

« Ho bordel. C’est vraiment de la merde les sabres de la bleusaille. »

Je me mis sur la poupe, alors que nous commencions à prendre la direction du large. Un autre tir nous fonçait droit dessus. J’estimai qu’il allait toucher notre mât. Je devais l’arrêter. Je me souvins d’une idée un peu farfelue que je n’avais pas encore eu le temps de tester. D’après la description de la fiche technique ça devrait marcher. Je bondis en avant en direction du projectile. Puis au lieu de durcir l’air pour prendre appuis dessus. Je durcis l’air devant moi avec mes deux mains. Yukishiki Wall ! Je parvins à durcir environ quatre centimètres d’air devant mes mains. Le boulet pulvérisa le mur d’air, mais il perdit de la vitesse. Il écarta malgré tout mes deux mains et vint se loger dans mon ventre. Heureusement, pour atténuer l’impact, je m’étais repoussé, au dernier moment, dans le sens du boulet pour que la différence de vitesse soit moins grande.

L’atterrissage fut difficile, je réussis à freiner quelque peu en utilisant le Yukishiki Wing. Puis mes pieds heurtèrent le plancher du navire où ils cassèrent quelques lattes. Je finis par m’arrêter et le boulet tomba à mes pieds. Je finis sur les genoux crachant du sang.

Je mis quelques instants à reprendre mes esprits. Une gerbe d’eau de mer me remmena à l’instant présent. Je secouai la tête, me massai un peu le ventre, crachai un peu de sang, puis me relevai. Je plantai ma main droite sur le boulet qui était devant moi. Je le soulevai sans trop de difficulté grâce à mon Palms locks. J’enchaînai sur un Uzu Hyo, mais au lieu de projeter une lame d’air je projetai le boulet que je tenais. Il s’envola en sifflant dans la bonne direction, mais je ne vis pas l’impact, car je tournai de l’œil juste avant, m'effondrant sur le pont.
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Dallas Clint
Dallas Clint

♦ Localisation : West Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1750
Popularité: -122
Intégrité: -12

Lun 22 Fév 2021 - 23:17

Pendant que Yukikurai empêchait la marine d'abattre le mât du navire, Clint devait réagit le plus vite possible et détruire ce canon qui attaquait le navire. Yukikurai ne pouvait pas repousser les boulets indéfiniment, alors Steel Hunter ordonna aux hommes d'équipage de charger tous les canons sur le pont. Dallas calculait la meilleure trajectoire pour toucher le QG, une fois les canons sur le pont, Clint demanda aux hommes de charger chacun d'entre eux.

- Messieurs, angle de tir à 70 degrés.

Les canons étaient mit en place, la trajectoire était selon le Sniper parfaite pour toucher l'énorme canons qui tirait sur Yukikurai. Dallas ordonna de faire feu, les boulets fusèrent et touchèrent la base de la marine. Mais Dallas avait omis de prendre en compte deux facteurs importants, d'abord il faisait noire ce qui empêchait de bien y voir, et puis il n' y avait pas mal de vent. Quand Dallas remarqua que ce n'était pas le canon qui fut touchés, mais la base en elle-même, le Sniper s'énerva et recalcula une nouvelle trajectoire. Les marines tirèrent une fois de plus en direction du mât, heureusement que Yukikurai était là pour protéger le bateau.

- C'est bon... Angle de tir 60 degrés.

Dallas ordonna une nouvelle fois de tirer, les révolutionnaires chargèrent une fois de plus les canons. Puis ils changèrent de trajectoire pour adopter la nouvelle indiquée par le petit nouveau, ils firent feu en tirant sur les mèches. Bingo, dix boulets de canons explosèrent sur l'un des gros calibres du QG. L'explosion du gros canon causa plus de dommage que prévu, les débris retombèrent à côté des soldats près du QG, de plus le boulet déjà chargé dans le gros calibre explosa à l'intérieur de l'artillerie. La place principale du QG était en flamme, les soldats qui avaient survécu se dépêchaient d'éteindre l'incendie. Le bateau pouvait partir sans encombre, les alarmes du QG retentissaient dans toute l'île. Le navire était désormais hors de portée des autres canons, le Colonel Warp devait choisir entre poursuivre ces Révolutionnaires ou sauver ses soldats. Il choisi la solution la plus sensée, Warp ordonna aux soldats encore valide d'aider leurs compagnons et de laisser partir pour le moment les criminels. Mais une chose était certaine, aujourd'hui les deux Révolutionnaires avaient réussi à prendre la tangente, mais attaquer un QG de la marine ne resterait pas impunie.

Sur le navire des révolutionnaires, Dallas soupira et tomba de fatigue devant l'équipage. D'ailleurs Yukikurai lui non plus n'était pas en grande forme, Clint avait atteint sa limite et s'était doute le cas pour No Body.
https://www.onepiece-requiem.net/t22238-l-homme-le-plus-rapide-de-west-bluehttps://www.onepiece-requiem.net/t22242-clint-dallas-terminer
Yukikurai
Yukikurai
No-Body
♠ Cavalier de la révolution ♠

♦ Localisation : Clock Work

Feuille de personnage
Dorikis: 5850
Popularité: - 551
Intégrité: -360

Mar 23 Fév 2021 - 22:39

Je me réveillai plus que je sortis de l’inconscience, car je crois que j’étais tombé autant de fatigue que de douleur. Le soleil se levait et le navire semblait entier. Ils m’avaient laissé à même le pont. Je ne leur en voulais pas, car la nuit n’avait pas été trop fraiche. Je rejoignis l’équipage et Dallas dans la cantine du bateau pour débriefer les évènements de la veille. J’appris donc que mon boulet avait endommager un des canons et qu’ils en avaient fait exploser un deuxième avec les canons du navire. L’explosion avait provoquer un incendie, ce qui avait grandement facilité notre fuite.

Tout en mangeant, ce qui me fit le plus grand bien entre parenthèse, je réfléchissais au but de cette attaque. Certes, on avait récupéré quelques informations. Mes informations, qui venaient de prisonniers n’étaient vraiment pas précise, juste une base pour creuser d’avantage ou pour croiser avec d’autres informations. Celles de Clint qui venaient de soldats passablement éméchés demanderaient un avis extérieur. Mais bon, cela n’était quand même qu’un prétexte pour tester le gaillard. La prochaine fois, je penserai quand même à un test beaucoup moins dangereux. Si la lune avait éclairé la mer ou si un tir avait été un peu plus précis, nous ne serions peut-être jamais repartis de là. Soit, il était revenu m’aider et avec des informations comme je lui avais demandé. Je crois que je peux l’introduire dans la révolution. Pas sans crainte, mais il s’en est montré digne.

« Bon, je crois que tu aurais bien besoin d’un médecin Dallas. Moi-même, je pense que ça ne me ferait pas de tort. Direction le Grey terminal. On a une base là-bas. On se fera soigner, puis tu rencontreras un instructeur ou deux. Ils pourront t’apprendre les rudiments de notre fonctionnement, te donner quelques contacts. T’enregistrer comme un révolutionnaire également. Bref, bienvenu parmi nous. »

Dallas qui était un peu blême repris des couleurs aux coup de sifflet qui suivirent mon discours. Il se mit alors à raconter l’aventure selon son point de vue. Cependant tout geste brusque lui faisait faire la grimace. La visite chez le toubib ne sera vraiment pas du luxe.
https://www.onepiece-requiem.net/t2519-bakasaru-yukikurai-presentation-termineehttps://www.onepiece-requiem.net/t2613-fiche-de-yukikurai
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1