AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -40%
Ravensburger- Labyrinthe Junior – Jeu ...
Voir le deal
13.99 €

Argent si t'enleve le R ca fais! [Feat. PNJ Requiem]

Alaaric Minaro
Alaaric Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1850
Popularité: 48
Intégrité: 44

Lun 22 Mar 2021 - 18:54

Et bien! Me voila encore dans une sacré galère grâce a Edward! En ce même temps, quel idée de se présenté sur un navire de la marine déguisé en commodore lorsqu'on a sa tête mise a prix dans le coin? Quand je pense qu'il a passer la moitié de notre enfance a me traité d'inconscient. Il devait soit avoir pris une grosse confiance en lui, soit complétement perdu la tête. Encore maintenant, je ne comprenais pas vraiment pas  comment il avait fais pour s'en sortir en un seul morceau. Je suppose que le combat acharné des deux plus gradé contre une stupide volaille avait du lui créer une belle ouverture.

C'étais un spectacle plutôt perturbant pour le coup, je n'aurais jamais cru qu'une poule pouvait tenir tête a deux officier de la marine mais bon! Que voulez vous! Toujours est-il que c'est contrarié qu'il fit arrêté tout le personnel non autorisé dont moi. Me voici maintenant dans une cellule avec une paire de menotte, en attendant je ne sais pas trop quoi depuis plus de trois jour. Je ne comprenais pas vraiment ce qu'on me voulait, surtout pour une fois que je n'avais rien fais de mal hormis faire quelques tours de carte.

Cela dis, je voyais une femme au standard qui me semblait pour le moins charmante! Peut-être qu'elle accepterais un petit diner romantique! Quoi? On ne juge pas! Cela faisais bien une semaine que je n'avais eu pratiquement aucune interaction social, et la présence d'une femme autour d'un bon diné était parfaitement ce dont j'avais besoin. Je lui glissait parfois quelques sourires charmeurs, alors qu'elle m'en rendait quelques un, j'étais sur que j'avais ma chance.

Sans que je comprenne vraiment pourquoi, voici qu'on m’amène dans une autre salle, on dirait une salle d'interrogatoire, alors que j'étais amener par un marine pour le peu taciturne! Alors que je prenais la parole:


" - OI! Tu sais comment s'appelle la charmante demoiselle au standard? "


Celui-ci ne me répondais pas, alors que je continuer a me plonger dans un très long monologue, qui semblais certainement durée des heures.


" -Enfin tu comprend! un chat, ca reste un chasseur! "

Alors qu'ayant visiblement le droit de dire a peut prêt ce qui me passait par la tête, je n'arretais plus jamais de parler!

" C'est de cette manière que je suis atterrie dans une île ou la spécialité c'était le cacao! "

Encore et encore:

" Une beauté cette femme! Un vrai bijou!"


Nous voici finalement atterrie dans une salle avec rien d'autre que deux chaise et un bureau, ceci-dis! Qui aurait cru que je trouve une oreille aussi attentive dans un QG de la marine! Un vrai brave de Bob! Je m'installer a la table, curieux d'enfin savoir ce qu'on voulait de moi.
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Lun 22 Mar 2021 - 22:10

Marie-Joie :
Bureau du Cipher Pol 9 :


James Larson se trouvait derrière son bureau en acajou. Une pile de dossiers plus haute que sa tête ne pouvait monter. Il souffla avant de sortir un verre d’un des nombreux tiroirs et de se servir un verre d’un whisky ambré vieux de plusieurs décennies. Encore du travail, il aurait préféré être sur le terrain, son travail, il l’adorait, mais il aurait préféré redevenir agent de catégorie I, un loup solitaire, ne devant pas faire de paperasse et des différents membres du bureau qui disparaissaient durant un de leurs missions. En somme, ne pas avoir de responsabilités aussi importantes.

On toqua à sa porte, sa secrétaire fronça des sourcils en voyant le verre remplit presque jusqu’au bord. Elle n’approuvait très clairement pas les travers de son supérieur, mais gardait cela pour elle. Tout simplement parce qu’il était le directeur de la section du Cipher Pol le plus puissant qui existait ainsi qu’un homme qui faisait bien son devoir. Même si son penchant pour l’alcool lui faisait parfois prendre du retard.

Faites venir Hector dans mon bureau s’il vous plaît. J’ai un dossier intéressant sous la main, j’aimerais avoir son avis.

Tout de suite, monsieur Larson. Dois-je le prévenir que l’affaire est importante ?

Vous pouvez même dire qu’il n’y a que lui qui peut s’en occuper. J’ai besoin d’un recruteur et je pense qu’il est l’homme de la situation.


Quelques minutes passèrent avant qu’un homme de stature haute rentre dans la pièce. Il était connu parmi les différents services du gouvernement mondial pour être un excellent recruteur. Le crâne rasé, musclé et ancien agent de terrain, il était celui qui avait le nez pour trouver les bonnes recrues dans le Cipher Pol. Le nouveau dirigeant de service fit signe à l’arrivant de s’installer face à lui tout en lui tendant un dossier qu’il avait fait copier.

Je voudrais que vous vous renseigniez sur cet homme.

Monsieur, vous avez vu qui a fait ce rapport ? Je ne doute pas de vos facultés, mais le recruter alors qu’il est recommandé par l’ancienne agente Sweetsong sera peut-être mal vu, vous ne trouvez pas ?

Je sais, mais bien que je doute des facultés et des desseins de feu Sweetsong, j’ai envie de croire qu’elle a continué de bien faire son travail, jusqu’à sa trahison et l’affaire avec Sloan O’Murphy. Je vous demande donc de retrouver cet homme et de voir s’il serait comme le dit ce rapport, un bon élément pour le Gouvernement Mondial.


Le visage de notre recruteur se ferma. Ceci n’était pas réellement une demande, mais un ordre d’un de ses supérieurs. Il avait beau ne pas faire parti du même pôle, il ne se faisait pas d’illusion. Il partit avec le dossier qu’il venait de recevoir, il le mémoriserait avant de le détruire, pas de traces, pas de preuves ou sinon, dans les bureaux fortement gardés du Cipher Pol.

QG de North Blue, quelques semaines plus tard :

La recrue qui avait attiré l’œil de monsieur Hohenstein et de Eleanor Bonny, alias Annabella Sweetsong, parlait beaucoup à ses geôliers. Peut-être un peu trop au goût de l’agent recruteur. Mais il passa une main sur son crâne lisse avant de prendre une longue inspiration et de descendre. Le dossier qu’il avait sorti de Marie-Joie n’avait fait que grossir pendant le temps de ses recherches. La dernière en date, s’infiltrer dans un convoi de la marine pour jouer un spectacle.

Le marin passa devant l’agent du gouvernement en faisant un signe de tête. La salle était vide, pas d’oreilles indiscrètes, rien aux alentours. Il ouvrit la porte qu’avait fermée le caporal. Deux chaises en bois et une table. Le suspect se tenait là, insouciant de ce qui l’attendait. Hector ferma la porte derrière lui avant de s’installer dans le siège encore vacant. Il n’avait pas un seul papier avec lui, rien pour mettre une pression supplémentaire physique. Mais il arriverait à se faire comprendre par le jeune homme face à lui, il en était certain.

Monsieur Minaro. Bonjour. Je suis ici pour ouvrir un dialogue suite à votre infiltration sur un baleinier qui par le plus grand des hasards se trouvait être sous le contrôle de la marine. De plus, il s’est avéré que votre frère, le pirate Edward Minaro, dont la prime à vingt-six millions huit cent soixante mille berries, se trouvait aussi sur ce navire et qu’il a ainsi sauvé un des détenus. Vous ne trouvez pas que cela fait de nombreuses coïncidences ?


Il s’installa au fond de sa chaise, posant les coudes sur la table, le menton sur les phalanges.

Voyez, on m’a envoyé ici monsieur Minaro, pour vous faire une offre, mais les circonstances qui vous entourent sont plus que brumeuse. Certains de mes collègues parlent même d’exécution pour vos liens avec votre frère. Est-ce que vous pouvez me donner des explications sur tout ceci ?
Alaaric Minaro
Alaaric Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1850
Popularité: 48
Intégrité: 44

Mar 23 Mar 2021 - 2:12

Je restais calme, en attendant tout simplement ma libération. Pour le coup, a mon sens, on n'avais pas grand chose a me reprocher, faire un spectacle sur un navire n'est pas encore un crime pénal. A condition qu'on ne fasse pas le rapprochement entre moi et Ed', cela me semblait plutôt mal engager mais qui sais? Avec beaucoup de chance, peut-être qu'on ne ferais pas attention a mon nom de famille? Je ne savais pas vraiment ce que mon frère était venu faire sur ce bateau, mais j'avais le secret espoir que cela ne soit pas trop grave.

Un homme rendrait dans la salle, celui-ci avait un style d'agent secret. C'était bizarre, les marines sont rarement dans autre choses que leurs uniforme. Sur le coup, j'eus comme un étrange sentiment, je devais avouer que tout ça n'avais pas forcement bonne odeur, mais je rangeais tout de même mon sourire d'il y a quelques minutes.

Celui-ci attaqua de manière froide et limite létal, droit dans le mille. Il me parlait de mon frère et de ce qu'il avait faire. Il était donc venu pour libéral un des prisonniers.... Et bien... Il avait intérêt a en valoir la peine, parce que j'avais comme le sentiment que cette coïncidence pourrait me couté cher. La, celui-ci évoquais même la peine capital pour ma fraternité. Pour le coup, je n'aurais jamais pensé qu'on aille aussi loin, alors que je devais donner mes explications. Dommage que mes cartes m'avais logiquement été confisquer, car j'aurais bien jouer avec pour détendre un peu atmosphère. Je prenais enfin la parole:


" - Je sais que ça peut paraitre suspect, et je ne vais pas prétendre être un saint, cela dis, ma présence en même temps que mon frère n'étais rien d'autre qu'un fâcheux coup du destin. Nous ne nous voyons plus depuis bien avant qu'il devienne un pirate connu, et croyait bien que quelque soit son objectif sur le navire je n'en avais pas connaissance. Le navire était camouflé, je me suis fais avoir par le camouflage et ne savais pas qu'il s'agissait d'un bateau de la marine. "

Je fini par sortir ma précieuse pièce de mon veston, avant de jouer avec, comme pour calmer le jeu. Je pris a nouveau la parole, après faisant un léger tour de maitrise afin de passer ma pièce d'une main a une autre.

" - Je ne suis pas un pirate, je n'ai rien a voir avec mon frère. Je ne suis qu'un magicien qui fais son bout de chemin. "

D'un coup, la pièce n'était plus dans aucune de mes mains, alors que je mettais mes mains en évidence pour faire voir que la pièce n'était déjà plus la.

" Vous voyez? "

Bon, je n'avais pas fais que des choses bien dans ma vie! Mais par le passé j'avais plusieurs fois aider des marines, un chasseur de prime, une agent secret et même des pirates a arrêté d'autre pirate! Ça compte tout de même? La pour le coup, Edward risquait d'avoir affaire a moi. Une seule question venait a moi... Comment me sortir de ce bourbier? Cela dis, il disait avoir une offre a me faire... De quoi pouvait-il bien parler?
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Sam 27 Mar 2021 - 19:56

Quartier Général de North Blue :
Quelques instants après l’arrivée de l’agent Hohenstein :


Le suspect semblait serein. Enfin, ça n’était pas encore sûr, cependant, il paraissait plutôt détendu en sortant sa pièce pour faire quelques tours de passe-passe. Il ne se rendait pas compte de la situation dans laquelle il était, dans une salle d’interrogatoire, dans un quartier général de la marine sur North Blue.

Monsieur Minaro, j’ai bien du mal à vous croire, mais disons que je veux bien, pour jouer la notion de crédulité. Il vous arrive donc souvent de monter sur des navires que vous ne connaissez pas pour faire un spectacle improvisé ?

Il laissa un petit moment de flottement. L’homme en face de lui ressortit une pièce de sa poche, il reprit son jonglage, surtout de quoi évacuer le stress. Il avait bien envie de l’en débarrasser, cependant cela ne servirait pas ses plans de le faire basculer dans le mutisme. Il devait donc le détendre, néanmoins, il devait lui faire comprendre que le gouvernement mondial ne le laisserait pas partir comme cela. En effet, il n’avait pour ainsi dire rien fait de préjudiciable ainsi, il aurait pu partir, si les événements, qui l’entouraient, n’étaient pas nébuleux.

Je vais ici vous énoncer plusieurs points monsieur Minaro, j’espère que vous êtes prêt à répondre ainsi à énormément de questions. Car elles se bousculent en ce moment.

Mon premier point : Êtes-vous sain d’esprit Alaaric Minaro ? Et avez-vous récidivé dans ce que vous appelez « ne pas prétendre être un saint » ? Vous n’êtes pas sans savoir que de nouvelles lois ont été promulgués depuis le début de cette année mille six cent vingt-huit. La première étant que toute personne récidivant dans des actes de vol, meurtre, piraterie ou tout autre forfaiture se verra à une peine établie à la perpétuité ou à la mise à mort. Selon les lois du pays la pratiquant sur le sol où vous vous trouvez.

Or, nous nous trouvons en ce moment au quartier général du gouvernement mondial et nous n’avons plus de place dans nos geôles. Si vous ne répondez pas rapidement, monsieur Minaro, vous pourriez être fusillé avant l’heure du repas, dans cinq minutes en somme.


La pièce va de plus en plus vite entre les doigts du prestidigitateur. Il semblerait que l’interlocuteur de notre agent du Cipher Pol ne soit pas à l’aise avec la dernière tirade de celui-ci.
Alaaric Minaro
Alaaric Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1850
Popularité: 48
Intégrité: 44

Sam 27 Mar 2021 - 21:46

J'écoutais le sermon de cette agent qui selon toute vraisemblance chercher a me tester d'une manière ou une autre. A ce moment précis, je n'avais aucune idée de ce qu'il attendais de moi. Celui-ci me demander si il m'arrivais souvent de monté sur des navires de manière clandestine en gros. Pour le coup, cette argument pouvait bien se retourner contre moi, alors que je prenais la parole:

" - Écoutez... J'ai vu un baleinier, je me suis rendu dessus pour marchandé du poisson pendant que j'étais en mer afin de préparé un voyage. J'ai vu des gens sur le pont, j'ai simplement voulu faire bonne impression. "

Je continuais a jouer avec ma pièce, alors que celui-ci se voulait de plus en plus sévère. Cela faisait plusieurs fois en quelques minutes qu'il parlait tout simplement d'une exécution pur et simple. Je n'avais arrêté pour m'être introduit sur un navire, il continuais a parler encore, alors que dans ma tête la plus grande question c'était "Qui est-il?" ou encore "Que me veux t'il?". C'était a mon tours de poser quelques question:


" - Voyez-vous.... Je ne suis pas aussi bête que j'en ai l'air. Je ne suis pas un grand criminel et vous le savez, et j'ai beaucoup de mal a croire que vous iriez jusqu'à exécuté quelqu'un pour être rentrer sur un navire. Ce que j'ai du mal a comprendre, c'est pourquoi vous êtes vous intéressez a un vulgaire magicien comme moi? Alors puis-je savoir ce que vous attendez de moi?"


Je comprenais qu'il essayait a tout pris de prendre le dessus sur le plan psychologique. Je sentais en effet cette pression qu'il dégager, mais je devais garder mon sang froid et la tête sur les épaules. J'étais dans une position délicate et peut-être était-il imprudent de ma part d'essayer d'avoir des réponses, mais pour gagner un duel il ne faut pas se contenter de se défendre. Si je voulais avoir des réponses, je devais poser les bonnes questions. La partie était très loin d'être terminer.

Je passais ma main soudainement face a ma bouche, soudainement plus rien dans aucune de mes deux mains. C'est quand même fou ce qu'on peut faire pour le peu qu'on en ai l'habilité? J'avais bien l'impression que mon interlocuteur n'en était pas a son coup d'essai, mais j’apprends assez vite en général. Je soutenais son regard, l'encre de mes yeux ne laisse généralement pas passer les reflets, il ne me restait qu'a voir ce qu'il accepterait de me dire.
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Lun 29 Mar 2021 - 0:47

Quartier Général de North Blue :
Quelques minutes avant le repas :


L’agent du gouvernement mondial écouta calmement la réponse construite à la va-vite par son interlocuteur. On ne montait pas sur un baleinier pour acheter du poisson alors qu’il était en pleine mer. Et on ne se mettait pas à faire un numéro de jonglage pour faire une bonne impression à ceux qui se trouvaient sur celui-ci, et encore moins des étrangers, qui sont vraisemblablement certains de la marine. Enfin, les seuls qui avaient eu l’air de faire parties du corps militaire étaient des imposteurs, mais là n’était pas la question.

Et la contre-attaque. Simple, il essayait de se défaire de la situation dans laquelle il s’était mis tous seul. Un sourire naquit sur les lèvres de Hector. Le prestidigitateur se trouvait dos au mur, s’il rétorquait, c’est parce qu’il n’avait plus de quoi se défendre. Et quoi de mieux que d’attaquer alors qu’on est en position de supériorité ? Il écouta la diatribe du jumeau Minaro, un excentrique qui il semblerait, s’était tatoué le blanc de l’œil en noir. Quelque chose que le Cipher Pol allait devoir faire disparaître, surtout s’ils voulaient le recruter.

Vous avez fini, monsieur Alaaric Minaro ? Je ne doute aucunement de vos facultés, oui, il est vrai que vous n’êtes pas un grand criminel. Pourquoi je m’intéresse à quelqu’un comme vous, un vulgaire magicien, dites si bien vous-même ? Je vais donc répondre à vos questions.

Petit sourire de victoire de notre petit arnaqueur, une bataille de gagner, enfin, c’est ce qu’il pensait, les troupes adverses n’avaient fait que se replier. Une pause cependant, une mousse se présenta au guichet de la porte. Il prenait des nouvelles de l’homme en uniforme qui faisait passer l’interrogatoire. Le recruteur ordonna qu’on les laisse tranquille. Le repas viendrait après qu’il ai eu ses réponses et testé la recrue.

Monsieur Minaro, vous ne comprenez pas, je pense. Ce n’est pas vous qui posez les questions ici, c’est moi.

L’agent Hohenstein s’enfonça dans son siège et fixa son regard dans les yeux noir d’Alaaric.

Je note que vous n’avez pas répondu à ma question première, êtes-vous sain d’esprit monsieur Minaro ? Car en vertu de la première mesure de la loi martiale qui a été décrétée au début de cette année, il nous est possible d’exécuter tout condamné n’étant plus apte à la réinsertion, qui se trouve être un récidiviste ou n’ayant plus sa faculté de jugement.
Je vous repose ainsi la question monsieur, êtes-vous actuellement sain d’esprit ou dois-je faire venir un bataillon pour vous passer la corde autour du cou ? À moins que vous ne préféreriez un peloton d’exécution ?
Alaaric Minaro
Alaaric Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1850
Popularité: 48
Intégrité: 44

Lun 29 Mar 2021 - 14:41

Celui-ci cherchait décidément a me mettre la pression, et a vrai dire si ça avait marcher dans un premier temps, son insistance commençait a montrer ses limites en ce qui me concerne. En quelques minutes, il m'avait menacer de me faire exécuté déjà trois fois. Il voulait jouer au échec, et je suppose qu'il devait autant bosser sur sa manière de faire que moi a faire mes tours de cartes.  

Je n'étais pas dans un terrain favorable, me retrouver dans une base de la marine et enfermer dans une pièce n'étais pas a mon avantage. Même si je me savais capable d'enlever cette paire de menotte avec d'un de mes piercings, j'avais comme l'impression que celui-ci la ne se ferais pas avoir aussi facilement. Quand bien même je réussirais a ouvrir mes menottes et a sortir de la pièce, j'aurais encore tout les autres marines a esquivé. Et si par miracle j'arrivais a sortir sans me faire voir, je serais certainement rechercher tout comme mon frère, sauf que moi je n'ai pas toute une équipe pour me porter secours et en toute honnêteté, je suis loin d'être un monstre au combat et ça il faut bien que je le reconnaisse.

La plupart du temps je m'en sors in-extremis.... Je regardais un instant le plafond, cette foutu lampe qui pendouiller .... Je savais bien que je n'aurais jamais du sortir de cette chambre d'hôtel, bien que l'idée de sortir me semblait fun sur le coup.

Celui-ci me demander si j'étais fou, alors la folie a toujours été une question très subjectif d'après mon humble avis. Qu'est-ce que la vie sans un brin de folie? Un monumental ennui perpétuel, alors que je prenais la parole:


" Vous savez.... Je ne pense être qu'un type normal qui pense ne pas toujours avoir fais des bons choix dans sa vie. Je ne suis pas sain d'esprit, parce que je crois a la justice.... Je crois qu'on a tous ce qu'on mérite, que le bien appelle le bien, et que le mal appelle le mal. Je ne suis qu'un simple type qui aime croire que la magie est ce que l'on a besoin pour croire, qui représente en sois une forme d'espoir d'avoir une vie qui mérite d'être vécu. "


Mon discours etait-il cohérent? Je n'en avais pas la moindre idée, alors que peut-être qu'il accepterais enfin de répondre a ma question, alors que j'en avais peut-être pas tout a fais fini dans mon discours:

" - Vous ne le savez peut-être pas.... Mais je crois avoir arrêté trois? Ou quatre groupe de criminel car c'est ce qu'il me semblais être juste. Pourtant aujourd'hui, vous menacez de m’exécuter .... Vous comprendrez alors sans doute sans peine ou je veux en venir, et l'ironie dans laquelle je me trouve actuellement. Pourtant, vous voyez, j'ai toujours cru avoir un bon sens de l'humour. "

Je décollais alors mon regard avant de le plonger a nouveau dans le sien, avant de reprendre:

" Alors? Qu'en pensez-vous? Je suis sain d'esprit?....  Cela dis, vous n'avez pas répondu a ma question.... Qu'est-ce que je fous la? "

Peut-être prendrait-il la décision de me faire tuer, n'est-ce pas ironique? J'aurais volé, j'aurais capturé des criminels. J'aurais passer ma vie a jonglé entre le bien et le mal, et aujourd'hui c'est pour avoir été sur un bateau qu'on menacé de me finir d'une balle dans la tête.... Nous étions décidément bien dans un monde de fou.
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Mar 6 Avr 2021 - 21:40

Enfin une réponse, laborieuse, morcelée et difficile à comprendre. Le recruteur souffla longuement en se callant au fond de sa chaise. Les renseignements sur Alaaric avaient été faciles à récupérer.
Le lieutenant Shoga avait fait un rapport statuant qu’il avait reçu l’aide de l’homme tatoué. Un groupe de criminel de petite envergure, rien de bien dangereux, dans les papiers que Hector avait pu lire, il s’était attendu à une mafia entière, à la fin, quelques membres avec des armes, pas d’explosifs, d’armes dangereuses.

Ensuite, sa rencontre avec l’ancienne directrice du Cipher Pol 9. Au vu des aptitudes de prestidigitateur lors de sa mission sur place avec un petit groupe de bandits, elle avait créé le dossier pour quoi, il se trouvait sur place en ce moment, à faire passer un interrogatoire.

D’après différents rapports, il avait bougé sur plusieurs îles de South Blue où il avait mis fin à une rixe dans un bar. Rien de glorieux, en soit, ça montrait juste qu’il savait se battre un minimum. La deuxième montrait qu’il en avait commencé une autre sur Saint Urea. Il avait éteint un incendie, fait des spectacles de magie, en somme, il avait été un citoyen normal, vivant à gauche comme à droite.

Hohenstein réfléchit un petit instant après la phrase du Minaro face à lui. Il l’avait fait bien assez mariner et l’assurance du jeune homme avait fondu comme neige au soleil. Qu’on le prenne pour quelqu’un de simple à décrypter le mettait toujours un peu, hors de ses gonds. Il avait toujours bien fait son travail, le recrutement pour le gouvernement mondial n’avait fait ressortir que des diamants bruts. Il comptait bien réussir de nouveau, même s’il ne savait pas encore si celui qui lui faisait face était un diamant ou juste un vulgaire caillou recouvert de boue.

Je suis ici tout simplement pour vous faire passer un interrogatoire. D’après les derniers faits que nous connaissons, vous avez croisé une certaines Elizabeth Butterfly il y a quelques mois. Une enquêtrice très talentueuse du gouvernement mondial, je suis sûr que vous vous en rappelez. Il se trouve qu’elle a laissé un dossier à notre attention. Celui-ci nous indique que vous avez des aptitudes, que j’ai pu moi-même observer dans cette cellule.

Qu’en pensez-vous monsieur Minaro ? L’agent Hector Hohenstein se penche vers son interlocuteur. Je vous offre un emploi au sein du gouvernement mondial, vous devrez bien sur vous former. Ce sera long, mais vous en ressortirez avec un emploi, de plus, vous serez payé par le gouvernement mondial. Les promesses d’évolutions sont nombreuses. C’est une offre qui ne se représentera pas une seconde fois.
Alaaric Minaro
Alaaric Minaro

♦ Localisation : South Blue
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 1850
Popularité: 48
Intégrité: 44

Mar 6 Avr 2021 - 23:48

Après avoir beaucoup et sans doute bien trop parler, me voici en l'attente d'une réponse enfin clair et net. Cela n'avait beau faire qu'a peine plus d'une petite heure que nous étions dans cette pièce qu'a mes yeux, c'était comme y être depuis des jours entiers. En plus, rester ici derrière un bureau de cette manière sans un bon café me rappeler ces anciennes d'années d'école. Des années qui n'était pas parmi les meilleurs de mon existence, mais qui n'en furent pas forcement les plus désagréables pour autant.

On ne croirais pas comme ça! Mais c'est que j'avais pas la mal succès a l'époque! Elle ne l'avouerais jamais, mais je suis sur que mes mon institutrice avait un faible pour moi. Pour quel autre raison aurait-elle a ce point hurler mon prénom au milieu de la salle de classe? Certainement pas pour les tours que j'aimais lui faire. Déjà a l'époque, il m'arrivait déjà de me prendre le chou avec Ed'. Celui-ci me trouvais pas assez réfléchi, pas assez concentré, je me souviens encore de la tête qu'il a fais lorsque je lui ai fais mon premier tour de carte. Cet escroc n'a plus jamais remis en doute ma capacité a me concentré sur une seule chose après ça.

La réponse du chauve se faisait enfin entendre sa réponse. Me parler de cette femme que j'avais croisé il y a déjà plusieurs mois maintenant. Et bien.... Si je m'attendais a entendre parler d'elle ici lorsque je suis rentré dans cette salle. Pour le coup, la suite n'en fut que plus surprenante. Moi un employer du gouvernement mondial? En voila une bien drôle d'idée.

Je pourrais devenir un super espion moi aussi? Que de plus cool qu'un super espion magicien par dessus le marcher? A bien y penser, je comprenais que les gens derrière tout ça avait un certainement bien étudier mon dossier. Un prestidigitateur sais détourner l'attention, se fondre dans le décor sans se faire prendre.

L'offre avait quelque chose de fascinant, d'intriguant, alors que l'idée de faire quelques choses de plus grand encore me semblait a la foi fou et empli de magie. Il ne me fallut que quelques minutes, avant de prendre ma décision, un simple mot qui aurait plus de sens que le plus long des discours:


" J'accepte. "


Un léger sourire narquois sur mon visage. Qui aurait pu croire a une telle suite d’événement? Celui-ci ne pris la parole que pour ajouté a son tour une petite chose:


" Demain, sur le port un bateau t'attendra a quatre heure. "

Aucune information de plus, alors que nous quittions chacun notre tours la pièce. Je retournais a ma loge bien plus silencieux.... Qu'est-ce qui m'attendais maintenant? Est-ce que j'avais accepter sur un coup de tête? Toujours est-il qu'il était maintenant trop tard pour reculé. Après une bien courte nuit, quatre heure du matin. Deux marines m'accompagner jusqu'au bateau sans le moindre mots, alors qu'on ne m'enlevais les menottes qu'une fois a bord. Ou ce bateau allait m'amener? Je n'en avais pas encore la moindre idées. Avec un peu de chance, au début d'une toute nouvelle vie.
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1